[5ème année] Cours 1 : Cure de rappel - Mr l'épouvantard [Terminé]



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia
Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia Nous sommes en l'année 2019 Le ministère a été attaqué
– un étudiant est mort à Halloween Les néo mangemort sont de retour – L'ordre va t il se
reformer ? Contexte disponible ici-même.

Vous pouvez trouver la liste des personnages prédéfinis ici et les scénarios des membres ici
La liste des avatars utilisés ici.La liste des noms et prénoms ici.

Mais pour ceux qui sont encore plus studieux vous trouverez le planning des cours pour les élèves et ici
celui des professeurs.

Vous voulez une capacité spéciale pour vos personnages ? La demande et les détails c'est par .

Au vu d'un bon nombre de sang-pur, ceux-ci sont à présent limités (Scénario/prédéfinis) sous couvert d'acceptation
du STAFF. Pour en savoir plus, lisez ce sujet.

Poudlard recrute non seulement du personnel, mais nous sommes également à la recherche d'adultes en dehors du forum, sympathisant de l'ordre ou néo-mangemorts. N'hésitez plus à nous rejoindre.

 :: Les Oubliettes :: Les Archives :: Section RPG :: RPs terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[5ème année] Cours 1 : Cure de rappel - Mr l'épouvantard [Terminé]

avatar
Masculin
✎ Parchemins : 1312
✎ Date d'arrivée : 22/08/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Professeur de DcFM & Directeur de Poufsouffle
✎ Inventaire: Polynectar (x2)
Mar 27 Sep - 17:19
Cours réservé aux Cinquièmes. Voici la combinaison des groupes.
Serpentard/Serdaigle
Poufsouffle/Gryffondor



Début Octobre - Jeudi - 8h


La fin de semaine approchait et avec elle la liste des peurs, de tous les élèves ou presque, prendrait un terme, rempli de noms, d'effroi, de sourire carnassier pour certains. Ceux qui avait peur de perdre un être cher par exemple... pouvait craindre à présent de les perdre, de sombrer dans le désespoir car ils avaient fourni à un fou les armes nécessaires contre leur propre personne et leur entourage, le chaos ne pouvait que les attendre à moins qu'ils ne se relèvent plus fort car :

"Le Chaos n'est pas un trou. C'est une échelle. Bon nombre de ceux qui essayent d'y grimper en tombent et n'ont jamais de seconde chance. La chute les brise. Certains obtiennent une chance de grimper mais ils s'y refusent. Ils s'accrochent au Royaume ou au Dieux ou à l'amour. Des illusions. Il n'y a que l'échelle qui est réelle. Y grimper est la seule issue." ¹

Après les septièmes et les sixièmes le lundi, les troisième le mardi, les quatrièmes le mercredi, voilà qu'à présent venait le tour des cinquième année lesquels devraient faire leur preuve en cours et aux examens de fin d'année pour obtenir leur Buse en Défense contre les forces du mal. Flint s'amuserait de voir leurs expressions déconfites face à ce qu'ils allaient endurer tout au long de l'année scolaire en cours et il ne parlait pas des agissements néo-mangemort ou de sa contribution. Les premières et deuxièmes années achèveraient sa semaine le vendredi après midi mais pour ces derniers il n'y aurait pas encore de pratique du riddikulus, les veinards. Profitez tant que vous le pouvez.

La salle était silencieuse à souhait, l'odeur du vieux bois coupé revenu sans la moindre trace d'odeur de sueur ou autre qu'avait gardé les années passant après une autre avec toujours pour sujet de cours 'le rappel du Riddikulus' et puis qui sait si leur peur n'avait pas changé en quelques années ?

À son bureau, Flint regarda la liste des élèves avant de grimacer à la vue de son propre nom 'Fawley' pour finir par rire lugubrement, il n'y avait personne alentours, il pouvait se le permettre. Le jeune Fawley en baverait plus particulièrement qu'aucun autre Serpentard et puis... il se souvenait tant de ces scènes où caché dans l'ombre, le regard envieux, il voyait le gamin subir des tortures - il aurait tellement voulu y mettre sa touche personnelle mais il en était exclu de part sa maison qui faisait honte aux autres familles de sang-pur pour la plupart, à présent il le pouvait... son visage torturé, ses cris, ses pleures, il en voulait encore mais il avait disparu un jour sans laisser de traces, adopté par une famille gentillette et Flint avait sombré dans l'ennui et le manque devant cette absence de spectacle avant de n'imaginer des retrouvailles une fois à Poudlard. Ah ~ Ender Fawley, si tu savais à quel point il jouit de t'imaginer subir mille et un supplice de sa main. Son sang, son nom ah encore, il était/serait entre ses mains. L'extase.

C'est donc d'un sourire large paraissant sincère et joyeux alors que profondément dérangé, qu'il ouvrit la porte d'un coup de baguette pour laisser soin aux élèves de pénétrer dans sa classe au plafond décoré d'un squelette de dragon, aux fenêtres décoré de vitraux représentant des figures humaines piétinant des couleuvres sur fond de couleur chaude et aux pupitres placé en U à travers salle, tous auraient un voisin de droite et un voisin de gauche... enfin sauf ceux situé aux extrémités. A côté de son bureau, l'armoire de la semaine... avec les cours déjà octroyé, les élèves de cinquième année savaient déjà à quoi s'attendre du contenu du jour. Fuyez pauvres fous mais il vous rattrapera assurément.






[Je laisse quelques jours avant d'y répondre sauf s'il y a suffisamment de réponses : ) ]




¹. Citation de Littlefinger dans Game of Thrones.

.....................................................


THE NIGHT IS DARK & FULL OF TERRORS
When we stop looking for monsters under the bed when we realize They're inside of us. ©️ okinnel.

Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Jeu 29 Sep - 20:04

Cours de DCFM

ft. les 5e année, Serdaigle & Serpentard


   
« L'épouvantard »
Commencer la journée avec un cours de Défense contre les forces du mal, Queenie n’aurait pas pu rêver pire. C’est pourtant ce qui arrivait tous les jeudis depuis la rentrée en septembre. Elle ne pouvait compter ni sur Ava, ni sur Aaron car ces derniers étaient Gryffondor. Et la maison binôme à celle de la Serdaigle pour les cours de DCFM se trouvait être Serpentard.

La jeune fille ne pouvait pas dire qu’elle détestait cette matière, non. Elle avait toujours eu d’excellents résultats aux devoirs qu’elle rendait. Elle maîtrisait la théorie. Non ce qui posait problème, et bien, c’était la pratique. Depuis le début de sa scolarité à Poudlard, la cadette Nott éprouvait des difficultés pratiques dans cette matière et uniquement dans celle-ci. Pour preuve, elle se débrouillait très bien en sortilèges - sa matière de prédilection - et en métamorphose. Exaspérée par ce blocage dont elle ne connaissait pas la raison, elle redoutait toujours les cours où de nouvelles connaissances pratiques allaient être étudiée.

Elle fut donc relativement soulagée lorsque, pendant toute la semaine, elle entendit les rumeurs sur les sujets du cours des autres années. Des révisions sur les épouvantards. Une notion apprise en 3e année que Queenie n’avait maîtrisé qu’en 4e année, à force de travail et d’acharnement. Bien que son geste de baguette soit encore tremblant. En toute logique, cela devrait être aussi le sujet de leur cours de la semaine. Le professeur Fawley n’innoverait pas aujourd’hui.

En entrant dans la classe avec ses camarades, la cinquième année ressentir des sueurs froides : la décoration de la pièce était tout à l’image de son propriétaire. On ne pouvait nier l’atmosphère lugubre que dégageait la pièce. Quelle idée, ces vitraux aux fenêtres. D’horribles scènes vinrent se loger dans la tête de la jeune Nott. Un frisson la parcouru du bout des orteils aux pointes de ses cheveux. Elle marmonna un vague 'Bonjour professeur' avant de s’asseoir à côté d’une élève de sa maison, Mary Mactips, réputée pour son sérieux.

Elle n’était pas pressée de retrouver son épouvantard.

   

   

code by ORICYA.


Invité
Jeu 27 Oct - 19:28


❝ Premier cour de DCFM ❞


Serdaigle, Serpentard & Mr.Fawley
Le sortilège de Riddikulus et les Epouvantards. △
Premier cours de la journée : Défense Contre les Forces du Mal. Ou, en abrégé, DCFM (c'était bien plus pratique, à vrai dire). Le professeur était visiblement toujours le même, à savoir Mr.Fawley, un professeur que le jeune Erwan trouvait bien spécial : à moitié fou, à moitié très sévère et à moitié sadique. Vachement bizarre, comme attitude.
Le Serpentard était tout juste réveillé qu'il déambulait déjà dans les couloirs, ayant pour but de rejoindre la salle de DCFM, au premier étage. La foule matinale n'était pas encore trop présente quand le jeune homme sortit de la salle commune. Tout au long de son trajet, il dut croiser deux ou trois groupes d'une poignée d'élèves qui passaient, mais sans vraiment beaucoup plus de monde.

Lorsqu'il arriva devant la porte de la salle, il s'installa près du mur et observa le défilé des élèves. Son premier cours de la journée était avec les Serdaigle. Il ne voyait pas de raison particulière d'être de mauvaise humeur, souvent les Bleu et Bronze étaient souvent très vifs d'esprits et donnaient une bonne activité (sérieusement parlant) au cours.
Erwan entra dans la salle et lança un petit " Bonjour Monsieur. " Il se plaça face au bureau du professeur, pour accéder à une vue claire sur le tableau et le reste de la salle, sans avoir le besoin de se retourner. Le squelette de dragon fascinait toujours autant l'élève, il était d'une beauté scintillante aux yeux du MacMillan, qui n'adressa pas un regard aux carreaux des fenêtres, au tableau ou aux autres élèves (ni même au professeur). Il était resté le nez en l'air, à observer chaque détail du squelette. Puis il fixa l'armoire. Epouvantard. Sortilège de Riddikulus, donc, à priori.
©BESIDETHECROCODILE

avatar
Masculin
✎ Parchemins : 269
✎ Date d'arrivée : 17/10/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 5ème année
✎ Profession: Étudiant
✎ Inventaire:
Mer 9 Nov - 15:13
ft. 5ème année Poufsouffy/Gryffy
Cours de Défense contre les Forces du Mal

Attention : Danger.


- [...] Franchement Fawley devrait songer à mettre toutes les maisons ensemble, c'est vrai quoi... l'épouventard de Queenie, des MacMoche, de Glover et j'en passe, ça doit être drôle ! Vu le silence que marqua les Summers qui se dirigeaient en même temps que lui et Crystal, Sileas compris. Vous savez déjà son épouventard c'est ça ? Comment vous le savez ? Une expérience ? Allez les gars soyez sym- Professeur Fawley. S’arrêta l'adolescent en rentrant dans la classe en saluant son professeur au regard noir qui lui hurlait presque sans un mot de couper le son de sa grande bouche et d'aller s'asseoir. Sale type. Pensa t'il en prenant place entre Ava et Crystal. Être entouré de filles ça porte chance !

Le coude de Sileas rencontra bien vite le bureau tandis qu'il se penchait au maximum possible de nouveau à l'attention des Summers. Je finirais par le savoir, ça peut pas être pire que celui de Crystal. Se moqua t-il en recevant un coup de pied sous sa chaise de sa chère et tendre meilleure amie à qui il il se plaignit après un petit cri plaintif. Ça fait mal ! C'est qu'elle n'y avait pas été de main morte en plus ou de pied mort pour le coup.

La porte claqua alors derrière, mettant un terme à ses dires, sa bouche se tordit légèrement alors qu'il retenait difficilement sa langue de siffler sur Crystal, de jurer ou de s'abaisser pour se masser l'orteil. Un œil sur l'armoire d'où s'échappait des bruits trop glauque. C'était vraiment un cours sur l'épouventard, logiquement le sort devrait pas lui poser problème... logiquement.



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 1247
✎ Date d'arrivée : 11/11/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 5ème année
✎ Profession: Etudiante
✎ Inventaire:
Mer 16 Nov - 19:32
ft. ... & ...
Votre résumé.

Cours de DCFM
En jetant un coup d'oeil à son horaire, Sasha fut heureuse de constater qu'elle commençait par le cours de défense contre les forces du mal. C'était un de ses cours préférés. Jamais elle ne s'y ennuyait. Sauf peut-être à certains cours plus théoriques que d'autres. Elle n'avait jamais été très portée là-dessus. Comme pour le cours d'histoire de la magie, par exemple.

Elle s'était réveillée en retard ce matin. Ça lui apprendra à aller dormir tard. Elle regarda en vitesse l'horloge et poussa un juron très raffiné pour une jeune fille. Heureusement que le dortoir était vide, personne n'en sera témoin. Elle n'aurait pas le temps d'aller manger son petit-déjeuner. Tant pis, elle n'avait pas trop le choix de toute façon. Si vraiment en cours de matinée elle commençait à avoir trop faim, elle irait faire un petit tour dans les cuisines. Ce ne serait pas la première fois qu'elle irait après tout. Elle récupéra sa plume ainsi que ses parchemins et son manuel de cours, fourra le tout dans son sac et dévala les escaliers pour essayer d'arriver à l'heure. Elle y arriverait, peut-être.

Sur le chemin elle ne croisa presque personne. Elle commençait à paniquer, elle ne voulait surtout pas arriver en retard. Ça ne lui arrivait jamais d'habitude. Si ses parents savaient...

Lorsqu'elle arriva devant la porte, le professeur allait justement la fermer. Pile à l'heure.

« Bonjour professeur » dit-elle en s'engouffrant par la porte. Elle vit de suite que Sil était déjà assis. Elle lui dit un signe de la main et s'installa derrière lui. Elle sortit ses affaires en attendant que le cours commence.

Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Lun 21 Nov - 20:22
ft Mr. Fawley et les élèves de 5è années Serdaigle et Serpentard

Cours de DCFM


Cours de défense contre les forces du mal en première heure. Cela aurait pu être une bonne nouvelle. Mais non. Le problème de ce cours, c'est un peu comme celui de défense contre les forces du mal : tu ne sais jamais ce sur quoi tu vas tomber. Et en l'occurrence, Ruby décernait bien volontiers le prix du pire cours de l’année à celui sur les épouventards . Elle l’avait vraiment mal – très mal – vécu la première fois. Elle avait fini par passer au-dessus de sa peur, certes. Mais après du temps. Beaucoup de temps. D’autant plus quand on se rend compte que la chose qui nous effraie le plus n’est pas celle que l’on pensait.

Aussi, je vous laisse imaginer le visage de Ruby en reconnaissant l’armoire contenant la créature de ses cauchemars les plus sombres. Oh, vraiment, elle était ravie. Voilà une révision dont elle se serait bien passée. Mais, fidèle à elle-même, elle ne se démonta pas, et fit comme si de rien n’était. Elle pénétra dans la salle, saluant le professeur Fawley d’un signe de la tête, et d’un ‘‘bonjour’’ à peine audible, destinée uniquement au professeur. Sûr que personne d’autres ne l’entendrait celui-ci…

Ne restait plus qu’à attendre le début du cours, à se concentrer sur quelque chose d’amusant pour être sûr de ne pas rater le sortilège, histoire que ce moment désagréable soit le plus court possible.



avatar
Masculin
✎ Parchemins : 1312
✎ Date d'arrivée : 22/08/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Professeur de DcFM & Directeur de Poufsouffle
✎ Inventaire: Polynectar (x2)
Jeu 22 Déc - 22:25
HRP:
 

Les têtes défilèrent les unes à la suite des autres, prenant place dans la salle aux couleurs significatives de la maison à laquelle il appartenait mais avec cette touche de sombre qui ne faisait qu'accentuer un certain malaise. Cours de défense contre les forces du mal dans une ambiance quelque peu angoissante, logique, il n'allait pas apprendre à se débattre contre le mal dans un contexte rose pastel avec licorne en prime. Non.

Refermant la porte quand les minutes de battement furent écoulées, jetant un regard torve et glacial sur les presque-en-retard. Rejoignant le centre de la classe, leur tournant le dos puis se tournant d'un coup en les observant comme un rapace de ses yeux bleu froid. Je. Il marqua un temps puis poursuivit sa phrase en foudroyant des yeux un possible perturbateur. ne vous demanderais pas quel thème nous allons aborder, comme pour les autres classes et années, vous n'échapperez pas au classique du classique. L'épouventard. Des questions ? Demanda t-il parcourant la classe avant de poursuivre niant une main qui avait surgit au fond.

Non, bien. Poursuivons. L'homme s’avança vers les pupitres et glissa un doigt sur celui d'une élève avant de s’arrêter, de la regarder dans les yeux, de détacher son doigt et de recroiser ses bras contre son torse.

 
Citation :
Groupe Serpentard/Serdaigle.
Miss Nott. s'adressa t-il sans battre un cil. Que pouvez-vous me dire sur les épouventards. Queenie Nott, issue d'une famille de sang pur reconnue, son nom lui faisait horreur, ceci étant, elle était de la maison Serdaigle et de ce fait il en arrivait presque à l''encadrer' pour l'instant... cela serait compter de sombres heures qu'il passerait en sa compagnie plus tard. S'il savait... il lui en ferait baver devant toute la classe. Avant même qu'elle ne dise mot il reprit. Debout, devant vos camarades en face de mon bureau, d'une voix forte pour que tous vos petits camarades vous entendent. 

Citation :
Groupe Gryffondor/Poufsouffle.
Miss Miller. Un temps à l'analyser, il trouverait de quoi la mettre en retenue, pour un lien, un devoir et surtout pour son plaisir. Après tout, elle n'avait de sang pur que celui de son père, hors... elle était déjà engagée à MacNair d'après son paternel, si les MacNair finissaient par apprendre qu'elle n'était pas sang-pur, quel drame cela serait ! Naturellement l'information hasardeuse ne viendrait pas de lui... peut-être trouverait-il un pion ou peut-être qu'un idiot se chargerait sans qu'il n'eu besoin de lui toucher deux mots. Quoiqu'il en soit. Papa Miller désirait et Fawley appréciait mettre des heures de colle, d'une pierre deux coups. Dites moi tout sur les épouventards, vous avez un quart d'heure, devant vos camarades, sur l'estrade naturellement, pour que tout le monde puisse vous entendre et admirer cette grande connaissance qui circule autour de vous et qui arrive presque à vous mettre en retard. D'un geste de bras il l'invita à se lever et à se diriger vers la petite estrade.

.....................................................


THE NIGHT IS DARK & FULL OF TERRORS
When we stop looking for monsters under the bed when we realize They're inside of us. ©️ okinnel.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 101
✎ Date d'arrivée : 07/11/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 5ème
✎ Profession: Étudiant
✎ Inventaire:
Mar 27 Déc - 23:20
ft Mr. Fawley et les élèves de 5è années Serdaigle et Serpentard

Cours de DCFM



Ce matin-là, je n'avais aucune envie de me lever. DFCM.

Joie de revoir ce cher professeur Fawley qui faisait les yeux doux à ma chère maman. Et que je ne supportais pas des masses, malgré qu'il agisse comme un protecteur envers moi. Evidemment, année des buses, je me devais d'être excellent. C'est donc rapidement que je me dirigeais, après avoir dévoré quelques vivres, vers la salle de défenses contre les forces du mal. JE réussis rapidement à me glisser dans la salle, avant que Flintounet commence son discours.

- B'jour professeur! Vous avez bonne mine, comme d'habitude pas vrai?


Rire de la salle. Génial.

Voyanr l'armoire, je ne pus m'empêcher de réprimer un sourire crispé. L'épouventard. Mon pire cauchemard. Je sais exactement ce qui risque d'apparaître. Et cela me terrifie.

Je m'assied alors à une table, aux cotés de Macmillian. Toujours aussi studieux celui-là. COmme moi.

Je me tais alors quand Fawley déblattère son discours de rentrée. Toujours la même chose. Toujours les mêmes sujets, mais je ne dis rien. Je veux que maman soit fière.

Quand il intérroge Nott, je ne peux m'empêcher de sourire en coin en levant les yeux aux cieux. Les serdaigles sont réputés pour être les plus intelligents et de tout savoir. Pff... un ramasserie de bêtises. Je suis sûr que Nott va bafouiller ou un truc dans le genre.

Je regarde Fawley la fixer d'un regard noir. Oh oui, il la déteste. Ca se ressent dans ses traits.



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 629
✎ Date d'arrivée : 22/12/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 5ème année
✎ Profession:
✎ Inventaire: oreilles à rallonge
Mer 28 Déc - 23:24



Défense contre les Forces du mal #1

Serdaigle et Serpentard

 
Un peu de bruit dans le dortoir, Alec ouvre les yeux. Son voisin est en train de s'affairer et il n'est pas très discret. Mais tant mieux, il est l'heure de se lever et de se préparer pour une journée de cours intense, le jeudi étant la plus chargée pour notre petit Serdaigle. Alec se redresse sur son lit, enfile ses pantoufles et attrape sous-vêtements, vêtements et uniforme propre pour filer dans la salle de bain. Après une douche bien chaude rapide et son uniforme sur les dos, le jeune homme se plante devant le miroir et entame son rituel du matin : se coiffer. Pourtant peu porter sur l'apparence, Alec avait toujours passé un temps fou devant la glace de la salle de bain pour s'occuper de ses cheveux et cela avait le don d'énerver Ivory et Esther qui se défoulaient alors en tambourinant à la porte le plus fort possible. Mais là, pas de soeurs casse-pied, il avait tout son temps.

Enfin pas trop quand même... Une fois satisfait du résultat, il repassa par le dortoir attraper ses livres pour la journée plus quelques uns pour ses lectures personnelles puis fila vers la Grande Salle, chargé comme une mule. Assis à la table des Serdaigle, il avala trois toast beurrés, un jus de citrouille et quelques petits gâteaux. Depuis cet été son appétit semblait s'être décuplé mais il n'avait pas pris un gramme pour autant. Et vu la taille qu'il faisait, les centimètres tardaient à venir aussi.

Quelques uns de ses camarades de cinquième année commençait à quitter la Grande Salle pour se diriger au premier étage, il suivit le mouvement. Arrivé devant la salle, il posa son sac qui pesait au moins trente-six tonnes à terre un instant mais la porte s'ouvrit à la volée. Le cours allait commencer. Alec suivit ses camarades, salua le professeur d'un signe de tête et s'installa à l'une des extrêmités des tables. Alec avait toujours été très studieux mais ne participait que rarement en cours, préférant observer et écouter et ayant peu d'intérêt dans le fait de faire gagner des points à sa maison.

Devant lui se dressait l'armoire qui contenait un épouvantard. Alec soupira. Il détestait les cours de révision, par principe réviser c'est revoir quelque chose que tu connais déjà et donc pas d'en apprendre des nouvelles... Enfin, la voix de Flint Fawley, leur professeur, s'éleva. Il confirma le sujet du cours puis il demanda à Queenie Nott de venir se placer devant la classe pour leur parler des épouvantards. Alec croisa le regard de sa camarade, l'air de lui dire bonne chance. Il ne doutait pas un seul instant qu'elle aurait la bonne réponse mais Fawley était quelqu'un de dirons nous... imprévisible et se retrouver au tableau dans son cours n'était jamais synonyme de partie de plaisir. Quoique, c'était toujours très intéressant...






Code par Phantasmagoria.

Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Lun 2 Jan - 23:31

Cours de DCFM

ft. les 5e année, Serdaigle & Serpentard


 
« L'épouvantard »
L’épouvantard, Queenie l’avait étudié, comme tous les élèves, en troisième année. Elle avait ressenti la peur liée à cette créature. Se retrouver devant ce dont on craignait le plus, c’était… déstabilisant. La Serdaigle se souvenait de sa première expérience. L’affolement avait pris possession de son corps, son coeur était descendu dans ses entrailles, l’envie de vomir se propageait plus vite que la lumière... Elle n’était pas parvenu à exécuter le sortilège sur l’épouvantard. Comme beaucoup d’autres d’ailleurs. Il lui avait fallu plusieurs essais avant de pouvoir lancer correctement un sort efficace. Plus d’un an, à vrai dire. C’était comme ça. La défense contre les forces du mal était la seule matière qui posait vraiment problème à la cadette Nott. La partie pratique, tout du moins. Pour la théorie, c’était comme n’importe quel autre cours. Il fallait étudier, se renseigner, apprendre. Rien de bien sorcier.

La forte de la classe se ferma, signe que le cours allait débuter. Le silence régnait toujours plus ou moins en maître dans la salle de monsieur Fawley. Probablement car le professeur était un homme qu’on ne voulait surtout pas énerver. Il savait se faire respecter. Par peur ou par autre chose, le résultat était ce qu’il était. Le sujet du cours, bien que connu des étudiants, fut abordé. Les épouvantards, comme prévu. Des mains se levèrent pour d’éventuelles questions, mais furent complètement ignorées par l’adulte.

Le professeur fonça dans sa direction. Queenie écarquilla les yeux de surprise. Que voulait-il ? Elle ne pensait pas avoir enfreint la moindre partie du règlement pourtant ! Le coeur battant d’appréhension, elle attendit le verdict et la sentence. Un doigt se posa sur son pupitre. Ses mains à elle, posées sur la table, se rétractèrent immédiatement. Le sorcier plongea son regard dans le sien. Un regard noir qui semblait vouloir sonder chaque parcelle de son esprit. Elle frissonna sous la puissance des prunelles de son professeur. Le silence berçait ce moment et monsieur Fawley se redressa. “Miss Nott. Que pouvez-vous me dire sur les épouvantards. Debout, devant vos camarades en face de mon bureau, d'une voix forte pour que tous vos petits camarades vous entendent.

L'interpellée déglutit difficilement. Parmi tous les élèves, il fallait que ce soit elle qu’il interrogeait. Quelle surprise. Se servant de ses mains comme appui, la sang-pure se releva et droite comme un I, elle se plaça face au bureau du sorcier. Le regard des collégiens était soit fixé sur elle, soit sur son professeur qui était resté devant son pupitre, attendant visiblement qu’elle se tourne en ridicule. “Un épouvantard est une créature magique qui a le statut de non-être, aussi appelé Apparition Spectrale d'Origine Non Humaine.” Le ton monocorde et scolaire qu’elle utilisait prouvait qu’elle faisait de son mieux pour restituer toutes ses connaissances.

Il peut changer d’aspect autant de fois qu’il le veut et cela très rapidement. On peut juste entendre le bruit d’un claquement de fouet avant qu’il ne change de forme. Il se transforme toujours en quelque chose de très effrayant pour la personne en face de lui, sa plus grande peur.  Plus l’épouvantard absorbe la peur et les sentiments négatifs d’une personne, plus il grandit et devient puissant.” Elle s’accorda une brève pause afin de reprendre son souffle. “Un épouvantard peut devenir très dangereux car il possède les capacités des formes qu’il prend. L’exemple le plus significatif est celui du Détraqueur. Un épouvantard qui se transforme en Détraqueur prend ses capacités, même si elles ne sont pas aussi fortes que celles de la créature réelle. Les personnes qui ne peuvent pas combattre un épouvantard peuvent devenir folles si elles restent trop longtemps à leur contact...” Queenie remarquait que quelques élèves commençaient à bailler, mais elle n’avait pas encore terminé. “On les trouve le plus souvent dans des endroits sombres et renfermés, comme les placards, sous les lits, dans les armoires. A l’extérieur, ils se cachent dans les forêts et dans les ruelles sombres. On peut les localiser facilement car ils font trembler ou grincer les endroits où ils se cachent. La seule façon de les neutraliser est de leur lancer le sortilège “Riddikulus”. Il faut se concentrer et imaginer une forme très ridicule pour l’épouvantard. Le but est de vaincre sa peur. Il est possible que l’épouvantard ne soit pas neutralisé tout de suite, selon la puissance de la créature et du sorcier. Un épouvantard meurt en laissant une traînée de fumée derrière lui.

Queenie s’humidifia les lèvres, force d’avoir trop parlé et attendit la contre-attaque de Flint Fawley.

 

 

code by ORICYA.


avatar
Féminin
✎ Parchemins : 1247
✎ Date d'arrivée : 11/11/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 5ème année
✎ Profession: Etudiante
✎ Inventaire:
Mer 4 Jan - 21:14

Cours de DCFM : l'épouvantard
Ft. Gryffondor & Poufsouffle
Le cours débuta aussitôt qu'elle fut assise. Il avait eu chaud, surtout avec ce Flint. S'il n'allait pas la mettre en retenue à cause de son presque retard, elle pouvait être sûre qu'il trouverait bien vite un autre prétexte. Ce professeur avait l'air d'avoir une sérieuse dent contre elle, allez savoir pourquoi. Dans tous les cas, le cours allait porter sur un rappel des épouvantards. Super, elle avait horreur de ça.

Le professeur Flint commença donc à arpenter la classe, jetant des regards froids à certains, et elle ne faisait pas exception à la règle. Il régnait une sale ambiance dans la classe. Bien que Sasha aimait beaucoup la matière qu'ils voyaient en cours de DCFM, aller en cours était presque un supplice.

C'est alors qu'il s'arrêta juste devant son pupitre.
« Miss Miller. » La dénommée relava alors la tête afin de le regarder. « Dites moi tout sur les épouventards, vous avez un quart d'heure, devant vos camarades, sur l'estrade naturellement, pour que tout le monde puisse vous entendre et admirer cette grande connaissance qui circule autour de vous et qui arrive presque à vous mettre en retard. »

Le visage de la lionne se décomposa bien vite. Evidemment, elle aurait pu s'en douter que ce serait elle qu'il allait l'interroger. Mais de là à aller devant toute la classe... Elle se mit doucement sur ses pieds, regardant Sileas au passage avec des yeux qui voulaient dire "aide moi". Elle se dirigea vers le devant la salle de classe afin de faire face à tout le monde. Qu'est-ce qu'elle détestait ça. Certes, elle n'était pas timide de nature, mais là c'était un peu poussé sur les bords tout de même. Elle s'éclaircit légèrement la voix avant de commencer.

« Un épouvantard est un non-être. Cela veut dire qu'il n'est pas spécialement vivant. C'est une créature qui peut changer d'aspect à volonté et qui prend toujours la forme de ce qui nous fait le plus peur. Cela peut être une créature, un animal, une personne,... Les formes que prennent un épouvantard peuvent être dangereuses, car en plus de se transformer en ce qui nous terrifie, il en prend aussi les capacités. Il se nourrit des émotions, particulièrement de la peur. Il peut devenir de plus en plus puissant et fort s'il parvient à en absorber assez. On les trouve dans des endroits sombres et confinés. Les armoires, par exemple. Ou encore en dessous de lits. Ces différents endroits se mettent à trembler et à bouger si un épouvantard est présent. Le sortilège pour les vaincre est "Riddikulus". Ce sort n'est pas si simple que ça car il demande beaucoup de concentration. Aussi, pour qu'il soit vraiment réussi, il faut penser à la chose la plus ridicule possible pour l'épouvantard. »

Elle s'arrêta net, ne pensant à rien d'autre sur le moment. Elle avait sûrement oublié des choses, mais elle s'en fichait un peu. Elle pensait en connaître suffisamment, surtout après avoir été prise par surprise comme cela. Elle attendit maintenant la réaction de Flint. Qu'allait-il encore trouver pour la rabaisser, maintenant ?
© Belzébuth



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 1312
✎ Date d'arrivée : 22/08/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Professeur de DcFM & Directeur de Poufsouffle
✎ Inventaire: Polynectar (x2)
Sam 7 Jan - 17:13
Groupe Serdaigle/Serpentard a écrit:
- Mr MacNair vous viendrez me voir à mon bureau après les cours.

Fut la note qu'il glissa sans entrain au Serpentard avide de faire le pitre.

Sa victime sélectionnée, l'homme ne la lâcha pas d'une semelle visuellement. La silhouette se leva, raide comme un piquet, fit le tour et se dirigea vers son bureau tandis que l'homme se tournait sur lui-même et posait à présent son fessier sur le bureau devenu célibataire de l'élève. Son regard hostile se focalisa sur la bouche de la personne, ses yeux, sa posture, ses mains, dans l'unique but de la déstabiliser plus encore.

Voilà que les lèvres de la jeune fille s'activaient à présent. Bras croisés, il n'en rata pas une miette jusqu'à ce qu'elle eu fini son exposé. Un silence se répandit tandis qu'on attendait enfin son verdict.

Groupe Serdaigle/Serpentard a écrit:
- Miss Nott, si j'avais dans l'optique d'écouter un exposé aussi plat avec un interprète aussi expressif qu'un fangieux, je me serais contenté de vous faire réciter votre livre à votre place. L'homme se releva sous quelques ricanements, se détachant du pupitre de la Serdaigle et l'invita, d'un signe de main qu'on adresse à une mouche, à se rasseoir. Cinq points pour Serdaigle.

Groupe Gryffondor/Poufsouffle a écrit:
L'homme sorti sa montre à gousset, soupira puis la rangea en reposant ses yeux sur la Gryffondor.

- Miss Miller, je vous ai demandé un exposé de 15 minutes, non un résumé de 4 minutes 50 . Un bandimon aurait retenu davantage mon intérêt que la pauvre prestation que vous venez de nous faire. Il soupira sous quelques ricanements qu'il ignora, se remit droit, invita l'élève à reprendre place. J'accorde tout de même cinq points à Gryffondor.

Ajouta t-il en regagnant le devant de la classe, croisant sa victime retournant à sa place au passage. L'homme n'ajouta rien à l'exposé, pour plus d'information ils n'auraient qu'à revoir leurs livres de Défense contre les Forces du Mal. Refaisant face à la classe, il cibla de sa baguette l'armoire, refit le tour de la classe des yeux.

- Bien, ne perdons pas davantage de temps. Tous le monde debout, en file. Le premier qui intervient dans la pratique de son petit camarade pourra dire adieux à la prochaine sortie à Pré-au-Lard autorisée. Nouvelles victimes repérées. Tandis que les élèves prenaient place à la queue-leu-leu face à l'armoire.

Groupe Serdaigle/Serpentard a écrit:
- Welling ouvrez la marche. Fit il en posant ses prunelles de glace sur le Serdaigle dont le simple nom lui suffisait à retrousser le nom rien qu'à penser à son idiote de sœur.

Groupe Gryffondor/Poufsouffle a écrit:
- McFly passez devant. Fit-il en grimaçant devant le gryffondor au sourire trop fréquent à son cours surtout depuis que sa voisine Miller avait été interrogée.

- Et n'oubliez pas, Riddikulus. Insista-t'il alors en ouvrant l'armoire sans attendre que le premier élève soit prêt.

.....................................................


THE NIGHT IS DARK & FULL OF TERRORS
When we stop looking for monsters under the bed when we realize They're inside of us. ©️ okinnel.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 629
✎ Date d'arrivée : 22/12/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 5ème année
✎ Profession:
✎ Inventaire: oreilles à rallonge
Dim 8 Jan - 21:19



Défense contre les Forces du mal #1

Serdaigle et Serpentard

 
Queenie se leva, l'air légèrement mal à l'aise et vint se poster devant ses camarades de Serpentard et de Serdaigle comme l'avait demandé le professeur Fawley. Elle entama alors un exposé sur les épouvantards. Rien de bien nouveau... Alec n'écouta que d'une oreille distraite et observa à la place ses camarades, tentant de se rappeler quels étaient leurs épouvantards.

Lors de leur troisième année, Welling avait certainement été le seul à apprécier cette leçon. Elle lui avait permis d'en savoir plus sur ses camarades en découvrant leurs peurs les plus profondes. En découvrant leurs peurs, Alec avait eu le sentiment de pouvoir les comprendre mieux, les analyser encore un peu plus. A cette époque, il avait encore peu d'amis et les regards discrets et emplis de curiosité qu'il avait porté sur ses camarades lors de cette leçon n'avait pas accentué sa popularité. Mais, il ne regrettait rien. Cette leçon avait été d'autant plus appréciable qu'il ne mit pas beaucoup de temps à apprendre à vaincre l'épouvantard. Alec, n'était pas mauvais pour la Défense contre les Forces du Mal mais il n'avait pas de don particulier. Cette facilité, relative, à vaincre son épouvantard provenait du fait qu'il n'avait pas bien compris pourquoi il avait cette forme là... Comme quoi, l'on peut être bon pour comprendre et analyser les autres et être très mauvais quand il s'agit de le faire sur soi-même...

L'exposé de Queenie pris fin et la voix de Flint Fawley s'éleva de nouveau. Il appel notre jeune Welling qui après avoir croisé le regard de son professeur se leva et vint se placer devant l'armoire. Mais, à peine eut-il le temps de sortir sa baguette que l'armoire s'ouvrit violemment, laissant s'échapper un grand Runespoor d'un orange vif. Alec se figea.

Son épouvantard n'avait pas changé en deux ans mais la vision de ce serpent à trois têtes, chacune possédant une fonction différente et connues pour ne pas s'entendre entre elles, lui fit un tout autre effet. Ce que ce serpent signifiait pour Alec était devenu limpide... L'immense serpent ondulait vers lui, les trois têtes dardant dangereusement leur langue dans sa direction et les crochets de la tête la plus à droite brillants de venin. Le poing serré sur sa baguette, Alec ne bougeait pas. Soudain il entendit un bruit de chaise derrière lui qui le fit revenir à la raison.

- Riddikulus s'exclama-t-il

Tout à coup la créature mythique se mit à chasser sa propre queue jusqu'à faire des noeuds avec elle même. Quelques rires s'élevèrent derrière lui et Alec se décala pour laisser place à l'élève suivant. Finalement ce cours de révision n'était peut-être pas si inutile. Le Serdaigle leva les yeux vers son professeur pour observer sa réaction face aux peurs profondes de ses élèves.








Code par Phantasmagoria.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 269
✎ Date d'arrivée : 17/10/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 5ème année
✎ Profession: Étudiant
✎ Inventaire:
Mer 11 Jan - 20:08
ft. 5ème année Poufsouffy/Gryffy
Cours de Défense contre les Forces du Mal

Attention : Danger.


Sasha était arrivée tout juste en cours, vraiment tout juste, elle avait dû faire un arrêt aux toilettes, ses fouffes peut-être ? Déjà installé il lui fit un sourire brillant comme pour sous entendre qu'il était arrivé avant elle, l'exploit. Elle s'installa et Sileas reporta son regard sur l’armoire-de-la-mort qui tue. Non, parce que vu les bruits chelous il avait dû enfermé un chien sur le point de crever ou un élève pour le punir, à moins que ce ne soit un épouvantard ? 

Okè. C'était un épouvantard. Fawley venait de le confirmer. Oh Non. Stay cool Sileas. En cinquième t'y arriveras bien sûr ! Y avait pas de quoi paniquer. 

Le Gryffondor ne pu s’empêcher de ricaner quand le professeur s'adressa à sa meilleure amie et la convia à faire étalage de ses connaissances devant tout le monde, Crystal lui donna un coup de coude pour qu'il se taise tout en donnant un regard encourageant à sa meilleure amie. Les filles. 

Un sourire mesquin scotché aux lèvres, voilà qu'il écoutait à présent la jeune fille en battant des cils fougueusement pour tenter de la déconcentrer et/ou de la faire exploser de rire devant le professeur. Si l'idée était bonne, la jeune fille n'en fut pas désarmé pour autant et fit le tour de l'épouvantard. Tellement barbant ! Restait à attendre le verdict du professeur... qui fut magique, pouffant de rire complètement, le garçon s'obligea à mettre ses mains devant sa bouche cette fois, feintant une toux grotesque tandis qu'il regardait son amie revenir. Espèce de bandimon, qu'il lui dirait pour rire après les cours.

Fawley se remit en mouvement, sous les mouvements moqueurs d'un doigt pointé sur Sasha et d'une large bouche riant sans bruit de la part du garçon, puis se tourna et fit mine qu'ils avaient fini de tourner autour du pot. Son sourire moqueur à Sasha perdit de son éclat quand son nom fut cité pour ouvrir 'le bal de la honte'. Come on boy. Get your crayon.

Alors que les élèves s'étaient à présent mit en ligne, sa silhouette se glissa tout doucement en tête de file, main tremblotante voilà qu'il acquiesçait être prêt, quoique Fawley avait l'air de pas mal s'en ficher en fait. Surgit alors sous un cri aigu du garçon dont il se serait passer, un aigle noir, un énorme requin, le grand blanc... requin qu'on ne voit pas en Irlande et POURTANT, POURTANT, il avait vu CE film... et c'en était foutu depuis. Foutu. Les requins qu'il voyait à la pêche avec son père, lui faisait un drôle d'effet, la peur d'en voir un énorme débarquer voulant le tuer.

Sileas se recula, heurtant la personne de derrière, lui marchant sur les pieds si on cherche le détail, mais il fut repousser par le pouvoir de l'amitié... ouais bah franchement ils pourraient intervenir hein. La mâchoire crispée, le garçon frémissait devant ce requin dégueulasse avançant difficilement vers lui mais claquant la gueule si fort qu'il en aurait eu des vertiges.

- Rikkiludus ! Mon gars apprends à retenir une formule, s'il te plait. Le garçon pu entendre quelqu'un se frapper le visage à l'arrière. 
- Riddikulus triple idiot. Lui chuchota Crystal. 
- C'est ce que j'ai dis, marmonna t-il en retour sous les airs de sa meilleure amie, il reprit fermement sa baguette, diantre qu'est-ce qu'il suait.
- Rillidudus !
Okè la il s'était bien entendu dire n'importe quoi. Le trac ! Les mâchoires du requin se rapprochèrent. Maman. Et une putain de pauvre larme à la con venait de spitter de son œil ! Top la gêne quoi ! 
Encore quelqu'un le poussant... fait chier. Et Fawley qui claquait limite du pieds tellement il se faisait chier. Connard.
- R.i.d.d.i.k.u.l.u.s. prit la peine de répéter une voix tout bas à son intention.
Ouais bah ça il le sait, il est pas con tout de même !
- RIDDIKULUS ! Fit-il fermement. Ovation d'anges dans sa tête. Alléluia. Du Grand Blanc se mit à sortir un bruit immonde semblable à un pet et... la créature se dégonfla, volant à travers la salle avant de retourner dans l'armoire sous les ricanements du garçon. C'était marrant !

Big Smile, voilà que le garçon se congratulait en applaudissant et en retournant à sa place. Chui trop doué. Fit-il tout bas, satisfait, péteux, retournant à sa place, regardant qui ferait mieux que lui.



Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Jeu 12 Jan - 23:33

Cours de DCFM

ft. les 5e année, Serdaigle & Serpentard


 
« L'épouvantard »
Ses lèvres se taisaient, elle avait terminé d’exposer ses connaissances. Le silence régnait en maître dans la classe et Queenie regardait son professeur, qui ne disait rien. “Miss Nott, si j'avais dans l'optique d'écouter un exposé aussi plat avec un interprète aussi expressif qu'un fangieux, je me serais contenté de vous faire réciter votre livre à votre place.“ Ses poings se crispèrent et elle se mordit violemment sa lèvre. La Serdaigle ne contrôlait pas ses émotions et sa frustration se voyait sur son visage. Néanmoins, elle savait parfaitement que si elle répondait à l’enseignant, il se ferait un plaisir de la rabaisser encore plus. Il donna cinq points pour sa réponse - qui en méritait bien plus selon elle - et lui fit signe de se retrouver sa place. Il agissait comme s’il était le roi et elle détestait ce genre de comportement. Pourquoi lui avait-on donné un poste aussi important ? Il n’était pas du tout pédagogue !

Tandis qu’elle rageait contre le sorcier, celui-ci expliquait la suite du cours. Deviner ce qui allait se passait était simple. L’armoire, importée juste pour cet exercice était une piste fiable. Ils allaient affronter un épouvantard. Ce n’était pas un premier entraînement pour la classe de cinquième année. Leur premier essai datait de leur troisième année. Queenie n’avait pas réussi à vaincre son épouvantard. Et elle n’avait pas eu beaucoup d’occasions de pratiquer le sortilège devant la créature. C’est donc assez anxieuse qu’elle rejoignit la file. Le premier à passer était Alec.

Il réussit parfaitement son mouvement, mais son absence avait été remarquée de tous. La jeune fille ne pouvait que comprendre ce à quoi on pouvait penser lorsque l’on devait faire face à sa plus grande peur. Peu de personnes pouvaient passer outre la sensation qui les prenait au fond de leur ventre. Il fallait l’affronter, aller de l’avant, avant de pouvoir trouver la force de stopper l’épouvantard. Les élèves passèrent les uns après les autres sous les remarques persifleuses du professeur Fawley. Et puis, ce fut à son tour.

La créature savait exactement en quoi se transformer. La forme du Sinistros de l’élève avant elle se dissipa et d’un coup pétant, l’épouvantard se changea en un homme. Queenie le connaissait bien. C’était son père. Théodore Nott avait toujours été un modèle pour la sang-pur. Il était strict et parfois distant, mais il aimait profondément sa famille et ferait tout pour la protéger. Elle le savait parfaitement et c’était précisément ce qui lui faisait peur. A première vue, cet homme n’avait rien de particulier. Il marchait dans sa direction, la baguette en droite, habillé en sorcier. Une cape noir, un masque argenté dans la main gauche. Et sur ce bras gauche figurait un petit symbole bien distinctif. Tous les élèves attentifs en cours d’histoire - ou issus de sorciers - connaissaient ce symbole. La marque des ténèbres.

La respiration de la cadette Nott s’accéléra alors que le visage de l’épouvantard s’éclairait au soleil. Ses yeux étaient noirs sans iris. A l’endroit où était placée la marque, du sang coulait. Comme si le tatouage était profondément gravé dans sa chaire. Queenie ferma les yeux, le spectacle était trop lourd pour elle. Elle plus que quiconque savait très bien que jamais son père n’avait fait partie des mangemorts. Il n’avait rien fait, il était innocent de tout crime. Mais les rumeurs couraient encore et elle s’acharnait à le défendre, lui et sa mère. Sa main serrait sa baguette. Elle devait y arriver, elle ne pouvait pas échouer.

Riddikulus !” tonna-t-elle. L’épouvantard recula d’un pas, mais ne semblait pas plus ébranlé que cela. Ca ne fonctionnait pas. Qu’est-ce qui clochait ? Maltraitant sa lèvre pendant que la créature se rapprochait d’être, elle lança plusieurs fois le sort sans parvenir à bien viser, ou à atteindre son père. Elle ne pouvait pas penser à quelque chose de drôle. Tout ce qui lui venait à l'esprit ne fonctionnait pas. La Serdaigle n’allait jamais y arriver et était bien loin de la fille sûre d’elle qui récitait son cours devant toute la classe.

 

 

code by ORICYA.


avatar
Masculin
✎ Parchemins : 1312
✎ Date d'arrivée : 22/08/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Professeur de DcFM & Directeur de Poufsouffle
✎ Inventaire: Polynectar (x2)
Sam 14 Jan - 23:59
L'homme observa sa première victime, n'étant professeur de défense contre les forces du mal que depuis cette année, il ne connaissait aucun épouvantard de ses étudiants ci présent, mais se ferait un plaisir de les découvrir et d'en prendre bonnes notes. Certains d'entre eux sueraient assurément, d'autres y mettraient fin trop rapidement que pour le satisfaire entièrement dans ses plus bas besoins. Mémoire visuelle, tout prendrait forme dans son 'death note' à la fin de la classe, qui sait, peut-être serait-il inspiré par une peur qu'il pourrait mettre en pratique ?

Son choix de premier de file était fait, son regard glacial se posa sur lui.

Groupe Serdaigle/Serpentard a écrit:
Welling fils, rien à voir avec son idiote de sœur de Serpentard. Le serdaigle était, comme beaucoup de sa maison, sérieux. Le garçon se saisi de sa baguette et... un Runespoor prit place en guise de crainte. L'homme fronça les sourcils, il lui serait difficile voir impossible de le confronter à un 'vrai', croisant les bras il observa l'élève, d'abord hésitant, ce dernier se rattrapa bien vite pour en finir avec sa peur.

- Bravo Welling, fit-il sans joie. Vous venez de me démontrer que contrairement à votre sœur, vous avez un avenir. Suivant. Il congédia d'un geste l'élève et regarda les suivants jusqu'à finir sur la jeune Queenie Nott. Sang-pur tout aussi sérieuse qu'il avait cassé quelques instants plutôt par le discours sans vie qu'elle avait donné, même le professeur Binns était plus entraînant, pour ce qu'il s'en souvenait.

Oh, quelle surprise, si ce n'était pas son père... marqué ? Le professeur fronça les sourcils, après tout, outre quelques adultes dont son père faisait parti, il ne connaissait pas l'identité de tout les mangemorts voir même de celle des néo-mangemort. Intrigué, Flint se jura de prêter plus d'attention aux hommes présents lors des réunions et de se renseigner auprès de sa famille concernant les Nott.

Ainsi donc, elle avait peur du parti de son père ? Elle doutait de lui ? Quelle enfant exemplaire ! Touchant. La serdaigle tenta un riddikulus, mais en vain, ce dernier n'eu aucune répercussion, pas plus que les autres sorts lancé.

- À l'évidence, Miss Nott, j'ai fais erreur en vous comparant à un fangieux, même un veracrasse aurait été plus réactif. Fit-il sombrement avant de claquer des mains. Mettez fin à cette touchante réunion de famille voulez-vous ? A moins que vous ne doutiez à ce point de votre paternel ? Peut-être, faudrait-il en toucher deux mots aux aurors ? Ils sont dans le château, autant en profiter vous ne pensez-pas ? S'acharna t-il amoureusement pour la faire rebondir et en finir autant que pour son petit plaisir personnel d'enfoncer le clou plus encore.

Groupe Gryffondor/Poufsouffle a écrit:
Sileas McFly, l'imbécile heureux. Loin d'être du genre à soutenir ses camarades, il se foutait d'eux et tentait presque le miracle de les faire plonger en retenue également. Voilà qu'il avançait... aussi lent qu'une limace. L'épouvantard fut lâché et l'homme roula des yeux, comment pourrait-il amener un requin pour le faire succomber ? Ses tentatives de se soustraire à l'épouvantard le firent serrer la mâchoire. Était-il possible de faire plus bête que lui ? Comment ses parents avaient ils eu la patience nécessaire pour ne pas le noyer à sa première bêtise ?!

Le garçon hurla de rire, futile, puis s'en alla tout fier d'avoir réussi après deux échecs des plus honteux, sans compter la larme qui n'avait pas manqué de se manifester. Pathétique. Ne prenant pas la peine de faire un commentaire pour un tel guignole, le professeur fit mine d'appeler au suivant et ainsi de suite.


HRP:
 

.....................................................


THE NIGHT IS DARK & FULL OF TERRORS
When we stop looking for monsters under the bed when we realize They're inside of us. ©️ okinnel.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 1247
✎ Date d'arrivée : 11/11/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 5ème année
✎ Profession: Etudiante
✎ Inventaire:
Dim 15 Jan - 20:25

Cours de DCFM : l'épouvantard
Ft. Gryffondor & Poufsouffle
La Gryffondor serra les dents pour ne pas répliquer à son cher professeur. Bien qu'elle s'attendait à une réponse de la sorte. Heureusement qu'elle arrivait à gérer un tant soit peu son sang-froid. Alors qu'elle retournait à sa place - ne manquant pas au passage de jeter un regard noir à Sileas pour avoir tenté de la déconcentrer - Fawley lui accorda tout de même 5 points pour sa réponse. "Encore heureux" pensa-t-elle. Elle en avait tout de même dit assez pour récolter ces points. Son discours était peut-être monotone, mais d'un autre côté elle n'avait pas forcément cherché à le rendre dynamique.

Tout le monde se mit alors debout, en file pour pouvoir réaliser l'exercice de l'épouvantard. Elle n'empêcha pas un petit rire de sortir de sa bouche en entendant que Sil devait passer le premier. On récolte ce que l'on sème ! Elle se plaça derrière lui, lui jetant un regard un peu moqueur. Mais c'est qu'il n'avait plus l'air aussi confiant maintenant. Sa main tremblait un peu, et elle ne put s'empêcher de penser que c'était à son tour, juste après. Elle recula un peu afin de laisser un peu plus de place à son meilleur ami. Crystal était juste derrière elle. Elle lui sourit avant de se remettre face à l'armoire de la mort.

Un requin, tel était la plus grande peur de son ami. Mais ça, elle le savait déjà. Ce n'était pas la première fois qu'ils faisaient face à cette créature en cours, après tout. Il était tout de même impressionnant. Une chose était sûre, elle ne voudrait pas se retrouver face à une bête comme celle-là. Elle entendait Sil se débattre avec la formule et Crystal qui lui soufflait la bonne prononciation. Le requin allait finir par le bouffer s'il ne s'activait pas un peu plus. Par miracle, il réussit quelque secondes plus tard et l'horrible animal se dégonfla et vola à travers toute la classe.
Le professeur Fawley roula des yeux et ne prit même pas la peine de répondre. Puis ce fut son tour. Sasha déglutit difficilement et se positionna en tête de file, baguette sortie. Elle savait ce qui l'attendait et elle n'était pas encore prête. Elle ne le serait jamais. Mais il fallait qu'elle continue de se dire que ce n'était pas vraiment vrai.

Alors que l'armoire se rouvrait, Sasha souffla un bon coup pour se donner du courage. Puis, elle vit que la pièce s'était beaucoup assombrie. Beaucoup trop pour être normal, même. Les murs autour d'elle avaient changé d'aspect. Ils étaient en bois et étaient bien trop proches d'elle. On croirait même qu'ils se rapprochaient d'elle. Une armoire. Elle était enfermée dans une armoire. D'aussi loin qu'elle s'en souvienne, elle avait toujours eu peur du confinement. Mais elle savait que dans sa petite enfance, ce n'était pas le cas. Cela avait commencé quand son père l'enfermait dans le placard à balai dans la maison pour la punir. Parce qu'elle n'était pas d'accord avec lui, ou simplement parce qu'il en avait marre. Sasha avait passé tellement de temps enfermée là-dedans, qu'elle avait fini par en avoir peur. Les murs se rapprochaient dangereusement d'elle, et elle ferma les yeux. Elle pouvait toujours sentir la présence des autres élèves derrière elle. Son cœur battait de plus en plus fort, mais pourtant elle ne bougeait pas. Elle était comme paralysée. L'impression d'étouffer se fit ressentir et elle respira plus fort, inconsciemment. Elle se revit à l'âge de 6 ans, pleurant et criant pour qu'on la laisse sortir de là. Sasha rouvrit les yeux, un air déterminé dans les yeux. Tendant sa baguette devant elle, elle lança haut et fort :
« Riddikulus. » Elle avait l'air complètement à l'ouest, comme si elle ne ressentait aucune émotions. Elle était totalement détachée de la réalité. Les murs en bois qui étaient auparavant si proches d'elle, prêts à l'écraser se reculèrent. Ils se transformèrent en même temps en deux grandes marionnettes en bois qui dansaient, dont les ficelles semblaient invisibles. Sans un regard pour le spectacle qui se déroulait sous ses yeux, elle se dirigea telle une somnambule vers sa place.
© Belzébuth



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 101
✎ Date d'arrivée : 07/11/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 5ème
✎ Profession: Étudiant
✎ Inventaire:
Mar 17 Jan - 12:22
Génial. Fawley veut se la jouer pince sans rire. Je ne peux m'empecher de lever les yeux au ciel à sa remarque, avant de retourner à mon travail. Ecoutant attentivement l'exposé de Queenie, je ne peux m'empecher de reprendre quelques notes par ci, par là. Les révisions, c'est toujours bien.

Viens place à la pratique. Prenant ma baguette, je surveille des yeux les passages de mes précédents camarades. Weeling junior se débrouille à merveille. Il a l'air plus agréable que sa soeur, ce petit gars.

Voilà mon tour.

Je m'avance, fier comme d'habitude, quand Fawley ouvre l'armoire. Je pensai faire face à ma mère sous Imperium comme il y a deux ans, mais me voilà face à ce moldu de Siléas avec dans ses bras, Sasha. Ils se sourient, s'embrassent. Mon sang ne fait qu'un tour et c'est rapidement que mes mots traversent ma mâchoire.


- Riddikulus!

Le tout se désintègre et l'épouventard retourne dans son armoire. Je soupire, avant de me reculer. Mon dieu, mais qu'est ce que c'était que cette image ridicule? Je ne peux pas avoir peur de Siléas? Si?

Je me sens soudain observer par les autres, tandis que je retourne à mon bureau, les joues rougies. Voilà donc ma plus grande peur: me faire laisser par celle que j'aime pour un moldu de pacotille... Quelle sentence... Je reprends mon bouquin, afin de lire la suite. Je suis tellement honteux. Autrefois, les gens auraient compris, vu qu'ils savent que je suis attaché à ma mère, mais là avoir peur de se faire voler sa copine... Vous y croyez?

Queenie s'avance et je vois au loin l'épouventard prendre la forme de son père marqué. Elle panique, répète plusieurs fois le sort. Elle n'y arrive pas, je le vois bien.

Et contrairement à mon habitude, j'ai comme envie de l'aider. Mais cela voudrait dire aurevoir pré-au-lard... Comment faire...



- Allez Queenie! Tu peux y arriver!

Les gens se tournent encore une fois. Quoi? Macnair encouragé une camarade?

Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Mar 17 Jan - 19:55

Cours de DCFM

ft. les 5e année, Serdaigle & Serpentard


« L'épouvantard »
Son esprit coulait tandis que son regard s’accrochait désespérément à la silhouette de son père. Ce n’était pas vraiment lui, l’épouvantard copiait juste son apparence. Mais cela semblait si réel et la vision de ce tatouage sur le bras de son père bloquait complètement sa concentration. “Il n’est pas un mangemort, Queenie, il ne l’a jamais été.” se répétait-elle dans sa tête. En vain, ses tentatives se transformaient en échecs, elle lançait le sort pour dire de faire quelque chose. Elle ne pensait pas à rien de drôle, rien qui pourrait solutionner sa situation. La Serdaigle était perdue dans le flot de sentiments qui circulaient en elle.

À l'évidence, Miss Nott, j'ai fais erreur en vous comparant à un fangieux, même un veracrasse aurait été plus réactif. Mettez fin à cette touchante réunion de famille voulez-vous ? A moins que vous ne doutiez à ce point de votre paternel ? Peut-être, faudrait-il en toucher deux mots aux aurors ? Ils sont dans le château, autant en profiter vous ne pensez-pas ?

Elle ne dit rien, mais le grincement de ses dents fut sa réponse, de même que la lueur dans son regard. Le professeur cherchait à la déstabiliser encore plus et cela marchait très bien. Pas son insulte, non, plutôt sa menace. “Peut-être, faudrait-il en toucher deux mots aux aurors ?” Comment pouvait-il être enseignant ? Elle ne voulait pas lui donner raison, elle voulait lui crier au visage à quel point elle horripilait les gens comme de son espèce, les personnes qui ne savaient utiliser que le mépris pour se faire entendre, qui ne savaient que rabaisser et briser chaque espoir, chaque mouvement dans le but de voir les autres souffrir. “Dégoûtant.” dit-elle à voix basse, les yeux fixés sur la silhouette de son paternel. On pouvait penser qu’elle parlait de lui, c’était sûrement ce que les autres élèves se disaient.

Allez Queenie ! Tu peux y arriver !” L’encouragement d’Achille sonnait comme une bénédiction aux oreilles de la jeune fille. C’était rare de l’entendre se prononcer en faveur de quelqu’un et elle ne pouvait que remercier son ami pour cela. Ce soutien inattendu lui mit du baume au coeur et elle sentait enfin la force de venir à bout de l’épouvantard. La baguette serrée dans la main, Queenie tenta de se concentrer du mieux qu’elle le put. Ses yeux, férocement fixés sur la créature, observait le moindre détail, elle cherchait celui qui la ferait rire. Puis d’un coup, elle le vit, et lança un Riddikulus à nouveau. Le sort toucha Théodore bis, mais n’en vint pas à bout.

La sang-pur n’abandonna pas pour autant, elle y était presque. Cela se jouait à une simple pensée. Elle mit tout son coeur dans son acte et un puissant jet sorti de sa baguette alors qu’elle criait “RIDDIKULUS !”. D’un coup, l’épouvantard se transforma et prit la forme imaginée par Queenie. Son père rétrécissait à vue d’oeil, rajeunissait. Il atteignit en quelques secondes la taille d’un bébé. On entendait sa voix aiguë, égale à celle d’un consommateur d’hélium, s’époumoner comme jamais alors qu’il tapait fermement du pied. Il faisait un caprice.

Mon père n’a jamais été un mangemort.” répondit-elle au professeur d’une voix polaire, si semblable à celle de sa mère. La cinquième année quitta fièrement sa place et rejoignit ceux qui avaient réussi l’exercice. En passant à côté d’Achille, elle murmura un simple “Merci.



code by ORICYA.


avatar
Masculin
✎ Parchemins : 1312
✎ Date d'arrivée : 22/08/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Professeur de DcFM & Directeur de Poufsouffle
✎ Inventaire: Polynectar (x2)
Jeu 2 Fév - 15:48
L'heure de cours comme de torture touchait à sa fin. Les élèves de la file diminuaient et ne restait à vrai qu'une personne ou deux à passer. Certains avaient sués, deux avaient écopé d'une retenue même, des larmes roulaient sur certaines joues vite camouflées et apaisées par le soutien moral et dégoulinant de niaiserie de camarades trop sympathiques pour vivre sur le long terme.

Montre à gousset à la main, le dernier élève passa et la porte se ferma. Certaines peurs seraient facile à mettre en pratique, enfermer une gryffondor ne demanderait pas trop de travail et d'acharnement, faire passer un père pour un mangemort dans le journal pourrait le faire également après quelques messages envoyés à des contacts divers.

- Bien. J'ose espérer que la prochaine fois, cet épouvantard disparaîtra dans la demi seconde ou dans les deux secondes pour les plus médiocres d'entre vous. Son regard balaya la salle avant de reprendre.

- Pour la semaine prochaine, je vous demande cinq feuilles de parchemin sur le protego, mais surtout sur ses variantes. vu la pause et l'insistance sur le mot variante, il était difficile de rater le point phare du devoir qu'il réclamait.

Le son annonçant la fin du cours se répandit. Vous pouvez sortir. Autorisa t-il, la porte de la classe s'ouvrit d'un mouvement de baguette et l'homme retourna à son bureau sous le brouhaha des élèves et le raclement des chaises.


Résultat en points

Queenie A. Nott : + 15 points Serdaigle
+5 présence en cours
+5 partie pratique
+5 réponse en cours

Erwan MacMillan : + 5 points Serpentard
+5 présence en cours

Sileas McFly : + 10 points Gryffondor
+5 présence en cours
+5 partie pratique

Sasha Miller : + 15 points Gryffondor
+5 présence en cours
+5 partie pratique
+5 réponse en cours

Ruby H. Glover : + 5 points Serdaigle
+5 présence en cours

Achille MacNair : + 10 points Serpentard
+5 présence en cours
+5 partie pratique

Alec Welling : + 10 points Serdaigle
+5 présence en cours
+5 partie pratique


Total
+ 0 Poufsouffle
+ 30 Serdaigle
+ 25 Gryffondor
+ 15 Serpentard


Cours Terminé

.....................................................


THE NIGHT IS DARK & FULL OF TERRORS
When we stop looking for monsters under the bed when we realize They're inside of us. ©️ okinnel.

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

[5ème année] Cours 1 : Cure de rappel - Mr l'épouvantard [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [5ème année] Cours 1 : Cure de rappel - Mr l'épouvantard [Terminé]
» [6ème année] Cours 1 : Cure de rappel - Mr l'épouvantard [Terminé]
» [5ème année][Cours de Potions] Philtre de Paix - Septembre 2022 {TERMINÉ}
» [5ème Année] Cours d'Anglais
» Inscription Cours n°1 - [1ère année ; 5ème année]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia  :: Les Oubliettes :: Les Archives :: Section RPG :: RPs terminés-
Sauter vers: