Hold your head, when the morning's feeling sick [PV Astoria]



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia Nous sommes en l'année 2019 Le ministère a été attaqué
– un étudiant est mort à Halloween Les néo mangemort sont de retour – L'ordre va t il se reformer ?
Contexte disponible ici-même.

Vous pouvez trouver la liste des personnages prédéfinis ici et les scénarios des membres ici
La liste des avatars utilisés ici.La liste des noms et prénoms ici.

Mais pour ceux qui sont encore plus studieux vous trouverez le planning des cours pour les élèves et ici
celui des professeurs.

Vous voulez une capacité spéciale pour vos personnages ? La demande et les détails c'est par .

Au vu d'un bon nombre de sang-pur, ceux-ci sont à présent limités (Scénario/prédéfinis) sous couvert d'acceptation
du STAFF. Pour en savoir plus, lisez ce sujet.

 :: Ailleurs dans le Monde :: Sainte Mangouste Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hold your head, when the morning's feeling sick [PV Astoria]

avatar
Féminin
✎ Parchemins : 411
✎ Date d'arrivée : 09/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Directrice du Département de la justice Magique
✎ Inventaire:
Lun 13 Fév - 17:25
HRP:
 

Jeudi 27 décembre 2018.
La fête de Noël s'étant très bien terminée malgré toutes ses appréhensions, Cassandra était rapidement retournée au travail pour son plus grand plaisir, et au plus grand désarroi de son mari qui sentait depuis quelques jours que son épouse n'allait pas bien. Inquiet, il n'avait pas arrêté de lui dire de consulter un médecin, de prendre des jours de congés, mais comme à chaque fois, Cassandra avait refusé. Cependant, son mal être s'accentuait. Elle avait de plus en plus de vertige, des envies de vomir à chaque fois son repas. Sans oublier qu'elle se sentait de plus en plus fatiguée et qu'elle avait beaucoup de mal à tenir sur ses jambes au boulot. Mais ce qui arriva arriva. En effet, alors qu'elle se trouvait dans son bureau en compagnie de l'un de ses collègues la jeune femme perdit connaissance. Embarquée aussitôt jusqu'à Sainte-Mangouste, elle se réveilla sur le chemin et obligea « les urgences » à ne pas l'emmener jusqu'à l'hôpital, mais à la ramener chez elle clamant qu'elle prendrait un ou deux jours de congé.

Alors qu'elle pensait que cet incident serait passé inaperçu, notamment qu'il serait passé outre les oreilles de son mari. Elle fut surprise de constater le contraire en le voyant débarquer un peu plus tôt que prévu. Une dispute avait alors éclaté entre le couple, qui s'était soldée par un échec de Cassandra qui avait fini par accepter les recommandations de son mari, entre autre consulter un médecin le lendemain. Cependant, elle l'avait boudée tout le reste de la soirée, mais elle savait qu'elle ne pourrait pas lui en vouloir éternellement. Au fond d'elle-même, elle était plus que touchée de l'intérêt qu'avait son mari sur sa propre santé, raison pour laquelle, pour le rassurer et pour lui faire plaisir, Cassandra se rendit à Sainte-Mangouste ce matin-là.
Après s'être préparée, elle décida de ne pas transplaner et de prendre le réseau de cheminette. Elle se retrouva quelques minutes plus tard à l'hôpital. Elle se dirigea alors jusqu'à l'étage où se trouvait Astoria Malefoy, ancienne camarade et amie qui avait accepté de la prendre à part aujourd'hui pour lui faire passer un examen de contrôle. Cela faisait un moment que cette dernière la suivait, et Cassandra avait entièrement confiance en elle, tout en sachant qu'elle serait également tenir sa langue, secret professionnel y oblige.  Plus elle approchait, et plus elle se dégonflait progressivement de peur et par crainte de ce qu'elle pourrait apprendre. Arrivée à l'étage, elle s'installa devant la porte de la jeune Médicomage. Stressée, elle ne put s'empêcher d'angoisser à tel point qu'elle devint pratiquement blanche. Totalement dans ses pensées, la jeune femme sursauta lorsque la jeune et ancienne Serpentard ouvrit la porte. Elle lui sourit alors tendrement, mais de sa bouche ne sortit pas le moindre mot. Paralysée par la peur.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 64
✎ Date d'arrivée : 02/02/2017

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: Elle a fait ses sept années à Serpentard
✎ Profession: Médicomage Chercheur (Virus et Microbes Magiques)
✎ Inventaire: Baguette Magique, Vetêments Civils, Vetements Hospitalier, Badge d'identité de Sainte-Mangouste, Trousse de Soins, Matériel de médicomagie etc.
Sam 4 Mar - 13:56
A happy news, congratulation my friend


La période de Noël était passée mais c'est aussi une période où tout le monde tombe malade. Il faut dire que l'hiver fatigue plus qu'en été. Le froid, la neige, le vent glacé... Toutes ses raisons font que moldus comme sorciers peuvent être malades. Des rumeurs parlent du fait que les sorciers sont insensibles aux maladies moldues mais ce n'est pas tout à fait vrai. Et même les moldus peuvent être touchés par le maladie sorcière sauf qu'ils en meurent. Mais bon, je ne suis pas là pour consulter les moldus. J'ai d'autres projets. J'ai ,en effet, reçu un hibou de mon amie Cassy pour une consultation « privée ». Après avoir consulté mon emploi du temps,  je lui ai répondu que j'étais disponible et qu'elle pouvait venir si elle le souhaitait. J'avais presque terminé mes travaux de recherches et je devais remettre la totalité du dossier l’après-midi même. Cassy avait eu de la chance que je ne sois pas à la bourre avec mon travail. J'étais un peu stressée car ma réputation de médicomage-chercheur allait se jouer cette après-midi même si ce n'était pas la première fois que je passais devant le département des recherches internes de l’hôpital. Je n'avais pas eu besoin de me plaindre car l'ensemble de mes travaux avaient suscité un intérêt pour le département me facilitant ainsi l'accès aux avancées de ces recherches. Je n'étais pas non plus de ceux qui avait inventé des vaccins ou trouver des remèdes mais j'étais plutôt bien lotie dans mon activité.

Lorsque que Cassandra arriva à proximité de mon bureau, elle croisa une secrétaire qui l'a prévient que je vais venir d'ici quelques minutes. Bien entendu, celle-ci prend le temps de me prévenir de la visite de mon amie. Lorsque je l'ai connue, elle n'était pas mariée au Ministre de la Magie et elle était l'une des rares personnes avec qui j'avais gardé contact après Poudlard. Il faut dire qu'elle avait su m'aider et m'encourager dans les moments où j'en avais besoin. Elle était aussi présente lorsque je me suis disputé avec ma sœur en lui disant mes quatre vérités. Cassy en était ravie vu le temps et les années à me le dire. C'était touchant de voir que nous avions emprunté des chemins différents mais que nous sommes tous de même liés puisqu'elle est aussi la supérieure de mon époux. Je me trouvais donc dans une partie annexe de mon département lorsque ma secrétaire me contacte pour m'annoncer l'arrivée de Cassy. Lui confirmant mon arrivée, je mets moins de dix minutes pour donner mes instructions et pour retourner à mon bureau. Marchant calmement, je suis saluée par le personnel à mon passage. Dossier de Cassy sous le coude, je la suivais depuis que je suis titularisée et diplômée. Par ailleurs, sa confiance m'avait fait du bien car avec les rumeurs qui cours sur mon époux, j'en subissais parfois les conséquences ici. Mais tout ça est oublié et on a appris à me reconnaître en tant que praticienne confirmée quelque soit les département.

Même si je suis spécialisée en microbes et virus magique, je reste avant tout un médicomage et je fais aussi des consultation en tant que généraliste. Il était donc normal d'avoir de la clientèle même si ce sont plus des patients. Arrivant à mon bureau, j'ouvre la porte opposée à la salle d'attente tout en remerciant ma secrétaire. Refermant la porte derrière moi, je montre un sourire avant de m'approcher de mon bureau et de l'apercevoir.

« - Salut Cassandra. »

Puis, je change ma blouse afin d'arborer la blanche clinique obligatoire. Autant paraître crédible. Habillée avec ma blouse blanche de travail, je la laisse entrouverte et on y voyait mon nom, prénom ainsi que mon poste au niveau de la poitrine à ma gauche. On y voyait le symbole de Sainte-Mangouste ainsi que la couleur bleu de mon statut officiel dans le dit service. Puis, je prends place sur mon siège et je me place correctement sur le bureau. Ouvrant le dossier de mon amie, je le regarde rapidement avant de lui demander.

« - Allez, raconte-moi tout ! »

Sachant que son amie serait tétanisée, je me penche sur le coté pour prendre des sucreries qu'elle aime dans un des tiroirs de celui-ci et je les place devant elle. Je connais mon amie et je sais qu'elle a tendance à s'inquiéter d'un rien. Mais je ne suis pas devin et je ne peux pas tout savoir si elle ne m'explique pas tout dans les détails. Je ne savais pas par exemple qu'elle avait fait un malaise au bureau et qu'elle avait des nausées. Son hibou a été des plus courts me demandant simplement si j'étais disponible pour une consultation. J'ai plus ou moins compris que son mari tenait à ce qu'elle vienne ici. Mais quoi qu'il arrive, je ne pourrais pas lui révéler quoique ce soit sans l'accord de mon amie ici présente. Refermant le dossier, je joins mes mains devant moi et je l'écoute tout en essayant de la rassurer. Jusqu'à maintenant, je ne l'ai jamais mangé et jamais frapper donc elle n'a aucune raison de s’inquiéter.

© 2981 12289 0

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 411
✎ Date d'arrivée : 09/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Directrice du Département de la justice Magique
✎ Inventaire:
Sam 4 Mar - 20:58
Tétanisée ? Cassandra l'était. Voyant son trouble, Astoria tentait avec difficulté de la mettre à l'aise. Installée face à elle, la directrice du département de la justice magique hésitait. Puis elle repensa à cette fameuse discussion avec son mari, elle lui avait promis. Loyale, elle n'avait qu'une parole. Cependant, quelque chose semblait la bloquer, et pourtant, Astoria était sa Médicomage attitrée depuis maintenant 12 ans. Elle savait qu'elle pouvait tout lui dire, qu'elle pouvait lui faire confiance. Pendant ce temps, Astoria l'invita à tout lui dévoiler tout en lui tendant la fameuse boîte de sucrerie qu'elle chérissait temps. Décidément, son amie savait très bien comment la faire craquer ou encore comment la faire parler. Elle lui lâcha alors un sourire et dit : « Je ne devrais pas, mais tant pis » finit-elle tout en prenant une sucrerie sous le regard amusé de son amie. Elle l'ouvrit tranquillement et apporta la sucrerie à sa bouche, puis elle la dégusta. « Tu n'as pas oublié mes gourmandises favorites » lui dit-elle totalement calmée et à présent à l'aise prête à parler. Elle inspira un bon coup, et elle décida pas conséquent de tout lui raconter :

« Tu n'es pas sans savoir que je suis très mal depuis l'accident. Seul les médecins sont au courant de la perte de mémoire de Cassius, pendant sa convalescence, j'ai dû gérer beaucoup de chose, comme le poste de ministre par intérim. Tout cela m'a énormément fatiguée, mais j'ai tenu le coup. J'étais bien obligée après tout, il y avait les enfants et toute la population magique qui comptait sur moi, sur nous tous, sur l'ensemble du ministère. Nous étions dans l'obligation de rester souder et de rester fort » dit-elle tout en marquant une pause, puis elle reprit tranquillement « Cassius a repris progressivement sa mémoire, mais cette dernière reste encore bien fragile, cependant, je vois bien qu'il fait des efforts et c'est ça qui m'aide à tenir, cependant, je suis de plus en plus fatiguée ces temps-ci, j'ai même fait un malaise au bureau. C'est donc pour cette raison que je viens te voir. Cassius voudrait être rassuré et tu sais que je n'ai pas pu malheureusement lutter. Je dois bien me rendre à l'évidence, je dois couver quelque chose ou être malade » conclua-t-elle sans réellement se douter de ce qu'elle allait apprendre. « En ce qui concerne les symptômes, je ne peux réellement les définir, mais j'ai souvent la tête qui tourne, des maux de têtes, des envies de vomir, et de temps à autre des sauts d'humeur. La relation avec ma fille en pâtit. Je suis totalement perdue Astoria et je ne sais réellement pas quoi faire » finit-elle tout en réclamant conseil à son amie.

Elle espérait au fond qu'elle pourrait l'aider. Pendant ce temps, Cassandra recommençait à avoir la tête qui tourne. Devenant de plus en plus pâle, tout en essayant de se reprendre. Elle n'allait tout de même pas s'évanouir devant son amie ? Tout du moins, elle l'espérait.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 64
✎ Date d'arrivée : 02/02/2017

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: Elle a fait ses sept années à Serpentard
✎ Profession: Médicomage Chercheur (Virus et Microbes Magiques)
✎ Inventaire: Baguette Magique, Vetêments Civils, Vetements Hospitalier, Badge d'identité de Sainte-Mangouste, Trousse de Soins, Matériel de médicomagie etc.
Mer 8 Mar - 14:44
A happy news, congratulation my friend


Oh oui, je connaissais tous mes patients un par un et on peut former par mal de liens avec ses patients même si cela reste dans le cadre professionnel. Mais avec Cassy, c'est une amitié de longue date et je la connaissais. Bien qu'on se connaissent depuis très longtemps, elle a toujours été quelqu'un de « problématique » avec les médicomages et c'est aussi la raison pour laquelle j'ai accepté de devenir sa médicomage. Même en étant son amie, elle a du mal à se confier alors je n'ose pas imaginer avec un autre médicomage... Assise derrière mon bureau, je garde mes mains sur la table en montrant un sourire. Cela fait aussi partie de mon métier de détendre les patients avant un examen de contrôle. Par ailleurs, je suis tenue au secret médical et je n'ai pas le droit de révéler quelconques informations sans son accord et je ne me permettrais jamais de trahir la confiance de mon amie. Ce n'est pas dans mon intérêt et cela ne le sera jamais. Oh oui, je savais que Cassy avait toujours un faim pour ces sucreries et elle ne va pas la disputer pour un bonbon. De temps en temps, cela fait du bien. Donc oui, je suis amusée mais c'est avec un regard attendri que je la regarde. Malgré que les années ont passées, mon amitié pour elle n'a pas changée et je veille toujours sur elle comme elle veille sur moi et mon mari en silence. Je l'observe simplement en gardant le sourire.

« - Comment oublier, Cassy ! Déjà à l'époque de Poudlard, tu me faisais une de ces fêtes quand je t'en offrais à Noël »

C'est vrai en plus vu que je ne savais jamais quoi  lui offrir. J'avais aussi mes parents derrière et malgré leur richesse, je n'ai jamais été excentrique ni égocentrique. Non... Jusqu’après la bataille de Poudlard, je n'étais qu'une ombre... Une ombre jalouse de son aînée mais appris à surmonter tout ça et à avoir ma propre vie. Daphnée... Malgré tout ce qui s'est passé, j'aime ma sœur même si nous ne sommes pas aussi proches que nous ne voudrions. Mais c'est ainsi et je ne cherche pas à changer tout ça. Ce qui m'intéresse ce sont mes nièces et ma filleule. Je les considère comme membre de ma famille et elles me sont précieuses. Cependant, avec la folie de mon beau-père, cela n'ira pas en s'arrangeant. Mais je ne préfère pas y penser pour l'instant. Puis, j'entends la voix de mon amie et je me penche en avant pour l'écouter. J'ai entendu parler de son accident et j'ai régulièrement pris des nouvelles par ceux qui le suivaient. J'entends même sa demande d'aide mais je ne peux pas faire grand chose sauf peut-être assurer les rendez-vous de son mari et la conseiller. Je le lui dois bien après tout.

« - Calme-toi, Cassy. Je vais faire ce que je peux ! »

J'attrape la main de mon mai et je la serre pour lui faire comprendre que je suis là. Nous avons peut-être beaucoup de travail mais nous sommes toujours amies que je saches. Je me lève alors de mon bureau et je viens me placer derrière elle. D'abord, je dépose mes mains sur ses épaules avant de reprendre la parole avec un air sincère qu'elle ne peut pas voir vu que je suis dans son dos. Tâtant par endroit notamment le cou, je garde le sourire.

« - Pour ton mari, je peux assurer ces rendez-vous si tu veux avec son accord bien entendu ! Je prenais souvent des nouvelles auprès de mes collègues régulièrement. »

Ne sentant aucune grosseur, je me mets à réfléchir. Au vu des symptômes, je ne sais pas encore ce qu'il en est mais je vais devoir l'aider. Attrapant son bras, je le soulève pour aider Cassy à marcher. Son air blême va m'obliger à l'allonger. Je ne peux pas la laisser ainsi et ,après avoir pris le temps de marcher avec elle afin de l'allonger, je file dans mon bureau pour attraper un morceau de sucre que je place dans un verre pour ensuite le remplir à moitié. Puis, je me rapproche de mon amie avec le verre à la main. Je ne peux rien lui donner de plus sans savoir ce qu'elle a.

« - Quelle est la fréquence des maux de tête, entre chaque saut d'humeur et des nausées ? »

Maintenant qu'elle est allongée, je vais pouvoir procéder à divers examens avec l'aide de ma baguette. Cela ne sera pas bien difficile maintenant qu'elle est un peu plus calme. Attrapant celle-ci qui se cachait dans ma manche, je n'émet aucun son et j’exécute quelques gestes qui me permette de déterminer tout ce que j'ai besoin. Je commence par prendre le poul qui semble faible au vu du stress accumulé. Arquant un sourcil, elle pose une question à son amie

« - Est-ce que tu dors beaucoup ? Tu manges beaucoup ?  »

La dose de Mélatonine est élevée dans le sang de son amie et je ne peux avoir que deux raisons : le manque de sommeil ou la sur-nutrition. Après dans les deux cas, j'ai un pré-diagnostic. Si elle ne dort pas assez, cela devient du surmenage et donc une burn-out voir un trouble du sommeil et si c'est une sur-alimentation où cela risque d'être plus compliqué. Le taux d'oxygène est plutôt bon, elle ne fait pas d'hypoglycémie ou d'hyperglycémie en ce moment. Cependant quelque chose me frappe et je préfère en être certaine. Je me déplace jusqu'au ventre de la dernière et je soulève les vêtements avant de tâter puis appuyer à certains endroits pendant quelques minutes avant de montrer un sourire en coin. D'un geste simple et rapide, je pointe le ventre de mon amie avant de pencher la tête sur le coté. Le résultat n'est pas pour de suite mais je serais rapidement fixée.

« - Dis-moi à quand remonte tes précédentes périodes, Cassy ? »

Voilà qui devrait lui mettre la puce à l'oreille. Je savais exactement ce que je faisais et les symptômes ne trompent en général jamais. Mais je voulais vérifier que cela ne soit pas autre chose que ça. On ne sait jamais. Le pire, c'est que l'un des rares cas où les symptômes sont identiques chez les moldus que chez les sorciers. Par ailleurs, j'ai déjà été mère et enceinte. Par conséquent, je sais ce qui frappe mon amie mais je ne fais que vérifier dans une ordre précis. Je suis toujours minutieuse dans mon activité. Je n'ai jamais laisser tomber qui que ce soit et je me suis toujours débrouillée pour les soigner. J'observais le sort que j'avais lancé et on y voyait une sorte de nuage grisé qui tourne autour de Cassy. J'attendais qu'il me dise ce que je pensais être vrai. Un peu de patience...

© 2981 12289 0

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 411
✎ Date d'arrivée : 09/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Directrice du Département de la justice Magique
✎ Inventaire:
Sam 11 Mar - 22:24
À peine avait-elle terminé de déguster ses friandises favorites, qu'elle ne put retenir un rire. Tactile, Cassandra entreprit de lui prendre la main droite et de lui dire franchement : « Décidément, je crois que je ne changerai jamais, tout comme tu ne changeras jamais Asti' toujours aussi prévoyante. Que ferais-je sans toi et Ginny. Vous aviez toujours été là pour moi, vous m'avez soutenu, alors que moi, pour l'instant je n'ai pas encore réellement fait grand chose pour vous » conclua-t-elle quelque peu tristement tout en sachant pertinemment que Astoria la persuaderait du contraire.

Elle lui répéterait certainement qu'elle l'avait bien au contraire aidé et soutenue par le passé. Notamment lors de la bataille de Poudlard où elle l'avait aidée à s'affirmer et à avoir confiance en elle. Le sourire aux lèvre, elle resta un moment à contempler son amie. Quelques minutes plus tard, cette dernière l'invita à lui expliquer ses différents problèmes. Un long récit débuta alors, Cassandra confiante lui raconta absolument tout. L'attaque de son mari, ses diverses craintes, son stress continu. La voyant quelque peu perturbée, Astoria l'invita tout d'abord à se calmer. Cassandra inspira alors un grand coup et ferma les yeux. Elle sentie aussitôt le contact de son amie qui lui réchauffa grandement le cœur. Pendant ce temps, l'ancienne Serpentard s'était levée et elle avait déposé ses mains sur ses frêles épaules. Se sentant entre de bonnes mains, Cassandra se détendit. Après tout, elle ne risquait rien entre les mains de l'une de ses meilleures amies.

Quelques secondes plus tard, Astoria prit de nouveau la parole en lui proposant de s'occuper également de son mari. Le sourire aux lèvres, elle lui répondit : « Peut-être qu'avec toi il se sentira plus en confiance, il est vrai qu'avec les autres médicomages, il se retrouve être de plus en plus septique. D'un côté, je le comprends un peu » lui dit-elle tout en se laissant palper le coup. Puis étrangement, la jeune directrice du département de la justice magique commençait à se sentir de plus en plus mal. Son amie voyant son malaise entreprit de l'aider à se relever et de l'allonger. Quelques secondes plus tard, elle revint avec un verre remplit d'eau sucré, Cassandra le prit sans se poser de question et le but d'une traite. Après lui avoir posé une question, Cassy entreprit de lui répondre du mieux qu'elle le pouvait : « Je dirais quotidiennement. Pour les saut d'humeur, ça dépend et les nausées tout comme les maux de têtes, elles sont fréquentes et souvent accompagnées par des maux de ventre et une étrange sensation de vouloir vomir » conclua-t-elle tout en laissant par la suite son amie procéder à divers examens à l'aide de sa baguette magique. Pendant ce temps elle l'admirait tout en se posant des questions. Comment les médicomages parvenaient à faire tout cela ? Tel était la question, mais pour l'heure elle se devait de répondre à une énième question : « En ce moment, je vais des nuits blanches et j'ai l'appétit quelque peu coupé ces derniers temps ».

Suite à cette réponse, Cassandra n'obtint pas de réponse. Que ne fut pas sa surprise de constater et de voir que son amie commencer à lui palper le ventre. Que faisait-elle ? La question qui s'ensuivit la dérangea quelque peu et elle ne put s'empêcher de paraître quelque peu gêné : « Euh .. Je n'y ai pas vraiment réfléchis. Je dois t'avouer que j'y fais très peu attention ces temps-ci.... » conclua-t-elle tout en commençant à se faire mile et un film.  Voyant le regard inquiet et interrogateur de son amie, elle ne put s'empêcher de lui demander : « Qu'est-ce que j'ai Astoria, parle. Je peux tout entendre au point où j'en suis » conclua-t-elle

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 64
✎ Date d'arrivée : 02/02/2017

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: Elle a fait ses sept années à Serpentard
✎ Profession: Médicomage Chercheur (Virus et Microbes Magiques)
✎ Inventaire: Baguette Magique, Vetêments Civils, Vetements Hospitalier, Badge d'identité de Sainte-Mangouste, Trousse de Soins, Matériel de médicomagie etc.
Ven 14 Avr - 11:32
A happy news, congratulation my friend
Feat
Cassandra Owell
Je ris en même temps que mon amie et il y a des choses qui ne changeront jamais. Cassy me prend la main droite et cela ne me gêne en aucun cas. Je suis quelqu'un qui est attentionnée avec mes patients et encore plus avec mes amis. Cassy est une amie alors je me battrais toujours pour qu'elle soit en pleine santé. Je l'écoute avec attention avant de lui sourire. Prévoyante, oui. C'était un trait de caractère qu'on me donnait mais si je l'avais été plus que cela, je ne serais pas dans la situation avec ma famille. Mais bref, je ne suis pas là pour parler de ça avec elle. Je suis sur mon lieu de travail. Je lui réponds avec franchise.

« - Dit pas de bêtise, Cassy. Qui m'a encouragée à tout dire à ma sœur ainée ? C'est toi il me semble non ? Tu as toujours été là pour moi et l'amitié fonctionne à double sens, ma chère Cassy ! »

Elle pourra dire ce qu'elle veut mais je sais qu'elle a toujours été là pour moi. Même à mon mariage. Je ne me voyais pas me marier sans elle. C'était juste impossible. M'occupant alors d'elle, je me mets à la tâche de découvrir ce qui se passait. Récupérant le verre, je le pose sur le côté alors que je continue l'examen de mon amie. Tandis qu'elle répond à mes questions, je ne néglige aucun détail car chaque détail compte lorsqu'on doit traiter une maladie quelconque. Je lui pose toutes les questions qui me passe par la tête afin de savoir vers quoi me diriger. C'était une habitude pour moi et j'ai pas mal d'expérience là-dedans. Grâce à toutes les réponses de son amie, je peux m'occuper de ses symptômes. J'avais lancé un sort et j'attendais la coloration du petit nuage qui planait au dessus du ventre de mon amie. Puis elle commence à s’inquiéter et elle me pose la question. Je me devais donc de la rassurer.

« - Du calme, Cassy. Je suis en train de voir.  »

Je tiens sa main histoire de la rassurer et je n'attendais que la couleur du nuage. Celui-ci reste pour le moment clair et il tournoie autour. Vu que Cassy a déjà eu des enfants, elle devrait reconnaître. J'attends donc quelques minutes avant de voir le nuage se colorer en rouge. Souriante, je savais ce que cela voulait dire et je montre le nuage colore à Cassy. Si elle a déjà eu à faire à ce sort, elle devrait savoir ce que ce la veut dire. Je ris avant de lui dire de manière plus claire. Peut-être qu'elle sera calmer.

« - Eh bien, tu es une petite cachotière, Cassy. Tu n'es pas malade. Tu es enceinte. Félicitations ma grande ! »

Attrapant ma baguette, je fais disparaître le sort d'un simple geste du poignet et je lui souris chaleureusement. Je devais lui laisser le temps de se remettre de ses émotions. Suite à ça, je vais devoir l'envoyer vers le service Pédiatrie – Maternité de l’hôpital afin que la suite de sa grossesse se passe bien. Mais en attendant, je reste à ses côtés avec un regard bienveillant. Elle reste mon amie et sa santé m'est important. Mais le tout est de savoir si elle veut garder l'enfant ou non. Et je pense qu'elle ne peut pas prendre seule cette décision.

« - Tu vas devoir apprendre à te modérer maintenant. Je m'occuperais de ta déclaration de grossesse mais je suis obligée de te diriger vers le département adapté à ta nouvelle situation. »

Je n'ai pas encore vérifié de combien de temps mais ce sera facilement détectable avec une échographie spécifique qui ne se fait pas dans mon service. Au pire dés qu'elle sera calmée, je prendrais contact avec le dit service afin de voir s'il y a possibilité de l'envoyer en échographie. Je pourrais même peut-être lui faire.


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 411
✎ Date d'arrivée : 09/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Directrice du Département de la justice Magique
✎ Inventaire:
Ven 21 Avr - 21:56
Cassandra toujours égale à elle-même ne cesserait jamais de se dévaloriser et ce même en présence de ses plus proches amis. Et comme d'habitude, ces derniers ne cessaient de la rassurer en lui prouvant tout le contraire de ce qu'elle avançait. Astoria n'échappait pas à la règle puisqu'elle venait tout bonnement de lui remémorer la bonne vieille époque où elle était encore étudiante à Poudlard. Période très importante de son enfance et de son adolescence. Les paroles d'Astoria eurent pour effet de lui faire faire un énorme bon dans le temps. Elle se revoyait à cet instant précis en pleine discussion avec son amie, elle se voyait l'encourager à affronter sa grande sœur Daphnée. Puis elle se revoyait le jour où Asti lui annonçait qu'elle l'avait enfin fait. Ce jour-là, Cassy avait été particulièrement fière de son amie. Elle ne put d'ailleurs retenir l'un de ses magnifiques sourires.  Quelques minutes plus tard, elle décida même d'ouvrir sa petite bouche et de lui dire qu'elle avait parfaitement raison : « Tu marques un point » fit-elle.

Quelques minutes plus tard, Cassandra se trouvait sur une table, allongée afin que son amie puisse « l’ausculter ». Aux diverses questions de sa Médicomage, Cassy lui répondait et ce avec une honnêteté déconcertante. Elle avait parfaitement confiance en son amie et à ses diagnostics qui s'étaient révélés jusqu'à aujourd'hui être des diagnostics sans la moindre erreur. Elle l'observait par la suite procéder à divers examens. L'un d'eux tilta d'ailleurs sa curiosité au plus haut point. Elle ne put s'empêcher de paraître inquiète en voyant le regard interrogateur de son amie. Voyant par ailleurs son inquiétude, elle ne put s'empêcher de lui réclamer des réponses. Réponse qu'elle n'eut d'ailleurs pas directement puisque son amie fit apparaître une sorte de nuage au dessus de son ventre. Celui-ci changea d'ailleurs sans problèmes de couleurs sans qu'elle ne comprenne ne serait-ce quoi que ce soit. Pendant ce temps, Astoria tenta de la rassurer en lui disant qu'elle était en train de réfléchir et « de voir ».

Ni une, ni deux, Astoria s'empara de sa main droite, cette proximité se voulait rassurante et elle l'était. Cassandra n'avait encore jamais vu ce test et ignorait par conséquent tout de celui-ci. Elle attendait d'ailleurs des explications. Voyant son amie rigoler, Cassandra ne put s'empêcher d'être quelque peu interloquée. Sa surprise se transforma rapidement en un véritable choc lorsqu'elle apprit de la bouche de son amie qu'elle était enceinte. Comment cela avait-il pu arriver ? Elle avait pourtant fait attention avec son mari ? Mais il fallait bien qu'elle se rende à l'évidence, avec toute la fatigue qu'elle éprouvait ces temps-ci, elle avait sûrement dû être beaucoup moins vigilante, bien trop préoccuper par ce qu'ils se passait autour d'elle. Toujours sous le choc, la Directrice de Département en était devenue muette. Son amie était restée à ses côtés. Quelques minutes plus tard, elle reprit la parole tout en se voulant rassurante, cependant, Cassandra n'était point rassurée. Elle ne put s'empêcher de la regarder inquiète et elle lui dit : « Moi ? Enceinte ? Mais comment ? Tu en es sûre ? » lui demanda-t-elle tout en souhaitant obtenir des confirmations sur le diagnostic de son amie même si elle en connaissait déjà l'issue. « Cela fait si longtemps que je ne me suis plus occupée d'un enfant. Regarde, Gwendolyn est aujourd'hui une magnifique jeune fille de 14 ans. Est-ce que je serais à même de me réoccuper d'un enfant ? » conclua-t-elle. Elle était particulièrement douteuse et appréhendait d’innombrables choses. Elle était loin de se douter qu'elle allait retomber enceinte à son âge et encore moins pendant cette période de trouble. Mais peut-être que le destin en avait voulu autrement ? Qui aurait cru que la Directrice de département était au bout du compte une véritable petite froussarde, mais sur ce point, il ne fallait pas que quelqu'un ne l'apprenne.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 64
✎ Date d'arrivée : 02/02/2017

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: Elle a fait ses sept années à Serpentard
✎ Profession: Médicomage Chercheur (Virus et Microbes Magiques)
✎ Inventaire: Baguette Magique, Vetêments Civils, Vetements Hospitalier, Badge d'identité de Sainte-Mangouste, Trousse de Soins, Matériel de médicomagie etc.
Sam 22 Avr - 23:26
A happy news, congratulation my friend
Feat
Cassandra Owell
J'ai cessé de compter les années d’amitié qui me lie à Cassandra. Cela remonte à si longtemps. Mais je ne regrette pas mon amitié avec elle, loin de là et me concernant, elle ne m'a jamais déçue. Même éloignée, nous sommes toujours rester en contact et cela nous a toujours fait plaisir. Si ce n'était pas le cas alors on ne serait plus amies. Je montre alors un sourire lorsqu'elle me dit que je marques un point. Encore heureux que je marques un point, cela ne serait pas valable sinon. J'avais fait tous les tests pour bien tout vérifier que le diagnostic semble le bon mais au vu de ce qu'elle m'a expliquer, je doute que cela ne soit pas le cas. Au pire, on va au dit service pour aller faire une échographie. Le sortilège utilisé est véritablement utilisé dans cet usage unique et je ne l'aurais pas lancé si je n'étais pas sûre que ce que je faisais. Je pensais que cette nouvelle allait lui faire plaisir mais il semblerait que cela l'inquiète. Je suis mère et je suis déjà passé par là et je sais ce que c'est d'être en stress pour un bébé. Mais à cette époque, mon mari m'a énormément soutenu et l'arrivée de mon premier fils a tout changé.

Je souris alors à mon amie et je reste à ses côtés gardant ma main avec la sienne pour la rassurer. Mais de mon coté, je sais que je ne pourrais jamais plus avoir d'enfants vu que la naissance de mon premier fils m'a causé des séquelles qui m'ont rendue stérile pour mon plus grand désarroi. Mais encore une fois, j'ai pu compter sur mon mari pour me consoler et me rassurer. Même si on s'est marié alors qu'il n'éprouvait rien pour moi, je sais maintenant que les choses ont changés et je suis heureuse ainsi. Car même si je ne peux plus donner naissance, l'arrivée de Célian dans la famille m'a rappeler que je pouvais encore donner beaucoup d'amour à un adopté. Car c'est ce qu'il est maintenant et j'en suis des plus heureuses. Tandis que mon amie était silencieuse, je détourne un peu la tête pour dissimuler la douleur qui me harponnait encore aujourd'hui. Je sais que la descendance des Malefoy est assurée mais je voulais avoir d'autres enfants avec Drago. La vie en a voulut autrement.

Je n'en voulais à personne sauf à moi-même. J'avais cette impression d'avoir mal surveillé ma grossesse malgré qu'on ne cesse de me dire que j'avais fait ce qui devait être faire. Personne ne pouvait prévoir que je finirais par souffrir de stérilité. Je montre un sourire timide à mon amie avant de l'entendre à nouveau parler. Sur l'instant, je devais m'occuper d'elle plus que de moi-même. Mais cette nouvelle avait réveillé en moi une plaie que je pensais refermer. Reportant mon regard sur Cassy, elle me demande si je suis sûre de mon diagnostic. J'hoche alors la tête et je confirme aussi par la parole.

«  - J'en suis certaine. Si tu veux, je peux demander à te faire passer une échographie ! »

Si elle veut en être sûre, je peux même l'accompagner mais cela me rappelle la période où j'étais enceinte de Scorpuis.  Mais je suis malheureusement condamnée à annoncer les bonnes nouvelles à tout le monde sans avoir de nouveau cette chance de devenir mère. Restant à coté de Cassy, je montre un peu grand sourire lorsqu'elle demande si elle sera capable de s'occuper d'un enfant une nouvelle fois. Chez les femmes, c'est innée et cela lui reviendra. C'est une chose dont je suis plus que certaine. Et puis, Cassy a déjà une fille qui a bien grandie depuis le temps. La regardant, je veux essayer de me montrer rassurante avec elle.

«  - Bien sûr que tu en seras capable. Ton instinct de mère va rapidement reprendre le dessus et c'est quelque chose qu'on oublie pas... Tu verras ! »

Je finis par lâcher la main de mon amie afin de l'inviter à se remettre debout. Maintenant qu'on sait ce qu'elle a, je n'avais plus qu'à faire la déclaration de grossesse mais j'avais encore d'autres formalités à faire pour elle. L'aidant à marcher, je finis par l'installer sur le siège en face du mien séparé par le bureau. Je prends ma baguette en main et j'attire à moi des documents que Cassandra doit connaître vu qu'elle a du passer par là lorsqu'elle a était enceinte de sa première fille aujourd'hui âgée de quinze ans. Puis, je les dépose devant elle en gardant deux pour moi.


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 411
✎ Date d'arrivée : 09/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Directrice du Département de la justice Magique
✎ Inventaire:
Sam 6 Mai - 20:40
L'annonce d'Astoria vis-à-vis de la grossesse de Cassandra fut un véritable choc pour cette dernière. À tel point qu'elle ne voulait pas y croire. Angoissée à l'idée d'élevé un deuxième enfant, la directrice de Département ne remarqua pas directement la tristesse qui venait d'envahir son amie. Se sentant quelque peu coupable d'avoir rouvert une plaie qu'elle croyait guérit, l'ancienne Poufsouffle serra de plus belle la main de son amie. Cassandra était l'une des seules à savoir pour la stérilité de son amie, mais aujourd'hui, elle était également triste pour elle. Cependant, il y a des choses qu'on ne peut réparer ou encore guérir, et la stérilité de son amie en faisait partie. Ainsi, elle décida alors de prendre sur elle et d'être courageuse. Même si elle n'était pas douée pour rassurer les gens en cette période de trouble, elle tenta tout de même d'être là, pour son amie. « Je suis désolée Asti si j'ai rouvert une plaie en toi. Je sais que ce ne doit pas être facile, je me sens même coupable. Désolée de te rappeler de mauvais souvenirs. Cependant, sache que je serais toujours là pour toi. Je te crois » lui dit-elle raisonnablement. Elle n'avait pas besoin de passer par un autre service pour confirmer le diagnostic de son amie, elle lui faisait confiance. Il fallait juste qu'elle reprenne confiance en elle. Pour ce faire, elle savait qu'elle pourrait compter sur cette dernière.

Cependant, elle ne put s'empêcher de paraître gênée et triste lorsque son amie évoqua l'instinct maternelle. Elle avait raison, certaines choses ne s'oublient pas et ce même après dix-huit ans. Fuyant son regard, elle ne put s'empêcher de penser à cette fameuse histoire il y a maintenant dix-huit année. À peine sortie de Poudlard que la jeune femme était tombée enceinte d'un jeune homme moldu. Dix-huit ans qu'elle avait abandonné cet enfant, aujourd'hui elle le regrettait. Peut-être n'aurait-elle pas dû l'abandonner et prendre son courage à deux mains dans son rôle de mère. Mais elle était trop jeune, et surtout trop trouillarde pour pouvoir assumer seule cette merveille. Rien qu'à y repenser, la jeune sorcière eut un pansement au cœur. Elle se souvenait comme si c'était hier. Elle avait abandonné sa fille sur les portes d'un couvent, et elle ne l'avait plus revue depuis. Elle avait cette étrange envie de la revoir aujourd'hui, de la rencontrer, mais surtout de s'excuser et de rattraper les heures perdues en sa compagnie. Les yeux larmoyant d'espoir, elle était persuadée qu'elle finirait un jour par la rencontrée et la retrouver.

La rouquine fut ramenée rapidement à la réalité suite à ces quelques souvenirs douloureux par son amie qui venait de la lâcher. Voyant que cette dernière tentait de la relever, elle se laissa faire tout en se relevant elle-même pour l'aider. Puis elle se réinstalla sur l'un des sièges présent en face d'Astoria. Elle la vit alors sortir des documents, documents qu'elle connaissait maintenant depuis plusieurs années. Quelque peu émotive, elle ne put s'empêcher de laisser couler une larme sur sa joue. Elle tenta au mieux de la dissimuler, mais son amie n'était pas dupe, elle avait forcément remarqué qu'elle n'était pas elle-même depuis quelques minutes.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 64
✎ Date d'arrivée : 02/02/2017

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: Elle a fait ses sept années à Serpentard
✎ Profession: Médicomage Chercheur (Virus et Microbes Magiques)
✎ Inventaire: Baguette Magique, Vetêments Civils, Vetements Hospitalier, Badge d'identité de Sainte-Mangouste, Trousse de Soins, Matériel de médicomagie etc.
Jeu 25 Mai - 11:18
A happy news, congratulation my friend
Feat
Cassandra Owell
Il est vrai que cela a réveillé en moi une plaie que je pensais réellement fermé... C'est une erreur et il est difficile pour moi de me dire que je ne pourrais jamais plus avoir d'enfants avec mon mari. J'avais oublié à quel point cela pouvait être douloureux et j'aurais aimé donner plus d'enfants à mon époux. Mais nous nous sommes résignés et puis Célian est arrivé à la maison où je l'ai accueillie comme un fils. Je pensais que ma stérilité m'avait rendu rigide et froide mais la présence de Célian m'a prouvé le contraire et je suis heureuse de le compter comme un membre à part entière de ma famille. Gardant la tête baissé à un moment, je ressens alors la main de Cassy se serré avec la mienne. Mon amie est au courant et je croyais que cette plaie s'était renfermée... J'avais tord... Encore une fois. Mais je ne pouvais pas me douter que le fait d'annoncer ça à mon amie allait l'ouvrir. Et puis, elle ne l'a pas fait exprès. J'ai bien vu que c'est une nouvelle qui l'a chamboulé. J'aurais tellement aimé pouvoir donner une nouvelle fois la vie... Mais on m'a retiré cette possibilité et je chéris mes deux enfants et mon époux plus que tout au monde. Je n'aurais jamais cru un jour devenir une personne incapable d'agrandir la famille. Cependant, je dois vivre avec et je mourrais avec ce secret. Puis mon amie s'excuse... Elle n'a pas à l'être...

« - Ce n'est rien, Cassy ! Je pensais moi aussi qu'elle était refermée... Cela passera, ne t'inquiète pas ! »

Il y a intérêt et je ne tiens pas à me montrer encore blessée par cette mauvaise nouvelle qui a eu l'effet d'une bombe lorsqu'on me l'a annoncé. J'ai mis plusieurs semaines avant de le dire à Drago. Oui, j'aime mon époux mais ces sentiments à mon égard sont récents. Je suis quand même heureuse de savoir qu'il en a désormais. Je suis heureuse ou presque mais c'est dans ma douleur que mon époux a su me montrer qu'il m'aime et qu'il me soutien. J'avais besoin de ça à l'époque. Fermant les yeux un moment, je finis par secouer ma tête afin de reprendre mes esprits. Cassandra était ma patient du moment et je n'avais pas le temps de l'ignorer ou de ne pas m'occuper d'elle. Je m'occuperais de ça plus tard. Une fois que je lui ai sortie les documents, je vois qu'elle ne se sent pas à l'aise. Montrant un sourire, je me lève et je m'assois sur mon bureau en face d'elle afin de lui sourire.

« - Ta maternité te fait si peur que ça ? »

Je voulais la rassurer mais je ne savais pas trop comment faire. Ou alors avait-elle autre chose sur le cœur ? Je n'en sais rien et je ne peux pas le deviner si elle ne le dit pas. J'ignore qu'elle avait eu une fille à sa sortie de Poudlard et j'estime que mon amie avait le droit d'avoir des secrets qui l'a concerne. Je ne peux pas la pousser à m'en parler si elle ne le souhaite pas. Cassandra est une amie et j'ai beaucoup de respect pour elle, pour son parcours personnel comme professionnel. Elle a fait beaucoup de chose comme remplacer son époux alors qu'il était en rémission et qu'elle devait en plus gérer le département de la Justice Magique. Elle s'est battue pour sa propre famille et cela me rappelle à quel point je suis impuissante face à la situation qui concerne mes deux fils. Mon beau-père a voulu nous séparer mais nous sommes encore plus forts face à tout ça. J'ai donné mon accord à Drago concernant le procès dans lequel on s'engage pour palier à ce problème de mariage forcé que Lucius a décidé seul sans nous demander notre avis. Peut-être que je devrais lui en parler... En fait, j'en sais rien.


Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Hold your head, when the morning's feeling sick [PV Astoria]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [FINI] Jung Yeon ∟ Hold your head up and be strong
» you say good morning when it's midnight going out of my head alone in this bed ∞ 6/11/11 4h35
» Bed, stay in bed, the feeling of your skin locked in my head
» DART to Haiti - Words of Thanks to Canadian Head of State
» Good Morning England - Demande de partenariat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia  :: Ailleurs dans le Monde :: Sainte Mangouste-
Sauter vers: