Les liens utiles

Le Match de Quidditch en cours

15 juin : 10h 32. Le terrain de Quidditch est bondé. Les joueurs volent, accélèrent, ralentissent, les différentes balles passent de main en main : le dernier match de Quidditch a commencé ! Les gradins sont plein à craquer, chaque élève défend l’une des deux équipes : Serdaigle ou Gryffondor. Tout d’un coup, tous les cris d’allégresse se transforment en une seule et même voix : Serdaigle vint d’ouvrir le score. Le vif d’or, lui, survole le terrain et se joue des attrapeurs. Les supporteurs hurlent tandis que le soleil d’élève. Qui va l’emporter ? Quelle équipe va devenir championne ? Les paris vont de bon train et semblent donner la préférence à Gryffondor mais, pour l’instant, le mystère reste complet dans un match qui apparaît serré.Pour suivre le déroulement du match, c'est par-

événement en cours : 28 juin 2019 - Poudlard

Les portes du château s’apprêtent à se refermer pour deux mois, marquant la fin de l’année scolaire. Mais avant, dans la grande salle, les élèves se rassemblent une dernière fois. Portant fièrement leur uniforme, ils écoutent le discours du directeur qui clôt dix mois mouvementés. A la fin, certains applaudissent tandis que d’autres se ruent sur le banquet. Harry Potter a tout juste le temps de s’asseoir que les conversations animées des élèves reprennent. C’est donc sur une note joyeuse que les élèves vont rentrer chez eux. Grands gagnants de la coupe des quatre maisons, les Serpentard profitent du moment. venez nous rejoindre juste ici Retrouvez l'évent par-ici !

Gazette du sorcier

Bla bla
Bla bla
Bla bla
Bla bla
Bla bla
Bla bla

Musique

©linus pour Epicode
En bref



 
Urgent - Recrutement
Le Staff de Poudlard recrute des professeurs. Pour en savoir plus sur les postes vacants de libres,
c'est par-.

Merci de privilégier les élèves inférieures à la cinquième année et les adultes
en dehors de poudlard.
Merci de privilégier également les maisons suivantes : Gryffondor ; Poufsouffle et Serdaigle.

Nous venons de passer au mois de juillet et août 2019 INRP

Dans l'étang splendide où pullule / Tout un monde mystérieux | James

avatar
Féminin
✎ Parchemins : 229
✎ Date d'arrivée : 02/06/2018
#Dans l'étang splendide où pullule / Tout un monde mystérieux | James • Sam 22 Sep - 17:37

Dans l'étang splendide où pullule
Tout un monde mystérieux.
James & Isis

Mi-Juillet 2019, Cromarty (Ecosse)

Les cheveux en bataille, vaguement attachés dans un chignon fait à la va-vite Isis observait le jardin devant elle. Les mains posées sur les hanches la jeune fille était perdue dans ses pensées : devait-elle le mettre à droite ou à gauche ? L’objet de ses élucubrations était le petit étang qu’elle avait prévu de creuser. Seulement, depuis quelques jours, elle hésitait. Sa mère le voyait plutôt à droite, à côté du potager tandis que son père proposait de le placer à gauche, à quelques mètres du poulailler. Ils étaient toutefois tous les deux d’accord pour laisser la décision finale dans les mains de leur fille, très embêtée. Comme elle avait du mal à se décider, ses parents lui avait lancé un ultimatum : il fallait qu’elle commence à le creuser le jour-même et ils voulaient voir le début en rentrant de chez Donan, le grand-père d’Isis. Une petite réunion de famille à laquelle Isis ne se rendait pas parce qu’elle avait des invités. Enfin, un mais cela lui suffisait. D’ailleurs, c’était à cause de lui qu’elle n’arrivait pas à se décider. Depuis qu’elle l’avait invité – pourquoi, par Merlin, avait-elle fait ça ? – et qu’il avait accepté – pourquoi, par Merlin, avait-il fait ça ? – Isis n’arrivait plus à penser correctement. Seule Alice était déjà venue chez elle, Isis n’invitait généralement pas beaucoup de monde parce qu’elle ne croulait pas sous les amis. D’ailleurs, normalement, elle ne recevait pas beaucoup de courrier mais cette année Alice n’avait pas été la seule à lui écrire. Alexander le lui avait promis et James lui avait envoyé une lettre. Une très gentille lettre d’ailleurs qu’elle avait relu trois fois pour bien être sûr. Ensuite, elle l’avait relu une quatrième fois.

Après, et cela après avoir pris le temps de faire trois fois le tour de sa chambre, elle lui avait répondu. Ils avaient discuté quelques temps et puis elle avait fini par lui parler de sa maison, de l’étang et elle l’avait invité - enfin il avait proposé de l'aider mais au final c'était tout de même elle qui l'avait invité... Ou non ? Une chose était sûre, il venait. Bien sûr, la Poufsouffle était ravie de le revoir – preuve en était les deux gâteaux qui trônaient dans la salle à manger -, elle était même trop heureuse de le revoir mais en même temps, elle trouvait cela étrange.

Qu’est-ce qu’il allait lui dire ? Qu’est-ce qu’elle allait lui dire ? Ce n’était pas comme si elle avait des choses à raconter… Qu’allaient-ils faire ? Creuser l’étang ? Il fallait la prendre pour la fille la moins drôle du Royaume-Uni. D’un autre côté, il allait venir pour ça, c’était le but et l’origine de sa venue : l’étang. Alors, oui, ils allaient creuser l’étang. Avec un peu de chance, ça lui éviterait de dire des bêtises. Pourtant, Isis aurait dû s’habituer à parler avec James. A Poudlard, ils avaient plus échangé en un mois qu’en six ans (pas bien difficile puisqu’ils ne s’étaient jamais parlé en six ans) et Isis trouvait qu’ils s’entendaient bien mais là c’était différent.

Isis était incroyablement stressée. La blonde ferma les yeux, respira pour tenter de calmer la tempête qui se déclenchait dans son esprit. En plus, elle avait tout prévu. Des gâteaux si jamais il avait faim (des parce qu’elle ne connaissait pas ses goûts) mais des gâteaux très légèrement entamés des gâteaux qui disaient : non, je ne me suis pas levée tôt exprès pour les faire (alors que si). Et puis, des pelles pour creuser. C’était bien pragmatique, à l’image du vieux jeans qu’elle avait enfilé, troué au niveau de son genoux et du t-shirt noir uni qui lui servait généralement de pyjama. Creuser un étang était salissant, pas question d’abîmer des vêtements ! D’autant que cela lui allait bien, cela faisait habillée simplement, comme si elle avait pris ce qu’elle avait trouvé dans son placard alors qu’elle y avait réfléchit pendant des heures…

DING.

Isis sursauta. Elle se redressa, pivota et traversa à grandes enjambes la maison, vérifiant en même temps que tout soit bien en place, et entreprit d’ouvrir la porte.

« Salut ! » Un sourire timide sur les lèvres, tentant de maîtriser son regard fuyant Isis faisait son possible pour ne pas paraître extrêmement mal à l’aise. Mais avoir James Potter devant elle, devant sa porte, à Cromarty… Elle ne l’avait jamais imaginé (excepté une bonne centaine de fois ces derniers jours). « Euh… Bienvenue ! » Pas très douée pour l’accueil la jeune Balfour se poussa et lui fit signe d’entrer.

« Prêt pour creuser ? » demanda-t-elle nerveusement avant de s’en vouloir pour cette question. Il venait d’arriver et elle parlait déjà de l’étang, il allait vraiment croire qu’elle ne l’avait invité que pour ça et qu’elle était la personne la plus malpolie de l’univers. Isis prit son courage à deux mains et leva une première fois les yeux vers James – à qui l’été allait très bien, elle ne l’avait pas encore remarqué.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 158
✎ Date d'arrivée : 26/07/2017
Localisation : Poudlard
#Re: Dans l'étang splendide où pullule / Tout un monde mystérieux | James • Sam 22 Sep - 19:33
Happy to see you again...
Isis & James Potter

   
« and now they're outside ready to bust, it looks like you might be one of us »
Les vacances allaient bon train chez les Potter. Il y avait moins de tension qu'aux dernières vacances de Noël, comme si les choses finissaient par rentrer dans l'ordre. Ces vacances avaient été bien remplie. Entre soirées et anniversaires. D'ailleurs la famille se réunirait bientôt au Terrier pour fêter un événement tout particulier. Mais l'aîné des Potter, à ce moment, avait d'autres choses en tête. Comme la lettre qu'il avait reçut quelques semaines plus tôt. Une nouvelle plus inespérée encore que la lettre d'invitation à Poudlard lorsqu'il n'avait que onze ans. Le jeune Potter avait été repéré par un club, les Chardonnerets de Fitchburg et avait été invité à un stage, le club cherchant de nouvelles recrues. Il avait donc répondu au courrier, indiquant sa participation. C'était quelque chose de magique, la raison pour laquelle il organisa une soirée à la maison avec ses amis. Il avait hâte de s'y rendre, bien que l'appréhension grandissait à mesure que les jours approchaient. Mais aujourd'hui était un autre jour. Le jeune homme allait rendre visite à la jeune Balfour, la Poufsouffle pour laquelle il ressentait un béguin. Tout avait commencer en fin d'année, quand James était tombé sur une Isis dont la cheville venait de subir une entorse. Il l'avait amené à l'infirmerie et il avait ressenti un petit quelque chose, appréciant être en sa compagnie. Son seul regret était de ne l'avoir connu que trop tard. En six ans, il ne lui avait jamais adressé la parole, et en un mois, il s'en était rapproché. Il ne voulait pas la brusquer, trop empiéter. Il s'était montré gentil, à l'écoute de la jeune femme, ignorant si elle pouvait ressentir cette même chose à son égard. Il évitait d'être trop tactile avec elle, lui ayant juste doucement caressé le dos lors d'une soirée d'un geste délicat, mais cela n'avait pas été plus loin. Il était heureux de la revoir, d'autant plus qu'ils seraient seuls, et il espérait pouvoir avancer un peu plus dans leur relation. Ô il ne se faisait pas d'illusion, mais il espérait pouvoir lui dire pendant les vacances, pouvoir l'inviter à venir avec lui, en vacances ou ailleurs. Enfin si elle ne le rejetait pas. Il voulait aussi l'aider, Isis étant une jeune fille timide et réservée, la fille qui avait fait une brèche dans son cœur. C'est pour cette raison qu'il prenait soin de ce qu'il faisait, ne voulant pas la bousculer, ou lui faire croire des choses fausses. Il avait correspondu avec la jeune blonde, dès les premiers jours, s’enquérant de si elle allait bien. Ils avaient beaucoup parler, de tout et de rien, James écrivant plus qu'il ne l'aurait pensé, trouvant de l'inspiration en pensant à la jeune femme. Cette dernière l'avait invité à venir chez elle, répondant à la proposition du garçon de l'aider à creuser un étang dans le jardin des Balfour.

Le jeune homme s'était vêtu d'une chemise et d'un vieux jean qui ne risquerait rien à être abîmé. Il s'était taillé sa barbe, histoire de paraître propre, la taillant en barbe de trois jours. Après ça, il était descendu saluer le reste de la famille Potter, mentionnant à sa mère de ne pas l'attendre pour le repas, ne sachant pas quand il rentrerait. Sans doute quand la blonde déciderait qu'il serait temps de le mettre dehors. Le jeune homme chercha des gants dans un tiroir et les mit dans l'une de ses poches, avant de transplaner à l'adresse de la jeune Poufsouffle.

Depuis qu'il avait passé son brevet de transplanage, il s'amusait à l'utiliser pour ses moindres déplacements, même du rez-de-chaussée jusqu'au premier étage de la maison des Potter. Il était arrivé à Cromarty, devant le portail de la maison. Il s'avança jusqu'à la porte d'entrée et appuya sur ce qui semblait être la sonnette, glissant sa main dans ses cheveux une dernière fois, alors que la porte s'ouvrait devant lui, la silhouette fine d'Isis se dessinant à l'entrée.

- Salut Isis ! Dit-il alors qu'n doux sourire s'étirait sur ses fines lèvres. Sourire qui s'élargit face à son accueil et par la simple vue de son visage.

Il avait hésité à l'appeler Miss, mais peut-être était-ce encore trop tôt pour ce genre de familiarité.

- Tu vas bien ? Prête pour les grands travaux ? Demanda t'il avec son sourire planté au coin de ses lèvres.

La jeune femme croisa son regard, l'ancien Gryffondor se perdant dans la contemplation de ses prunelles.

- Je suis toujours prêt !

   
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 229
✎ Date d'arrivée : 02/06/2018
#Re: Dans l'étang splendide où pullule / Tout un monde mystérieux | James • Sam 22 Sep - 20:14

Dans l'étang splendide où pullule
Tout un monde mystérieux.
James & Isis

Mi-Juillet 2019, Cromarty (Ecosse)

Le sourire de James… Isis l’avait presque oublié pendant ces quelques semaines et il la mit en confiance tout en la faisant rougir. Il était apaisant, rassurant, charmant et débordait d’optimiste. Si quelqu’un avait pris le temps de demander à Isis ce qu’elle préférait chez le jeune homme elle aurait sans aucun doute répondu son sourire. Bien que ses cheveux ne soient pas mal non plus. Isis réalisa à cet instant qu’elle se sentait plus légère quand il était là. Evidemment, elle était toujours stressée mais cela ne lui semblait plus aussi dramatique maintenant qu’il était là et qu’il souriait. Heureusement pour eux, personne n’était dans la rue à ce moment-là et personne n’eut donc la chance de les voir se regarder pendant de longues secondes. Isis n’y prêta guère d’attention, elle ne pensait plus à rien.

La Poufsouffle revint toutefois sur terre et hocha doucement la tête lorsqu’il lui demanda si elle allait bien et si elle était prête pour les grands travaux. La façon dont il l’avait dit, le ton de sa voix, son sourire, tout cela la charmait bien plus qu’elle n’était prête à l’admettre. Alors, elle tourna la tête pour se concentrer et se mit d’en tête de jouer le rôle de la maîtresse de maison. « Entre, ne reste pas là ! » Elle était un peu gênée qu’il voit sa demeure. C’était une petite maison de village qu’on traversait rapidement. Isis l’aimait beaucoup mais elle s’imaginait que James avait vécu dans le faste et le luxe et qu’elle allait lui semblait ridicule. Les deux gâteaux – un nature et un au chocolat – se trouvaient sur l’unique et table de la maison, une table en bois autour de laquelle on ne pouvait pas mettre plus de six personnes. « Fais comme chez toi surtout. » La voix d’Isis n’était presque qu’un murmure. La jeune Balfour craignait que le Gryffondor ne se sente pas à l’aise. Elle l’imaginait déjà trouver une excuse pour repartir trouvant l’après-midi bien trop ennuyant. Stressée à cette idée, Isis ne cessa d’enrouler une mèche de cheveux qui n’avait pas été prise dans le chignon autour de son doigt.

« Ce n’est pas très grand, mais c’est chez moi. » Un rire nerveux lui échappa et Isis trouva utile de regarder un tableau représentant une montagne qu’elle n’avait jamais vraiment pris la peine d’observer jusque là et qui était subitement devenu très intéressant. Elle était gênée, sa maison – qu’elle aimait tant – lui semblait maintenant ridicule. Dans tous les coins du salon et de la salle à manger, se trouvaient des piles de livres car, chez les Balfour, on ne rigolait pas avec la lecture mais il y avait peu de décoration. Deux tableaux et c’était tout, sinon, le bric-à-brac habituel des Balfour régnait sur la pièce.

En désignant du menton l’autre bout de la maison, Isis reprit la parole. « Par là c’est le jardin, tu vas voir il est grand ! On a un énorme potager et des poules, j’aimerais bien avoir des chèvres mais pour l’instant c’est un peu compliqué, il faudrait un enclos, ou en tout cas un espace dédié et organiser ça coûte cher alors ce sera peut-être pour l’année prochaine. » Tout d’un coup, Isis se tut, se rendant compte que ce qu’elle venait de dire ne devait pas intéresser James. « Désolée (elle baissa la tête, honteuse) je veux pas t’ennuyer c’est déjà très gentil que tu sois venu m’aider. »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 158
✎ Date d'arrivée : 26/07/2017
Localisation : Poudlard
#Re: Dans l'étang splendide où pullule / Tout un monde mystérieux | James • Sam 22 Sep - 23:31
Happy to see you again...
Isis & James Potter

   
« and now they're outside ready to bust, it looks like you might be one of us »
En voyant le visage de la jeune femme se poster devant ses yeux, nul autre possibilité de dessiner autre chose qu'un sourire sur son visage, un sourire sincère qui étirait ses fines lèvres. Elle était aussi jolie que dans ses souvenirs, ses traits fins, son visage innocent, ses douces lèvres et son teint. Il aimait son chignon, qui laissait sa nuque et son cou à découvert. Sans oublier les rougeurs qui constellaient sa peau. Par Merlin, que cette vision était sublime. Il avait un faible pour les filles qui rougissaient, trouvant la jeune Balfour des plus croquante. Croquante et tellement craquante. Il y avait tellement de chose à dire, des choses qu'il ne pouvait oublier comme ses yeux noisettes, ses prunelles pétillantes. Aujourd'hui il n'y avait qu'eux. Personne pour interrompre leur moment, personne pour se mêler à la discussion et se mettre entre eux. Juste elle et lui.

La rue du village était déserte, quand le jeune homme arriva, à sa plus grande satisfaction. C'était un village calme, un endroit qui avait des airs de Godric's Hollow. Avec son église, son cimetière, ses maisons. James ne vivait pas dans un palace, bien au contraire, et sa maison était des plus banales, ressemblant à celles des voisins, à quelques détails près. Il mentirait en disant qu'il vivait dans un palace tel un garçon appartenant à une riche et noble famille. En réalité, derrière le mythe du héros de guerre, se dessinait une famille sorcière des plus humbles. La jeune femme hocha la tête lorsque l'aîné des Potter l'interrogea, ce qui eu pour effet d'accentuer le sourire disposé sur ses lèvres, content que la jeune poufsouffle se porte bien. Cette dernière le fit entrer dans sa demeure, le jeune homme s'apprêtant à retirer ses chaussures pour ne pas salir le sol de la maison. Il s'avança un peu dans la maison, se retournant pour regarder la jeune femme jouer avec sa mèche blonde.

- L'important est qu'on se sente bien chez soi. Dit-il en souriant, regardant la jeune poufsouffle. La taille n'était pas ce qui comptait le plus, tant qu'on était entouré de ceux qu'on aime. C'est ce qui lui semblait le plus important pour s'épanouir. Lui avait eu la chance de ne jamais manquer de rien.

Il avait bien sentit la gêne de la jeune femme et voulait la rassurer. Peut-être qu'un jour, l'aîné des Potter aurait l'occasion d'amener la jeune femme chez elle. Elle verrait qu'il était loin d'habité dans un manoir et d'être richissime. Elle n'avait nullement à se sentir gêné. Il était un garçon comme un autre, à cela près qu'il portait le même nom de famille qu'un héros, ce qui ne faisait pas de lui un jeune homme de la même envergure. Il n'avait jamais fait un dixième de ce que son père avait fait et souffrait de rester dans son ombre. Un nouveau sourire paru sur son visage à la vue des livres disposés sur des étagères, comprenant d'où la jeune demoiselle tirait sa source de son intérêt pour le savoir. Il écouta la jeune femme, s'intéressant aux aménagements prévus dans le jardin des Balfour. Elle ne l'ennuyait pas, loin de là. Il était même très curieux de voir le poulailler ainsi que le potager, voir s'il concurrençait celui du garde-chasse de Poudlard.

- Tu ne m'ennuies pas ! Tu n'as aucune raison d'être désolé, je suis heureux de te voir tu sais ! Dit-il avec un doux sourire.

   
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 229
✎ Date d'arrivée : 02/06/2018
#Re: Dans l'étang splendide où pullule / Tout un monde mystérieux | James • Dim 23 Sep - 11:23

Dans l'étang splendide où pullule
Tout un monde mystérieux.
James & Isis

Mi-Juillet 2019, Cromarty (Ecosse)

James tentait de la rassurer ce qu’Isis appréciait. Elle n’était pas pour autant à l’aise, voir James dans son salon lui semblait toujours aussi incongru. Ses lèvres s’étirèrent dans un fin sourire lorsqu’il lui dit qu’il était heureux de la voir. Elle aussi était heureuse de le voir mais elle ne le dit, elle garda cette phrase dans le creux de son esprit, savourant la réponse de James et son sourire dans lequel elle avait envie de se perdre. Seulement, elle ne pouvait pas. Elle ne pouvait pas lui dire que les battements de son cœur s’accéléraient lorsqu’elle le voyait, elle ne pouvait pas lui dire qu’elle aurait pu rester des heures à le regarder sourire et elle ne pouvait pas non plus lui dire qu’il lui plaisait car c’était à peine si elle acceptait de le reconnaître dans de rares moments de lucidité.

Laissant sa mèche de côté, Isis s’avança un peu plus dans le salon. Elle s’assit légèrement contre le dossier du canapé, en ne lâchant presque jamais le Gryffondor – qui n’en était plus un – du regard.

« Tu vois boire quelque chose ? Ou manger quelque chose ? Ou… je ne sais pas. »

Ses parents lui avaient toujours appris à demander à tout nouvel arrivant s’il avait besoin de quelque chose. Le frigo, une belle invention moldue, était toujours rempli chez eux et ils avaient toujours de quoi recevoir. Pourtant, ses parents ne recevaient pas beaucoup excepté les membres de la famille qui passaient fréquemment. En posant la question à James, Isis se sentit tout même plus mal à l’aise que quand elle posait la question à sa grand-mère. Vraiment, elle ne s’habituait pas à le voir chez elle et ce n’était pourtant que le salon. Ce n’était pas comme si il se trouvait dans sa chambre ou autre.

« … Ou tu veux voir directement le jardin ? », enchaîna-t-elle, marquant le doute qui la traversait dans le son de sa voix. Elle-même savait qu’elle serait plus à l’aise dehors, elle était toujours plus à l’aise à l’extérieur et puis elle aurait l’impression d’avoir passé les premières minutes de politesse obligatoire qui la rendait inconfortable. Isis était incapable de faire un choix, de lui quoi faire ou autre. Elle avait subitement l’impression de ne plus être chez elle. La jeune blonde avait déjà ressenti cela lorsqu’un ami de ses parents était venu passer trois jours chez eux, sa maison était devenue étrangère et Isis ne s’y sentait plus à l’aise.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 158
✎ Date d'arrivée : 26/07/2017
Localisation : Poudlard
#Re: Dans l'étang splendide où pullule / Tout un monde mystérieux | James • Dim 23 Sep - 18:39
Happy to see you again...
Isis & James Potter

   
« and now they're outside ready to bust, it looks like you might be one of us »
L'ancien Gryffondor voulait rassurer la jeune femme, qu'elle se sente bien chez elle et qu'il ne soit pas comme un intrus qui la ferait se sentir étrangère en sa propre demeure. Il lui avoua être heureux de la revoir. Il s'était imaginer lui dire plein de choses mais c'était sans doute trop tôt, comme le fait qu'elle lui avait manquée ces dernières semaines. Peut-être que ces mots seraient trop pour la jeune femme alors il souhaitait y aller en douceur avec la jeune Poufsouffle, ne voulant pas la brusquer. Il se comportait avec elle, d'une manière naturelle, une manière qui ne ressemblait aucunement avec la manière dont il agissait avec ses amantes passées. Ce James là n'était plus. Il ne batifolait plus par-ci et par-là. Il ressentait plus que jamais e besoin de se poser, d'avoir une vraie relation, quelque chose basé sur un fondement certain, basé sur ses sentiments à l'égard de la timide Poufsouffle. L'aîné des Potter gardait son sourire sur ses lèvres, un sourire qui ne s'ôtait pas. Il avait de quoi sourire, ayant un moment avec la jeune femme, pouvoir en découvrir plus sur elle, renforcer leur lien, plus proches que jamais. James ne savait pas si c'était un coup de foudre, ce qu'il savait, c'était qu'il ressentait quelque chose de fort pour la jeune femme, pensant sans cesse à elle, pensant à son visage pour s'endormir la nuit, rêvant de la tenir entre ses bras et de pouvoir poser ses lèvres sur sa peau. Elle était si belle, si douce. Il aimait tout chez elle. Son innocence, sa timidité, son visage. Ô bien sûr, le jeune homme voulait l'aider à surmonter ses craintes, ses barrières. Il était devenu son ami et voulait qu'elle puisse prendre confiance en elle. Il était fier de faire parti de ses amis, de la compter parmi ces plus proches personnes. Alice et Alexander l'y avaient aidés, la première étant la meilleure amie d'Isis et son ami étant dans leur même maison.

Leurs regards ne se quittaient pas, alors que la jeune poufsouffle vienne s'installer contre le dossier du canapé. James ne voulait pas s'incruster, être gênant et accepta la première proposition de la jeune femme. Un verre d'eau lui ferait l'affaire. Ô il avait aperçut les gâteaux mais il ne savait pas si ils étaient destinés à sa venue ou si la jeune femme attendait quelqu'un d'autre, si elle passait simplement la soirée en famille. Alors il n'aborda pas le sujet, préférant que cela vienne de la jeune femme.

- Avec plaisir, je veux bien juste un petit verre d'eau, si tu as. Répond l'ancien Gryffondor.

Il n'avait pas vraiment fin, ayant mangé un bout juste avant de venir rejoindre la jeune femme. Il était en pleine forme pour l'aider à creuser l'étang dont elle lui avait tant parler dans leur correspondance. I hocha doucement la tête quand elle lui proposa d'aller au jardin.

- Et puis on pourra voir le jardin et creuser l'étang. Une bonne journée nous attend ! Dit-il avec un sourire grandissant.

Il sentait la gêne dans les mots de la jeune femme, semblant stressée par le jeune homme qui se faisait le plus rassurant et accommodant possible. Il avait tellement l'envie de poser sa main sur sa joue, de la serrer dans ses bras, pour qu'elle se sente bien, mais il savait que c'était tôt, que la jeune femme aurait encore besoin d'un peu plus de temps pour se familiariser, et comprendre que le jeune homme ressentait quelque chose à son égard.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 229
✎ Date d'arrivée : 02/06/2018
#Re: Dans l'étang splendide où pullule / Tout un monde mystérieux | James • Mar 25 Sep - 18:24

Dans l'étang splendide où pullule
Tout un monde mystérieux.
James & Isis

Mi-Juillet 2019, Cromarty (Ecosse)

Sans se presser, Isis se dirigea vers la cuisine, ouverte sur le salon. C’était une petite cuisine très fonctionnelle dans laquelle on ne pouvait pas rentrer à beaucoup. En passant elle aperçut son chat, Merlin, qui se cachait dans un coin. Ce n’était pas son genre pourtant ! La Poufsouffle ne s’en préoccupa pas plus que ça et attrapa un verre dans le placard et sortit une bouteille d’eau du réfrigérateur. Il ne lui fallut pas plus de quelques minutes pour revenir, le verre d’eau à la main. Elle se rapprocha de James et lui tendit timidement, un léger sourire sur les lèvres. Avoir quelque chose à faire l’avait apaisé. Pas entièrement mais se mettre en action avait toujours un effet positif sur elle.

« Tu es sûr que ça suffira ? », demanda-t-elle doucement en regardant son camarade. « Si tu as faim à un moment, elle désigna d’un geste de la main les gâteaux, n’hésite pas à me le dire ou à te servir ! »

L’étang la tentait bien sûr plus alors, prenant la phrase de James comme une invitation elle décida qu’il était temps de se rendre dans ce fameux jardin, son petit coin de paradis avec tous ses habitants.

« Allons-y alors ! », et, sans attendre la réponse, elle fit demi-tour et traversa la pièce. La porte menant au jardin était une vieille porte en chêne qui menaçait de s’écrouler à tout moment. C’était la porte vers un autre monde et, si la porte d’entrée avait été changée quelques années plus tôt, celle-là devrait tomber en ruines pour que les Balfour l’enlèvent. Jamais fermée à clef, Isis la poussa simplement et descendit les trois marches qui permettaient d’atteindre le jardin en faisant signe à James de la suivre. Habitant au bout du village, l’herbe s’étalait à perte de vue.

Heureusement pour les deux jeunes le temps écossais avait décidé d’être clément. Un grand soleil brillait et aucun nuage ne semblait vouloir gâcher la fête. Souriant plus franchement, Isis attrapa une poule qui passait devant elle. D’un geste sûr elle la prit dans ses bras et lui caressa la tête. Toute brune, elle agita sa tête de gauche à droite plusieurs fois avant de se calmer un bref instant.

« Je te présente Flùr, notre petite dernière ! Elle est généralement très agitée. »

Comme si elle l’avait entendue, la jeune poule se mit à s’agiter et Isis dut se baisser et la déposer au sol. A peine ses pattes touchèrent la terre ferme que la Flùr s’échappa et s’éloigna des deux jeunes. Isis la suivit du regard pendant qu'elle se dirigeait justement là où Isis avait prévu de creuser l'étang, enfin l'un des deux endroits.

« Ah. Elle veut mettre l’étang là je crois. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 158
✎ Date d'arrivée : 26/07/2017
Localisation : Poudlard
#Re: Dans l'étang splendide où pullule / Tout un monde mystérieux | James • Mar 25 Sep - 23:09
Happy to see you again...
Isis & James Potter

   
« and now they're outside ready to bust, it looks like you might be one of us »
La jeune poufsouffle se dirigea vers la cuisine, leurs regards se séparant. Le jeune homme profita de ce petit moment pour observer les alentours, la décoration, les quelques cadres et les nombreux livres dispersés sur les étagères, soigneusement rangés. L'aîné des Potter comprenait sans mal l'intérêt de la jeune femme pour le savoir, ce qui lui faisait penser à sa tante Hermione, la meilleure amie de son père. Elle allait entamer sa septième année, la dernière année à Poudlard. Il n'avait aucun doute qu'elle réussirait brillamment ses aspics. Il était prêt à en mettre sa main à couper. Elle avait toutes les qualités qu'il aimait. Elle était intelligente, douce, attentionnée, en plus d'être une très belle fille. Une fille qui devait ne pas avoir conscience de sa beauté. Son teint, ses boucles blondes. Tout cela lui manquerait quand il partirait, d'abord aux Etats-Unis pour y suivre le stage avec les Chardonnerets de Fitchburg, son club de Quidditch préféré, puis quand il rejoindrait les bancs de l'université. Elle allait lui manquer. Ô bien sûr il profiterait des week-end de sorties à Pré-au-Lard pour essayer de la voir, mais il ne pourrait plus discrètement contempler son visage, ses traits si fins, sa peau pâle et immaculée. La jeune blonde revint quelques instants après vers l'ancien Gryffondor, un verre d'eau à la main, verre qu'elle lui tendit.

- Oui, merci beaucoup. Répond t'il avec un sourire sincère.

Le jeune homme trempa ses lèvres dans le verre d'eau fraîche avant qu'un nouveau sourire ne se dessine sur ses lèvres.  

- Après l'effort le réconfort ! C'est toi qui les a cuisiner ? Demande t'il intéressé.

Il aimait le petit sourire timide qui se dessinait sur les lèvres de la jeune fille. Il hocha la tête, finissant son verre qu'il posa sur la table avant de suivre la jeune femme à l'extérieur. Il descendit les quelques marches, faisant grande attention de ne pas se laisser surprendre. Ses yeux se posèrent sur la grande étendue, sur le vaste jardin. Cela lui rappelait vraiment le Terrier, la maison de ses grands-parents, une bâtisse rurale qui tenait encore debout malgré les affres du temps et de la guerre. Les deux jeunes avaient choisit la bonne journée. Ni pluie, ni nuage en vue. Un vrai temps d'été. Il reporta son attention sur la jeune femme qui entreprit d'attraper une des poules.

- Ah je vois ça ! Tu en as beaucoup d'autres ? Demande t'il de nouveau, souriant en voyant la poule s'agiter, retrouvant l'herbe fraîche d'Ecosse. Ses grands-parents aussi avaient des poules. James se souvenait de son enfance. Une pour chacun des enfants, ce qui faisait autant de poules que d'enfants. Il suivit du regard la poule, avant de se tourner vers la jeune femme, ayant décidée de l'endroit où ils creuseraient ce qui serait un étang.

- Parfait. C'est là où tu voulais le placer ? S'assura le brun.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 229
✎ Date d'arrivée : 02/06/2018
#Re: Dans l'étang splendide où pullule / Tout un monde mystérieux | James • Dim 30 Sep - 18:22

Dans l'étang splendide où pullule
Tout un monde mystérieux.
James & Isis

Mi-Juillet 2019, Cromarty (Ecosse)

« Oui oui », comme chaque fois qu’elle était mal à l’aise – c’est-à-dire tout le temps – Isis répondit vite à la question de James, mangeant à moitié ses mots. Elle ne voulait surtout pas qu’il pense qu’elle avait ça pour lui-même si c’était effectivement le cas. Heureusement pour Isis, les poules lui firent penser à autre chose et il lui demanda si elle en avait beaucoup d’autres. Les Balfour avaient sept poules, toutes différentes, qu’ils adoptaient généralement lorsqu’un fermier en avait trop. Ils n’avaient encore jamais eu l’occasion d’avoir un poussin mais tous espéraient que cela arrive vite. « Quelques-unes, oui, tu vas surement les voir, il leur faut simplement un peu de temps pour s’habituer à ta présence. » Un peu comme elle finalement mais ça elle le garda pour elle et adressa un sourire naïf et innocent à James.

La poule avait donc tranché pour le lieu de l’étang. C’était plus facile, aux yeux d’Isis, quand elle ne prenait pas la décision elle-même, elle préférait même quand une poule la prenait. Sérieuse et appliqué, la jeune fille avait fait des recherches avant de proposer cette activité. Elle savait comment creuser un étang, quels outils étaient nécessaires et ce qu’il fallait mettre au fond. Finalement, il ne lui manquait que la force des bras du joueur de Quidditch. Elle eut soudain et à nouveau l’impression de l’exploiter et elle se mordit la lèvre en le regardant comme pour chasser son malaise.

« Oui c’est là », répondit-elle simplement ne sachant pas vraiment quoi ajouter d’autre.

Alors, Isis fixa ses pieds, fit brusquement demi-tour et fila vers la maison contre laquelle se trouvait deux pelles et un sac de sable. Elle attrapa nerveusement les deux pelles, ouvrant grand les yeux en réalisant à quel point elles étaient lourdes. Alors, elle fit mine de rien et se tourna vers James.

« Tu pourrais m’aider ? », demanda-t-elle d’une toute petite voix timide et pleine de honte. Elle ajouta rapidement après : « Mais, vraiment, je ne veux pas que tu te sentes obligé de faire quoi que ce soit ! Je suis désolée, j’ai l’impression d’être une horrible personne qui t’exploites, je ne veux pas que tu penses que je t’ai fait venir parce que j’ai besoin d’aide. Enfin. Je veux dire. Certes, c’est ce que j’ai fait. Mais ce n’est pas que… enfin, tu vois. Je veux dire, je ferai mieux de me taire, désolée, je dis n’importe quoi. »

Et de disparaître six pieds sous terre mais comme James était donc son jardin, elle pouvait difficilement le faire.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 158
✎ Date d'arrivée : 26/07/2017
Localisation : Poudlard
#Re: Dans l'étang splendide où pullule / Tout un monde mystérieux | James • Mar 2 Oct - 0:00
Happy to see you again...
Isis & James Potter

   
« and now they're outside ready to bust, it looks like you might be one of us »
L'aîné des Potter esquissa un nouveau sourire à la réponse de la jeune femme. Elle avait fait deux gâteaux, simplement parce qu'il était là. Elle se donnait beaucoup de peine pour lui, il n'avait pas besoin de tant, même un seul aurait suffit. Cette attention révélait donc beaucoup et le jeune Potter appréciait vraiment ce geste, loin de lui l'idée de vouloir s'imposer et de déranger la jeune femme dans sa zone de confort. Il la sentait gênée, mal à l'aise, le brun ne voulant vraiment pas lui causer un tel trouble. Le sujet vira sur les poules, une fois dans le jardin, un sujet qui devait rassurer la jeune Balfour, ce que le jeune homme essayait de faire, se montrant plus proche d'elle qu'il ne l'avait jamais été. Heureusement que sa meilleure amie était là. Il avait eu beaucoup d'appréhension, craignant que la poufsouffle ne pense qu'Isis n'était qu'un jeu pour lui. Au lieu de ça, elle avait comprit que l'ancien Gryffondor avait un réel béguin pour la timide blonde. Il essayait de lui donner confiance en elle, de montrer qu'elle était quelqu'un de bien, et qu'elle était importante pour lui, même s'il la connaissait depuis moins de temps qu'Alex, Elly ou Finn. C'était différent. Il y allait doucement, ne voulant pas l'effrayer, être trop direct. Il se montrait patient, compensant son manque d'habilité. Il n'était pas non plus trop tactile. Tout juste avait-il caressé le dos de la jeune femme lors d'un moment où ils n'étaient pas seuls. Il devait laisser les choses se faire à leur rythme, sans rien précipiter. La jeune femme répondit à sa question, un sourire s'étirant sur ses lèvres, un sourire qui le faisait littéralement craquer.

C'était cette même poule qui avait décidé pour eux du lieu où se tiendrait l'étang, là qu'ils allaient creuser un gigantesque trou. Il esquissa un sourire à la jeune femme et hocha la tête. Elle était la chef de projet. Elle savait quoi faire, elle avait les plans en tête. Lui n'avait aucune idée, mais avait été volontaire pour l'aider à creuser, parce qu'elle comptait pour lui et voulait passer du temps en sa compagnie. Pour rien au monde il aurait dit non à la jeune Poufsouffle. La jeune fille se mordit la lèvre inférieure, le brun se rapprochant de la jeune femme, prêt à se mettre au travail. La jeune femme partit vers la maison, prenant deux pelles qui se trouvaient auprès du mur. Le jeune homme la rejoignit.    

- Bien sûr. Dit-il en souriant.

L'ancien capitaine de Quidditch prit une des pelles pour alléger le poids que portait la jolie blonde, allant chercher le sac de sable, songeant qu'ils en auraient très certainement besoin.

- Tu ne m'exploites pas. Je suis content de t'aider et de pouvoir passer du temps avec toi.

Il posa doucement sa main sur sa joue, pour la rassurer, pour la réconforter, ne voulant pas en faire trop, pas trop vite.

- Tu n'as pas à être désolé. Et puis ça fait du bien d'être dehors, de pouvoir profiter... Dit il plus doucement.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
#Re: Dans l'étang splendide où pullule / Tout un monde mystérieux | James •
Revenir en haut Aller en bas
Dans l'étang splendide où pullule / Tout un monde mystérieux | James
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Tout le monde s'en fout...
» DSL tout le monde
» Moi j’ai été élevé dans l’idée qu’on pissait sur le monde. ► Silk
» bon tout le monde a joué au foot
» Un jour je ferai comme tout le monde c’est promis… (ou pas).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia  :: Ailleurs dans le Monde :: La Grande-Bretagne :: La communauté magique-
Sauter vers: