[Terminée] Lucy J. Weasley - All my memories



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia
Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia Nous sommes en l'année 2019 Le ministère a été attaqué
– un étudiant est mort à Halloween Les néo mangemort sont de retour – L'ordre va t il se
reformer ? Contexte disponible ici-même.

Vous pouvez trouver la liste des personnages prédéfinis ici et les scénarios des membres ici
La liste des avatars utilisés ici.La liste des noms et prénoms ici.

Mais pour ceux qui sont encore plus studieux vous trouverez le planning des cours pour les élèves et ici
celui des professeurs.

Vous voulez une capacité spéciale pour vos personnages ? La demande et les détails c'est par .

Au vu d'un bon nombre de sang-pur, ceux-ci sont à présent limités (Scénario/prédéfinis) sous couvert d'acceptation
du STAFF. Pour en savoir plus, lisez ce sujet.

Poudlard recrute non seulement du personnel, mais nous sommes également à la recherche d'adultes en dehors du forum, sympathisant de l'ordre ou néo-mangemorts. N'hésitez plus à nous rejoindre.

 :: Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia :: Présentations & Prédéfinis :: Présentations des élèves :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Terminée] Lucy J. Weasley - All my memories

avatar
Féminin
✎ Parchemins : 39
✎ Date d'arrivée : 26/05/2017

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 1ère année
✎ Profession: Chasseuse de gnomes
✎ Inventaire:
Ven 26 Mai - 3:30

 

 
Lucy Jane Weasley "Where the eagles cry. On a mountain high."


Mon identité...

 

¤ Date & lieu de Naissance : 3 mai 2007 à Londres
¤ Âge :  11 ans, 1ère année
¤ Sang : Sang-Mêlé
¤ Mes Options : -
¤ Mes notes aux BUSES : -
¤ Animal de compagnie : Snark, un hibou petit-duc
¤ Souhaiteriez-vous que votre nom ou prénom soit doublé : Oui, le prénom peut être doublé
¤ Mon Don : -

Mon Physique

“Idiot ! Je suis plus grande et plus forte que tu ne le seras jamais !” Elle poussa son copain Jim qui venait de l’appeler « la naine ». Et quand elle n’était pas « la naine », c’était « miss carotte ». Désormais, elle ne voulait plus jouer avec lui. Non, c’était un crétin. De son petit pas déterminé et silencieux, elle s’était éloignée. Loin, très loin. Pourtant, sa chevelure rousse continuait de trancher avec le paysage ; la rendant dans le même temps facilement reconnaissable. Elle tient cette couleur de son père. Déjà bébé, elle avait d’épais cheveux roux. Avec le temps, ils ont poussé. Maintenant, elle les porte en dessous des épaules, souvent en bataille, qu’ils soient attachés ou détachés. Pourtant, elle n’a pas de taches de rousseur. Or, elle aurait bien aimé. Elle trouve cela si jolie et coquet, qu’elle se plaint souvent de son visage blafard. Si elle s’est énervée contre Jim, c’est aussi parce qu’il n’a pas vraiment tort. Elle n’est pas très grande. Plutôt petite, même pour son âge. Pour compenser, elle se tient très droite, et la tête haute. Cette attitude fait rire sa mère qui dit que cela lui donne des airs de princesse renfrognée. Ce à quoi son nez aquilin et son sourire discret, si ce n’est rare, contribuent fortement. Ces yeux gris clairs trahissent quant à eux facilement ses émotions.

En plus de n’être pas très grande, Lucy est presque aussi épaisse qu’une brindille. Elle aime se promener et courir un peu partout dans son jardin. Elle s’est souvent blessée lors de ses nombreuses aventures imaginaires. Sans la médecine magique, on pourrait supposer qu’elle ait déjà les bras recouverts de cicatrices à seulement onze ans. En dehors de ça, elle est plutôt soigneuse. Elle passe même un temps fou dans la salle de bains. Elle aime bien observer sa mère ou sa sœur et tenter de les imiter après. Elle se brosse toujours soigneusement les dents puis les cheveux et peut passer des heures dans un bain. Elle aime aussi choisir avec soin ces vêtements, même s’ils restent discrets. En grandissant, elle a affirmé son goût pour les couleurs chaudes et simples. Sur ce point, elle est souvent allée à l’encontre des propres envies de sa mère. D’ailleurs, elle semble faire exception tant elle aime les pulls confectionnés par sa grand-mère Molly. Elle s’était même essayée à confectionner des habits elle-même. Des horreurs, certes, mais elle en était fière. Un jour, ils avaient tous disparu de son placard. Elle soupçonne un conflit mené par des gnomes, mais n’a toujours pas trouvé l’explication…


Mon Caractère

“Non, Lucy. Tu ne garderas pas ce hibou immonde !” La fillette serra avec d’autant plus de force le minuscule oiseau contre elle. “Mais, Papa…” Elle savait. Elle connaissait d’avance sa réponse. Mais il ne pouvait pas être aussi méchant ? “C’est non. Tu ramènes déjà bien assez d’animaux sales, malades ou juste envahissants à la maison comme ça.” Elle aurait pu promettre que ce serait le dernier, qu’elle n’en ramènerait plus jamais, pour l’inciter à accepter. Mais elle ne le ferait pas. Non, elle ne pouvait pas mentir. Elle leva les yeux vers lui. Il n’était pas si grand. Pas comme oncle Bill ou George. Et beaucoup moins drôle aussi… Elle ravala difficilement ses sanglots, le petit animal toujours tremblant dans ses bras. “Mais ce n’est qu’un bébé… Il n’est pas immonde du tout. Il s’appelle Snark. Et moi, je l’aime beaucoup beaucoup.” Un sourire exaspéré, des yeux au ciel. Lucy sentit son cœur se serrer. “Snark ? Ce n’est pas un nom Snark. Appelle-le plus Plume ou Neige. Mais Snark…”

Bien sûr qu’il n’aimait pas ce prénom. Il n’avait aucune originalité, aucune imagination. Lui, le rationnel et ambitieux Perceval Weasley. C’est du moins ce que la petite fille pensait depuis qu’ils avaient autant de mal à s’entendre. “Alors, je peux le garder ?” Ses petits yeux brillaient comme jamais. Peut-être parce qu’elle l’aimait vraiment ce hibou, et parce que, pour les animaux, elle était prête à tout. Elle sentait bien que son père allait encore lui dire « non ». Mais sa mère venait d’entrer dans la cuisine. Elle était toujours si douée pour régler les conflits. Finalement, elle proposa à son mari de laisser Lucy garder le petit oiseau si elle le souhaitait, faisant valoir qu’il lui en faudrait bien un pour Poudlard. Puis, elle se pencha vers Lucy. “C’est vrai qu’il n’est pas très joli.” Et elle rit. Lucy la fixa, intensément. “Mais je l’aime Maman”. Audrey lui sourit, comme elle savait si bien le faire. “C’est le plus important alors”. Oui, le plus important.

C’est vrai, elle aurait pu attendre de se rendre à la Ménagerie magique sur le Chemin de Traverse et avoir un animal de compagnie « tout beau tout neuf » pour son entrée à Poudlard. Au départ, l’idée l’avait enthousiasmé quand ses parents lui en avaient parlé. Ils lui avaient expliqué qu’elle pourrait choisir un chat, un hibou, un chouette, un rat ou même un crapaud ! Le choix risquait d’être difficile, mais l’idée l’avait enthousiasmé. Elle aurait enfin un animal bien à elle. Et puis, elle avait trouvé ce petit oiseau seul devant la maison. Il était blessé à une aile et avait l’œil droit barré d’une cicatrice. Son plumage n’était ni harmonieux ni même magnifique, mais elle l’avait tout de suite aimé. Petit, fragile, et merveilleux à ses yeux. Depuis ses cinq ans, Lucy ramenait souvent des animaux blessés ou abandonnés. Mais jamais, bien sûr, ils ne pouvaient rester. Pourtant, elle continuait de parcourir les champs et parcs pour venir à leur secours. C’était ainsi. Elle aimait les animaux. Pourtant, son père ne voyait pas cela d’un bon œil. Pour lui, elle n’était pas assez ancrée dans la réalité. Trop perdue dans ses jeux, ses livres et son imagination. Un jour, elle provoqua même sa colère. Lucy commençait à découvrir ses pouvoirs.

Et elle ne s’en servait pas à bon escient. Ou en tout cas, pas toujours. Elle fit tomber la tuile d’un toit sur la tête de la voisine qui grondait son chat ou encore manqua mettre le feu au chapeau d’un moldu qui avait laissé son chien à l’arrière de sa voiture sans aucune vitre ouverte pour qu’il puisse respirer. Ses parents lui avaient expliqué que se comporter ainsi était mal. Depuis, elle s’était mis dans la tête qu’elle ne ferait que les décevoir. Elle travaillait bien à l’école, était curieuse et aimait apprendre. Son père aurait donc dû être fier. En plus de ça, elle était courageuse et déterminée. Elle avait même hérité de son orgueil. Mais, rien. Il ne cessait de lui reprocher telle et telle chose. Alors, avec le temps, elle avait fini par ne plus voir que les propres défauts de celui qu’elle aurait dû admirer. Avec le temps, elle avait laissé l’innocence la quitter peu à peu. Lucy est méfiante et exigeante. Elle est très indépendante pour son âge et parfois même solitaire. Cela n’a pas toujours été le cas. D’autres incidents sont survenus. Alors qu’elle jouait avec une amie d’enfance, sorcière elle-aussi.

Lucy voulait toujours apprendre plus de sorts, tenter plus de potions et jouer à sauver des créatures magiques en punissant de vilains braconniers. De drôles de jeux pour une enfant. Son amie d’enfance a fini par la traiter un jour de « monstre ». Un mot qui a longtemps hanté la fillette. Était-elle donc un monstre ? Pourquoi donc la fâchait-on si souvent quand elle se montrait trop directe ou renfrognée ? Parfois, alors qu’elle semble toujours si calme, presque ailleurs, il lui arrive de se mettre en colère. De dire des choses qu’elle ne pense pas et de devenir très méchante. Bien sûr, elle ne s’en rend compte qu’après. Si sa mère lui pardonne, son père, lui, ne le fait jamais. Et Molly II dans tout ça ? Elle est comme un modèle, une sœur qu’elle aime et qu’elle s’amuse à protéger de vilains sorciers quand elle joue. Lucy n’est pas très expressive. Elle ne dévoile pas facilement ses sentiments, mais elle tient beaucoup à sa famille. Ce qu’elle aime, surtout, c’est aller au Terrier. Elle aimerait que la vie soit toujours comme ce qu’elle est au Terrier. Que personne ne la juge. Rester coupée du monde… A la maison, elle a toujours eu le sentiment de porter constamment le Choixpeau magique sur la tête.

Son père rêverait qu’elle soit à Gryffondor. Lucy doute que ce soit le cas. Lui-aussi d’ailleurs. Et elle le sait. Lucy aime toutes les maisons. Mais en vérité, elle a un peu peur. Un peu peur parce que, malgré son intelligence, sa curiosité et son intérêt pour les autres et le monde, elle a aussi une part d’elle-même qu’elle ne contrôle pas toujours. Comme sa fierté, sa colère inexpliquée et son désir de faire plus tard des choses qui comptent, qui soient utiles. Et puis, son imprévisibilité. Elle peut rire et chanter un jour, et se montrer sombre et distante le lendemain. Elle envie aussi beaucoup ses cousines ou sa sœur qu’elles trouvent très belles. Lucy a alors parfois l’impression d’être un vilain petit canard en comparaison. Et ce même si, en vérité, personne ne la considère comme ça dans sa famille et qu’elle ne manque pas d’affection et d’amour. Elle est jeune, mais son caractère et déjà bien marqué. Tard le soir, quand les filles sont enfin couchées, Audrey et Percy en parlent parfois. Ils s’inquiètent, se demandent d’où lui vient cette part de sa personnalité.


Mon Histoire...

 

Enfance & entourage
« Chacun des pas que j’ai fait, depuis que je suis née, sont ceux d’une Weasley. J’en suis fière. Cela suffit à me donner force et courage. »

Depuis le 3 mai 2007, jour de sa naissance, Lucy a toujours vécu à Londres. Ou du moins, jusqu’à son entrée à Poudlard. Pour elle qui aimait tant la campagne et le Terrier, se fut un vrai drame. Rester toute la journée enfermée dans un appartement à pouvoir seulement rêver de jouer dans un champ immense ou de vagabonder dans des montagnes peuplées de dragons. Heureusement qu’elle avait son imagination, déjà qu’elle s’ennuyait beaucoup. Son père, Perceval Weasley, passait la plupart de son temps au travail. Et quand il rentrait le soir ou les dimanches, c’était pour se plonger à nouveau dans ses dossiers. Pour lui, être directeur du département des transports magiques au Ministère de la Magie était bien plus qu’une simple vocation. A croire qu’il cherchait à fuir la vie familiale. Heureusement, il y avait sa mère, Audrey. Douce et attentive, elle avait le merveilleux don de transformer le triste en beau aux yeux de la fillette. Parfois, elle allait passer du temps dans la boutique de sa mère sur le Chemin de Traverse. Propriétaire de Gaichiffon, Audrey n’a jamais manqué de faire de ses filles de parfaites petites poupées bien habillées. Oui, Molly II et elle. Sa sœur Molly a trois ans de plus qu’elle. Lucy se sent très chanceuse d’avoir une sœur. En plus de ça, on peut dire qu’elle fait partie d’une grande famille, avec plus de dix cousins et cousines. Néanmoins, il lui arrive d’être un peu jalouse parfois. Molly a le même prénom que leur grand-mère paternelle. Lucy aurait aimé porter ce nom aussi. Elle en aurait été si fière ! Ou même celui de sa tante Ginny qu’elle admire tellement ! En plus de ça, elle est la plus petite ; ce qui n’est pas très drôle. Elle ne peut former de bande avec personne.


Apparition des pouvoirs magiques
« J’ai tant rêvé du jour où je découvrirai mes pouvoirs. Mais peut-être les choses ne se passent-elles jamais telles qu’on les avait imaginées ? »

Elle n’avait pas trois ans, qu’elle assistait au spectacle de sa sœur découvrant ses pouvoirs. Elle avait toujours connu Molly ainsi. Alors, elle a commencé à se dire que les pouvoirs de sa sœur s’étaient manifestés dès sa naissance et qu’elle-même était en retard. Elle était jeune, trop jeune pour vraiment comprendre, mais elle s’énervait déjà de ne pas être capable des mêmes exploits. Le soir, sa mère lui racontait des histoires. Elle lui expliquait aussi qu’un jour ce serait son tour. Qu’elle découvrirait ses pouvoirs et que, si elle se montrait patiente, ce serait d’autant plus merveilleux. Et ce jour a finalement fini par arriver. Lucy avait quatre ans. Elle avait passé l’après-midi à confectionner une sculpture en papier. Elle avait attendu jusqu’à très tard que son père rentre pour lui offrir. Mais quand il était enfin arrivé, qu’une lumière artificielle avait soudainement baigné le salon et qu’elle s’était réveillée, elle n’avait pas eu le temps de lui offrir son présent qu’il la réprimandait déjà pour ne pas être dans sa chambre. Elle l’avait attendu si longtemps. Il disait qu’il était fatigué. Il voulait qu’elle monte et jette en passant son « bazar ». Douleur infinie. Déception immense. Le contenu d’une étagère entière s’était renversée au sol et divers papiers avaient volé à travers la pièce. Ce n’était pas comme ça que ça aurait dû se passer. Elle n’aurait pas dû manifester ses pouvoirs de la sorte. Elle aurait aimé qu’ils apparaissent avec élégance, dans un moment si beau qu’il lui voudrait la fierté de ses parents. Un moment tel qu’ils aient envie de le raconter autour d’eux. Au lieu de ça, elle se sentit maladroite et déçue. Sa colère ne fit que grandir. Un livre épais avait alors pris son envol pour atterrir sur la tête de Percy. Stupéfait, il avait tourné de l’œil puis s’était finalement écroulé au sol. Lucy n’arrivait pas à en croire ses yeux. Était-ce bien elle qui venait de faire ça ? Elle avait couru au pied des escaliers. Sa mère dormait à l’étage. Ses petites mains encadrant son visage, elle avait hurlé de toutes ses forces. “Maman !! J’ai tué Papa !”


Éducation
« Si j’use de la ruse, c’est sans malice mais par pur délice. »

Percy n’était pas mort, bien sûr ; son égo juste fortement amoché. Lucy, elle, avait été puni. Le jour où elle a découvert ses pouvoirs n’a pas été synonyme de fête ou de joie, mais de sanction. Un an plus tard, ils déménageaient tous dans une petite maison de la capitale. Une maison avec un jardin. Toutes ces années passées en appartement relevaient désormais du passé et Lucy comptait bien rattraper le temps perdu. Sauf qu’on ne tarda pas à lui imposer un précepteur. Elle avait maintenant cinq ans et sa mère ne pouvait pas continuer éternellement à lui faire classe sur son temps libre. Or l’exigence que l’on connaît à Percy se retrouva dans l’éducation de ses filles. Lucy avait bien conscience qu’il pouvait être gentil et attentif parfois. Elle aimait même parler de ses lectures avec lui ou le regarder travailler. Mais pourquoi les choses changeaient-elles donc si vites ? Pourquoi leur entente se trouvait-elle entraver par quelque chose d’invisible et d’inexpliqué ? Au contact de son père, Lucy devenait toujours plus maladroite et parfois provocante. En réponse, Percy se montrait toujours intransigeant. Tout comme le premier précepteur de la fillette. Rien qu’en voyant sa tête la première fois, elle avait eu envie de fuir en courant. C’était un gobelin. Étrange, oui. Lucy avait toujours cru qu’ils travaillaient tous à Gringotts. Mais au lieu de ça, elle hérita de peut-être l’un des seuls gobelins ayant bravé son destin. Ce qui ne l’empêcha pas d’avoir conservé l’amabilité de ses compères.
Plusieurs fois, il reprocha à la petite sorcière ses propos farfelus et sa trop forte tendance à la rêverie. Un jour, alors qu’elle passait l’après-midi dans la boutique de sa mère où, comme très souvent, elle s’ennuyait royalement, elle décida d’aller quelques magasins plus loin dans la boutique de farces et attrapes de ses oncles George et Ron. La petite fille, déjà âgée de sept ans, savait ce qu’elle voulait. Quelque chose qui ferait fuir son précepteur. Mais elle était maline aussi. Elle feignit de rechercher quelque chose pour se venger d’un garçon qui l’avait poussé et traité d’immonde petite Weasley. Victorieuse, elle ressortit du magasin armé d’un bonbon dont elle ne connaissait pas l’utilité. Elle avait promis de ne rien dire à ses parents, surtout à Percy. En échange, ils l’aidaient à se venger de ce vilain garçon. Elle avait menti, mais l’aventure était si exaltante. Le lendemain, elle fit fondre la friandise dans le thé de son professeur dont la peau se retrouva rapidement couverte de fourrure. On aurait dit un gros panda ! Il n’est jamais revenu. A la place, c’est un autre monsieur qui est venu enseigner à Lucy. Il portait de drôles de lunettes, mais étaient patients et très intelligents. Il fit découvrir à la petite fille des livres fantastiques et contribua à l’assagir un peu. Le temps passa.



L'attente
« Et si jamais on m’avait oublié ? Si jamais j’étais condamnée à ne jamais franchir ces murs ? »


Molly II fit son entrée à Poudlard. Lucy, elle, n’avait plus qu’à patienter. Elle sentit un grand vide dans la maison au départ de sa sœur. Elle n’avait pas l’habitude de la voir seulement pour les vacances de noël et celles d’été. Elle se retrouva d’autant plus seule. Ses notes chutèrent et elle passait son temps à tenter des expériences en cachette. Encore une fois, elle se retrouva assise à la table face à ces deux parents. Le verdict tomba, si elle continuait, elle ne pourrait aller au Terrier pendant les vacances. C’était la pire chose qu’elle puisse entendre. Et elle ne comprenait pas. Elle ne voyait pas ce qu’elle avait pu faire de mal. Elle se remit à travailler. Les résultats suivirent sans peine. En revanche, elle ne put renoncer à ses sauvetages répétés d’animaux blessés ou à ses petites bagarres avec des jeunes de son âge. Et puis, elle accumulait les bêtises. Un matin, son précepteur lui parla de l’existence d’une fête des pères chez les moldus. Pour l’occasion, elle voulut faire plaisir à son père en nettoyant son bureau pour lui faire la surprise quand il rentrerait. Au final, la pièce se retrouva digne d’un immense aquarium et les dossiers détrempés provoquèrent la colère de Percy. Si elle continuait, personne ne voudrait d’elle à Poudlard et elle ne recevrait même pas sa lettre. C’est ce qu’il dit, parce qu’il était très fâché et qu’il ne contrôlait pas ses paroles certainement. Une fois calmé, il s’excusa. Lucy, elle, commença à douter. Et si elle ne recevait pas sa lettre ? Le doute l’envahit. Si l’école avait accepté de terribles sorciers par le passé, on ne pouvait pas refuser son admission, n’est-ce pas ? Elle n’osa en parler à personne, même pas à sa sœur. L’été arriva. Mais pas sa lettre. Sa sœur était rentrée pour les vacances. Quelques semaines plus tard, elles se rendaient au Terrier. Chaque matin, Lucy se levait la première, descendait dans la cuisine, ouvrait en grand une fenêtre et patientait. Le regard rivé vers le ciel, elle attendait que sa lettre arrive.


La lettre de Poudlard
« Le jour se levait. Le vent aussi. Et je l’ai enfin reçu, cette lettre tant attendue. »

Un matin, elle était sortie dans le jardin. Le soleil se levait à peine et tout le monde dormait encore. Elle voulait cueillir des fleurs encore pleines de rosée pour mettre sur la table. Des petits gestes comme elle en faisait souvent, discrètement, dans l’ombre. Elle n’avait pas entendu le bruissement d’ailes du hibou qui s’approchait de la maison. Soudain, son prénom s’était élevé dans les airs. On l’appelait. Grand-mère Molly l’appelait. Elle se tenait dans l’entrée, encore en robe de chambre et une lettre à la main. ”Lucy chérie, une lettre pour toi !”. Lucy plissa les yeux. Une lettre ? Pour elle ? Puis, elle se mit à courir, écrasant une bonne rangée de carottes au passage. Elle s’arrêta juste devant sa grand-mère, toute hésitante. Puis, elle attrapa délicatement la lettre qu’elle lui tendait. Elle la fixa un moment. Son nom était bien écrit sur l’enveloppe. Au dos, se trouvait le sceau de Poudlard. Une main se posa sur son épaule, elle releva les yeux vers l’expression bienveillante de cette femme qu’elle aimait tant. “Vas-y. Ouvre-la.” Elle aurait aimé dire ce qu’elle ressentait. Dire qu’elle était heureuse de recevoir et d’ouvrir cette lettre ici et avec sa grand-mère. Qu’elle ne voudrait le faire en présence de personne d’autre. Mais encore une fois, elle resta muette. En parcourant le parchemin des yeux, elle sentit son cœur se serrer et une larme coula le long de sa petite joue rougie par l’effort de sa précédente course. Elle s’avança d’un pas, presque timidement et serra sa grand-mère contre elle. Elle sentit une caresse sur ses cheveux. Elle allait entrer à Poudlard. On ne l’avait pas oublié. Elle enfouit son visage dans le pyjama cotonné pour s’imprégner de cette odeur familière et réconfortante. Elle releva le visage, tout doucement. Des bruits de pas leur parvinrent depuis les escaliers. C’était sûrement un des garçons pour les dévaler aussi bruyamment. Vite, il fallait qu’elle se dépêche si elle voulait le dire. Le jour se levait. Une douce clarté rendait le monde bienveillant. “Je t’aime Mamy, tu sais.” Ce sourire, elle le garderait à jamais gravé dans sa mémoire.


La voie 9¾
« En route pour Poudlard. Mes rêves sont désormais bien réels. Mais pas éternels... »

Le monde s’assombrissait et Lucy faisait son entrée à Poudlard. Sur le quai de la voie 9¾, son père lui demanda de se montrer gentille avec ses camarades. En réponse, Lucy le fixa intensément. Etait-ce tout ce qu’il avait à lui dire ? Il s’était accroupi pour pouvoir lui faire face. Cette proximité était étrange car nouvelle. Elle s’avança pour lui murmurer quelque chose à l’oreille. “Non, je les mangerai tous les uns après les autres.” Son père haussa les sourcils. Il savait qu’elle plaisantait. Elle se redressa. “Ou alors, je les transformerai en Botruc.” Sa mère les regarda tous les deux. “Mais de quoi parles-tu Lucy ?” Elle sourit. Son père se relevait déjà. Elle l’attrapa par la manche. Il y avait tant de monde autour d’eux. Le sifflait du train venait de retentir. Elle voyait d’autres parents embrasser leurs enfants. Sa sœur, ses cousins et ses cousines étaient quasiment déjà tous installés dans des compartiments. Sa mère l’embrassa sur la joue. “Ecris nous vite ! Je t’enverrai des bonbons et des friandises pour Smack.” Lucy soupira. “C’est Snark, maman.” Une dernière caresse sur la joue, sa mère lissa nerveusement sa coiffure. “Met ton uniforme avant d’arriver et n’hésite pas à aller voir ta sœur si tu as des ennuis.” Lucy hocha la tête. Ses parents la poussèrent dans le dos pour l’inciter à monter dans le train.
Elle commença à marcher, puis s’arrêta et se retourna une dernière fois. “Si je travaille bien et que je suis sage, vous serez fiers de moi ?” Sa mère hocha la tête et lui envoya un baiser. “Oui, monte vite avant que le train s’en aille.” Lucy tourna son regard vers Percy. Elle avait la gorge serrée. “Et toi papa ?” Elle attendait beaucoup de ce qu’il allait dire. Elle ne pouvait le faire elle-même mais espérait que lui fasse un pas vers elle, brise pour un instant la glace qui s’était formée année après année entre eux. “Évidemment !” Il avait presque l’air offusqué en disant ça. Il sembla ensuite se raviser. “Les autres premiers années ont du souci à se faire avec une petite sorcière aussi jolie et intelligente que toi. Allez, monte vite dans le train. On se voit à Noël !” Elle était tellement heureuse qu’elle sourit de toutes ses dents et se promit de beaucoup étudier. Quelqu’un l’attrapa alors par la main et l’accompagna pour monter dans le train. “Viens Lucy, il est temps d’y aller.” Elle jeta un œil à travers la vitre tandis que le train s’éloignait. C’était l’effervescence autour d’elle. Certains continuaient d’agiter le bras, d’autres riaient. Alors que les silhouettes de ses parents commençaient à s’estomper, il lui sembla voir son père sortit un mouchoir et le porter à ses yeux. Elle secoua la tête. Elle avait sûrement dû rêver.


L'arrivée des ténèbres
« L’obscurité est là à nouveau. Le ciel se couvre et il est temps de faire un choix. »

Poudlard était encore mieux qu’elle ne l’avait imaginé ! Surtout la bibliothèque et le parc ! Elle avait chaque matin hâte de se rendre en classe et engloutissait son petit-déjeuner à une telle vitesse qu’elle en avait bien souvent mal au ventre pour le reste de la matinée. Pourtant, tout n’était pas aussi rose. Le monde, lui, connaissait des tourments nouveaux. Lucy entendait des murmures, presque des chuchotements à ce propos. Un groupe de « néo-mangemorts » commençaient apparemment à sévir. Des attaques avaient eu lieu sur le Chemin de Traverse. Des meurtres… Lucy essaya de capter plusieurs fois la radio dans la salle commune pour en savoir plus. Elle questionna aussi ses parents dans ses lettres, mais ils refusaient de lui répondre. Elle devait rester ignorante. Pensaient-ils que cela suffirait à la protéger ? Elle et les autres élèves de l’école ? Le 14 octobre, une rumeur emplissait de nouveau l’école. Le ministre de la magie en personne avait été attaqué. Lucy prit conscience de la gravité de la situation. Jusque-là, on leur avait habilement caché ce qu’il se passait, peut-être aussi parce que les adultes n’en savaient pas beaucoup plus, mais le fait qu’un homme aussi puissant n’ait pas pu se protéger, suffit à inquiéter la première année.
Des aurors furent envoyés au château. Rien ne pouvait plus témoigner de la gravité de la situation. Ou pas… Puisque le jour d’Halloween, c’est un élève qui perdit la vie dans l’enceinte même de l’école. Les néo-mangemorts existaient donc bel et bien et les évènements de mois qui suivirent ne firent que le confirmer. La disparition de James Austin. L’attente. Le doute. Chaque jour, le poids d’une menace se faisait sentir comme si le ciel s’assombrissait lourdement au-dessus d’eux. Chacun y allait de son avis, même dans l’école. Pourtant, ce n’était pas si facile de tout comprendre. Ces évènements terribles et brusques ponctués de périodes de calme rendaient le monde inquiétant. Les vacances de Noël approchaient enfin. Les fêtes. Finn Ambrose et son cousin James avaient été victimes d’une attaque de loup-garou. Et pourtant, on ne lui en disait pas mot. Il fallait retourner à Poudlard. Les cours reprenaient déjà. La vie normale, en apparence. Vivre sa vie d’étudiante et se tenir prête à surmonter la suite des évènements. Peut-être même à choisir un camp. Mais à onze ans, est-ce seulement possible ?


Ma Répartition...

Le choixpeau se fait vieux... très vieux et il a décidé de dialoguer avec les élèves c'est pourquoi....
- Si tu étais le choixpeau magique, au vu de ta fiche, quelle maison te correspondrait et pourquoi ?

...

« Lucy Weasley ! »

La petite fille, déjà âgée de onze ans, s’avança jusqu’à l’estrade, tremblante sur ses jambes. Elle franchit les marches une à une, sans se retourner. Il y avait tant de regards tournés vers elle que s’en était effrayant. Tant de personnes aussi qui attendaient de savoir dans quelle maison elle irait. Et si elle les décevait ? Si elle était témoin de cette déception dans les yeux de sa sœur, de ses cousines et cousins, ou de tante Hermione ? Elle sentit bien le regard de la célèbre sorcière tourné vers elle. Mais elle ne pouvait pas la regarder. De même, elle évita soigneusement de croiser celui de son oncle Harry. Non, monsieur le directeur maintenant. Elle déglutit et prit une profonde inspiration. Étrangement, tout tournait autour d’elle. Son père a lui seul, bien qu’implicitement, avait réussi à lui mettre tant de pression autour de ce simple instant. Si bien qu’elle tremblait maintenant comme une feuille. Pire, elle ne ressentait pas l’enthousiasme qu’elle avait toujours imaginé en revivant encore et encore cette scène en pensée. Pire, elle aurait presque envie de fuir. Ce qu’elle ne fit pas. Non, comme des générations et des générations de jeunes sorciers avant elle, elle s’assit bien droite sur le tabouret et fixa son regard vers les grandes portes. Au moment où le Choixpeau toucha sa tête, elle sentit la détermination l’envahir à nouveau. Un courage qui apparaissait finalement au moment le plus critique. Elle pensa à sa mère, à Molly II, à ses grands-parents, au Terrier et à son hibou. Un blason apparut alors dans son esprit. Instinctivement, comme s’il surgissait brutalement. Tel une évidence. Un blason vert et argent. Serpentard !

Une sensation glacée l’envahit de la tête au pied. « Qu’est-ce que j’entends ? », murmura le Choixpeau. Bien heureusement, juste pour elle. Le regard de la jeune fille se précisa et le mot envahit une nouvelle fois son esprit. Serpentard. Ensuite, elle déglutit. Un peu comme si elle venait de faire quelque chose de très mal, qu’elle venait de révéler sa nature profonde mais qu’elle risquait alors de se retrouver seule et de voir tous ceux qu’elle aimait lui tourner le dos. Le Choixpeau était patient, heureusement. D’autres blasons apparurent dans son esprit, Poufsouffle, Serdaigle puis Gryffondor. Elle aimait Serdaigle aussi, pour les valeurs magnifiques de cette maison et l’esprit d’érudition. Elle admirait les poufsouffles pour leur loyauté, leur bonté. Mais elle ne voyait toujours que cet autre maison. Une maison bannie de l’histoire de sa famille. Elle admirait la loyauté, la sagesse et le courage, mais au fond, elle était proche du serpent. Insaisissable, rusée et orgueilleuse. Elle ne pourrait rien y faire et elle avait le sentiment que c’était la voie qu’elle devait suivre. Doucement, elle inspira, détendit ses muscles. Puis, elle ferma les yeux. Elle avait découvert son aspiration profonde. Maintenant, elle accepterait tout verdict. Elle s’y ferait et tenterait de s’en montrer digne. Puis, s’en sans rendre compte, elle était déjà debout, face à d’immenses rangées de quatre tables. L’une d’elle l’applaudissait avec enthousiasme. Un terrible bourdonnement emplissait ses oreilles. Que venait donc de décider le Choixpeau magique ?


 
Derrière l'écran...

 

¤ Ton ou tes pseudos habituels : Neeyutnee
¤ Âge :  21 ans
¤ Comment es-tu venu ici ? Grâce au TOP Harry Potter RPG
¤ Des impressions, un mot ? J’aime vraiment beaucoup le contexte et la manière dont est présenté le forum en général. <3
¤ Personnalité sur l'avatar : Valentina Lyapina
¤ Le code secret du règlement : validé par Shury
 

  ©never-utopia
 

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 804
✎ Date d'arrivée : 19/01/2017
Localisation : Indisponible (4/4)

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: Poufsouffle (7) - Infirmière (4)
✎ Profession: Médicomage (spécialiste en botanique)
✎ Inventaire: Pensine / Baguette / Plantes / Potions / Trousse de soins
Ven 26 Mai - 3:46
C'est encore moi o/

Encore bienvenue , je ne vais pas refaire tout mon speech :P

Alors amuse-toi bien parmi nous et n'hésites pas à nous appeler pour quoique se soit.

Tu es une rapide x), je te valide ton code ^^

.....................................................


Fiche/Liens/ChrnoRPHibou



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 39
✎ Date d'arrivée : 26/05/2017

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 1ère année
✎ Profession: Chasseuse de gnomes
✎ Inventaire:
Ven 26 Mai - 3:49
Merci beaucoup Shury !
Je suis contente d'avoir trouvé le code en entier !

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 2152
✎ Date d'arrivée : 04/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 6ème année
✎ Profession:
✎ Inventaire:
Ven 26 Mai - 8:20
Bonjour
bienvenue sur le forum :) a priori Shury s'est déjà chargée du traditionnel speech xD je vais donc pas le répéter ici.
Bon peut être que si mais peut être pas en entier ?
n'hésite pas si tu as des questions.
j'en connais un qui va être content de ne plus être le seul élève de première année :)

à très vite en rp et sur la cb :)

.....................................................



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 1245
✎ Date d'arrivée : 11/11/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 5ème année
✎ Profession: Etudiante
✎ Inventaire:
Ven 26 Mai - 10:01
Bienvenue Lucy   Elle est toute mignonne ! J'aime beaucoup ce que tu fais de ce personnage, j'ai hâte qu'on se trouve un petit lien avec Lily 

Bon courage pour le reste de ta fiche :3

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 385
✎ Date d'arrivée : 20/02/2017

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 7ème année
✎ Profession:
✎ Inventaire:
Ven 26 Mai - 11:01
Bienvenue sur Mimbulus Lucy !

Le début de ta fiche est déjà super intéressant et je sens que tu vas nous donner pas mal de lecture pour l'histoire, je ne peux que en être ravi

.....................................................




keep darkness away
ystananas


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 39
✎ Date d'arrivée : 26/05/2017

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 1ère année
✎ Profession: Chasseuse de gnomes
✎ Inventaire:
Ven 26 Mai - 15:39
Merci à tous pour votre accueil !
Je n'hésiterai pas en cas de question Célian.
Merci beaucoup Sasha. Contente que le caractère de Lucy te plaise et j'ai hâte aussi qu'elle "rencontre" sa cousine Lily.
Merci à toi aussi Finn, ça me rassure sur le début de ma fiche !

D'ailleurs, j'y retourne !

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 955
✎ Date d'arrivée : 06/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 6ème année
✎ Profession:
✎ Inventaire:
Ven 26 Mai - 18:25
Lucy est trop mignonne J'ai adoré lire ta fiche

Bienvenue parmi nous ! :D Une Weasley de plus XD
On s'occupe de ta fiche au plus vite. :)

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✎ Parchemins : 134
✎ Date d'arrivée : 28/05/2016
Ven 26 Mai - 18:41


Répartition de Lucy Weasley

Bienvenue à Poudlard miss Weasley.
Je suis le Choixpeau Magique et je vais vous répartir dans l'une des fameuses maisons de Poudlard. Je vois beaucoup de détermination en vous, vous n'aimez pas baisser les bras n'est-ce pas ? C'est que les Weasley sont fiers et courageux... et vous ne faites pas exception à la règle !
C'est pour cela que je pense que GRYFFONDOR vous apportera tout ce dont vous avez besoin !
Pour commencer, n'hésitez pas à vous rendre ici pour demander un parrain ou une marraine (surtout pour faire vos premiers pas sur le forum, il vous aidera à vous intégrer et faire vos premiers pas). Par la suite, n'oubliez pas d'enregistrer votre avatar dans notre bottin ici, puis ensuite n'oubliez pas de passer sur notre registre (ici).
C'est presque terminé ;)
Pour les clubs, c'est par ici, pour le Quidditch par et pour postuler en tant que Préfet, c'est par ici.
Dernière petite chose, passe par ici pour voir si tu n'as rien oublié.
N'hésitez pas à contacter l'un des Préfets ou encore les professeurs si vous vous sentez encore perdus.
Le Choixpeau Magique

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 39
✎ Date d'arrivée : 26/05/2017

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 1ère année
✎ Profession: Chasseuse de gnomes
✎ Inventaire:
Sam 27 Mai - 11:30
Merci pour l'accueil Ivory !
Et merci beaucoup au Choixpeau !

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 1309
✎ Date d'arrivée : 22/08/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Professeur de DcFM & Directeur de Poufsouffle
✎ Inventaire: Polynectar (x2)
Dim 28 Mai - 0:25
Avec retard, Bienvenue !
(ca fait la seconde fois que je vois cette bouille sur un forum, je sais toujours pas qui c'est, je m'en vais faire une recherche °.°)

D'avis de Flint 'Encore une Weasley...' avec le nez retroussé de mépris Oh et naturellement, tu as raté ta vie car tu as terminé à Gryffondor... toujours selon Flint

.....................................................


THE NIGHT IS DARK & FULL OF TERRORS
When we stop looking for monsters under the bed when we realize They're inside of us. © okinnel.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 804
✎ Date d'arrivée : 19/01/2017
Localisation : Indisponible (4/4)

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: Poufsouffle (7) - Infirmière (4)
✎ Profession: Médicomage (spécialiste en botanique)
✎ Inventaire: Pensine / Baguette / Plantes / Potions / Trousse de soins
Dim 28 Mai - 2:17
Le Choixpeau semble avoir choisi Gryffondor

- Hélas, vous êtes trop peu dans cette année pour que vous ayez cours. Profitez tant que vous le pouvez ;)
- Pour chaque début de rp, vous devez poster un formulaire; tout vous est expliqué ici
- Les prochains évents sont la soirée cb des 1 an et la saint valentin
- N'hésite pas à venir par pour des rencontres aléatoires et autres !

Amuse-toi bien

.....................................................


Fiche/Liens/ChrnoRPHibou



Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

[Terminée] Lucy J. Weasley - All my memories
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Lucy Weasley [ACCEPTEE] ~> Poufsouffle (5e année)
» LULU WEASLEY ♀ elle castagne les castagnettes :D
» LUCY WEASLEY ▲ victory needs sacrifice.
» Lucy Testarossa [Terminée] (dernieres retouches)
» Ginny Weasley ~ Terminé ! :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia  :: Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia :: Présentations & Prédéfinis :: Présentations des élèves :: Présentations Validées-
Sauter vers: