Secret de polichinelle - Feat. Scorpius Malefoy [Terminé]



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia
Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia Nous sommes en l'année 2019 Le ministère a été attaqué
– un étudiant est mort à Halloween Les néo mangemort sont de retour – L'ordre va t il se
reformer ? Contexte disponible ici-même.

Vous pouvez trouver la liste des personnages prédéfinis ici et les scénarios des membres ici
La liste des avatars utilisés ici.La liste des noms et prénoms ici.

Mais pour ceux qui sont encore plus studieux vous trouverez le planning des cours pour les élèves et ici
celui des professeurs.

Vous voulez une capacité spéciale pour vos personnages ? La demande et les détails c'est par .

Au vu d'un bon nombre de sang-pur, ceux-ci sont à présent limités (Scénario/prédéfinis) sous couvert d'acceptation
du STAFF. Pour en savoir plus, lisez ce sujet.

Poudlard recrute non seulement du personnel, mais nous sommes également à la recherche d'adultes en dehors du forum, sympathisant de l'ordre ou néo-mangemorts. N'hésitez plus à nous rejoindre.

 :: Les Oubliettes :: Les Archives :: Section RPG :: RPs terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Secret de polichinelle - Feat. Scorpius Malefoy [Terminé]

avatar
Féminin
✎ Parchemins : 511
✎ Date d'arrivée : 06/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Avocat au Ministère de la Magie
✎ Inventaire:
Mar 7 Juin - 21:36


~ Secret de polichinelle ~

~ Feat. Scorpius Malefoy ~


Tic Tac Tic Tac
Voilà le son que j'entends depuis quelques minutes maintenant, assis dans ce fauteuil de velours vert bouteille. Devant moi, sur une table basse, un verre est à demi rempli d'un petit vin moldu français, un bon bordeaux dont j'aime humé régulièrement l'odeur du fruit qui a donné ce succulent résultat.
Je suis assis, la chemise ouverte, décontractée, un sourire patient sur les lèvres.

Tic Tac
Je regarde la pendule, vieil héritage de mon grand-père que ma mère a bien voulu me céder lorsqu'elle a compris qu'elle plaisait à Scorpius et que mon père n'en voulait plus.

Tic Tac
J'attends, assis dans ce fauteuil, que mon fils daigne enfin apparaitre dans notre cheminée en marbre blanc. Ce même fils qui, pour la première fois aujourd'hui, a refusé que je l'accompagne au chemin de traverse.
Un refus, qui m'a tellement surpris, que je n'ai pu m'empêcher de lui en demander la raison. Il ne m'en a pas donné, pire, il a détourné le regard, les joues rougies.
Mais un Malefoy n'est pas dupe. Je sais qu'il me cache quelque chose, et je suis presque certain d'avoir deviné ce que c'était. Seulement, me devançant sur ma question, il s'était dépêché de franchir le seuil de la cheminée et de disparaitre.
Je savais qu'il avait mauvais caractère, à tel point que je n'avais pas cherché à le suivre, aussi, calculant le temps qu'il lui faudrait pour revenir, j'avais vaqué à mes occupations avant de revenir dans le salon, une bouteille de rouge et un ballon à la main que j'avais ensuite déposé sur la petite table basse.
A présent, j'attendais son retour, installé confortablement. Enfin, les flammes de la cheminée changèrent de couleur...

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 317
✎ Date d'arrivée : 04/06/2016
Localisation : Poudlard

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 6ème année
✎ Profession:
✎ Inventaire:
Mar 7 Juin - 23:09


~Secret de polichinelle~


Aujourd'hui j'avais réussi à ce que mon père ne m'accompagne pas sur le chemin de traverse, je sais que j'ai dû l’étonner, non ça c’était même certain je l'ai vu dans son regard et croyez-moi, voir un Malefoy afficher ses sentiments était une chose très rare, mais aujourd'hui j'en profitais que Célian soit parti chez les Weasley pour rejoindre Rosalie. 
Alors que je pris la poudre d 'escampette comme diraient les moldus, je me dépêchais de rejoindre la belle Gryffondor qui m'attendait, j’espérais juste que mon père ne me suivrait pas, car je ne serais pas expliqué mon comportement. 

Cela n’était pas dans mes habitudes de fuir la maison, mais surtout de refuser un moment père et fils pour une fille, mais Rosalie était spéciale à mes yeux. Alors que j'arrivais face à elle, je me permis de regarder autour de nous et de soupirer de soulagement en ne voyant pas mon père ni ma mère. 
Nous passions la journée à rire et s’amuser, j'aimais tant les moments que l'ont passés à deux, j'aimais surtout parler avec elle, elle était tellement ouverte sur tous les sujets que s'en était comme si on se connaissait depuis toujours.

Alors que l'ont sortis d'une nouvelle boutique, je n'en pouvais plus de courir partout je lui proposais donc d'aller boire quelque chose au chaudron baveur ce qu'elle accepta immédiatement. 
Une fois à l'intérieure, je sentis les regards encore une fois méprisants et haineux sur ma personne, je me retins d'intervenir sachant qu'il y avait Rosalie avec moi, alors je pris sur moi et partis m’installer à une table éloignée suivie par la jeune fille derrière moi. 
Nous attendions pas très longtemps, puisque la serveuse vint aussitôt prendre notre commande, je pris un thé tandis que Rosa prit un jus d'orange. Je surpris une conversation qui m'impliquer dedans je me forçais à ne pas écouter mais ce fut sans le vouloir que j'entendis la parole de trop ''Il n'a pas honte de venir se montrer ce fils de mangermort, moi qui pensais qu'ont les avaient tous enfermés voilà qu'un bâtard de leur progéniture se montre " cette fois je serrais fortement les poings me retenant de me lever pour les attaquer, j'avais qu'une envie c’était de les remettre à leur place ! Ma famille avait certes fait de mauvais choix, mais il payait leurs dettes à la société tous les jours ! Ce fut grâce à la petite main chaude de Rosalie poser sur la mienne que je réussissais à prendre sur moi quoique la colère grondée en moi.

Alors que nos boissons arrivèrent devant nous, nous restâmes dans le silence le plus complet, juste à se regarder le blanc des yeux dans d'autre circonstances j'aurais pu rire de cette situation mais là, j’étais encore en colère, alors que Rosalie finit son verre suivie de moi on décida de sortir. 

Je me permis de payer nos boissons sans demander l'avis de Rosa et me dépêchais de sortir, j'avais besoin d'air et rapidement, arrivé dehors je ne pus m’empêcher de prendre de longues et grosses inspirations pour me calmer mais encore une fois cela ne marchait pas énormément ce fut quand Rosalie m'annonça qu'elle devait rentrer et qu'elle m’embrassa la joue que je repris conscience. Je la vis disparaître et je repartis en direction de chez moi je ruminais encore une fois les paroles que j'avais entendues, les gens étaient stupides ! Vraiment stupide la guerre était fini depuis 20 ans et pourtant il restait de la haine quand allait-il comprendre que les gens faisaient des erreurs mais qu'ils payaient toujours leurs dettes ? Savait-il ce que sa famille avait du vivre pour se refaire une image . Savait-il que mon père en avait souffert . Qu'il n'avait jamais eu une enfance heureuse . Non bien sur que non à leurs yeux mon père était un monstre sans cœur alors qu'il en était tout autre. 
Alors que je m’énervais encore seul je pris de la direction d'une cheminée et pris de la poudre de cheminette, je fus aspiré par une fumée verte et en quelques instants j’atterris dans la cheminée de ma maison. Alors que je voulais retourner rapidement dans ma chambre sans croiser personne, je sursautais en voyant mon père assis dans son fauteuil qui me fixait intensément. il attendait sûrement mon retour.


«Père ? Que faites-vous là, ne devriez-vous pas être avec mère ? »



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 511
✎ Date d'arrivée : 06/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Avocat au Ministère de la Magie
✎ Inventaire:
Mar 7 Juin - 23:33


~ Secret de polichinelle ~

~ Feat. Scorpius Malefoy ~


Je vis mon fils sursautait à ma vue, ce qui ne tarda pas à faire naitre un sourire moqueur sur mes lèvres, un sourire que je n'avais pas eu depuis longtemps.

«Père ? Que fait vous là, ne devriez-vous pas être avec mère ? »

- Et bien, disons que ta mère a préféré aller voir ses amis et, comme mon propre fils a décidé de m'arracher le coeur en s'en allant seul faire ses emplettes alors que j'avais si généreusement réussi à prendre des congés pour lui, je me suis octroyée un peu de détente après avoir fait ce que j'avais à faire dans la maison. Mais dis-moi plutôt, qu'est-ce qui avait bien pu être si important pour que mon fils décide de me refuser une journée ensemble ?

Je me penchais vers la table, un sourire amusé au coin de mes lèvres, je saisis la bouteille de bordeaux et remis un peu de vin dans le verre que je portais ensuite à mes lèvres. J'en humais légèrement le parfum avant d'en boire une gorgée, je reposais ensutie mon verre avant de reprendre.

- Que me caches-tu donc fils ? Saches que je peux tout entendre. Qu'est-ce que tu me caches ? une petite amie ou même un petit ami ? Tu sais de nos jours, je vois de plus en plus de couple homme, c'est étrange certes mais je respecte parfaitement les goûts de chacun. Ou bien es-tu tombé dans la drogue ? Dans la vente illicite d'objet ? Pitié, si c'est cela, dis-moi que tu as réussi à vendre l'horrible fauteuil que ton grand-père a cédé à ton pauvre père qui n'en voulait pourtant pas ? Ou bien encore l'horrible cape de voyage qui a appartenu à ma défunte et folle tante ?
Que me caches-tu Scorp ?
Ou bien as-tu simplement décidé, à mon grand regret, que tu étais trop grand pour faire tes achats accompagné de ton avocat de père ?


Je pensais évidemment déjà connaitre la réponse, mais j'attendais que mon fils le dise de lui-même... ou bien choisirait-il le silence ?

En attendant, la pendule continuait de faire ses "tic-tac" tandis que je laissais enfin la place au silence et à la réponse de mon fils tout en portant de nouveau le verre à mes lèvres.



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 317
✎ Date d'arrivée : 04/06/2016
Localisation : Poudlard

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 6ème année
✎ Profession:
✎ Inventaire:
Mer 8 Juin - 17:10


~Secret de polichinelle~

À peine avais-je terminer ma phrase, que je sentais déjà le regard moqueur de mon père sur ma personne. J'aurais peut-être dû me taire, je commençais à me maudire intérieurement de ne pas avoir su me taire face à lui. J'allais devoir passer l’interrogatoire et je le sentais. Pourquoi Célian n'était-il pas là lorsque l'on avait besoin de lui sérieusement ? Lui au moins, il aurait pu me sortir de là. Étrangement, je ne m'étais pas trompé, à peine avais-je terminé ma phrase que mon père sauta sur l'occasion.


« Et bien, disons que ta mère a préféré aller voir ses amis et, comme mon propre fils a décidé de m'arracher le cœur en s'en allant seul faire ses emplettes alors que j'avais si généreusement réussi à prendre des congés pour lui, je me suis octroyée un peu de détente après avoir fait ce que j'avais à faire dans la maison. Mais dis-moi plutôt, qu'est-ce qui avait bien pu être si important pour que mon fils décide de me refuser une journée ensemble ? »

Immédiatement je détournais les yeux de ceux de mon père, je savais qu'il s’amusait de moi à cet instant précis et cela me mettait mal à l'aise. Je ne pouvais pas dire à mon père que je l'avais fuis pour aller voir Rosalie. Alors que je fixais l'horloge que ma grand mère m'avait offert ainsi qu'à mon père j’entendais mon père continuer son petit numéro.

« Que me caches-tu donc fils ? Saches que je peux tout entendre. Qu'est-ce que tu me caches ? une petite amie ou même un petit ami ? Tu sais de nos jours, je vois de plus en plus de couple homme, c'est étrange certes mais je respecte parfaitement les goûts de chacun. Ou bien es-tu tombé dans la drogue ? Dans la vente illicite d'objet ? Pitié, si c'est cela, dis-moi que tu as réussi à vendre l'horrible fauteuil que ton grand-père a cédé à ton pauvre père qui n'en voulait pourtant pas ? Ou bien encore l'horrible cape de voyage qui a appartenu à ma défunte et folle tante ? 
Que me caches-tu Scorp ?
Ou bien as-tu simplement décidé, à mon grand regret, que tu étais trop grand pour faire tes achats accompagné de ton avocat de père ? »


Horrifié par son monologue, je tournais rapidement mon regard sur lui choquer qu'il puisse penser cela de moi. Moi, Scorpius Malefoy aimait les hommes ? Je n’étais pas homophobe loin de là même, mais de là à penser qu'un Malefoy aime un autre homme. J'en venais à me demander si mon père n'avait pas trop abusé de son vin rouge.
Alors qu'il portait son verre à ses lèvres, je me raclais la gorge devenue un peu sèche sous le choc des propos de mon paternel.

«Père !!! Êtes-vous saoul pour me demandé si je suis devenu gay ? Non pas que je sois devenu homophobe mais mère m'a bien éduqué et sachez que j'aime les filles. Et je ne me drogue pas non plus, puis-je vous rappelez les menaces que vous m'avais faite quand vous m'avez mis en garde de ne jamais toucher à cela ? Je ne suis pas assez fou pour vous désobéir sur ça.» dis-je scandaliser que mon propre père pense cela de moi .

Après quelques minutes de silence je repris contenance et un sourire moqueur prit place sur mes lèvres,
peu importe ce que les gens pouvaient dire ou penser sur ma famille, ils ne connaissaient pas mon père comme je le connaissais. J’étais fier de l'avoir comme père même si à cet instant précis, je me demandais s'il ne fallait pas que j'appelle mère pour qu'elle le couche  je me retenais de rire à ma pensée et tout en croisant mes bras je lançais un regard moqueur et arrogant à mon paternel.

«Je suis sûr que cela ferait très plaisir à grand-père Lucius de savoir que son propre fils veut se débarrasser du fauteuil qu'il lui a offert qu'il est si horrible. Quant à la cape de votre tante je ne comprends pas pourquoi vous n'avez pas écouté mère et que vous ne l'aviez pas brûlé … Et non je ne suis pas dans la vente illicite d'objet. » Mon sourire ne m'avait pas quitté je savais qu'avec mon attitude je ressemblais beaucoup à mon père à son âge. «Quant à être trop grand pour que mon vieux père m'accompagne ne m'avait pas effleuré l'esprit mais j'y penserais maintenant. En réalité, j'avais besoin de me promener seul pour changer».

Je souriais à mon père, je savais qu'il voulait que je lui avoue pour Rosalie, mais il pouvait toujours attendre. Après tout n’était-il pas pire que moi à son âge ? D'un coup, je repensais à ce qu'il s’était passé au chaudron baveur, la colère me reprit de plein fouet. Je serrais les poings et détournais mon regard pour ne pas que mon père voit mon regard viré au gris. Encore une fois j'avais hérité de lui quand on était en colère, nos yeux bleus virés au gris, sans m'en rendre compte je lâchais d'un ton méprisant et glacial.

« De toutes façons, vous n'avez pas manqué grand-chose à part des idiots qui ne savent rien ! »

Alors que je me mordais la langue sous ma stupidité, je savais que mon père aller vouloir savoir à tout prix la raison de ma haine, mais surtout du pourquoi et du comment je l'avais fui pour aller retrouver Rosa.
Je soupirais déjà inconsciemment, je sentais que je n’échapperais pas à la discussion père et fils, mais surtout je maudissais mon très cher cousin de m'avoir abandonné pour aller se la coulée douce avec Rose Weasley, décidément cette journée allait être très très longue.


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 511
✎ Date d'arrivée : 06/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Avocat au Ministère de la Magie
✎ Inventaire:
Mer 8 Juin - 19:37


~ Secret de polichinelle ~

~ Feat. Scorpius Malefoy ~

Aux réponses qu'il me donnait, je souris, reconnaissant bien là le caractère de mon fils, mon caractère. Je me délectais de l'air effaré et choqué qu'il sembla prendre lorsque j'avais mentionné l'idée qu'il soit gay. Cependant, je levais mon verre lorsqu'il me demanda si j'étais saoûl pour oser poser cette question.

- Sache fils qu'il est impossible d'être saoûl en moins de cinq minutes, de plus, ce n'est que mon premier verre. Mais je suis ravi de savoir que tu n'es pas gay, je ne suis pas homophobe non plus, mais je compte bien voir un jour un petit fils ou petite fille gambadé joyeusement dans ma maison.

Puis il mentionna mes menaces contre le fait de se lancer dans la drogue.

- Ah ! Donc, tu t'es souvenu que je te pendrais la tête en bas devant des centaines de gens et me ferait un plaisir de te donner ce surnom charmant que tu détestes si tu te lançais là dedans ?

Puis vint le moment où son fils évoqua Lucius Malefoy, Drago mima une douleur au coeur, le sourire aux lèvres avant de répondre.

- Je pense que je m'en remettrais de la colère de ton grand-père, plus que le chagrin de ta mère lorsqu'elle saura que son petit Scorpius se trouve trop grand pour être accompagné de ses parents. Cela va lui briser le coeur, n'est-ce-pas ?

Mais mon sourire disparut bien vite lorsque je vis qu'il était soudainement en colère. Je crus d'abord que c'était moi qui en était à l'origine, ce que je trouvais étrange car ce n'était pas la première fois que je m'adressais ainsi à mon fils. Mais il me détrompa assez vite.

« De toutes façons, vous n'avez pas manqué grand-chose à part des idiots qui ne savent rien ! »

Je me levais aussitôt et m'approchais de mon fils et le prit par les épaules.

- Que s'est-il passé fils ? Tu peux tout me dire. Je ne chercherais pas à en savoir plus sur ta petite "fugue" amoureuse, car je ne doute pas que c'était cela, si tu me dis ce qui te met autant en colère.

Je le lâchais ensuite, attendant qu'il parle, restant face à lui pour lui faire comprendre qu'il ne couperait pas à la conversation et je savais qu'il l'avait déjà deviné à l'instant même où il avait lâché sa "bombe".


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 317
✎ Date d'arrivée : 04/06/2016
Localisation : Poudlard

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 6ème année
✎ Profession:
✎ Inventaire:
Mer 8 Juin - 21:40


~Secret de polichinelle~

Alors que je me maudissais encore plus face aux moqueries de mon père j'essayais de détourner la discussion.

«Par pité, ne le dites surtout pas à mère, sinon elle ne me laisserait plus après ça. Vous la connaissez aussi bien que moi »


Mais cela était peine perdu, à peine mon père avait-il vu ma colère qu'il venait de s'empresser de me tenir par les épaules pour savoir le pourquoi du comment.
Je me retins de soupirer face au visage de mon père, après tout je sentais son inquiétude mais quel idiot je faisais, si seulement je n'avais pas ouvert ma bouche tout cela ne serait pas arrivé.
Alors que mon paternel me lâchait enfin, je fus soulagée. Il se recula sans pour autant repartir dans son vieux fauteuil, je le vis du coin de l’œil qu'il m’observait et qu'il attendait que je parle.  
En réalité je ne voulais pas lui en parler, à quoi cela aurait servi de toute façon ? À rien puisque lui-même ne pouvait rien faire pour ce genre de problème. Nous étions la famille rebut de la société, la famille à haïr pour les conneries du passé, jamais les gens ne s’arrêteront de nous juger et cela me rendait fou.
Ils avaient tous vécu la guerre, la haine, la mort et ils recommençaient les mêmes erreurs que Voldemort lui-même avait mis en place. Je n'avais pas peur mais j’étais inquiet pour la suite, toute ma vie je me ferais haïr pour quelque chose que je n'ai jamais vécu à cause d'un nom de famille ? Toute ma vie je me ferais pointer du doigt car j’étais né Malefoy ? Je ne pouvais pas le supporter, certes je me nommais Scorpius Malefoy mais à part mon nom de famille je n’étais pas mon grand-père ou encore même mon père je n’étais que moi-même, un jeune comme les autres.
Alors que je m’énervais seul dans mes pensées, je passais ma main dans mes cheveux signe de nervosité et je soupirais d’énervement, mon regard partit dans le vague alors que je parlais d'une voix éloignée :

«Ce n'est rien père,  c'est juste que les gens ne comprendront jamais que je ne suis pas vous, enfin je vous respecte père et vous aime, mais c'est compliqué de voir que tout le monde vous met dans le même sac que les erreurs du passé de votre famille » dis-je gêner de dire cela à mon père.

Je me mordais encore une fois la langue, je ne voulais pas faire de reproche à mon père loin de là, je savais que lui-même avait souffert à  cause du passé, mais je n'arrivais pas à lui expliquer ce que je ressentais face à cette situation. En même temps, comment pourrais-je me plaindre sachant que mes parents en avaient bavé durement pour refaire dorer le blason familial ? J'avais honte de me plaindre comme ça devant lui … je reportais mon regard sur mon père qui me fixait attentivement je le voyais à son expression qu'il n’aimait pas ce que je disais et je savais aussi qu'il n'allait pas apprécier les paroles que j'avais entendues, mais je n'avais pas le choix autant vider mon sac une bonne fois pour toute non ? De toute façon je craignais bien ne pas avoir le choix de lui dire la vérité il serait possible qu'il cherche partout les réponses à ses questions.

«Cet après-midi, je suis allé boire un thé au chaudron baveur, alors que j'attendais ma boisson avec Ros.. mon amie des personnes chuchotaient des propos haineux à mon encontre, mais j'en avais que faire, j'ai l'habitude de cela, mais quelqu'un a dit ''Il n'a pas honte de venir se montrer ce fils de mangermort, moi qui pensais qu'ont les avaient tous enfermé voilà qu'un bâtard de leur progéniture se montre " Je ne comprend pas pourquoi il continue leurs haines . »Je soufflais un bon coup et j'attrapais mes cheveux d'une main je savais qu'il devait avoir l’air en pagaille mais cela était le dernier de mes soucis . « La guerre est fini depuis 20 ans maintenant , je suis ami avec des Potter comme des Weasley alors qu'à votre époque cela n'aurait pas était permis je ne juge même pas les né-moldu au contraire je n'ai aucun préjugé sur eux car mère et vous-même m'aviez éduqué comme cela. Mais alors pourquoi continuer à nous haïr ? Vous ne m'avez pas expliqué étant jeune qu'il n'y avait plus de haine entre les gens du monde sorcier ? »

Je ne lâchais pas mon père du regard, j'avais tout lâché et je sentais très bien la colère de mon père face aux propos tenus sur moi. J'aurais vraiment aimé avoir Célian avec moi sur ce coup-là, lui au moins aurait pu m’aider et surtout n'aurait pas laissé mon père me passer un interrogatoire.


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 511
✎ Date d'arrivée : 06/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Avocat au Ministère de la Magie
✎ Inventaire:
Mer 8 Juin - 22:14


~ Secret de polichinelle ~

~ Feat. Scorpius Malefoy ~

L'heure n'était plus à la plaisanterie. Scorpius venait de lâcher ce qu'il avait sur le coeur et j'étais en colère. Pas contre lui mais contre mon père, contre moi-même et contre ces idiots qui mêlaient un gamin innocent à ces histoires.
Parce que ni Scorpius ni Célian ne s'en étaient réellement plaint par le passé, je pensais naïvement que ce genre de chose avait pu continuer. De colère, mes yeux devinrent tristesses. Je sentais clairement dans la voix de mon fils que ce dernier en voulait à son grand-père pour ce qu'il avait fait. Je sentais qu'il m'en voulait pour avoir mentit ou presque. En effet, hormis quelques murmures d'ici et là, j'avais réussi à me faire de nouveaux amis, le département de la justice m'appréciait et je sais que ni les Potter, ni les Weasley ne refusaient l'amitié de mes enfants avec les leur. Aussi, je pensais que les gens auraient fini par comprendre mais j'avais tort.
Je ne fis même pas attention que mon fils avait faillit révéler avec qui il était. Je compris seulement qu'il était avec quelqu'un quand un crétin avait osé prononcer ses mots.

Le silence était pesant et soupirais au bout d'un moment, sentant son regard sur moi alors que j'avais regardé le plafond pendant la durée de ma réflexion. Je me fis violence pour retenir les larmes de colère, de frustation et de tristesse qui menaçaient de jaillir. Je me pinçais les lèvres avant de le regarder de nouveau.

- Je suis désolé, je... je pensais que tout ceci cesserait. Peut-être aurais-je dû demander à ce que tu puisses porter le nom de ta mère plutôt que le mien. Nous aurions dû faire de même lorsque nous avons adopté Célian. Je... Je pensais que l'eau aurait coulé sur les ponts et qu'on laisserait mes fils tranquilles. Je... si tu ne veux pas que nous discutions plus longuement, je ne t'en tiendrais pas rigueur. Je peux comprendre que tu m'en veuilles.

Je déglutis puis je retournais à mon fauteuil, portant une gorgée de vin à mes lèvres, une larme m'échappa malgré moi et j'espérais que mon fils ne le vois pas.

- Sache toutefois fils, que je n'ai jamais porté la marque, je n'ai jamais prêté allégeance... les... les mauvais choix que j'ai pu faire... je les ai fait pour ta grand-mère, pas pour ton grand-père. Saches également, que je suis fier de ce que tu es devenu, de ton amitié avec les Potter et les Weasley. Peut-être... peut-être devrais-je moi aussi enterrer la hache de guerre avec eux... peut-être est-ce la seule chose qui me manque pour que l'on cesse de parler de mes fils comme s'ils étaient des parias.

Puis, d'un seul coup, de colère, je jetais la bouteille que je tenais en main dans la cheminée. Cette dernière se brisa, provoquant d'immenses flammes dans la cheminée.

- Vous n'avez rien fait, par Merlin, qui mérite que vous subissiez ces conséquences ! Et je ne peux rien faire sans que cela leur donne raison. Si seulement je pouvais être mon propre avocat...

Après quoi, je plongeais mon visage dans mes mains, je n'avais que 35 ans, mais en cet instant, nul doute que je devais en paraitre le double. J'étais las de tout cela.


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 317
✎ Date d'arrivée : 04/06/2016
Localisation : Poudlard

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 6ème année
✎ Profession:
✎ Inventaire:
Jeu 9 Juin - 16:43


~Secret de polichinelle~
Je me sentais tétanisé face à mon père,  je n'aurais jamais pensé qu'il irait jusqu’à s’excuser, mais surtout pas jusqu'à pleurer. Je me sentais faible, je m'en rendais compte que j'aurais dû me taire, car à cet instant précis, je voyais bien la souffrance de mon père, alors que je sursautais quand il lança sa bouteille dans la cheminée, je le vis mettre sa tête entre ses mains, cela me fit très mal au cœur de le voir comme ça.
Pourquoi Célian n’était jamais là quand j'avais besoin de lui ! À cet instant précis, je ne savais pas quoi faire, je n’étais pas du tout habitué à voir mon père comme ça et encore moins à le réconforter. on avait beau s'aimer et se le montrer, nous les Malefoy n’étions pas habitués aux démonstrations d'affection.

Mais je savais aussi qu'à cet instant précis, mon père avait besoin de moi, je ne voulais pas que mon père se rabaisse, il était un bon père, il m'avait élevé avec amour et affection et non avec la haine, je m'approchais alors de lui et je posais ma main sur son épaule et je dis tout en prenant une petite voix :

«Père arrêtez de vous justifier, je ne comprends pas pourquoi vous vous excusez comme cela. Vous avez fait des erreurs ainsi que mon grand-père, mais il y a de cela 20 ans. 20 ans que vous vous en voulez pour quelque chose qui ne devrait plus être d'actualité, je n'aurais pas pu être plus fier que porter le nom des Malefoy peu importe si celui-ci n'est pas aimé. »


Je soupirais suite à mon récit, comment pourrais-je aider mon père à aller mieux si moi-même je me révoltais contre les idiots qui m’insultaient ? D'un coup, je ne sais pas ce qu'il me prit, mais je pris mon père dans mes bras et je le serrais très fort, quand je réalisais enfin mon geste, je me figeais, jamais je n'avais pris mon père dans mes bras cela me faisait bizarre … alors que je reprenais doucement mes esprits je baisais les yeux sur la chevelure de mon père identique à la mienne.

«Père, Célian et moi, nous ne regrettons rien, vous nous avez élevés correctement avec respect. Vous êtes un bon père je m'en fous de ce que peuvent dire les autres, car je sais que c'est faux ! La seule chose qui m’énerve, c'est qu'ils vous jugent sans vous connaître, et ça je ne l'accepte pas ! Merlin vous n'avez pas besoin d'un avocat vous n'avez rien fait de mal on vous aime Célian ainsi que moi on n'aurait pas rêvé de meilleur père. »

Je me reculais un peu de lui et je me permis de passer ma main sous son menton pour lui soulever, je plantais mon regard dans le sien à cet instant précis, j'avais vraiment l’impression d'avoir une autre personne devant moi , mon père était encore jeune, mais là il faisait très vieux je me retenais de grimacer.
Alors que je le regardais dans les yeux je lui fis mon plus beau sourire :

«Alors père que diriez-vous que je vous parle de ma charmante amie ? Avec un peu de chance vous pourriez m’aider. »

Je voulais surtout passer à autre chose, surtout voir mon père sourire et pas malheureux comme à cet instant même, si pour cela je devais lui parler de Rosalie.
Comme dirait Célian je me jetais dans la gueule du loup
.




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 511
✎ Date d'arrivée : 06/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Avocat au Ministère de la Magie
✎ Inventaire:
Jeu 9 Juin - 18:39


~ Secret de polichinelle ~

~ Feat. Scorpius Malefoy ~

Je me sentais honteux. Voilà que c'était mon fils à présent qui me réconfortait alors que c'était mon rôle de le faire.
Je fus surpris de le sentir m'entourer de ses bras. C'était surement la première fois que cela arrivait et j'en profitais un peu. J'avais toujours rêvé de ce genre de geste, mais à l'époque, j'avais rêvé que c'était mon père qui me prendrait ainsi dans ses bras, pas mon fils. Je me calmais mais je ne pus m'empêcher de dire :

- Si j'étais un bon père, c'est moi qui serait en train de te réconforter, pas l'inverse.

Je restais le regard baissé jusqu'à ce que Scorpius m'oblige à la relever. Je me vis dans ses yeux, je me revis à son âge, à l'époque où j'étais perdu, où je ne savais pas quoi faire ni quel camp choisir. J'étais tellement perdu dans mes pensées que je n'entendis même pas ce qu'il venait de dire, ou plutôt, mon cerveau mis un peu de temps avant de réaliser ce qu'il avait dit. Je compris qu'il voulait changer de sujet et j'eu un petit sourire amusé. Ouf, je n'aurai peut-être pas à engager un détective.

- De ta charmante amie Scorpi ? Ou bien de ta charmante petite amie ? Tu veux que je t'aide à quoi ? A la rendre folle d'un Malefoy ? Le secret fils, c'est un beau sourire pour un beau gentleman sauf si elle en veut à ton argent et dans ce cas, sors ton portefeuille.

En un instant, je retrouvais un peu de moral, je décidais d'oublier cette histoire en faisant un peu d'humour. Je verrais bien si mon fils changerait d'avis ou non. Je ne voulais pas qu'il croit que j'avais fait tout cela pour le faire avouer alors que j'avais vraiment du chagrin par rapport à ce qu'il avait dit.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 317
✎ Date d'arrivée : 04/06/2016
Localisation : Poudlard

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 6ème année
✎ Profession:
✎ Inventaire:
Sam 11 Juin - 16:32


~Secret de polichinelle~
Je souriais devant mon père qui était impatient de savoir qui était Rosalie, mon père avait toujours été comme ça avec Célian et moi, il aimait tout savoir surtout nos petites histoires de cœurs.
Alors que je l'observais, je le vis avoir un sourire amusé, je retrouvais part conséquent mon sourire dû à la bonne humeur de mon père. Je me permis quand même une petite remarque :


«Vous qui n’arrêtiez pas de vous plaindre lorsque j’étais enfant, car je vous donnais rarement des signes d'affections, vous continuer dois-je continuer à vous traiter comme Grands-père Lucius m'ordonnait de le faire ? »


Je lui souriais et mon sourire était moqueur, je savais que il n'aurait pas aimé que je me comporte comme lui avait dû être avec son père, il m'avait toujours répété de ne jamais écouter mon grand-père.
D'un coup alors que j’étais toujours silencieux ne sachant pas comment aborder le sujet, Whisky mon hibou que je partageais avec Célian vint cogner à la fenêtre et immédiatement je me dirigeais vers lui et j'ouvris la fenêtre. Je pris la lettre tout en donnant une caresse à Whisky.

Quand j'ouvris la lettre je reconnus automatiquement l’écriture de Célian et j'eus un sourire amusé, mon cher cousin restait dormir chez Rose Weasley je savais qu'il était amoureux de la jolie rouquine qui était en passant ma meilleure amie aussi.
Mais bon monsieur ne voulait pas lui annoncer maintenant cela me faisait rire car je les voyais très bien ensemble. Quand j'eus terminé de lire la lettre je regardais mon père et le fixai d'un air amusé :

«Célian ne rentre pas ce soir , il vient de m’envoyer une lettre pour nous prévenir de ne pas nous attendre qu'il reste chez Rosie cette nuit. »

Après ça,  je pris place dans l'un des fauteuils du manoir en face de mon père, je cherchais toujours mes mots quand d'un coup je pris une voix timide ce qui était rare chez moi :

«Rosalie, elle s'appelle Rosalie et ce n'est qu'une amie à qui je tiens énormément. »Dis-je avec un sourire béa.

Après quelques instants, je me rendis compte du sourire complètement idiot que j'offrais à mon père et je me repris.
Je ne pus m’empêcher de mettre une main dans mes cheveux, je faisais toujours cela quand j’étais stressé , un long silence se fit entendre, seul le bruit de l'horloge se fit entendre à répétition.
Je me décidais à continuer à lui avouer la semi-vérité car je n'allais pas non plus lui dire que je me voyais déjà marié avec … bon peut-être que j'allais trop vite mais je la voyais bien en Madame Malefoy.


«Croyez-moi quand je vous dis que Rosalie n'est pas comme les autres filles superficielles qui existent, j'ai beau lui sourire ou être beau comme un dieu elle ne se jette pas pour autant sur moi. Quant à l'argent n'y pensez même pas si j’osais, je crains que votre fils ne se retrouverait dans une difficulté ou même pire dans un lit d’hôpital. »

Je souriais suite à  mon discours cela était tout à fait vrai, Rosalie n’était pas le genre de fille à aimer pour l'argent, et malgré qu'elle ressemblait à une petite chose toute fragile elle cachait une véritable lionne au fond elle et je n'avais pas envie de finir abîmer .

«Elle a un fort caractère c'est même pour cela que je suis sûr qu'elle est à Gryffondor mais de là à dire que je l’intéresserais je ne suis pas sûr. Je suis persuadé qu'elle ne me voit que comme un ami ou à la rigueur un confident , avez-vous aimé une fille autre que mère ? »


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 511
✎ Date d'arrivée : 06/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Avocat au Ministère de la Magie
✎ Inventaire:
Sam 11 Juin - 17:55


~ Secret de polichinelle ~

~ Feat. Scorpius Malefoy ~


J'écoutais Scorpius se moquait de moi en mentionnant son grand-père et je soupirais.

- Fils, ton grand-père a tendance à oublier où est sa place et son rôle. Ton grand-père n'est QUE ton grand-père. C'est bien la raison pour laquelle je lui permet si peu de vous voir toi et Célian, parce qu'il a tendance à oublier que vous êtes MES enfants, pas les siens et qu'il n'a pas son mot à dire quant à l'éducation que vous devez avoir ou votre manière de vivre. Si vous voulez vous montrer affectif ou non, c'est votre choix, pas le sien. Alors maintenant, ton vieux père te demande de continuer ce câlin pour tous les câlins que tu m'as refusé.

J'éclatais de rire, sachant que je n'étais pas vraiment sérieux sur cette dernière phrase et que mon fils n'était pas du genre à faire cela gratuitement au contraire de son cousin qui avait compensé ses six premières années de vie où il avait manqué d'affection. Au moment où je pensais à Célian, le hibou de mes fils étaient entrés dans la pièce avec une lettre pour Scorpius. Ce dernier la lut et me fit ensuite part de ce qu'elle contenait.

- Bien, j'espère qu'il s'amusera bien chez les Weasley. Mais j'ai bien peur qu'il nous revienne avec au moins dix kilos de plus.

J'éclatais de rire à ma blague avant d'écouter j'écoutais mon fils me parler d'une certaine "Rosalie" et je compris, à la façon dont il en parlait et qu'il avait de réagir dans ses gestes, que mon fils était vraiment épris. J'en étais heureux pour lui.
Il me parla d'elle avec passion et je me fichais de savoir que cette fille était à Gryffondor, surtout que Célian, lui était surement épris de Rose Weasley, et cela, je l'avais deviné depuis le tout début.

- Pourquoi penses-tu qu'elle ne te voit que comme un ami ou confident ? Qu'est ce qui te le fait penser ?

Puis, il me posa LA question :

" avez-vous aimé une fille autre que mère ?"

Je ne répondis pas tout de suite, à sa question, mon regard se perdit dans les flammes de notre cheminée, nostalgique, je me replongeais dans mes souvenirs de Poudlard. Oui, j'avais aimé une autre fille mais de part mon éducation, lorsque je m'en étais rendu compte, j'avais tout fait pour l'oublier mais quand on tombe amoureux, c'est chose difficile, et je ne parvins à l'oublier que lorsque cette dernière se mit en couple avec un autre. Ce soir là, où j 'étais tombé amoureux, elle avait été la plus belle de toute, la chenille s'était transformé en un magnifique papillon le temps d'une soirée, à la manière de Cendrillon.

Lorsque je revins à la réalité, je me surpris à avoir un sourire entre le tendre et le niais et je m'empressais aussitôt à reprendre un visage neutre.

- Oui fils, j'ai été amoureux d'une autre mais c'est ta mère que j'ai épousé, mais j'aime ta mère bien entendu, ne te méprends pas.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 317
✎ Date d'arrivée : 04/06/2016
Localisation : Poudlard

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 6ème année
✎ Profession:
✎ Inventaire:
Sam 18 Juin - 18:33


~Secret de polichinelle~

Dès l'instant où mon père parlait de mon grand-père je retins difficilement une grimace, il était vrai que Lucius Malefoy voulait faire de moi le genre de petit-fils qu'il aurait rêvé d'avoir pour fils.
Pas de sentiment, la haine des moldus, la haine pour les Weasley et les Potter et j'en passe à croire que la guerre ne lui ait rien appris.
Alors que je fixais l'horloge toujours en face de moi je me plongeais dans mes pensées, pourquoi je pensais que Rosalie ne me voyait qu'en ami ou confident ? Simplement car j'ai beau lui sourire, l’écouter et être toujours là pour elle, elle ne comprend toujours pas que je la trouve très belle et parfaite. Ou alors c'est moi qui n'arrivais pas à lui montrer ce que je ressentais ? Je soupirais tout ça était compliquer trop compliquer pour moi à vrai dire.
J'ai beau être un Malefoy, avoir confiance en moi je n'arrivais pas à décrire mes sentiments pour elle, suis-je amoureux ? Ou tout simplement suis-je attiré par elle ? Après tout, elle était mon amie qui plus est, l'amie de ma meilleure amie alors peut-être que je veux juste  l’embêter avec mes techniques de drague comme je le fais avec Rose ? Tant de questions se bousculaient dans ma tête, d'un coup, je soupirais et baissais la tête :

«A vrai dire je ne sais pas si je suis amoureux ou si je suis attiré par elle, c'est vrai qu'elle est merveilleuse et j'en passe, mais voyez-vous père étant un Malefoy je suis comme vous je ne sais pas ce que sait. Oh bien sûr vous avez changé, à ce que mère me racontait étant enfant, mais comment pourrais-je savoir si je suis amoureux si je ne l'ai jamais été ? »

Cela me faisait drôle de parler sentiment avec mon père, on avait beau être proche et j'avais beau l'aimer, il fallait être franc et avouer que niveau amour je n'y connaissais rien.
Je n’étais jamais tombé amoureux, pour moi tout ça était nouveau et ça m'effrayait, j'entendais déjà Rose rire de moi, cette petite peste que j'adorais et qui mon très cher cousin était amoureux.
Alors que j’écoutais mon père d'une oreille distraite je l'entendais me dire qu'il avait été amoureux d'une fille avant ma mère et je remarquais son sourire béa, n’était-il pas encore amoureux plutôt ? Non je ne dois pas penser ça ! C'était quand même mes parents et même si je sais que cela est un mariage arrangé, je savais qu'il y avait un énorme lien entre eux.
Je décidais d’ignorer sa dernière phrase.

«J'ai l’impression de ne plus être moi-même à cause d'elle, m'aurait-elle jeté un sort sans que je ne le sache ? Raaa je ne comprends pas ce qu'il se passe, pourquoi cela est si compliqué ? Regardez Célian, lui sait qu'il est amoureux de Rose alors pourquoi moi je n'arrive pas à savoir quel est ce sentiment ? Suis-je normal père ? »

Je basculais ma tête en arrière dans le fauteuil et me mis à soupirer grossièrement, je n'en peux plus de toutes ces choses que je ressens mais que je ne comprends pas …



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 511
✎ Date d'arrivée : 06/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Avocat au Ministère de la Magie
✎ Inventaire:
Lun 20 Juin - 9:08


~ Secret de polichinelle ~

~ Feat. Scorpius Malefoy ~


Mon fils semblait un peu perdu dans ses sentiments, aussi, il avait raison, chez les Malefoy, l'amour était quelque chose que nous avions du mal à maitriser. Une conception difficile et ça, nous le devions évidemment à nos ancêtres et leurs foutus mariages arrangés. Aussi, je réfléchis un instant puis je répondis enfin :

- Fils, c'est vrai que chez nous, l'amour est difficile à définir et à réaliser mais lorsque j'ai été amoureux la première fois, je me suis "confessé" à mère. Les femmes devinent toujours quand c'est de l'amour ou non, même quand elles ont déjà un fiancé depuis la naissance. C'est leur instinct, les femmes sont toujours plus aimantes et affective que les hommes, enfin, je crois. Bref, je me suis confiée à ta grand-mère dans le plus grand secret. Evidemment, je ne lui ai rien dit concernant évidemment la fille, je ne lui ai jamais dit qui c'était mais elle m'a avoué plus tard avoir deviné. Et elle m'a posé les questions qui m'ont fait comprendre mes sentiments : A quelle fréquence est-ce que je pense à elle ? Est-ce que je supporte ses défauts ? Est-ce que je lui pardonne ce que je ne pardonne pas aux autres ? Et surtout, est-ce que mon coeur bat plus vite quand elle est là ? Est-ce que j'imagine l'avenir avec ou sans elle même si je sais qu'elle est hors d'atteinte ? Dans ton cas, évidemment, fils, elle est à ta portée, tu auras tout le loisir de l'épouser si tel est ton désir.

J'espèrais que mes questions ait aidé mon fils à mieux se comprendre, à mieux cerner ce qu'il ressentait mais je n'avais pas besoin qu'il réponde à ces questions car le simple fait qu'il ressente exactement les mêmes émotions que moi il y a vingt ans de celà était une preuve irréfutable qu'il était amoureux.

- Evidemment, la comparaison que tu fais avec ton frère est assez facile à expliquer. Toi, tu es ici depuis ta naissance, et tu as connu l'affection familiale dès tes premières secondes sur cette terre. Et ton caractère fait que tu n'es pas quelqu'un qui montre facilement ses émotions. A l'âge de 7 ans, tu as cessé de réclamer ou d'accepter des câlins venant d'autres "hommes" et tu étais plus collé à ta mère sans montrer de geste affectif alors que Célian, lui, a vécu ses six premières années dans la haine et la déception. En arrivant ici, il découvrait pour la première fois ce qu'était l'affection et son passé a fait qu'il a eu besoin de compenser ses six premières années de vie, c'est ce qu'il fait qu'il est plus sûr et mûr pour ce genre de chose mais, sache une chose fils, je suis certain qu'il a dû se poser les mêmes questions que toi au début. Tout le monde, fille ou garçon, nous nous posons surement cette question au moins une fois mais pour certain, la raison est plus évidente que pour d'autres.

A la fin de ma tirade, je m'étonnais moi-même d'avoir sortit une telle évidence. Mais cela allait surement beaucoup aider Scorpius. Peut-être même lui prendrait-il l'idée de parler de cela avec d'autres personnes pour se faire une idée ? Avec sa mère ou son frère par exemple ?


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 317
✎ Date d'arrivée : 04/06/2016
Localisation : Poudlard

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 6ème année
✎ Profession:
✎ Inventaire:
Mer 17 Aoû - 18:37


~Secret de polichinelle~

Alors que j’écoutais mon père parler,  je compris qu'il avait était très amoureux à Poudlard. D’un amour non partagé cela me faisait bizarre de savoir que lui, le grand Drago Malefoy avait été amoureux d’une fille qui lui était inaccessible, alors que je l’écoutais, des souvenirs de mon enfance refaisaient surface.
Quand je ne sautais plus dans les bras de mon père, mais que j’allais vers ma mère. J’avais toujours admiré mon père, mais il avait raison, mon caractère me poussait à ne pas me montrer affectif avec lui, pourtant je savais que cela lui ferait plaisir.

Célian lui n’avait pas eu ma chance,  il n'était pas né dans une famille aimante, mais ce fut seulement à l’âge de six ans que nous l’avions pris avec nous, que nous l'avions aimé comme un fils et moi comme un frère. À l'heure actuelle, je ne sais pas si je pourrais supporter son départ ou encore un abandon de sa part, car à mes yeux, il est mon frère, le frère que je n'ai jamais eu. Je me retins de ricaner suite à mes pensées guimauves. Mais je me rendais progressivement compte, Célian fait partie de ma vie et il fait partie de moi, s'il venait à me laisser, m'abandonner, je ne me relèverais sûrement pas surtout pas après tout ce que nous avions vécu tous les deux.

Après quelques minutes de silence, je me décidais enfin. J'avais beaucoup de questions en tête, et je devais en parler à quelqu'un et qui serait justement le mieux placé pour m'écouter ? Célian mon petit frère. Je ressentais l'envie de me confier à lui, de lui demander ce qu'était ce sentiment étrange que l'on appelait « être amoureux ». Je levais mon regard sur mon père et me permis de lui sourire chaleureusement. J'ai beaucoup apprécié discuter avec lui et je comptais bien renouveler l'expérience à l'avenir. Rares étaient les fois où lui et moi nous nous confions, mais lorsque c'était le cas, je me sentais encore plus proche de mon paternel.


« Je vous remercie père, je ne peux pas dire que j’ai mes réponses, mais tout ce que vous m’aviez dit m'a beaucoup aidé, mais père je tiens à vous assurer d’une chose, certes j’ai arrêté les câlins envers votre personne, mais ce n’est pas parce que je ne vous aime pas, au contraire ne vous aime. »

Pour la première fois de ma vie je voulais que mon père sache que je l’aimais, mais surtout que j’étais fier d’être son fils, j’étais fier d’avoir Drago Malefoy comme père, car peut m'importe ce que les autres disent il m’a toujours élevé dans l’amour.

«Je hais les gens qui nous critique pour vos mauvaise actions passées et même si parfois je peux vous montrer une image de moi vous en voulant pour cela, c'est faux car je suis fier d’avoir un père tel que vous, vous m’avez élevé dans l’amour d’une famille vous m’avez toujours appris à ne juger personne ni à rabaisser une personne sans raison, certes les gens ne changeront sûrement jamais d’avis sur vous, mais moi je vous aime et je suis fier de dire au monde que je suis Scorpius Malefoy fils de Drago Malefoy ancien mangemort et avocat au ministère. »

Je lui souriais avec tout l’amour que j'étais capable de faire traverser dans mon regard et dans un élan d’amour je m’approchais de mon père et je le serrais rapidement dans mes bras tout en profitant de la chaleur de mon père, je me rendais compte seulement maintenant que de serrer mon propre père dans mes bras m’avait manqué, j’avais beau avoir seize ans je restais pas moins un enfant aimant ses parents, je me reculais et partis en direction de ma chambre tout en disant bien haut à mon père.

« Bonne nuit père et merci pour tout. »

Je partis tout en pensant aux paroles de mon père, mais surtout avec Rosalie en tête est-elle qu’une amie proche ou plus que cela pour moi ? tant de question qui se bousculaient dans ma tête j’avais hâte que Célian rentre de chez Rose il me manquait.



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 511
✎ Date d'arrivée : 06/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Avocat au Ministère de la Magie
✎ Inventaire:
Sam 20 Aoû - 10:33
RP terminé ! je le signale

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Secret de polichinelle - Feat. Scorpius Malefoy [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [A reprendre - Elève - Héritier] Scorpius Malefoy (Austin Butler) ~ 3ème année à Serpentard
» Scorpius Malefoy ◊ Heart of Gold
» Présentation du petit Malefoy !
» Secret de polichinelle [Chifumi Samui Feat Kakeshuou Samui]
» Astoria G. Malefoy[ Terminée ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia  :: Les Oubliettes :: Les Archives :: Section RPG :: RPs terminés-
Sauter vers: