Visite forcée | Cassandra



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia
Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia Nous sommes en l'année 2019 Le ministère a été attaqué
– un étudiant est mort à Halloween Les néo mangemort sont de retour – L'ordre va t il se
reformer ? Contexte disponible ici-même.

Vous pouvez trouver la liste des personnages prédéfinis ici et les scénarios des membres ici
La liste des avatars utilisés ici.La liste des noms et prénoms ici.

Mais pour ceux qui sont encore plus studieux vous trouverez le planning des cours pour les élèves et ici
celui des professeurs.

Vous voulez une capacité spéciale pour vos personnages ? La demande et les détails c'est par .

Au vu d'un bon nombre de sang-pur, ceux-ci sont à présent limités (Scénario/prédéfinis) sous couvert d'acceptation
du STAFF. Pour en savoir plus, lisez ce sujet.

Poudlard recrute non seulement du personnel, mais nous sommes également à la recherche d'adultes en dehors du forum, sympathisant de l'ordre ou néo-mangemorts. N'hésitez plus à nous rejoindre.

Partagez|

Visite forcée | Cassandra

Invité
Liens et RPs
MessageSujet: Visite forcée | Cassandra Mar 4 Oct - 21:41


Visite forcée
Cassandra & Mary


Mary était d’une régularité terrifiante. Pas plus tard que la veille quelqu’un lui avait fait remarqué qu’elle n’était jamais arrivée en retard à une réunion de bureau, comme si c’était à peine croyable. Ses sourcils s’étaient froncés, son corps s’était tendu alors qu’elle se forçait à répondre poliment à son interlocuteur, un homme d’une quarantaine d’années, le visage bouffi et le ventre gonflé qui s’occupait des finances du département. Il comptait des chiffres, toute la journée, les mêmes. Mary le méprisait. Etre à l’heure n’était tout de même pas un défaut et elle était convaincue que cela l’avait déjà aidé à être dans les bonnes grâces de ses différents patrons. C’était donc bon à prendre d’autant que ce n’était vraiment pas compliqué ; à moins de se faire agresser dans la rue bien sûr mais, même dans ce cas, Mary était persuadée de pouvoir s’en sortir. Elle s’en sortait toujours de toute façon.

Les yeux plongés dans un livre, un retourneur de temps à moitié démonté à côté d’elle Mary notait, à l’aide d’une plume à papote, toutes les informations susceptibles de l’intéresser. Il s’agissait d’un nouvel arrivage que les aurors avaient découvert en arrêtant un criminel qui avait fait Mary ne savait quoi. Ils leur avaient bien sûr envoyé tout cela, qu’auraient-il pu en faire de toute façon ? Les lire ? Non, c’était des hommes d’action ils n’avaient pas le temps de lire « ces traités fumeux dont personne ne voulait entendre parler » pour reprendre l’expression de l’homme qui les leur avait apportés. Mary avait eu envie de lui enfoncer ses ongles dans ses orbites. Il ne méritait pas de voir, ni même de parler si c’était pour dire de telles absurdités. Chapitre suivant. Malgré tous les livres étaient très intéressants, cela faisait maintenant plus d’un an qu’ils n’avaient pas eu une telle entrée de nouveautés et Mary n’était pas la seule à s’être extasiée à les voyant arriver. C’était Noël avant l’heure au département des mystères.

« Mary, n’oublie pas qu’elle arrive dans cinq minutes. »

La trentenaire leva brusquement les yeux de son livre. Son regard, encore absent quelques instants plus tôt, finit par s’agiter et elle hocha simplement la tête pour répondre à son collègue. Mary n’oubliait jamais.

Elle c’était Cassandra Owell, directrice du département de la justice magique et la femme du ministre de la magie qui venait pour inspecter les lieux. Une visite de courtoisie d’après son bureau, une violation de l’intimité d’après Mary. Voilà pourquoi, même si elle avait voulu l’oublier, elle aurait difficilement pu. C’était à elle qu’on avait demandé de s’occuper de la directrice, de lui montrer les yeux, de lui expliquer ce qu’ils faisaient, comment cela se faisaient… sans en dire trop cela dit, les langues-de-plomb n’aimaient pas qu’on traine dans leurs pattes. Une minute avant l’heure prévue Mary ferma brusquement son livre, rangea d’un coup de baguette le retourneur de temps dans sa boîte, fit glisser ses notes dans un dossier et se leva pour aller accueillir leur invitée. Pas ravie pour un gallion Mary s’autorisa un léger grognement en quittant discrètement les yeux pour ne pas déranger ses collègues. Elle qui appréciait tant le calme de ces locaux ne risquaient pas de le briser par simple caprice ; elle en était bien trop respectueuse.

Mary n’attendait que depuis quelques secondes – qui lui semblaient déjà trop longues quand elle songeait au travail qu’elle avait à faire et aux découvertes qui étaient encore sous son nez – lorsque la porte de l’ascenseur s’ouvrit sur Cassandra Owell. Un sourire poli pris place sur son visage.

« Madame la directrice du département de la justice magique, c’est un plaisir pour nous de vous recevoir, dit-elle en lui tendant poliment la main. Mary ne songea pas à l’instant à lui demander comment allait son mari qui venait juste de subir une attaque de néomangemorts ; elle n’était pas là pour faire de la charité. Bienvenue dans le département des mystères. Avez-vous des questions, des requêtes particulières ou dois-je vous présenter notre département en assumant que vous connaissez déjà le fonctionnement global de celui-ci ? »


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Directrice du Département de la Justice Magique&Co-fondatrice
Féminin
✎ Parchemins : 439
✎ Date d'arrivée : 09/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Directrice du Département de la justice Magique
✎ Inventaire:
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Visite forcée | Cassandra Mer 5 Oct - 20:53

Cassandra était bouleversée en ce moment. En même temps, comment réagiriez-vous si votre mari se faisait attaquer en plein « centre ville » par un groupe terroriste que tout le monde appelle les « Néo-mangemorts ». En ce moment, sa vie était rythmée par une véritable course contre la montre. Son mari étant à Sainte-Mangouste, elle se devait donc de le remplacer au mieux, et pour se faire, elle avait même dû nommer quelqu'un à sa place le temps que celui-ci se rétablisse au mieux. Elle enchaînait donc au mieux avec les meetings politiques, les rendez-vous mais aussi la véritable corvée : le contrôle de chaque département du ministère. Heureusement qu'il ne lui en restait plus qu'un : le département des mystères. Département qu'elle devait contrôler/visiter le lendemain dans la matinée.

Lorsqu'elle arriva chez elle, l'ancienne Poufsouffle se coucha. Elle devait être en forme pour la journée qui l'attendait le lendemain. Lorsqu'elle se réveilla, il était presque 9 heures. La jeune femme paniqua, elle était en retard. Comment avait-elle fait pour ne pas entendre son réveil. Elle se précipita donc en dehors du lit, puis elle se dépêcha, elle prit une douche rapide, puis elle enfila un de ses costumes tout en se coiffant au mieux. Quelques minutes plus tard, elle était enfin prête. Malheureusement pour elle, elle n'aura pas le temps de se rendre au département de la justice magique. Elle transplana donc avec ses affaires tout en se dirigeant vers le département des mystères. Elle posa son sac à l'entrée tout en demandant à ladite personne qui s'y trouvait de l'emmener dans ses appartements. Dans l'ascenseur, elle essaya au mieux de s'arranger, plume et parchemins sans oublier le support dans l'autre main. Que lui avait-il pris d'accepter le post par intérim ? Sérieusement ?

Lorsqu'elle fut arrivée, elle sortit de l'ascenseur d'un pas particulièrement assuré. À peine était-elle sorti qu'une langue-de-plomb l’accueilla. Cassandra souriait poliment tout en acceptant de serrer la main de la jeune femme et elle lui répondit : « Enchantée, Je suis Cassandra Owell.  Vous êtes ? » demanda-t-elle. Après tout, elle ne la connaissait pas, par ailleurs, elle avait reçu une tout autre information sur ladite personne qui l'accueillerait.

Enfin bref, passons, car après tout, ce n'était pas le moment de s'embrouiller. Par la suite, sa « collègue » lui souhaita la bienvenue. Elle lui demanda si elle avait des questions, des requêtes particulières. Rapidement, elle lui répondit : « Et bien je connais pas mal de chose sur votre département. Cependant, je suis dans l'obligation de suivre le protocole qui veut que vous me présentiez le département comme si je n'y étais jamais entrée. Même si ce n'est pas le cas. Commençons par une petite visite voulez-vous ? Nous passerons aux questions soit juste après, ou pendant si j'en ai qui me viennent à l'esprit » conclua-t-elle
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Visite forcée | Cassandra Mer 5 Oct - 22:30


Visite forcée
Cassandra & Mary


« Mary Richardson. »

La réponse de Mary avait été automatique, sachant très bien que la directrice risquait de lui demander son nom. Elle y comptait même, la seule chose positive de cette visite serait que la femme du ministre retienne son nom. Là, elle n’aurait pas l’impression d’avoir perdu sa journée. La trentenaire écouta d’une oreille le discours de Cassandra, se forçant à rester impassible alors qu’elle lui expliquait le protocole. Elle le connaissait, elle savait exactement quoi lui faire visiter et dans quel ordre.

« Bien sûr, répondit tout de même la brune, relevant légèrement ses lèvres aux extrémités. Suivez-moi je vous prie. »

Mary traversa la salle d’un pas souple, se dirigeant sans hésiter vers la porte à leur droite. La salle des douze portes n’était pas la plus facile à appréhender, elle avait comme sa propre conscience et s’amuser à perdre les visiteurs en modifiant l’emplacement des portes. Seuls de rares détails permettaient de les différencier et les langues-de-plomb étaient les seuls à y arriver. Mary n’était pas même sûr que le ministre en personne sachant le fer. Posant délicatement la main sur la poignée, elle l’abaissa d’un geste sec poussant ensuite la porte et s’engouffrant dans la salle. Elle retint la porte pour donner le temps à la directrice de rentrer à son tour.

La salle du futur contenait toutes les prophéties. Empilées, serrées les unes contre les autres dans d’immenses étagères qui semblaient ne pas avoir de fin. Elles révélaient une infime partie de la complexité que pouvait être le temps car toutes ne s’étaient pas réalisées et toutes ne se réaliseraient pas. Tant de futurs possibles, tant de possibilités… Pourtant, Mary en était persuadée : il devait y avoir de prédire avec certitude l’avenir. Malheureusement, elle n’était pas là pour rentrer dans des débats autour du futur mais pour présenter les lieux. Mary se tourna vers Cassandra.

« Nous sommes dans la salle du futur. C’est ici que se trouvent toutes les prophéties. Certaines ont déjà été réalisées bien sûr, d’autres le seront et une dernière partie errera dans cette salle sans que personne n’en n’ait jamais vent. Une légère touche de déception s’était installée dans la voix de Mary alors qu’elle prononçait ces derniers mots ; tant d’objets de savoir, tant d’objets encore mystérieux qu’elle ne pouvait analyser. Récemment, nous avons eu quatre nouvelles prophéties. Inutile de dire qu’elle ignorait leur contenue puisque seul les concernés pouvaient y avoir accès. Cinq personnes travaillent dans cette salle, elles sont chargées de vérifier les arrivages, de les recenser et de les analyser. »

Analyser était le mot préféré des langues-de-plomb. Il englobait plein de choses et leur permettait de répondre à toutes les questions qu’on pouvait leur poser. Analyser voulait, pour eux, tout et rien dire. C’était une couverture parfaite et ils en avaient souvent besoin, s’ils ne cachaient pas leur profession ce qu’ils faisaient dans ces lieux était par contre strictement confidentiel. Interdit d’en glisser un mot au dehors, ni à sa famille – ce qui ne posait de problème à Mary qui n’avait pas revu ses parents depuis quatre ans – ni à ses amis. Le travail en premier, la vie personnelle ensuite.

« Un parcours entre les différents orbes n’est pas prévu mais, si cela vous intéresse, je peux tout de même occuper. » Mary reprit la parole en glissant son regard dans celui de Cassandra. Elles se tenaient à quelques mètres de la porte et la salle était immense. Mary n’avait pas envie de poursuivre mais savait que ce n’était pas de son ressort.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Directrice du Département de la Justice Magique&Co-fondatrice
Féminin
✎ Parchemins : 439
✎ Date d'arrivée : 09/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Directrice du Département de la justice Magique
✎ Inventaire:
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Visite forcée | Cassandra Ven 7 Oct - 23:19

Cassandra fut légèrement surprise de la froideur de la jeune femme, mais elle fut encore plus refroidis, en voyant son automatisme à l’œuvre. Cependant, elle n'en tint pas compte et elle mit cette petite « erreur » sur le compte du stress. Elle espérait au fond avoir eu raison, rien que d'y penser, elle en avait des frissons, cependant elle ne pouvait pas s'empêcher de détailler cette femme de bas en haut et de l'analyser. Ainsi, sans lui dire, elle évalua aussi son comportement, de cette manière, elle pourrait non seulement en savoir plus sur elle, mais elle pourrait également savoir et déterminer si cette jeune femme était tout à fait apte pour ce genre de boulot. Par conséquent, elle ne montra pas sa gêne et elle se contenta de sourire, tout en lui expliquant le déroulement de cette visite, bien qu'elle désapprouvait totalement le protocole. Il faudrait d'ailleurs qu'elle en parle à son mari lorsque celui-ci serait rétabli. Rapidement, la langue-de-plomb lui répondit positivement et elle l'invita à la suivre.

La visite pouvait enfin commencer. Une visite qui s'apprêtait à être particulièrement intéressante, enfin c'est ce que pensait Cassy. Elle ne connaissait que de nom de ce département et elle n'y était jamais allée plus loin que le hall d'entrée, enfin jusqu'à aujourd'hui. Elle ne pouvait pas s'empêcher d'être légèrement excitée, elle avait beaucoup de questions à lui poser, cependant, elle se retint pour l'instant de la harceler. Pour le moment, la rouquine se contentait de suivre Mary, la visite commença par la porte situait à droite de la pièce. N'osant pas s'y aventurer sur le coup, elle dut se reprendre à deux fois avant d'y entrer totalement. Elle devait sûrement passer pour une superstitieuse, mais tant pis. Même si c'était totalement compréhensible vu qu'elle ne connaissait pas totalement l'endroit. Le bloc note à la main, elle commença à prendre quelques notes, notamment en y notant le contenu de la pièce en notant le mot suivant : « Prophéties ». lorsqu'elle eut terminé, l'ancienne Poufsouffle releva la tête, se préparait mentalement à noter ce qu'allait lui dire Mary tout en réfléchissant à des questions.

Quelques minutes plus tard, Mary lui présenta donc la salle. Elle était dans la salle du futur, selon ses dires, celle-ci contenait toutes les prophéties. Elle nota donc le maximum d'information que la langue-de-plomb voulait bien lui donner. Notamment sur le fait que certaines se réalisaient alors que d'autres ne se réaliseraient jamais. Elle n'avait pas manqué la touche de déception dans sa voix. Elle nota donc une toute nouvelle chose sur le comportement de la jeune femme qui s'avérait plutôt positif par rapport à ses premières impressions. Par la suite, elle lui dit qu'ils avaient eu 4 nouvelles prophéties, Cassandra ne put s'empêcher de l’interrompre et de lui demander : « Pouvez-vous me dire le nom des 4 personnes concernées par ces prophéties ? » questionna-t-elle.
Par la suite, Mary l'informa que 5 personnes travaillaient dans cette salle, tout en lui disant et en expliquant le boulot de chacun : « Et ce n'est pas trop barbant pour eux ? J'entends par là la question suivante : leur arrive-t-il de s'ennuyer ? Ou de faire autres choses pendant leur temps de travaille », Par la suite, Mary demanda à Cassandra si elle voulait faire le tour des différents orbes. C'était si gentiment proposé, comment pourrait-elle refuser ? Elle avait tout de même sa propre curiosité à alimenter : « Oui je veux bien faire le tour de ces quelques étagères, je vais me contenter de celles qui se trouvent à droite. Après nous pourrons poursuivre. » conclua-t-elle tout en commençant son petit tour suivit de Mary, devant l'une d'entre elle, elle ne put s'empêcher de dire : « Elles sont vraiment splendide, je donnerais n'importe quoi pour en avoir une à mon nom et pour pouvoir l'écouter. Et vous ? Que pensez-vous des prophéties » demanda-t-elle.

Lorsqu'elle eut obtenu quelques réponses et après les avoir noter, la jeune femme invita sa collègue à poursuivre la visite : "Continuons voulez-vous" dit-elle à la langue-de-plomb. Son ton n'était certes pas sévère, mais on pouvait tout de même sentir qu'il s'agissait là d'un ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Visite forcée | Cassandra Dim 9 Oct - 18:43


Visite forcée
Cassandra & Mary


Mary n’apprécia pas que l’on l’interrompe pendant qu’elle expliquait le fonctionnement de la salle. Elle retint de justesse un froncement de sourcil agacé lorsque la directrice lui demanda le nom des personnes concernées par les prophéties. Ce n’était pas une information que Mary considérait comme intéressante par contre, c’était une information hautement confidentiellement qu’elle aurait aimé ne pas lui donner. Toutefois, respectant le règlement à la lettre, Mary n’hésita pas une seconde avant de lui donner les fameux noms. « Henri McDonald, il travaille dans votre ministère, Hestia Reed, vendeuse chez Fleury & Bott au chemin de Traverse, Charles Smith, un écossais qui dirige une entreprise de fabrication de balais et Elisabeth Cooper, une journaliste indépendante. » Même si ce n’était pas sa salle Mary savait tout ce qui s’y passait et de même pour les autres salles. Une information d’une autre salle pouvait être utile pour ce qu’elle faisait elle. Il aurait été stupide de ne pas tout prendre en compte.

Alors que Mary espérait en avoir fini avec les questions de la directrice – une espérance naïve, elle en avait bien conscience – d’autres questions surgirent qui, cette fois ne se contentèrent pas d’ennuyer la langue-de-plomb. Est-ce qu’elle s’attendait à ce qu’elle lui dise que ses collègues se faisaient des apéritifs tous les soirs parce qu’ils n’avaient pas assez de travail ? Les langues-de-plomb avaient tous du travail. Ils pouvaient passer des années à s’interroger sur l’essence même des prophéties, leur processus de fabrication etc… « Non, ça ne leur arrive pas, répondit Mary en tournant la tête vers les prophéties autour d’elles, il y a toujours du travail ici, les prophéties sont encore mystérieuses, un tas d’éléments reste à être identifier. Mary se tourna vers Cassandra et plongea ses yeux dans les siens. Les langues-de-plomb sont des gens passionnés, tous. Ce sont aussi des êtres humains, il leur arrive d’être moins efficaces, de partir plus tôt, d’avoir des problèmes en dehors mais cela n’influe jamais sur leur travail. »

Mary ne se contentait pas de défendre ses collègues qu’elle respectait néanmoins énormément. C’était la vérité. Elle travaillait depuis quatre ans entre ses murs et n’avait jamais vu un seul problème. Certains craquaient, trouvaient cela trop prenant mais ils partaient de leur plein gré. Ou alors, ils étaient mis à la porte par leurs collègues eux-mêmes, il n’y avait pas de place pour ceux qui travaillaient mal en ces lieux.

Mary fit alors signe à Cassandra de la suivre – puisqu’elle tenait à faire un tour – et, suivant son avis, commença à avancer en prenant l’un couloir légèrement à leur droite. Elles n’auraient qu’à faire le tour de ce pôle. La remarque suivante que lui fit la directrice dérida quelque peu la langue-de-plomb. Elle ne s’attendait pas à un tel enthousiasme et un léger sourire appréciateur vint flotter sur ses lèvres. Oh, elle n’était absolument pas d’accord mais au moins elle ne lui demandait pas si elle pouvait les toucher comme certains idiots. Et puis, la trentenaire aimait l’idée qu’elle lui demande son avis. Là encore, Mary n’eut pas besoin de réfléchir avant de répondre. « Les prophéties ne sont pas assez fiables. Avoir son nom sur une prophétie n’est pas extraordinaire, regardez-le nombre que nous avons, mais qu’elle se réalise est plus rare. Elle présente donc une possibilité dans la multitude qui nous entourent. Pourquoi se contenter d’une seule possibilité ? Cela influe forcément sur notre façon d’agir. Si une prophétie nous dit que si l’on part au Japon pendant un an on trouverait une fleur capable de ralentir une maladie rare on partirait sans doute alors que, qui sait, si on restait peut-être trouverait-on un remède total. Mary fit une pause, ralentissant le pas et fixant les noms des personnes concernées par la prophétie. Quand on nous dit que quelque chose va arriver on a tendance à le réaliser, c’est même parfois inconscient. Cette idée me dérange, c’est comme si on m’enlevait une partie de ma liberté. Savoir le futur, le vrai, sans autres possibilités, serait par contre très intéressant… »

Les yeux de Mary brillèrent lorsqu’elle parla du futur. Elle espérait que Cassandra avait compris son charabia. Après tout, c’était une question qui lui tenait vraiment à cœur. En parlant, elles avaient avancé et il était maintenant temps de quitter la salle du temps. Suite à l’ordre donné par Cassandra, Mary sortit de la salle, entraînant la directrice avec elle et elles se retrouvèrent à nouveau dans la salle aux douze portes. Elles ne s’y arrêtèrent pas et Mary ouvrit d’un geste déterminé la salle de la mort.

« La salle de la Mort, annonça-t-elle simplement. Une arche de trouvait au centre, entourée par de vieux gradins en pierre. Pas franchement sympathique. Elle était d’ailleurs déserte. Mary désigna l’arche d’un geste de la main. Cette arche représente, est, selon les croyances, la limite entre le monde des vivants et celui des morts. C’est la salle la plus instable. Les langues-de-plomb travaillent dans la salle d’à côté mais les recherches n’avancent pas vite. C’est l’un des grands mystères de notre département. »


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Directrice du Département de la Justice Magique&Co-fondatrice
Féminin
✎ Parchemins : 439
✎ Date d'arrivée : 09/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Directrice du Département de la justice Magique
✎ Inventaire:
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Visite forcée | Cassandra Sam 15 Oct - 19:13

La visite de la salle des Prophéties, Cassandra en avait toujours rêvé et aujourd'hui, son rêve se réalisait enfin. Même si elle aurait apprécié que celle-ci se déroule en dehors de ses heures de travail. Mais à présent, elle devait s'en contenter et profiter un maximum de cette visite, car elle ne la ferait sûrement pas une seconde fois. Par conséquent, elle posa le maximum de question sur cette salle et les secrets qu'elle renfermait. Et ce même si elle dut interrompre sa collègue Mary, en parlant de cette dernière, elle ne semblait pas particulièrement apprécier ce genre de manière. Cassandra s'en mordit intérieurement les doigts, mais elle ne pouvait pas faire autrement, sa curiosité était si grande. Elle lui avait en effet demander qui était les personnes concernées par ses prophéties, tout en sachant qu'il s'agissait là d'une information confidentielle. Elle fut d'ailleurs surprise que Mary le la lui communique. Elle écouta donc attentivement les paroles de la langue-de-plomb. Et ce sans la couper pour une fois. Ensuite, elle lui posa une autre question, question qui allait sûrement fâcher la jeune femme, cependant elle fut une nouvelle fois surprise d'entendre ses réponses. À cela, Cassandra se contenta d’acquiescer et de prendre des notes. Elle fut surprise de voir autant d’entrain et de volonté en cette charmante jeune femme.

La suite de la visite se poursuivit sans encombre pour la directrice de département, pour sa plus grande joie, elle put même y faire une petite visite afin d'admirer les prophéties. En pleine contemplation des lesdites boules de cristal, d'autres questions survinrent. Elle ne put s'empêcher de les lui poser. Mary lui répondit alors moins monotonement qu'au début et avec beaucoup plus d'entrain une nouvelle fois. Trouvait-elle enfin Cassandra intéressante ? Ou alors s'agissait-il d'une simple impression ? À l'écouter, la rouquine avait des étoiles dans les yeux, Mary était si cultivée, et ses réponses étaient si pertinente qu'elle ne put s'empêcher de sourire. Elle la laissa terminer, puis elle lui répondit : « Vous avez raison. Mais peut-être que certaines personnes peuvent s'en contenter justement. Donc au final, les prophéties sont des objets particulièrement dangereuses. Et ça justement, peu de personne en sont conscientes. Il faudrait peut-être faire quelque chose pour avertir la population » dit-elle. Par la suite, la langue-de-plomb lui parla du futur, Cassandra admirait alors les yeux de sa collègue qui était particulièrement brillant à cet instant précis. L'ancienne Poufsouffle n'avait plus de doute, la jeune femme était compétente, intelligente et elle semblait être ambitieuse. Il ne lui restait plus qu'à confirmer tout cela avec la suite de la visite.

En parlant de suite, elle invita sa collègue à poursuivre la visite. Cassandra entreprit donc de suivre Mary jusqu'à une salle qui lui était encore inconnu jusqu'à là. Les deux jeunes femmes y entrèrent. La pièce était certes immenses mais elle était vide et légèrement sinistre. Enfin c'est ce qu'elle pensait, mais elle se retint d'en faire la remarque. Plus elle observait la salle et plus elle y trouvait une similitude avec la salle d'audience lors des séances/jugements du Magenmagot. Il y avait une fosse centrale, puis des gradins en pierre l'entourant. Elle n'avait plus de doute, il s'agissait là pratiquement de la même pièce. Elle écouta Mary lui donner quelques explications, la directrice prit donc des notes. Puis elle entreprit de poser une question : « Que font les langue-de-plomb dans cette salle exactement ? » demanda-t-elle pour en savoir plus, puis elle enchaîna : « Cette salle ressemble énormément à la salle du Magenmagot. Pièce circulaire, gradins en pierre menant à une fosse centrale, je n'ai plus de doute à ce sujet. Très bien, nous pouvons à présent poursuivre Mary. Je vous suis » conclua-t-elle tout en posant sa plume.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Visite forcée | Cassandra Mar 18 Oct - 20:25


Visite forcée
Cassandra & Mary


Alors qu’elle montrait la salle de la mort à la directrice du département de la justice magique Mary réfléchissait à la réponse qu’elle lui avait donnée, quelques instants auparavant. Avertir la population à propos du danger des prophéties ? Très mauvaise idée. La population, comme Cassandra le disait, avait tendance à prendre peur très facilement le ministère n’avait pas besoin de rajouter de la tension. La situation était assez électrique comme cela. Et puis, personne n’avait accès aux prophéties, cachées elles n’étaient pas bien dangereuses. En somme, Mary trouvait la réponse de Cassandra intéressante mais faussée.

La question de la directrice en question sortit la trentenaire de ses pensées – elle était restée parfaitement active et vive pendant ce temps – et lui fit, cette fois-ci froncer les sourcils. La salle de la mort était l’une des plus mystérieuses et l’une des plus secrètes. Si Mary avait eu l’ordre de répondre à toutes les questions de Cassandra à propos de la salle du futur il n’en était pas de même concernant la salle de la mort. Elle devait l’y emmener, lui montrer les lieux mais, en aucun cas, ne révéler le travail des langues-de-plomb. Mary elle-même n’en savait pas beaucoup, les détails lui restaient inconnus. Mary avait déjà remarqué que les langues-de-plomb y travaillant n’étaient pas les plus jeunes, c’était des personnes fermées, ridées qui semblaient ne pas souvent voir la lueur du soleil ; de vrais ermites. Mary ignorait si elle voulait finir comme eux, dans les grands secrets du ministère ou si cette existence tout de même très monotone lui déplairait. Enfin, elle aurait largement le temps d’y réfléchir. Elle se tourna donc vers Cassandra un sourire poli et désolé sur les lèvres.

« Je suis navrée, je crains ne pas avoir l’autorisation de répondre à votre question. »

Mary hocha la tête lorsque Cassandra lui dit que la salle ressemblait au magenmagot. Pour y être déjà allée, notamment comme oubliator, elle ne pouvait que confirmer.

« En plus froid », commenta Mary ne pouvant s’empêcher de balayer une dernière fois la salle du regard. Elle n’aimait pas vraiment cette salle, personne ne l’aimait. Trop autoritaire mais en même temps si mystérieuse… tout le monde souhaitait découvrir ses secrets, elle en contenait encore tellement. Mary aurait tué – littéralement – pour ne découvrir ne serait-ce que la moitié. Suite à la proposition de Cassandra, Mary lui indiqua la sortie et les deux femmes quittèrent la pièce alors que Mary songeait que l’emploi du prénom était intrusif. Elle ne l’avait pas autorisé à l’appeler Mary, pas plus qu’elle n’allait se permettre de la nommer Cassandra. Mais peut-être était-ce bon signe, peut-être était-ce la preuve qu’elle commençait à l’apprécier – pourtant, elle n’avait vraiment rien fait pour. Mary commençait à trouver que Cassandra était intrigante.

De retour dans la salle aux douze portes, Mary s’arrêta devant une porte dont la poignée était rouge sang. La salle de l’amour. La langue-de-plomb, soudain mortellement sérieuse, se tourna vers Cassandra.

« Derrière cette porte se trouve la salle de l’amour. C’est la plus dangereuse de toute. Elle est verrouillée et protégée par une multitude de sorts. Il n’était plus question de rigoler. Mary était on ne peut plus sérieuse. Si Cassandra ouvrait cette porte elle finirait dans un sale état, morte sans doute. Il fallait boire plusieurs potions, lancer des nouveaux sorts sur la porte et, surtout, au moment où elle l’ouvrait utiliser plusieurs sortilèges pour pouvoir y mettre les pieds. Mary n’avait encore jamais eu le privilège d’y rentrer mais elle n’y tenait pas spécialement. Nous n’y rentrerons donc pas, rares sont les langues-de-plomb qui ont l’autorisation d’y aller ou d’y travailler. Cette salle est aussi la plus confidentielle. »

Autrement dit, Cassandra pouvait poser toutes les questions qu’elle souhaitait elle n’aurait pas de réponse. Mary laissa néanmoins quelques secondes à la directrice pour lui poser des questions si elle le souhaitait avant de se diriger vers une autre porte qu’elle ouvrit sans hésiter. Une salle moins dangereuse cette fois-ci : la salle de l’espace. Sentant ses pieds se décoller du sol – l’un des effets secondaires les plus énervants de cette salle – Mary agita sa baguette et tous les corps vivants revinrent doucement au sol.

« Bien. La salle de l’espace ! »

Avec ses planètes qui volaient au centre de cette salle elle avait quelque chose de féérique.



AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Directrice du Département de la Justice Magique&Co-fondatrice
Féminin
✎ Parchemins : 439
✎ Date d'arrivée : 09/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Directrice du Département de la justice Magique
✎ Inventaire:
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Visite forcée | Cassandra Ven 21 Oct - 19:20

La visite se déroulait très bien, du moins, du point de vue de Cassandra. Après avoir visité la salle des prophéties, la visite put se poursuivre sans encombre. Ses pas résonnèrent clairement dans les couloirs, et encore plus lorsqu'elle pénétra dans la salle de la mort. Une pièce particulièrement morbide et qui faisait vraiment très peur/froid dans le dos, du moins, c'était ce que pensait la directrice de département. De nature particulièrement curieuse, elle ne put s'empêcher de lui demander ce que faisaient les langues-de-plombs dans cette salle. Mise à part l'age de ses derniers, Cassandra ne savait pas vraiment ce qu'ils traficotaient dans ses salles. Alors qu'elle s'attendait à une réponse de la part de sa collègue, elle fut légèrement déçue de l'entendre dire qu'elle était navrée et qu'elle ne pouvait pas par conséquent répondre à cette question. Suite à cela, Cassandra ne perdit pas de sa bonne humeur, enfin elle tenta de la camoufler et elle lui dit : « Très bien, ce n'est pas bien grave » dit-elle avec une pointe de déception dans sa voix. Mais elle ne se laissa pas complètement abattre et elle continua à prendre quelques notes sur l'aspect de cette salle qui ressemblait fortement à la salle du Magenmagot, elle ne put s'empêcher d'ailleurs de lui en faire la remarque, en omettant qu'il faisait en revanche particulièrement froid.

À ces paroles, elle vit Mary hocher la tête, puis elle elle l'entendit dire ce qu'elle n'osait pas dire, que la pièce était beaucoup plus froide que le Magenmagot, à ses paroles elle ne put s'empêcher de sourire et de dire : « Vous avez raison, mais peut-être que cette salle est comme ça, je me verrais mal rajouter du chauffage dans cette pièce, si ce n'est pour altérer l'ensemble de ses facultés » répondit-elle honnêtement, car oui elle ne voulait pas briser le potentiel de cette salle rien que pour du chauffage. Par la suite, la visite put se poursuivre. Avant de quitter la salle, elle vit Mary la balayer une dernière fois. Cette femme était décidément surprenante. Elle se surprit elle-même en appelant sa collègue par son Prénom, elle espérait d'ailleurs que la jeune femme ne le prendrait pas trop mal. À première vue, elle n'avait pas fait attention à cette petite « intrusion ». De ce fait, l'ancienne Poufsouffle se concentra rapidement sur autre chose. Dans la salle des douze portes, Cassandra put remarquer qu'une des portes étaient particulièrement intriguante, et elle était étrangement attirée par cette dernière.Elle fixait la poignée jusqu'à être ramenée à la réalité par la langue-de-plomb.  En effet, celle-ci lui présenta la salle : la salle de l'amour, puis elle lui dit qu'elle était très dangereuse. Elle commençait alors à comprendre les avertissements de la jeune femme, puisqu'elle avait été elle-même attiré par cette salle et ce sans le vouloir. « Je comprends, je ne voudrais pas terminer, le cerveau cramoisi » dit-elle, tout en poursuivant la visite.

Par la suite, elle l'entraîna vers la salle de l'espace. Elles y entrèrent toutes les deux. À peine était-elle entrée, qu'elle commençait déjà à léviter. « Magnifique » dit-elle enthousiaste, elle fut aussitôt ramenée sur la terre ferme grâce à Mary. Cette salle était particulièrement surprenante, les étoiles pleins les yeux, Cassandra l'admirait de fond en comble. Les planètes qui flottaient au dessus de sa tête était vraiment magnifique et elles semblaient être en grandeur nature. Elle ne put s'empêcher de dire : « C'est magnifique, je me demande à quoi elles servent ? Les langues-de-plombs font-ils des recherches sur notre système solaire » demanda-t-elle tout en espérant cette fois qu'elle obtiendrait une réponse con crête, car après tout, elle ne voyait pas vraiment en quoi cette information pourrait être confidentielle. [b]« Et vous, vous travaillez dans quelle salle ? »[/b] demanda-t-elle intéressée et très curieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Visite forcée | Cassandra Mer 26 Oct - 19:33


Visite forcée
Cassandra & Mary


Mary ne disait pas grand-chose. Elle écoutait poliment les commentaires de Cassandra songeant que si cette dernière finissait avec le cerveau cramoisi ce ne serait pas une grosse perte. Mais elle ne pouvait définitivement pas le lui dire à moins de voir la visite s’achever plus tôt que prévu ce qui ne serait pas bon pour sa carrière. Et puis, pour être tout à fait honnête, Mary trouvait que Cassandra avait un minimum de conversation ce qui était plutôt rare et donc bon à prendre. Bon, évidemment, quand elle la voyait des étoiles plein les yeux alors qu’elle se trouvait dans la salle la moins intéressante du département son avis fluctuait quelque peu. Elle ne tarda d’ailleurs pas à lui poser des questions comme à son habitude. C’était le moment pour Mary de prouver qu’elle était incollable sur tout ce qui se passait dans le département des mystères.

« Ils en font, ils cherchent à savoir comment l’univers a été créé, si d’autres planètes sont habitables ce genre de choses… Les moldus font la même chose mais nous sommes arrivés à des résultats plus impressionnants qu’eux. » Forcément semblait dire le regard de Mary. Pas qu’elle trouvait les moldus stupides – enfin, pas plus que les autres sorciers – ils ne possédaient simplement pas les mêmes outils.

La question suivante fit sourire Mary. Ça c’était une question intéressante, c’était même sa question favorite. Sa salle était pour Mary. C’était son travail, son existence toute entière, le but vers lequel elle avait tendu si longtemps. Mary n’était pas peu fière d’être là où elle était aujourd’hui. Elle avait travaillé dur – même si, pour elle, il s’agissait plus de plaisir qu’autre chose. C’était sa revanche sur la vie et surtout sur ses parents, elle avait réussi, elle ne finirait pas comme eux enfermés dans une routine qui les conduisait droit à la mort.

« La salle du temps. » Et ses yeux brillèrent, ses lèvres tremblèrent imperceptiblement et ses mains se refermèrent sur elles-mêmes. Déjà très droite, Mary se redressa légèrement, fièrement. « C’est, à mes yeux, l’une des plus complexes. J’imagine que toutes les personnes travaillant ici pensent la même chose de leur salle cela dit. » Mary leva la tête vers Cassandra, croisant son regard avec le sien. Tout cette conversation tombait bien d’ailleurs. « Puisque vous en parlez, si vous n’avez pas d’autres questions à propos de cette salle, je vous propose de vous rendre dans la salle du temps. »

Mary se dirigea à nouveau vers les portes, revenant sur ses pas, accélérant – légèrement là encore – le pas. Enfin, elles y allaient. Qu’allait-elle pouvoir raconter à Cassandra ? La salle du temps était si complexe. La directrice devait savoir qu’ils possédaient encore des retourneurs de temps, tous les dirigeants d’un département étaient, normalement, au courant de cette affaire. Bien sûr, ils n’avaient pas le droit d’en utiliser ce qui, aux yeux de Mary, était une bénédiction. Les retourneurs de temps étaient vraiment dangereux.

Les deux femmes retournèrent devant la salle aux douze portes. Mary désigna du menton une porte qui semblait identique aux autres mais qui, en vérité, avait quelques détails changeants en bas. « C’est la salle de l’espoir… tout comme la salle de l’amour, il est déconseillé d’y entrer même si celle-ci n’est pas mortelle. Les personnes qui y rentrent sans s’y être préparée ont toutefois tendance à finir en dépression. » Le visage de Mary se transforma, laissant passer une moue ennuyée qu’elle chassa toutefois bien vite. Elle lâcha du regard ladite porte et se dirigea à droite devant une autre porte qu’elle ouvrit sans plus de cérémonie avant de s’y engouffrer.

« La salle du temps », annonça fièrement Mary. C’était sans aucun doute la salle la plus simple. Des bureaux dans tous les coins et des grandes armoires. Quelques ateliers d’inventions aussi. Sur chaque bureau, excepté celui de Mary était vide, se trouvait un retourneur de temps et l’un de ses collègues. « Nous travaillons ici essentiellement sur les retourneurs de temps, nous essayons de savoir comment ils ont été fabriqués, comment en faire de nouveaux et s’il nous ait possible de les modifier pour aller, non plus vers le passé mais le futur. »




AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Directrice du Département de la Justice Magique&Co-fondatrice
Féminin
✎ Parchemins : 439
✎ Date d'arrivée : 09/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Directrice du Département de la justice Magique
✎ Inventaire:
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Visite forcée | Cassandra Ven 28 Oct - 19:28

La salle de l'espace était vraiment une pièce magnifique et remplit d'histoire. Du moins, c'était ce qu'elle pensait. Particulièrement intéressée par ce qu'il se déroulait dans cette pièce, Cassandra n'avait pas pu s'empêcher de lui poser quelques questions. Questions auxquelles Mary répondit avec aisance et sans difficulté à la directrice du Département de la justice Magique. Elle ne put s'empêcher de sourire et de prendre quelques notes à ce sujet. Cette visite était vraiment très intéressante, vraiment. Mary avait du potentiel, elle se demandait même pourquoi elle était encore une simple employé et non à la tête d'un département, avec son savoir et sa prestance, elle la voyait parfaitement à la tête du Département des mystères, il faudrait d'ailleurs qu'elle en touche deux mots à son époux. Même si elle n'avait vraisemblablement pas besoin de lui en parler, puisqu'il lui faisait totalement confiance, surtout pour ce genre chose aussi importante.

Voulant en savoir plus sur la jeune femme, Cassandra lui avait alors demandé dans quelle salle elle travaillait. Le sourire aux lèvres, elle vit Mary lui répondre avec passion et sans hésitation. Elle appris donc qu'elle travaillait dans la salle du temps. Elle semblait d'ailleurs fière d'y travailler. Au fond d'elle, Cassandra la comprenait. Elle aussi était une passionnée dans tout ce qu'elle entreprenait, même encore aujourd'hui, il lui arrive d'être concentrée et d'être une véritable rabat-joie en ce qui concerne son travail au sein du département de la justice magique. Elle apprit donc par la suite qu'il s'agissait d'une des salles des plus complexe. S'ensuit une visite de ladite salle tout en passant devant la salle de l'espoir. En ce qui concerne cette salle, elle ne posa aucune question. Elle se contenta de suivre  Mary jusqu'à la salle du temps.

Il s'agissait là d'une très grande salle. Cassandra observa ladite salle tout en écoutant tranquillement Mary lui expliquer certaines choses. Puis elle parla : « Vers le futur vraiment ? Déjà que modifier le passé peut-être dangereux, je n'imagine même pas la dangerosité de pouvoir se rendre dans le futur, mais c'est un très bon objectif que vous avez là. Combien possédez-vous de retourneur de temps ? » demanda-t-elle tout en poursuivant : « Avez-vous d'or et déjà trouver quelques pistes ? Puis je vous demandez quelque chose à titre personnel ? Que pensez-vous de tout cela ? Par ailleurs, j'aimerais vous posez une question : que pensez-vous du travail de votre directeur de département ? N'hésitez pas à être honnête avec moi, je vous promets que ceci ne se retournera pas contre vous. » conclua-t-elle d'un ton particulièrement rassurant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Visite forcée | Cassandra Mar 29 Nov - 14:30


Visite forcée
Cassandra & Mary


Les paroles de Cassandra tirèrent un sourire à l’ancienne Serdaigle. Le regard tout entier tourné vers la salle du temps, son précieux joyau, Mary écoutait avec attention ce que disait la directrice du département de la justice magique. Un instant, la langue-de-plomb se demanda si la femme du ministre de la magie était capable de comprendre l’attraction que le futur exerçait sur elle. Si Mary était fascinée par toutes sortes d’expériences, des plus saines aux plus morbides, le futur revêtait une valeur particulière pour elle, elle savait néanmoins que se lancer dans une conversation sur le futur avec quelqu’un qui manquait cruellement d’intérêt à ce sujet la mettrait de mauvaise humeur et que cela ferait ressentir son côté méprisant. A éviter donc.

Avant de prendre la parole Mary haussa négligemment les épaules, dédramatisant d’avance ses paroles. « En effet, cela peut s’avérer être très dangereux voire mortel… mais tellement intéressant. » La voix rêveuse de la langue-de-plomb reprit brièvement le dessus avant qu’elle ne se reprenne. « Nous avons dix retourneurs de temps dont deux qui sont inutilisables pour l’instant. » Malheureusement. Certains n’étaient d’ailleurs pas très efficaces, trop anciens ou trop utilisés le mystère restait cependant entier.

Mary glissa ses yeux sur Cassandra, jaugeant imperceptiblement son interlocutrice du regard. Plus elles parlaient, plus elle en apprenait sur elle et plus Mary commençait à avoir une bonne opinion de la femme en face d’elle. Bien sûr, Cassandra ne devait pas être prête à tout sacrifier pour le savoir, pour apprendre de nouvelles choses mais elle montrait au moins de l’intérêt ce qui n’était pas le cas de tout le monde. Un bon point pour elle.

« Nos pistes sont assez maigres, je dois le reconnaître. Il faudrait rendre la courbe temporelle plus flexible, plus fine mais faire ça sans la déchirer… pour l’instant, cela reste impossible. » Mary croyait en ce qu’elle disait et en ce qu’elle faisait, elle était persuadée qu’un jour elle réaliserait son rêve et qu’elle réussirait à atteindre le futur. En attendant, elle ne voyait pas l’intérêt de mentir et de s’octroyer des progrès qui n’existaient pas. D’autant plus que Mary savait très bien qu’un projet qui avançait bien avait droit à l’attention du ministère et elle n’était pas sûre de le vouloir ; ils allaient forcément la freiner en posant un tas de questions, de règles morales. Comme si la morale pouvait rivaliser avec le savoir ! « Mais je continue de travailler là-dessus, il y a tant de possibilités que… » Sa voix se perdit un bref instant. Tant de possibilité que c’en était le projet d’une vie entière. « Personnellement, je trouve ça fascinant vous savez, ce travail, c’est plus qu’un simple emploi qui nous permet de nous nourrir. Je dis nous parce que je sais que mes collègues vous direz la même chose si vous leur demandiez. Nous sommes fascinés parce que nous faisons, ce que nous apprenons, nous sommes tous des chercheurs ici et, honnêtement, ce n’est pas pour rien si la majorité d’entre nous ne sommes pas mariés. » Ils étaient, comme on le disait, mariés avec leur travail.


La question suivante surpris Mary qui tacha tant bien que mal de le cacher. Cherchait-elle à lui faire du mal de son directeur ? Etait-ce pour cela qu’elle était venue ? A défaut de le savoir Mary opta pour une réponse qu’elle espérait neutre.

« Monsieur Barthes est très doué, vraiment, il a un talent fou pour recruter de nouvelles personnes, il sait où nous diriger et quand nous dire d’arrêter. » Enfin… « Cela dit, il commence à vieillir, ce dont je ne le blâme pas bien sûr, mais il a tendance à prendre moins de risques et à nous autoriser moins d’expériences. Cela peut s’avérer frustrant mais j’imagine que si nous avions carte blanche nous aurions déjà provoqué une catastrophe sans précédent. » Brièvement, Mary sourit.





AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Directrice du Département de la Justice Magique&Co-fondatrice
Féminin
✎ Parchemins : 439
✎ Date d'arrivée : 09/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Directrice du Département de la justice Magique
✎ Inventaire:
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Visite forcée | Cassandra Jeu 8 Déc - 21:49

Cassandra était particulièrement fascinée par les paroles de Mary, cette personne l'intriguait, elle était si passionnée et si déterminée. Elle se revoyait en quelque à travers cette jeune femme. Par le passé, elle aussi avait dû être particulièrement déterminée pour obtenir le poste de directrice de département et encore il lui arrivait de l'être de temps à autre, même si le temps n'y prêtait pas réellement ces temps-ci. Mais cette femme avait su lui redonner la motivation dont elle manquait en ce moment. Sa curiosité avait par conséquent reprit le dessus. Raison pour laquelle elle était en train de lui poser quelques questions. Ainsi, elle lui demanda combien de retourneur de temps étaient en possession du département des mystères. Ce à quoi la jeune femme venait de lui répondre qu'ils en restaient une dizaine dont deux complètement inutilisables. L'ancienne Poufsouffle prit note des réponses de sa collègue. Pendant ce temps, la langue-de-plomb la jugeait tranquillement du regard. Par la suite, elle lui avait demandé s'ils avaient des pistes. Elle fut quelque peu déçue de l'entendre dire que les pistes étaient particulièrement maigres. Elle ne put que plussoir les paroles de la langue-de-plomb.

Derrière ces paroles, Cassandra sentait que la jeune femme cachait quelque chose. Cependant, elle n'en tint pas rigueur et poursuivit cette entrevue. Une entrevue particulièrement enrichissante. Elle ne put même s'empêcher de sourire à l'évocation de la dernière phrase de la jeune femme. Elle ne put d'ailleurs s'empêcher de répondre : « J'imagine tout de même que certains le sont très chère » conclua-t-elle tout en poursuivant l'entretien avec une dernière question qui concernait l'actuel directeur de département qui était d'ailleurs censé l'accueillir et non pas l'une de ses employées. Mary lui répondit d'un ton particulièrement neutre. Ainsi elle dit beaucoup de bien sur son supérieur tout en contrastant quelque peu avec le fait qu'il commençait sérieusement à vieillir. Cassandra en prit donc note puis elle conclua cette visite qui devait certainement pesé lourd à la langue-de-plomb : « Très bien j'en ai terminé avec l'inspection. Laissez-moi vous remercier du temps que vous m'aviez accordé. Je compte sur vous pour saluer Monsieur Barthes. Vous recevrez une missive dans la journée. Je vous souhaite une bonne fin de journée ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Visite forcée | Cassandra Mar 20 Déc - 17:15


Visite forcée
Cassandra & Mary


Une vague de soulagement s’abattit sur Mary lorsqu’elle entendit Cassandra annoncer que c’en était fini. Imperceptiblement, ses lèvres se détendirent et la jeune femme laissa légèrement retomber ses épaules. Elle avait réussi, elle n’avait pas provoqué de catastrophes et, à ses yeux, elle avait donné une bonne image de son département ce qui était pour elle tout aussi important. Toutefois, son plaisir fut de courte durée car la directrice de la justice magique lui parla de missive. Essayant du mieux qu’elle pouvait de cacher sa surprise Mary hocha la tête et sourit à son interlocutrice, se demandant ce que cette fameuse missive pourrait contenir. Un compte-rendu ? C’était étrange, si elle en faisait un elle devait le rendre directement à monsieur Barthes, la suite des événements n’étaient plus sous le contrôle de Mary. La langue-de-plomb ne commenta pas pour autant, elle verrait bien. Interroger ses supérieurs n’était pas une bonne idée, pour l’avoir fait une fois Mary le savait d’expérience.

« Bonne fin de journée à vous aussi madame, je suis sûre que Monsieur Barthes regrette de ne pas avoir pu vous accueillir », répondit simplement Mary avec un dernier sourire poli en direction de son interlocutrice ce qui n’était ni vrai ni faux, le directeur du département des mystères était un homme pressé qui considérait qu’il n’avait plus rien à prouver à personne – chose que Mary n’avait pas mentionnée plus tôt. Finalement, Cassandra Owell n’était pas aussi affligeante qu’elle l’avait cru. Certes, pour accéder au statut qu’elle avait elle devait avoir un minimum de capacité mais Mary avait rencontré plusieurs directeurs de départements qui n’étaient pas très futés. Leur donner du pouvoir n’était évidemment pas une bonne idée mais personne n’était infaillible et certainement pas le ministre de la magie qu’elle ne connaissait absolument pas. Cassandra était donc une bonne surprise, une femme presque sympathique qui, en tout cas, méritait plus qu’on ne pouvait le croire aux premiers abords.

Mary l’observa partir avant de repartir vers son bureau, songeant à la missive. Toutefois, comme la langue-de-plomb détestait perdre du temps à réfléchir à ce qu’elle ne pouvait de toute façon pas maîtriser, elle la chassa bien vite de son esprit. Le retourneur de temps qui se trouvait à nouveau sous ses yeux était beaucoup plus intéressant.



Terminé


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Visite forcée | Cassandra

Revenir en haut Aller en bas
Visite forcée | Cassandra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Visite médicale des femmes n° 2 infirmière Sate
» Invention Tarriennes et internement forcé.
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia  :: Les Oubliettes :: Les Archives :: Section RPG :: RPs terminés-
Sauter vers: