Si le coeur nous en dit. [libre]



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia
Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia Nous sommes en l'année 2019 Le ministère a été attaqué
– un étudiant est mort à Halloween Les néo mangemort sont de retour – L'ordre va t il se
reformer ? Contexte disponible ici-même.

Vous pouvez trouver la liste des personnages prédéfinis ici et les scénarios des membres ici
La liste des avatars utilisés ici.La liste des noms et prénoms ici.

Mais pour ceux qui sont encore plus studieux vous trouverez le planning des cours pour les élèves et ici
celui des professeurs.

Vous voulez une capacité spéciale pour vos personnages ? La demande et les détails c'est par .

Au vu d'un bon nombre de sang-pur, ceux-ci sont à présent limités (Scénario/prédéfinis) sous couvert d'acceptation
du STAFF. Pour en savoir plus, lisez ce sujet.

Poudlard recrute non seulement du personnel, mais nous sommes également à la recherche d'adultes en dehors du forum, sympathisant de l'ordre ou néo-mangemorts. N'hésitez plus à nous rejoindre.

Partagez|

Si le coeur nous en dit. [libre]

Invité
Liens et RPs
MessageSujet: Si le coeur nous en dit. [libre] Sam 25 Juin - 11:52


si le coeur nous en dit

   
La sixième année, c’est comme la deuxième finalement. Il ne se passe rien. On continue juste notre petit train-train quotidien. C’est six ans de vie commune avec un amour d’une vie. Poudlard est l’amour d’une vie. Sans exagération. Je veux dire par là que l’on y passe plus de temps en sept ans qu’en toute une vie chez nos parents. Pas que je n’aime pas mes parents, au contraire, mais je ne peux pas dire que j’ai passé énormément de temps avec eux avant mon entrée à Poudlard, et encore moins pendant ma scolarité. Qui n’est certes pas terminée mais pourquoi les choses changeraient d’un coup ? Mes parents sont adorables, gentils, serviables, très aimants, mais ils ne sont pas disponibles. Ils travaillent beaucoup. Ma mère tient une chaîne de papèterie sorcière, (si on peut appeler ça comme ça) et mon père travaille au ministère de la magie, aux affaires étrangères précisément, il est ce qu’on pourrait qualifier de diplomate. Par conséquent, il n’est jamais à la maison. Ma mère pourrait être beaucoup plus présente mais elle aime son travail et nous sommes très autonomes. Elle a déjà essayé d’arrêter de travailler pour nous, mais elle ne se sentait pas bien, pas à sa place. Alors elle a repris le travail et donc même si elle est moins souvent à la maison, quand elle est avec nous, elle est heureuse alors nous aussi.

J’ai grandi dans une famille heureuse, pleine de joie de vivre. On se réveille heureux. C’est comme ça. Nous sommes souriants, tout le monde, tout le temps, pas juste pour la télé et il n’y a pas non plus de canard boiteux mécontent de sa situation. Il faut dire que nous avons une vie plutôt simple. Une belle maison en banlieue londonienne, une résidence en Lituanie proche de chez mes grands-parents maternels, une gouvernante (quand même), et des voisins moldus très gentils. Mes parents gagnent bien leur vie, on ne manque de rien.  Ce serait bizarre de dire qu’à 16 ans, j’ai une vie épanouie. Parce que ce n’est pas moi qui l’ai créée mais c’est celle que mes parents m’ont donné. Mais aujourd’hui, comme depuis 16 ans, je suis satisfaite de ce que j’ai. Peut-être qu’un jour tout changera. J’espère seulement que ce moment arrivera bien assez tard, sur mon lit de mort, lorsque je serai vieille et décrépie, usée par le temps (mais pas par là maladie, ça, c’est trop triste).

La bibliothèque de Poudlard est de loin mon endroit préféré, si on oublie la Tour d’Astronomie où je passe le plus clair de mon temps. On trouve divers livres et beaucoup de gens à la bibliothèque, c’est ce que j’aime là bas. Les gens et les livres. Je passe souvent plusieurs heures à les regarder déambuler dans les rayons, à lire des livres qui ne les intéressent pas. C’est assez drôle et instructif. On en apprend beaucoup sur les gens d’après leurs lectures. Comme leurs goûts, plus ou moins bons d’ailleurs, leurs envies. Leurs rêves. Quelqu’un qui veut devenir Auror lira davantage d’ouvrages sur l’art du déguisement ou de la dissimulation, sur les potions aussi. Quelqu’un qui veut travailler dans la banque maîtrisera l’arithmancie. C’est évident bien sûr. Ce qui est compliqué, c’est quand, comme moi, les gens ne savent pas quoi faire de leur vie.

Je ne sais pas de quoi j’ai envie. Devenir Auror me plairait bien évidemment mais je ne suis pas sure de pouvoir endurer une telle formation. J’aimerai voyager, comme mon père, mais pouvoir me poser un jour quelque part pour fonder ma famille. J’aimerai être utile aux gens mais aussi faire partie de l’élite. Mes parents veulent juste me voir au plus haut de mes capacités. Le problème, c’est que je ne sais pas où tout cela va me mener. Comme beaucoup d’ailleurs. J’attends juste un déclic. Un évènement qui fera que je trouverai ma vocation à coup sûr.  

Pour la énième fois, je choisis un livre sur les Défenses contre les forces du mal, « Les sorts d’autodéfense ». C’est un des seuls que je n’ai pas lu 5 fois. Aujourd’hui, ce sera la troisième. J’aimerai bien étendre mon savoir sur ce sujet mais le problème étant qu’il n’y a que 6 livres disponibles sur les DCFM à la bibliothèque. Officiellement je veux dire, il y a la réserve. Je n’y suis jamais allée, je n’ai pas vraiment eu le courage. Un jour peut-être.

Je lisais donc mon livre lorsque quelqu’un arriva s’asseoir à côté de moi. Bizarre. Personne ne vient jamais sauf Ewen. Je continuai donc à lire sans lever les yeux de mon livre pensant qu’il ne tarderait pas à engager la conversation ou bien à partir. Il n’en fît rien, au bout de 3 minutes à le sentir à côté de moi sans rien dire ce qui ne lui ressemblait pas, je lui dis :


- Qu’est-ce que tu veux bon sang Ewen ?! Va voir ailleurs si j’y… je relevai la tête et ne vis pas la petite tête blonde d’Ewen.


   
©LULEABY
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Si le coeur nous en dit. [libre] Jeu 2 Fév - 0:45

Si le coeur nous en dit.

J'ai fini de ranger mon infirmerie et mes patients se portent bien.

Toutefois, une musique tourne en boucle dans ma tête. Dans pas longtemps, un cabaret ouvrira ses portes dans mon crâne. C'est à  croire que mon cerveau à fait sa valise pour laisser place à un enfer musical.

Il faut absolument que je me la retire. Je commence à avoir un mal de tête épouvantable. Allez, Shury, trouvons de quoi te faire oublier cette horrible chanson qu'un stupide, idiot et définitivement pas intelligent, élève a mis dans ta tête. Je passe en revue toutes les potions et sortilèges que je connais. En aurait-il un qui pourrait m'aider ? Pour peu que j'y pense vraiment, l'oubliette me semble de plus en plus une solution appropriée.

En soupirant, je sors de l'infirmerie et je me dirige vers la bibliothèque. Lire un peu me permettra peut être de me concentrer sur autre chose. Je me souviens de la dernière fois où une musique m'avait agressée ainsi. Oui, A-GRE-SSEE ! C'était en Amérique, lors de la visite d'un ranch. Les propriétaires nous ont fait la surprise d'un spectacle country. Leur musique m'était restée en tête durant trois longues jours ! Trois punaises de longues journées !

Je trébuche ce qui me fait sortir de mes pensées. Je râle contre ce quoi je me suis percutée.... Le mur .... Voilà ce que c'est de se perdre dans ses pensées. Bon, point positif, je n'ai plus cette chanson qui tourne. J'observe le mur avec qui j'étais rentrée en collision. Je remarque alors des motifs convexes, tout du long. Ces motifs sont quelques peu effacés par le temps. Intriguée, je me demande si il n'y a pas un livre à la bibliothèque sur des sortilèges pour faire des gravures. Je repars donc pour la bibliothèque avec un tout autre but que le premier.

A la bibliothèque, je me dirige sans hésite vers la partie "sortilège" puis vers "métamorphose". Avec ma pile de livres, je recherche des yeux une table. J'en trouve non loin de moi où se trouve déjà une élève qui lit. Je me dirige donc fluidement vers la table et je m'y installe sans parole. Je suis trop pressée de découvrir les secrets de la gravure magique. J'ouvre le premier livre de sortilège et je me plonge dans ma lecture.

C'est après trois minutes de lecture intensive, que la voix de l'élève s'élève assez énervée. Ewen ? Qui c'est ? Je jette un coup d’œil autour de moi pour voir si quelqu'un s'était approché.
Je vois la fille lever la tête pendant sa phrase se perdait quelque part entre ses lèvres. Je la regarde alors de côté. Un sourire moqueur apparaît sur mes lèvres.
Je suis désolée de ne pas être la personne que vous souhaiteriez tant ne pas voir, mademoiselle ? Je ne suis que l'infirmière de cette noble école. Me permettez-vous quand même d'être à la même table que vous ? Ou devrais-je trouver refuge ailleurs ?
J'attends encore un peu et un rire m'échappe, je n'en peux plus.
Ne vous inquiétez pas, je vous taquine, jeune fille.



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Si le coeur nous en dit. [libre] Ven 14 Juil - 18:16

SUJET ARCHIVE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Si le coeur nous en dit. [libre]

Revenir en haut Aller en bas
Si le coeur nous en dit. [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Arthur ♣ Nous naissons tous libre et égaux.
» « Car on marche sur les cadavres, ils sont dans la terre et nous fixent. » || LIBRE
» Vidons les futailles, à nous la ripaille [ Libre ]
» Au coeur de la centrale.... [Libre]
» Ne pas tomber sur un livre, laisser le livre nous tomber dessu (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia  :: Les Oubliettes :: Les Archives :: Section RPG :: RPs Abandonnés-
Sauter vers: