Partagez|

[6ème année] Espero ~ Que tout ira bien.


Mimbulus Mimbletonia  :: Les Oubliettes :: Les Archives :: Section RPG :: RPs Abandonnés
Invité

[6ème année] Espero ~ Que tout ira bien.
Ven 3 Mar - 20:03
Début Janvier - Lundi - 10h

La porte s'ouvrit, laissant échapper une vague d'élève de dernière année à la mine aussi pâle que celle de leur professeur. Le premier étudiant sortant croisa le regard des premiers de fil côté 6ème, lesquels attendaient pour entrer à leur tour, et fit de ses lèvres presque trembantes :

- Il est fou. Barrez-vous... 

La silhouette du professeur arriva à hauteur du septième année, bouchant l'évacuation des toi- élèves et sous un regard de vautour, le dernier année lâcha un soupir et poursuivi son chemin lugubrement. Le dernier quitta les lieux et l'homme invita d'un geste de bras ample et presque accueillant à pénétrer son domaine. 

À peine la porte ouverte qu'ils avaient déjà ressenti un profond malaise, à présent le pieds dans la classe, certains se demandaient s'ils avaient bien fait de venir ou s'il était déjà trop tard pour rebrousser chemin. 

La pièce semblait plus sombre qu'à l'accoutumée, plus malsaine, plus 'flippante', et un sentiment de désespoir semblait oppresser le cœur de n'importe quel étudiant. Fawley ne devait pas échapper à ce sentiment, mais il devait être au moins habitué, assez que pour ne pas s'effondrer à genoux, à moins que ce ne soit plutôt la perspective de voir ses élèves hurler de détresse qui lui donnait du baume au cœur et l'aidait à se maintenir droit ? Ding Ding Ding Correct.

Les élèves rejoignirent leurs places, le visage faisant le tour de la salle, se braquant sur l'armoire de l'épouvantard toujours présente, ce sentiment venait-il de là ? La porte claqua après le dernier élève et dans un silence morbide, Flint Fawley rejoignit son bureau avant de faire crisser ses ongles sur le grand tableau noir. Horrible son ! Horrible classe ! Horrible cours ! Horrible prof ! L'instant était horriblement magique lorsqu'il rompit le bourdonnement des élèves.

- Bien. Les vacances sont terminées et une nouvelle année commence. Commençons la donc de manière... inoubliable !

L'homme dévoila un sourire carnassier avant de se diriger vers l'armoire, puis derrière, jusqu'à atteindre le coin de la pièce recouvert étrangement de ce qui semblait être un rideau noir derrière lequel émanait une aura bleutée et blanche. D'un regard sadique, l'homme ôta le voile et délaissa la réaction des élèves se déverser. Là, derrière ce voile, ce drap, se tenait bloqué derrière une barrière magique, le drame de toute une vie, des envies de mouiller des pantalons, de vomir leurs tripes, de déverser un litre de larme, la peur en elle-même. Un détraqueur... bien décidé à briser cette barrière et laissant échapper un cri funeste.

- Malheureusement, le directeur est l'un des seuls à pouvoir faire prendre la forme d'un détraqueur à un épouvantard... c'est pour cette raison que sous son accord récalcitrant, mais nécessaire, il m'a octroyé la permission de vous en présenter un ! J'aurais aimé avoir autant de chance que vous lors de mes études !

Indiqua t-il aussi cyniquement que fièrement. Oui, faire céder St Potter n'avait pas été une mince affaire ! 'J'ai réussi à apprendre à mes amis à faire un patronus sans faire usage de peur ou de violence' Ah, quel idéaliste, quel miss monde ! Pourtant Fawley n'avait pas démordu. 'Vous étiez plus jeune qu'eux lorsque vous avez été confronté à une de ces créatures.' Vrai. 'Oui mais.. blablabla' Un folklore de bonne parole alors que, pour un enseignement rapide et efficace, la peur était toute prédestinée, tout du moins selon Fawley qui avait réussi à prétexter un 'Ils en verront peut-être un jour, en des circonstances qui leur échappe, dès lors, monsieur Potter ne vaudrait-il mieux pas qu'ils y soient préparé ?' Et il avait eu gain de cause ! Alleluia, merci Helga.

Naturellement la créature était synonyme de bonne escorte puisque deux agents de Azkaban avait encadré la venue d'un des détraqueurs faisant régner l'ordre et la justice (Nicky Larson) dans un lieu inondé de supplice et de ténèbres.

- Mais avant de nous focaliser sur cette sinistre et hypnotique créature ; Miss Welling. Il s’interrompit en s'éloignant du coin toujours bien gardé sous barrière magique, s'approcha de l'armoire et reprit. Sous cette atmosphère inconfortable tant de peur que d'angoisse, j'aimerais vous voir, une nouvelle fois, défaire votre peur... d'un geste de main peu chaleureux, il la convia à rejoindra l'estrade. Welling qui avait peiné lors de ce rappel et avait fini par vaincre dans un délai plus que remarquable voir éblouissant par la suite à force de cours et d'acharnement, se voyait, public aimé, de faire une dernière démonstration dans un cadre tout sauf réjouissant.


HRP:
 
Invité

Re: [6ème année] Espero ~ Que tout ira bien.
Lun 13 Mar - 11:12


Cours de DCFM
Le retour à Poudlard avait été joyeux. J’étais ravie d’y retourner comme tous mes parents. Les vacances nous avaient changé les idées et c’était tant mieux. Toutefois, il n’avait pas fallu bien longtemps pour que cette bonne idée ne retombe. La raison ? La reprise des cours.  Et, comme une bonne nouvelle n’arrivait jamais seule, nous étions un lundi matin et, ô joie, nous avions défense contre les forces du mal avec ce cher professeur Fawley. J’avais hésité à rester dans mon lit, à prétexter une maladie pour ne pas aller en cours. Vraiment, je n’avais pas envie de le voir en début de semaine ni de prouver au monde entier que j’étais absolument nulle en magie.

Mes camarades ne l’entendaient pas de cet œil et elles avaient fini par me persuader d’y aller, ce qui ne m’avait pas empêché de râler en me préparant, en prenant mon petit-déjeuner, en y allant et en attendant devant la porte. Les septièmes années ne tardèrent pas à sortir. Ils semblaient plus inquiets, plus dérangés qu’à l’accoutumée et j’eus une nouvelle fois envie de sécher le cours. Mon instinct me criait de ne pas entrer dans cette pièce. Sauf que le professeur Fawley était là et, lorsqu’il nous fit signe d’entrer, je ne pus que suivre mes camarades. Très mauvaise idée.

Quelque chose n’allait pas. Je ne sus pas dire quoi en entrant mais j’avais cette impression, désagréable que quelque chose clochait. Mes camarades ne semblaient pas plus à l’aise que nous et nous rejoignîmes nos places dans un silence pesant. Il faisait froid tout d’un coup et je n’avais absolument plus envie de faire des blagues. J’observais la salle, passant rapidement sur l’armoire où devait toujours se trouver notre ami l’épouvantard. Mes yeux s’agitaient dans tous les sens et je n’écoutai que d’une oreille discrète ce que nous dit notre professeur – de toute façon, ce n’était jamais intéressant. Je remarquais juste que je n’aimais pas le ton de sa voix mais, clairement, j’étais d’humeur à ne rien aimer. Soudain, Fawley se dirigea vers un coin de la salle où se trouvait un drap noir absolument pas rassurant – mais rien ne l’était, le bureau lui-même me semblait menaçant – qu’il dégagea pour laisser apparaître… un détraqueur. D’accord. Très bien. Un détraqueur. C’était tout à fait normal. C’était… où était la porte que je parte en courant ? Mais je ne bougeai pas, figée par la peur et, il fallait bien l’avouer la curiosité. Là encore, je n’écoutai qu’à moitié les paroles de notre professeur, les yeux rivés sur cette créature immonde qui nous faisait face jusqu’à ce que j’entende mon nom.

Je tournai légèrement la tête pour fixer notre professeur. Qu’est-ce qu’il me voulait ? Que j’aille voir le détraqueur ? Pas moyen, c’était lui qui était complètement détraqué et en plus ça aurait dangereux et, oh, l’épouvantard. J’ouvris la bouche, prête à répliquer que c’était injuste mais aucun mot ne sortit. Avec un détraqueur dans la pièce était-ce le bon moment de me mettre le professeur à dos ? Pas sûre. D’autant que l’ambiance ne me donnait pas envie d’être téméraire. Je m’avançai donc sur l’estrade, lançant un regard que je voulais noir mais qui devait semblait plus paniqué qu’autre chose à notre professeur.
Allez Ivory, tu peux le faire, songeai-je en essayant d’oublier le détraqueur et les mauvaises ondes qu’il envoyait.

La porte s’ouvrit, laissant apparaître l’épouvantard qui reprit encore une fois la forme d’Esther, de son cadavre plutôt, qui m’accusait. Mes yeux étaient serrés autour de ma baguette mais je pus empêcher ma main de trembler. C’était vraiment pas sympa comme exercice. Je me concentrai, essayant de mettre à l’écart ce froid pesant et terrifiant qui stagnait dans la pièce.

« Riddikulus ! »

Et, une nouvelle fois, ce fut une un échec. Le cadavre d’Esther bougea mais ce fut tout. Bon, dans une ambiance comme cela, louper n’était pas une surprise. Je me concentrai à nouveau, songeant que je m’étais entraînée comme jamais pour vaincre ce stupide épouvantard, que je savais le faire et que ce n’était pas un stupide détraqueur qui allait…

« Riddikulus ! »

Victoire. Le cadavre d’Esther se transforma en une chenille et un rire nerveux sortit d’entre mes lèvres. Plus jamais. Je retournai à ma place sans demander mon reste et sans aucune fierté, essayant de ne croiser le regard de personne – je n’étais pas vraiment d’humeur. Le but allait être d’être la plus discrète possible pendant ce cours.



claude gueuse
Invité

Re: [6ème année] Espero ~ Que tout ira bien.
Lun 20 Mar - 22:41




Droit magique
PV Tobias Grant


Je suis colère


Cours de DCFM, le Professeur Fawley ne manquait jamais de leur réserver une surprise monumentale à chaque cours. Le coup de l'épouvantard révélant la peur sordide de l'enfermement à ses élèves avait été une épreuve en soi mais elle s'en était sortie comme la plupart de ses camarades .

Mais cela n'empêchait que aujourd'hui Rose avait un mauvais pressentiment... elle ressentait du froid dans les couloirs de l'étage desservant la salle de classe de DCFM, un climat malsain... que pouvait il y avoir aujourd'hui dans cette salle. La main dans celle de Célian elle avançait crispée, apeurée un instant le regard vers son compagnon et Scorpius et Rosalie qui les suivaient. Elle seule semblait troublée de l'ambiance pesante dans les couloirs en cette journée.

Pénétrant dans la salle Rose constata l'armoire de l'épouvantard toujours en place... bon cure de rappel ? Non ça ne pouvait pas être cela qu'elle sentait au plus profond de son être ce froid sordide qu'elle ressentait. Le sourire carnassier de Flint Fawley jugeant sa classe, cette étincelle dans son regard... il dissimulait quelque chose de pire. Regard vers Célian, froncement de sourcil... quelle idée l'enseignant le plus haï de Poudlard avait il eu encore ?

Puis un geste de la main révélant ce que son esprit voulait ne pas voir du tout... un détraqueur... murmure d'effroi dans les rangées ; elle quitta la main de Célian se saisit de sa baguette.

Son regard ne quittait pas le détraqueur, un seul sort, le patronus pour s'en défaire, la joie pour vaincre la tristesse, le bonheur pour repousser le malheur... il n'y avait que ça. Ivory était interrogée en premier... elle se défaisait une nouvelle fois de son épouvantard... sous le regard amusé de l'adulte .

Rose se leva tel un automate se remémorant ses moments en famille, ce moment au terrier avec Célian où elle le savait des sentiments étaient apparus, ce baiser à Noël devant tout le monde... révélation de leur amour au grand jour...

« Monsieur Fawley, un espero patronus semble tout indiqué dans ces circonstances si je ne m'abuse... je ne me laisserai pas envahir par cette sordide tristesse ou douleur profonde... »... déterminée elle avait la baguette sortie en main, regard de défi envers le détraqueur... une protection infime, elle devait être forte mais elle tremblait sans même s'en rendre compte

.


camo©015
Invité

Re: [6ème année] Espero ~ Que tout ira bien.
Jeu 23 Mar - 21:28
Cours de DCFM
Mieux vaut ne rien savoir que beaucoup savoir à moitié !



Lundi, 10h. La reprise des cours commençait en beauté avec un cours de défense contre les forces du mal. Pas le cours favori de Rosa et décidément pas son prof préféré. Elle avait réussi à avoir la note A à ses BUSEs, avec des révisions laborieuses. Elle n'avait pas été très à l'aise avec l'épreuve de l'épouvantard. Ce dernier avait pris l'apparence d'elle-même sans pouvoir magique, dans un monde dénué de toute magie. Ca l'avait tellement traumatisé qu'elle s'était paralysée un court instant et ce n'avait été qu'après la remise à l'ordre de son professeur qu'elle avait réussi à sortir un pauvre ridikulus inutile. Elle avait réussi à la deuxième reprise mais c'était peu concluant tout de même. En même temps, Rosa était passablement stressée à l'idée de se réveiller un jour en s'apercevant que tout était faux. Pourtant avec les récents événements, il lui fallait vraiment poursuivre ce cours. Rosa songeait qu'elle avait bien fait de ne pas laisser tomber cette matière, alors qu'elle y avait sérieusement songé. Elle se rendit donc au 1er étage, traînant des pieds mais tout de même contente parce que ça lui fournissait une bonne occasion pour être avec Scorp. Main dans la main, ils suivirent donc Rosie et Célian. Un élève de septième année était là, le visage blême et les traits tirés, comme s'il avait vu le Mage Noir en personne. Un peu inquiète, elle jeta un coup d'oeil à son professeur dont le visage restait aussi imperturbable que d'habitude. Rosa eut soudain un très mauvais pressentiment et ressentir le besoin urgent de tourner les talons et ne pas assister au cours. Lorsqu'elle pénétra dans la salle de classe, ce besoin fut accru. Elle sentit un froid intense se répandre peu à peu dans son corps, jusqu'à lui engourdir ses doigts entrelacés dans ceux de Scorpius. Ce fut comme si tout bonheur avait quitté son monde et qu'un poids énorme venait se poser sur ses épaules. Son menton se mit à trembler, bientôt suivit du reste de son corps et sa prise se fit plus ferme sur la main de son amoureux.

Ce fut à ce moment, alors que Rosa prenait place à côté de Scorpius, que la cause de cette sensation fut dévoilée. Rosa poussa un cri de surprise et mit une main devant sa bouche. Cette chose figurait parmi les plus horribles qu'elle eût jamais vu. Ainsi un Détraqueur ressemblait à ça ? Rosalie aurait préféré s'en tenir à leur image sur son livre de cours. Ils étaient déjà bien assez effrayant ainsi. La voix de son professeur la fit sursauter et elle tourna rapidement la tête vers Ivo. Rosa pâlit. Il n'allait tout de même pas lui faire affronter la créature ? Non. Il voulait juste lui faire de nouveau affronter l'épouvantard. Mais l'armoire se trouvait bien trop près du Détraqueur. Rosa ne pouvait pas vraiment détacher ses yeux de la créature. C'était terriblement fascinant. Et terrifiant. Elle pria intérieurement pour devenir invisible, se faire totalement oublier et échapper au regard glacial de son professeur qui n'avait pas grand chose à envier à ce qu'il leur avait ramené. Le directeur était-il au courant au moins ?

made by pandora.



avatar
✎ Date d'arrivée : 04/06/2016
✎ Parchemins : 344
Masculin
Localisation : Poudlard

Re: [6ème année] Espero ~ Que tout ira bien.
Sam 25 Mar - 22:08
Comme tous les lundi Scorpius se dirigea en direction de son cours de DCFM lorsqu’il arriva il entra en silence et pris place, il n’aimait pas ce professeur quelque chose en lui donner envie au capitaine de Serpentard de le fuir ce fessait il des idées ? de toute façon peu importe du moment qu’il ne s’approcher pas trop de sa personne.
Alors qu’il prit place son regard fus d’abord tourner sur son frère qui lui pris place au côté de Rose leurs meilleure amie ou du moins meilleure amie de Scorpius, d’un coup son regard tomba sur une magnifique brune qui s’assoit près de lui en silence un sourire orna le visage de Scorpius quand il vit que cette jolie brune n’était d’autre que sa petite amie.

Il pris sur lui pour ne pas l’embrasser en guise de bonjour puis reporta son attention sur le cours, dès l’instants ou tout commença ce fut Ivory qui eut le droit de commençais et immédiatement Scorpius serra les dents. En effet l’épouvantard libéré tout le monde hoquet de surprise sauf lui et surement Célian qui eux savait à quoi cela ressemblé depuis longtemps après tous leur père leurs en avait tellement parler étant enfants. D’un coup l’épouvantard pris l’apparence d’une jeune fille surement la défunte sœur d’Ivory à cet instant Scorpius ce retenue d’intervenir comment on pouvait laisser une fille souffrirai devant le cauchemars de voir le cadavre de sa propre sœur ? il lança un regard à son professeur qui lui était en train de fixé Ivory d’un coup un cri à sa droite le déconcentra et il regard Rose poussait un petit crie et mettre sa main devant sa bouche immédiatement Scorpius laissa sa main tomber sur la jambe de sa petite amie dans l’espoir de lui apporter du réconfort sous la scène qui se passé puis lui chuchota pour qu'elle seul l'entende.

« Chut princesse tu vas t’attirait les foudres du professeur. »


D’un coup Ivory réussi à lançai le sort pour faire disparaitre l’épouvantard puis reparti d’un pas rapide à sa place, malgré cela Scorpius fut bien que son amie fût bizarre après cet exercice peut être irait il lui parler à la fin du cours.

Ce fus dans ses pensée que le jeune homme continua à observer le coups en priant mentalement que son détesté professeur ne lui ordonne pas d’aller faire cette exercice maudit.
avatar
✎ Date d'arrivée : 20/06/2016
✎ Parchemins : 257
Féminin
http://japan-univers.forumgratuit.org/

Re: [6ème année] Espero ~ Que tout ira bien.
Dim 26 Mar - 13:59
Super ! Commençons les cours sur les chapeaux de roue avec notre professeur préfé...détesté... j'ai nommé le Professeur Flint. C'est les pieds trainants, donc, qu'en bonne Serpentarde, j'entrais dans sa salle de classe non sans une petite critique pour confirmer les dires du camarade qui venait de partir. Aucun doute sur le fait qu'il retirait des points à Serpentard mais je m'en contrefichais, je réussissais toujours à en gagner dans les cours intéressants ou quand j'appréciais un professeur.
Ce serait un jeu d'enfant de les récupérer.

Comme d'habitude, je m'assis au fond de la classe, non sans ressentir une désagréable impression au creux de mon estomac. Levant la tête, je m'aperçus enfin de la raison de cette sensation horrible et comprit la réaction du 7ème année qui était sortit juste avant le début de notre propre cours.
Le cours débuta et notre professeur nous expliqua la raison de la présence d'un détrqueur ici.

J'eu un petit fou rire nerveux, sérieusement ? Il voulait vraiment nous faire croire que notre directeur avait accepté de faire entrer un détraqueur ici ? à Poudlard ? Ils nous prenaient pour qui ? La version amnésique de Gilderoy Lockhart ? Je ravalais mon rire lorsque son regard se posa furtivement sur moi avant de se tourner vers Ivory. La pauvre, c'était de la torture ! Aussi, je lançais un :

- Vas-y Ivory ! montre lui ce que vaut une Serpentard digne de ce nom !

Mon encouragement fut lancé au moment même où Ivory réussissait enfin son sort et je me mis à l'applaudir. Je pu m'apercevoir que certains camarades me regardaient étrangement, d'un regard qui voulait dire "elle n'a donc pas vu le détraqueur ou quoi ?"
Je le voyais très bien, le détraqueur en question et c'était justement pour ne pas trop me focaliser dessus que je tentais vainement de faire comme s'il n'était pas là.

Rose prit alors la parole concernant le détraqueur. Elle avait raison mais je pense que Fawley le savait parfaitement et qu'il n'en avait rien à faire que nous puissions nous sentir mal. En fait, il semblait même s'en délecter. Je me levais à mon tour.

- Professeur, Rose a raison, il serait peut-être bien, non, venant d'un adulte responsable de tenir, au moins, le détraqueur à distance avec un bouclier du patronus, à moins que votre attention est de ne pas du tout avoir l'attention de vos élèves sur ce que vous pourrirez dire ou faire à ce sujet ? Je pense que le professeur Potter n'aurait pas été contre le fait de donner de sa personne pour donner la forme de détraqueur à un épouvantard, plutôt que d'en faire venir un vrai.
avatar
✎ Date d'arrivée : 04/06/2016
✎ Parchemins : 2830
Masculin
http://mimbulus-mimbletonia.forumactif.org/

En ligne
Re: [6ème année] Espero ~ Que tout ira bien.
Mar 28 Mar - 16:40
9H50.
Célian sortait tranquillement de son cours de SCM en compagnie de Scorpius. Tous les deux se dirigèrent en compagnie de Rose et de Rosalie jusqu'à leur prochain cours de la matinée. S'efforçant de faire comme si de rien n'était depuis sa petite altercation avec le Directeur de Poufsouffle, il riait avec ses amis. Il ne leur avait rien dis, mais depuis quelques jours, Célian doutait sur les véritables intentions du Professeur de DCFM. Il avait même pris l'initiative de mener sa petite enquête, il était prêt à tout. Le Préfet était même prêt à s'excuser s'il le fallait. C'était d'ailleurs bien plus facile à dire qu'à faire. Il avait en effet essayé de le faire, mais sa fierté l'en avait empêchée. Il allait donc devoir passer au plan B à savoir, lui montrer ses progrès depuis la dernière fois où il l'avait entraperçut à s'entraîner au sortilège du Patronus. Totalement dans ses pensées, ce fut Scorpius qui dut le ramener à la réalité. En effet, la porte s'était ouverte et avait laissé échapper un élève de septième année complètement effrayé. Jetant un regard entendu avec Scorpi, il n'était guère surpris et il savait que le cours d'aujourd'hui n'allait pas être le plus joyeux de toute sa scolarité. À coup sûre, il allait encore servir de cobaye avec Scorpi ou servir de cobaye seul.

Quelques minutes plus tard, à la vue de Fawley, Célian ne le lâcha pas des yeux et entreprit de rentrer dans la salle. Salle qui semblait bien plus sombre et froide qu'à l'accoutumée. Sa poitrine se contracta. Étrangement, cette atmosphère ne lui était pas inconnu. Cherchant la cause de se trouble il tomba sur une armoire. Persuadé que le trouble ne provenait pas de là, il tenta tout de même de se persuader du contraire.
Des chuchotements commencèrent à se faire entendre, chuchotement qui s'arrêtèrent lorsqu'il commença à prendre la parole. À force de le côtoyer, Célian s'était habitué au fait que son Professeur pouvait être complètement taré. Toujours sur ses gardes, il poursuivit l'analyse de la salle jusqu'à tomber sur un Détraqueur. Célian aurait pu certes hurler, mais il était plus fort que cela, et il ne voulait pas faire ce plaisir à ce cher Fawley qui l'aurait à tout les coups humilié. En revanche, quelques élèves lâchèrent des cris. Rosalie surprise lâcha même un petit cri, elle fut rapidement calmée par Scorpius qui décida de se mettre à ses côtés. Célian se retourna alors en direction de Rose qui semblait elle aussi surprise. Pendant ce temps, Ivory fut interrogée de nouveau pour affronter une dernière fois son épouventard.

Un regard encourageant, il était persuadé qu'elle allait réussir. Parallèlement, Rose n'avait pas quitté le Détraqueur du regard. Célian ne l'avait pas une seule fois quitté du regard, ainsi, il ne manqua pas de voir sa chère et tendre trembler. Il se dirigea à cet instant précis discrètement à ses côtés et entreprit de lui prendre la main. Lorsqu'il la sentit calmer, il la relâcha mais il resta à coter d'elle et il lui sourit. Quelques minutes plus tard, Ivory termina brillamment l'exercice. Satisfaite, elle revint aussitôt à sa place, et le véritable cours put enfin commencer. Il débuta tout d'abord par une simple remarque de Rose sur le sortilège qu'il allait utiliser et par une pique de Diana à l'encontre du Professeur. Célian grimaça, en effet, il n'était pas sans savoir que Flint C. Fawley n'était pas du genre à se laisser faire. Pour une fois, il décida de rester calme et entreprit au mieux d'étudier chacune de ses mimiques et chacune de ses remarques. Que ne ferait-il pas à cet instant précis pour une toute petite et légère tentative de pénétration de son esprit. Cependant, il n'était pas seul et il ne souhaitait pas éveiller les soupçons sur sa propre personne. Ainsi pour détendre quelque peu l'atmosphère, il décida de parler pour défendre son Professeur : « Le Professeur Fawley semble savoir ce qu'il fait Diana, ne vois-tu pas la barrière de protection magique qui l'entoure » fit-il tout en se surprenant lui-même d'avoir ouvert la bouche et d'avoir pris le partis du Directeur de Poufsouffle. Il était pendant ce temps fin prêt et il avait hâte de contempler ses progrès, car nul doute qu'il en avait probablement fait depuis la dernière fois où le Professeur l'avait croisé avant les vacances dans la salle de classe numéro 11.

.....................................................



Spoiler:
 
[/center]
avatar
✎ Date d'arrivée : 03/07/2016
✎ Parchemins : 565
Féminin

Re: [6ème année] Espero ~ Que tout ira bien.
Mar 28 Mar - 16:44
Dominique patientait tranquillement devant la salle de DCFM en compagnie d'Ivory et des autres élèves lorsque la porte s'ouvrit brusquement. Surprise, elle s'impatientait, mais elle n'eut guère le temps de râler davantage lorsqu'elle vit Underwood en sortir complètement paniqué. Jetant un regard tout aussi interloqué à Ivory, Dominique ravala sa salive. Qu'est-ce que Flint C. Fawley, Professeur de DCFM allait leur pondre cette fois ? Dominique était inquiète, elle s'attendait au pire, surtout depuis qu'elle l'avait vue sortir ainsi. Mais elle fut bien obligée d'entrer dans la salle comme la plupart de ses camarades, en revanche, elle resta quelque peu à l'écart pour une fois. Craintive, elle tentait de se calmer et de calmer sa respiration qui se voulait bien plus rapide qu'en temps normal.

Pendant ce temps, Flint C. Fawley entreprit de prendre la parole. Elle ignorait ce qu'il leur réservait, mais elle avait bien fait de s'inquiéter. Horrifiée à la vue du Détraqueur, elle ne put s'empêcher de retenir un cri et lâcha : « Mais vous êtes complètement fou ma parole ! » dit-elle complètement paniquée. Elle s'apprêtait à poursuivre, mais fut retenue dans son élan par une de ses camarades de classe. En parlant de cette dernière, Dominique lui lâcha un rapide regard noir puis elle entreprit de se taire et d'étudier attentivement la suite des événements. Il était hors de question qu'elle affronte cette créature. Bras croisé, elle écoutait ses camarades débattre entre eux. Pendant ce temps, elle s'était progressivement calmée, mais elle pouvait le perdre à n'importe quel moment.
Invité

Re: [6ème année] Espero ~ Que tout ira bien.
Dim 2 Avr - 22:06
Sous des cris, des couinements et des réactions à chaud dont la plus grotesque fut sans l'ombre d'un doute celle de Dominique Weasley qui écopa d'un simple regard de mise en garde, le cours pu être entamé.

Un geste presque accueillant, mais davantage pressant, convia une élève à rejoindre le devant de la classe, l’aînée des Welling ; adolescente ô combien pesante et lourde ; à peine arrivée et installée se leva donc, contrainte de ne pas prendre autant d'aise que ses petits camarades. La stupide vipère n'avait pas renoncé au cours, elle s'y était accroché, d’arrache-pied, pour finalement réussir à vaincre en un claquement de doigt sa pire crainte : sa sœur décédée sans l'ombre de son professeur autour, le pire. Un scandale. Échange de regard et sourcil arqué, même les Clint-rats lui faisaient plus d'effet et semblaient davantage courageux avant de passer l'arme à gauche - ou la queue.

'Peut-être faudrait-il l’exhausser', songea l'homme en regardant sans vague aucune sur ses traits, le cadavre de la cadette Welling à terre. Un premier essai, vain. Un second, une réussite. Une chenille et d'un mouvement vif il renvoya l'épouvantard dans son armoire. La porte claqua et la serpentard rejoignit sa place. Balayant les encouragements de Miss Poudlard dixit Miss Keynes, les jugeant anodins ; quoiqu'il était certain que la couronne eu atterrit 'étrangement' sur la tête de la plus jeune des Potter.

« Bien. » Fit-il simplement pour approuver la victoire de l’adolescente, presque comme s'il sous entendait par là 'Si elle peut le faire, vous aussi.'.

« À présent, nous - » son nez se retroussa et son regard irrité se posa sur l'ignominie venant de lui couper la parole. Celle ci se tenait droite comme un I, ses cheveux roux typique de la presque bientôt majorité du château lâché dans son dos, sa main brandissant insolente une baguette pointée vers le détraqueur, lequel était toujours bloqué derrière une barrière magique, pauvre victime. Ses lèvres crachotant un semblant d'explication sur leur invité surprise. Bien sûr qu'un espero patronum était une réponse correcte, mais l'avait-il seulement demandé encore ? Non. Pourtant la préfète de Serdaigle se permettait déjà de perturber son cours parce que, citons 'je ne me laisserais pas envahir par cette sordide tristesse ou douleur profonde...' c'était pourtant déjà fait. Elle agissait comme un chaton tentant de survivre alors que son maître l'a déjà jeté à l'eau. 'Ridicule.' pensa t-il alors qu'il roulait des yeux en entendant cette fois l'intervention de la préfète de Serpentard... les préfets masculins ne tarderaient pas à ce niveau.

1-2-3 L'homme garda silence le temps que les élèves se rendent compte qu'ils n'étaient pas en récréation, mais dans son cours, en présence d'un professeur et non d'une guimauve de camarade. 'Rose a raison'. Par Helga, en quoi avait-elle raison et où avait-il fauté, le cours n'avait qu'à peine commencé que les voix des deux crécelles l'échauffaient déjà. 'Distance-bouclier'.  Devant les 'suggestions' de la seconde vipère à agir depuis leur entrée en classe, l'homme ne put qu'ouvrir la bouche navré et plisser les yeux, l'évaluant comme on regarde une fourmi prêt à passer sous la loupe en plein Été.

Était-elle aveugle ? Ne voyait-elle pas la luminosité bleutée qui s'échappait de la barrière, le cri du désespoir du loup qui meurt d'amour que sortait le détraqueur tentant vainement de passer à travers. L'espace même entre les tables et le détraqueur au fond de la classe était-il obsolète ? Non. Les mesures de sécurités étaient prises, exigences d'un directeur trop haut placé après avoir vaincu un seul homme. Et voilà qu'elle mentionnait même Potter en personne... dont il avait expliqué brièvement son accord.

Sourde et miro.
Même une taupe s'en sortait mieux à ce niveau.

4-5-6 Jamais deux sans trois, un troisième préfet se manifesta. L'homme lâcha un soupir las avant de ne ciller en imprégnant que Lestrange s'avérait moins stupide que ses deux prédécesseurs. L'évolution d'un Troll serait-elle possible ?! Un choc émotionnel donc, chose rare. Se pourrait-il qu'il ai fait des progrès remarquables depuis qu'il l'avait surpris tout seul dans cette classe vide comme un criminel s’apprêtant à faire un mauvais coup ? Peut-être ou peut-être pas.

Sa silhouette descendit de l'estrade lentement, bras croisés il reprit.

« Merci Lestrange pour votre magnifique commentaire, je doute que quiconque, mise à part votre camarade Serpentard, ai pu faire abstraction des mesures de protections prises. » Invitant l'élève à se plonger dans le silence, un regard de haut, l'homme poursuivit. «  Trois points en moins pour votre intervention ridicule. »  

Se tournant vers sa comparse préfète. « Keynes, à l'évidence vos yeux et vos oreilles vous font défauts, aussi à l'avenir vous demanderais-je d'écouter attentivement vos professeurs, quel qu'il soit, plutôt que de bailler aux corneilles dès le début du cours. Cinq points en moins pour votre manque de discernement. »

Son regard de vautour et tout simplement exécré se posa enfin sur Rose Weasley. « Quant à vous, baissez votre baguette sur le champs et retourner à votre place ! Vous êtes en classe et non au club du duel. Est-ce clair ? Cinq points en moins pour votre bêtise Miss Weasley. »

Irrité il poursuivit. « Un autre préfet pour faire perdre des points à sa maison ? Non. Bien. Reprenons dans ce cas. » Juchant les visages, jugeant que le calme était enfin revenu, il reprit. « Comme certains le savent peut-être, la grosse majorité des détraqueurs ne font plus état de leur service et de leur présence à Azkaban, cela étant et grâce à l'accord de notre directeur, j'ai eu l'immense privilège d'obtenir le droit d'en amener un... et toutes les mesures de sécurités sont respectées. » A deux reprises ses yeux de glace se focalisèrent sur la préfète des vert, pour être certain qu'elle assimile cette fois ses informations.

Claquant des mains il continua sur sa lancée.

« Miss Collins. » Deuxième victime du jour et il était hors de question d'interroger un des trois préfets stupidar de la classe. « Que pouvez-vous me dire des détraqueurs ? » Qu'elle en soit soulager, il ne s'agissait là que de parole pour l'instant. « Et si quelqu'un à quelque chose à ajouter qu'il lève la main ensuite ou se taise à jamais. » claqua t-il la langue d'un regard de mise en garde à la classe avant de cibler de nouveau la gryffondor et d'attendre mots de sa part.


HRP:
 
Invité

Re: [6ème année] Espero ~ Que tout ira bien.
Lun 3 Avr - 20:23
Cours de DCFM
Mieux vaut ne rien savoir que beaucoup savoir à moitié !



Le cours d'aujourd'hui suscitait pas mal de mouvements de la part de ses camarades. Diana et Rosie avaient déjà décidé de protester auprès de leur professeur, bientôt suivit par Célian. Rosa, elle, était partagée. Elle n'approuvait pas l'idée, les détraqueurs la terrifiaient, mais il était maintenu et elle doutait fortement que leur tre professeur eût l'autorisation d'en amener un en cours sans l'accord du directeur. Elle essaya donc de lui faire confiance tout en redoutant fortement de le faire, alors que son envie la plus grande était de sortir de cette salle de classe. Seul le geste rassurant et les paroles réconfortantes de Scorpius lui permirent de rester à sa place. Sage décision suite à la pluie de points retirés qui suivit. Anxieuse, Rosalie attendit donc la suite du cours, bien que soulagée de voir que le sablier de Gryffondor demeurait intact... Du moins, par pour très longtemps car le professeur Fawley décida que le temps était venu pour elle d'affronter la bête. Elle jeta d'abord un regard apeuré à Scorpius avant de réaliser qu'il ne s'agissait que de réponses théoriques. Le soulagement qui perça dans sa voix à sa réponse, était manifeste.

-Euh... commença-t-elle d'une petite voix. Et bien... ils se nourrissent de nos peurs et ôtent tout sentiment de bonheur, balbutia-t-elle, maladroitement.

Elle tenta de se souvenir de ses cours mais le froid glacial l'empêcha de continuer. Le départ de ses parents lui revint en plein fouet, lorsqu'elle apprit qu'ils allaient la quitter pour s'installer au Brésil, hors de sa porté. Sa gorge se serra et le mot "patronus" mourut dans sa gorge avant qu'elle n'eût pu le prononcer. Elle préféra baisser la tête, essayant de repousser les sentiments négatifs qui commençaient à émerger de toute part. Heureusement pour elle, quelqu'un la sauva et détourna l'attention du professeur.

made by pandora.



Invité

Re: [6ème année] Espero ~ Que tout ira bien.
Jeu 13 Avr - 19:30
 Cours de DCFM 

   

   

En ce lundi matin de janvier, Maia n'avait qu'une envie : rester au lit toute la journée. Surtout après les vacances de Noël. Mais en entendant les filles du dortoir se préparer, elle avait fini par descendre dans la salle commune. Si Killian ne l'avait pas traînée de force pour aller en cours, elle serait restée là à flâner toute la matinée. Surtout en sachant qu'elle allait commencer la journée avec son professeur préféré - ou pas - Fawley. Alors celui-là, elle ne le supportait pas. Il avait cet air malsain qui ne le quittait pas. Il avait le don de rendre les gens mal à l'aise, voir terrifiés. Alycia, qui venait tout juste d'entrer en 1ère année, en était même terrorisée. Il y avait de quoi...

Alors que les élèves arrivaient - probablement de leur cours de Soins aux créatures magiques - la porte de la classe s'ouvrit. Un élève de 7ème année en sortit, blanc comme un linge et l'air complètement choqué. Maia lança un regard noir vers son frère. Pourquoi l'avait-il obligée à venir ? Elle allait de toute façon passer deux heures épouvantables. A peine avait-elle fait quelques pas dans la salle qu'elle voulu faire demi tour. Elle avait l'impression que l'ambiance n'était pas la même que d'habitude. Pire ? Elle ne savait pas si ça pouvait être possible, mais c'était ce qu'elle ressentait. Elle s'installa aux côtés de Killian, presque toutes les autres places étant déjà prises. Elle avisa l'armoire devant. Les épouvantards... Encore une partie de plaisir... 

Plus les minutes passaient, et plus Maia se sentait bizarre. Regardant autour d'elle, elle put voir que c'était également le cas des autres élèves. Mais qu'est-ce-qu'il se passait ici ? C'est alors qu'elle le vit. Sa bouche s'ouvrit sans qu'elle puisse la contrôler. Choquée, tel était le mot. Comment pouvait-il amener cette chose ici, en plein cours ? Surtout que ses effets se faisaient bien ressentir. Elle se sentait lasse, et n'arrêtait pas de penser à sa défunte mère. Elle essayait pourtant de ne rien laisser paraître. Même si elle ne pouvait contrôler ses tremblements. 

Ivory fut la première à devoir passer devant l'épouvantard. Lançant un regard d'encouragement à son amie, elle espérait vraiment qu'elle allait s'en sortir. C'est à la deuxième tentative qu'elle réussit à le repousser. Vraiment pas mal compte tenu des circonstances. Quand celle-ci retourna s'asseoir, elle lui sourit en levant le pouce. 

Quand elle entendit ses camarades protester contre la présence du détraqueur, elle voulut se joindre à eux. Elle n'était pas du genre à garder sa langue dans sa poche quand quelque chose ne lui plaisait pas. Une pression sur sa manche se fit sentir. Killian, bien sûr. Il avait toujours été le plus raisonnable des deux. Il avait tendance à la calmer, surtout en cours de DCFM. Alors elle resta assise, essayant de ne pas regarder cette immonde créature qui était la responsable de cette atmosphère. 

Ce fut ensuite au tour de Rosalie. Mais heureusement pour elle, ce n'était que des questions théoriques. Pourtant, Maia pouvait voir qu'elle avait du mal. Elle avait à peine prononcé une phrase qu'elle baissa la tête. Elle n'avait pas l'air bien du tout. Alors sans trop réfléchir, elle fit tomber tout ce qui se trouvait sur son pupitre. Avec le boucan causé, elle espérait pouvoir donner un peu de répit à la Gryffondor en attirant l'attention du professeur sur elle. Elle prit un air désolé et se pencha pour ramasser ses affaires. 

« Excusez-moi, je suis terriblement maladroite... »

Elle pouvait sentir le regard - accusateur - de son frère à côté d'elle, mais elle avait autre chose à penser pour le moment. Mais après tout, que risquait-elle ? D'être la suivante à affronter l'épouvantard ? Ce ne serait pas la première fois, elle avait appris à garder son sang-froid face à lui. Même si c'était toujours plus facile à dire qu'à faire... 

   
FICHE PAR STILLNOTGINGER.
avatar
✎ Date d'arrivée : 20/06/2016
✎ Parchemins : 257
Féminin
http://japan-univers.forumgratuit.org/

Re: [6ème année] Espero ~ Que tout ira bien.
Ven 14 Avr - 9:43
Des points en moins, pfff, la belle affaire, j'en gagnerai dans un autre cours, bien sûr que j'avais vu le bouclier mais je doutais nettement de son efficacité, après tout, je n'étais pas la seule à me sentir mal d'après mes observations. Il avait dit que le directeur avait donné son accord, oui, je n'étais pas sourde, je doutais seulement de ses paroles, ce qui n'est pas la même chose. Après tout, je n'avais jamais pu voir ce professeur et je doutais parfois de son intégrité.
En tout cas, je fusillais Célian du regard. Et la solidarité des Serpentard dans tout cela ? hein ? enfin passons. Monsieur Fawley venait d'interroger Rosalie. Cette dernière répondit, je sentais bien qu'elle ne se sentait pas bien.

Je levais donc la main ensuite, pour complèter ses dires.

- Les détraqueurs sont des créatures du mal, comme l'a si bien dit ma collègue préfète, ils se nourrissent de nos peurs et de nos plus sombres souvenirs. Ils sont également les gardiens de la prison d'Azkaban, nul ne peut se cacher sous une cape ou sous un déguisement pour leur échapper. De même, les détraqueurs ont le pouvoir qu'on appelle "le baiser du détraqueur" et qui consiste à aspirer l'âme hors du corps de leur victime. Les détraqueurs ont servis le mage noir en temps de guerre et il n'existe qu'un seul moyen de les neutraliser. Il s'agit du patronus.


Après mon petit exposé sur les détraqueurs, je baissais la main, les créatures magiques, ça me connaissait même s'il ne s'agissait pas de celles que je préfère. J'essayais, de même, en répondant, d'oublier les images de mes parents me jetant dehors à mes 8 ans ou de ces agresseurs qu'ils avaient payé.
Invité

Re: [6ème année] Espero ~ Que tout ira bien.
Sam 15 Avr - 22:48




Droit magique
PV Tobias Grant


Je suis colère


Le détraqueur la déstabilisait, certes il était derrière une barrière, certes ils étaient dans une salle de classe en compagnie d'un professeur émérite, certes ils étaient au sein de Poudlard et « en principe » » ils ne risquaient rien, cela semblait beaucoup d'évidence pour Rose Weasley, Préfète de son état au sein de Poudlard, bien trop d'évidence au point qu'elle avait peut être sorti sa baguette de manière un peu rapide.

Puis il y eut les réactions de son petit ami Célian Lestrange qui entreprenait d'ouvertement démontré sa science devant tout le monde en rappelant la présence de cette barrière. Il fallait être abruti pour ne pas le voir mais le ton acerbe sur lequel il venait de s'exprimer venait tout bonnement de la contrarier au plus haut point. Un regard noir à son égard qui s'accentua lorsque Dominique mentionna que l'enseignant devait être « dingue ». Enfin une parole sensée dans cette classe. Mais elle n'en revenait toujours pas du toupet de son compagnon... vraiment sciée de but en blanc de telles paroles ; une fois encore il prouvait que la maison dans laquelle il avait atterri n'était après tout pas une erreur.

Rose n'eut guère le temps de réagir puisque déjà Monsieur Fawley prenait la parole ôtant point après point. Le premier puni fut Célian en premier lieu. Premier sourire de fierté ; comme quoi cela ne servait à rien d'étaler sa science au milieu de la classe de DCFM ; une fierté qui s'estompa rapidement quant elle entendit que l'enseignant lui retirait des points à elle aussi. Rougeur sur ses joues, gorge serré elle entreprit de ranger sa baguette. Les larmes de colère ravalées au prix d'un effort subtil, elle se dirigea vers sa place sans un regard vers Dominique ni même Célian ou encore Scorpius.

Rose aurait voulu sortir de la pièce en courant, se dissimuler des regards moqueurs qui s'orientaient sur elle. Célian devait probablement la rejoindre mais en aucune manière elle ne lui tendit sa main pour l'assurer de son soutien. La jeune serdaigle était hors d'elle, contrariée, vexée ; elle suivit le reste du cours écoutant les réponses de ses camarades ne cherchant point à prendre la parole. Une seule chose était attendue de la préfète la fin du cours pour se réfugier dans son dortoir et ne plus en sortir.

Elle avait subi une honte monumentale de la part de son petit ami et d'un des enseignants et cela elle ne le digérerait pas avant un très long moment.

.


camo©015
Invité

Re: [6ème année] Espero ~ Que tout ira bien.
Mer 19 Avr - 15:48
De toute évidence les préfets ne savaient pas tout, n'étaient pas tous doter de connaissances en tout genre et de culture qui était pourtant le signe de travail acharné et d'un sérieux – critère hautement recherché chez les préfets n'est-ce pas ? Hors, Rosalie Collins ne brillait clairement pas ou si, elle brillait autant que Rose Weasley, Diana Keynes et Célian Lestrange ; ses confrères ; côté déception. Il fallait vraiment revoir les critères de sélection des préfets, on touchait véritablement le fond entre la Serdaigle se mettant en position d'attaque à peine le début du cours, la Serpentard aveugle et sourde et le Serpentard m'as-tu-vu susceptible.

Après le semblant de réponse de la gryffondor, l'homme commença réellement à croire que le détraqueur de la pièce avait la capacité de court-circuiter les cerveaux. Un bruit le fit lâcher l'affaire d'insister à en demander davantage à Collins et sous une pseudo excuse de la source de perturbation, l'homme se limita à citer le nom de la fouteuse de trouble :

« Reynolds. » Alors qu'il allait l'inviter à poursuivre côté théorique, une main se leva sur sa droite et sans lâcher la serpentarde des yeux, il invita l'autre élève à prendre la parole. Après les premiers mots, l'homme se décida d'arrêter de couver Maia Reynolds d'un air accusateur et se focalisa sur les dires de Diana Keynes qui semblait avoir envie de rattraper ses points perdus ou pas.

« Ils étaient les gardiens d'Azkaban. » Se contenta d'abord de corriger Fawley. « La puissance et la vraie 'punition' pour les 'détraqués' terminant en ce lieu. » L'homme insista sur certains mots, peut-être que certains élèves en seraient touché – ou non. « Lorsque la deuxième guerre des sorciers prit fin et que Kingsley Shacklebolt fut nommé Ministre, ce dernier décida de mettre un terme à l'utilisation des détraqueurs. » Expliqua t-il d'une grimace sans nom quant aux choix du Ministre de l'époque de supprimer la 'torture' pour ceux l'ayant octroyé. « Le Ministre Owell n'a pas changé ce point... il est consternant de songer que les criminels vivent à présent dans la joie et la bonne humeur alors que leurs victimes souffrent toujours des crimes commit. » Si ça c'était pas démontrer qu'il était contre la gentillesse mit en place pour les Mangemorts... Ferait-il parti de l'ordre du Phoenix de naguère que ça n'étonnerait presque pas les plus jeunes ! Et pourtant. Son regard s’arrêta sur Célian Lestrange, Scorpius Malefoy et d'autres ayant des liens avec des Mangemorts.

Il poursuivit presque 'gaiement'. « Cela étant 'mettre un terme' ne signifie pas pour autant 'suppression et disparition' puisqu'il en existe encore. » Il fit un geste vers le détraqueur signifiant 'Voyez par vous-même'. Reprenant ce que Diana avait résumé il fit ;

« Les détraqueurs, Miss Keynes, Miss Collins, ne se nourrissent pas de nos peurs ni même ne nous débarrasses de nos sombres souvenirs... nous sommes en cours de défense contre les forces du mal, pas en cours de défense contre les forces du bien. » Quelques ricanement dans la classe avant de poursuivre et commenter «  Ils se nourrissent de notre joie, de nos plus beaux souvenirs pour ne laisser que tristesse et dépression sur leur sillage. Vous en ressentez probablement d'ailleurs les effets malgré la distance et les protections.» Il se détourna des élèves pour observer la créature avant de ne reprendre, léger, insignifiant, absent. « Pour le reste, Miss Keynes, j'octroie trois points à Serpentard. » Cela rattrapait au moins une partie des points perdus, ceux de Lestrange, Collins, à côté, ne récolta aucun gain ou même un regard d’intérêt de sa part.

« Souvenirs heureux, émotions agréables et âme constituent donc l'alimentation de ce Non-Être. Si je me porte garant que vous sortirez de ce cours en gardant votre âme et non sous forme de légume - bien que ce soit déjà le cas pour certains il porta un regard sur un élève se curant le nez à l'air béat et profondément absent - , pour les deux premiers 'plats' vous ne devrez compter que sur vous même pour vous en remettre. » Faisant le tour de la classe de ses yeux froid, il remarqua que bon nombre d'entre eux étaient déjà k.o, terne, morbide, plat, une sensation d'abandon peut-être pour d'autres... un spectacle qui le ravivait donc.

« Sorciers, vous pouvez l'admirer, en est-il de même pour les moldus ? Miss. » Il s'attarda sur une élève et lui demanda une réponse.


HRP:
 
avatar
✎ Date d'arrivée : 20/06/2016
✎ Parchemins : 257
Féminin
http://japan-univers.forumgratuit.org/

Re: [6ème année] Espero ~ Que tout ira bien.
Mer 10 Mai - 19:19
Je levais un regard étonné, Fawley venait-il réellement de me poser la question à moi ? Eh ben, il nous avait pourtant habituer à favoriser ses élèves de Poufsouffle. Enfin, je n'allais pas m'en plaindre.
C'est donc sans hésitation que je répondis à la question de Monsieur Grant.

- Les moldus ne peuvent pas voir les détraqueurs, cependant, cela ne les empêche pas de ressentir leur présence, ou tout du moins, ils en ressentent les effets: un grand froid, qu'ils associent d'abord au mauvais temps (brouillard) et cette sensation de ne plus jamais pouvoir rire. En revanche, j'ai ouï dire que les Cracmols pourraient les voir ? Serait-ce dû à leur ascendance sorcière ?


Cette fois, c'était moi qui posait une question car c'est là le seul mystère que je ne connaissais pas de ces monstres, l'une des rares créatures magiques que je ne supporte pas. Malgré les dires de Monsieur Dragonneau dans ses livres, je ne peux croire au fait que ces créatures puissent être inoffensifs.
Invité

Re: [6ème année] Espero ~ Que tout ira bien.
Ven 29 Sep - 16:37
Keynes, préfète idiote, pourrait-elle seulement se rattraper en répondant justement et simplement à la question ? Il l'écouta après l'avoir prit au dépourvu avec sa question et son choix de cible. Il l'écouta puis renifla silencieusement. Pas même fichu de répondre correctement de A à Z, car elle n'avait pas tort, mais n'avait pas raison dans son entièreté pour autant et elle avait le culot de terminer sa réponse par une question ! Pourquoi avait-il fallu que cela soit Park et non Keynes...

« Il arrive que les moldus puissent les voir. Le fait est que, leurs esprits réfutant la magie ; préférant la science et leur stupide logique idiote ; le détraqueur disparaît dans la seconde de leur champ de vision. Les Cracmols connaissant leur existence, ils peuvent les voir, mais non les repousser. Dramatique. » Oh que ne donnerait-il pas soudain pour voir un cracmol le supplier de l'aider et lui, dans son coin, observer d'un sourire sadique et tendre à la fois. Tant de bien qu'un mage raté pourrait lui procurer en se sacrifiant. « Cinq points Miss Keynes, pour avoir réussi a répondre sans bégayer en la présence du détraqueur. » Et parce qu’elle était une idiote. Et parce qu’elle lui avait permit de songer à la scène d'un meurtre. Enfin parce qu’elle n'avait pas frémit stupidement ni ne s'était pissée dessus comme semblait vouloir le faire un élève de gryffondor non loin ; qu'il essaye seulement de souiller son carrelage !

Tournant le dos il reprit après avoir jeté un énième coup d’œil à la salle.

« Bien, en file, ne perdons pas de temps. » Et tandis que la file se formait, il expliqua la manière de procédé, des pensées à avoir, d'allier la formule au geste. L’échec était normal, c'était la première fois qu'ils rencontraient un détraqueur et sans doute la première fois qu'ils se sentaient aussi démunis face à une créature. Le professeur était prêt à agir au plus vite ; mieux valait éviter d'attirer l'attention sur ses penchants morbides. « Espero patronum. » Récita t-il une dernière fois avant de demander à la tête de file de s'avancer, tête de file qui s'effondra au sol, évanouit avant même de faire 'face' à la créature. Flint bloqua un instant avant d'avancer à grandes enjambées et sans user de sa baguette, déplacer le corps de l'élève plus loin en l’agrippant par l'épaule. « Humpf. Plus tôt que prévu. » gronda t-il pour lui-même, évitant de cracher une insulte sur l'élève. « En place ! » reprit-il à la nouvelle tête de file en se tenant non loin.

Intervenant en boucle, gratifiant chaque essai d'un commentaire jusqu'à ce que la cloche ne sonne indiquant la délivrance des élèves.



***


Vous avez jusqu'a fin novembre pour clôturer si vous le désirez. Si vous n'étiez pas présent précédemment rien ne vous empêches de participer pour poster la partie pratique et ainsi gratter quelques points. Vous gagnerez des points pour votre maison en postant votre rp à la suite (évitez les remarques tout haut sinon je devrais en tenir compte)

/!\Vous êtes affaiblis par les effets du détraqueur. Etant donné que c'est la première fois que vous êtes confrontés à la créature, notez que PERSONNE (j'insiste) ne pourra repousser le détraqueur à part votre professeur présent (et les deux pecnos adultes dehors). Voici les cas de figures possible :

- vous arrivez à former un semblant de patronus, mais il s'évanouit trop tôt, le détraqueur peu reculer, mais reprend le dessus directement.
- vous arrivez à former une simple volute de fumée, sans résultat sur le détraqueur
- vous n'arrivez à rien et passer votre tour



***

Récapitulatif points gagnés partie Introduction/Théorie:
 


Dernière édition par Flint C. Fawley le Dim 5 Nov - 17:07, édité 1 fois
avatar
✎ Date d'arrivée : 04/06/2016
✎ Parchemins : 2830
Masculin
http://mimbulus-mimbletonia.forumactif.org/

En ligne
Re: [6ème année] Espero ~ Que tout ira bien.
Ven 3 Nov - 17:36
L'atmosphère en cours de DCFM était des plus froides et angoissantes, en même temps, elle ne pouvait guère être joyeuse en présence d'un détraqueur. Intérieurement, Célian était plus que ravi de s'entraîner de nouveau à produire un Patronus, il espérait au fond avoir fait quelques progrès depuis la dernière fois qu'il avait tenté d'en produire un. Il occulta royalement l'ensemble des élèves qui manifestèrent leur mécontement et se surprit lui-même à prendre le parti du Directeur de Poufsouffle en prenant en partie sa défense tout en disant à ses camarades, que le détraqueur était retenu par un film argenté et qu'il ne pouvait par conséquent pas les attaquer.

Alors qu'il s'attendait à un peu de reconnaissance, il ne put s'empêcher de grimacer en écoutant le professeur Fawley retirer des points à sa propre maison, cependant, il ne fut pas la seule victime. Diana y passa aussi, tout comme Rosie. Il aurait pu protester, mais il préféra faire profil bas, il avait déjà assez fait perdre de point à Serpentard. Quelques minutes plus tard, le Préfet écouta attentivement la question de son professeur, et constata qu'il venait tout bonnement de choisir une nouvelle victime, dans l'espoir de lui retirer quelques points. Il aurait pu lever la main, et participer, mais il choisit tout bonnement de ne pas le faire.

Il en leva presque les yeux, mais il continua à écouter le cours théorique du professeur, plus qu'impatient de passer à la pratique. Que ne fut pas sa joie, lorsqu'il entendit Fawley dire aux élèves de se mettre en fil indienne. Instinctivement, Célian frappa sa main dans celle de Scorpius et entreprit de se placer dans les premiers. Ainsi, il ne dut pas attendre éternellement. L'élève fasse à lui ne tint pas 1 minute face au détraqueur et s'évanouit, par conséquent, cela fut rapidement son tour.

Baguette en main, Célian se prépara, le professeur n'avait pas encore lâché le détraqueur. Il s'efforça alors d'avoir une pensée des plus heureuses en tête, il s'en imprégna, c'est à cet instant précis que le détraqueur fut lâché. Célian respira par conséquent un bon coup avant de tenter un premier essai. Rien ne se produisit. Pendant ce temps, le détraqueur prenait de l'avance. Ne désespérant pas, il recommença tout en se concentrant d'avantage et il prononça rapidement la formule en question : « Spero Patronum » tout en y accompagnant la pensée au geste, un léger film argenté sortit de sa baguette magique, il avait réussi mais pour combien de temps. Le film argentée s'empara alors du détraqueur et le fit reculer de quelques centimètres, mais il s'évapora aussitôt. Il n'eut guère l'occasion de recommencer puisque le professeur Fawley mit fin à son exercice, tout en ouvrant la bouche : « Tout simplement médiocre, Lestrange. J'accorde tout de même trois points pour ne pas vous être évanoui et avoir fait avancer la file, mais surtout pour votre constante médiocrité. » conclut-il.

Célian à cet instant précis, ne désirait qu'une seule chose, mettre son point dans la figure du professeur Fawley, mais à la place, il prit sur lui et laissa alors sa place à l'un de ses camarades.

.....................................................



Spoiler:
 
[/center]
Invité

Re: [6ème année] Espero ~ Que tout ira bien.
Lun 11 Déc - 20:40
Merci pour ta réponse. Étant donné que tu es le seul et unique à avoir répondu au cours de 6ème, ça mérite un petit peu plus que 10 points maison de participation ! J'accorde donc dans ma grande sagesse et mes derniers posts : 30 points à la maison Serpentard. Encore merci.  :)


Sujet Clos.
Contenu sponsorisé

Re: [6ème année] Espero ~ Que tout ira bien.

[6ème année] Espero ~ Que tout ira bien.


Mimbulus Mimbletonia  :: Les Oubliettes :: Les Archives :: Section RPG :: RPs Abandonnés
Revenir en haut Aller en basVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [INFO] Résultats des examens de la 6ème année
» je sais que tu me mens et jusque là tout va bien. {SACHA}
» " l'optimisme c'est la rage de soutenir que tout est bien quand on est mal. "
» J'espère que tout va bien ce passer!
» Allons-y, tuons un contre-amiral, tout va bien, je gère.[Première partie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia  :: Les Oubliettes :: Les Archives :: Section RPG :: RPs Abandonnés-
Sauter vers: