Annonce du Directeur suite à la soirée funeste d'Halloween



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia
Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia Nous sommes en l'année 2019 Le ministère a été attaqué
– un étudiant est mort à Halloween Les néo mangemort sont de retour – L'ordre va t il se
reformer ? Contexte disponible ici-même.

Vous pouvez trouver la liste des personnages prédéfinis ici et les scénarios des membres ici
La liste des avatars utilisés ici.La liste des noms et prénoms ici.

Mais pour ceux qui sont encore plus studieux vous trouverez le planning des cours pour les élèves et ici
celui des professeurs.

Vous voulez une capacité spéciale pour vos personnages ? La demande et les détails c'est par .

Au vu d'un bon nombre de sang-pur, ceux-ci sont à présent limités (Scénario/prédéfinis) sous couvert d'acceptation
du STAFF. Pour en savoir plus, lisez ce sujet.

Poudlard recrute non seulement du personnel, mais nous sommes également à la recherche d'adultes en dehors du forum, sympathisant de l'ordre ou néo-mangemorts. N'hésitez plus à nous rejoindre.

Partagez|

Annonce du Directeur suite à la soirée funeste d'Halloween

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Directeur de Poudlard
Masculin
✎ Parchemins : 129
✎ Date d'arrivée : 01/07/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Directeur de Poudlard
✎ Inventaire:
Liens et RPs
MessageSujet: Annonce du Directeur suite à la soirée funeste d'Halloween Ven 11 Nov - 8:23

Annonce du directeur suite à la soirée funeste d'Halloween



5/11/2016 - 18 h – Bureau du Directeur – Harry Potter

Harry était seul dans son bureau, l'heure du repas du soir avançait à grands pas, il avait préparé ou du moins tenter de préparer ce qu'il voulait dire aux élèves. Il savait que dans l'assistance seraient présents non seulement ses étudiants mais ses collègues, ses amis. Mais il était le Directeur, c'est à lui qu'incombait cette lourde tâche de révéler la vérité aux élèves. Déjà lors de l'annonce de l'attaque du Ministère, il avait eu cette boule au ventre.

Il regarda en se levant les tableaux, Dumbledore le regardait, il lui dit  « je déteste ma position, comment avez vous fait toutes ces années ; quand on est élève on ne se rend pas compte de la responsabilité que cela est d'être Directeur ; on ne voit que les points positifs... mais une fois derrière ; c'est bien plus compliqué que cela en a l'air ». Dumbledore, ou du moins sa représentation lui répondit « Harry, j'ai confiance en toi les élèves t'idôlatrent pour la plupart d'entre eux, montre leur ton courage et ta détermination ne te laisses pas abattre. Ils ont besoin de sentir que leur Directeur reste cet homme élu, leur guide ».

Potter le regarda une dernière fois, prit sa feuille, relut discours, qu'il avait préparé, secoua la tête et dit « non ça va pas, je vais improviser, je vais m'exprimer naturellement avec mes propres mots, ceux qui sortent comme ça ».

19 h – grande salle

ll était l'heure du repas, la main sur la poignée de la grande porte, il allait pour l'ouvrir, il pouvait entendre les élèves parler, les bruits de couvert. Il avait fait passer l'information par les différents préfets et Directeurs de maison de l'importance que chaque élève soit présent ce soir car il ne voulait pas répéter plusieurs fois cette annonce qu'il devait leur faire. Harry était fébrile, ferma les yeux, et ouvrit finalement la porte de la grande salle.

Tous les élèves semblaient être présents, les plus proches de la porte le virent arriver. Sa mine grise, son pas lent, provoqua cet instant de silence, traversée de la salle lentement, longue traversée jusqu'à sa place là bas où l'attendaient ses alliés.

Il chercha Drago du coin de l'oeil, Hermione, ses enfants, ses nombreux filleuls et nièces. Ils étaient tous là mais il était seul tellement seul en cet instant. Peur inextricable de la réaction de ses protégés, de sa famille. Absorbé dans ses pensées il arriva, les dominant ; le silence s'était fait, sa mine sombre avait probablement du inquiéter l'assemblée qui le regardait.

Il resta debout et commença « chers tous, mes élèves, mes amis, ma famille, je vous ai demandé d'être là tous ce soir car une vérité doit vous être révélée. J'aurais aimé ne pas devoir vous annoncer cela mais j'ai désormais promis de vous transmettre la stricte vérité ». Il leva les yeux, fixa le fond de la salle, cherchant à s'exprimer sans fixer aucun élève, les mains tremblants, la voix quelque peu chevrottante il leur dit simplement «L'école a été frappée en son cœur il y a de cela 5 nuits, le soir d'Halloween, la marque des ténèbres est apparue au moment où vous regagniez vos dortoirs ». Des ho fusèrent de tous les côtés. Il frappa distraitement dans ses mains « un peu de silence s'il vous plaît ce qui suit m'est douloureux à vous annoncer mais je suis contraint de vous l'exposer ».

Il regarda en direction de trois places vides ce soir, l'une d'entre elle le serait bien plus longtemps « l'un d'entre vous nous a quittés, un serpentard Joon Park a péri sous les coups d'un néo-mangemort probablement, nous l'avons retrouvé dans la forêt interdite ». Des cris se firent entendre un peu partout, de la peur, de l'appréhension. « s'il vous plaît calmez vous, je sais que cela est très dur à entendre pour vous, mais il convient de garder son calme d'être solidaire et surtout de respecter les règles inhérentes au fonctionnement de l'école ». Il remarquait que certains élèves cherchaient du côté de la table des Poufsouffle, d'autres vers celle des Gryffondor « oui il manque deux personnes ce soir Mee Nha et Jasper, tous deux sont à l'enterrement qui avait lieu aujourd'hui... ils auront besoin de vous tous, mais soyez naturels, la perte d'un être cher est quelque chose de compliqué mais ensemble, avec vous il sauront vaincre cette épreuve ».

Harry retourna à sa place et dit une dernière fois à l'assemblée « je suis disponible si vous avez des questions, si vous souhaitez me parler, même si je suis tout autant perdu que vous ; pour ce qui est de l'enquête vous comprendrez en revanche que je ne peux rien vous dire pour l'instant, elle est en cours ».

Sur ces paroles il regarda, attendit les questions, qui il n'en doutait pas devraient arriver, les jambres tremblantes, le cœur lourd, il entendit quelques élèves pleurer, peur, tristesse cela était normal... le repas s'annonçait long, cet échange difficile mais nécessaire.



©Pando


Revenir en haut Aller en bas
avatar
7ème année à Gryffondor
Masculin
✎ Parchemins : 356
✎ Date d'arrivée : 16/06/2016
Localisation : Poudlard

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 7ème
✎ Profession: élève
✎ Inventaire: Baguette of course et puis d'autre choses aussi
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Annonce du Directeur suite à la soirée funeste d'Halloween Ven 11 Nov - 13:56



❝Annonce du directeur❞


Tous le monde
Un meurtre à Poudlard.. △
Tranquillement assis à la table des serpentard pour profiter du repas, je vis le directeur de l'école entré dans la grande salle, la mine déconfite avec ses mains qui tremblaient. Je n'aimais pas voir mon père comme ça.. Que se passait-il pour qu'il fasse une tête pareille ? Pourtant, il n'y avait rien eu de dramatique ces jours-ci.. Je m'étais trompait largement, car il prit la parole en disant que, pendant la soirée d'Halloween, un meurtre avec été commis par un Néo-Mangemort. Quoi, comment ça ? Comment a-t-il pu assassiner un de nos camarades à Poudlard ? Et... Oh bon dieu, par Merlin... Le... Le corps de la victime avait été retrouvé dans la forêt interdite ?! C'était quoi ce bordel ?! On était plus en sécurité nulle part alors ? Ça craint sévère... Toute la joie que j'avais, s'était dissipée pour laisser place à l'angoisse et la peur. Je ne pouvais plus rien avaler...

Vous avez entendu, les mecs ? Poudlard n'est plus un endroit où on est en sécurité... Ça fait vraiment flippé...

Avais-je dis à Scorpius et Célian. Comment allaient-ils réagir à l'annonce que venait de faire mon père devant tous les élèves et professeurs ? Il fallait absolument que je lui parle après le repas dans la grande salle? Je voulait être rassuré et surtout savoir pourquoi un meurtre avait eu lieu ici même..
©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
5ème année Gryffondor & Batteur
Masculin
✎ Parchemins : 269
✎ Date d'arrivée : 17/10/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 5ème année
✎ Profession: Étudiant
✎ Inventaire:
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Annonce du Directeur suite à la soirée funeste d'Halloween Ven 11 Nov - 16:17

ft. All
Le Discours & le Meurtre

Le Discours et le Meurtre.


Sileas avait retenu sa respiration une bonne minute après l'annonce du directeur... un mort dans l'enceinte. C'était possible ? Vu l'air sérieux et la mine de déterrée du directeur Potter, il n'y avait aucun doute quant à la véracité de ses propos. Ses grands yeux noisette s'était tourné vers la table des couleuvres tandis que l'espace d'une seconde, en croisant le regard d'un élève arborant le vert et l'argent et un air suffisant, il regrettait qu'il ne s'agisse pas plutôt d'un élève qu'il détestait cordialement plutôt qu'un total inconnu. Sa bouche ouverte de stupéfaction se figea en une grimace devant ses propres pensées... il n'avait pas été élevé pour apprécier la mort.

Park. Pourtant ce nom lui disait quelque chose. Mee Nha Park ! Incollable sur les membres du quidditch, passionné par le sport et les matchs, il savait de qui il était question mais il ignorait qu'elle avait un frère. La pauvre. C'est son frère jumeau. Chuchota une voix à côté avant de se corriger 'enfin, c'était'. Le Sileas tout sourire n'exista plus pendant quelques instants, lui toujours positif ne trouvait que dire, à présent cherchant l'absente à la table des blaireaux, il se mordilla la lèvre apeuré que son propre jumeau, côté moldu, ne disparaisse, un malaise insupportable s'insinua à travers ses pores, sous des gouttes de sueurs, secouant de nouveau la tête, portant une main à sa tempe, il se maudit de penser aussi égoïstement pourtant il n'y pouvait rien, c'était plus fort que lui. Callum, que faisait-il actuellement ? Le besoin d'envoyer une lettre à son frère se faisait urgent, une envie folle de quitter la table en toute hâte le submergea, pourtant il se retint en frémissant.

Il croisa le regard de Thomas Garden, avalant une gorgée de salive, celui-ci devait comprendre la douleur de la sœur et de Jasper mieux que n'importe qui... et peut-être même comprenait-il la crainte qui se lisait dans le regard du cinquième année. Jasper ! A présent dévorant le vide à la place qu'occupait le poursuiveur, il se senti mal pour lui... arriverait-il à surmonter cette perte ? Il était tout nouveau dans l'équipe de quidditch et ne connaissait que très peu Jasper, il se voyait dès lors mal venir lui taper sur l'épaule ou tenter de le soutenir avec un gros sourire qu'il aurait voulu mutiler s'il en était capable.

Ses mains se contentèrent de pétrir ses genoux férocement pour se calmer. Cherchant le regard et le contact de sa meilleure amie afin d'être certain qu'elle ne disparaisse pas, elle aussi à son tour. Le directeur prit place et attendit de voir si des étudiants se lèveraient pour poser des questions. Sa bouche se voulait scellée et son regard fuyant. Mais... mais il était à la fête ! Il y a même des aurors... se surprit-il à dire tout haut, ne comprenant strictement pas comment un mort était possible. Son corps s'était levé de lui-même et c'est limite s'il ne faisait pas un malaise pour le coup. Pourquoi. Pourquoi était-il debout ? Pourquoi ses lèves bougeaient-elles sans son consentement ? Pourquoi sa voix lui échappant était-elle si forte ? Pourquoi attirait-il l'attention ? Il y avait un refus clair d'accepter cette réalité. D'autant que plus il y songeait plus il se disait qu'il aurait facilement pu être à la place de Joon Park. Il avait été envoyé à l'infirmerie le soir du meurtre, il était donc invalide, plus 'faible' que la victime sans compter que les Park étaient sang pur et lui né-moldu, ça n'avait aucun sens ! Et il est sang pur. Finit-il, sa bouche grimaçant devant ce mot, il détestait tout ce qui relevait de la distinction par le sang, il était le premier à s'en ficher et à ricaner à ceux peu content de le voir étudier sous le même toit qu'eux avec leur argent. Était.






Dernière édition par Sileas C. McFly le Lun 5 Déc - 14:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Annonce du Directeur suite à la soirée funeste d'Halloween Ven 11 Nov - 20:02

Meurtre à Halloween


La soirée d’Halloween avait été magique et le lendemain fut un dur retour à la réalité pour Queenie. Même si ses intentions envers Louis Weasley ne s’étaient pas ébruitées, elle avait l’impression que les regards se posaient sur elle, que l’on chuchotait à son sujet. “Elle s’est pris un groooooos rateau !” cru-t-elle entendre aux détours des couloirs pendant toute la semaine. Les seuls au courant étaient Aaron, Ava et Louis, bien sûr. Elle n’osait en parler à personne d’autre. Et si ça s’ébruitait… Sûrement qu’une certaine peste de Gryffondor en profiterait pour l’humilier un peu plus. L’état d’esprit de la Serdaigle n’était donc pas au beau fixe. Maussade, elle se réfugiait dans les études et il lui arrivait de parler sans tact à certaine personne qu’elle jugeait trop intrusive. “Elle a ses ragnagna.” C’est ce que disait son meilleur ami pour la couvrir de sa peine sentimentale.

La journée venait de se terminer et l’heure du repas allait bientôt sonner. Etrangement, les professeurs avaient demandé à tous les élèves d’être présents. Sans doute que le directeur allait leur annoncer elle ne savait quelle nouvelle joyeuse pour pallier à l’ambiance tendue qui régnait dans le château. “L'école a été frappée en son cœur il y a de cela 5 nuits, le soir d'Halloween, la marque des ténèbres est apparue au moment où vous regagnez vos dortoirs.” Tandis que les élèves laissaient exprimer leur surprise, la cadette Nott ressentit brusquement une boule dans la gorge et dans le ventre. Elle redoutait la suite. Elle fut tentée de se boucher les oreilles pour ne pas écouter ce que le directeur avait à leur dire, comme lorsqu’elle était enfant.

Elle ne voulait pas savoir, ne souhaitait avoir à se rendre compte de l’évidence de cette situation. “L'un d'entre vous nous a quittés, un serpentard, Joon Park, a péri sous les coups d'un néo-mangemort probablement, nous l'avons retrouvé dans la forêt interdite.” La suite du discours importait peu, la bombe était lâchée, et la Serdaigle en ressentait tous les effets. Un meurtre, il y avait eu un meurtre dans l’enceinte de Poudlard ! Dans la forêt, l’endroit où elle était allée le mois dernier ! Elle lâcha un hoquet de surprise, de peur, d’angoisse. Elle sentait son affolement monter lentement, comme un ballon qui grimpe dans le ciel. Une probable crise d’angoisse. Elle sentit la main d’une personne se poser sur son dos, le caressant lentement. Son état devait certainement alarmer l’un ou l’une de ses camarades. Elle essaya de se calmer, de se concentrer sur les battements de son coeur et sur cette main si apaisante. Petit à petit, elle parvint à se reconcentrer sur le brouhaha de la salle. Elle ne se souvenait pas du reste du discours du Survivant.

Queenie ne connaissait pas personnellement Joon Park. Elle savait à quoi il ressemblait, l’ayant déjà croisé dans les couloirs. La peine qu’elle ressentit fut surtout liée à la peur, celle de voir ses proches finir comme ce pauvre Serpentard. Les larmes coulaient sur ses joues sans qu’elle ne puisse y faire quelque chose. Elle entendit distinctement Sileas indiquer que la victime était de sang-pur. Elle s’étrangla lorsque l’information arriva jusqu’à son cerveau. “Personne n’est à l’abri..” dit-elle, choquée, releva les yeux sur l’assemblée. Ils étaient tous de potentielles victimes, destinés à terminer comme le septième année.

ft. Poudlard


Dernière édition par Queenie A. Nott le Sam 12 Nov - 20:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
6ème année à Serpentard & Préfète
Féminin
✎ Parchemins : 198
✎ Date d'arrivée : 20/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 6ème année
✎ Profession:
✎ Inventaire:
Liens et RPs
http://japanimation-et-otak.forumgratuit.org
MessageSujet: Re: Annonce du Directeur suite à la soirée funeste d'Halloween Ven 11 Nov - 23:08


Le repas de ce soir m'avait parut interminable, le directeur, pour la deuxième fois depuis le début de l'année scolaire, avait demandé aux élèves de rester après le repas et je compris que quelque chose de grave s'était encore produit. Et un mauvais pressentiment me prit. Craignant ce qui allait suivre.
Le repas toucha à sa fin et le directeur se leva.

chers tous, mes élèves, mes amis, ma famille, je vous ai demandé d'être là tous ce soir car une vérité doit vous être révélée. J'aurais aimé ne pas devoir vous annoncer cela mais j'ai désormais promis de vous transmettre la stricte vérité

Bon, déjà, rien que le début laisse présagé une très mauvaise nouvelle, et je me sens soudainement tendue, la peur me tiraille le ventre.

L'école a été frappée en son cœur il y a de cela 5 nuits, le soir d'Halloween, la marque des ténèbres est apparue au moment où vous regagniez vos dortoirs

Si certains de mes camarades se mirent à murmurer et créer ainsi un brouhaha assourdissant, je fus, pour ma part, concentrée sur ce qu'il disait mais je compris déjà ce qu'il allait nous annoncer, quelqu'un était mort, c'était évident. Car si elle n'était apparu que pour effrayer, le directeur n'aurait surement pas pris la peine de nous en parler pour nous effrayer d'avantage. Et la bombe tomba lorsqu'il parvint à obtenir le silence.

l'un d'entre vous nous a quittés, un serpentard Joon Park a péri sous les coups d'un néo-mangemort probablement, nous l'avons retrouvé dans la forêt interdite

Et là, ce fut le chaos, dans ma tête comme autour de moi, la personne qui avait été tué était un Serpentard. Si d'un côté, cela allait surement faire taire les mauvaises langues concernant les fausses rumeurs sur nous, d'un autre c'était une très mauvaise nouvelle, cela signifiait que l'ennemi ne regardait ni le sang ni la maison de leur victime. DE plus, même si je ne le connaissais que très peu, Joon avait été mon camarade de maison, j'avais discuté avec sa soeur quelques semaines plus tôt à la bibliothèque. Et c'était horrible de se dire que ceci s'était produit durant la fête que nous avions organisé avec Célian... sur mon idée... et je m'en voulus, si je n'avais pas demandé à organiser cette fête, Jook n'aurait peut-être pas été tué !
Enfin, le fait que le meurtre avait eu lieu dans la forêt, ne signifiait qu'une chose, je ne pourrais plus m'y rendre en toute sécurité, j'allais devoir abandonné l'idée de m'y rendre de nouveau. A cette pensée, mon regard chercha celui de Rose, mais cette dernière était bien trop concentré à aider son oncle à ramener le silence.
Je pris donc un morceau de parchemin et écrivit rapidement un mot que je lui fit parvenir discrètement.

Je crois que je vais devoir renoncer à aller me vider la tête dans la forêt. Je ne veux pas être tué à mon tour. Il va cependant falloir veiller à ce que personne ne soit tenter de le faire. Tu accepterais de faire les rondes avec moi ? Les créatures de la forêt ne m'effrayait pas mais ce ne sont plus des créatures qu'on risque d'y rencontrer, mais des meurtriers en puissance...

Ceci fait, j'utilisais ma baguette pour lui envoyer discrètement pour qu'elle seule puisse le lire. P

je suis disponible si vous avez des questions, si vous souhaitez me parler, même si je suis tout autant perdu que vous ; pour ce qui est de l'enquête vous comprendrez en revanche que je ne peux rien vous dire pour l'instant, elle est en cours

Comme la première fois, je levais mon bras, mais cette fois-ci, avec beaucoup moins d'assurance et tremblante. Et je posais donc la question :

- Est-ce que cela signifie que Poudlard n'est plus sûr ? Quels dispositifs vont être mis en place ? Couvre feu à quelle heure ? Les sorties à Pré-au-Lard vont elles être interdite ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Avocat & Professeur de Droit
Féminin
✎ Parchemins : 512
✎ Date d'arrivée : 06/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Avocat au Ministère de la Magie
✎ Inventaire:
Liens et RPs
http://danielj-radcliffe.forums-gratuits.fr
MessageSujet: Re: Annonce du Directeur suite à la soirée funeste d'Halloween Ven 11 Nov - 23:32



Annonce du directeur suite à la soirée funeste


Dire que j'étais fatiguée était un euphémisme, depuis qu'on avait découvert ce corps dans la forêt, je ne pouvais fermer l'oeil sans revoir encore et toujours cette scène mais à chaque avec un corps différent, celui de Célian, puis de Scorpius, puis Isis, Queenie, Astoria, Rose, et d'autres gamins qui faisaient en quelque sorte partie de ma vie. Bref, je ne dormais presque plus et je me doutais que cela devait être la même pour Harry et Hermione. Aussi, ce soir, ce fut à côté d'Hermione que je m'installais, Harry, encore une fois, m'avait demandé d'être présent.
C'est donc le coeur lourd et fatigué que je me rendis à la grande salle, je ne touchais pas pratiquement rien à mon assiette, ce qu'Hermione ne manqua pas de me faire remarquer.

- Tu ne manges pas grand chose non plus Hermione Weasley. Mais notre manque d'appétit se comprend naturellement. Toi comme moi, nous avons nos enfants ici et... ce qui est arrivé... ce qui est arrivé aurait pu...

Je n'eu pas le courage de terminer ma phrase car, encore une fois, les images de mes cauchemars défilés devant mes yeux. Je retournais donc mon attention à mon assiette... puis sur mes fils que je couvais d'un oeil protecteur. Ma peur pour eux était si grande.
Le repas toucha à sa fin et Harry fit son discours, contrairement à la première fois, il eut le plus grand mal pour en venir à bout, non seulement à cause du courage que cela lui demander, mais aussi à cause du brouhaha provoqué par les différentes étapes de son discours.

Ce dernier terminait, je ne pris pas attention aux réactions, seulement aux quelques questions tout en lançant à mes fils, un regard empli d'affection et qui montrait également toute la peur que j'éprouvais pour eux.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Assistante du professeur de Potions, de DCFM & Chef des Néo-Mangemorts
Féminin
✎ Parchemins : 182
✎ Date d'arrivée : 28/10/2016
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Annonce du Directeur suite à la soirée funeste d'Halloween Sam 12 Nov - 19:22


Annonce du directeur


Elesya se trouvait là dans la Grande Salle, tout comme l'ensemble du corps professoral et l'ensemble des élèves de Poudlard. Elle attendait le directeur. Mais pour l'heure, celui-ci n'était pas encore arrivé, par conséquent, elle en profita. En effet, il lui restait encore un peu de temps pour manger. De ce fait, elle entreprit de manger, cependant contrairement à la plupart de ses « collègues », la demoiselle n'était pas plus touchée que cela par les récents événements. Cependant, elle s'efforçait à faire transparaître le contraire, et elle y arrivait parfaitement. Ainsi, contrairement à son habitude, Ely prit son temps pour manger et opta pour une mine particulièrement déconfite, et ce même si au fond d'elle-même, l'ancienne Serpentard en souriait. Lorsqu'elle eut plus ou moins terminé, son regard croisa celui d'Haru. Par réflexe, elle lui sourit discrètement, sourire qui voulait tout dire. Puis, elle revêtit son masque. C'est à cet instant précis, que le directeur décida de faire son entrée dans la Grande Salle. Il avait une mine particulièrement déconfite, il traversa la salle lentement, particulièrement inquiet. Rien qu'à le voir ainsi, la demoiselle souriait mentalement. La victoire était à sa portée, cependant, elle jugea que ce soir n'était pas le bon moment pour agir, pour briser l'illusion.

Quelques secondes plus tard, le directeur parvint à atteindre la fameuse estrade. Une fois surélevée, il prit la parole. S'ensuit un long et pénible discours, du moins il l'était pour Ely. Puis il le termina enfin. Il était à présent l'heure des questions, le pire moment selon elle puisque la majeure partie des personnes qui allaient en poser, la demoiselle les connaissait déjà : Diana Keynes par exemple. Elle était intervenue le soir de l'attaque du ministre, elle était persuadée qu'elle allait de nouveau intervenir. Et elle avait bien vu, en effet, la Préfète de Serpentard posa beaucoup de questions au directeur. Mais cette fois-ci, Elesya n'allait pas y répondre. Elle préféra murmurer quelque chose à l'encontre de son collègue, Flint Fawley, qui avait une mine particulièrement déconfite, tout comme le directeur : « Vous allez bien Fawley ? Vous êtes particulièrement pâle aujourd'hui. Il me reste un peu de Potion de Sommeil, désirez-vous que je vous en apporte ce soir ? » demanda-t-elle particulièrement prévenante (ironie). Il était inutile de rappeler que la demoiselle connaissait parfaitement le secret du professeur. Qui aurait cru que cet idiot, et vieux schnock aurait eu le courage de tuer ce pauvre Park. Et sous ses ordres en plus. Elle en riait mentalement. Bon certes, il n'était pas si idiot que cela puisque jusqu'à aujourd'hui, il était parvenu à lui cacher sa «véritable » identité. « êtes-vous prêt pour les interrogatoire de demain ? » lui demanda-t-elle, rien qu'à la vue de la tête de son collègue, la jeune fille percuta alors que personne n'avait dû le lui dire « Oui, demain les aurors vont nous interroger » conclua-t-elle un sourire dans le coin des lèvres mais imperceptible tout en remuant la café qui venait d'apparaître dans sa tasse. Elesya était totalement prête pour ledit interrogatoire, mais Fawley le serrait-il aussi ? Elle ne pouvait décidément pas s'empêcher de le provoquer un peu, elle s'en amusait, et malheureusement, il mordait comme à chaque fois à l’hameçon.


camo©015
Revenir en haut Aller en bas
avatar
6ème année à Serdaigle, Capitaine & Poursuiveuse
Féminin
✎ Parchemins : 435
✎ Date d'arrivée : 03/07/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 6ème année
✎ Profession:
✎ Inventaire:
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Annonce du Directeur suite à la soirée funeste d'Halloween Dim 13 Nov - 18:01

Dominique avait le cœur particulièrement serré ce soir-là. Comme si, elle s'attendait à une annonce des plus effroyables. Même l'appétit n'était pas présent ce soir-là. Cependant, il fallait bien qu'elle se force un peu. Ce fut en plein dessert que son oncle Harry se pointa dans la Grande Salle. Il semblait fatigué, et il avait le teint particulièrement pâle. Elle ne put s'empêcher de lancer un rapide regard inquiet en direction de Rose, puis elle se leva. L'ensemble de ses camarades la regardait avec surprise. Cependant, elle n'en tint pas rigueur et elle se dirigea vers la table des Poufsouffle où se trouvait sa grande sœur Victoire et son frère Louis. À bonne hauteur, elle s'adressa à sa sœur et elle lui demanda si elle pouvait s'installer avec eux, ce à quoi Vic acquiesça tout en se poussant un peu pour faire de la place à sa petite sœur. Ainsi, Dominique s'installa.

Instinctivement, elle prit la main de sa sœur, de peur de ce que son oncle s'apprêtait à leur annoncer. Même si au fond elle espérait que ça soit une bonne nouvelle, cependant ce ne fut pas le cas. Elle l'avait ressentie et ce depuis le début. En effet, le directeur de Poudlard leur annonça le meurtre récent d'un des élèves de Serpentard. Choquée, Dominique ouvrit grand les yeux de stupeur. Joon Park, elle le connaissait très bien, en effet, il était censé être son partenaire lors de la soirée d'Halloween, mais il ne s'était jamais pointé. Elle ne put s'empêcher de baisser instinctivement la tête, c'était donc pour ça qu'elle n'avait pas vu Jasper ou encore Mee Nha, sa sœur jumelle aujourd'hui. Quelques minutes plus tard, elle releva la tête tout en s'adressant à sa sœur : « Tu étais au courant toi ? » lui demanda-t-elle tout simplement.
Puis, elle poursuivit : «J'ai peur Victoire, vraiment peur, même Poudlard n'est plus un lieu sûr, qu'allons-nous faire? » demanda-t-elle à sa grande sœur.

Pendant ce temps, elle ne put s'empêcher de laisser divaguer son esprit, tout en regardant Albus, à la table des Serpentards qui semblait en pleine discussion avec Célian et Scorpius, Fred qui s'était particulièrement refroidit vis-à-vis de cette annonce. Puis son regard dévia sur la table des Gryffondors où se trouvait James, Molly et Roxane. Pour terminer, son regard se posa sur la table des Serdaigles, sa deuxième famille. Et là elle vit Rosie, faire à la perfection son travail de préfète puisqu'elle réconfortait Queenie. Lily quant à elle semblait perdue, puis elle regarda l'ensemble de ses camarades de Quidditch. Elle espérait qu'ils n'auraient pas trop le moral à zéro, surtout vis-à-vis du match de Quidditch qui approchait à grand pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Professeur de Défense contre les Forces du Mal, Directeur de Poufsouffle & Néo-Mangemort
Masculin
✎ Parchemins : 1321
✎ Date d'arrivée : 22/08/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Professeur de DcFM & Directeur de Poufsouffle
✎ Inventaire: Polynectar (x2) Veritaserum (x2)
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Annonce du Directeur suite à la soirée funeste d'Halloween Dim 13 Nov - 21:29

Comment pourrait-il allait bien ? Pourquoi semblait-il aussi pâle que le directeur Potter ? Voyons. Il y avait eu un meurtre tout de même ! C'était d'une atrocité intolérable en ces lieux. Comment pourrait-il songer à sourire et admettre qu'il en était, si pas le metteur en scène, l'auteur du crime. Ajoutons à cela son teint cadavérique naturel et il ne voyait pas du tout que répondre à l'assistante du professeur de potion aussi décida t-il de l'ignorer purement et simplement dans un premier temps. Ce n'était pas le lieu ni l'instant pour répondre à ses petites provocations de jeune femme en fleur qui désire entrer dans la cour des grands, tout du moins le voyait-il ainsi face à son allusion sur la potion de sommeil -depuis leur croisade dans la réserve de ce cher Firlowel- et à son teint pâle. Autrefois Travers était une élève brillante, à présent c'était une assistante... aiguisée comme un couteau suisse et difficile à cerner davantage avec ses bonnes intentions.

Ses sourcils se froncèrent, témoin possible d'une douleur immense finement bien jouée quant au drame du discours, il avait d'autre chat à fouetter ce soir - et il n'était pas question de rat à tuer depuis le meurtre - à savoir tenter de découvrir qui était l'auteur de la lettre et s'il s'agissait bien de Selena, comment avait-elle su ? Si son secret avait ainsi été percé, il serait facile pour d'autre de le découvrir songeait ainsi Flint en son fort intérieur en carrant la mâchoire. Envoyer un message à la chef des neo-mangemorts ? Impensable à l'heure actuelle, il était prudent, pas stupide. Il lui faudrait la rencontrer sous les traits de Zachary plus tard pour en avoir le cœur net et s'il s’avérait bien qu'elle soit au courant pour lui... il ne se retiendrait plus en sa seule présence. Oh que non. Alors qu'un Mcfly sauvage apparaissait debout dans son champ de vision et qu'une préfète sentimentale posait encore des questions pompantes quoique tout à fait logiques et pertinentes, l'esprit de Flint s'égara dans un souvenir de draps nostalgiques, de corps nus, de mots passionnés, de salive et d'interrogatoire demain. 

Interrogatoire demain ? D'un battement de cils son souvenir s'effrita alors qu'il tachait de remettre en place les mots que Elesya Travers venait de lui dire. Un regard vers elle, alors qu'il comptait jusque là bien l'ignorer, qui après lui avoir confirmer se concentrait sur son café. L'esprit de Flint bloqua Selena-Eve dans un recoin et parti à la recherche des données de son bureau, de sa présence, de ses déplacements... non, depuis le meurtre il avait fait le ménage par contre il ne s'était pas attendu à être interrogé aussi rapidement quoiqu'encore une fois c'était compréhensible. Bien sûr. Je n'ai strictement rien a cacher. Redressa t-il fièrement comme un bon professeur outré qu'avec autant d'années derrière de bons et loyaux services on ose lui demander s'il était 'prêt' alors qu'il était innocent et mettrait tout en oeuvre pour aider à arrêter le coupable ! Il en aurait presque souris mais bien dans son rôle il reprit sérieux et dévoué à la jeune femme. Si en tant que professeur je peux aider à l'enquête, je répondrais à leurs questions avec grand plaisir et d'une précision sans faille. Sans rien ajouter d'autre à son air sérieux et à sa voix vibrante à la seule entente des professeurs alentours, dont Gwennaëlle approuva la réponse fièrement, Flint se remit à écouter les interventions des élèves et celles de la table des professeurs... Selena patienterait un peu, qu'il soit seul et sans risque d'être dérangé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
5ème année Gryffondor
Féminin
✎ Parchemins : 1261
✎ Date d'arrivée : 11/11/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 5ème année
✎ Profession: Etudiante
✎ Inventaire:
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Annonce du Directeur suite à la soirée funeste d'Halloween Lun 14 Nov - 19:43

ft. ... & ...
Votre résumé.

Annonce du directeur
Sasha n'avait pas particulièrement faim ce soir-là. Comme les autres jours de la semaine en fait. Elle était trop bouleversée par les récents événements. Comment avaient-ils pu tuer un jeune élève, qui plus est, dans une école. C'était trop horrible. Personne n'était à l'abri. Pas même elle. Elle repoussa son assiette devant elle. Non, décidément, elle ne pourrait rien avaler de plus. Un simple coup d'oeil autour d'elle lui fit comprendre qu'elle n'était pas la seule. Beaucoup d'élèves avaient la mine grave et ne touchaient pas à leur dîner. Elle aussi, devait avoir une mine épouvantable.

Depuis le discours du directeur, plein de questions se bousculaient dans sa tête. Allait-il instaurer de nouvelles règles ? Peut-être qu'un couvre feu serait mis en place. En soi, ça ne pouvait pas être une mauvaise chose. Même si elle doutait que tous les élèves le respecteraient. Il y aura toujours des imbéciles pour contourner le règlement. Bien-sûr ça lui était déjà arrivé plus d'une fois de sortir dans les couloirs la nuit. Comme beaucoup d'autres élèves, sans doutes. Mais par les temps actuels, il fallait tout de même rester prudent et ne pas jouer avec le feu.

Inconsciemment, elle se mit à penser à ses parents. Comment devaient-ils se sentir après ça ? Sûrement très bien. Elle savait qu'il se réjouissaient du climat actuel. Et elle était sûre qu'ils n'hésiteraient pas une seconde à rejoindre ces néo-mangemorts. Après tout, ils étaient prêts à rejoindre Voldemort pendant la grande guerre. Ils n'en n'avaient juste pas eu le temps.
Elle avait encore moins envie de rentrer chez elle pendant les vacances à présent. Elle ne les supportaient plus. Malheureusement elle n'avait pas le choix. Elle ne pouvait pas leur tourner le dos. Elle  n'aurait nul part où aller si elle partait de chez elle. Alors elle devrait encore faire semblant. Elle se demandait parfois si elle devait parler de ses parents à quelqu'un. Au directeur par exemple. Pour qu'ils soient surveillés. Mais elle rejeta bien vite cette idée. Ça ne servirait à rien. Et puis, ils sauront très bien que la trahison viendrait d'elle.

Bien qu'elle ne connaissait pas l'élève qui fut tué, elle doutait que ce soit un né-moldu. Si elle avait raison, ça voudrait dire que personne n'était à l'abri.
Sans s'en rendre compte, elle parla à voix haute : « Mais qu'est-ce qu'on va faire...» Elle retourna son attention sur le reste des élèves. On voyait bien qu'un mouvement de panique n'était pas très loin. Ils parlaient tous, certains à voix basse, d'autres à haute voix. Certains se parlaient à eux même, comme elle venait tout de juste de faire. Elle appuya sa tête contre ses mains. Elle pouvait sentir son coeur battre à une vitesse folle dans sa poitrine. Parce qu'elle avait peur. Qui ne le serait pas ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
6ème année à Serpentard & Préfet
Masculin
✎ Parchemins : 2362
✎ Date d'arrivée : 04/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 6ème année
✎ Profession:
✎ Inventaire:
Liens et RPs
http://mimbulus-mimbletonia.forumactif.org/
En ligne
MessageSujet: Re: Annonce du Directeur suite à la soirée funeste d'Halloween Mar 15 Nov - 20:50

Annonce du Directeur suite à la soirée funeste d'Halloween
Poudlard


Célian s'était réveillé de très bonne humeur ce matin-là. La cause ? Cela faisait maintenant deux jours que le Vert et Argent avait déclaré sa flemme à Rosie. Depuis ce jour-là, le duo sortait ensemble, pour le plus grand bonheur du Serpentard. Cela le remplissait de bonheur, ainsi, il se leva le sourire aux lèvres ce matin-là, et il partit dans la salle de bain. Contre toute attente, il y resta une bonne petite heure. Il était enfin prêt à se rendre en cours, tout en pensant à son petit rendez-vous galant avec Rose qui aurait lieu dans l'après midi. De cette manière, la matinée passa très rapidement, le repas lui aussi se déroula à une vitesse phénoménale, puis il fut l'heure de se rendre au lac, lieu dudit rendez-vous. Lorsqu'il fut arrivé, Rose n'était pas encore arrivée, de ce fait Célian entreprit donc de l'attendre. Elle arriva légèrement en retard, mais Célian ne lui en avait pas fait la remarque, car après tout cela ne l'avait pas dérangé de l'attendre. Et puis, ça en valait particulièrement le coup, puisque sa belle était particulièrement splendide aujourd'hui, elle rayonnait. À bonne hauteur, il lui vola un baiser et il lui dit : « Tu es splendide Rose comme toujours » lui dit-il tout en lui prenant la main.

Il l'écouta lui répondre, puis ils entreprirent de se balader le long du bord du lac noir, mains dans la main. Puis quelques minutes plus tard, ils décidèrent de se poser un peu et ils discutèrent de tout et de rien jusqu'à ce qu'ils soient tous les deux obligés de rentrer. Dans le hall d'entrée, ils croisèrent le Professeur Firlowel. Professeur qui les informa de faire le tour des salles de classe et des couloirs afin de prévenir les élèves de leur présence obligatoire au banquet ce soir. Célian ne put s'empêcher de se poser des questions, que se passait-il ? Cependant, il n'eut guère le temps d'y penser puisque Rose l'embrassa sur la joue afin de lui faire comprendre qu'elle devait y aller. Suite à cela, il ne bougea pas pendant quelques minutes, puis il se rendit dans les cachots, afin de prévenir les élèves de Serpentard présent dans la salle commune.

**
19h, Grande Salle.
Célian s'était tranquillement rendu avec Scorpius dans la Grande Salle, la tête pleine de questions, puisqu'il se demandait depuis plusieurs heures à présent, ce qu'avait à dire le directeur d'aussi important. Le banquet venait tout juste de commencer lorsque le directeut pénétra dans la Grande Salle, le visage particulièrement pâle, comme s'il avait une mauvaise nouvelle à leur annoncer. Mauvaise nouvelle qui ne tardât d'ailleurs pas à arriver puisqu'il ne perdit pas une minute de plus et qu'il leur avoua la vérité. Un élève de Serpentard venait d'être tué, Joon Park, un sang-pur et poursuiveur dans l'équipe de Serpentard. Célian ne pouvait pas s'empêcher d'être particulièrement choqué de ce qu'il venait d'apprendre et échangea un rapide regard avec Rosie, regard inquiet, mais qui se voulait rassurant. Scorpius quant à lui ne réagissait pas. Célian lui donna un rapide coup de coude lorsqu'Albus s'était adressé à eux. En attendant que son cousin reprenne « conscience », il décida de lui répondre : « C'est particulièrement surprenant, je me demande comment cela a pu arriver. » demanda-t-il tout en s'apercevant de l'absence de Mee Nha, sa compagne de « sciences interdites ».Pendant ce temps, Célian réfléchissait, pendant ce temps Diana comme à son habitude venait de poser une question au directeur, question pertinente puisqu'elle demanda qu'elles seront les mesures prises par le corps enseignant, ainsi que les futurs nouvelles missions du corps préfectoral pour assurer la sécurité du château, mais aussi celle des élèves.

C'est à cet instant précis, qu'il décida de multiplier ses leçons de Légilimencie. Il fallait à tout pris qu'il parvienne à la maîtriser. Mais pour cela, il faudrait qu'il s'exerce sur quelqu'un d'autre. Mee Nha n'étant pas là, il faudrait qu'il parvienne à trouver un nouveau cobaye. Il pensa alors à son frère, à Albus, à Rose ? Non pas Rosie, c'était bien trop risqué. Puis il commença à étudier les différentes possibilités qu'il avait. Il regarda alors l'ensemble des professeurs, puis il tomba sur Elesya, une amie de sa sœur. Et si elle était mêlée à tout cela ? Rapidement son regard dévia sur les autres professeurs. Flint C. Fawley ? Bien trop risqué, puis il resta un moment à regarder Nwyl Shauwn. Il n'avait encore jamais essayé sur cette dernière. Puis il fallait bien qu'il se l'avoue, la jeune professeur l'intriguait.

Sa curiosité fut telle qu'il céda à la tentation. En effet, le Préfet de Serpentard tenta de mettre en application tout ce qu'il avait pu apprendre jusqu'à là pour lire les pensées d'autrui. Ainsi, il fit le vide dans son esprit, il se concentra sur la jeune professeur qui était soit-dit en passant en train de discuter. Il se mit à la fixer intensément, puis il tenta de pénétrer dans son esprit. Après quelques minutes, il commença à avoir quelques migraines, mais il n'abandonna pas. Ainsi, il insista. C'est d'ailleurs en insistant qu'il put entrevoir quelques flashs. Un chien, sûrement son chien Zeus, et des pétales de pissenlits. Puis sans véritable raison, il fut comme « éjecté ». Comme si Nwyl Shauwn en personne l’éjectait de ses propres pensées. C'est à cet instant précis que le Préfet reprit plus ou moins conscience. Il avait réussi, ou tout du moins en parti. Mais à l'heure actuel, il était persuadé qu'il aurait quelques ennuies, puisque la principale intéressée le fixait à présent. Faisant comme si de rien n'était, Célian dévia son regard, et entreprit de discuter à nouveau avec son cousin et ses amis.




© Gasmask

.....................................................


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Annonce du Directeur suite à la soirée funeste d'Halloween Mar 15 Nov - 23:40

Annonce du Directeur évènement Halloween
Tout le monde



Dortoir des serdaigles : 7 h 30

Rose se réveilla après un sommeil repu, fort agréable. Elle rêvassait au fond de son lit. Il lui semblait bien que les deux derniers jours étaient les plus beaux de son existence. Ils avaient effectivement franchi cette frontière avec Célian, l'amitié qui les unissait jusqu'à ce jour était devenue un amour profond, ce sentiment inavoué avait lui lors de la rencontre avec la pseudo fiancée de Scorpius. Depuis les deux tourtereaux ne se lâchaient quasiment plus hormis pour céder à leurs obligations de préfet.

Elle se rendit rapidement à la salle de bains, se doucha, vêtit son uniforme et se coiffa. Elle sortit rapidement de la salle commune par la suite après avoir ingéré un rapide petit déjeuner. Elle souhaitait tellement que la matinée s'écoule plus vite pour le retrouver. Ils s'affichaient certes mais en cours, étudiante studieuse, elle ne voulait pas entendre parler de ses gestes discrets, du moins pas plus que ceux qu'ils avaient avant.

Le repas de 12  h était déjà là, elle n'avait pas du tout faim, car elle voyait au loin des professeurs qui parlaient entre eux, un climat étrange régnait. Elle n'avait pas revu sa mère depuis quelques jours et fréquemment avant chaque cours depuis la soirée d'Halloween il était courant de voir des profs baisser la voix à leur approche. Mais absorbée par son bonheur avec Célian, elle ne s'y était pas attardée jusque là.

Elle repartit vite fait dans son dortoir, elle voulait se refaire une petite beauté, maquiller un peu ses yeux, peigner ses cheveux. Quand subitement, elle constata l'heure et resta un court instant bouche bée... elle était en retard, à son premier rendez vous... elle laissa tomber la brosse et courut pour sortir de sa salle commune, sortir du château et arriver au bord du lac. Il était déjà là l'attendre, son compagnon... Il sourit à son arrivée, la félicita pour sa tenue qui n'était pour autant pas si recherchée que cela, pressée par le temps, elle n'avait pas porté d'attention particulière à ce qu'elle portait, mais cela contentait Célian, c'était ce qui lui importait. A bonne hauteur de lui, Célian lui vola un baiser, rapide mais tellement agréable.

Mains dans la mains ils entreprirent de faire le tour du lac, jeunes gens insouciants, livrés à eux mêmes à cette frénésie de la vie couple. Insouciant de tant de tristesse ambiante, sans le savoir ni l'un ni l'autre, autant de joie dans ces deux personnes réunies à quelques mètres de ce qu'il s'était passé moins de 5 nuits avant... mais cela ils ne le savaient pas encore... trop insouciants, trop amoureux.

Le soleil commençait à décliner à l'horizon ce qui les motiva à rentrer doucement vers le château et c'est à l'entrée de ce dernier qu'ils tombèrent sur le Professeur Firlowel qui leur indiqua qu'il était important que tous les élèves soient présents sans faute à l'heure du repas du soir.  Rose échangea un bref regard avec Célian, ne sachant que penser, la voix était blanche, sèche, ne tolérait aucune question. Instant de question, de stupeur ? Mais Rose se ressaisit rapidement, déposa un rapide baiser sur la joue de son amoureux et s'empressa de regagner sa salle commune. En chemin elle vit un groupe de serdaigle et leur transmis l'information « aucun retard ne sera toléré ce soir, 19 h grande salle, merci par avance ». Elle souriait, tentait de faire bonne figure même si au fond d'elle elle se demandait ce qui pouvait être à l'origine de cette convocation subite.

19 h grande salle.

Rose attendait tête haute, elle était debout au milieu des serdaigle, échangea un regard rapide avec Célian, regard entendu qui voulait tout dire. Puis les portes s'ouvrirent pour laisser passer son oncle, leur Directeur Harry Potter. Le visage livide, les mains tremblantes, elle ne l'avait pour ainsi dire jamais vu comme ça. L'inquiétude se lisait sur ses traits. Elle était perturbée, fronça les sourcils, remarqua le trouble de Albus, son fils à la table de ses deux amis. Que se passait il ?

Les voix fusaient de ci de là. Elle s'installa et écouta alors qu'il prenait la parole. Des mots durs, des mots qu'elle n'aurait jamais voulu entendre, la marque, les ténèbres, la mort, un élève de serpentard. Des pleurs émaillaient le discours d'Harry Potter, elle vit du coin de l'oeil Dominique qui rejoignait ses frères et sœur, Célian lui adresser un regard de soutien. Puis Queenie qui s'effondrait. Sonnée Rose se leva, mit sa main dans le dos de sa camarade de maison. Elle crispa la mâchoire, sortit sa baguette, des larmes étaient prêtes à couler, mais elle devait être forte pour ses amis, montrer qu'elle était là pour eux. C'est alors qu'elle reçu un mot, qu'elle ouvrit. La signataire, Diana la regardait au loin. Elle d'ordinaire sûre d'elle lui demandait de l'accompagner pendant ses rondes et avait peur.

Mais Rose aussi avait peur, les questions que sa camarade préfète posa à son oncle étaient celle de tous les élèves, l'intervention du jeune Gryffondor, Siléas traduisait la pensée de tout le monde... chaque élève, adulte, employé était une cible potentielle.

Elle rédigea rapidement une réponse et mit « bien sûr que je pourrai t'accompagner pendant tes rondes, je pense même le proposer au Directeur, il ne faut plus que l'on soit seul ; j'attends de voir ce qu'il propose mais si cela ne fait pas partie des solutions envisagées pour garantir la sécurité des élèves je lui proposerai moi même. Il faudra instaurer un système de roulement, jamais les mêmes ensembles, changer nos tours, ne jamais avoir le même circuit... on est tous des cibles. Rose ».

Elle envoya distraitement le mot à Diana qui le réceptionna rapidement après avoir posé les questions qui dérangent au Directeur qui pour l'instant était resté silencieux.

Puis elle remarqua également un phénomène étrange Célian fixant Madame Shawn, se prenant la tête, Madame Shawn le regardant... Elle fronça les sourcils. Puis il y avait Elesya l'assistante du Professeur de Potions et DCFM qui semblait moyennement affectée et Monsieur Fawley qui échangeait quelques mots avec cette dernière.

Puis elle repensa à ces bruits de couloir, à leurs attitudes à tous depuis 5 jours... c'était donc ça ? Elle regarda la table des gryffondor, celle des poufsouffle et celle des serpentards.

Elle se leva, se rapprocha de l'estrade fixa le Directeur, les Professeurs « Diana a tout demandé mais moi j'aimerais savoir... pourquoi seulement maintenant ? 5 jours ! Pourquoi ? Je ne suis pas particulièrement proche de Mee ni de Jasper mais... imaginez leurs amis là à mes côtés ? L'enterrement était aujourd'hui mais quand reviendront ils ? Qu'est il prévu pour les accueillir ? ».

Rose avait conscience que ses questions dérangeaient, perturbaient le corps Professoral et son Directeur lui même... mais elle voulait des réponses.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Annonce du Directeur suite à la soirée funeste d'Halloween Sam 19 Nov - 10:59

Annonce du directeur
Feat everybody

Nwyl avait ce regard rêveur qui la caractérisait et, lorsqu'elle s'assit à la table des professeurs, rien sur son visage ne semblait montrer qu'il s'était passé des choses terribles. Elle aurait pu tout aussi bien revenir de vacances et débarquer ici en total touriste. Sans rien dire, elle se glissa à côté de Blaise et Flint, plongée en pleine conversation avec Elesya. Nwyl eut un petit sourire pour son ami. La situation était délicate en réalité. Un élève était mort. Mais cette blessure demeurait une fissure dans son coeur qu'elle gardait précieusement pour elle. Il lui servirait de moteur pour comprendre ce qu'il s'était passé. Et elle revenait d'une grande discussion avec les centaures qui s'était révélée enrichissante. Les centaures gardaient pour eux les secrets du ciel, pourtant ils leur arrivaient de laisser passer quelques indices accessibles à ceux qui savaient les discerner. Nwyl en faisait partie et ce qu'elle avait appris mettait en lumière certains coins sombres. Ou accentuer des doutes. Le directeur annonçait la vérité aux élèves qui semblaient tous assez effrayés. Un brouhaha commença à s'élever, montant en intensité, chacun y allant de sa peur, de ses doutes et de ses inquiétudes. Nwyl pouvait comprendre. Il y avait de quoi avoir peur. C'était assez effrayant lorsqu'on y pensait. Elle se souvenait parfaitement de cette nuit. Chaque détail restait à jamais graver dans son esprit. Comme lorsqu'elle s'était précipité chez elle pour y trouver un Zeus profondément endormi. Et elle avait tout de suite compris que c'était dû à un sort. Zeus ne se serait jamais endormi dans une telle situation. Et à la pensée que quelqu'un s'était introduit ici près de son chien avait écroulé toute son assurance. Pour la première fois depuis longtemps, Nxyl s'était écroulé près de son chien. Pourtant quelque chose de curieux sortait de cette histoire. Pourquoi Merlin, ne l'avait-il pas tué ? Il avait assassiné un élève et laissé le chien en vie ? Ce n'était pas normal. Une sorte d'erreur que Nwyl savait qu'elle devait creuser. Si le chien n'avait pas été tué, cela ne vouliat-il pas dire que la personne ne désirait pas attirer d'autres soupçons ? Et si cette personne se trouvait déjà dans Poudlard ? Et qu'elle la connaissait ? Et sur ces deux points, Nwyl était sûre de connaître la réponse. Tous les indices concordaient parfaitement. Il y avait quelqu'un d'infiltré à Poudlard. Quelqu'un qu'elle connaissait. Qui connaissait son chalet. Quelqu'un qui connaissait Zeus. Il y avait un traître parmi eux.

Nwyl n'avait rien dit à personne. Mais elle savait qu'elle ne pouvait faire confiance qu'à peu de monde. Elle pouvait éliminer Blaise, Hermione Granger et Harry Potter. Mais il demeurait beaucoup d'autres professeurs et adultes. Et elle ne savait pas vraiment à qui se fier. Son regard glissa sur Flint Fawley et l'assistante en potion. Ils cachaient tous les deux quelque chose. Mais pouvait-elle vraiment dire que c'était des assassins ? Elle n'en savait rien. Peut-être que oui. Mais peut-être que non. Tuer un être humain n'était pas un acte anodin à la portée de tout le monde. Nwyl n'avait jamais tué personne et elle doutait fortement de réussir. Aussi mystérieux que soient ces deux professeurs, Nwyl ne pouvait pas les accuser comme ça de meurtre. Non, elle ne savait pas qui avait fait ça. Mais elle savait que cette personne se trouvait ici-même, sûrement assis à cette table, ou dehors entrain de, soi-disant, protéger l'école.

De nouveau elle pensa à Zeus. Elle se sentait rassurée lorsqu'elle pensait à lui. Il allait beaucoup mieux. Elle le revoyait courant dans les champs, parmi les fleurs. Elle eut un léger sourire rêveur à cette pensée. Sourire qui disparut soudainement et un mur s'éleva aussitôt dans son esprit. Rapide. Efficace. Un mur impénétrable, protégeant les pourtours de ses pensées, assez haut pour que personne ne puisse sauter au-dessus et assez fort pour qu'une attaque ne parvienne même pas à l'ébrécher. Aussitôt son regard acéré balaya la salle du regard, remontant la piste de celui qui avait essayé de lire ses pensées. Pendant un court instant, Nwyl se demanda ce qu'il venait juste de se passer. Pourtant elle savait que l'attaque ne venait pas d'un professeur ou de celui qui avait fait ça. Déjà parce qu'il ne se serait pas risqué à tenter de pénétrer dans des esprits alors qu'il était recherché par tout le monde, et ensuite parce que l'attaque avait été trop faible et trop hésitante. Non, cela venait d'un élève. Ses yeux se posèrent à ce même instant sur Célian Lestrange. Elle le fixa intensément, un petit sourire en coin flottant sur ses lèvres fines. Bel essai.
Mais pas suffisant.
Elle allait devoir s'occuper de ce petit.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Annonce du Directeur suite à la soirée funeste d'Halloween Mar 22 Nov - 13:22





Annonce du directeur suite à la soirée funeste d'Halloween

   

J'arrivai dans la Grande Salle, prête à manger et à écouter la énième annonce de Monsieur le Directeur... Potter... Papa m'avait pas mal parlé de lui à l'époque où ils étaient à l'école. Comment dire... ils ne s'entendaient pas particulièrement. C'est d'ailleurs toujours le cas... comment donc expliquer que parrain s'entende si bien avec lui ? Grand-Mère Caslita disait qu'il voulait se racheter du passé. Personnellement je ne savais pas vraiment quoi en penser. Son fils était dans ma maison et je ne lui vouais pas de haine, au contraire, il était plutôt sympathique et faisait honneur à la maison des verts et argents. Néanmoins, pouvais-je vraiment en dire autant de ses proches ? Poudlard pullulait de Weasley... bientôt l'école pourrait ressembler à un immense champs de carotte et tous les élèves deviendraient consanguins. L'idée me donnait la nausée. Il n'y avait une tête sur laquelle je pouvais vomir ?

J'eus à peine le temps de m'asseoir que déjà Harry Potter commençait son petit discours. Inutile de jour la comédie, j'étais réellement étonnée et j'ouvris de grands yeux. Un élève ? Tué ? Et bien... Oh ! Mais c'était Park ? Je jetais un coup d'oeil à la table des Poufsouffle. Sa soeur était absente. Evidemment. Dans un moment pareil. Cette annonce me laissait presque indifférente. j'étais évidemment, surprise d'apprendre la mort d'un élève, tué par ses néo-mangemorts, à qui je n'arrivais pas à en vouloir d'assassiner ainsi des personnes qui le méritaient. Toutefois je ne portais aucun des Park dans mon coeur et la mort de l'un deux n'était pas particulièrement une grande perte. Seule mon éducation m'empêcha de continuer à manger. Aucun bruit de couvert ne se faisait entendre aussi les miens restaient sagement à leur place. Mais sérieusement, je m'ennuyais. Et tous ces élèves qui paniquaient et posaient des questions... personnellement je ne vois pas en quoi je devrais être effrayée. Je n'avais rien à me reprocher, personnellement. Cette affaire, au final, ne me concernait en rien.
Vivement que cela se termine !
(c) B-NET
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Annonce du Directeur suite à la soirée funeste d'Halloween Mer 23 Nov - 9:19

Cela faisait très exactement cinq nuits qu'Hermione Granger n'avais pas dormi. Chaque fois qu'elle tentait de fermer les yeux, cette marque verdâtre venait hanter son esprit, ce corps mort entre ses bras et d'autres souvenirs, la mort de Tonks, de Remus, de Sirius. Si la tenue de la professeure de métamorphose était toujours impeccable, ses cheveux bien coiffé ses traits étaient tirés et son teint était pâle. Elle ne tenait que grâce à ce café moldu dont elle avais le secret et dont elle avais donné un mug à Harry qui ne dormais pas non plus.

Elle entra dans la Grande Salle avant même que les élèves ne commencent à arriver. Elle s'installa à sa place sans un bruit, sans un mot juste un hochement de tête pour ses collègues. Elle poussa du bout des doigts l'assiette d'argent posée devant elle signe qu'elle ne mangerais rien à ce repas. Cela faisais bien au moins 5 jours qu'elle jeûnait ne se contentant que de quelques chocogrenouilles de temps en temps se forçant presque.

Drago Malfoy était assis à ses côtés, lui aussi ne mangeait pas grand chose. Hermione lui fit la remarque et il lui fit la même remarque. La professeur de métamorphose lui fit un léger sourire assez triste et presque d'excuse. Ses relations avec Drago avaient bien changées depuis leurs années d'études. Ils s'étaient tellement haïs à l'instar de Rogue et des Maraudeurs mais Hermione et Drago avaient eux su pardonner et nouer une relation de sympathie sans toutefois allez jusqu'à l'amitié folle.

Puis Harry rentra dans la salle, il était bouleversé cela se voyait et encore  plus pour Hermione qui le voyait si bien. Elle l'écouta en silence et lentement son regard balaya les élèves presque un à un voyant leurs mines horrifiées. Elle soupira et ses yeux se baissèrent de honte de n'avoir pu protéger cet élève. Un sentiment de culpabilité empli la jeune femme. Elle aurait pu le proteger si elle avais été plus vigilante et qu'elle ne l'avais pas laissé sortir du château. Elle aurait pu empêcher cette perte inutile.


Enfin quelques élèves posèrent des questions dont sa propre fille. La question était piquante et acide mais dénuée de méchanceté. Cela agaça fortement la professeure de métamorphose qui répondit du tac au tac à Rose.

"- Nous avons fais ce que nous pensions le mieux, Mee et Jasper ont été mis au courant le soir même, nous voulions leurs donner un moment d'intimité pour se recueillir. Le plus important maintenant est de savoir que nous ferons tout pour assurer votre sécurité. Il est dur en des temps aussi troublés de prendre la bonne décision. Elle n'est peut être pas la meilleure mais ce qui est fait est faire Rose."

Elle se rassit mais son regard noir restait fixé sur sa fille et défiais plus ou moins quiconque de faire une autre remarque.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Directeur de Poudlard
Masculin
✎ Parchemins : 129
✎ Date d'arrivée : 01/07/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Directeur de Poudlard
✎ Inventaire:
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Annonce du Directeur suite à la soirée funeste d'Halloween Mer 23 Nov - 9:39

Annonce du directeur suite à la soirée funeste d'Halloween



Harry Potter, entendait les élèves débattre, regardait du coin de l'oeil ses collègues échanger. Il se sentait soudainement seul. La vision de son fils inquiet parlant à ses neveux le remplit de tristesse un instant. Comment pouvait il les protéger plus qu'il ne le faisait déjà ? Lui pensait tellement qu'ils seraient tous à l'abri dans l'enceinte de Poudlard. Les paroles de Dumbledore, de son portrait lui revenait en tête. Il devait se ressaisir, leur montrer sa contenance. Il leur montrait son vrai visage ce soir, un visage de tristesse, d'humain, de sorcier comme eux tous, il s'imaginait à  leur place et c'était cela le plus compliqué. Lui même ne savait pas du tout comment il aurait réagi au final.

Les paroles de la jeune préfète de serpentarde sifflaient à ses oreilles, autant de questions pour lesquelles il avait des réponses bien entendu. Mais les mots ne sortaient pas. Il aurait tellement voulu oublier, que cela ne soit jamais arrivé. Il n'eut pas le loisir de répondre que déjà une autre jeune fille, Rose, sa nièce le déstabilisait au reste. Il se crispa, se mordit la lèvre inférieure et les regarda les deux préfètes, le reste de la salle. Il entendit la propre mère de sa nièce lui répondant ; son trouble avait du être palpable par sa meilleure amie pour qu'elle se permette ainsi de répondre mais le lien entre les deux femmes étaient bien plus profond que celui qu'il avait avec la jeune serdaigle.

Respirant un grand coup, un discret regard vers ses enfants, ses neveux, mais après tout ils l'étaient tous là ce soir, ils faisaient tous partie de sa Famille. Il reprit la parole d'une voix un peu plus assurée et leur dit.

« je n'ai aucune réponse idéale à vous fournir, je sais que les mots que je vais utiliser ne vont pas vous satisfaire mais je vais tenter de répondre à vos questions mesdemoiselles » il soupira et poursuivit « pour le couvre feu, il sera avancé d'une heure au lieu de 22 h habituellement, celui-ci sera avancé à 21 h », des brouhahas se firent entendre, il continua d'un ton sec « s'il vous plait je sais mais je n'ai pas d'autre choix, laissez moi terminer. « pour les tournées de préfets, vous même je ne peux garantir votre sécurité, mais désormais, pour vous aider dans votre responsabilité, vous serez obligatoirement deux, jamais seul, même à l'orée d'un couloir ou autres, toutes les tournées se feront par deux ; je n'ai aucune consigne à vous donner sur l'organisation de celle-ci puisque je sais que chacun a pris son rôle au sérieux donc libre à vous de vous organiser ».  Puis les questions des sorties à Pré au lard « je ne peux pas me permettre de vous interdire, vous êtes des enfants et plus je vous interdirai plus vous chercherez à aller à l'encontre des règles... je ne suis pas aveugle et je sais que la plupart d'entre vous s'aventurent dans la forêt interdite comme moi même j'ai pu le faire ». Des regards discrets, des joues qui deviennent rouges. Oui il avait décidé d'être franc ce soir « raison pour laquelle oui je vous autorise à aller à Pré au Lard à la seule condition que votre préfet vous en donne l'autorisation et que le Directeur de Maison soit au courant ».

Puis il devait répondre à Rose sa nièce qui campée devant lui soutenait son regard « oui je sais , j'aurais du vous prévenir avant mais il m'a fallu du temps pour digérer la nouvelle, je voulais que vous laissiez Mee et Jasper seuls en famille ce jour ; ce n'était pas notre place de les accompagner dans la dernière demeure de Joon aujourd'hui... notre place est ici, prêt à les accueillir, les soutenir. Moi même je ne les ai pas revus depuis leur départ, je ne sais quand ils reviendront ni même s'ils le feront mais accueillez les en tout simplicité et respect, soyez vous mêmes ; comme vous l'a dit le Professeur Weasley, nous avons peut être commis des erreurs... mais nous sommes comme vous, humain et quelque peu déstabilisés par cette situation ; il n'existe pas de mode d'emploi ou de procédure pour ce genre d'évènements ».

Il se retourna vers ses collègues, les élèves et leur dit « je suis moi même aussi perdu que vous, je ne peux que vous promettre de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour qu'une telle horreur ne se reproduise pas, les effectifs d'auror sont renforcés dans l'établissement ». Il allait pour s'assoeir et se retourna vers ses élèves et leur dit « je vous fais confiance, respectez ces nouvelles règles ceci est pour votre sécurité et si vous remarquez quelque chose d'anormal je compte sur votre collaboration pour le faire remonter au plus vite. Je ne veux pas créer de climat d'inquiétude supplémentaire mais votre sécurité, notre sécurité est l'affaire de tout le monde ici présent ce soir ». Il regarda l'assemblée, sa franchise, son honnêteté pouvaient les avoir déstabiliser. Il attendit les réactions fixant la salle d'un œil cette fois ci armé de détermination et de fierté, prêt à affronter l'avenir avec ses Enfants, sa Famille, son Avenir.

HRP:
 


©Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
7ème année à Gryffondor
Masculin
✎ Parchemins : 356
✎ Date d'arrivée : 16/06/2016
Localisation : Poudlard

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 7ème
✎ Profession: élève
✎ Inventaire: Baguette of course et puis d'autre choses aussi
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Annonce du Directeur suite à la soirée funeste d'Halloween Mer 23 Nov - 22:02



❝Annonce du directeur❞


Tous le monde
On ne panique pas.. On ne panique pas.. ON PANIIIIIIIQUE!!!!!!
Ça m'a complètement coupé l'appétit cette histoire... Il faut que j'aille parler à mon père, après le repas. Je vous retrouverai dans le dortoir, les mecs.

Je n'avais plus du tout d'appétit après les révélations de mon père dans la grande salle ce soir... Comment pourrais-je avaler, ne serait-ce qu'un bout de poulet ? Impossible, totalement impossible ! C'était décidé, je devais absolument aller voir mon père après le banquet de ce soir. J'étais très inquiet de ce qui pourrait se passer à l'intérieur du château. Bah quoi ? On sait jamais, surtout après ce qui s'est passé... Le directeur de l'école, était bien le seul qui pourrait me rassurer sur mes angoisses. D'accord, ma tante aussi ainsi que d'autre de mes proches, mais voilà quoi. J'aurai également voulu passer un dîner au calme et sans stress, mais vu que ce n'était pas le cas... Célian et Scorpius avaient aussi le teint livide... Ça se comprenait en même temps. Je tenais beaucoup à eux et je ne voudrais pas qu'ils leur arrivent quelque chose ici même... Ils devront faire très attention où ils iront, désormais.

Puis, ce fut au tour de ma tante de prendre la parole, afin de rassurer ma cousine, qui avait posé une question. Mon père avait dit qu'il n'annulerait pas les sorties à Pré-au-Lard. Heureusement ! J'aurais fait la gueule si ça avait été le cas. Qu'on nous laisse un peu de liberté quand même, malgré ce meurtre à Halloween. Ma gorge était tellement nouée que je ne pouvais décidément plus rien avaler. Par Merlin.. Je n'étais pas le seul à avoir été extrêmement choqué par ces annonces. Concernant la forêt interdite, je n'avais, de toute évidence, pas envie d'y mettre les pieds et là, encore moins... Les préfets allaient devoir se mettre à deux pour faire leurs rondes habituelles. Ce qui n'allait pas forcément plaire à Célian, le connaissant. Mon regard se posa sur celui de mon père, je voulais être rassuré et j'espère qu'il acceptera de me parler après le repas mouvementé de cette soirée. C'était limite si je n'allais pas me mettre à pleurer tellement j'étais crispé. Et en plus, voir mes proches complètement choqué n'arrangeait rien à la situation.. Vivement que je sorte de la grande salle pour aller dans le bureau de mon père. Si même Poudlard n'est plus un lieu où on est en sécurité, ça fait grave flipper, quand même..
©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
6ème année à Serpentard & Préfète
Féminin
✎ Parchemins : 198
✎ Date d'arrivée : 20/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 6ème année
✎ Profession:
✎ Inventaire:
Liens et RPs
http://japanimation-et-otak.forumgratuit.org
MessageSujet: Re: Annonce du Directeur suite à la soirée funeste d'Halloween Mer 23 Nov - 23:41



Alors que je ne cessais de cogiter, attendant la réponse du directeur. Rose me renvoya une réponse que je lu aussitôt. Après cela, je la regardais, lui lançant un regard de gratitude et je hochais la tête. Acquiesçant ainsi silencieusement à la suggestion d'attendre la réponse de son oncle. Après quoi j'avais posé mes questions.
Le professeur Granger répondit en première puis, le directeur nous parla enfin de ce qui était prévu.
Personnellement, je comprenais son choix de nous laisser aller à Pré-au-lard mais d'un autre côté, j'avais peur pour mes camarades. Aussi, je fus heureuse de savoir que des dispositions seraient prises pour ces sorties.
Je me notais dans un coin de la tête un petit rappel, dès demain, je placarderai une affiche dans le dortoir afin de rappeler ces choses aux élèves.
Lorsque le directeur eut terminé ses explications, prise d'une envie de lui montrer son soutien et surtout, de jouer mon rôle de préfète, je me levais à nouveau et je lançais :

- Je tiens à ce que vous sachiez, professeur Potter, que vous avez mon soutien. Et je pense parler au nom de chacun des préfets, en disant que vous faites le bon choix. Je m'acquitterais de ma tâche de préfète avec plus de ferveur qu'à l'accoutumer.

Je jetais un regard à chacun de mes collègues préfets, notamment à Célian et Rose.

- Je tiens à annoncer que je me porte volontaire pour écouter et rassembler toutes informations qui pourra être utile professeur. Et je pense qu'il serait bon pour nous, préfets, de se réunir régulièrement afin de nous organiser et rlassembler nos idées ou informations que nous aurons. Concernant les sorties de Pré-au-lard, bien que je trouve l'idée dangereuse, vous avez surement raison de laisser à chacun de nous le besoin d'oublier ces évènements. Je déclare donc que chacun est libre de venir me voir à tout moment pour demander vos permissions.


Je me tournais à nouveau vers le directeur après avoir évidemment lancé un regard de défi et haineux envers notre professeur de défense contre les forces du mal qui avait osé dire que je ne faisais pas honneur à mon insigne quelques temps plus tôt, voilà le moment de lui montrer qu'il avait tort. Mais c'est bel et bien à Monsieur Potter et aux différents professeurs que je m'adressais en me tournant vers le directeur.

- Professeur, loin de moi l'idée qu'on puisse penser que je joue les "préfètes modèles", ce n'est pas mon intention. Je veux seulement annoncer mon soutien envers l'école et envers ces décisions qui, je le comprends, n'ont pas dû être facile à prendre.
Je voudrais simplement poser une dernière question. Professeur, vous avez connu la précédente guerre pour en avoir été le protagoniste principal, les professeurs Weasley et Malefoy aussi. Dites nous seulement quel attitude adoptée face à ces évènements et ces meurtriers ? Comment avez-vous, vous-même vécu cette époque et, serez-vous en mesure de nous rassurer en nous disant que, peut-être, ce qui se passe actuellement est encore loin du niveau de la précédente guerre ?
Je veux pouvoir rassurer mes camarades. Je veux pouvoir leur dire, qu'ensemble, ils ne risquent rien.  Professeur, chacun ici peut voir votre inquiétude et votre difficulté à nous énoncer les choses, mais, même si vous nous mentez, rassurez nous, s'il vous plait ! Dites nous que les mesures prisent permettront de nous garder tous en sécurité au maximum.


Voilà, j'avais enfin exprimé ce que j'avais sur le coeur, je me rassis, consciente que certains se moqueraient surement en pensant que j'étais une lèche-botte, ce qui n'était pas le cas, mais que d'autres seraient d'accord avec moi. J'observais mes camarades de Serpentard, notamment mon collègue préfet, Scorpius et Albus.

- Est-ce que je pourrais compter sur votre soutien les gars ? Pour le bien de nos camarades ? Et de nos amis ?  




Dernière édition par Diana Keynes le Jeu 24 Nov - 10:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Avocat & Professeur de Droit
Féminin
✎ Parchemins : 512
✎ Date d'arrivée : 06/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Avocat au Ministère de la Magie
✎ Inventaire:
Liens et RPs
http://danielj-radcliffe.forums-gratuits.fr
MessageSujet: Re: Annonce du Directeur suite à la soirée funeste d'Halloween Mer 23 Nov - 23:53



Annonce du directeur suite à la soirée funeste


Prenant enfin attention à ce qui se passait. Je constatais que certains élèves avaient posés des questions, notamment une élève de Serpentard, la même que lors de la précédente "annonce". Puis, ce fut au tour de Rose de poser une question en venant se planter près de notre table.
Sa mère ne l'épargna pas et je déposais une main sur l'épaule de cette dernière.

- Allons Hermione, ne soit pas trop dure, il est normal qu'ils se posent des questions. Et puis, tu ne peux pas reprocher à ta fille d'avoir hérité de tes gênes mélangeaient à ceux de Weasley. Elle a un tempérament de feu tout en étant courageuse et intelligente.

Je me tournais ensuite vers la demoiselle.

- Miss Weasley, comprenez bien que je comprends votre inquiétude et vos interrogations, toutefois, je pense que Monsieur Potter donnera les explications s'il le juge nécessaire. Sachez que, parfois, les adultes sont obligés de faire des choix.


En disant cela, mon regard se posa de nouveau sur mes fils.
Puis, Harry reprit la parole et donna ses explications tout en répondant aux questions des jeunes préfètes.
Miss Keynes se leva alors pour faire part de son soutien et un sourire étira mes lèvres, me donnant chaud au coeur et je décidais de donner ma contribution avant de laisser répondre Potter.

- Sachez, miss Keynes, que ce qui se passe à l'heure actuelle n'a rien à envier à la guerre que nous avons vécu, cependant, les attaques et les ennemis sont invisibles et aléatoires, nous ne savons rien d'eux ni de leurs objectifs, c'est là toute la différence. Ces deux évènements n'ont donc rien de comparable. Mais je laisse le professeur Potter ainsi que ma collègue, vous donner leur propre avis sur le sujet.
Sachez toutefois que les mesures qui ont été prises sont justifiés et ont été faites dans le but d'assurer au maximum votre sécurité.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Annonce du Directeur suite à la soirée funeste d'Halloween Sam 26 Nov - 22:44

Meurtre à Halloween


La main de Rose sur son dos faisait son effet. Peu à peu, Queenie retrouvait son calme et cela l’aidait à affronter la dure réalité des choses. Les conversations autour d’elle étaient légion et elle ne parvenait que difficilement à capter quelques bribes de paroles. Évidemment, le sujet tournait autour de ce que le directeur venait de leur annoncer, la mort de Joon Park, le Serpentard sang-pur de septième année. Certains s’inquiétaient de leur propre sort, d’autres s’insurgeaient du fait de ne connaître la vérité que maintenant. Tous les étudiants semblaient plus ou moins touchés par ce évènement tragique.
À côté d’elle, sa camarade se leva pour demander des réponses aux professeurs. Sa question était on ne peut plus légitime. Cacher ce genre de chose, même pour leur bien-être. La cinquième année leur concédait le fait qu’il y aurait eu certainement un mouvement de panique, mais il s’agissait de leur vie, de leur sécurité à tous ! Ils n’avaient pas le droit d’attendre aussi longtemps pour leur avouer les faits. Cependant, comme le disait le professeur Weasley “ce qui est fait est fait”. Personne ne pouvait revenir en arrière pour en changer le fond. Le problème restait le même, qu’il se soit annoncé maintenant ou cinq jours plus tôt.

Le directeur Potter annonçait les mesures qui allaient être prises une à une. Le couvre-feu allait être avancé d’une heure. Queenie comprenait cela, mais certains élèves redoutaient d’être complètement privés de leur liberté. Le confinement ne résoudrait rien. Après tout, si on pouvait commettre un meurtre au sein même de l’école, on pouvait tout aussi bien le faire dans les salles communes… Lorsqu’elle entendit le passage au sujet des préfets, elle ne put s’empêcher de tourner le regard vers ceux qu’elle connaissait et appréciait. Célian, Eleanor, Rose.. Ils couraient le même danger qu’eux, pourtant, leurs obligations les forçaient à aller de l’avant. La Serdaigle s’en inquiétait et elle savait très bien que même à deux, ils ne pourraient rien contre des adultes entraînés et qui maîtrisaient la magie noire. L’idée de pouvoir encore profiter de Pré-au-Lard n’allégeait même pas ses angoisses à ce sujet. Par ailleurs, elle ne s’imaginait pas participer à la prochaine sortie après toutes ces révélations.

Une des préfètes de Serpentard prit la parole pendant longtemps. Queenie était assez étonnée de son débit, le choc de la nouvelle ne la réduisant pas au silence. Pourtant, la cadette Nott était mal à l’aise avec ce qu’elle entendait. Elle suppliait presque le corps professoral de leur mentir. Elle ne voyait pas à quoi cela pouvait servir ! Vivre dans le mensonge, c’était comme… faire comme s’il ne s’était rien passé. Comme ce qui s’était passé n’était qu’un accident grotesque et sans véritables conséquences. Elle ne pouvait pas demander cela. Ne comprenait-elle pas ? Quelqu’un était venu à Poudlard, peut-être y était-il encore, et il avait assassiné un élève. Un élève comme elle, comme eux tous. Comment pouvait-elle demander qu’on les rassure de cette façon ? Cela énerva la cinquième année. Sous la table, elle serra les poings si fort que ses ongles lui laissèrent des traces. Elle ne voulait pas parler devant tout le monde. Mais il fallait qu’elle dise quelque chose.
Sa voix, tremblante, résonna dans la grande salle.

Professeur… Pour assurer la sécurité de tous, ne pourrait-on pas demander aux tableaux d’ouvrir l’oeil et aux fantômes de faire des rondes, eux aussi ?” Elle avait choisi d’ignorer les dires de la Serpentard. Ce n’était pas l’heure des querelles.

ft. Poudlard
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Annonce du Directeur suite à la soirée funeste d'Halloween Dim 27 Nov - 23:44

Un meurtre à Poudlard !!!
tout le monde



Artémis avait passé la journée tranquillement, pensivement  suivant les cours d'une oreille distraite mais sérieuse. Elle n'avait pas revu sa sœur depuis la soirée d'Halloween et elle s'en inquiétait un peu. Elle l'avait revue rapidement au cours de potions en compagnie de l'enseignant qu'elle assistait mais elle n'avait pu avoir ce court instant de dialogue avec elle  à l'issue, sa sœur s'étant rapidement éclipsée.

Elle avait eu vent par la préfète en milieu d'après midi d'une présence indispensable au niveau de la grande salle. Pas plus d'explication hormis cet ordre ferme qui la surprenait. Qu'est ce qu'il se passait donc. Elle n'était pas pour ainsi dire inquiète, plus surprise...

Elle se dirigea calmement, en avance vers la grande salle, s'installa tranquillement en compagnie des membres de sa maison jusqu'à l'heure tapante de 19 h. Des rires fusaient dans tous les sens, un brouhaha global. Elle vit de loin sa sœur, installée aux côtés du Professeur Fawley, un visage ne trahissant aucune émotion particulière. Hum ? Son expression contrastait avec ceux des enseignants voisins qui étaient plus marqués.

Puis le bruit de la porte qui s'ouvrait, laissant passer leur directeur, Harry Potter, ex membre des Gryffondor d'une démarche tremblante, mal assurée. Elle ne l'avait jamais vu comme cela, haussa un sourcil, un sourire en coin. Mais que donc se passait il ?

Du silence accompagnait son avancée entre les rangées des élèves. Un silence qui se mua en un brouhaha de peur et d'effroi lors des paroles de Harry Potter. Mais Artémis ne manifesta pas le moindre trouble, hormis peut être une pointe de déception de ne pas l'avoir vue... cette marque... elle se passa la main dans le creux des reins, touchant l'image qui faisait partie d'elle.

Puis des questions, encore ; des étudiants, des enseignants inquiets ; mais se rendaient ils seulement compte de l'absurdité de la chose ? Ils pensaient tous tellement être du du côté du bien ; si seulement ils n'avaient pas cette certitude peut être ouvriraient ils les yeux sur l'évidence. Le bien et le mal ne sont pas forcément ceux que l'on pense être.

La réponse de Harry aux différentes questions la fit doucement sourire, renforcement des tournées, autorisation de se rendre à pré au lard ; encore heureux personne ne lui interdirait quoi que ce soit. Elle ambitionnait même de se rendre sur les lieux du meurtre, s'imprégner de ces résidus de force ténébreuse qui était subrepticement repartie aussi vite qu'elle n'était arrivée.

Puis il y eut de nouveau cette préfète qui prit la parole, croyant bon de parler au nom de tous ses camarades. Mais Artémis ferait semblant comme d'habitude, se plierait de bonne grâce aux exigences de chacun et chacune.

Puis elle vit Siléas qui était encore choqué dans son coin perdu, elle se rapprocha de lui et lui dit tendrement « hé jeune homme, t'inquiètes on ne risque rien ici, je t'en fais le serment ». Elle lui passa le bras sur ses épaules regardant le reste de l'assemblée, regards perdus, regards déterminés. Ce qu'il y avait de sûr c'est que l'assemblée était partagée ce soir, doutes, questions, un avenir bien incertain s'ouvrait désormais à eux.

Elle se leva, regarda autour d'elle et dit d'une voix forte « il faut que l'on soit fort, tous ensemble, je ne suis pas préfète, je ne suis rien mais l'union fait la force, au delà de ces clivages inter maisons nous devons être solidaires, portés vers notre avenir ; il n'y a pas de personnes trop jeunes ou trop inexpérimentée, chacun à son niveau  doit désormais se responsabiliser comme l'a dit Monsieur Potter, moi la première je fais le serment ici même de respecter les règles établies pour le bien du château, de ses habitants et contre cette force qui nous attaque, ensemble nous serons plus forts  et Queenie a eu une bonne idée non les tableaux ne dorment jamais eux... ils peuvent servir d'alerte et les fantômes on en parle pas».

Artémis avait cette faculté d'oratrice qui lui permettait de prendre la parole en public facilement, de se faire entendre et respecter. Très persuasive elle comptait ainsi dissimuler aussi longtemps que cela était possible son désir profond de rejoindre les forces du mal.

Elle avait dit ces mots en avançant entre les rangées et avait terminé son discours au pied de l'estrade aux côtés de Rose, la petite amie de Célian depuis quelques jours à peine. Elle lui adressa un regard lourd de sens, fixa par la suite sa sœur Elesya, d'un œil rempli de détermination, se retourna et fixa Célian, Diana, Rosalie, Victoire... tous ceux qui feraient désormais les tournées à deux pour garantir leur sécurité.

Mais au fond d'elle même, Artémis se servait de sa position actuelle, ainsi devant les étudiants et les professeurs pour localiser, trouver cette personne qui avait infiltrée l'école car elle en était sûre... l'école abritait celui ou celle qu'elle voulait approcher ; ainsi à l'avant de tout le monde, non plus noyée peut être percevrait elle cette aura du mal.



Emi Burton
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Annonce du Directeur suite à la soirée funeste d'Halloween Mar 29 Nov - 0:03

Annonce du Directeur évènement Halloween
Tout le monde



Rose était devant le Directeur tête droite, les yeux fixés sa mère en arrière entourée des professeurs. Un silence pesant se faisait sentir dans la salle, elle aurait pu se sentir maladroite, mal à l'aise mais elle assumait ses paroles même si elles dérangeaient  sa propre mère qui venait de prendre la parole.

Les yeux de la rouquine se déplacèrent vers le regard de sa mère, des yeux de braise, une colère sourde ; elle même pourquoi ne l'avait elle pas prévenue ? Pourquoi attendre ce soir et la mettre devant le fait accompli ? Elle avait certes  cette attitude protectrice vis à vis de ses enfants mais de plus le ton employé par Hermione à son encontre augmentait la fureur de la Serdaigle. Elle affronta du regard sa mère, une explication devrait avoir lieu prochainement car Rose ne tolérait pas ainsi d'être rabaissée par sa propre mère devant ses camarades.

Une colère qui se calma lors de la prise de paroles de Monsieur Malefoy qui s'exprima d'une voix douce, cette voix qu'elle aurait aimé entendre sortir de la bouche de sa propre mère.

L'instant de combat visuel prit fin définitivement lors de la prise de paroles du Directeur. Des paroles plus posées, maîtrisées, une franchise qui faisait du bien à Rose. Il avait montré sa détresse en pénétrant dans la grande salle, leur avait révélé la vérité sans embage et malgré les questions dérangeantes d'elle même de Diana, du climat tendu de la grande salle il parvenait à tenir sa tête haute.

Les décisions étaient bonnes, comme elle pouvait déjà s'en douter. Elle n'avait pas besoin de proposer ces tournées à deux puisque lui même venait de le mentionner. Une décision qui mettait une fois de plus une responsabilité importante sur leurs frêles épaules. Une inquiétude toutefois dans la tête de Rose et s'ils n'en étaient pas capables ?

Elle eut ce trouble passager, provoquant un pas en arrière, un demi tour en direction de ses collègues préfets Diana, Rosalie, Victoire, Célian... elle le cherchait du regard et lui sourit. Puis ces poursuites de sortie à Pré au Lard, toujours sous leur accord mais elle n'avait rien à redire à cela.

La seule chose qu'elle parvint à dire  de sa voix maintenant calmée et maîtrisée ; « bien Monsieur le Directeur nous appliquerons nos consignes et dès demain je pense que moi même et mes collègues préfets placarderont ces nouvelles règles dans nos salles communes ».

A peine eut elle finit que Diana prit la parole au nom d'eux tous. Une parfaite oratrice qui exprima le fond de la pensée  d'eux tous. Mais à peine la jeune serpentarde eut elle terminé son discours qu'une autre jeune fille de Gryffondor, une 7ème année qu'elle reconnut rapidement comme la sœur de l'assistante de potions se leva et tint un discours ferme mais réaliste.

L'avenir était en eux tous, dans leurs frèles mains, leurs baguettes, leur collaboration. Aussi se tournant vers les Professeurs une dernière fois elle leur dit « Mesdames et Messieurs les Professeurs... » hésitant un instant mais poussant le vice elle marcha se rapprochant de sa mère « Mère, j'ai conscience effectivement que cela a du être compliqué pour vous même cette situation, je comprends que vous avez du faire face à une situation que vous n'auriez pas aimé rencontrer de nouveau... Aussi, comme Diana l'a clairement dit, vous pouvez compter sur notre soutien dans ces jour sombres ; la vigilance et le contrôle seront démultipliés pour ma part ».

Sur ces paroles après un dernier regard de braise à l'égard de sa mère (oui une  discussion s'avérait nécessaire, car une Weasley  refusait de se faire parler de la sorte) elle se dirigea vers la table des serdaigle, reprit la position qui était la sienne, entoura les épaules de Queenie à nouveau et attendit que les questions cessent. Elle avait entendu sa question aussi lui glissa t elle doucement « personnellement je compte bien demander à chaque tableau et chaque fantôme de nous aider dans notre labeur, tout comme toi j'ai peur je ne vais pas te mentir mais... » dit elle en se mettant face à sa camarade prenant ses mains où ses ongles laissaient de fines traces rouges « il faut que l'on soit fortes d'accord ? Je sais que l'avenir est sombre mais demain est un autre jour, ensemble on fera venir cette lumière qui manque dans ce château ». Rose avait parlée d'une voix ferme souriante et tentait de démontrer avec des mots simples à sa camarade qu'il fallait avoir foi en l'avenir aussi incertain était il.




Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Annonce du Directeur suite à la soirée funeste d'Halloween Mar 29 Nov - 4:41

Hermione se rendit compte qu'elle avais fais une erreur en répondant si sèchement à sa fille. Comme Drago lui avais dit, elle se posait des questions, et il était légitime qu'elle s'en pose. Ce qui ne passait pas c'est que Hermione savait qu'ils avaient fais une erreur et elle détestait cela. Elle se tourna vers Drago lorsqu'il prit la parole et se contenta d'hocher doucement de la tête approuvant ses paroles. Puis Diana prit la parole et cela replongea Hermione dans ses souvenirs. Quand ils étaient étudiants, quand Dumbledore leur avais toujours dit la verité. Elle soupira:

"Quand nous étions élèves, Dumbledore qui était alors directeur a toujours pris soin de nous dire la verité. Aujourd'hui nous voulons faire de même avec la collaboration étroite du Ministère de la Magie. Sachez que Voldemort ne reviendra pas, c'est impossible. Le Professeur Potter s'en est assuré il y a bien longtemps. Toutefois certains de ses partisans sont encore en action. Nous leur devons ce crime. Le fanatisme est la pire des choses, il détruit toute forme de compassion. Ces mangemorts sont des lâches, des lâches qui n'osent même pas s'attaquer à des gens qui pourraient leur poser des difficultés et ils préfèrent assassiner lâchement un pauvre élève. Ces mangemorts sont une menace très sérieuse, tout autant qu'ils l'étaient à mon époque"

Elle se rassit et but une gorgée d'eau.  Artémis prit la parole à son tour, qu'ils étaient bavards ces élèves. Elle parlait comme une vraie Gryffondor et Hermione appréciait cela. Puis sa fille reprit la parole, son regard vers sa mère était plein de colère et Hermione le regrettait. Sa fille était une jeune femme tellement forte, tellement pleine de ressource mais elle refusait qu'on lui marche sur les pieds, comme elle à son âge. Enfin elle s'approcha d'Hermione et elle sentit ses yeux se remplir de larmes mais elle le cacha. Qu'elle était fière de sa fille, elle aurait voulu la serrer si fort dans ses bras. Lui dire combien elle était fière d'elle et combien elle regrettait son ton cassant. Ainsi elle murmura:

"Rose, est ce que tu pourrais me rejoindre dans mon bureau après le banquet ? J'ai certaines choses dont il faut que je te parle ma chérie"

Elle avais des excuses à lui faire s'était indéniable. Elle était vraiment trop à cran.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Annonce du Directeur suite à la soirée funeste d'Halloween Sam 3 Déc - 23:14

« Tu étais au courant toi ? J'ai peur Victoire, vraiment peur, même Poudlard n'est plus un lieu sûr, qu'allons-nous faire? >>


Dominique était venue s'asseoir à mes cotés, comme Louis, ce soir-là. Je sentais comme une ambiance malsaine dans la grande salle. Et j'avais bien raison.
Joon Park avait donné sa vie, tué par des néo-mangemorts, pour nous prédire que la guerre n'était pas finie. Certes, je suis l'enfant d'une première victoire, mais les forces du mal sont toujours présentes. J'avoue que j'ai frissonné à l'annonce du directeur, mon oncle Harry, mais mon role de mère de remplacement a pris le dessus.

- Ne t'en fais pas Dom...Nos oncles et tantes vont s'en occuper. On a rien à craindre maintenant. Je pense qu'ils vont doubler les sécurités. Tu n'as pas à t'en faire. En tout cas, moi, je te protègerais. Je vous protègerais.

Mes paroles avaient été si sures, mais je ne l'étais absolument pas. Mon regard divague alors sur Teddy à l'autre bout de notre table. Il a une mine inquiète, comme la mienne. Je regarde tour à tour les membres des Potters-Weasley. Tous sont inquiets, mais seul Rose a l'air sure. Elle m'étonnera toujours, le vrai portrait de sa mère. Elle s'avance et je lui envoie un signe d'encouragement. En temps que préfète en chef, je me lève évidemment pour calmer ma maison et surtout les plus petits en proie à la panique.

- Ne vous en faites pas. Les professeurs vont gérer la situation, comme dans le passé. Gardez votre calme. Mangez tranquillement et soyez confiants. Ce n'est qu'une mauvaise passade, les amis.

Je lance un regard confiant à mon oncle, avant de m'avancer vers les professeurs. Rose prend la parole, ainsi que Diana. Je les laisse discuter, avant d'intervenir.

- Rose n'a pas tort et Diana non plus. Il nous faudrait quelques informations en plus, afin que les préfets soient d'une aide aussi pour vous. Ensemble, nous saurons bien plus forts. D'ailleurs, monsieur le directeur, pourrais-je vous parler plus tard en privé?

J'avais besoin de discuter seule à seule avec lui, pour exercer mon role de préfète. Je connaissais par coeur l'histoire de la guerre et surtout de l'ordre du phoenix. Il fallait engager les meilleurs éléments de ce collège pour pouvoir vaincre les néo-mangemorts, c'était impératif.

Après la discussion, je retournais à ma table et mangea tranquillement en réconfortant les plus jeunes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bibliothécaire
Masculin
✎ Parchemins : 163
✎ Date d'arrivée : 25/11/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: //
✎ Profession: Magizoologiste
✎ Inventaire: Rapeltout
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Annonce du Directeur suite à la soirée funeste d'Halloween Dim 4 Déc - 6:36


Le 5 novembre. Cela faisait déjà quelques jours que le corps d’un élève avait été retrouvé – mort – dans la Forêt Interdite. Autant dire que ce qui était censé être une année paisible au sein de la bibliothèque de Poudlard commençait étrangement à ressembler à mes dernières années scolaires dans cette école. Décidément, je commençais à croire qu’il serait plus simple d’envoyer une lettre anonyme à la Gazette pour leur faire part de l’existence de Calamité Potter et de son talent pour attirer les problèmes. Comment expliquer la situation autrement ? Il était directeur depuis un peu plus d’un an, et durant cette année les attaques s’étaient multipliées sur le Chemin de Traverse, le Ministre en personne avait été attaqué et maintenant il y avait un meurtre dans le château. Quand je pensais au fait que mon meilleur ami n’avait eu de cesse de me dire que je racontais n’importe quoi et qu’une personne ne pouvait être responsable de tous ces ennuis. Mouais, si les choses continuaient de dégénérer de cette façon, j’irais lui rendre visite à Sainte-Mangouste pour lui foutre une tarte pour chaque année pendant lesquelles il m’avait ignoré : il était certain de les sentir passer.

19h, dans la Grande Salle. Apparemment, il avait un message à faire passer puisqu’on était tous censés être présents au cours de ce dîner. Par respect, je décidais de le laisser dire ce qu’il avait à dire avant de commencer à manger. Certes, je ne pouvais pas le supporter, mais bon, ça ne voulait pas dire pour autant que j’allais tout faire pour lui montrer qu’il m’ennuyait. Placé sur l’estrade, il s’adressa à ses élèves, ses amis et sa famille. Bon, je supposais que je faisais partie des « tous » qu’il avait mentionné au départ. Pas de message personnalisé pour le bibliothécaire donc… Tant pis, une prochaine fois peut-être. Ah ? Il leur annonça carrément la présence de la marque des ténèbres. D’accord, mais était-il au courant que certains nés-moldus n’étaient probablement pas familiers avec ce terme ? Surtout chez les premières années. Même les 7èmes années étaient nés facilement trois ans après la défaite de Voldemort. Bon, je supposais que parler de la victoire sur les Mangemorts était devenue une habitude… Passons. Wow ! Il y allait cash L’élève était donc un Serpentard. OK, je devrais peut-être prêter un peu plus d’attention aux élèves en provenance d’une autre maison que Serdaigle…Ou pas. Ils étaient bien trop nombreux. Retenir tout leur prénom serait beaucoup trop compliqué. Ce serait limite plus simple de leur attribuer des numéros. Quoique, 80% des élèves de cette génération étaient des Weasley. Ce ne serait peut-être pas si compliqué au final.

Il avait bien fait d’attendre avant de leur annoncer. Laisser le temps à la sœur jumelle et à l’autre, qui était probablement le meilleur ami, de faire leur deuil tranquillement sans être harcelés par les élèves trop curieux. Disponible s’ils avaient des questions ? Ah la la, ne se rendait-il pas compte que c’était la pire chose à faire. Franchement, comment pourrais-je profiter de mon dîner si des gosses ou adolescents – encore pire – se mettaient à blablater non-stop parce qu’ils sentaient qu’ils étaient en droit d’en savoir autant que le Directeur, le personnel et les Aurors. On était d’accords, j’aurais beaucoup de mal à apprécier mon dîner dès lors qu’ils commenceraient. Je me mis donc aussitôt à dévorer la nourriture se trouvant sur ma table sans perdre de temps. Maintenant qu’il avait fini, je pouvais bien manger, non ? Tout en mâchant mon repas, j’entendis une élève en provenance de la table des Serpentards interroger le Directeur sur la sécurité du château et les dispositifs qui seraient mis en place. Bonne question. Je ne me la posais pas puisque je ne me sentais pas en danger, mais je comprenais que les élèves s’interrogent un minimum sur la façon dont cette mort serait gérée par le corps enseignant.

Ah ? Et voilà, c’était partie pour les plaintes. Hein ? Mais je reconnaissais cette voix : une Serdaigle. Ah non, je m’étais attendu à ce genre de réactions de la part d’un Gryffondor ! Qu’est-ce qu’elle me faisait elle ? Quand reviendront-ils ? Vraiment ? L’une venait de perdre son jumeau dans sa propre école ! Je serais surpris qu’elle revienne tout court. Quelque chose de prévu pour les accueillir ? Genre des biscuits avec un verre de lait ou une fiesta ? Non parce que je ne voyais vraiment pas ce qu’un accueil chaleureux changerait à leur deuil. Le plus simple était – comme l’avait dit Potter – de leur laisser de l’espace, de les laisser gérer à leur façon, et de ne surtout pas s’imposer… Bon, je supposais que c’était leur première affaire de meurtre. Allez, la Serdaigle rousse était pardonnée. Y’avait pas intérêt à ce qu’un autre de mon ancienne maison me sorte les mêmes plaintes par contre ! Une exception était amplement suffisante. Euh…Qu’est-ce qu’il se passait encore ? Et pourquoi Granger montait sur ses grands chevaux ? Vraiment…avait-elle à ce point besoin de se justifier auprès d’une élève ? Était-elle une simple élève ? Après tout, elle venait de l’appeler par son prénom et non par son nom de famille. Bon, je m’arrêtai de nouveau de manger puisque Potter reprenait la parole pour son second discours de la soirée.

Ah ? Comptait-il rassurer la totalité des élèves avec ce ton incertain et limite défaitiste ? Où était la flamme qui brûlait dans son regard autrefois ? Où était le gosse de 12ans qui avait terrassé un Basilic ? Où était l’ado de 13ans qui avait repoussé une centaine de Détraqueurs à lui tout seul ? Où était passé celui que les gens considéraient comme l’Élu, le Sauveur ou je ne savais quel autre surnom exagéré ? Un peu plus et il allait lui-même se transformer en Détraqueur et sucrer toute trace d’espoir de l’esprit de ces jeunes gens impressionnables. S’il continuait comme ça, je me verrai forcé de m’exprimer en son nom à toute cette assemblée pour les réveiller. Ce n’était pas avec un ton aussi terne qu’il les inviterait à surpasser les évènements récents à rester soudés pour faire face à ce qui arriverait sûrement. Il manquait de peps. M’autorisant au moins à boire de l’eau pendant qu’il mentionnait les nouvelles mesures de sécurité, j’avalai de travers lorsqu’il mentionna le fait qu’il était au courant que les élèves passaient délibérément outre ses règles et s’aventuraient carrément dans la forêt interdite – où on avait justement retrouvé l’élève mort – et commençai à m’étouffer aussi discrètement que possible. Non mais c’était qu’il fallait pas pousser Mémé dans les orties non plus !! Qu’est-ce que c’était que cette blague ?! Il les autorisait à aller à Pré-au-Lard parce que dans tous les cas ils trouveraient le moyen de s’y rendre… S’il y avait une logique dans cette phrase, il allait me falloir beaucoup de temps pour la trouver. Pour moi, ça n’avait aucun sens. D’un côté, il voulait les protéger, mais de l’autre il n’était pas prêt à se montrer radical de peur qu’ils risquent bêtement leur vie en ne l’écoutant pas. Or, s’ils se tuaient en désobéissant, je ne voyais pas en quoi il devrait culpabiliser. Son boulot était de leur expliquer les règles du jeu. S’ils n’écoutaient pas et perdaient, c’était leur problème. Ils étaient suffisamment âgés pour comprendre qu’ils pouvaient mourir en se rendant dans la Forêt Interdite – par exemple – tout seul et sans escorte. S’ils s’y rendaient quand même et mourraient, en quoi devrait-il culpabiliser alors qu’il les avait avertis !!

Le concept de règle et de punition était sérieusement à revoir ici. Commis des erreurs ? Wow wow wow wow wow wow wow !! Il allait falloir arrêter cette mascarade maintenant. De quelle erreur il parlait ? Ses raisons de ne rien leur dire dès le départ étaient parfaitement légitimes. Surtout si le fait de savoir ne changeait pas grand choses à leurs habitudes, à quoi bon le leur dire ? Ne pas créer de climat d’inquiétude supplémentaire après un meurtre au sein de cette école ? Mis à part Quirell, il n’y avait pas eu un seul mort durant toute ma scolarité dans cette école. Et avant ça, la dernière remontait probablement à celle qui avait eu lieu lors de la première ouverture de la Chambre des Secrets, soit dans les années 1940. Bon, d’un autre côté, il avait récupéré un semblant de l’ardeur dans le regard qui le caractérisait par le passé. Reprenant mon repas, je me retins de lever les yeux au ciel en entendant un speech en provenance d’une élève cette fois-ci. Au milieu de sa tirade interminable, elle cherchait à en savoir plus sur les comparaisons entre le climat actuel et celui de la guerre précédente. Pff, il n’y avait strictement rien de comparable. Un mort et elle s’imaginait déjà en guerre ? C’était beau la vie chez les enfants nés en période de paix. Potter le protagoniste principal de la guerre précédente ? Le mec avait disparu pendant une année ! Restant en fuite tout le temps, ne se faisant remarquer que lors de son aventure au Ministère puis dans Gringotts avant de débarquer à Poudlard pour ne pratiquement pas participer au combat jusqu’à son fameux duel contre Voldemort où il l’avait tué avec un Expelliarmus. Qu’on m’explique en quoi Calamité Potter avait été le protagoniste principal alors qu’il n’avait rien fait durant cette guerre à part apparaître à la dernière seconde pour y mettre fin de la manière la plus ridicule qui soit ? Si on y réfléchissait bien, tous ceux qui avaient combattu et étaient morts pour défendre la communauté sorcière des Mangemorts, des Raffleurs et des créatures magiques sous leur contrôle n’avaient fait que lui gagner du temps pendant qu’il se dorait la pillule à Monaco jusqu’à ce qu’il se décide enfin à jouer les Élus !

Serrant les dents, je pris une profonde inspiration par le nez, avant de tout relâcher dans un profond soupir. Si ces élèves continuaient de placer le Directeur sur un piédestal alors qu’il ne méritait pas du tout cette place contrairement à toutes les victimes de cette guerre, j’allais finir par péter les plombs ! Nonchalamment, je me mis à gratter l’endroit où je m’étais fait tatouer une croix pour chaque personne que j’avais perdu durant ces deux années de combat incessant. 19 années. Cela faisait pratiquement deux décennies qu’elle était terminée, et pourtant elle m’affectait toujours autant. Le fait de me retrouver si loin de ma famille ne m’aidait pas non plus. Manger. Oui, mieux valait que j’étouffe mon irritation dans la nourriture. Ce que dit Petit Prince Malfoy parvint à me calmer. Lui, au moins, avait bien compris la différence entre la situation actuelle et celle d’il y avait vingt ans. On ne savait strictement rien de celui qui avait frappé. Identité. Nombre. Objectif. Méthode. Rien, on était simplement libres de supposer qu’il se trouvait encore dans le château ou alors qu’il s’était enfui en traversant la forêt. Une autre Serdaigle s’exprima et suggéra de demander aux tableaux et fantômes d’aider à monter la garde dans le château. C’était qu’elle en avait dans la tête celle-là. Moi biaisé ? Non, pas du tout, qu’allez-vous imaginer voyons ? Un nouveau speech, de la part d’une Gryffondor, et dégoulinant de sentimentalisme se fit alors entendre. Je cessai aussitôt de manger. Qu’est-ce qu’ils avaient tous ces élèves à prendre la parole ouvertement pour déballer des discours débordant d’optimisme et d’insouciance. Sérieusement, les Elfes de maison auraient-ils ajoutés une potion d’allégresse dans leur dîner pour les empêcher de déprimer ?

Elle ne fut d’ailleurs pas la seule puisque juste derrière, ce fut à la Serdaigle rousse de reprendre la parole pour tenter d’apporter son soutien au corps professoral. Je compris au passage qu’elle était la fille de Granger. Ça expliquait pourquoi celle-ci l’avait appelé par son prénom. Cette dernière expliqua alors que cette fois l’école travaillerait de concert avec le Ministère, ajoutant au passage que Voldemort n’était plus d’actualité, mais que certains de ses partisans étaient toujours en action. Inconsciemment, je jetai un coup d’œil vers Malfoy et l’aînée Travers, mais aussi le mini-Lestrange dont j’avais pris soin de retenir le nom et le visage. Encore un speech, puis ce fut au tour d’une inconnue de se rapprocher de la table des professeurs et autres membres du personnel. Celle-ci voulait des infos en plus pour que les préfets puissent apporter effectuer leurs rondes plus efficacement je supposais. Bon, il était temps d’intervenir. Tous ces discours m’avaient coupé l’appétit et franchement ennuyé. Objectivement, ces jeunes m’impressionnaient par contre. Cette classe dont elles faisaient preuve, je ne l’avais pas du tout vu venir. Ce qui était sûr, c’était que le contraste entre leur ton soutenu et leur façon très propre de s’exprimer comparé à ma façon de parler se ferait très vite ressentir. Posant mes couverts sur la table, je me levai de ma chaise et me mis à applaudir bien fort pour bien me faire remarquer, je voulais que tous m’entende après tout :

« Bravo ! Bravo ! Magnifique ! Quelle éloquence ! Je n’avais encore jamais entendu d’élèves s’exprimer de cette façon, encore moins autant d’affilée. Être capable de rassurer autant de personnes malgré les circonstances et le fait que vous, comme nous, ne sachiez strictement rien de ce que nous guette vraiment est une qualité remarquable. Si vous n’avez pas encore réfléchi à vos futures carrières Miss Serpentard et Miss Gryffondor, je peux vous affirmer une chose : vous serez aux commandes dans vos domaines respectifs. Que je ne vous retrouve pas dans 10ans en train de suivre les ordres d’un idiot ! »

Miss Serpentard était Diana Keynes. Quant à Miss Gryffondor, il s’agissait d’Artémis Travers. Ne connaissant pas leur nom, je les avais surnommés vis-à-vis de leur maison, mais normalement, elles devraient se reconnaître facilement puisqu’elles avaient toutes deux énoncées des discours inspirants pour les élèves paniqués. Cependant, comme je l’avais si bien fait remarquer : elles ne savaient strictement rien de ce qu’il se passait vraiment. Moi non plus, et il en allait de même pour tous ceux qui étaient présents ici comme Potter et Malfoy l’avaient bien dit. Marquant donc une pause, je repris peu de temps après avec un air impassible puisque les émotions n’avaient pas leur place dans une telle situation :

« Je comprends votre envie de vous rassurer et votre besoin de croire que l’union fera la force. Le problème, c’est que les belles paroles ne vous sauveront pas. Les discours visant à vous rendre espoir ne vous sauveront pas non plus. Un élève est mort à Poudlard. Poudlard ! Ce n’était pas arrivé depuis que le Directeur Dumbledore en personne avait été assassiné en 1997, sans compter la guerre bien sûr. Le professeur Malfoy vous l’a bien expliqué. La différence majeure réside dans le fait que le coupable, à moins qu’ils ne soient plusieurs, est encore inconnu. Marque des Ténèbres ou pas, rien ne permet d’affirmer qu’il s’agit d’un ex-mangemort, d’un néo-mangemort ou d’un individu lambda qui voulait se débarrasser de cet élève pour X raison. »

C’était vrai après tout. Sauter trop vite aux conclusions n’avancerait en rien l’enquête. Bien au contraire même, puisque l’identité du coupable était toujours un mystère, mieux valait laisser les options ouvertes. Ah la la, si je continuais comme ça, je risquais de rendre cette génération aussi pessimiste que moi. D’un autre côté, le pessimisme m’avait maintenu en vie, donc bon, ce n’était pas si mal que ça.

« Le Directeur et certains professeurs ici semblent vouloir vous couver et vous empêcher de perdre tous vos cheveux en stressant. Je respecte leur opinion, plus que légitime compte-tenu du fait que leurs propres enfants sont ici, mais je ne la partage pas. S’il y a une chose que j’ai apprise au cours de la dernière guerre, c’est qu’elle aurait largement pu être tuée dans l’œuf. »

Je laissai cette information mariner un moment avant de poursuivre :

« Que le responsable soit quelqu’un de l’extérieur ou de l’intérieur, s’il le désire vraiment, il trouvera le moyen de s’infiltrer, tout comme vous êtes capable de sortir quand vous le désirez si ce qu’a dit le Directeur plus tôt est vrai. Je vous demanderai donc deux choses uniquement, et je tiens à ce que vous y réfléchissiez sérieusement avant de vous dire que je ne suis que le gars qui range la bibliothèque. »

Levant l’index de ma main droite, je continuai :

« Première chose. Renseignez-vous dès la première heure sur le Polynectar et l’Imperium. Plus vous en saurez, mieux vous saurez vous préparer pour ne pas vous faire piéger. – je levai ensuite le majeur pour montrer deux doigts à l’assemblée des élèves – Deuxième chose, apprenez à vous débrouiller tout seul. Papa et Maman ne seront pas toujours là pour vous sauver. Les Professeurs eux-mêmes ne peuvent être partout à la fois. Idem pour les Aurors. Vous êtes des sorciers et sorcières dans une école de Sorcellerie, vous avez tout ce qu’il vous faut pour progresser par vous-mêmes et apprendre à vous défendre. Potter Junior s’occupe du Club de Duel je crois bien, n’hésitez pas à le rejoindre. »

Je n’arrivais pas à croire que je critiquais ces élèves et leur discours long quand je faisais exactement la même chose. Bon allez, j’avais plutôt intérêt à me rattraper sur la fin, un peu plus et ils s’imagineraient que je tenais à eux. Manquerait plus que ça.

« Pour finir… Vous avez plutôt intérêt à prendre en compte ce que j’ai dit. Voilà. Bon appétit, la tarte est super bonne. »

Bon, avec cette conclusion, j’étais certain qu’ils n’iraient pas se faire des films sur le fait que je me faisais un minimum de souci pour leur bien-être. J’avais une réputation à maintenir quand même. Déjà que je me promenais constamment habillé comme un moldu, avec une telle attitude, j’étais certain qu’ils ne chercheraient pas à m’approcher. J’avais déjà une femme et des filles dont je m’inquiétais chaque seconde de chaque minute de chaque heure de chaque jour, et ainsi de suite. Si j’étais le Directeur de cette école, j’attacherai probablement tous les élèves dans une salle pour ne jamais les perdre de vue et être sûr qu’il ne leur arrive rien. Franchement, Calamité Potter ou pas, j’étais bien content de ne pas être à sa place.



Dernière édition par Tobias Grant le Lun 12 Déc - 2:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Liens et RPs
MessageSujet: Re: Annonce du Directeur suite à la soirée funeste d'Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Annonce du Directeur suite à la soirée funeste d'Halloween
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]
» Je préfère être seule que mal accompagnée ... -LIBRE suite de la soirée halloween-
» Soirée Dvd d'Halloween !
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» Le Directeur du Cep Jacques Bernard démissione avec fracas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia  :: Les Oubliettes :: Les Archives :: Section RPG :: RPs terminés-
Sauter vers: