Halloween Funeste, la Mort fait le reste.



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia
Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia Nous sommes en l'année 2019 Le ministère a été attaqué
– un étudiant est mort à Halloween Les néo mangemort sont de retour – L'ordre va t il se
reformer ? Contexte disponible ici-même.

Vous pouvez trouver la liste des personnages prédéfinis ici et les scénarios des membres ici
La liste des avatars utilisés ici.La liste des noms et prénoms ici.

Mais pour ceux qui sont encore plus studieux vous trouverez le planning des cours pour les élèves et ici
celui des professeurs.

Vous voulez une capacité spéciale pour vos personnages ? La demande et les détails c'est par .

Au vu d'un bon nombre de sang-pur, ceux-ci sont à présent limités (Scénario/prédéfinis) sous couvert d'acceptation
du STAFF. Pour en savoir plus, lisez ce sujet.

Poudlard recrute non seulement du personnel, mais nous sommes également à la recherche d'adultes en dehors du forum, sympathisant de l'ordre ou néo-mangemorts. N'hésitez plus à nous rejoindre.

Partagez|

Halloween Funeste, la Mort fait le reste.

avatar
Professeur de Défense contre les Forces du Mal, Directeur de Poufsouffle & Néo-Mangemort
Masculin
✎ Parchemins : 1324
✎ Date d'arrivée : 22/08/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Professeur de DcFM & Directeur de Poufsouffle
✎ Inventaire: Polynectar (x2) Veritaserum (x2)
Liens et RPs
MessageSujet: Halloween Funeste, la Mort fait le reste. Jeu 27 Oct - 18:44

/!\ Sujet réservé aux adultes de Poudlard, membres du personnel, professeur, directeur, aurors.
Un autre sujet s'ouvrira pour les élèves pour leur annoncer le drame d'une manière quelque peu différente. /!\




ft.
The Death.
« 00:00 »
TICK TOCK. The Mouse ran up the clock, and time swallowed it whole---tail and all !

- AhaHaHAh ! Un rire cristallin d'une puissance sans confins résonna à la lisière de la forêt interdite en même temps que la grande aiguille et sa conjointe s'accouplaient pour ne former qu'Un.
Minuit sonnait à point et emportait avec lui le dernier souffle court d'un étudiant en son sein.
 
Halloween battait son plein et les étudiants riaient grassement. Sous leur maquillage, leur déguisement, sur un tapis de feuilles, Joon Park gisait à présent. Ses yeux ouverts, sans lueur aucune, sur sa peau claire, se jouait le clair de lune. Beau et élégant, jeune et insouciant, elle prenait tout sans restriction et enlaçait à présent, l'adolescent avec passion.
 
La mort.
 
Belle et douce parfois, s'était montré cruelle et froide envers sa proie. La proie d'un homme, de deux peut-être, si pas trois Et le supplice d'une famille entière à la fois.


Dernière édition par Flint C. Fawley le Mar 1 Nov - 15:31, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Professeur de Défense contre les Forces du Mal, Directeur de Poufsouffle & Néo-Mangemort
Masculin
✎ Parchemins : 1324
✎ Date d'arrivée : 22/08/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Professeur de DcFM & Directeur de Poufsouffle
✎ Inventaire: Polynectar (x2) Veritaserum (x2)
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Halloween Funeste, la Mort fait le reste. Jeu 27 Oct - 18:44

ft.
The Death.
« Nwyl Shauwn, cette meurtrière. »
The night is dark and full of terrors.




La silhouette meurtrière, penchée sur le corps rigide, se releva, un sourire béa ourlant ses lèvres froides qu'elle humecta du bout de sa langue qui glissait à présent sur ses dents blanches. Il était temps de rentrer. Sans un regard en arrière, sa cape glissant sur les feuilles meurtris, la jeune femme reprit la direction du château. Son teint blanc, ses cheveux noirs, cette démarche légère qu'on lui connaissait tant : Nwyl Shauwn. Passant à côté de son chalet de Garde-Chasse, les aboiements de Zeus raisonnèrent rapidement à ses oreilles : Tuer cette bête, oui ou non ? Non. Il ne fallait tout de même pas trop abuser des bonnes occasions qu'on lui présentait, le décès de ce chien patienterait. D'un autre côté, le risque était bien trop grand pour le laisser en vie, Zeus risquait de l'identifier, elle, devant tous ! La femme roula des yeux dans ses orbites et pénétra, baguette à la main, dans sa demeure. Des fenêtres, une légère lumière se refléta, un oubliette sur la boule de poils passa. Un soupir sans regret, une main dans les cheveux, sans attirer la moindre intention aucune sur sa présence, Nwyl rentra au château.
 
Son jeu de rêveuse bien en poche, elle salua au cinquième étage des étudiants et les conseilla même distraitement de retourner dans leur salle commune, tête en l'air elle poursuivit ses conseils par une conversation toute autre qui fit rire les garçons qui s'en allèrent en tournant des pieds. La voix légère de la jeune femme s'arrêta, son menton pivota sur la droite et d'un regard rieur en arrière, observa de dos les garçons. Idiots. Il en fallait peu pour les tromper, vraiment peu.
 
Après un tour à travers couloirs sans plus 'd'accrochage' que celui d'un fantôme dont elle se débarrassa aisément par un bout de conversation sans queue ni tête, la Garde-Chasse se dirigea vers le premier étage et pénétra dans un lieu familier. À peine la porte refermée derrière elle, les bras croisés contre sa poitrine un instant, écoutant attentivement le calme plat, qu'elle poussa un ricanement contrôlé.
 
- Ah, tellement facile. Si faible. 'Poudlard est un lieu sûr' laissez-moi rire. Des amateurs, si crédule, s'en est hilare. Riant et s'étirant les hanches, sa voix s'aggrava. D'une grimace sur son joli minois, Nwyl se dirigea vers son espace privé, saisissant un miroir, la jeune femme ne pu que râler de son reflet.
- Il me faudra lui passer une autre commande. Ses cheveux longs remontèrent, raccourcirent jusqu'à  former une coupe à la garçonne, ses yeux couleur des bois s'éclaircirent doucement pour devenir deux gemmes d'un bleu clair ressemblant au quartz des Caraïbes appelé Larimar. La forme de son visage s'étendit légèrement et sa mâchoire se prononça en même temps que ses sourcils s'épaississaient. Sa poitrine retomba sur un souffle, sa silhouette prit de l'ampleur, s'en suit le reste et un homme prenait la place de Nwyl Shauwn : Flint Fawley.


Dernière édition par Flint C. Fawley le Mer 2 Nov - 17:43, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Professeur de Défense contre les Forces du Mal, Directeur de Poufsouffle & Néo-Mangemort
Masculin
✎ Parchemins : 1324
✎ Date d'arrivée : 22/08/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Professeur de DcFM & Directeur de Poufsouffle
✎ Inventaire: Polynectar (x2) Veritaserum (x2)
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Halloween Funeste, la Mort fait le reste. Jeu 27 Oct - 18:45

ft.
The Death.
« Le Reflet de Flint Fawley »
You’re mine, as I’m yours
And if we die, we die
But first we’ll live.



 
L'homme grimaça sous le 'manque' qu'il senti en passant une main dans ses fins cheveux d'un noir de jais. C'est qu'il lui envierait presque ses longs cheveux. Tellement stupide, tout comme son chien. Et casse-pied avec. Marmonna l'homme légèrement avant de penser à changer de vêtement. Revêtant sa robe de chambre, mais loin d'aller se coucher, l'homme se dirigea vers la pièce principale de ses appartements, laquelle contenait son bureau, où il prit place sur sa chaise.
 
Les minutes vinrent à passer,  la fête devait être entrain de se finir, de se clôturer, les élèves devaient être raccompagné à leur salle commune, quand un cliquetis se fit entendre, berçant d'un mouvement de baguette sa pièce dans l'obscurité, il vit une silhouette s'engouffrer dans son bureau, tout comme lui auparavant, la  personne referma la porte avant que Flint ne reprenne le contrôle et allume de lui-même les lieux. Son reflet sursauta, saisissant une baguette que Flint envola valser sur le côté déjà, il ne manquerait plus qu'il ne se prenne un avada kedavra chez lui. Flint regarda Flint et Flint lui renvoya son regard.
 
- Et que faisais tu ? Demanda l'homme assit à son reflet qui lui sourit hésitant un instant, était-il gêné ?
- Je dansais pour toi. Avec le professeur Shauwn. Je lui ai marché dessus. Pfff. L'homme pouffa de rire avant de toussoter et de prendre un petit air narquois. Alors ? Tu as apprécié mon petit cadeau ? Demanda t-il les yeux mielleux. Il l'aimait. Il l'avait toujours aimé. Son précieux.
Flint posa ses poings sur la table irrité et se redressa vivement, le regard fatigué par la soirée et en même temps mêlé de folie, de joie et de colère. Sa voix fit tressaillir le dernier arrivant à son image.
- C'était risqué ! Trop risqué ! Tu le sais bien. Je ne t'ai pas amené ici pour que tu te plaises à me tourmenter ! Et s'il s'était échappé ?! Son reflet, Flint, d'un regard inquiet et coupable aurait presque pu se jeter à genoux, mais se contenta de foncer vers son sosie, de lui saisir les poings, de pencher sa silhouette vers la sienne et de répondre un sourire naissant mais hésitant.
- Ne râle pas, ne m'en veux pas, ne me repousse pas. Gémit-il d'une voix qui n'était pas la sienne, mais dont il aimait en explorer les limites. Inquiétude et menaçant à la fois. J'aime ce que tu aimes, le contrôle. Enfin... juste te concernant. Ricana t-il, jeune et impudent. Il soupira, fit une moue de réflexion puis fini. Tu l'aurais laissé t'échapper ? Toi ? J'en doute, ce n'était qu'un freluquet dégoûtant. Cracha t-il presque. Petite raclure, sur mon chemin... marmonna t-il sombrement, une sale tête d'étranger... il me plaisait pas, une tête de frimeur, une tête de petit con supérieur alors qui tète encore le sein de sa mère.
- Je crois me souvenir qu'elle est morte... à moins que je me trompe d'étudiant. Rétorqua l'homme au bureau un moment songeur qui tentait à présent de se soustraire à la poigne retenant ses mains, ses propres mains le retenait en otage mais avec plus de force. Le comble.
- Oh. Il en avait encore au coin des lèvres peut-être tètait-il autre chose. Se moqua t-il alors que doucement mais sûrement la silhouette du deuxième Flint, toujours habillé de son costume d'Halloween de la soirée et de son visage à demi dégoulinant, se changeait.
- Donc. Le coupa t'il ne souhaitant pas écouter ses discours sous la ceinture. Comment t'y es-tu pris ?
- Ohhhh ! Facile ! Fit son presque-reflet changeant d'un ton d’évidence. J'étais sous ma forme animagus, je voulais venir te voir mais... tu n'étais pas là. Grimaça t-il. Alors, j'ai un peu, beaucoup, vagabondé PUIS souligna t-il en élevant la voix, j'ai entendu des étudiants dire que tu étais à une fête... alors qu'on en fait jamais à deux. Marmonna t-il encore. Je me suis dirigé et je l'ai vu... ce crétin bouffi d'orgueil... je... j'ai pas su résister, avec sa voix et tout... puis il est sorti dans le parc Eeeeeet Surprise je l'ai chopé, amené dans la forêt et t'ai envoyé un petit courrier ni vu ni connu. Ah. Si t'avais vu sa tronche déconfite, à moins que ça ne soit sa couleur d'origine, quand j'lui ai jeté ce petrificus. Je suis un génie. S'auto proclama t-il d'un sourire rêveur sur un visage méconnaissable à présent, ses cheveux étaient plus court et plus clair, une barbe naissante, un teint moins blanc, un air plus jeune et des yeux bruns, Zachary Powells, 24 ans, se dessinait sous le regard de Flint.


Dernière édition par Flint C. Fawley le Mar 1 Nov - 15:34, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Professeur de Défense contre les Forces du Mal, Directeur de Poufsouffle & Néo-Mangemort
Masculin
✎ Parchemins : 1324
✎ Date d'arrivée : 22/08/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Professeur de DcFM & Directeur de Poufsouffle
✎ Inventaire: Polynectar (x2) Veritaserum (x2)
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Halloween Funeste, la Mort fait le reste. Jeu 27 Oct - 18:45

ft.
The Death.
« Le Sinistre Chant d'un Serpent. »
Chaos isn’t a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again. The fall breaks them. And some are given a chance to climb, but refuse. They cling to the realm, or love, or the gods... Illusions. Only the ladder is real. The climb is all there is.




Ce dernier savait la suite, il ne lui fallut pas en demander davantage. Il avait bien reçu ce bout de parchemin, d'une écriture presque aussi illisible que la sienne, il était sorti de la salle sur demande l'espace d'un instant et avait suivi la direction du lieu cité en pattes de mouche aussi immonde que les siennes. Le morceau de parchemin avait été accompagné d'une fiole dont il connaissait trop bien le contenu mais c'était davantage de savoir en qui il allait se transformer qui le laissa un instant hésitant, où Zachary avait-il prélevé l'ingrédient capillaire et sur qui ? Il en eu vite la réponse en prenant les traits de la garde-chasse... restait à savoir comment 'il' l'avait obtenu mais dans un sens, il ne lui était pas difficile de l'imaginer, petit sous sa forme animagus non déclaré, son acolyte avait accès à presque tout.


Zachary à côté, avait alors prit sa place avec une bonne dose de polynectar et vêtu du même déguisement et de la même tête ensanglantée, avait prit la place de l'homme pour qui il n'avait que  d'yeux depuis sa scolarité à Poudlard.


Sous les traits de Nwyl Shauwn, l'homme devenu femme avait trouvé le pauvre Joon Park, les yeux écarquillé, en colère, protestant et demandant silencieusement à la garde-Chasse de le sortir de ce sortilège honteux pour faire la peau à son agresseur sans nom.
 
Le visage de Nwyl s'était éclairci devant la scène, un sourire radieux, une dentition blanche à faire hurler les arracheurs de dents moldus. De sa voix légère, mais moins rêveuse, elle avait dit alors en s'accroupissant un peu :
- Il parait que tu es de la chorale, chanteras tu pour moi ? Et sans attendre un mot elle le relâcha du petrificus et lança un doloris. Puis un autre... puis encore un autre. La voix du garçon chatouilla ses oreilles, naturellement Flint avait prit des précautions pour ne pas alerter ces stupides aurors. La silhouette de Nwyl le titilla encore, encore... et encore, son corps se convulsa, son corps se souleva, sa bouche fini par le supplier, lui fier Serpentard, ses yeux révulsé ampli de larmes, ses hurlements n'en finissant plus. Nwyl se délectait de la scène et ne se lassait plus de ce geste lent terminant par un doloris prononcé. Sa langue passa sur ses lèvres. C'était plaisant, trop plaisant, il fallait s'arrêter, vite avant qu'elle n'y passe toute la nuit et plus encore. Hurlant d'un rire cristallin qui n'était pas sien, Flint Fawley derrière le visage de Nwyl Shauwn, essaya d'articuler sans pouffer de rire toutes les deux secondes :
- Ohhh, Dé.so.lé. Vraiment ! S'amusa t-il les larmes aux yeux tellement il riait, cela faisait un moment qu'il ne s'était plus amusé de la sorte Et la manière dont Joon Park gesticulait sur le sol comme un botruc ne l'aidait en rien à garder son sérieux. Ver de terre.
- Vous... vous... folle. Parvint encore à articuler l'adolescent qui se traînait au sol et cherchait désespérément à... foutre le camp ? L'adulte se plia de rire devant cette tentative vaine.
- Tu as raison, je le suis. Mais... je suis quand même bon professeur, vraiment, Poufsouffle un jour Poufsouffle toujours, Mister Park, sais-tu ce que l'on dit sur notre maison, sur nous ? Fit la femme en se rapprochant encore la baguette tendu, le poussant du pied et le forçant à lui faire face... à terre, ses yeux écarquillés sur la pointe de la baguette, ses mains se relevant doucement pour se couvrir.
- Non... non... pitié...
- Qu'on est trop gentil. Sa bouche se tordi devant ce mot et elle fronça les sourcils, très sérieuse, les yeux de l'élève s'agrandirent, ses larmes tombant, ses lèvres bredouillant un dernier 'Mee' tandis que celles rosées de Nwyl Shauwn l'interrompait et expulsait un sordide Avada Kedavra.


Dernière édition par Flint C. Fawley le Mar 1 Nov - 15:36, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Professeur de Défense contre les Forces du Mal, Directeur de Poufsouffle & Néo-Mangemort
Masculin
✎ Parchemins : 1324
✎ Date d'arrivée : 22/08/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Professeur de DcFM & Directeur de Poufsouffle
✎ Inventaire: Polynectar (x2) Veritaserum (x2)
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Halloween Funeste, la Mort fait le reste. Jeu 27 Oct - 18:46

ft.
The Death.
« Une Marque : Les Néo-Mangemorts.  »
The worst ones always live.




Il s'était amusé, avait dû couper court son plaisir à cause de l'heure et à présent, il lui fallait se débarrasser de Zachary Powells, tout du moins qu'il sorte du château... mais, il y avait encore une chose essentielle à faire voir deux.
- Powells. Lâcha t-il, ses yeux bleus plongé dans les yeux sombres le dévorant tout entier s'il avait pu. L'homme répondant à ce nom frissonna à son écoute, se rappelant des années à Poudlard où Flint l'avait interpellé sur le même timbre de voix pour la première fois. Il faut que tu quittes les lieux. Zachary s'apprêta à protester mais Flint poursuivit. Mais j'ai encore besoin de toi pour deux choses. La première consiste à relâcher la pression. L'homme dont les mains emprisonnaient toujours celle de son ancien professeur tressailli en entendant cela. Sa récompense. Il acquiesça vivement.... elle avait tout prévu, même ça. La seconde, sera qu'avant ton départ du château tu fasses sortir de ta baguette le symbole des néo-mangemort à l'endroit où il réside. Tu peux faire ça ?
- Je peux tout faire. Tout. Se félicita l'homme d'un sourire en coin alors qu'il retirait ses mains de son aîné et que ce dernier se levait de sa chaise pour se diriger vers un lieu hors de portée des enfants, Zachary Powells sur ses pas.
 
Une demi-heure passa facilement tandis qu'une mouche hors de portée volait en toute liberté dans les couloirs de l'école. L'absence de l'élève n'avait pas encore été remarquée mais elle le serait bientôt par les adultes du château.
 
La soirée d'Halloween était déjà fini et Joon Park avait déjà perdu la vie. Réussissant a passer les grandes portes, la mouche arriva sans peine ni heurt à la lisière de la forêt. Le chalet de la Garde-Chasse semblait éclairée, la vraie Nwyl Shauwn serait-elle rentré ? Son abruti de molosse n'aboyait plus car après un oubliette sa vivacité c'était tut, à présent surement dormant, par un sortilège du prince charmant. Sortant de sa forme, au côté de la silhouette horrible de l'adolescent torturé et abîmé, lui souriant loin d'être peiné, il tendit sa baguette, la pointa d'une traite vers le ciel de nuit et en fit jaillir une marque :
- A vous. Lâcha t'il fièrement laissant le doute planer quand à la personne ou aux personnes qu'il visait derrière ce 'vous'. Cette marque, rappelant d'ancien souvenir avant de ne s'échapper loin des lieux.
Son mentor lui avait dit, raconté, d'une courte assemblée au Sommet, il avait été question d'agir, de poursuivre et par ses actions, son mentor avait saisi l'occasion, pour lui, pour eux, pour son propre plaisir mais pour Zachary c'était davantage pour une personne lui permettant d'avoir ce qu'il désirait.
 
Les néo-mangemorts étaient présent, les néo-mangemorts ne s'arrêteraient pas, les néo-mangemorts n'avaient pas peur de quelques aurors scélérats. Ce n'était que le début... Osez, directeur, Ô Saint Potter, affirmer qu'il s'agit d'un endroit sûr, quand un élève meurt si près de vos murs. Né moldu, mêlé ou sang pur, nulle distinction pour des pourritures. 


Dernière édition par Flint C. Fawley le Mer 2 Nov - 17:46, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Professeur de Défense contre les Forces du Mal, Directeur de Poufsouffle & Néo-Mangemort
Masculin
✎ Parchemins : 1324
✎ Date d'arrivée : 22/08/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Professeur de DcFM & Directeur de Poufsouffle
✎ Inventaire: Polynectar (x2) Veritaserum (x2)
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Halloween Funeste, la Mort fait le reste. Sam 29 Oct - 13:32

Repère Chronologique :

21h Ouverture de la fête d'Halloween
21h 40 Départ de Joon Park
~ 22h30 Flint Fawley s’éclipse 3/5 minutes et revient poursuivre sa surveillance en compagnie de Nwyl Shauwn.
23h Beaucoup de partenaires se sont déjà trouvé et danse en même temps que commence le calvaire de Joon.
24h La fête bat son plein, se clôture, les résultats de costume sont annoncé. Joon pousse son dernier souffle
~ 1 heure, tous les élèves sont raccompagné à leur dortoir & la marque apparaît

Intervenants :

Joon Park
Flint Fawley (sous les traits de Nwyl Shauwn pour une grande partie du rp)
Zachary Powells
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Halloween Funeste, la Mort fait le reste. Mar 1 Nov - 18:52

Hermione souriait, la soirée d'Halloween s'était merveilleusement bien passée, elle s'était amusée avec ses collègues et ses amis. Toutefois, toutes les bonnes choses ont une fin et bientôt le maître de cérémonie annonça la fin de la soirée. Hermione raccompagna dans le calme les élèves de Gryffondor jusqu'à leur salle de commune. Comme Poudlard était calme le soir, comme c'était bon d'être dehors en pleine nuit de profiter de la lune se réflétant sur les vieilles pierres du château.
Elle monta jusqu'à la tour d'astronomie afin de profiter de la nuit fraîche. Emmitouflée dans sa cape elle regardait le lac. Puis son regard se porta sur la forêt interdite et son coeur rata un battement. Elle ne rêvait pas, la marque des ténèbres flottait au dessus de la forêt interdite. Elle resta quelque secondes sans bouger se laissant submerger par toute la douleur que cette marque lui évoquait. Et enfin elle reprit conscience et descendit en trombe, elle s’arrêta devant un portrait et lui dit:


"Dites au Directeur de me rejoindre dans la forêt interdite, la marque des ténèbres flotte au dessus, prévenez aussi le Ministère et dites aux Aurors de confiner tout le monde dans leurs dortoirs et de fermer le château"

Une fois cela fais le personnage présent dans le tableau sortit de son cadre se dirigeant vers le Directeur. Hermione sortit de Poudlard courant vers la forêt interdite. Elle sortit sa baguette et cria:

"SPERO PATRONUM"

Une loutre argentée s'échappa de la baguette d'Hermione pour galoper vers la marque des ténèbres. Elle sauta là où le serpent sortait du crane et explosé dans une lumière éblouissante. Lorsque la lueur s'estompa la marque des ténèbres avait disparue. Hermione pénétra dans la forêt interdite ignorant les branches qui lui fouettait le visage laissant des traces sanglantes sur son visage. Elle se précipita à genoux vers le corps inanimé qu'elle avait aperçu et le prit dans ses bras. Elle prit le pouls et se mit à sangloter sans pouvoir s’arrêter le serrant dans ses bras voyant finalement en ce jeune homme qu'elle connaissait à peine le corps de sa fille ou de son fils qui étaient désormais plus que jamais en danger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Halloween Funeste, la Mort fait le reste. Mar 1 Nov - 23:51

Halloween Funeste, la Mort fait le reste.
Feat professeurs

Nwyl avait quitté précipitamment la fenêtre. Les dalles du hall smeblaient accueillir lugubrement les pas sourds de ces bottes noires. La mélodie lourde résonnait comme le glas de la fatalité. Insupportable. Nwyl n'avait même pas pris la peine de se changer. Inutile. Son visage reflétait toujours cette douce folie qui était la sienne, même si, dans ses yeux, brillait une pointe d’inquiétude. De culpabilité. Elle l'avait sentie. Elle l'avait flairée. Quelque chose se tramait dans la Forêt elle le savait. Les licornes la désertaient, les créatures s'enfonçaient de plus en plus profond. Les arbres le chuchotaient. Le parc était faiblement éclairé par la lueur verte de la Marque dans le ciel. L'éclairage de la mort. La dernière fois que Nwyl l'avait vue, c'était au-dessus de sa maison. Elle la revoyait. Le visage de ses parents. Le visage déformait par la douleur. La bouche ouverte d'effroi. La souffrance. La peur.

Nwyl tiqua. Elle sembla trébucher. Seule l'escapade d'un de ses longs cheveux noirs trahit sa fébrilité. Pourtant son visage gardait la même impassibilité, la même rêverie, la même folie douce. Difficile de croire qu'elle venait de comprendre que ses doutes s'étaient révélés fondés. Que le malheur s'était abattue. Elle passa devant son chalet avant de pénétrer droit dans la Forêt. Son instinct lui disait où allait. Elle n'éprouvait pas l'ombre d'une hésitation. Quelque chose n'allait pas. Autre que cette histoire de marque des ténèbres. Et c'est là qu'elle la découvrit. Hermione Granger. Hermione à genoux. Hermione prostrée devant quelque chose de gros. Le corps d'Hermione secouait de sanglots silencieux. Et dans ses bras, un élève. Nwyl ne dit rien. Elle n'avait rien à dire. En silence elle leva sa baguette et fit pleuvoir quelques étincelles rouges qui moururent rapidement dans le ciel. En bas, Hermione pleurait toujours. En haut les étoiles semblaient les regarder avec tristesse et indifférence, pas le moins du monde perturbées par l'éclat de vert qui avait terni leur beauté quelques instants plus tôt. Elle s'approcha du corps de l'élève qu'elle reconnut comme étant Joon Park. Sans rien dire, elle s'accroupit à côté d'Hermione et ferma doucement les yeux de l'élève. Maintenant il ne souffrirait plus.
Puis Nwyl comprit aussi ce qui n'allait pas. Zeus n'avait pas aboyé.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Directeur de Poudlard
Masculin
✎ Parchemins : 130
✎ Date d'arrivée : 01/07/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Directeur de Poudlard
✎ Inventaire:
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Halloween Funeste, la Mort fait le reste. Mer 2 Nov - 19:21

Halloween Funeste, la Mort fait le reste
#HogwartsAdults
Sa plume grattant le parchemin, un petit sifflotement dans l'air et un verre de Whisky pur feu posé à ses côtés. Harry complétait les derniers papiers administratifs qu'il venait tout juste de recevoir. Des lettres qui venaient du ministère, de futurs admissions pour l'année prochaine, les papiers étaient déjà tous fais, il ne lui fallait que signer et compléter le nom d'un de ses futurs étudiants. Il avait beau avoir un an pour tous les faire, il voulait s'y prendre tôt, peut-être trop tôt, mais il n'avait rien trouvé de mieux à faire pendant la soirée. Il n'était pas parti à la soirée prévue pour Halloween, ce n'était pas trop sa tasse de thé, puis il n'avait même pas de costume alors. Il avait chargé quelques-uns de ses collègues pour garder la soirée ainsi que les couloirs, les surveiller qu'aucun élève ne joue ou ailles faire autre chose dans l'enceinte de l'école. Attrapant d'une main ferme son verre de Whisky pur feu, il but d'une traite la fin de celui-ci, du moins, jusqu'à ce qu'il soit dérangé par un des tableaux qui ornaient son bureau.

« Monsieur Po.. Potter. La marque.. Elle est là.. Là haut, dans l'ciel. »

Le Survivant pâlit d'un coup, est-ce que ses oreilles avaient bien compris ce que venait de dire le tableau ? Est-ce qu'il avait vraiment fait mention d'une marque ? Par un pur et simple réflexe, il porta sa main sur son front, là où siéger sa fameuse et célèbre cicatrice. Pourtant il ne ressentait rien. Pas de douleur. Rien. Cela faisait bien des années, qu'elle ne lui faisait plus mal et pourtant, il n'en oubliait pas ce geste. Il leva la main tandis que le tableau reprenait son souffle, mine de rien, ils étaient bien vivants à l'intérieur et courir de part et d'autre, de tableau en tableau en essoufflé plus d'un.

« Respire Fergus. Qu'est-ce que tu entends par la marque ? Qui l'a vu ? »

« C'est madame Weasley, monsieur. Elle était en haut de la tour d'astronomie et la marque siégeait dans le ciel, juste en-dessous de la forêt interdite. Ils sont de retour monsieur. »

Ils parlaient vite, toujours un brin essoufflé, mais il avait cette fois-ci tout compris. Son visage se durcit, ses sourcils se froncèrent lui donnant une image dangereuse tout en étant des plus douces. Son cœur battait vite, mais il ne voulait pas que la panique s'installe, il savait comment si prendre, comment les mettre en sécuriser et il ne permettrait jamais que l'on touche à un de ses élèves dans le château. Si seulement. Ni une, ni deux, il quitta son bureau, marchant d'un pas lourd, les mains serraient, tremblante, ses pas résonnaient froidement alors qu'il descendait les marches du grand escalier. Il croisa les préfets des gryffondors et leur ordonna de rester dans leur salle commune ainsi que de faire passer le mot aux autres préfets, si cela n'avait pas encore été fait par Fergus, et de ne surtout pas en bouger une fois rentré. Sous les regards interrogateurs et les mille questions que leurs bouches aller lancer, il repartit aussi vite, à vrai dire, il ne s'était même pas arrêté, il avait juste ralentit le pas pour qu'ils comprennent. Il ne croisa plus personne, les couloirs étaient dessert, pas un chat. Miss Teigne lui manquait parfois.

Sa longue cape semblait volé derrière lui, elle ne touchait pas terre, comme s'il avait mis un sort de lévitation pour éviter de l'abîmer. Ses pas grinçaient sur le vieux bois qu'était le pont. Elle était belle et bien là, la marque. Il la voyait au loin, trônant dans le ciel de sa lueur verte, ce maudit serpent sortant de ce crâne obscène. Une vive émotion le piqua, depuis comment de temps, il n'avait pas revu cette marque pourtant si familière ? Peut-être trop longtemps, alors la revoir lui faisait un choc. Au loin, il put voir une ombre, son bras s'éleva vers l'immonde symbole et un filet argenté en sortit, laissant place à un petit animal. Une loutre. Qui vint exploser d'une traite le crâne, la lueur verte laissa la place à une rafale de petites explosions argentés avant que la nuit ne reprenne son droit et que la pénombre entour une nouvelle fois tout. Bien que la lune éclairait faiblement les alentours, un Lumos naquit de la baguette du Potter. Continuant son périple vers la forêt interdit, il aperçut cette fois-ci la garde-chasse allait en direction de la noirceur de la forêt, il l'aurait bien appelé, mais elle était déjà trop loin. Les yeux plissaient pour essayer de combattre l'obscurité, il s'avançait entre les arbres. Les oreilles bien ouvertes, sur ces gardes, il était déjà près si jamais on venait à s'en prendre à lui. Il n'avait pas peur.

Une légère brise vint caresser son visage d'une pâleur à en faire rougir les fantômes. Son cœur martelait ses côtes à une vitesse folle. Ses mains tremblaient plus que nécessaires, sa bouche s'ouvrait et se refermait comme s'il étouffait. Qu'est-ce que c'était que cette mascarade ? Légèrement derrière la professeur de Soins aux Créatures Magiques, il était pétrifié par la vision que lui offrait la forêt. Son amie de toujours, enlaçant un corps inanimé. Le corps d'un élève qui plus est. Comment était-ce possible ? Qui ? Prenant son courage à une main, l'autre étant pris par sa baguette, il fit un pas, brisant les feuilles d'automne qui craquèrent sous son poids, il contourna sa meilleure amie pour apercevoir à qui appartenait le corps. Il soupira d'un certain soulagement. Ce n'était pas un de ses enfants ou encore nombreux neveux, nièces, mais c'était tout de même un élève. Il reconnut le jeune Serpentard du nom de Joon Park, il l'avait souvent vu en compagnie du jeune Malefoy. Il n'avait pas une sœur jumelle ? A cette pensée, il ne put que retenir un deuxième soupir, comment il allait lui annoncer ça ? Relevant les yeux du jeune homme, il vit arriver les aurors au loin et fit un signe de tête au premier qu'il vit, il ne prit même pas le temps de relever le visage de celui-ci, il se baissa à la hauteur d'Hermione. Déposa d'un geste doux sa main sur son épaule avant de l'aider à se relever.

« Par les cheveux gras de Rogue, que c'est-il passait ? »

Il tenta une petite blague pour faire disparaître la tristesse de son amie, même si ce n'était clairement pas le moment, mais le mal était fait. Maintenant, il voulait savoir qui était la cause de la mort de ce pauvre garçon. Retirant sa cape, il en couvrit le corps. Quelle horreur. Petite rectification : il avait peur.

Mais il ne devait pas le montrer et encore moins maintenant. Lançant un regard au auror et membre du personnel présent, il se demandait comment ils avaient pu passer à travers ça pour en arriver là. Qu'est-ce qu'ils avaient zappé ?

« Je ne vais pas vous mentir, un meurtre a été commis ce soir. La marque des Ténèbres siégeait dans le ciel, qu'on m'explique comment un mangemort a pu passer outre la sécurité ? »

Énervé à un tel point, il s'était mis à crier au final. Voix rauque et dur, il observait les aurors, il ne leur en voulait pas vraiment, si lui ne l'avait pas vu venir alors eux ? Il voulait des réponses et maintenant.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Professeur de Défense contre les Forces du Mal, Directeur de Poufsouffle & Néo-Mangemort
Masculin
✎ Parchemins : 1324
✎ Date d'arrivée : 22/08/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Professeur de DcFM & Directeur de Poufsouffle
✎ Inventaire: Polynectar (x2) Veritaserum (x2)
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Halloween Funeste, la Mort fait le reste. Mer 2 Nov - 22:14

A peine Zachary envolé de son espace privé que l'homme se levait de son lit nu comme un ver, s'étirant les hanches, il se dirigea sans pudeur, l'obscurité pour seul habit, vers une petite étagère d'où il sorti verre à pied et bouteille de vin, le liquide à la robe rouge se déversa dans son réceptacle et l'adulte savoura son arôme avant de ne le déguster. Se dirigeant vers la fenêtre, il observa méticuleusement le paysage sombre attendant que ne s'affiche l'oeuvre d'un soir, le repère d'un mort, les paniques d'un lendemain.

Les minutes passèrent sans qu'il ne détache son regard de l’extérieur, sans qu'il ne se lève pour s'habiller ou ne s'éloigne de la fenêtre. Un fin sourire se dessina sur le coin de ses lèvres quand enfin la marque apparu. Terminant son verre à son aise, déposant ensuite ce dernier, il se dirigea d'une lenteur suprême vers son armoire pour s'habiller d'une façon va-vite, pantalon noir, haut noir et long retombant au dessus sur sa taille, des boutons devant, sa cape noir couronnant le tout, reproduisant quelques marques de son maquillage, signe qu'il se démaquillait lorsque la marque était apparu, avant de respirer profondément devant la porte.

Sa porte s'ouvrit de sa volonté et l'homme hâta le pas un air anxieux prônant sur son faciès dur. Les sourcils froncés, la mâchoire serrée, sa baguette en poche fermement tenu au cas où l'auteur de la marque serait toujours là. Le professeur de défense contre les forces du mal descendu les marches menant au hall, où il rencontra la gracieuse silhouette de l'assistante de Blaise Firlowel. Le regard toujours sérieux, l'air alarmé, il lui fonça dessus tel un vautour, rejoignant son pas où qu'elle comptait aller de base, il l’emmènerait dans son sillage.

- Vous l'avez vu aussi ? Lui fit il, son cœur battant, la respiration courte d'un homme se dépêchant et trop anxieux d'accepter une cruelle vision. La marque. Poursuivit'il lugubrement son timbre de voix vibrant. Sa tête se secoua alors qu'il poursuivait sa route. Pourvu que ce ne soit pas comme autrefois. Marmonna t'il sombrement. Oh oui, pourvu que la situation se passe différemment cette fois, que les neo-mangemorts gagnent après le raté des mangemorts. Oh, la jeune femme pouvait clairement se méprendre et penser que vieux comme il était il se rappelait de la première marque qui avait jailli au dessus de l'ancien directeur Dumbledore. Potter serait-il le suivant ?

Piétinant les feuilles du parc le séparant de la lisière, il aperçu les étincelles rouge et pressa le pas. Par là bas. Sa cape virevolta derrière lui alors que la marque disparaissait déjà, les branches s'acharnèrent à entraver sa course, leur course, quand enfin il ralenti le pas, traînant des pieds presque devant la scène qu'il avait sous les yeux. Son directeur hurlait sur des aurors, Weasley anciennement Granger pleurait à chaudes larmes, Nwyl Shauwn à ses côtés. De la cape disposait par terre, seule une silhouette méconnaissable s'en distinguait, trop petite pour être celle d'un homme, trop grande pour être celle d'un jeune élève.

- Qui ? Demanda t'il d'une voix qu'il ne voulait pas qu'elle soit trop brisé, ni trop peu ni trop fort, il fallait resté ce Flint sans l'être complètement, bouleversé, il devait l'être. Se rapprochant, contournant son directeur sous sa réponse, il ne pouvait que vérifier de lui-même... et contempler son oeuvre. Park. Murmura t'il avant de soupirer peiné. Sa sœur va être anéantie. Marmonna t'il sombrement en posant une main moite sur sa bouche un instant. Oh oui anéantie ! Curiosité passagère. Sa bouche se tordu en remettant la cape du directeur sur le visage de l'élève. Quelqu'un avait osé saccagé son tableau. Qui avait fermé ses yeux ? Son regard inquiet mais toujours dur comme à son habitude, Flint passa de tête en tête avant de se relever.

- Comment une telle chose a pu arriver ?! Gronda t'il en commençant à faire des petits cercles stressants, les cents pas, rien de tel pour mettre la pression, le visage sinistre il chercha réponse dans les yeux des aurors qu'il se retint d'insulter même si la façon dont il maugréait dans son absence de barbe était claire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Avocat & Professeur de Droit
Féminin
✎ Parchemins : 516
✎ Date d'arrivée : 06/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Avocat au Ministère de la Magie
✎ Inventaire:
Liens et RPs
http://danielj-radcliffe.forums-gratuits.fr
MessageSujet: Re: Halloween Funeste, la Mort fait le reste. Jeu 3 Nov - 23:01



Halloween funeste - la mort fait le reste
rp libre



- Monsieur Malefoy, je suis désolée de vous réveiller mais votre présence à Poudlard est fortement demandé. Monsieur Potter vous autorise à passer par sa cheminette, veuillez le rejoindre sans attendre jusqu'à la forêt interdite.

J'avais eu à coeur, depuis le début, de faire installer un tableau de Severus Rogue dans le manoir mais jamais, jusqu'à présent, ce dernier n'avait eu à faire le messager entre Poudlard et ici. Aussi, je compris que quelque chose se passait. J'acquiesçai en silence, invitant mon épouse à se rendormir, lui assurant que ce n'était rien. Ignorant encore ce que j'allais découvrir.
Revêtant rapidement une cape de sorcier, je descendis aussitôt au salon et prit la poudre de cheminette pour me rendre à Poudlard.

- Bureau d'Harry Potter à Poudlard !

Le transport ne fut pas bien long et, une fois sur place, je me rendis compte que Potter n'était pas là, fronçant les sourcils, j'observais le tableau du professeur Rogue qui semblait soucieux et qui m'invita à me rendre, sans plus attendre, jusqu'à la forêt.

A peine étais-je sortit dans le parc que j'aperçus plusieurs silhouettes s'engouffraient dans la forêt tandis que je voyais les derniers traces d'un immense nuage noir disparaitre derrière un patronus.
Mon sang se glaça à la vue de ce "nuage" qui n'en était pas un et un étrange pressentiment me serra les entrailles et ce fut donc au pas de course que je me rendis à l'endroit d'où s'élevait des étincelles rouges.
Arrivé sur place, j'eu l'impression que l'on venait de me couper les jambes.

- Ce n'est pas possible.... pas encore... comment... comment est-ce arrivé ? Qui a fait cela ?

Je me retenais à un arbre pour ne pas flancher... l'histoire se répétait... pourquoi ? Comment ?
Je n'arrivais plus à parler correctement et soudain, je me souvins de mes fils... cette fois, il n'était pas question de leur cacher... et pas question qu'il dorme à Poudlard ce week end, je les ramenais à la maison, quitte à inviter Albus, Rose et Rosalie à la maison, avec eux.
Mais pour l'instant, il y avait plus grave.

J'entendis mon collègue, Fawley, parlait de l'enfant... il avait une soeur ? Pauvre gamine ! Comment allait-elle prendre la nouvelle ?

Mais quelque chose me titilla dans le comportement de ce dernier, sa voix sonnait... fausse ?




Code par Célestine

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Assistante du professeur de Potions, de DCFM & Chef des Néo-Mangemorts
Féminin
✎ Parchemins : 243
✎ Date d'arrivée : 28/10/2016
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Halloween Funeste, la Mort fait le reste. Ven 4 Nov - 18:18

Quelques heures plus tôt.
Elesya était là, dans ses appartements le sourire aux lèvres, jouant à l'un de ses jeux favoris : les échecs. Seule, elle s'amusait déplaçant elle-même les pions, ses propres pions et ce de son adversaire qui n'était autre qu'elle-même. Elle jouait, ne voyant réellement pas le temps passé, attendant un petit bout de parchemin de son fidèle Zachari. Réussirait-il à accomplir la mission qu'elle lui avait donné ? Pour l'instant, la jeune assistante n'en avait pas la réponse. Elle n'avait plus qu'à attendre. Quelques minutes plus tard, la rouquine se lassa de cette partie d'échec. Elle se leva donc gracieusement et elle entreprit de se déplacer vers ses armoires. Elle prit l'une de ses capes préférées, une verte. Puis elle entreprit de s'en vêtir. Quelques secondes plus tard, l'ancienne Serpentard quitta ses appartements. Une petite ballade au clair de lune s'imposait.

00h00.
Elesya déambulait tranquillement dans le vaste château jusqu'à ce qu'elle reçoive une missive. Simple, mais particulièrement claire : Zachari avait parfaitement accompli sa mission. Elle rangea donc rapidement et discrètement la lettre. À peine l'avait-elle ranger qu'elle fut surprise par son collègue Flint Fawley. Surprise, elle sursauta légèrement, puis elle se retourna. À peine s'était-elle retournée, qu'elle fut « agressée » par celui-ci. Il semblait quelque peu paniqué. Ce n'est lorsqu'elle l'entendit lui demander s'il elle l'avait vu aussi, qu'elle comprit. La Verte et Argent camoufla son magnifique sourire et un rire diabolique. Alors il l'avait vraiment fait apparaître.  Elle fit cependant mine d'être quelque peu surprise, puis elle dit : « La marque des ténèbres est apparue ? Où ça ? » demanda-t-elle même si elle savait pertinemment où elle se trouvait. À peine avait-elle terminé sa question, qu'elle fut entraînée pas son collègue à l'extérieure. La cape virevoltante, Ely suivait son collègue.  Elle admira momentanément le ciel, jusqu'à ce que la marque disparaisse.  Elle cacha son mécontentement, elle fit même mine d'être légèrement choquée et offusquée. Arrivée près du corps, le corps enseignant était déjà sur place. Un léger sourire apparu sur son visage lorsqu'elle vit Park complètement inerte, mais elle parvint à le cacher aux yeux de ses autres comparses. C'est alors que le directeur se mit à leur parler. Lorsqu'il eut terminé, Ely resta silencieuse, puis elle se permit d'ouvrir la bouche pour parler : « Professeur, il me semble qu'il va malheureusement falloir réinstaller le couvre-feu. Et peut-être verrouiller les portes du château afin d'éviter toute sortie ou entrée non autorisé. » dit-elle clairement haut et fort jusqu'à croiser le regard d'Haru, l'un de ses anciens camarades de classe qu'elle venait tout juste de reconnaître. Que faisait-il ici ? Étrangement, elle était de plus en plus mal à l'aise en sa présence. Se doutait-il de quelque chose ? Pendant ce temps, Elesya transperçait par le froid, décida de se couvrir un peu plus à l'aide de sa belle cape d'hiver. Elle n'avait plus qu'à attendre les directives, après quoi elle déciderait ou non de les appliquer tout en poursuivant son plan machiavélique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Halloween Funeste, la Mort fait le reste. Jeu 10 Nov - 22:01

Halloween Funeste, la Mort fait le reste.
Feat professeurs

Nwyl ne pouvait s'empêcher de penser que les choses auraient pu être différente. Si Harry Potter n'avait pas insisté pour qu'elle surveillât la soirée d'Halloween, Nwyl aurait pu faire sa ronde. Et si elle avait fait sa ronde, Joon Park ne serait pas mort. Mais les choses se passaient rarement comme on les imaginait après coup. Et avec des si, on arriverait à faire danser des centaures. Enfin pas tout à fait. Les centaures dansaient aussi. Une danse rituelle, assez discrète qui... enfin non, là c'était pas vraiment le moment de partir dans les danses rituelles des centaures. En tout cas, Nwyl savait que s'ils avaient été là, ils n'auraient pas interféré avec le cours des événements. Et s'ils avaient vu l'agresseur, leurs bouches demeureraient aussi muettes qu'une armure momifiée. Alors qu'elle demeurait toujours agenouillée près de Hermione Granger, les autres membres du corps enseignants commencèrent à arriver petit à petit. Ou ils arrivèrent tous en même temps, difficile à dire. Nwyl céda sa place au directeur, conscient qu'il saurait mieux s'y prendre avec sa meilleure amie qu'elle-même. La garde-chasse se glissa alors près de Blaise qui venait d'arriver et mit une main tremblante dans la sienne. Ce genre de geste était rare chez elle et démontrait bien le trouble qui l'habitait. Pour tout ceux qui la connaissaient assez pour le comprendre. Et Nwyl restait ici, partagée entre l'horreur de voir un élève abattu et l'inquiétude qui la rongeait concernant Zeus. Le chien entendant ses pas à des kilomètres. Lorsqu'elle passait devant le chalet, Nwyl n'avait pas besoin de l'appeler, il était déjà là avant qu'elle ne s'en rende compte. Mais cette fois, rien. Et Nwyl se doutait parfaitement que Zeus, avait flairé quelque chose. Pourtant, elle s'efforçait de ne pas y penser, se concentrant sur les paroles de ses collègues, essayant de choisir la meilleure position à adopter.

-Les néo-mangemorts, lâcha Nwyl dans un souffle.

Contrairement à son trouble intérieur, sa voix demeurait tranquille. Le même murmure, la même rêverie, pourtant un brin plus sombre. Nwyl avait toujours su garder un visage impassible selon les circonstances. Cela ne rimait à rien de dévoiler ses émotions, si ce n'est d'effrayer tout le monde et ne plus parvenir à réfléchir. Hors c'était ce qu'il fallait, réfléchir. Elle leva les yeux vers le directeur.

-Il se passe quelque chose dans la Forêt, acheva-t-elle d'un ton tranquille. Son souffle est différent.

Il se passait toujours quelque chose dans la Forêt. Mais rien qui n'avait la porté de ce qu'il s'y passait maintenant.
(c) sweet.lips
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Auror, Néo-mangemort & Modo
Féminin
✎ Parchemins : 94
✎ Date d'arrivée : 28/10/2016
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Halloween Funeste, la Mort fait le reste. Ven 11 Nov - 22:01








Haru Manes and Libre



ϟ Halloween Funeste, la Mort fait le reste.
Haru était tranquillement en train d'admirer le ciel noir en ce soir si mémorable, Halloween était l’une de ces fêtes préférées non pour les costumes et tout le tralala c’était plutôt qu’à ses yeux ce soir-là était le soir des tout permis.

Alors que le jeune Auror était perdu dans ses pensées, son regard fut interpellé par une marque dans le ciel ; se fut quand il reconnut la marque des ténèbres qu’il eut un sourire sadique quelques instants avant de prendre la direction des lieux vus quelque instant plutôt.
Le jeune homme arriva rapidement sur les lieux et il remarqua le Directeur ainsi que les Professeurs de Poudlard sur place, Haru s’approcha d’une forme à terre et s'accroupit face au jeune homme à terre. En effet à terre gisait le cadavre d’un élève et aux yeux de Haru il avait été tué par un avada kedavra il se releva puis son regard se figea quelques instants.

Devant lui se tenait Elesya sa meilleure amie de Poudlard. Après leur sortie ils c’étaient perdus de vue jusqu’à aujourd’hui mais bizarrement cela ne l'étonnait guère de la revoir ici et bientôt ce qu’il suspectait depuis longtemps prendrait forme et il prouverait ce qu’il sait, pour l’heure il fixa le Directeur et d’une voix glaciale lui dit.

« Il a été tué part un avada kedavra, jusqu’à nouvel ordre plus personne ne sort du château ni ne rentre, je veux voir tous les professeurs ainsi que personnel de Poudlard demain à la première heure chacun leur tour pour un interrogatoire. »

Haru refixa le défunt et retenu un sourire sadique, il en avait rien à foutre de cet élève en réalité malheureusement il devait donner le change sous peine d’être découvert ou plutôt sa couverture risquait d’être découverte.

Le jeune auror repris un visage neutre et sans sentiment puis toujours de sa voix glaciale dit.

« Comment s’appelle cet élève ? avait-il des ennemis ou de la famille ? »

Haru fixa tout le monde de son regard ambre puis son regard resta quelques secondes sur sa meilleure amie il n’y avait pas de doute qu’il allait devoir lui parler face à face.

Alors que le grand Harry Potter(Ironique) demanda comment un mangemort avait pu rentrer dans l’enceinte de Poudlard, Haru failli lui rire au nez méchamment, puis il continua à parler froidement et méchamment tout en fixant le directeur d’un regard noir.

« Si déjà votre école était sécurisée vous n’auriez pas besoin d’auror dans votre château, puis si mon équipe et moi-même on avait pas à courir après vos élèves car il se mette en tête de déjouer toute les tentatives de sécurité rien de tout cela serait arrivé monsieur ! »

Immédiatement un duel de regard noir entre les deux hommes se mit en place.


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Avocat & Professeur de Droit
Féminin
✎ Parchemins : 516
✎ Date d'arrivée : 06/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Avocat au Ministère de la Magie
✎ Inventaire:
Liens et RPs
http://danielj-radcliffe.forums-gratuits.fr
MessageSujet: Re: Halloween Funeste, la Mort fait le reste. Ven 11 Nov - 22:41



Halloween funeste - la mort fait le reste
rp libre



Tandis que je me posais milles et une question, et que j'attendais une réponse de Potter, un auror, dont j'ignorais le nom, s'approcha du corps et dit :

« Il a été tué part un avada kedavra, jusqu’à nouvel ordre plus personne ne sort du château ni ne rentre, je veux voir tous les professeurs ainsi que personnel de Poudlard demain à la première heure chacun leur tour pour un interrogatoire. »

A ces termes, et surtout dû à sa voix glaciale, je ne pus m'empêcher de répliquer d'un ton sec.

- Bravo Sherlock, belle déduction, c'est à l'école des Aurors qu'on vous apprend cela ? Non parce que, n'importe qui aurait pu le deviner. Il faudra adresser un hibou à ma supérieure pour lui annoncer la date et l'heure de votre interrogatoire, pour votre gouverne je ne suis prof ici que les vendredi et suis avocat le reste du temps.

Il fallait vraiment qu'Astoria arrête avec la littérature moldue, ou plutôt, qu'elle cesse de me contaminer, je suis presque certain que l'Auror ne connaitra pas cette référence mais qu'importe, la situation était suffisamment critique pour que nous ayons besoin de sa science.
Mais ce qui me mit hors de moi, ce fut sa façon de critiquer Potter. En quelques pas, je fus sur lui et l'attraper par son vêtement

- Avant de parler de sécurité, il serait peut-être plutôt préférable de se demander si ces fameux néo-mangemorts ne sont pas des infiltrés. Si ça se trouve, il est même infiltré chez vous les Aurors, ça pourrait très bien être vous ou un autre. La sécurité de Poudlard n'a plus jamais eu de problème jusqu'à aujourd'hui. Cessez d'insinuer que Potter n'a rien fait. Qui, seulement, aurait-pu prévoir cela ? Est-ce que vous êtes voyant ou un truc du genre. En tout cas, je vous serais gré d'éviter ce genre de remarques déplacées. J'ignore si vous l'avez remarquer, mais ce n'est ni l'endroit ni le moment pour insinuer ce genre de chose...
UN ENFANT EST MORT ! MERDE !


Je le lâchais ensuite et me rendit vers Potter et Granger, m'agenouillant à mon tour près de l'élève, m'imaginant l'un de mes fils ou ceux de Potter ou Granger... la vision fut horrible.





Code par Célestine

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Assistante du professeur de Potions, de DCFM & Chef des Néo-Mangemorts
Féminin
✎ Parchemins : 243
✎ Date d'arrivée : 28/10/2016
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Halloween Funeste, la Mort fait le reste. Sam 12 Nov - 18:50

À peine avait-elle fini de parler qu'Elesya croisa le regard inquisiteur d'Haru. Sur le coup, la demoiselle ne l'avait pas reconnu, mais elle y était parvenue. Par simple facilité, elle avait dévié son regard, transpercée par le froid, la rouquine s'était un peu plus recouverte à l'aide de sa cape, tout en attendant que le directeur réagisse. Pendant ce temps, Elesya admirait le corps de Joon Park tout en l’analysant attentivement. C'est alors qu'elle tilta, le meurtre, était-ce réellement Zachari qui l'avait accompli ? Plus elle regardait le corps et plus elle en doutait. Cependant comme d'habitude, Elesya ne laissait rien transparaître. Elle restait calme et réfléchit, prête à intervenir si les choses dégénéraient, information qu'elle échangea par un simple regard avec Haru.

Quelques minutes plus tard, ce fut au tour de la garde chasse d'intervenir. Comme d'habitude, Nwyl était complètement dans son monde et elle y vivait. À l'entendre, il se passait quelque chose dans la forêt interdite. Par habitude, la rouquine leva les yeux au ciel. Parfois, il lui arrivait de ne pas du tout la supporter, même s'il fallait qu'elle se l'avoue : la jeune femme était une adversaire redoutable notamment lors de ses parties d'échecs avec cette dernière. Elle revint à la réalité suite à la question d'Haru. En effet, ce dernier demandait si l'élève en question avait un Prénom. Bien sûre qu'il en avait un, pensa-t-elle. Puis il leur demanda s'il avait des ennemis ou encore de la famille. Elesya préféra laisser ses « supérieurs » répondre. Sauf qu'aucunes réponses ne vint. Alors qu'elle s'apprêtait à ouvrir la bouche, elle fut interrompue par l'une des fameuses répliques cinglantes d'Haru à l'encontre du directeur.

Elle l'avait pourtant prévenue non ? Elle ne voulait pas que les choses dégénèrent surtout pas maintenant alors qu'elle était si proche du but. Mais comme d'habitude, il en avait fait qu'à sa tête. Elle lui lança un regard noir presque assassin avant de soupirer et de s'adresser à Drago et à l'ensemble de son auditoire en ayant auparavant battu les sourcils afin de faire disparaître ce petit regard « noir ».

« ça suffit maintenant. Cessez vos enfantillages » dit-elle en haussant le ton. « Ce n'est ni le lieu, ni le moment de débattre sur la sécurité de Poudlard ! Ou encore d'émettre des hypothèses et/ou soupçons sur le meurtrier potentiel de ce pauvre garçon » dit-elle tout en regardant avec insistance Haru puis Drago. Pour ce qui connaissaient réellement Elesya, il était évident que cette phrase était purement ironique. Elle s'avança un peu plus du jeune Serpentard, puis cette fois-ci, elle regarda l'ensemble des professeurs et dit : « Il faut prendre des dispositions. Joon Park avait de la famille, une sœur jumelle chez les Poufsouffle notamment. Ainsi qu'un meilleur amie, à Gryffondor. Il serait donc judicieux à ce que les directeurs de maison les préviennent au plus vite » dit-elle tout en regardant avec insistance le directeur de la maison de Poufsouffle puis Hermione Granger, sous-directrice et directrice de la maison de Gryffondor.

EDIT Hors Rp : Prochaine Intervention :Hermione, Puis ensuite Harry et Flint. Par la suite, le tour reprendra son cours normal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Halloween Funeste, la Mort fait le reste. Lun 28 Nov - 9:48

Hermione sentit une présence à côté d'elle elle leva lentement les yeux pour apercevoir Nwyl. Elle ne dit rien mais ses larmes cessèrent puis Harry arriva, Drago et d'autres. Harry s'énerva mais Hermione était perdue dans ses pensées. La dispute qui avais lieu lui paraissait atténue comme si elle s'était trouvée sous l'eau et finalement elle n'écouta rien de la dispute. A la place de cet élève gisant la par terre au milieu des feuilles mortes et de la couverture ténébreuses des pins noirs de la forêt interdite. Elle sortit sa baguette et murmura d'une voix éteinte.

"Wingardium leviosa"

Le corps du jeune élève se décolla avec une infinie douceur du sol et il avais presque l'air de dormir, par chance (si l'on pouvais utiliser ses mots) son corps ne présentait pas les stigmates du sort qu'avais subi le pauvre jeune homme. Elle soupira avant de regarder Harry:

"Harry, demande au Ministère d'envoyer des renforts Aurors en plus.... ceux là ne sont visiblement pas à la hauteur. Il faut reveiller les statues pour qu'ils gardent les entrées afin d’empêcher les élèves de sortir. Avec Flint nous allons sceller magiquement tout les passages secrets. Harry prend la carte du Maraudeur ça pourra nous aider à surveiller les élèves. Quelqu'un à quelque chose à rajouter ou vous comptez laisser pourrir ce pauvre garçons dans cette forêt sordide ? Alors rentrons et vous Monsieur Manes, mettez un peu plus de zèle dans votre travail. Je n'aimerais pas savoir ce que le Ministre pense de votre travail. Maintenant si vous avez quelque chose à faire dans cette forêt je ne vous retiens pas. Nous avons pour rôle d'annoncer à une jeune femme comment son frêre a il pu mourir dans d'atroces souffrances dans cette forêt ce soir. "

Hermione parlais d'une voix froide, extrêmement froide, glaciale même, dénuée d'émotion sa voix restait au même ton monotone, elle était redevenue pragmatique mais ses yeux trahissaient une haine sans nom. Son maquillage coulait lui rendant un air encore plus féroce. Elle posa doucement sa main sur l'épaule de Nwyl et la regarda:

" Est ce que tu sais pourquoi Zeus ne nous a pas averti ?"

Cette voix là était cette fois ci pleine de tendresse, amicale et chaude, rassurante. Elle ne voulais pas accable Nwyl elle n'y étais pour rien, après tout elle avais évacué sa haine il ne servait plus à rien d'accabler les pauvres professeurs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Directeur de Poudlard
Masculin
✎ Parchemins : 130
✎ Date d'arrivée : 01/07/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Directeur de Poudlard
✎ Inventaire:
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Halloween Funeste, la Mort fait le reste. Mar 29 Nov - 20:06

Halloween Funeste, la Mort fait le reste
#HogwartsAdults
La marque des ténèbres rappelait beaucoup de souvenirs douloureux pour Harry.  La première fois qu’il l’avait aperçu, c’était lors de l’été 1994 pendant la coupe du monde de Quidditch. La panique, la foule, ces hommes et femmes masqués jouant avec les moldus du camping… Le Survivant ne pouvait rien oublier. Et par la suite, elle n’a pas cessé de réprimer sa vie. La mort du professeur Dumbledore était également marquée de cette apparition mortelle. Il se souvenait encore de l’abattement qui avait saisi tous les élèves et professeurs. Ce jour-là, un grand sorcier était tombé. Tout cela lui semblait tellement lointain, il pensait en avoir fini une bonne fois pour toute avec cet emblème si noir, et pourtant, la marque apparaissait ce soir, à Poudlard, telle une menace silencieuse planant sur la tête de chacun des résidents du château, emportant au passage l’une de ses âmes innocentes. Un destin tragique pour cet élève zélé qui n’avait rien demandé…
En profonde réflexion, il acquiesça sans vraiment s’en rendre compte lorsque Miss Travers se mit à parler du couvre-feu. Son état d’esprit ne devait pas entacher son rôle de directeur. On comptait sur lui pour proposer des solutions et pour les rassurer. À cet instant plus que jamais, Harry se sentait vieux. Quelque part, il parvenait à comprendre le visage grave qu’affichait son mentor lorsqu’il devait leur annoncer de mauvaises nouvelles. L’ex-Gryffondor savait pertinemment que ce meurtre horrible n’était pas de son fait. Pourtant, il ne pouvait s’empêcher de se sentir coupable. Qui aurait pu prévoir ce bouleversement ? Personne. Les paroles de l’Auror Manes retentissaient en écho dans sa tête. C’était de sa faute, totalement de sa faute. Il aurait dû prévoir le manque de vigilance des élèves et leur nature à vouloir braver le règlement quoiqu’il leur en coûte. Le sorcier avait raison.

Mais se faire accuser de la sorte devant l’ensemble des professeurs l’énervait au plus haut point. Serrant les poings de colère, il s'apprêtait à répliquer sèchement à l’homme qu’il employait, mais fut devancé par Malefoy. Leur relation n’avait pas toujours été aussi cordiale, elle était plutôt même chaotique par le passé. Le voir le défendre avec autant de vigueur lui réchauffa le coeur. Même s’il ne croyait pas ses paroles, cela lui fit du bien. L’intervention de l’assistante calma le jeu entre l’ex-Serpentard et l’auror, si bien que le directeur n’eut pas le besoin de répondre aux accusations lancées par le membre du Ministère de la Magie. L’ambiance glaciale de cette nuit semblait s’alourdir au fur et à mesure du temps passé à se disputer autour du macabée. Les yeux voilés, Harry regardait sa meilleure amie faire léviter le corps de l’adolescent avec délicatesse, comme à son habitude. La tirade qui s'ensuivit se chargea de le réveiller totalement. Il n’était plus le garçon de 14 ans qui affrontait la mort pour la première fois. Il avait des obligations et tant que tel, de lourdes charges reposaient sur ses épaules.

Comme l’a dit Miss Travers, nous allons revoir le couvre-feu afin d’assurer au maximum la sécurité des étudiants. En revanche, nous ne pouvons nous permettre de fermer les portes la nuit. Si jamais un élève restait bloqué dehors…” dit-il en regardant la jeune femme.
Harry s’approcha d’Hermione, lui murmurant doucement “Je prends le relais avec lui” en désignant la dépouille. De sa baguette, il fit léviter le garçon tout en regardant l’assemblée. “Nous allons condamner les passages secrets du château, réveiller les gargouilles et demander aux tableaux de surveiller tous les couloirs. Ce n’est pas un accident isolé, quelqu’un a assassiné ce garçon et il est possible que le criminel rôde encore. Professeur Fawley, il faudrait prévenir Miss Park de ce qu’il s’est passé ce soir, c’est l’une de vos Poufsouffle. Et s’il vous plaît… Soyez délicat avec elle, c’est une nouvelle difficile à annoncer et à digérer. Avez-vous besoin d’un soutien ?” Le Survivant tourna son regard en direction de sa meilleure amie. “Hermione… J’ai besoin que tu t’occupes de monsieur Donovan. Il était proche de monsieur Park.” Il faisait confiance à son amie pour la suite. “Nous nous occuperons du reste des défenses du château dès demain. Je vais accompagner monsieur Park à l’infirmerie, à l’abri des regards indiscrets. Quant au Ministère… laissez-moi m’en charger. Ne restez pas dehors plus longtemps que nécessaire.

C’est ainsi qu’il quitta les adultes, son ombre et le corps en lévitation se mouvaient dans la nuit noire de cette dernière soirée d’octobre. Aucun élève ne se promenait dans les couloirs et cela le rassurait quelque peu.  À l’infirmerie se trouvait deux élèves. À la vue du corps ambulant, il prétexta un malaise de la part du Serpentard. L’infirmier et le directeur installèrent le corps de Joon Park dans une salle adjacente, totalement séparée du reste de l’infirmerie. Alors qu’il fixait la forme sans vie du garçon, Harry eut l’impression de revoir à travers lui d’autres visages privés d’essence vitale. Cédric, Sirius, Remus, Tonks, Fred, Collin et tant d’autres. On ne s’habituait jamais à la mort et le septième année en était le parfait exemple…

Son bureau était silencieux, seul le bruit constant de l’horloge venait troubler ce silence monotone qui lui paraissait si pesant. L’ex-Gryffondor avant beaucoup de choses à faire. Le ministre devait être mis au courant. Vu la gravité de la situation, il n’avait d’autres choix que d’écrire un rapport complet relatant les évènements de cette nuit. Demander la délégation d’Auror supplémentaire lui semblait la meilleure chose à faire. Il allait également préparer un papier pour la presse, mais ne comptait pas les informer si tôt des circonstances. Harry voulait laisser un peu de temps aux proches de Joon Park et à sa famille avant de les accabler davantage. Et plus important, il fallait organiser une réunion du personnel afin de décider des mesures les plus appropriées pour l’avenir de Poudlard. Lâchant un soupir, il s'attela à sa tâche. Nul doute qu’il y passerait la nuit. De toute façon, il n’avait pas l’esprit à dormir.

Pas avec un meurtre dans son château sous les bras.
Halloween était décidément une très mauvaise période pour Harry Potter.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Professeur de Défense contre les Forces du Mal, Directeur de Poufsouffle & Néo-Mangemort
Masculin
✎ Parchemins : 1324
✎ Date d'arrivée : 22/08/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Professeur de DcFM & Directeur de Poufsouffle
✎ Inventaire: Polynectar (x2) Veritaserum (x2)
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Halloween Funeste, la Mort fait le reste. Mar 29 Nov - 22:12

Flint était toujours pincé, un meurtre à Poudlard, sous son nez, impensable ! Sauf lorsqu'on était le coupable. Ceci étant il était bien difficile de savoir qui était derrière ce meurtre, lui. Les traits tirés par la fatigue, l'horreur et l'envie de tirer les vers du nez aux aurors qui n'avaient pas le moins du monde fait leur devoir – Merlin merci c'était une brochette d'incapable, il ria jaune en entendant la réponse du jeune auror, ils engageaient des enfants pour protéger des bébés, splendide. Un avada Kedavra, non vraiment ? Allez dit ! N'importe quel élève aurait pu le dire en voyant le visage de Joon Park. Il n'eu pas le temps de refermer le clapet de l'auror que Drago Malefoy le fit, hum, il était moins stupides qu'autrefois, Flint en aurait presque applaudit. 

L'assistante avec qui il avait fait un bout de chemin mit un terme aux tons levés et indiqua que les directeurs seraient les bienvenues à l'annoncer à la famille de la victime – le cœur de Flint manqua un battement, comment annonçait-on ces choses là ? Il n'avait jamais eu à le faire même quand il avait été aux premières loges pour le meurtre de son père ou celui de Lonny... plus amène à dire à sa victime suivante 'c'est moi qui ai tué votre mari' d'un sourire moqueur avant qu'un éclair vert ne jaillisse encore et encore, boucle éternelle, mouvement sans fin. Ceci étant... annoncer tout peiné coincé à Mee Nha Park la mort regrettable de Joon Park, sa victime, lui était exquise – s'il ne pouvait lui dire, il tenait à assister à cette scène de brisure. L'ombre de son épouventard prendrait-il sa place ?

Passa un moment et le professeur Granger devenue Weasley mit un terme aux mots crachés. Les sourcils toujours froncé il acquiesça cette dernière et la laissa soulever le corps. Il était inutile de répondre quoique ce soit, tout se jouait dans les expressions, une expression ferme indiquant qu'il s'exécuterait puisque les aurors en étaient incapable. Il aiderait à la fermeture des passages secrets, il suffirait juste à Zachary d'en refaire une micro ouverture... ou d'obliger un être innocent à le faire puis de lui faire oublier – il serait en effet délicat de ne pas s'exécuter à la tâche correctement pour qu'on repasse ensuite voir derrière lui et que l'on remarque que le travail n'avait pas été bien fait. Les prochaines réunions attendraient. Un courrier à Isabella expliquerait la situation au mieux la Gazette se chargerait de faire passer l'information et Selena comprendrait. Il pouvait sortir de toute façon en certaines occasions à Pré-au-Lard ce n'était pas comme si professeurs et élèves étaient à mettre dans la même case. Eux, adultes, lui, Flint n'avaient guère besoin d'escorte rapprochée. Ceci étant, l'allusion à une carte le fit hausser un sourcil. Existait-il une trace écrite capable de le trahir ? Il lui faudrait en apprendre davantage.

La conscience de Potter, sous le choc, éternelle victime incomprise, ressuscita une nouvelle fois. Merlin qu'il était lent et pénible, comment avait-il pu survivre jusque là, c'en était hallucinant et incompréhensible pour Flint. Ne pas fermer les portes, naturellement, laissons entrer le loup par la grande porte. Passages secrets, déjà noté, les gargouilles, Flint s'en moquait, l'ennemi se trouvait plus à l’intérieur qu'au dehors pour l'heure. Les tableaux ? Une chance il ne faisait jamais attention à la mouche passant sous leur nez bien souvent, trop petite, invisible pour eux. Il était possible que le criminel rodait encore, tout à fait. Qu'il fasse preuve de délicatesse avec Miss Park, même en jouant le jeu, la délicatesse n'était pas innée chez lui, il souhaitait davantage observé, soutenir, rire intérieurement plutôt que de cracher mot 'délicat' ? Son regard sans doute quelque peu interloqué passa au Survivant qui trouva tout naturellement une solution sans qu'il n'eu besoin de dire mot. Si le professeur Weasley est également présente, il n'y aura aucun soucis. Flint posa un regard sur le professeur de métamorphose, tentant en vain de sourire chaleureusement malgré la situation, se contentant d'un regard sans froideur reconnaissant -que c'était difficile-. Les femmes trouvent toujours les meilleurs mots, la meilleure façon de dire les choses... enfin me concernant. Appuya t-il. Se tournant vers elle de toute sa silhouette. Je vais chercher Miss Park, je vous rejoindrais à votre bureau.Indiqua t-il avant de tracer à son tour d'une démarche rapide après un salut de la tête aux autres adultes, cape glissant sur les feuilles mortes à la suite du directeur, à la suite de la victime, la sienne, son oeuvre.


Dernière édition par Flint C. Fawley le Dim 4 Déc - 0:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bibliothécaire
Masculin
✎ Parchemins : 163
✎ Date d'arrivée : 25/11/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: //
✎ Profession: Magizoologiste
✎ Inventaire: Rapeltout
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Halloween Funeste, la Mort fait le reste. Sam 3 Déc - 22:46


Halloween à Poudlard,  ça remontait tellement loin que j’avais du mal à m’en rappeler. L’année 1993 peut-être ? Oui, probablement, il s’agissait de ma dernière année scolaire là-bas après tout. Enfin bref, une soirée avait été organisée pour les élèves qui s’étaient déguisés – alors que le simple fait d’être sorcier représentait déjà un déguisement en soi – pour célébrer ce jour. Personnellement, j’avais préféré passer cette soirée à la voilière en compagnie d’Arya – mon aigle – qui s’ennuyait aussi. Forcément, d’habitude on passait cette journée en famille, soit avec ma femme et nos enfants. On avait même pris l’habitude de célébrer Halloween du côté des moldus et non de celui des sorciers. Certes, ce n’était pas aussi tape-à-l’œil qu’à Poudlard – spécialement dans la Grande Salle – mais bon, ça paraissait un peu plus authentique d’une certaine façon.

Adossé à l’un des murs de pierre, j’étais justement en train de leur rédiger une lettre pour prendre de leurs nouvelles. Avec tous les hiboux qui piaillaient à côté, je n’entendais qu’eux. Résultat, je ne fis même pas attention lorsque la marque des Ténèbres fit son apparition dans le ciel. Allez savoir comment, j’avais tellement écrit que je m’étais retrouvé à court de parchemin. Me relevant de ma position, je plaçai ma lettre dans une enveloppe que je scellai avec ma baguette avant de me préparer à la refiler à Arya quand une lueur fit son apparition dans mon champ de vision. C’était quoi ce truc argenté qui volait au-dessus de la forêt en direction du ciel ? Un Patronus ? D’accord, mais pourquoi ? Euh… Sérieusement ? Non mais ce n’était pas possible ça ?! Qui était l’idiot qui avait fait apparaître la Marque des Ténèbres au sein de Poudlard le soir d’Halloween ?! Ne pouvait-on vraiment pas passer ce jour tranquillement dans ce château sans qu’il ne s’y passe rien de catastrophique ?

« Allons-y ! Hey attends-moi ! »

Apparemment, Arya avait compris mes intentions et avait choisi de s’envoler immédiatement avant que je me mette mon plan à exécution. Ce que je voulais dire par là ? Simple, j’étais toujours en convalescence et on m’avait interdit toute activité trop intense. Or, j’avais par le passé pris l’habitude de me lancer un sortilège d’allégement afin de pouvoir être transporté par Arya sans souci. Le hic, c’était que c’était exactement le genre d’activité trop intense que je n’étais pas autorisé à effectuer. Ainsi, pour m’empêcher de descendre de la volière jusqu’à la forêt interdite en m’accrochant à sa patte, elle avait décollé au quart de tour pour me forcer à prendre les escaliers à la place… Comme un vulgaire humain. On était d’accords, Arya était méchante avec moi… Forcé d’utiliser mes pieds pour rejoindre la Forêt Interdite, j’eus tout le temps de m’interroger sur ce qu’il se passait encore une fois dans ce château maudit.

Qui disait Marque des Ténèbres disait meurtre. Mais qui était mort ? Un prof ? Un élève ? Calamité Potter lui-même ? Et qui avait commis ce crime ? L’un de ces fameux néo-mangemorts dont la Gazette n’arrêtait pas de parler ? Avec la Marque dans le ciel, ça ne pouvait pas être une créature de la forêt… D’un autre côté, je n’étais pas sûr qu’être mangemort ou néo-mangemort soit obligatoire pour faire apparaître celle-ci dans le ciel. Et si quelqu’un essayait d’attirer l’attention sur ceux-ci pour commettre un homicide ni vu ni connu ? Hmm… Je partais beaucoup trop loin. Le pire, c’était que je n’étais même pas sur la scène de crime que je partais déjà en live. Calme, du calme. Avec ces escaliers et le fait qu’ils n’en faisaient qu’à leur tête, j’avais tout intérêt à me concentrer si je ne voulais pas me casser quelque chose.

Ah enfin dehors ! Arya circulait au-dessous de l’endroit où se trouvait la marque auparavant. Le patronus l’avait fait disparaître. Estimant la distance à parcourir au sein de la forêt par rapport à l’endroit où elle se trouvait, je lui fis signe de retourner à la volière pendant que j’infiltrais la Forêt Interdite au pas de course, n’ayant pas ralenti une seule seconde depuis que j’avais démarré ! Baguette à la main, je ne pris même pas la peine de m’éclairer avec celle-ci. Les sons produits par les personnes déjà présentes qui se hurlaient dessus me suffisaient amplement pour me repérer. Le Petit Prince Malfoy était déjà présent, ainsi que beaucoup d’autres. Un enfant était mort ? Il y avait vraiment quelque chose qui n’allait pas dans ce château. Après tout ce qu’il avait déjà vécu, c’était même surprenant qu’il tienne encore debout et n’ait pas été définitivement fermé suite à la Bataille de Poudlard. Proche des lieux, je cessai de courir et continuai avec une marche rapide, cherchant à retrouver mon souffle en même temps.

L’aînée Travers intima aux personnes qui criaient de se calmer. Elle n’avait pas tort. Arrivé sur la scène de crime, je reconnus aussitôt Granger, Calamité Potter, Petit Prince Malfoy, un bébé Auror, Nwyl et Fawley. Mis à part Nwyl qui avait sa cabane à côté, les autres s’étaient montrés rapides pour arriver. Bon d’accord, j’étais parti de la volière mais bon, il n’empêchait que j’avais été surpris. Après deux décennies de paix, je m’étais attendu à ce qu’ils soient tous bien moins réactifs, voire carrément rouillés. Il fallait croire que la Seconde Grande Guerre était encore présente dans certains esprits. D’ailleurs, depuis que j’étais revenu à Poudlard pour occuper le poste de bibliothécaire, je m’étais toujours demandé : qu’est-ce que Malfoy faisait en liberté ? J’étais pourtant certain qu’il avait été un Mangemort à l’époque… Peut-être pas… Et puis, il ne serait pas le premier de la lignée à éviter la prison. Cessant de penser à ces détails, je me concentrai sur la victime : Joon Park. Si je me souvenais bien, sa jumelle venait régulièrement à la bibliothèque…

Cette pauvre fille venait donc de perdre son jumeau. Son jumeau ! Serrant le poing, je pris une profonde inspiration, cherchant à maintenir mon calme comme on me l’avait appris. Ne pas perdre le contrôle, surtout pas. Je me devais de garder les idées claires. Prendre du recul, analyser la situation, noter les indices puis émettre des hypothèses. Granger fit léviter le corps, je remarquai alors qu’il n’y avait aucun signe de lutte, ni aucune blessure apparente. Le sortilège de mort donc, quelque part, ça réduisait considérablement la liste des suspects potentiels. Tout le monde n’était pas capable de le lancer ce sort, encore moins les élèves les plus jeunes. Sans dire un mot, je m’étais contenté d’écouter ce que disaient les autres. Le fait de les écouter m’aidait à récolter plus d’indices que j’aurais pu louper à cause de mon retard. Les histoires de couvre-feu et de procédures de sécurité ne m’intéressaient pas plus que ça. Non pas parce que ma famille était en sécurité loin – très loin – d’ici, mais plutôt parce que quoiqu’il arrive, il y aurait toujours une faille dans le système. Quelque part, c’était la marque de fabrique du château. Un Troll, un Basilic, un prisonnier d’Azkaban, ils avaient tous trouvé le moyen de s’infiltrer depuis que Calamité Potter avait fait sa rentrée à Poudlard. Techniquement parlant, il représentait la faille de cette école.

Les passages secrets ? La carte du Maraudeur pour surveiller les élèves ? Wow ! Il y avait un tas de trucs que j’avais loupé depuis que j’avais fini ma scolarité ici. Et si ces passages étaient tellement secrets, pourquoi ils en parlaient comme s’ils n’avaient rien de secret… Possible que le criminel rôde encore. Sur ce point, j’étais d’accord avec lui. Euh, demander à Fawley d’annoncer à une jeune fille que son frère jumeau était mort ? Là, j’étais perdu. Directeur des Poufsouffles ou pas, il n’avait pas du tout la tête pour l’emploi… Je n’avais rien contre lui, mais il ne me semblait pas du genre à aller réconforter une adolescente en larmes. Oulah ! Le Directeur Potter lui demandait carrément d’être délicat !? Mais…Mais, il y voyait quelque chose avec ses lunettes ou elles étaient juste là pour faire jolie ? Fawley ? Délicat ? Lui ? Délicat ? Ah ouf, Granger serait avec lui. La catastrophe serait donc évitée. C’était qu’ils commençaient à m’inquiéter dans cette école… Un coup ils donnaient l’impression de parfaitement savoir comment procéder, un coup ils en arrivaient à demander au professeur Fawley d’être délicat… Le Directeur finit par quitter les lieux avec le corps, puis Flawley le suivit. Avec les gens qu’il restait, je décidais de poser une simple question, m’adressant bien à chaque personne restante :

« Granger, Malfoy, Nwyl, Travers, Auror… Je ne pense pas me tromper en supposant qu’un évènement du genre n’est pas survenu depuis Dumbledore, n’est-ce pas ? – marquant une légère pause le temps de laisser leurs souvenirs remonter à la surface, je poursuivis calmement – Une idée sur comment et pourquoi l’élève se serait retrouvé dans cette forêt alors qu’une soirée déguisée avait lieu à l'intérieur du chateau ? »

Granger était l’une des sorcières les plus intelligentes de sa génération. Malfoy était un Serpentard à 200%, si quelqu’un savait comment penser en dehors des sentiers battus, ce serait lui. En ce qui concernait Nwyl, elle était plus ou moins chargée de surveiller cette forêt, elle était sans doute la mieux placée pour savoir ce qu’il y avait d’intéressant à cet emplacement. L’aînée Travers était jeune et tout juste diplômée, en termes d’idées nouvelles et originales, on ne pourrait sans doute pas faire mieux. Quant à au bébé Auror, il n’avait pas été engagé pour ses beaux yeux et se devait d’avoir un esprit de déduction affûté pour mener une enquête. Il était possible que le corps ait été déplacé suite au meurtre. Cependant, le meurtrier aurait pris des risques énormes en agissant de la sorte. Il était donc plus logique de penser que la victime s’était rendue ici avec ou sans le meurtrier avant d’être assassiné. Comment un meurtre avait-il pu encore avoir lieu ici ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Avocat & Professeur de Droit
Féminin
✎ Parchemins : 516
✎ Date d'arrivée : 06/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Avocat au Ministère de la Magie
✎ Inventaire:
Liens et RPs
http://danielj-radcliffe.forums-gratuits.fr
MessageSujet: Re: Halloween Funeste, la Mort fait le reste. Mar 20 Déc - 10:36



Halloween funeste - la mort fait le reste
rp libre



Je m'étais peut-être emporté un peu trop vite, mais la vue de ce corps inanimé, et la réaction stupide de cet auror m'avait mis hors de moi. Ce gamin ne méritait ce qui lui était arrivé. Je l'avais vu deux fois durant mon cours, et il s'était montré plutôt intéressé malgré son retard au premier cours. Aussi, ce ne fut que lorsque je m'étais énervé contre l'auror que je me rendis donc que j'avais perdu mon sang froid et profiter de l'intervention de Travers pour me calmer un peu, lâchant l'auror en jetant un "tss" méprisant à son encontre puis je me rapprochais de Harry et d'Hermione. Harry venait de prendre les bonnes décisions.

Je posais rapidement ma main sur son épaule.

- Je vais prendre quelques jours de congés au ministère et prévenir Astoria que je resterai ici quelques jours, je vais vous aider à sécuriser le château. Mes fils sont ici après tout, je ne peux pas les laisser aux devants d'un terrible danger.

Je vis ensuite Harry se retirer avec Fawley et je restais là, silencieux, priant pour l'âme de cet enfant, j'étais à la fois en colère et soulagé. En colère de savoir un enfant mort mais soulagé de savoir que ce n'était pas mes fils et pour ça, je m'en voulu un peu... et puis la voix du bibliothécaire me ramena à la raison... une soirée ? Quelle soirée ?

- Il y a eu une soirée déguisée ? Où ? Quand ? Qui a organisé cela ? Qui était là-bas ? Et si ce gamin y était, comment est-il arrivé ici ? Il faut que quelqu'un l'est attiré là, non ? Il faut interroger tout ceux qui étaient présent à cette fête et leur demander s'ils ont remarqué ou non quelque chose d'anormal !

Et puis, d'un coup, je me mis en tête que mes fils avaient dû se rendre à cette fête, c'était obligé, aussi, d'un coup, je voulu m'assurer qu'ils étaient toujours au château, en sécurité et je filais donc aussitôt en direction du château.





Code par Célestine

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Auror, Néo-mangemort & Modo
Féminin
✎ Parchemins : 94
✎ Date d'arrivée : 28/10/2016
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Halloween Funeste, la Mort fait le reste. Mar 20 Déc - 16:46








Haru Manes and Libre



ϟ Halloween Funeste, la Mort fait le reste.
Le jeune auror ainsi que le directeur de Poudlard continuer leurs duels de regard noir quand d’un coup Drago Malefoy empoigna Haru par le col en explosant sa colère sur lui, à cet instant le jeune Egyptien aurais bien voulu lui lançais un sort bien placer mais ce retenue après tout ce n’était pas une bonne idée de s’attaquer à Drago Malefoy devant témoin mais surtout que Haru connaissait bien l’histoire de cet homme.

Puis d’un coup Haru remercia c’est année au côté de Elesya ou il apprit à masquer c’est émotions quand l’homme blond insinua que dans les Aurors se trouvait des mangemorts, pendant quelque seconde le jeune homme avait cru que son secret avait était découvert, Haru ce détendu de nouveau seulement quand l’homme le lâcha et pour donner le change le jeune homme décida de jouer profils bas.

Alors qu’Elesya prit la parole Haru s’écarta de Malefoy et observa les lieux, à ses yeux il n’y avait pas de doute que le meurtre de cet adolescent avait était fait part un néo-mangemort, d’un coup Harry Potter pris la parole et Haru décrocha et parti dans ses penser.

Alors que le jeune auror écouta tout le monde parler d’une oreille à moitié ailleurs il remarqua Meika sa louve et d’un signe de la tête il lui ordonna de repartir dans la forêt, d’un coup le bibliothécaire intervenu et posa la question que tout le monde se poser. « Une idée sur comment et pourquoi l’élève se serait retrouvé dans cette forêt alors qu’une soirée déguisée avait lieu à l’intérieur du château ? »

Haru posa son regard sur l’homme qui venais de poser cette question, il était vrai que cet élève n’avait pas à se trouver en dehors du château en cette soirée. Haru n’avais pas vu quiconque sortir ni entré en cette soirée ainsi que c’est collègue et même s’il s’en foutait de la mort de cet adolescent le jeune Egyptien pris un air professionnel pour donner le change.

Mais alors qu’il aller parler il fut coupé part Malefoy ce qui le fit se retenir de lui lançais un regard glacial, il prit ensuite la parole d’un ton qui se valait sincère.

« Il est vrais que des événements comme celui-ci ne c’était pas produit depuis Dumbledore. Mais je rejoins ce que dit monsieur Malefoy en disant qu’il faut interrogée toute personnes qui fut présent à cette soirée déguisée, surtout que je ne comprends pas comment il a pu ne pas se faire remarquer en sortant mais aucun de mes collègues et moi-même n’avons vus d’élèves sortir du château se soir. »

Toute suite après avoir terminé sa phrase, Haru vus monsieur Malefoy partir en vitesse en direction du château immédiatement le jeune homme comprit que l’homme voulais voir si son fils aller bien cela l’aurait bien fait rire s’il ne devait pas jouer au parfait auror.
D’un coup il fixa tout le monde puis d’un regard serieux et froid il s’adressa à tout le monde.

« A partir de demain je veux rencontrer tout le monde un après un pour un interrogatoire ainsi que les élèves qui était présent auprès de ce jeune homme. Sur ce je vous prie de rentré je pense que l'ont a tous besoin de réfléchir aux évènements, bonne soirée. »

Après un dernier regard discret en direction de Elesya, Haru retourna à son poste tout en affichant un sourire sadique aux lèvres loin de tous les regard nul doute que cette nouvelle année aller être riche en surprise.



© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Halloween Funeste, la Mort fait le reste. Mer 28 Déc - 23:08

Halloween Funeste, la Mort fait le reste.
Feat professeurs

Nwyl suivait la conversation entre ses collègues sans vraiment s'y intéresser. Son esprit avait de nouveau dérivé vers d'autres lieux. Elle assistait à cet échange d'un air absent, signifiant clairement qu'elle n'était plus vraiment là. Ses yeux passaient néanmoins d'un interlocuteur à l'autre, réflexe mécanique de quelqu'un dont le cerveau continue d'enregistrer inconsciemment les informations. Nwyl ne pouvait prétendre s'intéresser à ce qu'il se disait. Un élève était mort et discuter de ce qu'il convenait de faire lui paraissait totalement insignifiant. Les démarches à effectuer pour protéger l'école et les nouvelles règles n'étaient pas un priorité. Le sang avait coulé, la soif du crime s'était tari. Rien ne se passerait de nouveau cette nuit. Inutile de songer à ce genre de choses maintenant, alors que tout le monde était sous le choc. La discussion n'était que trop empreinte d'émotions vivaces. Il n'y avait pas assez de recul. La priorité c'était le pauvre élève qui n'attendait qu'une chose : que l'on honore son corps. Il fallait lui rendre sa dignité. Il fallait prévenir sa soeur. Il fallait prévenir ses proches. Il fallait...

Puis une voix surgit, interrompant son flux de pensée. Elle tourna lentement son regard vers la voix qui appartenait à Hermione Granger. Le directeur disparaissait déjà dans la nuit. Il n'était plus nombreux à demeurer ici. Son regard se voila un instant tandis que sa main trahit un frémissement. Elle se crispa doucement sur celle de Blaise. Zeus...

-Je... je ne sais pas, souffla-t-elle, inquiète. Normalement, il aurait dû... il le fait toujours mais... elle se tut un instant et lâcha dans une dernière respiration... rien.

Elle échangea un long regard avec la directrice de gryffondor. Puis Nwyl se tourna vers son chalet, dont les pourtours se devinaient faiblement dans l'obscurité. Elle regarda une dernière fois Hermione, un pâle sourire d'excuse sur le visage. L'élève aurait une sépulture décente, elle n'en doutait pas. Mais Zeus... Zeus l'attendait.
Il n'en fallut pas plus à la garde-chasse pour qu'elle tourne les talons et s'enfoncer, elle aussi, dans la nuit.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Assistante du professeur de Potions, de DCFM & Chef des Néo-Mangemorts
Féminin
✎ Parchemins : 243
✎ Date d'arrivée : 28/10/2016
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Halloween Funeste, la Mort fait le reste. Jeu 29 Déc - 21:33

Après avoir quelque peu calmé les tensions qui s'étaient crées, Elesya fut quelque peu surprise d'avoir été totalement snobé par Hermione Granger. Qu'est-ce qu'elle pouvait bien l'énerver celle-là. Mais comme d'habitude, la jeune Travers devait rester de marbre et ne rien faire paraître raison pour laquelle elle l'ignora tout bonnement. Cependant, ses oreilles restaient grandes ouvertes sur les paroles de la sous-directrice. Comme elle s'en doutait, elle prit les devant et commença à transporter le corps du jeune garçon. Potter prit aussitôt la relève tout en annonçant les prochaines mesures de sécurités qui seront prises non seulement vis-à-vis des élèves, mais aussi du personnel du château. Par la suite, Harry invita le professeur Fawley à le suivre, prétextant qu'il était le directeur de Poufsouffle et qu'il se devait de prévenir Mee Nha Park du décès de son frère. Encore une personne inutile, il faudrait qu'elle se débarrasse d'elle un de ces jours. Intérieurement, la rouquine se mit à soupirer, tout en ne lâchant pas Haru des yeux.

Pendant ce temps Fawley, le vieux schnock comme elle aimait si bien l'appeler réclama la présence du professeur de Métamorphose. Elle ne put se retenir d'avantage et lâcher par conséquent un soupire d'exaspération, toujours aussi froussard décidément. Puis vint l'arriver du Bibliothécaire, comme s'il n'y avait pas déjà assez de personnes totalement inintéressantes mise à part son meilleur ami Haru. Cependant il fallait bien qu'elle se l'avoue, les questions de Grant n'étaient pas totalement stupides. Elle s'apprêtait à lui répondre, mais fut tout bonnement interrompue par Drago qui demanda quelques jours, de congé à Harry, comme si c'était le moment tiens ! Sa surprise à l'évocation de la petite soirée ne l'intrigua guère puisque ses fils, notamment l'un d'entre eux, Scorpius était d'après ses sources privées de sortis et d'alcool. Par chance, Haru intervint tout en calmant quelque peu le jeu. Cependant, elle ne put s'empêcher de se sentir vexer. Il l'avait mais alors complètement ignorer. Il allait l'entendre. Parole d'Elesya Travers. En le voyant partir, Elesya put enfin intervenir : « Il a raison, et pourtant, croyez-moi je suis rarement d'accord avec quelqu'un. Il faut qu'on se repose et qu'on réfléchisse à tout cela. Je serais prête demain matin à la première heure pour les éventuelles interrogatoires que les aurors voudront faire. Sur ce, je vous souhaite à toutes et à tous une très bonne soirée. Je suis fatiguée. » conclua-t-elle tout en commençant à partir. Un peu plus loin, elle ne put s'empêcher de sourire, puis elle partit en direction de ses appartements. Une excellente nuit l'attendait.


HJ : plus que quelques jours pour répondre (deux pour être exacte).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Halloween Funeste, la Mort fait le reste.

Revenir en haut Aller en bas
Halloween Funeste, la Mort fait le reste.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» What have you done, Alice ? - La mort imprévue fait partie de la vie, il faut bien l'accepter.
» [évent Halloween] Parfois la Mort est joueuse elle aussi [Anathème Vyrad/ Bonnie Flinfletcher/ Hyun-Ae Choe]
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» A deux doigts de la mort. [Terminé]
» NOLAN ϟ le héros, c'est celui qui fait ce qu'il peut.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia  :: Les Oubliettes :: Les Archives :: Section RPG :: RPs terminés-
Sauter vers: