Une rencontre s'impose ~ Astoria G. Malefoy



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia
Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia Nous sommes en l'année 2019 Le ministère a été attaqué
– un étudiant est mort à Halloween Les néo mangemort sont de retour – L'ordre va t il se
reformer ? Contexte disponible ici-même.

Vous pouvez trouver la liste des personnages prédéfinis ici et les scénarios des membres ici
La liste des avatars utilisés ici.La liste des noms et prénoms ici.

Mais pour ceux qui sont encore plus studieux vous trouverez le planning des cours pour les élèves et ici
celui des professeurs.

Vous voulez une capacité spéciale pour vos personnages ? La demande et les détails c'est par .

Au vu d'un bon nombre de sang-pur, ceux-ci sont à présent limités (Scénario/prédéfinis) sous couvert d'acceptation
du STAFF. Pour en savoir plus, lisez ce sujet.

Poudlard recrute non seulement du personnel, mais nous sommes également à la recherche d'adultes en dehors du forum, sympathisant de l'ordre ou néo-mangemorts. N'hésitez plus à nous rejoindre.

 :: Poudlard :: 4ème Étage :: Salle de classe n°11 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une rencontre s'impose ~ Astoria G. Malefoy

avatar
Féminin
✎ Parchemins : 14
✎ Date d'arrivée : 05/07/2017

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Professeur de Vol
✎ Inventaire: Son balais et sa batte fétiche, Ursule, son hibou, sa baguette, une flasque de Whisky Pur Feu
Dim 9 Juil - 22:07
Une Rencontre s'impose
ASTORIA G. MALEFOY & ALËIDA KEAN


Date : Mercredi 13 Février 2019
Statut du RP : Privé
Résumé : Suite à un incident avec Scorpius Malefoy, le Professeur de Vol est contrainte de convoquer l'un des deux parents du jeune homme de la maison Serpentard. En temps normal, Drago est présent à Poudlard mais depuis quelque temps, il est surchargé de travail au Ministère et c'est donc la mère que le professeur va rencontrer en personne.
….......

Recensement :


Code:
►[b]Mercredi 13 Février[/b]
►[url=http://mimbulus-mimbletonia.forumactif.org/t1391-une-rencontre-s-impose-astoria-g-malefoy#24526]Une rencontre s'impose[/url]
►[i]Aleida Kean & Astoria G. Malefoy[/i]
[Suite à un incident avec Scorpius Malefoy, le Professeur de Vol est contrainte de convoquer l'un des deux parents du jeune homme de la maison Serpentard. En temps normal, Drago est présent à Poudlard mais depuis quelque temps, il est surchargé de travail au Ministère et c'est donc la mère que le professeur va rencontrer en personne. ]
@Shury



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Une rencontre s'impose
Aleida Kean &
Astoria Malefoy
La fin des cours venaient de sonner, et les couloirs étaient bondés d'élèves qui se dirigeaient tous vers le Grand Escalier.
Seule Aleïda allait contre le courant, tant bien que mal.

Il n'était pas vraiment dans ses habitudes de remonter dans les étages du château après les cours, mais aujourd'hui, il le fallait. Elle atteignit enfin la porte de la salle de classe n°11. Elle ouvrit doucement la porte et poussa un soupir de soulagement. Coup de chance, aucun élève n'était en train d se bécoter ou autre en cachette. Elle n'était pas d'humeur à faire une leçon sur les relations entre élèves.

Elle s'assit derrière le bureau et attendit. Elle était nerveuse, et ses ongles frappaient le bois tour à tour. Elle essayait d'imaginer Astoria Malefoy, la femme qu'elle attendait. Même si elle imaginait cette dernière intimidante vu tout ce qu'on racontait sur sa famille, il ne fallait pas qu'Aleïda se laisse démonter aujourd'hui. C'était elle le professeur, et aujourd'hui, elle était très en colère. Comment ce morveux avait-il bien pu oser faire une chose pareille ?!
Même si d'ordinaire elle avait de la patience à revendre, là, c'était allé trop loin.

En effet, très peu choses avaient le pouvoir de l'énerver. Lui prendre une de ses affaires fétiches y appartenait. Son balais, la prunelle de ses yeux avait été dérobé et il ne voulait pas lui rendre. Comment pouvait-il nier avoir fait cela alors qu'elle l'avait quasiment pris la main dans le sac ?!

C'est triste à dire, mais son balais était une des rares choses constantes dans la vie de la jeune femme qu'elle s'y accrochait dur comme fer. C'était son outil qui lui permettait de se sentir libre comme l'air, de s'échapper de cette réalité malsaine, mais aussi, l'instrument de son talent. Cet objet l'avait suivi pendant sa carrière de joueuse professionnelle, il avait remporté de nombreux matchs,
vogué dans les airs de multiples pays. Pour elle, c'est une vraie relique. Il l'avait accompagné au cours de péripéties et d'années de gloire. Sans parler qu'il coûtait extrêmement cher. De part son modèle, mais également part son propriétaire !

Donc oui, aujourd'hui, Aleïda Kean était dans une rage folle, même si elle la contenait à l'intérieur d'elle-même et qu'elle ne le montrait pas. Il était par contre temps qu'elle use de sa supériorité hiérarchique pour pouvoir récupérer son bien. Et la mère de Scorpius n'avait pas intérêt à être de mauvaise foi.
Codage par Libella

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 133
✎ Date d'arrivée : 02/02/2017

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: Slytherin
✎ Profession: Médicomage Chercheur (Virus et Microbes Magiques)
✎ Inventaire: Baguette Magique, Vetêments Civils, Vetements Hospitalier, Badge d'identité de Sainte-Mangouste, Trousse de Soins, Matériel de médicomagie etc.
Mar 11 Juil - 0:39
Une rencontre s'impose

Nous sommes le Mercredi 13 Février 2019 et en ce jour, j'avais eu ma journée libre de repos. Mais finalement, cela ne sera pas de tout repos. En effet, je devais quitter la demeure familiale afin de me rendre à Poudlard pour deux raisons bien précises. La première était qu'elle avait rendez-vous avec le Directeur au sein même de son bureau mais la seconde n'était initialement pas prévu. Il y a quelques jours de cela, j'ai reçu un hibou avec une missive avec le symbole de Poudlard alors que j'étais au travail. Ce n'est pas vraiment le genre de courrier que je traite habituellement. Lorsque je l'ai reçu, je me suis inquiété car j'avais peur que cela ne soit qu'une mauvaise nouvelle sur le fait qu'un de mes fils se soient blessés ou pire encore... Voir même Drago. Je sais qu'il travaille à Poudlard et qu'il donne des cours de Droits mais mes garçons n'ont dit qu'il ne le voyait jamais car il faisait souvent la navette entre le Ministère et l'école. Tout comme je savais qu'il préparait le procès pour sauver notre fils de la folie de son père. Je ne suis pas une mère qui se moque de ses enfants et de leur éducation, bien au contraire. J'ai toujours éduqué mes enfants avec amour, sagesse et autorité. On m'avait appris à être ainsi. Quand on gère du personnel, on ne peut pas se permettre d'être souple. Surtout avec les recherches que je mène. Profitant alors de mon congés hebdomadaire, je préfère ce professeur que je serais à Poudlard aujourd'hui même un peu avant dix heures afin de répondre positivement à sa demande d'entretien.

Par ailleurs, je n'ai pas eu le temps de me renseigner auprès des garçons afin d'avoir la vérité sur toute cette affaire. Cependant, je suis encline à prêter attention à ce professeur. Mais je ne suis pas ignare et je me rappelle de Poudlard comme de ma poche. J'ai fais mes études au sein de cette école comme mes fils avant moi et je sais exactement à quoi m'en tenir. Me levant plus tardivement que d'habitude, je prends le temps de me préparer et de m'habiller à la hauteur de ma réputation, à savoir une femme de rang élevé connue pour être à la fois une sang pure mais aussi une personne élégante. Médecin stricte et juste, je sais ce que j'ai à faire et disons que ce professeur m'a donné la bonne raison pour rencontrer le directeur le même jour. Une fois prête, j'attrape mon manteau et je le mets sur mes épaules. Baguette en main, je quitte la demeure en fermant derrière moi. Afin de ne pas la perdre, ma baguette finie dans mes cheveux qui sont alors serré en chignon. Me trouvant dans une zone où les habitants ne sont que des sorciers, je sais que je peux transplaner sans aucun problème. Et je ne me fais pas prier. Le vent est encore assez grinçant et même si je suis bien habillée et chaudement, je peux parfois ressentir ce froid mordant. Heureusement que je ne reste pas longtemps dehors. Transplanant jusqu'au grand portail, je patiente sagement qu'on vienne m'ouvrir. Et je n'ai pas longtemps à attendre. En effet, la ponctualité est toujours un signe de qualité dans cette école.

Fournissant mon droit de passage et la convocation du dit professeur, on m'autorise à entrer et je ne me fais pas prier. Passant la grande grille, je marche dans le parc en me laissant vaguer à mes propres souvenirs de mes études au sein de la Maison Serpentard comme ma sœur et mon mari. Maintenant, ce sont mes enfants, la prunelle de mes yeux, qui vivent dans ce château immense pour leur éducation magique. Oh non, je ne regrette rien de mes sept années passées dans ce lieu aussi mystique que connu. Suivant le sentier battu, je marche en regardant partout. Rien ne semble avoir bouger depuis mes années et cela me fait sourire. Croisant quelques connaissances de mes enfants, je les salue alors qu'ils doivent probablement quitter leur cours de Soins Aux Créatures Magiques. Je montre un sourire en coin et je remonte vers le château. De toute façon, je n'ai plus rien à craindre ici vu que le château est sous excellente garde. Je sais que je peux confier mes enfants presque les yeux fermés à cette école. Prenant une grande respiration, je finis par passer les immenses portes donnant sur le hall d'entrée avec les fameux sabliers. Je lis en silence le nombre de points et je souris en voyant mon ancienne maison prendre le dessus. A mon époque, Serpentard avait gagné pas mal de coupe des quatre maison et le défunt professeur Severus Rogue en avait été satisfait. N'ait pas Serpentard qui le veut... C'est ce qu'on disait à l'époque mais aujourd'hui, beaucoup de chose ont changées. Et en bien... Relisant le parchemin, je lis que le dit professeur m'avait donné rendez-vous dans la salle de classe numéro onze. Cela faisait longtemps que je n'en avais plus parlé... mais cela ne veut pas dire que je ne sais pas où elle se trouve. Empruntant les escaliers, je savais exactement où aller.

Laissant les escaliers s'activer, je me savais en avance et je lève le bras pour consulter ma montre enchantée. Il était neuf heure cinquante lorsque j'arrive à l'étage en question. Je me suis arrêtée au quatrième étage et je passe donc l’accès à cet étage. D'une prestance sans égale et d'une silhouette gracieuse, je marche simplement en direction de la dite salle avant de frapper trois coups à la porte. Bien sur, je retire ma veste afin de pousser ensuite la porte lorsque j'entends la personne m’autorise à entrer. C'est alors que je reconnais la personne... Comment ne pas connaître une ancienne joueuse professionnelle lorsqu'on a des enfants qui adorent le Quidditch ? M'approchant, je marche droite, de façon élégante mais aussi soigné. Non, je ne suis pas ce genre de femme à ne pas prendre soin de moi. J'étais donc maquillée de façon discrète et je fais le tour du bureau pour venir serrer la main du dit professeur. Serrant sa main, je me montre souriante mais cela ne veut pas dire que je me laisserais faire. Personne ne me connait réellement ici sauf mon mari et mes enfants mais ils font tous parti de ma famille.


« - Bonjour Miss Kean ! Je suis Astoria Malefoy, la mère de Scorpius et de Célian ! »

Il fallait que cela soit dit alors je ne me prive pas. En règle générale, on a toujours peur de convoquer les parents Malefoy. De ce fait, je veux savoir pourquoi je suis ici... Surtout que je n'ai pas que ça à faire... Mais mes fils sont plus importants que mon temps libre et de congés. Si je dois un jour choisir entre mes enfants ou mon métier, j'arrête de travailler tout de suite mais nous ne sommes pas dans la richesse de nos parents et on travaille tous les deux pour vivre et non pas l'inverse. Posant aussi ma veste, je finis par m’asseoir en face de la dit enseignante de vol. Je parais sympathique mais je suis comme le dicton de Poudlard. Il ne faut pas me chercher. Calme et posée, je regarde l'enseignante en attendant qu'elle daigne me donner plus de détails sur cette affaire.

Codage par Libella sur Graphiorum

.....................................................


You're the light inside my eyes, you give me a reason to keep trying, you give me more than I could dream and you bring me to my knees...

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 14
✎ Date d'arrivée : 05/07/2017

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Professeur de Vol
✎ Inventaire: Son balais et sa batte fétiche, Ursule, son hibou, sa baguette, une flasque de Whisky Pur Feu
Mer 12 Juil - 14:09

Une rencontre s'impose
Aleida Kean &
Astoria Malefoy
Aleïda était installée derrière le bureau depuis peu lorsque qu'on frappa à la porte. Elle prit une grande inspiration et invita la personne à entrer. Elle allait devoir être ferme. Et puis de toute façon, elle avait raison, le comportement de Scorpius était inacceptable, elle ne se laisserait pas faire. Elle espérait juste qu'Astoria Malefoy allait faire bloc avec elle, et pas contre elle.

La femme qui entra dans la pièce était très classe. Très soignée, la posture altière, elle était imposante. En même temps, Aleïda ne s'attendait à rien d'autre. La femme qui lui faisait face était à la hauteur de sa réputation. Elle vint directement lui serrer la main en se présentant. Elle s'assit en suite en face du bureau. La professeur était soulagée de voir que son interlocutrice avait l'air ouverte à la discussion. Néanmoins, on lisait quand même la fermeté sur son visage. Aleïda se décida donc à prendre la parole d'un ton assuré :

- Je vous prie de bien vouloir m'excuser pour ce dérangement, Madame Malefoy, mais je préférais d'abord vous parler de la situation avant d'en référer au Directeur.

Aleïda marqua une pause. Elle espérait ne pas être prise de haut, car effectivement, au lieu de convoquer les parents, elle aurait très bien pu exposer la situation au directeur, qui lui, aurait pris des mesures plus radicales pour régler le problème.

- Scorpius m'a volée un objet qui m'est très cher, sans doute pour faire du zèle auprès de ses camarades, mais, comme vous le comprenez certainement, j'aimerais le récupérer dans les plus brefs délais, et votre fils nie sa responsabilité dans cette affaire. 


Aleïda n'en dit pas plus, le temps de voir la réaction qu'aurait Astoria Malefoy. Ça ne faisait jamais plaisir de savoir que son enfant était en tort, et se faire convoquer par un professeur était une situation un peu honteuse. Mais le professeur n'affichait pas un air menaçant, et le ton de sa voix était neutre. Ça ne servait à rien de vouloir mettre la mère mal à l'aise, ça risquait plutôt de la mettre sur la défensive. Or, Aleïda avait besoin que la mère de Scorpius soit de son côté.

On parlait de récupérer son balais quand même ! Ce n'est pas rien ! Son cher et tendre balais avec lequel elle a parcouru des miles et des miles. En plus,
il était d'une rapidité sans égal, et avait été sérigraphié spécialement pour elle, à l'issue du match où le cognard qu'elle avait frappé avait désarçonné l'attrapeur de l'équipe irlandaise et avait permis de remporter le match. Aleïda se perdait souvent dans ses souvenirs lorsqu'il s'agissait de Quidditch. C'était sa passion. Peut-être que quand la situation se sera améliorée et que le monde magique sera enfin en paix, elle pourra retourner jouer en tant que professionnelle...

Aleïda se reprit, et retourna à la réalité. Elle plongea son regard dans celui d'Astoria et attendit une réaction de sa part.
Codage par Libella

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 133
✎ Date d'arrivée : 02/02/2017

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: Slytherin
✎ Profession: Médicomage Chercheur (Virus et Microbes Magiques)
✎ Inventaire: Baguette Magique, Vetêments Civils, Vetements Hospitalier, Badge d'identité de Sainte-Mangouste, Trousse de Soins, Matériel de médicomagie etc.
Mer 12 Juil - 20:49
Une rencontre s'impose

Ca y est, je suis arrivée jusqu'à la dite salle. Sérieusement, qui ne connait pas cette salle ? Même moi qui a longtemps été une élève de Serpentard relativement discrète, je connaissais cette salle. Il faut dire qu'à mon époque, cette salle ne servait absolument pas pour ça mais pour bien d'autre chose et bien souvent, elle était squatté par les élèves que par les enseignants. C'était même à croire que c'était un secrets des élèves vis-à-vis de leurs enseignants. Par ailleurs, même si j'ai quitté Poudlard, je connais le nom de tous les membres du personnel de cette école et pour plusieurs raisons. Premièrement, mes deux fils sont dans l'école. Deuxièmement, j'y est aussi mes nièces et troisièmement, mon mari travaille ici à mi-temps en plus de son travail au Ministère. Mais je ne peux pas lui en vouloir d'autant travaillé. Il faut dire qu'il faut qu'on vive et grâce à nos activités, on vit plutôt bien. Mais c'est un aspect de la famille que peu peuvent comprendre. Comment une famille de sang pur peut vivre ainsi ? Tout bonnement parce qu'on ne veut pas de l'argent et de la richesse familiale. Drago s'est débrouillé comme je me suis débrouillée. On en est arrivé là par nous-même. La preuve. Une fois ma majorité légale atteinte et mes études à Poudlard terminées, j'ai quitté le domaine des Greengrass afin de démarrer une vie adulte loin de toute influence. Sauf peut-être celle de Drago mais nous étions déjà mariés. Je me suis mariée quelques jours après mon dix-septième anniversaire pendant les vacances du printemps de ma septième et dernière année.

Mais je ne suis pas ici pour aller de moi ou de mes souvenirs ici même s'ils sont très nombreux. J'avais donc salué l'enseignante avec le sourire et avec un ton plutôt joyeuse. Je ne suis pas du genre à agresser tout le monde et je reste une personne qui est juste et droite dans son éducation. Je n'ai jamais eu besoin de me rendre à Poudlard par le passé et j'aurais espéré que cela dure mais des enfants sont une responsabilité que j'ai toujours assumé. Encore aujourd'hui. Mon premier fils est presque majeur et mon second le sera l’année prochaine. Normalement... Me mettant assise, je dépose ma veste sur mon dossier avant de prendre place. Croisant mes jambes naturellement, je porte mon attention à l'ancienne joueuse de Quidditch qui prend alors la parole d'un ton assuré. Au moins, tout le monde ne semble pas impressionné dés qu'on croise un membre de la si tristement célèbre famille Malefoy. Je ne suis pas du genre à baisser les yeux ou à baisser les armes. Quand on est sang pur, on a une réputation à tenir et j'espère bien ne jamais tombé aussi bas que les elfes de maison tout de même.


« - Il n'y a pas de mal. Vous avez juste de la chance que je dispose d'une journée de repos aussi rapidement... »

Je n'avais pas à en dire plus. Tout comme elle ne sait pas que je prévoyais de voir le Directeur juste après l'entretien avec elle. Et je ne lui dirais pas. La raison de mon passage ici doit rester purement en lien avec mes deux fils. Le reste ne regarde qu'Harry et moi. Observant l'enseignante de mes yeux bleus, ils restent simplement neutre et sans aucune trace de sentiments. Ne jamais montrer ses sentiments à l'extérieur de son entourage proche. Voilà une chose qu'on m'a apprise et que j'ai du appliquer de suite. C'est alors qu'elle explique que son fils ainé lui aurait voler un objet qui semble avoir de la valeur. Je reste tout de même étonnée de ce qu'elle me dit car mes fils n'ont jamais été des voleurs. Je les ai éduqué ainsi et cela me paraît un peu étrange. Cependant, je peux être encline à le sanctionner si l'enseignante dit vrai. Mes fils ne m'ont jamais menti et ils n'ont pas intérêt... je suis une mère juste mais souple et je sais comment sont mes enfants et je sais aussi comment les piéger lorsqu'ils me cachent quelque chose. Prenant quelques dizaines de secondes pour réfléchir, je devais savoir quoi et surtout le ton à employer. Je ne suis pas là pour me mettre le personnel d'Harry à dos. Cependant, je pense que je vais devoir avoir une discussion avec Scorpius afin d'en savoir un peu plus.

« - Êtes-vous sûre qu'il s'agit bien de Scorpius ? Non pas que je dis que vous êtes une menteuse mais ce ne serait pas la première fois qu'on essaye de piéger mes enfants, miss Kean ! »

J'avais posé cette question avec un ton neutre et calme. Rien qui pourrait spécifier que je l'agresse. Par ailleurs, cela ne serait pas en ma faveur. Pour le moment, je veux juste savoir si elle est certaine de ce qu'elle me dit là. Si les preuves sont contre lui alors je ne peux rien faire. Cependant, s 'il n'y a rien de concret contre lui, je ne vais pas le sanctionner inutilement. Surtout que mon second fils risque de s'en mêler.

Codage par Libella sur Graphiorum

.....................................................


You're the light inside my eyes, you give me a reason to keep trying, you give me more than I could dream and you bring me to my knees...

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 14
✎ Date d'arrivée : 05/07/2017

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Professeur de Vol
✎ Inventaire: Son balais et sa batte fétiche, Ursule, son hibou, sa baguette, une flasque de Whisky Pur Feu
Ven 14 Juil - 21:26

Une rencontre s'impose
Aleida Kean &
Astoria Malefoy
Aleïda se réprima un sourire quand elle entendit la réflexion de son interlocutrice. "Vous avez eu de la chance"... Encore heureux qu'elle se soit libérée au plus vite, son fils était tout de même impliqué dans un conflit avec un professeur, et en plus, il était en tort. Elle n'aimait pas trop ce qu'Astoria venait de dire. Pour qui se prenait-elle ? Tout le monde travaillait, et pourtant, chacun réussissait à s'organiser. Surtout que vu leur nom de famille, ils ne devaient pas vraiment être dans le besoin.

De toute façon, si les Malefoy n'avaient pas répondu positivement à la convocation, elle serait allée en référer au Directeur tout de suite. En trois ans d'enseignement à Poudlard, elle n'avait jamais vécu d'incident de ce genre, et entretenait en général de bonnes relations avec les élèves. Elle était stricte, mais juste.

Elle continuait de plonger son regard dans celui d'Astoria. Cette dernière était impassible. Pas l'ombre d'un sourire ou une mimique de colère ne se dessinait sur son visage. Elle avait juste l'air d'une coquille vide, sans sentiment. Aleïda trouva ça triste. Elle aimait les gens chaleureux, et elle-même, souriait constamment. Là, elle était face à un roc. Mais ce n'est pas pour autant quelle allait se faire déstabiliser.

Cette fois, lorsque la mère de Scorpius remit en cause sa parole, Aleïda ne put s'empêcher de réprimer un éclat de rire sarcastique. Quel culot ! Non seulement elle ne la croyait pas sur parole, mais en plus, elle se déchargeait de toute responsabilité en lui disant qu'elle ne la traitait pas de menteuse. Cette réaction était prétentieuse. Elle croyait peut-être avoir élevé des anges, mais elle se plantait complètement.

Et puis c'était quoi aussi son blabla à propos de personnes qui essayaient de nuire à leur famille. Quel égocentrisme ! Comme si la professeur de vol n'avait que ça à faire d'accuser un élève et ensuite, perdre son temps à rencontre les parents. Il fallait vraiment être tordu pour penser comme ça. Et puis, comme le disent les Moldus : c'est l'hôpital qui se fout de la charité. La famille Malefoy est sans doute une des pires familles de sang-pur, et qui depuis des génération, nuit à l'ensemble de la communauté magique. Aleïda reprit cependant d'une voix calme et nullement menaçante :

- Pardonnez-moi, Mrs Malefoy, mais pourquoi voudrais-je vous nuire ? Parce que vous êtes sang-pur ou que votre famille traîne des casseroles ? Je me contrefiche de ces histoires, je vous demande juste de parler à votre fils pour qu'il me rende un bien qu'il m'a substitué, et vous pouvez me croire, c'est bien lui.

La professeur observa une pause. Elle ne voulait pas parler trop vite, de peur de perdre son calme ou d'avoir une attitude agressive. Ca ne servirait à rien,
même dans le cas ou Astoria n'était pas d'accord avec elle. C'était elle l'enseignante, et donc elle qui aurait le dernier mot dans cette affaire.

- Comprenez bien que j'ai préféré vous convoquer avant d'appliquer des sanctions. Eviter à votre fils de multiples heures de retenues et une sanction de points, qui serait injuste pour le reste de sa Maison. Mais si la situation ne se règle pas rapidement, je devrais par contre sévir.

C'était clair et concis. La médicomage avait les clés en main, à elle de voir ce qu'elle allait en faire.
Codage par Libella

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 133
✎ Date d'arrivée : 02/02/2017

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: Slytherin
✎ Profession: Médicomage Chercheur (Virus et Microbes Magiques)
✎ Inventaire: Baguette Magique, Vetêments Civils, Vetements Hospitalier, Badge d'identité de Sainte-Mangouste, Trousse de Soins, Matériel de médicomagie etc.
Sam 15 Juil - 0:01
Une rencontre s'impose

Je sais me montrer chaleureuse mais avec les personnes qui font partie de mon entourage comme Harry ou Ginny. Hors, cette enseignante ne fait absolument pas parti de mon entourage. Je la voyais venir à plein nez et pourtant, elle a eu le culot de me faire déplacer alors que mon mari est aussi enseignant ici. Tout aurait pu être réglé rapidement mais non. Après, je ne lui en veux pas pour son ignorance. Restant de marbre, j'observe l'enseignante simple, sans prétention ni signe d'agressivité. Il est vrai que tout le monde travaille mais tout le monde n'a pas mes responsabilités et encore moins l'enseignante qui se trouve devant moi semble-t-il. Mais je suis une mère et je me déplace toujours pour mes enfants... Il vaut mieux pour elle qu'elle se tienne tranquille... Les Malefoy ont toujours eu les bras très longs et si l'enseignante cherche la guerre alors c'est le mauvais moment car l'épouse Malefoy est loin d'être dans une bonne période... Mais cela ne regarde pas la personne devant moi. Pourtant, cela fera le tour des journaux locaux à un moment donné. C'est déjà bien que l'affaire n'a pas encore explosé dans les journaux, notamment cette Rita Skeeter qui ne se prive pas de révéler tout et n'importe quoi au grand public. Le pire dans tout ça, c'est qu'elle a des fans... Cela fait presque peur.

Mais je suis plutôt clémente et j'estime que si elle a demandé à me voir c'est qu'il y avait une bonne raison. Or pour le moment, hormis d'accuser ouvertement mon fils, Scorpius, surtout sans preuve, c'est une façon de perdre mon temps. Et je n'ai pas le temps de jouer à ça. Contrairement à l'enseignante qui se trouve devant moi, je n'ai pas le loisir de faire ce qu'il me plait. Je travaille pour payer mes impôts sur le sang comme le nomme l'état ou encore mes factures car je suis loin de posséder la richesse de mes parents ou de celle de mes beaux-parents. Avec qui, je suis d'ailleurs en guerre. Je porte peut-être le nom de Malefoy mais je ne suis pas née ainsi. Mon véritable nom est Greengrass et il va peut-être falloir lui montrer qu'elle ne m'intimide pas. Encore moins avec ces menaces de sanctions sur mon fils. Que je m'en remette à sa parole ? Pourquoi le ferais-je ? Je n'ai pas confiance en elle et elle est encore récente au sein du corps professoral. Qu'elle me montre que je peux lui faire confiance et peut-être que je me permettrais plus de familiarité avec elle mais en attend, elle commence très mal. La laissant parler sans l'interrompre, je penche la tête légèrement sur le coté lorsqu'elle se met à rire. Soit si elle le prend comme ça. Je reste neutre face à tout ça et on m'a élevé ainsi. Que puis-je faire d'autre ?


« - Qui a dit que c'était vous ? Ai-je donner votre nom en vous disant qu'on cherchait à piéger mes enfants ? Il semblerait que vous ayez quelque chose à vous reprocher, Miss Kean ! »

Je peux me montrer cinglante et il faut dire qu'elle l'a un peu cherché. Je peux parler à mon fils, c'est vrai mais qu'elle me montre les preuves visant mon fils et je serais peut-être encline à lui en parler. Il sera de toute façon au courant et comme, jamais aucun de mes deux fils ne m'ont jamais menti, je suis à peu près sur d'avoir la réalité rapidement. Surtout que son frère me le dirait si Scorpius venait à me mentir. Or, cela n'est jamais arrivé. Jamais, ils ne m'ont menti et ils n'ont plutôt pas intérêt... Je suis une mère qui sait élever ses enfants et la seule personne qui a osé contredire mon éducation et sur le point de passer devant le Magenmagot. Bien sûr, mon mari y est pour quelque chose mais je ne me priverais pas de la faire descendre de son nuage si elle venait à aller trop loin. Pourquoi je me méfie ? Avec les lois anti sang-pur qui est tombé et dont je subis les frais, pourquoi devrais-je avoir confiance en la société d'aujourd'hui. Je dois travailler bien plus que cette enseignante pour payer les impôts qu'on m'impose. Mais ici, on est pas là pour mettre en avant nos idées et nos valeurs... Mais bien pour parler de mon fils.

« - Si vous êtes si persuadée que c'est Scorpuis qui a accompli ce méfait, donnez-moi donc les preuves qui font de lui le fautif. Je suis toute ouïe ! »

Et là, elle n'a pas intérêt à se planter parce je ne suis pas d'humeur à parlementer avec quelqu'un qui me prend de haut et pour une abrutie en plus. Non, c'est pas comme cela que cela fonctionne. Je  suis resté calme et je n'ai proliféré aucune menace contre elle. C'est elle qui s'imagine des choses. La preuve, elle a tout de suite penser que je la visais lorsque je parlais de piéger mes enfants. Après tout, ce ne serait pas la première fois et je reconnais en avoir un peu marre de ses jeux puériles qui peuvent prendre des proportions assez graves pour des adolescents. Il est certain que je parlerais à Scorpius mais pas de la façon dont elle pense. Mais cela ne concerne ma façon d'éduquer mes enfants et cela ne concerne que moi.  Comprendre que si elle a préféré me convoquer... Mais sérieusement, elle est carrément ignare... Je devrais peut-être lui rafraichir la mémoire.

« - Que c'est honorable de votre part, Miss Kean. Mais si vous auriez pris le temps de mieux vous renseigner et vous ne vous auriez pas donner cette peine... Mon mari est un membre du corps professoral et il aurait été peut-être plus simple pour vous de voir ça avec lui puisqu'il s'avère être sur place ! »

Cette fois-ci, j'avais un ton plutôt sec mais j'ai gardé ma neutralité. J'avais insisté sur le terme « honorable ». car manifestement, tout le monde n'a pas la même définition de ce terme. Autant dire qu'elle perd des points avec moi. Me faire déplacer pour entendre ce genre de chose, cela n'a rien de glorieux. Mais maintenant que je suis là, je compte bien mener cette discussion au bout. Restant de marbre, je la jauge voir comment elle va réagir. A vrai dire, je me fiche des sanctions et je suis prête à faire ce qu'il faut pour que mon fils ne soit pas puni s'il ne s'agit pas de lui et passer par le Directeur ne lui posera aucun problème. Peut-être, devrais-je lui en parler d'ailleurs... En règle générale, je suis quelqu'un de gentille mais tout le monde sait que me provoquer peut mal se finir. Et là, ce n'est pas le moment de jouer avec mes nerfs... Mais vraiment pas.


Codage par Libella sur Graphiorum

.....................................................


You're the light inside my eyes, you give me a reason to keep trying, you give me more than I could dream and you bring me to my knees...

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Une rencontre s'impose ~ Astoria G. Malefoy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Astoria G. Malefoy[ Terminée ]
» Pride & Prejudices - Astoria Malefoy
» Astoria Greengrass (terminé)
» Drago Malefoy *
» Astoria Malefoy, née Greengrass || Libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia  :: Poudlard :: 4ème Étage :: Salle de classe n°11-
Sauter vers: