Les liens utiles

Les cours !

événement en cours : 2 mai 2019 Pré-Au-Lard

Vingt-et-un ans après la défaite du Lord Noir, le peuple se réuni comme un seul homme pour célébrer la Victoire. Comme chaque année, ce jour tant attendu cherche à honorer les héros, morts ou vivants et à se souvenir de ces heures sombres pas si lointaine que ça. Cette année, l'ensemble de la population magique est invitée à se rassembler au cœur de Pré-au-lard où les commerçants ont œuvré pour préparer des stands, activités et buffets grandioses. Petits et grands sont appelés à se souvenirs ensemble, à partager mais aussi à s'instruire et s'amuser tout au long de la journée.Sorciers et sorcières, élèves et professeurs, jeunes et vieux, venez nous rejoindre en nombre juste ici Retrouvez l'évent par-ici !

Gazette du sorcier

Bla bla
Bla bla
Bla bla
Bla bla
Bla bla
Bla bla

Musique

©linus pour Epicode
En bref



 
Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia
Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia Nous sommes en avril 2019 Le ministère a été attaqué
– Les Néo-mangemorts ont été "anéanti" vont-ils parvenir à retrouver un équilibre ?
– L'ordre va-t-il diminuer sa vigilance ? Contexte disponible ici-même.

Nous recherchons en priorité des professeurs.
Les postes suivants sont à pourvoir : Professeur de métamorphose et sous directrice de Poudlard
en incarnant l'intrépide et courageuse Hermione Weasley,
Professeur de Botanique et Directeur de Gryffondor, en incarnant Neville Londubat
Et encore bien d'autres, n'hésitez pas à regarder notre liste de postes vacants.

Nous recherchons également des personnages prédéfinis ici et des membres recherchent
leurs scénarios ici
Pour finir, La liste des avatars utilisés ici.

Mais pour ceux qui sont encore plus studieux vous trouverez le planning des cours pour les élèves et ici
celui des professeurs.

Vous voulez une capacité spéciale pour vos personnages ? La demande et les détails c'est par .

Nous sommes également à la recherche d'adultes en dehors du forum, sympathisant de l'ordre ou néo-mangemorts. N'hésitez plus à nous rejoindre.

Partagez|

Ces gens-là ֍ Cassandra

Invité
MessageSujet: Ces gens-là ֍ Cassandra Dim 17 Déc - 21:10







Ces gens-là



Pseudo : Rhoswen Reagan ft. Cassandra Owell
Date : Vendredi 5 Avril 2019
Statut du RP : En cours
Résumé :
….......

Recensement :


Code:
►[b]DATE[/b]
►[url=LIEN]TITRE[/url]
►[i]PSEUDO[/i]
[RESUME]


©️️Célian
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ces gens-là ֍ Cassandra Dim 17 Déc - 22:53

Ces gens-là
« Rose, tu peu pas ranger ton bordel, sérieusement !? »

Mais Nella Fitzegarld avait parlé dans le vide. Pas que ce soit étonnant, vu l'heure avancée de la soirée. Sa jeune collègue ronflait sur la table d'étude. Elle avait même bavé sur son parchemin. Le bureau qu'elle occupai, dégueulait toute sortes de grimoires aux aspect douteux et qui empestaient à distance la magie noire et les arcanes les plus sombres de ces pratiques.  Le simple fait quelqu'un pouvait s'endormir en pareille compagnie était un mystère sur lequel le département aurait du se pencher mais Rhoswen n'avait jamais rien fait comme tout le monde et il n'était pas rare de la trouver dans des situations étranges.

Poussant un soupire de frustration et de désolation, Nella entrepris de secouer l'épaule de l'endormie pour la réveiller.  L'horloge murale affichait déjà 21 heures et la plupart des autres employés du ministère étaient rentré chez eux. En dehors des Langues-de-plombs ( qui avaient pour particularité commune de ne pas vraiment se soucier de l'heure ou de la date et qui vivaient visiblement dans un univers totalement décalé du reste du monde.) il ne restait guère que quelques acharnés qui se complaisaient dans les heures supplémentaires non-rémunérées.

Pas grand monde autant le dire.

Poussant un gémissement qui n'avait pas grand chose d'humain, Rhoswen avait bougé et ouvert sur elle son regard torve et brillant d’incompréhension. Dans quelques secondes elle allait jurer qu'elle ne dormait pas vraiment. Enfin, pas depuis longtemps. Et de toute façon elle allait justement se réveiller. Remontant ses lunettes sur son nez, Nella ne lui en laissa pas le temps.

« Sérieusement, rentre chez toi et dort.  Ça arrive à tout le monde d'en avoir besoin , occasionnellement.  
_ Oui, oui ... »

La brune s'était étirée  de tout son long, se tordant comme un chat et faisant craquer la totalité de ses vertèbres. Faisant tourner ses épaules pour les détendre et baillant a s'en décrocher la mâchoire elle avait affiché un air moins endormit et plus déterminé. Elle alla même jusqu'à enlacer la machine a café qu'elle avait dérobée l'année précédente et mit cette dernière en marche au dessus d'un de ces mug-affreux qui avaient été édités par le ministère pour le dixième anniversaire de la victoire avec une photo animée particulièrement kitch de « L'Elu ». Son affection pour cette tasse était absolument dérangeante.  On avait déjà tenté de le lui faire entendre mais Rhoswen pouvait être sacrément hermétiques aux critiques qui lui déplaisaient.

« Du coup, je suppose que tu ne va pas m'écouter ?
_ C'est le fait que j'entame mon septième café de la soirée qui t'a aiguillée?
_ Tu es insupportable Rose...
_ T'inquiète pas, j'éteindrai toutes les chandelles et je mettrais les protections avant de partir. Va en paix, Donnie n'a pas prévu de fin du monde pour cette nuit. Moi, je me tire , j'ai rendez-vous au deuxième.
_ A cette heure là... ? Franchement que tu déclenche un incident diplomatique avec les abrutis de la compta passe encore mais tu veux vraiment mettre ton nez au département de la justice ? »

Mais la plus jeune affichait déjà son sourire de chat devant une souris particulièrement appétissante et elle avait jeter l'éponge. C'était pas elle qui devrait rendre des comptes en suite.

D'une démarche dansante et légère de toute culpabilité, Rhoswen Reagan avait donc rejoint l'ascenseur et chantonnant elle avait descendu calmement vers le niveau deux.  Jusque-là c'était sans trop de difficulté. De toutes façons même si elle avait croisé quelqu'un, il y avait peux de gens au ministère qui avaient envie de passer trop de temps en compagnie d'une Langue-de-plomb et avec le temps elle avait appris à en jouer. En même temps elle ne pouvait pas leur en vouloir, ils faisaient souvent peur à voir.

Elle même à cet instant, alors qu'elle se dirigeait avec un certain panache digne des gens qui arrivent à se convaincre qu'ils n'ont rien a se reprocher. Ses robes de sorcières étaient froissée – c'est ce qui arrivait en général quand on dormait a même le bureau – puisqu'elle était rentrée chez elle la veille ses cheveux étaient propres mais regroupés dans un espèce de chignon retenu parce qui avait du être le ruban qui scellait un parchemin, et ses cernes étaient moins marquée que certaines fois, mais elle pouvait comprendre la mauvaise réputation de leur département ; réputation qui n'étaient pas arrangée par leurs pratiques ou plutôt le secret qui entouraient leurs domaines d'actions.

D'un coup de baguette elle avait déverrouillé la porte qui menait aux archives des procès du Département de La Justice Magique et regardant d'un œil distrait alentours, elle s'était glissée dedans , refermant derrière elle et avait commencé à arpenter les allées surchargée de dossier poussiéreux.  Repérant enfin l'armoire qui renfermait les dossier datant de l'année qu'elle recherchait – 1247 – elle avait ouvert la vitrine de cette dernière pour récupérer des dossiers par kilos. Et , par soucis de praticité, s'était assise en tailleurs a même le sol pour commencer a consulter ces derniers.  Franchement ramener tout ça au DDM sans être vue aurait été bien plus compliqué.

Savourant le silence et le piment de la presque-illégalité, elle avait plongé dans son travail avec délice oubliant qu'elle n'était sans doutes pas exactement seule a cet étage.

Mais franchement, qui visitait les archives aussi tard a part les Langue-de-plomb ?

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Directrice du Département de la Justice Magique&Fondatrice
Féminin
✎ Parchemins : 464
✎ Date d'arrivée : 09/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Directrice du Département de la justice Magique
✎ Inventaire:
MessageSujet: Re: Ces gens-là ֍ Cassandra Ven 22 Déc - 21:01

La journée avait été particulièrement épuisante pour Cassandra. Entre les séances au Magenmagot qu'elle se devait de présider, les entretiens d'embauches qu'elle ne faisait qu'enchaîner depuis quelques semaines et ses rendez-vous personnels/professionnels, la Directrice de Département n'avait pas eu une minute pour elle depuis qu'elle avait repris le travail. Au grand désarrois de son cher et tendre époux....
Mais, l'Ancienne Poufsouffle était plus que têtue et téméraire, de ce fait, Cassius savait parfaitement qu'il ne pouvait pas aller à l'encontre des volontés de son épouse et qu'il ne pourrait pas facilement et aisément la convaincre d'avoir ne serait-ce qu'un peu de temps pour elle.

Alors qu'elle pensait pouvoir rentrer un peu plus tôt ce soir-là, elle fut retenue au bureau par les supplications de l'un de ses employés qui ne parvenait pas à résoudre une affaire plus que complexe qu'elle lui avait confié il y a quelques semaines. D'un naturel altruiste et de nature généreuse, elle avait alors accepté de l'aider, jusqu'à ce qu'elle ne finisse par récupérer totalement le dossier de part sa complexité. Il s'agissait par conséquent de ce fameux dossier qui la retenait à cet instant précis. Il devait être 20 heures, 20 heures lorsqu'elle entreprit d'esquisser l'une des innombrables solutions qu'elle avait pu trouver, cependant, elle entreprit rapidement de barrer cette idée, tout en remarquant tout bonnement que celle-ci ne pourrait pas convenir.

Pendant ce temps, le temps passait, les aiguilles de l'horloge tournaient. Après s'être arrachée les cheveux à de multiples reprises, la jeune femme entreprit de faire une pause, pause pendant laquelle elle reçu un appel de son époux à travers la cheminée de son bureau. Rapidement, elle entreprit de se lever. Peut-être n'aurait-elle pas dû puisqu'elle fut prise rapidement de quelques vertiges, ça lui apprendrait de travailler aussi tardivement et aussi dure, alors qu'elle était enceinte. La conversation entre elle et son époux dura un long moment et fut marqué par quelques coups de colères de celui-ci qui l'avait presque menacé d'aller la chercher au travail si elle ne rentrait pas avant minuit. Cassandra, d'un tempérament de feu ne s'était pas laissée faire et avait convaincu son époux et elle lui avait dit qu'elle serait de retour et ce bien avant cette heure-ci. Puis elle prit fin. À peine eut-elle terminé, qu'elle sursauta tout bonnement après avoir entendu un bruit, bruit inhabituelle surtout à cette heure-là au département de la justice magique. Se pourrait-il qu'un inconnu ait pu pénétrer dans cette zone surprotégée du ministère ? Un cambrioleur ? Elle fut légèrement effrayée tout en imaginant qu'il s'agissait probablement d'un néo-mangemort. Mais elle prit son courage à deux mains, et entreprit d'aller vérifier.

Baguette en main, elle murmura un léger « Lumos », puis elle se rendit discrètement vers l'endroit où le bruit semblait provenir. Plus elle approchait et plus elle angoissait, plus elle avançait et plus qu'elle remarquait que le bruit semblait provenir des archives, mais pas n'importe quelle salle d'archive : celle des procès. À peine fut-elle entrée, que la lumière semblait être allumée. (?) quelqu'un s'était bien rendu ici et ça se trouve, elle s'y trouvait encore. Elle poursuivit son exploration, jusqu'à tomber sur une jeune femme assise au sol en train de consulter une boîte entière de dossier. Instinctivement, elle fut légèrement soulagée, mais il fallait à présent qu'elle comprenne et qu'elle joue son rôle de directrice de département et ce comme il se doit, raison pour laquelle, elle se racla la gorge afin de manifester sa présence, puis elle entreprit de parler d'un ton autoritaire : « Puis-je savoir ce que vous faites ici ? Ce sont des archives, archives réservées aux employés du ministère et en particulier à ceux du département de la justice magique, et il se trouve, tout du moins, je le pense que vous n'êtes pas d'ici Mademoiselle, ai-je raison ? » conclut-elle tout en marquant une pause, puis elle reprit : « Votre identité je vous pris ? Avez-vous au moins une autorisation pour vous trouver dans ces lieux ? » termina-t-elle.
Spoiler:
 

.....................................................


Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ces gens-là ֍ Cassandra Sam 23 Déc - 11:15

Ces gens-là
Naturellement, elle devait être maudite. C'était fou comme rien de se passait comme elle l'espérait ces derniers temps. Et elle n'avait même pas envie de revenir sur la désormais célèbre ( au sein du département) histoire de la pyramide. Tout aurait ou se dérouler parfaitement bien ce soir là, toutes les chances étaient de son coté. L'heure tardive, sa discrétion, la couardise des juristes...fin bref, y'avait tout un tas de facteur qui jouaient en sa faveur. Pourtant depuis qu'elle avait commencé son travail de copiste et de recherche, elle n'arrêtais pas d'aller de déception en déception. Au début sa plume a ancrage automatique l'avait déçue, lâchée et elle avait du batailler pour refaire fonctionner la capricieuse, puis après avoir lu douze pages rédigée à moitié en gaélique, d'un procès particulièrement ennuyant, elle avait réalisé qu'elle ne lisait pas le bon puisque deux sorcier répondant au même patronyme et a la même description avaient été jugé cette année là. Donc elle avait du tout reprendre a zéro recommençant à fouiller et s'installant une nouvelle fois.

Et même alors, elle avait été dérangée. Qu'avaient les gens a venir systématiquement ruiner ses plans d'étude tranquille ? Quand ce n'était pas Nella et les autres ça devait forcément venir de l'extérieur ? Est-ce que Merlin organisait un concours ? Est-ce qu'il y avait une prime de fin de mois pour avoir emmerdé un langue-de-plomb ? Son regard vert de gris, assombris par la fatigue verdoya un moment alors qu'elle le posa sur le visage plutôt célèbre de sa locutrice.

La femme du ministre, elle-même.
Elle aurait sans doutes du penser d'abord au fait que cette dernière était directrice du département de la justice magique, mais elle n'en fit pas grand chose. Elle avait assez peu de respect pour le sens commun de toute façon. Il y avait déjà un problème en soit avec le fait qu'elle ai assumé l’intérim de son époux a la place du Ministre adjoint. Si elle avait eu plus de temps a consacrer a cette bavure politique, Rhoswen aurai sans doute saisit les tribunaux magique internationaux ou pire levé un mouvement populaire pour manifester contre cet état de fait. Manque de bol, elle se trouvait en Serbie, a ce moment.

Haussant les épaules avec cette nonchalance toute particulière, la jeune sorcière avait reporté son attention sur ce qu'elle était en train de lire. Annotant encore un peu son parchemin avec l'intention manifeste d'ignorer la Directrice du département. Elle se permit cependant de rajouter quelque chose en réponse à ce ton strict, sans doutes de circonstances, mais qui lui déplut, qui avait été employé.

« Oh eh bien,c'est trompeur. A première vue on pourrai croire que je fais un quidditch, mais ce n'est pas le cas je vous l'assure.... »

Elle avait répondu, sarcastique, continuant sa tâche l'air de rien, c'est qu'elle avait encore vingt-cinq pages de procès a lire avec cette histoire.

« Avoir raison ? C'est très relatif et ça dépend. Vous pensez avoir raison à propos du fait que je ne travaille pas au département de la justice, ou a propos du fait que je ne travaille pas au ministère …? »

Quand à l'autorisation, eh bien elle l'avait. Enfin en quelques sortes, elle s'était juste passée de remplir la paperasse vu l'heure tardive et surtout parce que c'était emmerdant au possible. Elle avait d'autres choses a faire de toute façon. Beaucoup d'autres choses et une heure de formulaires stupides – les mêmes a chaque fois – avaient juste le dont de lui faire perdre sa patience en un temps record. De toute façon elle préféra passer sur ce fait et ne pas répondre a cette partie de sa question. Quand a son nom ...elle aurai pu le donner mais elle n'en voyait pas vraiment l'utilité pour l'heure. C'était peut-être une déformation professionnelle. A force.

« Quand à mon identité, libre a vous de m'appeler comme vous voudrez, je suis pas tatillonne sur ce genre de choses, Mrs Owell. Vraiment pas. »

Ç’aurait été le comble.
Elle n'était même pas certaine que le reste du monde -ministre a part- soit capable de citer le nom de plus de trois Langue-de-plomb. Et encore elle était généreuse. Tournant mécaniquement une page de son dossier, pour lire la suivante, elle avait soupiré un peu.

« Vous pouvez vaquer a vos occupations vous savez, moi j'en ai encore pour trois ou quatre bonnes heures.Et encore c'est si je ne suis pas distraite. »

c'était vraiment pas de bol pour ça non plus.
Elle aurait vraiment aimé profiter de cette découverte seule dans la plénitude intellectuel de celui qui est prêt a recevoir une réponse, enfin.

Cassandra Owell, avait tout gâché.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Directrice du Département de la Justice Magique&Fondatrice
Féminin
✎ Parchemins : 464
✎ Date d'arrivée : 09/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Directrice du Département de la justice Magique
✎ Inventaire:
MessageSujet: Re: Ces gens-là ֍ Cassandra Dim 24 Déc - 14:03

Face à la jeune femme, Cassandra attendait à présent des réponses. Mais allait-elle les lui donner ? Pendant ce temps, elle patientait. Sa patience avait cependant quelques limites. Alors qu'elle s'attendait à obtenir des réponses, elle fut des plus surprises en constatant que la jeune femme l'avait certes remarquée, cependant, elle fut des plus vexée en constatant qu'elle venait tout bonnement de l'ignorer.

Tout du moins, c'est ce qu'elle pensait. Alors qu'elle s'apprêtait de nouveau à ouvrir la bouche afin d'obtenir de nouvelles réponses concrètes de sa part, elle fut interrompue par la jeune demoiselle qui entreprit un monologue. Elle dut en effet attendre qu'elle ait terminé, afin de lui répondre avec les mêmes questions, mais voyant qu'elle n'avait toujours aucune réponse, elle entreprit de passer à « l'offensive », tout du moins, à sa manière. Après avoir lancé un petit sortilège informulé, la Directrice de Département se retrouva rapidement avec un badge des plus étranges entre les mains, badge qui cependant lui révéla vite l'appartenance de la jeune femme au département des mystères.

Le sourire aux lèvres, elle lui montra alors le badge et elle dit : « J'avais en partie raison, vous êtes bien l'une des membres du ministère. Maintenant, vous allez me dire pourquoi vous vous trouvez ici et ce sans autorisation ? Que recherchez-vous ? » conclut-elle. Puis elle reprit, « Je vous conseille de me dire la vérité, contrairement à ce que vous pourrez penser, je peux être clémente et vous aidez, tout du moins, si vous ne m'induisez pas en erreur » fit-elle.

.....................................................


Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ces gens-là ֍ Cassandra Mer 3 Jan - 19:29

Ces gens-là
Peut-être que si elle l'ignorait, alors elle finirai par se lasser et par disparaître. Elle partirait et tout le monde pourrait reprendre sa vie comme si de rien n'était ? L'espoir était permit, non ? Visiblement pas. Mais de toute façon Rhoswen avait d'autres choses a faire puis, même, elle avait toujours été douée pour ignorer ce qui la gênait. Comme la femme du ministre par exemple. A cet instant. Elle aurait du se contenter d'ailleurs de ce peu d'informations qu'elle lui avait fournit au lieu de continuer a fouiner dans ses affaires. Si elle l'avait fait les choses ne seraient pas devenues aussi compliquées et tendues par la suite. C'était vrai, quelqu'un de sensé aurait été capable de prendre tout seul la température de la situation seulement au ton que Rhoswen employait. Qui , dans les circonstances politiques actuelles, était assez simplet pour rester si impassible et si ouvertement atteignable devant un intrus au sein même d'un des endroits supposés les plus protégés du Royaume-Uni sorcier ?

Puis a jeter un sort.
Est-ce que celui d' « attraction » était le plus judicieux. Elle tenta de ne pas le relever oralement mais ancra son regard étrangement sombre dans les yeux bleus de la directrice du département. Ils suintaient d'un sarcasme tellement évident qu'il devait avoir une odeur, Cassandra Owell ne semblât pas le remarquer. Elle était trop occupée à savourer une victoire dérisoire. Savoir que son « adversaire » avait un badge d'accès officiel au Ministère. La belle affaire.

Par réflexe peut-être.
Rhoswen, ne se souvenait pas vraiment de quand sa propre baguette avait quitter sa manche pour se retrouver entre ses doigts, mais elle jouait avec cette dernière sans lâcher des yeux sa locutrice. Visiblement elle avait beaucoup a dire. Des trivialités sans nom. La jeune femme avait toujours été une personnalité sociable, enjouée et la plupart des gens l'auraient décrite comme quelqu'un de foncièrement facile a vivre mais cette femme ...cette femme...c'était viscéral d'être irritant a ce point. Est-ce qu'elle en avait conscience ? Refermant le dossier après avoir noté sa référence pour revenir plus tard, elle l'avait remit en place et fourré son parchemin dans sa manche tout en écoutant encore l'autre parler.

Conseil ? Exigences ? Clémence ?
Qu'est-ce que toutes ces choses venaient fiche dans sa bouche ? C'était un tel non-sens qu'elle ne pu retenir un petit rire si ouvertement narquois qu'elle s'irrita elle-même.

« Laissez-moi vous donner un conseil également. N'exigez rien de moi et ne pensez même pas que vous avez la moindre préconisation utile a me faire. Surtout dans votre position. »

Elle avait soufflé du bout des lèvres mais sa voix avait porté suffisamment pour grincer dans l'air. La tête légèrement penchée elle la détaillait avec une attention presque chirurgicale. Puisqu'elle avait si peu de jugeote dans cette situation, elle aurai été une proie de choix pour quelqu'un de mal intentionné.

«  Clémente ? Pourquoi le seriez-vous,sans savoir ce que je suis venue faire ? Vous n'avez pas la moindre idée de ce que je pense et de ce que je pense de vous encore moins, votre aide ne m'intéresse pas et je doute sérieusement de votre capacité sur le sujet qui me concerne. »

Incompétente.
Éhontée. Qui se contentait de proposer son aide à un probable intrus. Qu'elle travaille au ministère ou non, Rhoswen aurait parfaitement pu se trouver là pour de mauvaises raison. Et la directrice du département promettait d'être clémente ? De donner son aide ? Si elle ne l'avait pas vécu, la langue-de-plomb ne l'aurai même pas cru. C'était surréaliste. Sa voix modula un ronronnement presque prédateur alors qu'elle se rapprochait dangereusement.

« Ne restez pas là a sourire comme une bien heureuse pour un informulé. Réservez cette attitude pour ceux avec qui vous êtes certaine de pouvoir traiter...regardez-moi bien. Vous pensez réellement que je suis quelqu'un que vous pouvez gérer ? Me laisser baguette ...c'est soit de l'inconscience, soit de l'arrogance ...les deux pourraient être mortelles, Madame la directrice. »

Reprenant une distance correcte elle avait songé que cela sonnait un peu comme une menace. Ou un conseil ? L'un comme l'autre , c'était utile de toute façon. Plus que tout le reste de leur échange en plus d'être véridique.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Directrice du Département de la Justice Magique&Fondatrice
Féminin
✎ Parchemins : 464
✎ Date d'arrivée : 09/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Directrice du Département de la justice Magique
✎ Inventaire:
MessageSujet: Re: Ces gens-là ֍ Cassandra Sam 6 Jan - 21:18

Cassandra venait tout juste d'entreprendre une nouvelle approche, approche qui aurait pu se solder par une réussite. Patiente, elle lui avait tendu une nouvelle perche, perche que la jeune femme aurait pu saisir, mais elle ne le fit pas.... Elle aurait pu lui laisser une troisième chance, une troisième et dernière chance ne serait-ce que pour s'expliquer et se justifier, mais il avait fallu qu'elle hausse le ton, qu'elle la menace et qu'elle la rabaisse plus bas que terre pour refroidir la Directrice de Département. Son sourire se transforma alors aussitôt en une certaine grimace. Grimace qui se transforma de nouveau en un simple sourire froid, et non plus chaleureux comme il avait pu l'être il y a quelques secondes de cela.

Elle prit sur elle, qui aurait-cru que quelqu'un soit capable de lui parler ainsi et ce tout en connaissant parfaitement sa position. Si elle ne se trouvait pas en face d'elle à cet instant précis, l'ancienne Poufsouffle n'y aurait certainement même pas cru. Sa baguette toujours en main, la jeune femme avait rapidement repris une certaine distance, et plus elle la voyait et plus elle l'écoutait, plus la rouquine se méfiait de cette « effrontée », ce ne fut que lorsqu'elle eut terminé ses remarques plus que cassantes qu'elle entreprit de nouveau de lui répondre : « Si vous aurez été réellement une néo-mangemort très chère, vous m'aurez probablement et ce d'ores et déjà attaqués, or, vous ne l'avez pas fait, pourquoi, est-ce ma position qui vous effraie autant ? Pensez-vous peut-être que je ne suis probablement pas capable de me défendre ? » fit-elle tout en marquant une pause, puis elle reprit « Je vous ai laissé deux chances de vous expliquer, mais vous n'en aurez pas une dernière, je vais cependant rester tout de même courtoise avec vous, je vais vous reposer la question une dernière fois et si vous ne me répondez pas je vous mettrai à la porte de mon département en utilisant la manière forte s'il le faut, tout en informant votre directeur de cette « altercation » : je recommence, qui êtes-vous et que recherchez-vous ici ? » demanda-t-elle tout en pointant cette fois-ci sa baguette sur la jeune femme prête à se défendre si celle-ci l'attaquerait.

Voyant qu'elle ne lui répondait toujours pas, elle reprit « Bien, vous connaissez où se trouve l'entrée du département puisqu'il s'agit également de la seule porte de sortie » conclut-elle tout en se plaçant sur le coter et tout en l'invitant à sortir, baguette toujours en main. Elle en avait plus qu'assez de chercher à aider ces temps-ci.
Spoiler:
 

.....................................................


Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ces gens-là ֍ Cassandra Mar 9 Jan - 21:54

Ces gens-là
Vraiment. Sincèrement. Elle avait pensé à rire.

Elle ne le fit pas cependant parce qu'il y avait quelque chose d'atterrant dans ce raisonnement. Néo-mangemort ? Est-ce que le monde allait s'arrêter de tourner parce qu'une poignée de nouveaux aux idées faussement subversives (elle ne l'étaient plus depuis des siècles) aimaient jouer avec leur baguette en se prétendant les descendant d'un mouvement supposément mort ? C'était à mourir de rire. Est-ce qu'il y avait vraiment autant de manichéisme dans son esprit qu'il ne pouvait exister qu'un seul grand méchant, un espèce de Némésis a vaincre et que la paix toute mignonne toute belle allait régner ensuite ? Sur quelle fichue planète est-ce qu'elle vivait ?

« Je ne pense pas avoir prétendu en être une. Il n'y à pas qu'eux qui sont mal intentionnés, ou qui ont des choses à reprocher a la justice magique. Après tout, est-ce qu'on devrai vraiment donner une baguette a un aveugle ? » Elle avait commencé d'une voix presque doucereuse en la dévisageant une lueur narquois dans le fond de l’œil : « Et même vous, êtes vous arrogante au point de croire que vous êtes irréprochable et que personne ne pourrait avoir de grief personnel contre vous ? »

Ingérence, non-respect de la démocratie, cumul de mandats, elle était même juge et parti en n'ayant pas quitté son porte d'avocat de la défense, gardant cependant le siège de président de jury au Magenmagot. Les avocats et les juges étaient déjà de par leurs postes des catalyseur de haine et de colère presque infini. Pas besoin de se dire de la doctrine Jedusorienne pour vouloir attaquer l'un d'entre eux. Quelqu'un avec une si grande portée médiatique que la directrice du département de la justice elle-même ; mieux, La femme du Ministre, aurait été une cible idéale pour galvaniser quelque foule, un coup d'une rare ampleur et une fissure énorme dans les fondations de la paix si durement maintenue.

Soudainement, elle compris pourquoi Nella avait tenté de la dissuader de se rendre la-bas. C'était évident que son cynisme, son goût pour le drame et tout un tas d'autres choses ne collaient pas avec l'ambiance générale du département de la justice, n'était pas en accord avec les idéaux de la directrice de cette dernière et surtout, elle n'était prête a se heurter que quelqu'un de cette trempe. Pas plus que les crétins de la compta d'ailleurs mais leur niveau de ridicule était si haut que c'était au moins amusant. Là a part du dépit et du mépris, Rhoswen n'en tirai rien de bénéfique.

Alors pourquoi continuer ?
Pourquoi s'acharner ?
Elle était piquée au vif, drapée dans son orgueil, elle regrettait presque que personne ne soit là pour la retenir. Même si elle n'allait certainement pas écouter le conseil donné. Elle n'écoutait que rarement.

Mais elle l'avait menacée. En retour et à juste titre sans doutes mais qui dans ce monde pouvait se targuer de faire des menaces plus vaines que celles-ci ? Baguette en main, en plus.

Si elle avait eu onze ans, Cassandra aurait été Adorable.
Mais elle en avait bien plus.

Un ronronnement étrange était né dans la gorge de la Langue-de-plomb. Lentement mais sûrement et s'était transformé en un rire franc et hystérique. Rien de bien réjouissant. Ajouté a ses cheveux coiffés approximativement, son teint blafard, les cernes noires sous ses yeux et les pupilles de ceux-ci qui brillaient d'un éclat famélique : Elle aurait tout aussi bien pu être une folle échappée de sainte mangouste. Après quelques secondes qui lui avaient parues interminables, elle avait réussi à se reprendre et a regarder la rousse avec un intérêt presque chirurgical.

« Est-ce que vous avez tout à coup eu révélation, Merlin vous a-t-il soufflé à l'oreille qui j'étais et ou je travaillais ? »

Sincèrement.
Comment elles avaient pu en arriver là.

« Oh, oui. En fait. Faites le. Dites à qui vous voudrez que Dolly MacAllister vous a causé des problèmes au département de la justice. »

Un jour elle paierai certainement pour toutes les choses qu'elle avait mit sur le dos de Dolly de la compta.
Elle aurai peut-être même eu le goût de la plaindre si elle n'avait pas toujours en travers de la gorge le coups de la machine a café.

« D'ailleurs vous pouvez m’appeler Dolly si cela vous plaît et ce que je suis venu faire ne vous regarde toujours pas, vous pourrez en trouver la certitude auprès du directeur de mon département. »

Quand à partir.
L'autre pouvait se foutre la baguette dans l’œil ; elle n'était pas prête à cela.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Directrice du Département de la Justice Magique&Fondatrice
Féminin
✎ Parchemins : 464
✎ Date d'arrivée : 09/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Directrice du Département de la justice Magique
✎ Inventaire:
MessageSujet: Re: Ces gens-là ֍ Cassandra Dim 21 Jan - 20:57

Décidément, cette femme avait le don pour l'énerver et pour la faire sortir de ses gongs. La directrice de Département fit cependant tout ce qu'elle pouvait pour se contenir et pour ne pas exploser. Une chose était sûre, si elle n'avait pas été directrice de département ou encore si elle n'aurait pas pour époux le ministre de la magie en personne, elle l'aurait probablement étranglée ou tuée. Cependant, elle ne put s'empêcher de lui répondre : « Vous me trouvez arrogante ? Entre nous Mademoiselle, je pense que c'est vous qu'il l'êtes à cet instant précis » fit-elle.

Quelques instants plus tard, elle poursuivit son monologue, baguette en main, Cassandra venait tout bonnement d'inviter la jeune femme à partir suite à cette altercation qu'elle qualifiait « d'affront ». à cet instant précis, Cassandra la méprisait. Plus la jeune femme parlait, et plus elle avait l'impression qu'elle se payait de sa tête, ce qui était en réalité, bel et bien le cas. Cette fois-ci, elle entreprit de ne pas lui répondre, pour ne pas attiser d'avantage la tension qu'il y avait entre elles. Quelques minutes plus tard, elle avait tout de même réussi à lui faire arracher un nom, tout en espérant qu'il s'agissait cependant bel et bien du sien. Pendant ce temps, la jeune femme s'était déplacée et se trouvait à présent en face d'elle, en dehors de la pièce des archives, de ce fait, Cassandra en profita pour verrouiller la porte d'un simple sortilège que seul les membres du département connaissaient et étaient capables de déverrouiller. Toujours légèrement en colère, elle lui dit sèchement : « Vous allez devoir malheureusement revenir avec une autorisation Mademoiselle, votre directeur en sera informé » conclut-elle tout en regardant la jeune femme quitter le département.

Peu de temps après, ce fut à son tour de quitter le ministère pour rejoindre son cher et tendre époux.

.....................................................


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ces gens-là ֍ Cassandra

Revenir en haut Aller en bas
Ces gens-là ֍ Cassandra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les gens du voyage
» On devrait mettre les gens du nord en quarantaine pour les empêcher d'entrer à
» Des gens sans scrupules !!
» [b]GENS JUSTE OU INJUSTE LE SALAIRE DU PECHE C'EST LA MORT ![/b]
» comment traumatiser des gens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia  :: Ailleurs dans le Monde :: Londres :: Le Ministère de la Magie :: Dpt de la Justice Magique-
Sauter vers: