[FB] Espero - ns un progrès. [Pv Célian Lestrange] [Terminé]



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia
Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia Nous sommes en l'année 2019 Le ministère a été attaqué
– un étudiant est mort à Halloween Les néo mangemort sont de retour – L'ordre va t il se
reformer ? Contexte disponible ici-même.

Vous pouvez trouver la liste des personnages prédéfinis ici et les scénarios des membres ici
La liste des avatars utilisés ici.La liste des noms et prénoms ici.

Mais pour ceux qui sont encore plus studieux vous trouverez le planning des cours pour les élèves et ici
celui des professeurs.

Vous voulez une capacité spéciale pour vos personnages ? La demande et les détails c'est par .

Au vu d'un bon nombre de sang-pur, ceux-ci sont à présent limités (Scénario/prédéfinis) sous couvert d'acceptation
du STAFF. Pour en savoir plus, lisez ce sujet.

Poudlard recrute non seulement du personnel, mais nous sommes également à la recherche d'adultes en dehors du forum, sympathisant de l'ordre ou néo-mangemorts. N'hésitez plus à nous rejoindre.

 :: Les Oubliettes :: Les Archives :: Section RPG :: RPs terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[FB] Espero - ns un progrès. [Pv Célian Lestrange] [Terminé]

avatar
Masculin
✎ Parchemins : 1312
✎ Date d'arrivée : 22/08/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Professeur de DcFM & Directeur de Poufsouffle
✎ Inventaire: Polynectar (x2)
Jeu 2 Mar - 22:37
*** 20 décembre 2018 - 15h22 ***

Alors que sa silhouette ébl assombrissait les couloirs, les élèves grimaçants et s'écartant sur son passage, l'homme en pleine 'promenade de santé' à but de trouver cibles à mettre en retenue ; un passe temps comme un autre ; avait fini par tomber sur une scène des plus désastreuse, honteuse et assez horrible que pour lui faire lâcher un rictus glacé en songeant à la cousine de sa proie.

Isabella ne cessait de flatter les prouesses du jeune Lestrange Célian, pourtant c'était ce même élève qui, sous ses yeux et dans une classe vide et isolée, venait de lancer un patronus. Pardon. Tenter de lancer un patronus. La formule était plus ou moins là, grossière, mais la gestuelle, l’intonation et le résultat... un filet de fumée blanche d'à peine un centimètre sortant du bout de sa baguette sans forme aucune.

Il avait applaudit, un sourire carnassier sur les lèvres, prenant sur le fait un élève soudain choqué/surpris de voir un témoin à son massacre ou embarrassé ? Traumatisé ? Victimisé déjà pour si peu ? L'applaudissement prit fin en même temps que son sourire, sa voix glaciale trouva faible écho dans la salle de classe vide tandis qu'il critiquait.

«  Même le crachat d'un cracmole aurait plus d'effet pour faire fuir un détraqueur que la pâle imitation de l'espero patronum que vous venez de faire Lestrange. »

Personne autour, il prit une faible inspiration, le regard droit, l'air suffisant de ceux qui savent mieux que tout le monde et qu'on trouve abjecte. Il en devait une à Isabella, voir plusieurs pour ses potions, cela méritait de relever un chouilla le niveau honteux de son cousin, pas comme si il pourrait vaincre un néomangemort à coup de patronus qui plus est... et qui c'est s'il devait rejoindre le groupe plus tard !

« Vous passerez me voir à mon bureau ce soir, 18h, prévenez votre directeur de maison. »

Claqua sa langue Et sans rien ajouter ou préciser, l'homme s'en était éclipsé de la salle, la porte claquant dans son dos, délaissant Lestrange en compagnie de sa solitude recherchée amoureusement.

*** 20 décembre 2018 - 18h00 ***

18h sonna et des coups à la porte se firent entendre.

« Entrez. » Siffla t-il en attendant à son bureau.

.....................................................


THE NIGHT IS DARK & FULL OF TERRORS
When we stop looking for monsters under the bed when we realize They're inside of us. ©️ okinnel.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 2267
✎ Date d'arrivée : 04/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 6ème année
✎ Profession:
✎ Inventaire:
Ven 3 Mar - 21:13
Salle de classe numéro 11.
Célian se trouvait-là depuis maintenant une bonne petite heure. Il tentait avec difficulté de réaliser un Patronus, mais il n'y parvenait pas. À la place, il avait droit à un simple filet de fumée blanche et encore. Si le jeune Préfet se trouvait actuellement face à un détraqueur, le jeune étudiant n'aurait certainement aucune chance face à la créature. Il avait sous-estimé la difficulté de ce sortilège. Cependant, motivé et déterminé, il n'était pas prêt d'abandonner. Ainsi, il répéta l'exercice, mais encore une fois il échoua. Que faisait-il de mal pour ne pas y parvenir ? Il ne parvenait pas à trouver ce qui n'allait pas. Quelque peu sur les nerfs, il décida d'entreprendre une petite pause. Il ferma les yeux, il les ferma à la recherche d'un autre souvenir. Peut-être n'était-il pas assez puissant ? Pas assez heureux ? Mais que pouvait-il bien ressortir ? Sachant que les précédents souvenirs qu'il avait tenté étaient les plus heureux ? Il ne parvenait décidément pas à comprendre. C'est donc en soupirant qu'il tenta un nouvel essai, infructueux et marquer par l'apparition de Flint C. Fawley qui comme d'habitude ne perdit aucune de ses bonnes vieilles habitudes. En effet, il avait applaudit et craché son venin. À force, Célian en était habitué, cependant, il avait toujours cette atroce envie de lui sauter à la gorge et de lui faire regretter toutes ses paroles plus que blessantes les unes que les autres. Mais, sa conscience l'avait retenue jusqu'à aujourd'hui. Sa seule et unique motivation demeurerait : ne pas ressembler à ses parents. Chose particulièrement difficile pour lui puisqu'il avait hérité du tempérament des Lestrange : impulsif.

Cependant, il était parvenu à se maîtriser. Et comme d'habitude, le Préfet préféra l'ignorer et serrer les poings. Cependant, il eut beaucoup de mal à ignorer la proposition plus qu'étrange de son professeur de DCFM. Il n'allait tout de même pas lui donner des cours particulier tout de même ? Il n'eut guère le temps d'y réfléchir ou encore de refuser ou d'accepter sa proposition que le directeur de Poufsouffle était déjà parti. Soupirant, il prit le soin de refaire une dernière tentative avant de se rendre à l'évidence. Il avait besoin d'aide pour parvenir à le réaliser et ce sans la moindre difficulté. Ainsi, il prit ses affaires et se résigna à quitter la salle de classe pour se rendre à 18 heures dans le bureau de Flint C. Fawley, il avait encore deux bonnes heures devant lui.

18 heures, devant le bureau du professeur de DCFM.
Célian avançait progressivement et calmement en direction du bureau du Professeur. Face à la porte, il toqua et lorsqu'il entendit ce dernier lui donner l'autorisation d'entrée, il ne se fit pas prier. Refermant la porte derrière lui, il prit tout de même le soin de le saluer. Un peu de politesse n'allait pas le tuer : « Bonsoir. » articula-t-il tout en attendant patiemment une réponse, puis il poursuivit : « Qu'est-ce que j'ai encore pu faire Professeur ? Vous ai-je contrarié ? » demanda-t-il en se retenant de poursuivre et de dire « Une nouvelle fois ». Ce n'était en effet pas la première fois qu'il répondait en cours ou encore qu'il le contrariait. Célian devait pourtant se l'avouer : il appréciait énormément le faire tourner en bourrique. Pendant ce temps, il attendait une réponse.

.....................................................



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 1312
✎ Date d'arrivée : 22/08/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Professeur de DcFM & Directeur de Poufsouffle
✎ Inventaire: Polynectar (x2)
Mar 14 Mar - 0:11
Sa main arachnéenne, copie roulée dans sa paume, frappa son bureau pour indiquer à Lestrange la marche à suivre formulée par un morne et froid, habituel donc :

« Contentez-vous de vous asseoir Lestrange. Vous me fatiguez déjà. »

Rien que ça. La politesse n'avait rien à faire en ces lieux, pas de réponse donc au 'bonsoir de l'élève', car le sien serait mauvais. Les grands yeux d'Hermione Granger pouvaient également allaient crier au scandale, encore qu'elle n'était pas là, Helga merci.

Il poussa un soupir, observant patiemment les déplacements de l'élève tout comme ses traits et sa maîtrise de soi, le pauvre devait se retenir de lui sauter au cou, allons bon quelle idée, il ne pouvait renier ce qu'il était, une bête ! L'insigne devait le retenir de faire connerie comme laisse à un chien, mais peut-être l'avait t-on justement nommé préfet pour l'assagir ? Sa copie resta à son bureau et sa main, à présent, libre, alla pétrir sa tempe presque douloureuse à la vue de l'élève lui faisant face ; une teigne.

« Médiocre. » Lâcha t-il enfin. « Voilà ce que vous êtes actuellement, Lestrange. » sa langue claqua.

«  Et cette médiocrité me contrarie. » Il posa un regard sévère sur l'adolescent vert et argent, nez retroussé pour ce que cela représentait à ses yeux. Noble sang, noble lignée ayant réussi dans la plus logique des maisons, si ce n'était pour Isabella, Célian Lestrange pourrait bien crever devant lui qu'il ne bougerait pas le petit doigt, tout au plus demanderait-il, alors a l'article de la mort, si 'vous manquez d'air ?'. 

« Votre famille est douée en magie, mais vous... » Il plissa les yeux, siffla des narines, cherchant réponse lui même, bras croisé, avant de reprendre. «  Le faites-vous exprès pour vous différenciez d'eux ? Si c'est le cas c'est profondément stupide, à votre image. » Grimaça t-il.

Il sentait monter la fureur chez le jeune, sujet tabou que voilà, aussi attendit-il l'explosion en y salant un mauvais. « Vous aurez beau faire, vous êtes déjà physiquement le portrait craché de votre paternel. Rabastan Lestrange. »

.....................................................


THE NIGHT IS DARK & FULL OF TERRORS
When we stop looking for monsters under the bed when we realize They're inside of us. ©️ okinnel.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 2267
✎ Date d'arrivée : 04/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 6ème année
✎ Profession:
✎ Inventaire:
Mer 15 Mar - 21:40
Célian s'efforçait de rester poli et courtois à l'encontre de son professeur. Étrangement, aujourd'hui, il ne cherchait point les histoires, bien au contraire, car pour une fois le Préfet de Serpentard était motivé, motivé dans son apprentissage du sortilège du Patronus qu'il avait échoué à plusieurs reprises en cours et même durant ces petits entraînements spéciaux.

C'était d'ailleurs pendant l'un d'entre eux que son professeur l'avait interrompu prétextant qu'il souhaitait le voir dans la soirée. Ignorant totalement ce que son professeur lui préparait, il s'était donc rendu comme convenu dans son bureau ce soir-là. Il l'avait salué poliment et à la place, il venait d'ores et déjà de se faire incendier. Se retenant, il prit sur lui pour ne pas lui répondre et s'installa. Cependant, contrairement à certains élèves, Célian n'était pas du genre à baisser les yeux face à Flint C. Fawley, bien au contraire car il l'observait et parvenait sans difficulté à le défier du regard. Il n'avait pas peur de lui, et il ne se laisserait certainement pas faire. Il l'avait rabaissé une fois devant tout le monde, et il ne le referait pas une seconde fois, quitte à ce qu'il use de la force ou d'une toute autre manière.

Rapidement, un duel de regard s'installa entre le Préfet de Serpentard et le Directeur de la maison Poufsouffle. Un long silence l'accompagnant jusqu'à ce qu'il soit interrompu par l'enseignant. Célian l'écouta attentivement de ses oreilles, tout en fermant les yeux et prenant sur lui-même. Étrangement les remarques sortant de sa bouche le blessaient tout particulièrement, mais il prit sur lui. Frustré il l'était de plus en plus, et tentait avec difficulté de se retenir. Il jugea bon de bouger quelque peu ses doigts tout en desserrant ses poings. Pendant ce temps, Fawley continuait à l'enfoncer et à le rabaisser. Puis ce qui arriva arriva, Fawley entreprit de parler de sa famille, discussion des plus tabous chez lui. Il ne souhaitait plus en entendre parler, et il était servi à cause de cet idiot. Il respira un bon coup et encaissa. Il le prenait vraiment comme un véritable moldu sans aucune valeur et il détestait cela. Il resserra de nouveau les poings, mais cette fois-ci, sa mâchoire se rétracta. Cherchant un dernier appui, la moindre chose ou le moindre objet pouvant le retenir. Cependant, la bombe à retardement ne tardât pas à exploser, les dernières paroles de Fawley le firent littéralement exploser et il sortit par conséquent de ses gonds. On dirait qu'il avait réellement eu ce qu'il voulait.

La rage dans l'âme, Célian venait de sortir sa baguette magique, et il la pointait à présent face à Fawley et dit d'un ton froid et menaçant « NE PARLEZ MAIS ALORS PLUS JAMAIS DE MES PARENTS C'EST BIEN COMPRIS » hurla-t-il « Mais surtout, ne prononcez plus jamais ce prénom devant moi est-ce clair ? » exigea-t-il tout en ignorant totalement qu'il ressemblait de plus en plus à son père et à sa mère en agissant de la sorte, cependant, après quelques minutes d’euphorie, il entreprit de se calmer et de respirer. Puis calmement, il continua : « Est-ce que vous apprécierez vous-même qu'on vous compare à votre père ou encore à l'un des membres de votre famille ? J'en doute » dit-il tout en rabaissant sa baguette et il conclua « Si c'était pour me dire tout cela, je pense que je peux à présent partir Professeur, sauf si vous avez d'autres choses bien plus importantes à me dire ou à m'apprendre » dit-il tout en le jaugeant du regard et en le regardant d'un air particulièrement suspicieux. « Je sais que vous n'êtes pas si méchant au fond de vous et que tout ceci n'est qu'une carapace pour vous cacher, mais de qui pourriez-vous bien vous cacher, sauf si vous cacher un secret, un secret que personne ne doit découvrir »

.....................................................



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 1312
✎ Date d'arrivée : 22/08/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Professeur de DcFM & Directeur de Poufsouffle
✎ Inventaire: Polynectar (x2)
Mar 21 Mar - 23:37
Insulte gratuite en approche face à la réaction grotesque et puérile du jeune dont il avait dévié la 'menace' d'un geste de la main rapide. Le jour où un adolescent pédant arriverait à le surprendre en s'attaquant à lui n'était pas encore venu, Lestrange n'était qu'un idiot fini si la simple idée de défaire son professeur sur l'instant lui avait effleuré l'esprit. A peine la baguette dégainée, que la main de l'adulte, telle une giffle offerte, avait dévié la trajectoire du bout de bois. Professeur de défense contre les forces du mal, tête de pioche, pas surveillant cracmol ou moldu. Il pouvait bien lancé un sort qu'il ne ferait à présent que lui effleurer une mèche.

Les hurlements de Lestrange qui en avait découlé lui firent penser à une jeune mandragore, botanique, cours oh combien chiant au possible. Le nez retroussé, l'air las, les yeux froid et presque vide, il avait laissé le jeune s’époumoner comme un bébé qui prend sa première bouffée d'oxygène. Il lui avait même laissé, trop bon qu'il est, meubler le silence et se calmer, non vraiment quel saint ce professeur. Un mot sur la famille de Flint... pensait-il vraiment l'atteindre ainsi ? Il baissa sa baguette et la main de Flint retrouva son bureau doucement.

Fin de phrase, soupir long.

« Ignarus, ignare, ignarum, ignari, ignaro, ignaro. La déclinaison du mot ignare en latin. » Fit-il mollement pour toute réponse au jeune tout feu tout flamme en face de lui. Serait-il du genre à mettre des étiquettes qu'il aurait crié au Gryffondor impétueux et stupide tant Lestrange en possédait si pas les traits, les gros défauts. Peut-être que finalement, il avait raison, peut-être qu'il n'avait rien en commun avec cette longue famille... un bâtard donc ? Un pauvre orphelin adopté ? C'est que Malefoy souhaitait se racheter d'une certaine manière de ses erreurs... en en hébergeant une. Merveilleux. « Exactement, vous, Lestrange. »

Il croisa les bras, niant toute protestation visuelle, et poursuivit.

« Sachez Lestrange que menacer un professeur et loin d'être la chose la plus intelligente à faire à Poudlard. » Sa langue claqua, balayant tout retour possible. « A l'avenir tâchez de vous en souvenir, vous n'en ressortirez que plus... » intelligent ? Non. Probablement pas. Ses yeux se pincèrent, le mot devant faire office de compliment ne venant pas en regardant le Serpentard. Geste de main comme pour chasser une mouche, il passa outre. « Soit. » Conclu t-il ce point.

« Mon paternel était stupide, sans doute un point commun avec le vôtre, mais ce serait bêtise que de renier ses talents comme pour vous de renier les leurs. » Ô sagesse incarnée, béni des Dieux, qu'Helga en soit louée, de sa patience face à ce merdeux. Haussant un sourcil il mit un terme au discours qu'avait dit l'adolescent. « Nous avons tous nos petits secrets. »

Il rebondit directement à sa clôture de speech. « Pourquoi vous entraînez en catimini à tenter de sortir un patronus ? » Il insista sur le 'tenter'. Il fit mine de regarder autour de lui. « Je ne vois aucun détraqueur dans les parages, et vous ? » Il reposa ses prunelles de glace sur le visage lui faisant face. « A moins que vous ne prévoyez un séjour à Azkaban 'vous aussi' ? Faut-il s’inquiéter pour la sécurité de vos camarades ? » Demanda t-il sceptique, moqueur et mauvais à la fois alors qu'une idée sur la façon de présenter les détraqueurs au premier cours de la nouvelle année se profilait.


Lestrange pouvait bien partir, il ne le rattraperait pas, mais il reviendrait, forcement contraint.

.....................................................


THE NIGHT IS DARK & FULL OF TERRORS
When we stop looking for monsters under the bed when we realize They're inside of us. ©️ okinnel.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 2267
✎ Date d'arrivée : 04/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 6ème année
✎ Profession:
✎ Inventaire:
Lun 27 Mar - 21:02
Après avoir poussé cette beuglante, baguette pointée sur le Professeur de DCFM, Célian n'avait guère eut le temps de faire quoi que ce soit. En effet, cette dernière s'était retrouvée littéralement dévier de sa « trajectoire » par l'immonde squelette qui se trouvait face à lui. Toujours sur les nerfs, il tentait de se maîtriser pour ne pas sauter littéralement  à la gorge de Flint C. Fawley. Pendant ce temps, ce dernier débattait des paroles dans une autre langue, langue qu'il ne connaissait pas jusqu'à ce que ce dernier lui sorte la traduction en Anglais. D'où se permettait-il de le traiter d'ignare ? Décidément, Célian le haïssait et ce dernier semblait tout autant le haïr. Serrant les poings, il se retenait toujours de l'agresser physiquement (même s'il n'aurait probablement pas eu la moindre chance contre lui), tout ce qu'il désirait était de lui donner un bon coup en pleine figure pour se défouler un peu. Mais il se reprit et se retint tout en pensant qu'il irait évacuer sur le terrain sa colère à l'aide de sa batte et d'un cognard.

En revanche, cela ne l'empêcha guère de lui révéler ses quatre vérités en pleine face et de lui dire tout ce qu'il pensait de lui (tout du moins en parti). Que ne fut pas sa surprise de constater que Flint C. Fawley lui répondait du tact au tact sans la moindre émotion. Avait-il bien entendu ? Avait-il dis que ses parents et en particulier son paternel était talentueux ? À y repenser, Célian ne pouvait pas en dire tout le contraire, au contraire, cela l'effrayait quelque peu, mais il ne le montra pas préférant se préserver et préserver son entourage.  Il ne désirait pas que Rose sente son inquiétude et encore moins son frère de cœur Scorpius. Fermant les yeux, il respira un bon coup et il les ré-ouvrit en balançant un dernier speech tout près de la porte qui allait l'emmener jusqu'à la sortie. Il fut interrompu dans son élan par le Professeur de DCFM, quelques minutes plus tard il lui répondit : « Peut-être que je le fais à cause de ce qui se trame à l'extérieur ? Il n'y a certes plus de détraqueur dans les parages, mais à tout moment l'un d'eux peut surgir de nul part et comme vous auriez pu le constater je suis dans l'incapacité d'en produire un correctement. Comme quoi, un simple nom de famille ne peut pas tout faire. Allez-y moquez-vous, à force j'en ai l'habitude » dit-il froidement à l'encontre de son professeur. « Je m'inquiète seulement pour mes proches » dit-il tout en levant les yeux et en reprenant : « Je me demande encore pourquoi je suis en train de vous parler, car dans tous les cas, il semblerait que vous ne m'aiderez pas. De toute façon, on est jamais mieux servi que par soi-même » dit-il fièrement. Il se débrouillera par lui-même, à force d'entraînement, y parviendra certainement à y arriver et il en était persuadé. Sur ces dernières paroles, il quitta le bureau du Professeur de DCFM remplit d'espoir, il allait parvenir à créer ce Patronus, après tout, il était un Lestrange, il ne pouvait pas échouer. Il était un sorcier, un véritable sorcier et de sang-pur. Il ne pouvait pas se permettre d'échouer : il mettait en jeu sa fierté et son honneur. Déterminé, il entreprit de se rendre cette fois-ci dans la salle sur demande pour s’entraîner.

HORS RP : je te laisse conclure :)

.....................................................



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 1312
✎ Date d'arrivée : 22/08/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Professeur de DcFM & Directeur de Poufsouffle
✎ Inventaire: Polynectar (x2)
Mar 4 Avr - 15:23
Certes Flint y allait fort, mais il était hors de question de prendre des gants quand il s'agissait d'enseigner, d'offrir un privilège, à une boule de nerfs tel que Lestrange. Il en devait une à Isabella, mais il n'était pas question de traitement poli et courtois possible, une aide tout au plus, des conseils avisés. Faire preuve de gentillesse ? Impossible, improbable même, pas qu'il en était dépourvu... ou peut-être que si au fond, mais il lui arrivait d'en faire preuve, un semblant, de se 'retenir' lors d'un repas en famille ou devant son filleul par exemple, le pauvre enfant traumatisé à vie.

Les attaques magiques de l'adolescent ne l'atteindrait pas, une attaque physique par contre... encore fallait-il qu'il arrive à l'atteindre, armé de sa baguette il se voyait mal être mit à terre facilement... sauf par Zachary, mais il s'agissait d'un tout autre genre d'attaque.

L'homme pouvait contempler la retenue et les mâchoires serrées du Serpentard qui ne désirait qu'une chose, écraser son professeur et oublier qu'il avait des parents. L'imbécile. Tout simplement. Impossible de nier l'évidence, les traits de famille, la promesse d'un don ou d'un handicap. Pourtant le garçon ne semblait pas voir les choses du même œil. Un gosse irritant.

Le vert et argent finit par se lever, sa majesté ne pouvait supporter la vérité ? Fermant les yeux, se déplaçant vers la porte, préférant la fuite à l'affrontement, typique de sa maison, il lui répondit. 'Peut-être s'entraînait-il pour ce qu'il y avait à l’extérieur ?' D'un regard blasé l'homme s'attendait presque à être davantage convaincu, des détraqueurs dehors ? Il aurait été le premier à en être au courant et à s'en faire des copains voyons ! Après, peut-être y en avait-il un caché dans la foret interdite... l'auteur du meurtre de Joon park ?! Ah non, c'était lui-même. Quoiqu'il en soit l'idée qu'il avait pour la rentrée prenait de plus en plus forme et ce grâce à ce court échange avec Lestrange !

« Un nom peut tout donner. La gloire, la renommée quant à la puissance elle s’acquiert avec du travail acharné et je doute que votre père ai été doué d'un claquement de doigt, cela étant il est doué, votre mère également, tout comme les autres personnages de votre famille qui ont constitué à faire connaître votre nom... j'ose dès lors imaginer que vous n'êtes pas le maillon faible et que vous avez un quelconque talent. Autre que la bêtise et l'ignorance. »

Temps philosophique regrettable dont Flint n'était même pas certain que l'élève l’eut écouté... de toute façon pour ce que le garçon faisait de son nom en traînant avec les Malefoy. Désirait-il se débarrasser de son nom pour un autre ? Si c'était le cas Malefoy n'était pas mieux. Célian Lestrange ne comptait pour l'heure et aux yeux de l'homme pas affronter et relever son nom, il lui tournait le dos comme un lâche.

Ah voilà qu'il lui sortait le vieux du dicton 'On est jamais mieux servi que par soi-même.' 'Nous verrons.' Pensa t-il en lui-même, progrès peut-être... mais aurait-il la chance de faire ses preuves rapidement ? La rentrée risquait d'être grosse en surprise tandis qu'il regardait le Serpentard claquer la porte derrière lui.



*Fin*

.....................................................


THE NIGHT IS DARK & FULL OF TERRORS
When we stop looking for monsters under the bed when we realize They're inside of us. ©️ okinnel.

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

[FB] Espero - ns un progrès. [Pv Célian Lestrange] [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Célian R. Lestrange [terminée]
» Grégoire d'Odélian - Comte d'Odélian
» Qui a acheté le journal Haiti-Progrès ?
» Rice note les progrès "remarquables" réalisés par
» Progrès dans le développement de l'énergie alternative.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia  :: Les Oubliettes :: Les Archives :: Section RPG :: RPs terminés-
Sauter vers: