Prise de tête : avec ou sans conséquences ?~{Blaise Firlowel Feat. Aidan Howells}



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia
Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia Nous sommes en l'année 2019 Le ministère a été attaqué
– un étudiant est mort à Halloween Les néo mangemort sont de retour – L'ordre va t il se
reformer ? Contexte disponible ici-même.

Vous pouvez trouver la liste des personnages prédéfinis ici et les scénarios des membres ici
La liste des avatars utilisés ici.La liste des noms et prénoms ici.

Mais pour ceux qui sont encore plus studieux vous trouverez le planning des cours pour les élèves et ici
celui des professeurs.

Vous voulez une capacité spéciale pour vos personnages ? La demande et les détails c'est par .

Au vu d'un bon nombre de sang-pur, ceux-ci sont à présent limités (Scénario/prédéfinis) sous couvert d'acceptation
du STAFF. Pour en savoir plus, lisez ce sujet.

Poudlard recrute non seulement du personnel, mais nous sommes également à la recherche d'adultes en dehors du forum, sympathisant de l'ordre ou néo-mangemorts. N'hésitez plus à nous rejoindre.

 :: Les Oubliettes :: Les Archives :: Section RPG :: RPs terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Prise de tête : avec ou sans conséquences ?~{Blaise Firlowel Feat. Aidan Howells}

avatar
Féminin
✎ Parchemins : 149
✎ Date d'arrivée : 11/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Professeur de Potions & Directeur de Serpentard
✎ Inventaire:
Jeu 23 Mar - 0:17
▬ Prise de tête : avec ou sans conséquences ?▬

Blaise feat. Aidan



Comme tous les soirs, Blaise se trouvait dans son canapé, un verre de Whisky en main. Depuis sa rupture, le jeune professeur n'avait plus goût à quoi que se soit. Il essaie d'afficher un vrai sourire en cours mais par moments, il n'en pouvait plus. Se retournant, montrant son dos aux étudiants, il laissait son visage se paraît de sa tristesse avant de revenir vers ses élèves joyeux.

Alors qu'il finit son verre d'un trait, il remarqua qu'il était déjà minuit et le jeune homme soupira. Comme chaque soir depuis le départ de son ex amant, Blaise faisait une ronde dans le château. Vérifiant qu'aucun élève n'était hors de leur dortoir, oubliant qu'il était seul, il souhaite protèger ses élèves.

Dans un long soupir, le jeune professeur de potion se leva doucement pour enfiler sa cape noire et sortir de ses appartements. Se dirigeant vers les couloirs, il prit les escaliers qui le conduiront au cinquième étage. Blaise se stoppa quelques instants en attendant que ces dernières s'arrêtent.

Blaise reprit sa marche, sa baguette allumée devant lui. Le couloir du cinquième étage était silencieux... sombre... comme lui... au plus profond de son esprit.
Ne connaissant que les coups, les cris et la manipulation d'une femme avide de pouvoir et d'argent, il avait connu l'amour envers Ender, ce jeune homme qui lui ressemblait tant. Mais voulait-il simplement connaître l'amour jamais connu ? Ou voulait-il aider un jeune homme si semblable à ce qu'il était autrefois ?

Encore une fois, Blaise fait face à la solitude. Nwyl était pourtant présent tout comme Hugo mais ce n'est pas la même chose.
Le jeune homme avait toujours ressenti ce sentiment d'abandon, de tristesse mais surtout de décalage par rapport aux autres de son âge. Avait-il lui aussi le droit au même bonheur que les autres ?

D'un coup, un bruit sourd retenti, le sortant de ses pensées noires. Dos droit, la baguette en main et le regard fixe, il était attentif aux moindres sons. Le jeune professeur avança en direction du bruit entendu. Hors de question qu'un danger se promène librement dans le château, pensa Blaise.

Quand il arriva à la source du vacarme, son regard se figea sur l'individu. Il crut d'abord à une menace, jusqu'à ce que le jeune homme en face de lui se tourne. Aidan Howells.

Ce nom tourné en boucle dans la tête du jeune professeur, pour l'avoir en cours de 7ème année. Blaise connaissait ce jeune homme et savait qu'il n'était pas du genre à écouter. L'ancien serpentard s'énerva pourquoi les élèves ne savaient pas être prudent en ses temps de trouble ?

S'avançant pour se retrouver en face de lui, Blaise le fixa de son regard vert. Nul doute que la soirée n'allait pas se terminer dans le calme connaissant, un peu, le caractère du jeune homme.

Le professeur détailla son élève, grand mince avec des traits fins. L'ancien vert et argent pouvait affirmer qu'il était beau garçon et qu'il savait s'en servir au vu du nombre de fois qu'il le voyait rejoindre un ou une partenaire. Tout le monde savait que le rouge et or s'assumait pleinement. Ce détail impressionnait Blaise qui était soucieux du choix de son élève. N'avait-il pas peur des rumeurs ? Ou ce que les gens pouvaient penser de lui ?
Certainement pas se dit le professeur. Aidan était jeune et majeur, il pouvait donc faire ce qu'il voulait de sa vie.

Exaspéré, le jeune professeur prit la parole d'un ton révolté et un peu froid que dans ses habitudes.

« Monsieur Howells, pouvez-vous me dire ce que vous faites à minuit en dehors de votre lit donc dortoir ? Êtes-vous juste inconscient ou simplement idiot ? »

Blaise le fixa avec colère. Au fond il était juste fatigué de cette vie, fatigué de surveiller une bande de gamin qui ne savaient pas réfléchir.

©junne.

.....................................................


« L'amour donne une main à la vie, l'autre à la mort, et le cercle fatal est formé. »

« Plus redoutable que la mort, c'est une vie sans amour. »


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 126
✎ Date d'arrivée : 14/03/2017
Localisation : Indisponible (4/4)

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 7
✎ Profession: étudiant
✎ Inventaire:
Sam 25 Mar - 2:07

Prise de tête : avec ou sans conséquences ?



Salle commune de Gryffondor
Mardi 08 janvier 2019


Assis en face de la cheminée, je médite. Enfin c'est un grand mot, disons plutôt que mon cerveau faisait un break au loin. C'est après le couvre-feu qu'une idée arrive,  je regarde autour de moi et la plupart des lions étaient allés dormir. Pas de Sasha en vu, je peux donc me glisser par le portrait pour aller me promener en toute liberté dans les couloirs.

Silencieusement et avec ma baguette allumée, je vise que le sol pour ne pas gêner les tableaux. Avec le temps, j'avais appris qu'ils n'aimaient pas être réveillés. Je descends donc déjà deux étages pour arriver au cinquième. Alors, ici, il y a la statut de Boris le Hagard. Je me stoppe et compte. Donc une … deux …. trois … et quatre c'est ici. La salle de bain des préfets ! J'adore barboter dans l'eau de temps à autre.

Je l'avais découverte, il y a quelques temps, en suivant les préfets, avant que James me dise qu'il y avait accès vu qu'il était capitaine. J'ai cru que j'allais le tuer tant je le secouais pour qu'il m'avoue tout.

Ayant profité du bain depuis deux heures, je me dis que je ferais mieux de retourner au dortoir pour ne pas inquièter mes potes....Quoique ils me taquineraient plus qu'autre chose. Je me sèche le corps et me rhabille. Je sors de la salle de bain des préfets, tranquillement mais silencieusement. Les cheveux, encore mouillé, me collent sur le front. Je passe alors une main dessus, les débraillant, en me remettant en route.

Sur le chemin, à peine plus loin, je me cogne le pied dans cette stupide statue ! Punaise pourquoi je l'ai oubliée celle-là. J'étouffe mon cri pour ne pas alerter quiconque. Mais bon, le cri rauque étouffé a dû s'entendre jusqu'à quelques mètres autour de moi. C'est pourquoi je me dirige assez rapidement vers la porte de la salle de bain. Mais avant que je puisse glisser, à nouveau, le mot de passe. Je sens un regard sur ma nuque. Bon, fichu pour fichu, autant le faire royalement. Je me tourne vers l'individu pour tomber sur le regard vert du professeur de potions.

Pendant au moins deux minutes, il reste à me regarder sans rien dire. Bon c'est vrai que je suis beau mais ça met quand même mal à l'aise, surtout qu'après il prend un regard sévère. C'est son ton froid et sec qui m'interpelle mais si il croit que je vais acquiescer sans rien dire, c'est pousser McGonagall dans les scrouts à pétards. Et c'est pas sûr qu'elle apprécie le geste.

Vous savez, Monsieur, minuit est l'heure où les innocentes jeunes filles retournent dans leur vie misérable que je m'efforce de les sortir pour quelques heures. Cependant, moi aussi, j'aimerais à minuit profiter de quelques heures de libre. Ne dit-on pas que le diable sort entre minuit et trois heures ?

Je vois la colère du jeune professeur s'intensifier et je m'en délecte. J'adore créer des émotions fortes chez les personnes. Bon la colère n'est pas la meilleure, ni celle que je préfère mais je m'en contenterais. Puis, je vois très bien que le professeur semble être moins amorphe que les derniers temps où je l'ai croisé. Il semble reprendre vie. Alors s'il doit passer par la colère soit, je serais son bouc émissaire. Hum... Je me demande si quelqu'un est mort dans son entourage, parce que si il doit passer par toutes les phases du deuil, ça ne va pas être de la tarte. Bon, on est déjà à la colère, c'est qu'il a déjà fait le déni. Bref, je m'égare un peu loin là. Revenons sur terre, je n'ai pas fini de répondre à la question me semble-t-il.

Voyez, Monsieur Firlowel, c'est aussi une question qui m'arrive de, très rarement, me poser. A vrai dire, je ne sais pas. Aucun des deux sûrement ... A moins que je ne sois les deux... Enfin bon, ce n'est pas un grand problème en soi. Puis ce n'est pas comme si ça importait, ne dit-on pas des gryffondors qu'ils sont fous ou inconscients ? Je respecte donc la tradition.

Je me place contre le mur sur lequel je m'appuie pour mieux regarder mon professeur. Croisant les bras, j'ai toute mon attitude qui hurle que je ne bougerais pas tant que je ne me serais pas diverti. Un sourire taquin naît sur mes lèvres et mon regard se confronte à celui de l'adulte. Let's start !

Le professeur se rapproche de moi rapidement. La colère irradie son corps. Je pense que mes paroles l'ont touché. Mon sourire s'accentue. Le spectacle allait enfin commencer.

Cependant,je vois une ombre flottante au dessus de nous. Je me redresse prêt à agir, quand tout à coup, Blaise Firlowel, professeur de potions à Poudlard, se retrouve arrosé. Complétement ! De la tête aux pieds ! Génial, Peeves ! C'était génial !

Mon rire accompagne celui de Peeves. Il éclate sincère et joyeux. Me moquant gentimment de mon professeur. Ça se voyait que ce n'était pas de la méchanceté. Mes yeux brillent d'allégresse et mon rire résonne d'authencité. J'avais porté ma main devant ma bouche dans une tentative de le cacher mais non, rien n'y fait.


.....................................................


FicheLiensRP


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 149
✎ Date d'arrivée : 11/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Professeur de Potions & Directeur de Serpentard
✎ Inventaire:
Sam 25 Mar - 14:51
▬ Prise de tête : avec ou sans conséquences ?▬

Blaise feat. Aidan



Blaise lança un regard furieux à son élève. En plus de le prendre pour un idiot, il se permet de lui répondre. Alors que la colère du professeur de potions se retrouva à son paroxysme, l'ancien vert et argent s'approcha de Aidan au point de frôler son corps.

« Écoutez moi bien, Monsieur Howells, vous croyez que vous êtes marrant ? Si cela vous fait tellement rire de me prendre pour un idiot, je pense qu'une heure de col~

D'un coup, Blaise se retrouva tremper de la tête aux pieds. Il sentit ses  cheveux lui coller au visage lui donner un air ténébreux. Un rire s’éleva dans l'air. Qu'avait-il pris à Peeves ? Lui qui ne l'avait jamais attaqué ! Voilà qu'aujourd'hui, il le faisait. Malheureusement, il n'eut pas le temps d'ouvrir la bouche que déjà le maléfique fantôme partait à toute vitesse. C'est là qu'il entendit le rire de son élève mais bizarrement rien de méchant n'en ressortait. C'était quelque chose de doux.

Blaise observa le jeune homme face à lui, il avait les cheveux encore plus mouillés ce qui le rendait beau. Sa peau blanche se retrouva perler de fines gouttes d'eau dues à la blague de Peeves. Sa main devant sa bouche dans l'espoir d'étouffer son rire, rendait Aidan vraiment adorable aux yeux de Blaise. A cet instant, Blaise imagina que le jeune homme aurait pu étouffer bien autre chose dans d'autres circonstances. Des gémissements, peut-être.

D'un coup, Blaise secoua la tête pour enlever cette pensée. Que lui prenait-il de fantasmer ainsi sur son élève alors qu'il venait de perdre son amour ? Sa libido prenait-elle le dessus ? Non cela n'était pas possible, Blaise n'était pas ce genre d'homme.

Le jeune professeur murmura pour lui « Satanée Peeves » ce qui fit redoubler le rire de son élève. Un sourire prit possession des lèvres de Blaise et il fixa son élève toujours en train de rire.

« Vous trouvez ça drôle peut être ? »

A cet instant, toute la colère qu'avait eu Blaise disparut. A la place, ce fut un amusement qui s'empara de lui. Il n'avait pas été autant amusé par quelqu'un ou quelque chose de puis sa rupture. Le directeur de Serpentard plaça sa main contre le mur bloquant Aidan d'un côté.

Blaise, toujours les cheveux trempés, plus sombre qu'ordinaire, les yeux verts brillants d'une lueur amusée, fixa son élève. Un sourire moqueur naquit.

« Pourriez vous me dire ce que vous faites réellement dans les couloirs à minuit passé ? Vous n'êtes pas préfet à ce que je sache donc la salle de bain vous est interdit.»

Blaise se rendait-il compte que n'importe qui pouvait pense que quelque chose se passait entre son élève et lui. Il était vrai qu'aux premiers regards, cela pouvait être mal interprêter.



©junne.

.....................................................


« L'amour donne une main à la vie, l'autre à la mort, et le cercle fatal est formé. »

« Plus redoutable que la mort, c'est une vie sans amour. »


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 126
✎ Date d'arrivée : 14/03/2017
Localisation : Indisponible (4/4)

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 7
✎ Profession: étudiant
✎ Inventaire:
Ven 14 Avr - 20:57

Prise de tête : avec ou sans conséquences ?



M'étant rendossé sur le mur pour mieux rire de la mésaventure de mon professeur de potions, je ne le vois pas m'observer. Bon, il est vrai que maintenant je suis encore mouillé et j'avoue qu'un bain après un bain, ce n'est pas le mieux. Moi qui n'aime pas avoir des vêtements mouillés sur moi. Vraiment trop inconfortable cette sensation. C'est une interjection du professeur, qui me fait arrêter de rire. Je lève un œil vers lui. Franchement, il n'avait pas des questions plus utiles à poser que celle-là ?
Vous trouvez ça drôle.... et bien oui, sinon je ne serais pas en train de rire. Enfin c'est logique non ? Ah moins que c'est moi qui n'ai pas de sens logique.... ou c'est le monde qui n'est pas logique ; ce qui serait plus logique en soi. J'ai comme l'impression que je me perds dans les méandres de quelque chose. Bref.... J'allais revenir quand un mouvement me sort plus rapidement de mes pensées. Je regarde la main posée sur le mur... Cette main n'est pas à moi. Je la suis et je tombe sur mon professeur. Je déglutis …. Je dois rappeler que j'ai une libido assez libre et là, on m'offre une image qui me ravit au plus profond de moi. Je voudrais bien reculer mais je reste bloqué contre un mur. "Repli stratégique" hurle mon esprit. Attends, il pose une question.... enregistrement de la demande. Analyse....

Un bain... J'adore les bains. Les bains dans la salle des préfets sont géniaux … Vous savez plein de mousses et de bulles...

Mais pourquoi j'ai sorti ça moi ? Je me glisse sur le côté droit du mur là où aucune main étrangère ne me privait d'une retraite. En bougeant, je sens les vêtements humides glisser sur ma peau. Franchement désagréable. Ma baguette, toujours en main, éclaire le sol avant que je ne me lance un sort de séchage. J'avance dans le couloir, m'éloignant du professeur.

Bref... ce n'est pas le plus important à l'évidence puisque Peeves nous a offert une excellente douche rafraîchissante. Si je puis me permettre, bien que je l'aurais fais quand même, on voit au travers de votre chemise. Vous devriez travailler comme ça en cours, je suis sûr que les filles suivront avec plus d'assiduité vos enseignements. Pas qu'ils soient ennuyant … mais bon.. un peu de distraction autres que nos animations ça changerait.

Pendant que je discourais, j'avance à reculons dans le couloir avec l'espoir de pouvoir partir autre part... Après tout ça, une petite promenade me semble bien. L'air froid de l'hiver pourra me rafraîchir.  Excellente idée ! Hum... Dois-je signaler à Monsieur Firlowel que s'il reste mouillé, il peut attraper la crève ?


.....................................................


FicheLiensRP


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 149
✎ Date d'arrivée : 11/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Professeur de Potions & Directeur de Serpentard
✎ Inventaire:
Ven 14 Avr - 22:43
▬ Prise de tête : avec ou sans conséquences ?▬

Blaise feat. Aidan



Corps contre corps, main qui bloqua son élève, Blaise ne se rendait pas vraiment compte que n’importe qui pourrait croire qu’entre c’est deux la quelque chose se passer. À première vue non puisque Blaise ne soucia plus de rien à part son élevé dont il attendait une réponse claire et précise, malheureusement pour lui Aidan se fessait attendre.

Le professeur de potions se retenue de grimacer sous ses vêtements trempés qui lui coller à la peau nul doute que celui-ci aller passer un savon à Peeves pour sa stupide blague il y avait bien une chose que Blaise détesté était d’être trempé et de sentir ses vêtements lui coller à la peau.

D’un coup Blaise entendu son élève emmètre des propos qui n’avaient rien à voir avec sa propre question était-il devenu fou avec l’eau qu’il avait reçue ? surement pas ce qui arrangea un sourire au professeur de potions puis un sourire moqueur pris place sur les lèvres de Blaise.

« Monsieur Howells auriez-vous pris un coup sur la tête ? ou simplement l’eau vous à monter à la tête pour dire des sottises ? »

Blaise savait qu’il ne fallait pas qu’il commence à vouloir taquiner le jeune homme après tout cela n’était pas bien ayant vécue la chose avec Ender… Ender rien que ce prénom lui serra le cœur bien que cela soit lui qui l’est quitté non pas parce qu’il l’aima plus au contraire mais bel et bien pour son propre bonheur, perdu dans ses pensées lugubres Blaise ne réalisa pas sur le moment que sont élèves était en train de partir ce fut seulement quand il reprit la parole que celui-ci reporta son regard sur lui.

D’abord étonner de le voir sec Blaise comprit rapidement que celui-ci c’était jeté un sort de séchage. J’aurais dû y penser directement ce dit Blaise en se sentant un peu idiot de pas s’être lancé le sort en premier. Puis rapidement en le voyant partir en reculant Blaise croisa les bras sur son torse le regard bien fixé sur son élève et d’une voix calme il s’adressa à lui.


« Avec ou sans votre avis, pourquoi je devrais travailler en chemise transparente, Monsieur Howells ? »

Puis un sourire naquit sur les lèvres de Blaise. Plaire aux filles pour que celle-ci travaille mieux ? quelle idiote stupide quand on sait que lui-même ne s’intéresse pas aux filles en général puis que si elles veulent réussiront leurs avenirs tout dépendait d’elle seulement. Son regard fixait à celui du gryffondor Blaise sourit et reprit la parole d’un ton amusé.

« Croyiez-vous vraiment que si je me promenais la chemise transparente les élèves travailleraient notamment les filles comme vous dites . Puis ce n'est pas les filles qui me semblent intéressantes pour ma part, et les garçons ça ne les intéresseraient pas ? »

Blaise se mordit la joue mais quelle imbécile qu’il était, il venait d’avouer à demi-mot qu’il était gay et cela devant son propre élève, mais que lui avait-il pris. Pour se rattraper il fixa d’un regard noir sont élèves qui reculer encore en direction du couloir s’il croyait lui échapper c’était peiné perdu.  

« Monsieur Howells vous n'êtes pas préfet alors je vous prie de me dire qui vous a donné le mot de passe de la salle de bain des préfets. Si vous continuez ce petit jeu je pense qu’une semaine de retenue vous ferait très plaisir. »

Et voilà que maintenant il se comportait comme un être froid et sans sentiment tout cela car il avait divulgué quelque chose qui pourrait très bien se retourner contre lui, pourtant il devrait être indulgent lui aussi avaient eu 17 ans, lui aussi il avait profité de cette salle de bain priver. Blaise se mordit la joue et resta là à fixer son élève s’en voulant un peu de son ton brusque.


©junne.

.....................................................


« L'amour donne une main à la vie, l'autre à la mort, et le cercle fatal est formé. »

« Plus redoutable que la mort, c'est une vie sans amour. »


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 126
✎ Date d'arrivée : 14/03/2017
Localisation : Indisponible (4/4)

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 7
✎ Profession: étudiant
✎ Inventaire:
Dim 25 Juin - 1:09

© Yamashita sur Epicode

Prise de tête : avec ou sans conséquences ?



Je regarde Blaise d'un air ennuyé. Bon assez joué maintenant. C'était jouissif de se marrer d'un professeur, mais il se faisait tard. Demain, je commence par Arithmancie et ce n'est pas ce que je préfère. Pourquoi j'avais choisi ça moi déjà ? Ah oui, je pensais que ça ressemblait aux maths. Mais j'ai été con. Hein ? Mais attends, je dis des conneries encore ! Je n'ai plus ce cours là ! Je vais pouvoir dormir ! Trop bien ! Bon, j'ai le devoir de sortilèges à faire et quelques recherches sur les runes. Maintenant que j'ai trouvé mon futur métier, il faut bien que je me renseigne dessus aussi. Reculant encore un peu, je l'écoute poser une drôle de question. Je n'ai pas vraiment saisi ce qu'il voulait dire. Mais je hausse des épaules. En fait, je m'en fiche un peu, je veux aller dormir maintenant.

Je n'ai jamais dis qu'elles travailleraient vous savez. J'ai juste dis qu'elles les suivraient. Par exemple, je suis votre cours mais je ne fais pas forcément vos devoirs. Vous voyez la différence ou non ?

Y en a une ? Je ne rêve pas hein ? Peut être suis-je simplement trop fatigué ? Mais je suis sûr qu'il y a une différence infime mais présente. Bref, qu'est ce qu'il a dit après ? Les garçons ? Je réfléchis un peu. Je pense que ça dépend des garçons en fait.

Les gars seront peut être intéressés mais surtout pour se comparer, se moquer ou autres que sais-je ? Vous savez, j'aime les deux genres donc je ne sais pas comment les hétéros purs y réagiraient. Vous devriez mater un homme torse nu et vous verrez ce que ça vous fait.

Je pense peut être à côté d'une information importante mais pas assez pour que je puisse m'y concentrer. Mon cerveau commence déjà à éteindre certains parties. Donc réfléchir là devient ardu. Déjà loin du professeur, je l'écoute parler de je ne sais plus trop quoi mais j'entends « semaine de retenue » Je souris. Franchement, cette menace ne fonctionne absolument pas au vu du nombre que j'ai pu en récolter. Je fais un signe de la main au professeur signalant mon départ.

Pas de problème, Firlowel ! Allez à plus.

Je me casse purement et simplement. Prenant des raccourcis, j'arrive au septième étage. Mes pieds me guident tout seuls vers mon lit ou je m'endors directement



HRP a écrit:
Dernière intervention de Aidan

.....................................................


FicheLiensRP


Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Prise de tête : avec ou sans conséquences ?~{Blaise Firlowel Feat. Aidan Howells}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» "Envole-moi, tire moi de là ! Avec ou sans toi je n'finirais pas comme ça !" [ Rp Heather et Joaquim~ ♫ ]
» Le sang se lave avec des larmes et non avec du sang [PV]
» Tome 3 : Je suis l'enfer ; Episode 1 : Sans elle (Gabriel)
» Mission "le slip du capitaine" [avec Killian Jones]
» Un pacte avec le diable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia  :: Les Oubliettes :: Les Archives :: Section RPG :: RPs terminés-
Sauter vers: