Lula Liu ☭ Life is like Quidditch. It's not always easy, but the game is worth it.



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia Nous sommes en l'année 2019 Le ministère a été attaqué
– un étudiant est mort à Halloween Les néo mangemort sont de retour – L'ordre va t il se reformer ?
Contexte disponible ici-même.

Vous pouvez trouver la liste des personnages prédéfinis ici et les scénarios des membres ici
La liste des avatars utilisés ici.La liste des noms et prénoms ici.

Mais pour ceux qui sont encore plus studieux vous trouverez le planning des cours pour les élèves et ici
celui des professeurs.

Vous voulez une capacité spéciale pour vos personnages ? La demande et les détails c'est par .

Au vu d'un bon nombre de sang-pur, ceux-ci sont à présent limités (Scénario/prédéfinis) sous couvert d'acceptation
du STAFF. Pour en savoir plus, lisez ce sujet.

 :: Les Oubliettes :: Les Archives :: Section Hors RPG :: Les présentations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lula Liu ☭ Life is like Quidditch. It's not always easy, but the game is worth it.

Invité
Sam 7 Jan - 13:24

 

 
Lula Liu "Like mother, like daughter ? No. Not really."


 
Mon identité...

¤ Date & lieu de Naissance : 6 novembre 2004 à Guangzhou en Chine.
¤ Âge : 15 ans.
¤ Sang : Sang-mêlé.
¤ Mes Options : Soins aux Créatures Magiques et arithmancie.
¤ Mes notes aux BUSES : aucun.
¤ Animal de compagnie : Un Chevêche d'Athéna (hibou) du prénom de Jiàntóu (flèche).
¤ Souhaiteriez-vous que votre nom ou Prénom soit doublé : Oui, elle va avoir un frère et une soeur. Pour ce qui est de Lula, il vaudrait mieux pas. Je crois.

 
Mon Physique

« Je suis... » Je réfléchis un instant devant mon ordinateur portable. Je devais me décrire physiquement pour mon profil. Il ne fallait pas s'inquiéter. Ce n'était pas un site de rencontre, mais un site de réseaux sociaux. J'imaginais qu'en se décrivant physiquement, les gens pouvaient voir comment on se percevait. Si nous étions une des petites pestes ou autres. Enfin, je me levai et allai me regarder dans le miroir de ma chambre. « Alors, j'ai de longs cheveux bruns qui vont jusqu'au bas de mes épaules. Je ne suis pas très grande. D'ailleurs, je mesure un mètre soixante-neuf. J'ai des jolis yeux en amande ; gracieuseté de mes gênes asiatiques. Ils sont noirs et j'imagine qu'on peu y voir bien des choses. Les gens voient bien ce qu'ils veulent dans le petit point sur la toile de... De qui déjà ? Je ne me rappelle plus, mais elle est très connue cette peinture. Ils disent que c'est de l'art. Enfin, je suis... Oh ! Je sais ! Une fille ! » J'éclatai de rire. Je finis par me calmer. « Le plus drôle là-dedans, c'est que j'imagine que les gens l'écrivent vraiment. Enfin, j'ai la peau blanche et je suis mince. » Comment faire autrement ? Je pesais que quarante-huit kilogrammes. C'est à ce moment-là que je remarquai quelque chose qui me rendait unique. « J'ai une cicatrice sous mon pied gauche. Et une petite sur ma tête. Heureusement, elles ne se voient pas, car mon père croit fermement qu'une femme ne devrait pas avoir de cicatrices. Il n'a rien contre les femmes qui en ont, mais, pour lui, la femme est l'une des plus belles choses que dieu ait créé. » Je pris une pause du miroir pour aller écrire tout ça parce que je ne savais plus quoi dire sur mon physique. Comme tout le monde, d'autres choses me vinrent à l'esprit pendant mon écriture. « J'ai les oreilles percées. Chacune possède une boucle d'oreille dans le lobe et une dans l'hélix. Pour ce qui est de mon style, je change selon mes envies. Je peux être féminine comme garçon manqué. » Je m'étirai, fière d'avoir fini par conclure avec cette partie.


Mon Caractère

Je croyais avoir fini avec les descriptions, mais j'avais tort. Maintenant, je devais décrire mon caractère. Je soupirai. "Mais pourquoi je fais ça ?" J'avais envie de sortir dehors et d'aller cogner quelque balles ou tiré quelques flèches ou me battre avec mon grand frère. Enfin, je devais le faire, car ma sœur me l'avait demandé. Puis, elle m'avait dit que ça m’aiderait, un jour. Je n'avais pas trop compris en quoi, mais je m'étais inscrite. C'était pour lui faire plaisir.

Je commençai à gigoter. J'en pouvais plus. Je sortis de ma chambre et tombai nez à nez avec elle. Je lui souris. « Une petite course et je reviens ! Promis ! » Elle roula des yeux et me céda le passage. Elle savait bien que j'étais une vraie boule d'énergie et que de rester assise toute la journée était difficile. D'ailleurs, les docteurs m'ont diagnostiqué, plus jeune, hyperactive. Enfin, je revins dans ma chambre, une fois mon trop-plein d'énergie dépensé. Je pris mon portable et m'installai sur mon lit. Je commençai à taper. « Je suis une personne compétitive. D'ailleurs, j'adore faire du sport. J'aime compter des buts et travailler en équipe. Par le fait même, je suis une personne très déterminée. Quand je veux quelque chose, je déploie tous les efforts pour y arriver. Ce qui fait un peu peur à ma mère. Je me suis souvent fait mal avec ma détermination. Mon côté casse-cou ne m'aide pas non plus. Enfin, je suis social. J'adore rencontrer des gens et apprendre sur eux. Je suis une très bonne interlocutrice et j'ai une bonne écoute. Je suis maladroite dans les situations quotidiennes de la vie. Il m'arrive souvent d'échapper des choses ou d'accrocher des trucs. Sauf, lorsque que je suis en train de me dépenser. Il faut croire que si mon énergie n'est pas utilisée, c'est bonjour les dégâts. » Finalement, je me surpris à aimer écrire comme ça. C'était comme si je me parlais à moi-même et ça m'aidait à mieux me connaître. Avouons-le, ce sont les gens autour de nous qui nous connaissent le mieux. « Je suis impatiente. Je déteste attendre. D'ailleurs, je ne fais jamais attendre les autres. Je suis, aussi, garçon manqué. Disons que si tu me proposes entre aller magasiner ou de regarder une partie de hockey, je prends le hockey et ce même si ce n'est pas mon sport favori. » Je roulai sur moi-même en m'étirant. Puis, je pris une peluche et la lançai vers le plateau en la rattrapant. Je fis cela plusieurs fois, avant de faire tomber mon ordinateur portable. Je me levai rapidement et le pris espérant qu'il n'y avait rien de casser. « Ça va ! Il n'y a rien de briser » criais-je. Puis, je me remis à taper. « Je suis affectueuse et j'adore rigoler. Si tu es dans mon cœur, tu le sais. Je suis tactile. Je ne suis pas capable de ne pas toucher les gens lorsque je leur parle. Je me le fais reprocher parfois. Pour terminer, je suis curieuse et passionnée. » J'enregistrai le tout et ferma mon ordinateur pour aller jouer dehors.


 
Mon Histoire...

« Il faut croire que j'incite les conneries. »

Il était une fois une bridée qui mangeai du riz en regardant des animes. Elle adorait faire les ongles des gens. Elle était intelligente et voulait toujours avoir les meilleures notes. Sinon, ses parents auraient été durs avec elle.

« Mais ceci n'est pas mon histoire. En fait, je ne suis même pas fan de manga. Pour ce qui des ongles, je ne sais même pas m'occuper des miens. Ceux des autres ? Encore moins ! Et mes parents ne me flagelleront pas si j'ai une mauvaise note. Je n'ai pas besoin d'être dans les plus haut gradés de l'école. On m'aime comme je suis. Vous savez quoi ? Je vais vous raconter mon histoire et promis, il n'y aura pas de riz. Quoiqu'il y aura peut-être des sushis à la fin. »

C'était la fin de la guerre, Cho Chang rentra chez elle l'âme brisée et le cœur lourd. Ils avaient peut-être gagné contre Voldemort, mais ils avaient aussi perdu. Elle avait perdu des gens à qui elle tenait. Ceci étant sans compter ses dernières années à Poudlard. Elle n'était plus que l'ombre d'elle-même. Après quelques semaines, elle décida qu'elle en avait marre de pleurer. Il était temps de se ressaisir. Elle fit ses bagages et décida d'aller dans le pays d'origine de ses parents. Découvrir ses racines l'aiderait à retrouver des forces.

La Chine lui offrit plus que des forces. Elle lui offrit un nouveau départ, un nouveau souffle. Elle se remit à sourire à la vie en faisant des trucs simples comme cuisiner, se promener dans des jardins et sentir les choses sous toutes leurs formes. Elle se prit même un emploi moldu. Elle devint fleuriste. Par ce billet, elle rencontra celui qui allait être l'homme de sa vie. Une belle surprise pour une jeune femme qui n'y croyait plus.

Henry Liu était à la recherche du bouquet parfait pour sa mère. Il avait, donc, prit une journée de congé. Lorsqu'il arriva dans le commerce, il regarda partout et il se gratta la tête. Cho vint à sa rencontre et lui proposa de l'aider. Le jeune homme fut étonné de voir que la jolie asiatique n'était pas devenue hystérique en le voyant. « Vous ne savez pas qui je suis ? » « Non, désolé. » Il lui sourit. Ce sourire déstabilisa Cho, car ce simple geste l'avait touché. Il la ramena au moment présent en lui demandant ce qu'elle lui conseillait pour sa mère. Elle lui proposa plusieurs types de fleurs, mais lui dit que la pivoine était le meilleur choix. Il lui demanda de faire un bouquet de pivoines et d'y rajouter une fleur de chaque sorte qu'elle avait nommée. « Et une rose à part. » Lorsque ce fut prêt, il paya et lui donna la rose pour la remerciai. Elle fut déçue de le voir partir, mais il devait rendre visite à sa mère au cimetière.

Ils se revirent que quelque mois plus tard. Elle ne l'avait pas oublié et lui non plus. Elle lui tomba dessus, littéralement, le jour où elle allait voir les Skydive en spectacle avec sa voisine. Cette dernière l'avait invité, car elle avait gagné le concours de la plus grande fan de ce groupe. Cho avait accepté parce qu'elle savait bien que sa voisine n'aurait pas abandonné. Enfin, les cheveux de la belle se retrouvèrent coincés dans la chaîne en or d'Henry. Ils essayèrent de déprendre le tout, mais sans succès. Elle lui proposa qu'il lui coupe les cheveux, mais il s'y refusa. Tannée, elle sortit sa baguette et se détacha par magie. Elle se retourna vers Henry pour lui jeter le sort de l'oubli, mais il l'en empêcha. « Toi aussi. » Elle le regarda perplexe. Il lui expliqua, en lui chuchotant à l'oreille, que son frère était sorcier. L'idole n'avait jamais été jaloux de son grand frère. Il se comptait chanceux d'être de sa famille. Eddy Liu lui avait montré plein de choses extraordinaire avec la magie. À partir de ce moment-là, les deux asiatiques ne se lâchèrent plus. Ils devinrent un couple et trois années plus tard, mari et femme. Les groupies d'Henry envièrent Cho. Certaines la détestaient et d'autres lui la soutenait contre ses folles furieuses.

Quelques mois plus tard, ils accueillirent leur premier enfant, un garçon. L'année d'après, une fille se rajouta à la famille. Deux ans après, ce fut mon tour.


« Il était temps ? Vous croyez que l'histoire de mes parents n'a pas rapport avec la mienne ? Vous vous trompez. S'ils ne s'étaient pas rencontrés, je ne serais pas là. Enfin, retournons à nos moutons. »

Je vis le jour, en Chine, le six novembre deux mille trois, trop tôt. Trente-trois semaines plus tôt, pour être exacte. J'inquiétai mes parents, dès lors. Le bébé que j'étais n'avait pas atteint la maturité complète. J'avais de la difficulté à respiré et à garder ma chaleur. Ce qui encourageait mes parents étaient que j'étais presque capable de m'alimenter toute seule. Certes, téter me fatiguait rapidement et j'avais, par moment, quelque difficulté à avaler, mais j'allais bien dans l'ensemble. Puis, j'avais de bons médecins pour s'occuper de moi. Reste que j'ai causé beaucoup d'insomnie à mes parents.

Je pris des forces en grandissant pour devenir une petite fille turbulente. Je n'arrêtais pas de bouger. Dès que mes parents avaient le dos tourné, j'étais en train d'escalader un meuble ou je me mettais dans des situations carrément dangereuses. Je me moquais du danger. Intenable, mes parents décidèrent d'aller consulter un médecin. Il s'avéra que j'étais hyperactive. Bien entendu, mon père ne voulait rien savoir des médicaments qui pouvaient me calmer. Il voulait une solution plus naturelle. Une façon qui me ferait dépenser l'énergie que j'avais en surplus. Il trouva rapidement la réponse et m'inscrivit au Baseball. J'étais super contente. Je ne pouvais rien demander de plus, car j'adorais regarder ce sport avec mon père. Il m'avait souvent amené, avec lui et mon frère, regarder une partie, pendant que maman et ma grande sœur allait voir du ballet. Bien que le Baseball me permît de dépenser mon énergie, je demandai à mon père si c'était possible de m'inscrire en danse. Je voulais devenir comme lui et les idoles qu'il gérait. Il accepta et je fus la plus heureuse des petites filles. Enfin, c'était vite dit.

À l'âge de six ans, j'eus ma première manifestation de magie. J'étais dans la cuisine. J'avais envie de manger les bons biscuits de la jarre. Il n'y avait rien pour m'aider à l'atteindre. J'ai tant souhaité en avoir que le pot s'est mis à bouger jusqu'à ce qu'il tombe à mes pieds. Ça le brisa et je n'ai pas pu en manger, car maman arriva et les jeta tous.

À l'âge de sept ans, ma mère partit habiter en Angleterre avec mon frère. Pour que ce dernier puisse, l'année d'après, aller à Poudlard. Il avait dix ans. Cela m’attrista beaucoup de ne plus le voir souvent. Je comptais, d'ailleurs, les jours qu'il restait avant certain de ces congés ou vacances. Puis, J'avais aussi envie de voir maman. Un an plus tard, il alla à Poudlard et ma sœur alla habiter en Angleterre. Ma sœur et moi ne nous entendions pas vraiment. Donc, la voir partir ne me dérangeait pas vraiment. Elle m'embêtait moins. Enfin, cette fois, ma mère m'avait expliqué que je ne verrais pas souvent mon frère. Je me souviens de l'avoir supplié de ne pas y aller, quand nous étions au quai. Il me promit qu'il m'écrirait. Je le lâchai. Il m'ébouriffa les cheveux et alla prendre son train.

J'avais neuf ans, quand mon père décida de se faire muter en Angleterre. Je savais que ça ne lui plaisait pas du tout. Il allait s'ennuyer de son pays. Il le faisait pour maman. Elle voulait, malgré certains souvenirs douloureux, que nous allions à la meilleure école de sorcellerie. Puis, Poudlard avait de belles valeurs selon ma mère. Elle voulait aussi que l'on puisse s'amuser tout en allant à l'école. Celle de Chine était plus axée sur les notes et la performance. Bref, elle voulait que notre école de sorcellerie soit comme une deuxième maison, un deuxième chez soi. Par contre, il ne vendit pas notre maison. Il la garda pour les vacances. Je me souviens du jour de notre départ. Nous fîmes le tour du quartier main dans la main. Il prenait de grand respire près des jardins, saluait les gens avec sourire rempli de tristesse et alla parler à grand-maman pour une dernière fois. Il s'excusa à mainte reprise de ne pas pouvoir rester. Il avait envie de pleurer et je savais qu'il s'en empêchait parce que j'étais là. Je me souviens de l'avoir serré très fort dans mes bras. « Tu sais papa, tu as le droit de pleurer. » Il laissa les larmes couler et je le garder dans mes bras jusqu'à ce qu'il ait fini. « Okay. Il est temps d'y aller mon bébé. » J'avais beau avoir neuf ans que, pour mon père, j'étais encore son bébé. D'ailleurs, il me mit sur son dos jusqu'à ce qu'on trouve un taxi. Nous embarquâmes dans ce dernier. Lorsque la voiture commença à rouler, je dis à mon pays : « Zàijiàn » (au revoir). Je savais qu'on allait revenir, mais ça ne sera jamais pour y vivre comme je l'avais fait depuis toujours. Je savais que la Chine allait me manquer.

Mes deux années scolaires en Angleterre furent éprouvantes. Les enfants me lancèrent des « dong dong dong » et des « shing shang shong » en s'étirant les yeux sur les côtés avec leurs doigts. J'ai aussi eu le droit à la question sur l'adoption et toutes sortes de conneries. Je me faisais même intimider par les garçons et les filles. Les filles me reprochaient ma façon de m'habiller et mes cheveux court. Il m'arrivait deux centimètres sous les oreilles. Une coupe de cheveux mixte. J'étais meilleure que certains garçons en sport et ça les énervaient. Il y a même une fois ou ça virer en bataille. Ils avaient de la chance d'être plusieurs, car je savais bien imiter Bruce Lee. Si cela avait été un contre un, je l'aurais eu. Enfin, je suis retournée à la maison avec un nez cassé et la lèvre inférieure ouverte. J'étais très sale aussi. Ma mère m'arrêta avant même que j'aie le temps d'aller dans la salle de bains. Je vis pour la première fois ma mère être rouge colère. « Lula Liu ! » C'était très mauvais quand maman disait ça. Elle me demanda de lui expliquer ce qui s'était passé. « Ce n'est pas de TES affaires ! Ça ne serait jamais arrivé à la MAISON » lui avais-je crié. Puis, je m'étais sauvée dans ma chambre. Un des parents des enfants avait appeler ma mère. Bien entendu, tout était de ma faute selon cette mère. Ma mère ne vint pas me voir. Je lui avais fait mal. Je le savais, mais je ne savais pas comment aller lui parler. Mon père vint dans ma chambre. Il ouvrit la mallette de soin qu'il avait apporté avec lui. Je m’approchai et il commença à me soigner. « Tu sais, ce n'est pas après maman que tu es en colère. » Cette simple phrase me fit pleurer. Je sortis de ma chambre en courant vers ma mère. Je lui fis câlin et m'excusai plusieurs fois. Elle se mit à brailler aussi en me serrant dans ses bras. Nous n'avons pas reparlé de ce qui s'était passé avant le lendemain. Je lui expliquai tout et elle m'aida à régler le problème avec eux. Il restait l'intimidation verbale que je vivais, mais je ne lui en parlai pas.

À l'âge de dix ans, comme le voulait la tradition chez les Liu, j'appris à manier quelques armes asiatiques antiques. Donc, pas de fusil. Je développai une passion pour l'arc à flèche. Je demandais à mon frère de s'exercer avec moi. Je passais beaucoup de temps avec lui et ses amis. J'aimais le fait qu'il m’inclue. J'aimais faire partie de la bande. Il ne faut pas croire que je ne faisais que le suivre. J'avais, moi aussi, ma petite bande de deux amis. Ils étaient comme moi, venant d'un autre pays. Avec eux, je faisais les quatre cent coups. D'ailleurs, il était hors de question, pour moi, que je porte une robe ou une jupe ou des vêtements de filles. Je préférais mettre un jean, un chandail que seuls les garçons portaient et une casquette. Ma mère devait me courir après pour m'enfiler un de ses vêtements. Heureusement, elle avait l'aide de ma grande sœur. Quand elles réussissaient, je leur disais toujours : « Vous avez gagné, mes dames, cette bataille, mais pas la guerre ! » Elles finissaient toujours par me chatouiller.

À l'âge de onze ans, je reçus ma lettre de Poudlard. Je sautai partout. J'étais si contente que je me fracturai le bras gauche. Ce qui n'était pas nouveau. D'ailleurs, mes parents avaient un équipement de trucs pour soigner ou apaiser la douleur jusqu'à ce qu'on arrive à l'hôpital. Les infirmières me connaissaient bien. Je les voyais, environ, une fois par mois. Enfin, si ce n'était pas plus. Puis, je leur rendais visite avec des dessins pour les remercier de leur travail. Lorsque mon bras fut arrangé, nous partîmes chercher nos effets scolaires au Chemin de Traverse. J'étais excitée. Pour la première fois, on allait magasiner pour moi. Je l'étais tant que je courais et accrochais des gens et des objets au passage. Bien entendu, je m'excusais et je replaçais les choses à leur place. Cependant, mon frère finit par me mettre la main dessus. Il me demanda de me calmer. Sinon, je ne pourrais pas magasiner avec lui. J'arrêtai immédiatement. Nous achetâmes les nécessaires et un animal. Je choisis un Chevêche d'Athéna. Je le prénommai Jiàntóu.

Quelques jours plus tard, je me réveillai avec une boule dans l'estomac. Je savais qu'aujourd'hui était mon entrée scolaire. Ça me stressait. Je ne voulais pas sortir de ma chambre. Ma mère fit son entrée. Elle me brossa les cheveux comme à chaque fois qu'elle savait que quelque chose n'allait pas. Elle savait que ça me calmait, mais j'éclatai, cette fois-ci, en sanglot. Je ne voulais plus y aller. J'avais peur. Je voulais rester à la maison. Ma mère me prit dans ses bras. Elle me parla tout bas et me rassura. Elle me dit qu'elle, papa et oncle Eddy n'était pas loin. Si l'envie me prenait, j'avais qu'à leur écrire.

Lorsque je fus calmé et prête, nous partîmes pour la plateforme neuf et trois quarts. Là-bas, sur le quai, je tenais fortement la main de mon papa. Il reprit sa main, car il était temps que je monte dans le train. « J'ai une surprise pour toi. » Il sortit, de sa poche, une petite boite à bijoux et l’ouvrit. Il s'agissait d'un collier ayant pour pendentif un arc à flèche. Je touchai du bout des doigts l'objet. C'était magnifique et ça me représentait. Puis, il me le mit, m'embrassa le front et me dit de me sauver. J'entrai dans le train en saluant mes parents. Ma mère avait les larmes aux yeux et mon père était près d'elle essayant de la rassurai.  

Le train arriva à sa destination. Je sortis et rejoignis le groupe de la première année. Nous fûmes guidés jusque dans l'école. Puis, nous avons attendu devant les grandes portes. Une personne vint nous parler du fonctionnement de la répartition. Je baissai la tête. L'idée d'avoir le Choixpeau fouillant dans mon cerveau ne me plaisait pas du tout. J'aurais voulu me cacher, mais le flot de premières années m’amena avec lui. Nous étions dans la grande salle. On nous nomma à tour de rôle. Lorsque mon tour vint, je m'avançai prenant une grande respiration. J'espérais ne pas être mis à Griffondor. Je trouvais qu'il était dur d'atteindre leur standard... Surtout, après le passage du héros. J'arrivai sur la scène. Je regardai mon frère et ma sœur à tour de rôle. Chacun d'eux me fit un signe d'encouragement. Je leur souris et m'assis sur le banc. Le Choixpeau fut déposé sur ma tête.

Après la répartition, je suivis le groupe auquel j'appartenais jusqu'à la salle commune. Elle me semblait d'être bien et représentait bien la maison. Elle était belle. Enfin, ce qui me déstabilisa fut les dortoirs. C'était la première fois que j'allais dormir dans une pièce avec autant de lit. En gros, je n'avais jamais eu à partager ma chambre avec qui que ce soit. D'ailleurs, les premières nuits furent terribles. Je n'arrivais pas à dormir. Il y avait des ronfleuses, des gens qui grinçaient des dents et des personnes parlant dans leur sommeil. La dernière catégorie me fit bien rire. Enfin, je ne m'attendais pas à me faire des amis. Après l'expérience que j'avais de ces deux années d'école en Angleterre, je ne croyais pas vraiment qu'on allait m'accepter. De toute façon, j'étais là pour étudier la magie et pour le Quidditch. Surtout, le Quidditch. Je rêvais du jour où j'allais entrer dans une d'elle comme ma mère.


[...]

Ma première année fut une année d'adaptation. Combien de fois ai-je tiré sur cette satané jupe ? Elle ne me permettait pas de faire ce que je voulais. Je détestais ça. Enfin, je réussis à me faire quelques amis. Certains me quittèrent dus à ma grande énergie. Ce n'était pas de ma faute, je n'avais plus de cours de Baseball ou de danse. Pour ce qui était des cours, je dus avertir tous mes professeurs mon problème d'énergie. Donc, ils me mirent, tous, au fond de la classe. Je dérangeais, tout de même, le cours quand je me dandinais. La plupart du temps, c'était parce que j'avais été maladroite et avais échapper mon encrier ou quelque chose du genre. Bref, je passai sur mes cours parce que j'étudiais. Sinon, en classe, mon écoute était de cinquante pour-cent.

En deuxième année, je savais à quoi m'attendre. Pour ne plus déconcentrer les professeurs et les élèves, je me réveillais plus tôt et dansais dans un petit coin de la salle commune sans faire de bruit. Certaines filles demandèrent comment faire quelques mouvements. Cette année-là, je me liai d'amitié avec des filles. Pendant, mes cours, j'étais plus présente et participais plus aux cours. Bien sûr, ce n'était pas toujours rose. J'avais des bas. Surtout, quand notre équipe de Quidditch perdait.

Ma troisième année fut remplie de découverte et de changements. Mère nature décida que c'était le bon moment pour devenir une femme. Heureusement qu'ils ne manquaient pas de fille dans cette école. Bref, il n'y avait pas que ça, mon physique aussi avait changer. Disons, que je n'étais plus une petite fille. Ceci dit, ce fut la première année où je me trouvai belle dans l'uniforme. Ce qui ne m'aidait pas était que j'avais appris des mouvements, pendant l'été, plus féminin à la demande de certaines de mes amies. Sans le vouloir, je me transformais en papillon. D'ailleurs, je ne me fis pas couper les cheveux lorsqu'ils devinrent un peu plus longs qu'au bas de mes oreilles. Pour les cours, en générale, tout allait bien. Sauf, en botanique qui n'était clairement pas ma tasse de thé. Heureusement que cette année-là, j'avais eu le droit de me choisir deux cours. J'avais pris soins aux créatures magiques parce que j'adorais les animaux. Par conséquent, j'aimais les créatures. J'étais curieuse d'en connaitre de nouveaux. Puis, qui de mieux placer que moi pour soigner ? J'avais une petite base, en quelque sorte, grâce à mes nombreuses blessures. Le deuxième était celui de l'arithmancie. Pourquoi ? Parce que j'adorais tout ce qui était mathématique. Même le sport est mathématique. Donc, les chiffres et moi, nous sommes faits pour nous entendre.

Pendant l'été du commencement de ma quatrième année, je ne me sentais plus aussi moi dans mes vêtements. Ça le faisait toujours un peu, mais j'avais l'impression que je n'étais plus que ça. J'étais plus. Puis, je voulais être jolie. Y avait-il garçon ? Non, je voulais simplement aimer me regarder dans le miroir et recevoir des compliments. Je pris sur moi et allai voir ma sœur. Je lui demandai si elle ne pouvait pas m'aider à me féminiser. Elle accepta avec joie et m'amena, avec ma maman, faire les boutiques. Nous sommes même allé à la coiffeuse et nous faire faire une manucure. Bref, c'était un moment exceptionnel et j’espérais qu'il se reproduise l'été suivant. Enfin, ma sœur et moi se rapprochâmes. Ce qui était étrange, mais vraiment génial. C'était la première fois que je me sentais aussi près d'elle. Pour ce qui était de mon frère, il était content que je m'accepte complètement, mais cela ne nous a pas empêché de nous battre comme on l'avait toujours fait. Se battre était un jeu pour nous. Puis, je savais me défendre si jamais on m'attaquait. Il m'avoua que, maintenant, il avait plus de sang d'encre à se faire, car les garçons allaient me remarquer plus qu'avant. Ça me faisait tout drôle de penser qu'il allait être aussi protecteur avec moi qu'il l'est avec notre sœur. Cet été-là, la famille devint plus unie que jamais.

C'est un peu plus féminine que je commençai ma nouvelle année. J'avais choqué bien des gens avec cette nouvelle moi. Ceci dit, la plupart des gens avaient des réactions positives. L'année débuta en beauté. Enfin, ce fut le cas jusqu'à la fin octobre, car un article de la Gazette sema la panique. C'était un article portant sur l'agression du ministre de la magie, Cassius Owell. Je gardai la tête froide. Je ne voulais pas céder à la panique. Puis, il pouvait rien nous arriver avec Harry Potter comme directeur, non ? Il sembla que je n'avais pas raison, car nous eûmes le droit à la visite des aurors. Malgré cette visite, le ministère nous assura qu'ils avaient tout sous-contrôle. Difficile à croire, mais je préférais me convaincre qu'ils avaient raison. D'ailleurs, je me donnai à cœur joie à la fête d'Halloween et à la vie qui semblait être redevenue normal. Pourtant, sans qu'on le sache un élève avait été assassiné et nous le sûmes qu'après une semaine suivant son décès. Le mois de novembre commençait mal. Malgré les précautions qui avaient été prises par le directeur, je ne me sentais pas en sécurité à Poudlard. J'avais hâte que les vacances de Noël arrivent.

À mes quinze ans, je reçus une lettre de mes parents. Ils me demandèrent comment ça se passait. Je leur réécris que c'était calme ici, mais je ne leur avouai pas que c'était trop calme. Enfin, avec cette lettre, il m'avait envoyé une photo d'une arc à flèche. À l'endos, il y avait d'écrit que c'était mon arme. J'avais reçu mon arme comme la tradition le voulait et ça me permit de me sentir mieux un bref instant.

Décembre arriva. Ce mois qui était supposé d'être magique ne sembla pas l'être. Comme le mois de novembre, le début de ce mois était trop calme. Ce fut ainsi jusqu'à ce que, l'ancien professeur de défense contre les forces du mal, James Austin se fasse retrouver dans une ruelle. Il avait des traces de tortures. Si un homme qui nous apprenait à se défendre contre le mal se retrouvait dans un tel état, je ne donnais pas cher de ma peau. Tout le monde avait peur. J'avais peur et c'était pire lorsque j'entendais des chuchotements. Comment savoir à qui faire confiance ?


« Voilà. Vous connaissez mon histoire. Enfin, pas au complet, car moi-même je ne saurai pas dire ce qui m'attends dans le futur. En tout cas, les sushis sont là. Donc, servez-vous et bonne journée ! »

 
Ma Répartition...

Le choixpeau décidera de votre maison en fonction de votre caractère, mais aussi par le biais de ce petit questionnaire.
En cas d'égalité entre deux maisons, le Choixpeau vous répartira dans la maison qui compte le moins d'élèves...
Rayez les mentions inutiles...

 
Quelle est ta couleur préférée ?
¤ Rose
¤ Orange
¤ Mauve
¤ Noir

Quelle est ta fête préférée ?
¤ Noël
¤ Halloween
¤ Pâques
¤ Ton anniversaire

En quel animal aimerais-tu te transformer ?
¤ Licorne
¤ Hippogriffe
¤ Dragon
¤ Phoenix

Quel est ton animal préféré ?
¤ Chien
¤ Loup
¤ Cerf
¤ Rat

Quel est ton sort préféré ?
¤ Sortilège d'Allégresse
¤ Sortilège d'Imperium
¤ Sortilège Expelliarmus
¤ Sortilège Alohomora

Quelle capacité voudrais-tu avoir ?
¤ Métamorphage
¤ Occlumencie
¤ Légilimencie
¤ Animagus

Quel est ton objet préféré ?
¤ L'éclair de feu
¤ Jeu de cartes explosives
¤ Un vif d'or d'entraînement
¤ Une baguette magique

Quelle est ta matière préférée ?
¤ Les Potions
¤ La Métamorphose
¤ Les Sortilèges
¤ La Botanique

Quelle est ta potion préférée ?
¤ Le filtre d'amour
¤ Le Polynectar
¤ Felix Felicis
¤ Le Veritaserum

Quel est ton lieu préféré ?
¤ La Grande Salle
¤ Les Cachots
¤ La Tour d'Astronomie
¤ La Salle Commune




 
Derrière l'écran...

 

¤ Ton ou tes pseudos habituels : Lilelf, LilSun, MuZz et B-Ever
¤ Âge : 24 ans.
¤ Comment es tu venu ici ? En venant vous faire un petit coucou. J'avais encore le liens dans mes affaires. xD
¤ Des impressions, un mot ? Boom Shakalaka !  
¤ Personnalité sur l'avatar : Tzuyu Chou  
 

  ©never-utopia
 

avatar
Masculin
✎ Parchemins : 1310
✎ Date d'arrivée : 22/08/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard:
✎ Profession: Professeur de DcFM & Directeur de Poufsouffle
✎ Inventaire: Polynectar (x2)
Sam 7 Jan - 13:29
Bonjour et Bienvenue Lula !

Courage dans l'écriture de ta fiche !

Hâte d'en découvrir plus au fur et à mesure, j'aime déjà ta citation sur le Quidditch x3 & ton avatar est tout beau !

[On vient me dire dans l'oreillette qu'il s'agissait d'un ancien membre Molly, ne t'ayant pas connu autrefois, j'espère que tu te plairas ici : ) ]

Edit : N'oublie pas de signer le règlement ; ) & si tu as un soucis, n'hésites pas à contacter le staff.

.....................................................


THE NIGHT IS DARK & FULL OF TERRORS
When we stop looking for monsters under the bed when we realize They're inside of us. © okinnel.

Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Sam 7 Jan - 13:40
Merci !

Merci d'aimer ma citation (de moi-même. xD) et ton avatar est nice ! Je veux dire le gars dans Red Eye ! Non, mais quel bon choix ! J'avais un gros crush dessus plus jeune.

Oui, mais ce n'est pas bien grave !

Je le ferai !

avatar
Féminin
✎ Parchemins : 1800
✎ Date d'arrivée : 19/09/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 5e année
✎ Profession: Etudiante
✎ Inventaire:
Sam 7 Jan - 23:17
(Re)bienvenue Lula !
J’aime beaucoup l’avatar que tu as choisis.


Lula a écrit:
¤ Des impressions, un mot ? Boom Shakalaka !    

On a les même références ? :D

Passons à l’analyse de ta fiche !

Quelques fautes, mais c’est pas dramatique. Profite des modifications pour te relire :3

Pour la partie caractère, je laisse aux admins le soin de te dire si oui ou non il y a des modifications à faire. Pour moi, c’est OK, mais elles sont susceptibles de te demander de développer certains points pour faciliter ta répartition :).

J’ai quelques remarques à te faire pour ton histoire !

- Lula est née en Chine, ses parents se sont rencontrés en Angleterre, mais que s’est-il passé ensuite ? Cho a suivi son mari en Chine, elle n’avait pas de travail ou autre chose là-bas qu’elle a dû laisser tomber ? Tu ne nous dis rien là-dessus.

- Tu ne parles pas de sa première manifestation magique. Comment cela s’est-il produit ? Quelle a été sa réaction ? Celle de sa famille ?

- Elle reçoit sa lettre pour Poudlard alors qu’elle est née en Chine et qu’elle y passe la plupart de son temps (sauf les vacances, qu’elle passe en Angleterre, c’est ça ? c’est ce que j’ai compris en tout cas ‘_’). Sa mère a demandé à l’inscrire là-bas ? Il faudrait expliquer ce point-là.
Elle parle donc anglais et chinois ? Pas de soucis de compréhension une fois arrivée à l’école ?

- Les fournitures scolaires s’achètent au Chemin de Traverse à Londres, pas à Pré-au-Lard (tu pourras bien sûr y trouver certaines choses comme les vêtements, mais pour le reste ce n’est pas possible ^^).

- Il faudrait développer ses années à Poudlard. Est-ce qu’elle s’est bien intégrée à l’école ? Comment a-t-elle vécu ses premiers moments, éloignée de ses parents ? S’est-elle fait beaucoup d’amis ? Tu peux aussi parler du choix de ses options en fin de seconde année ! Ses matières préférées, celles qu’elle n’aime pas.

- Lula a-t-elle son arc avec elle à Poudlard ? Avec les nouvelles mesures (inRP), c’est pas certain que ce soit autorisé !

- Tu ne parles pas du tout des événements du contexte ! En octobre, le ministre s’est fait attaquer. A Halloween, un élève est mort dans Poudlard ! Et là, début décembre, son ancien professeur de DCFM a été retrouvé amnésique, kidnappé par les néo-mangemort (tu peux aller ici, il y a une chronologie qui résume tout). Comment a-t-elle vécu cela ?

Après ces modifications (et si personne n'a rien d'autre à ajouter), le choixpeau passera te répartir ! Tu pourras nous signaler que c'est bon ici.

Bon courage   !

Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Sam 7 Jan - 23:27
Coucou !!

Bienvenue à toi nouvelle petite élève attendue \o/

Invité
Sam 7 Jan - 23:35
@"Queenie A. Nott" : Je vais la recommencer alors. Sinon, mon histoire n'aura ni queue ni tête. C'est moins compliquer que d'aller jouer dans l'histoire.

Et non, elle n'apporte pas ça à l'école. Il faudrait que ces parents soient zinzins. xD

@"Nwyl Shauwn" : Merci bella !

avatar
Féminin
✎ Parchemins : 1800
✎ Date d'arrivée : 19/09/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 5e année
✎ Profession: Etudiante
✎ Inventaire:
Sam 7 Jan - 23:38
Tu fais comme tu le sens, mais tu n'as pas tout à modifier non plus ! C'est quelques détails que, je pense, tu peux glisser sans que ça crée de confusion ^^

Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Sam 7 Jan - 23:46
Ça va me confondre moi. xD Quand je deviens mélanger, je ne sais plus où j'en suis et après ça fait l'effet boule de neige.

Puis, j'ai aussi ce petit côté perfectionniste qui dit: « Non, recommence. Si ça marche pas. En commençant ça sera mieux. »

Il ne faut pas t'en faire j'ai déjà fait ça. Les gens ont plus aimé ma deuxième version.

Invité
Sam 7 Jan - 23:57
Hello

Une petite admin passe par là pour te rappeler l'importance de signer le règlement donc n'oublies pas de passer par là pou rectifier ton petit oubli...

Merci bonne soirée à toi et dès que les corrections sont faites signales le nous

Invité
Dim 8 Jan - 0:08
C'est fait.

Elles ne seront pas prête avant demain c'est sûr ! xD

Merci <3

avatar
Féminin
✎ Parchemins : 1225
✎ Date d'arrivée : 11/11/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 5ème année
✎ Profession: Etudiante
✎ Inventaire:
Dim 8 Jan - 18:30
Encore bienvenue Bon courage pour les modifications !

.....................................................


I'm sorry for beeing clingy, emotional, needy, anoying, stressful, weird, quiet, distant, imperfect, strange, unlovable, useless, worthless, lonely, depressed, boring, sad, helpeless, broken, lost cause, defeated. For being me.

Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Lun 9 Jan - 0:28
@Sasha : Merci !

avatar
Masculin
✎ Parchemins : 2038
✎ Date d'arrivée : 04/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 6ème année
✎ Profession:
✎ Inventaire:
Mar 10 Jan - 19:45
Alors alors
Après lecture de ta fiche, nous aimerions soulever quelques points. En effet, il y a encore selon nous quelques modifications à apporter. Cependant, pour gagner du temps, je vais te conseiller de te pas la recommencer puisqu'il s'agit de quelques petites modifications :)

Première chose, ce passage :
Lula Liu a écrit:
À l'âge de quatre ans, j'eus ma première manifestation de magie. J'étais dans la cuisine. J'avais envie de manger les bons biscuits de la jarre. Il n'y avait rien pour m'aider à l'atteindre. J'ai tant souhaité en avoir que le pot s'est mis à bouger jusqu'à ce qu'il tombe à mes pieds. Ça le brisa et je n'ai pas pu en manger, car maman arriva et les jeta tous.

« Selon ma mère, ce n'était pas la première fois que ma magie émanait. Elle disait que lorsque j'étais un poupon de dix-huit mois, je faisais tourner mes jouets autour de moi et que ça m'amusait beaucoup, mais je ne m'en rappelle pas. »
4 ans pour une manifestation de pouvoir magique, c'est beaucoup trop jeune. Je vais donc te demander de mettre soit à partir de 6 ans ou bien plus tard :)
*Concernant le fait que tu sois scolarisée à Poudlard et non à l'école de magie la plus proche de ta ville Natale, nous aimerions quelques éclaircissements à ce sujet. Comment se fait-il que tu sois allée à Poudlard et pourquoi ? Dans ce passage, tu pourrais notamment parler un peu plus de tes frères et soeur vu qu'ils y sont allés avant toi :)
Autant te dire que dire seulement que Poudlard est la meilleur école de sorcellerie ne suffira pas. A-t-elle déménagé pour pouvoir y être scolarisé là-bas ? Pour que nous acceptions ta scolarité à Poudlard, il faudrait que tu vives en Angleterre et qu'éventuellement ton père se rende en Chine pour son travail. J'imagine que tu dois y vivre depuis la première année de ton frère (et avant surtout).
Sur ce point-là, tu pourrais accentuer sur les ressentis de Lula, comment a-t-elle vécu le départ de son frère pour Poudlard et celui de sa soeur ?
Il faudrait donc que tu revois ce message en parlant de ton aménagement qui s'est fait quand tu étais très jeune pour rendre plausible ton histoire vis-à-vis de ton frère et de ta soeur et que tu approfondisse en accentuant sur ses ressentis (cf ma remarque un peu plus haut).
*Tu passes selon moi bien trop rapidement tes trois années à Poudlard. Tu pourrais dire beaucoup de chose, parler de ton intégration, de ton entourage, des cours, du Quidditch ? Idem pour la deuxième année et la troisième (en parlant du choix des options).
Comment ont évolué les relations avec ton frère et ta soeur ?
Si j'ai compris, tu la féminise un peu à partir de la quatrième année ? Peut-être pourrais-tu parler un peu plus de ce changement qui est important pour ton personnage, cela permettrait même de nous aider à comprendre le passage à la "Lula 1" à la deuxième ;)
*Nous allons te demander de retirer le paragraphe concernant les vacances vu que nous venons tout juste de commencer le mois de décembre IRP, par ailleurs, tu as occulté totalement la redécouverte de James Austin, ton ancien professeur de DCFM, tu devrais rajouter un passage le concernant.

Et voilà, j'ai fini avec mes remarques, dès que tu as corrigé, le choixpeau passera te répartir et ne recommence pas tout ;) elle est très bien ton histoire.

(En espérant ne pas t'avoir trop déprimée)

Bonne soirée

.....................................................



Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Mar 10 Jan - 20:09
Écoutez, je crois que je vais vous demander un délai supplémenté parce que je n'ai plus le courage de toucher à l'histoire.

Puis, vous êtes sûre qu'il n'y a rien d'autres à rajouter avant que je la modifie ?

avatar
Masculin
✎ Parchemins : 2038
✎ Date d'arrivée : 04/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 6ème année
✎ Profession:
✎ Inventaire:
Mar 10 Jan - 20:31
Il n'y a que cela :)
Prend ton temps pour rédiger :)
Préviens-nous lorsque tout est bon.
On y est presque si tu as besoin d'aide n'hésite pas.

.....................................................



Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Mer 11 Jan - 1:56
to do list a écrit:

4 ans pour une manifestation de pouvoir magique, c'est beaucoup trop jeune. Je vais donc te demander de mettre soit à partir de 6 ans ou bien plus tard :)
C'est changé pour 6 ans et j'ai enlever le petit paragraphe parole.
*Concernant le fait que tu sois scolarisée à Poudlard et non à l'école de magie la plus proche de ta ville Natale, nous aimerions quelques éclaircissements à ce sujet. Comment se fait-il que tu sois allée à Poudlard et pourquoi ? Dans ce passage, tu pourrais notamment parler un peu plus de tes frères et soeur vu qu'ils y sont allés avant toi :)
Autant te dire que dire seulement que Poudlard est la meilleur école de sorcellerie ne suffira pas. A-t-elle déménagé pour pouvoir y être scolarisé là-bas ? Pour que nous acceptions ta scolarité à Poudlard, il faudrait que tu vives en Angleterre et qu'éventuellement ton père se rende en Chine pour son travail. J'imagine que tu dois y vivre depuis la première année de ton frère (et avant surtout).
Sur ce point-là, tu pourrais accentuer sur les ressentis de Lula, comment a-t-elle vécu le départ de son frère pour Poudlard et celui de sa soeur ?
Il faudrait donc que tu revois ce message en parlant de ton aménagement qui s'est fait quand tu étais très jeune pour rendre plausible ton histoire vis-à-vis de ton frère et de ta soeur et que tu approfondisse en accentuant sur ses ressentis (cf ma remarque un peu plus haut).
J'ai préféré la faire déménager en Angleterre qu'à neuf ans. Son frère y est déménager avec sa mère à l'âge de dix ans. La soeur les a rejoint quand elle-même avait dix ans. J'ai écris quelque mots pour chaque départ en quelque sorte.
*Tu passes selon moi bien trop rapidement tes trois années à Poudlard. Tu pourrais dire beaucoup de chose, parler de ton intégration, de ton entourage, des cours, du Quidditch ? Idem pour la deuxième année et la troisième (en parlant du choix des options). J'ai 475 mots pour les trois années. :) et je parle de ses choix.
Comment ont évolué les relations avec ton frère et ta soeur ? J'ai rajouté ça pendant l'été de la fin de la troisième année.
Si j'ai compris, tu la féminise un peu à partir de la quatrième année ? Peut-être pourrais-tu parler un peu plus de ce changement qui est important pour ton personnage, cela permettrait même de nous aider à comprendre le passage à la "Lula 1" à la deuxième ;)J'en parle un peu dans le paragraphe de la troisième année et celui de l'été.
*Nous allons te demander de retirer le paragraphe concernant les vacances vu que nous venons tout juste de commencer le mois de décembre IRP, par ailleurs, tu as occulté totalement la redécouverte de James Austin, ton ancien professeur de DCFM, tu devrais rajouter un passage le concernant.C'est enlevé. J'ai mis un paragraphe sur le début du mois de décembre. Je ne sais pas s'il va convenir par contre.


  • Corriger.  

C'est la plus longue histoire - de ma vie en RPG - que j'ai écrite.

avatar
Féminin
✎ Parchemins : 859
✎ Date d'arrivée : 06/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 6ème année
✎ Profession:
✎ Inventaire:
Mer 11 Jan - 11:09
Bienvenue à nouveau ! :)

Je viens de lire ta fiche et, globalement, les modifications ont bien été faites :)
Il faudrait juste que tu reviennes sur un point qu'avait déjà évoqué Célian : les raisons de sa scolarisation à Poudlard. On comprend bien qu'elle (et sa soeur et son frère) a déménagé en Angleterre pour pouvoir aller à Poudlard et aussi que c'est le choix de sa mère, mais pourquoi souhaitait-elle que ses enfants aillent à Poudlard alors qu'il existe une autre école de magie plus proche ? Pourquoi est-ce si important qu'elle étudie à Poudlard ? Est-ce que sa mère trouve que l'enseignement y est meilleur ? Est-ce qu'elle souhaite que ses enfants étudient là où elle a étudié ? A moins que ce ne soit pour une toute autre raison, à toi de nous dire. Il faudrait juste que tu développes ce passage et puis ce sera tout bon. :)

Bon courage pour cette dernière modification ! N'hésite pas si tu as des questions.

Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Mer 11 Jan - 14:58
Merci.

En fait, j'avais pas fait la to do list pour dire que j'avais terminé. Je n'ai pas corrigé. XD
Mais je vois ça du bon côté. Au moins, je n'aurai pas à recorriger un truc quand je vous aurais dit que j'avais fini.

avatar
Féminin
✎ Parchemins : 859
✎ Date d'arrivée : 06/06/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 6ème année
✎ Profession:
✎ Inventaire:
Mer 11 Jan - 15:14
Oups, dans ce cas, j'ai rien dit, il me semblait pourtant que t'avais modifié des trucs, mais je me tais, fais ce que tu devais faire, je pensais que c'était barré pour dire que tu l'avais fait en fait, ahem.

(Sur ce, on va faire comme si je n'étais jamais passée hein... *se cache*)

Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Mer 11 Jan - 17:03
C'est dans le paragraphe à propos de ses neuf ans. ^^

avatar
✎ Parchemins : 126
✎ Date d'arrivée : 28/05/2016
Mer 11 Jan - 18:41


Répartition de Lula Liu

Bienvenue à Poudlard miss … Oh, Miss Liu,
Tu me rappelles beaucoup ta  mère à ton âge et tu ressembles beaucoup à ton frère, quoique tu m'as l'air bien différente de ta soeur.
Tu as un esprit très vif... Original... Un tempérament de feu pour de mettre dans des situations plus que délicate.
Il n'y en a pas deux comme toi. Les poufsouffle pourraient aussi très bien t'accueillir, mais ta maison sera :
SERDAIGLEE.
N'hésitez pas à vous rendre  ici pour réclamer un parrain ou une marraine pour vous guider dans le forum.
Si le Quidditch vous intéresse vous pouvez vous rendre ici pour postuler.
Mais avant toute chose et en attendant que l'on t'ouvre les droits dans ta maison penses à aller ici te référencer et ici pour référencer ton avatar.
Bienvenue encore une fois parmi nous,
Le Choixpeau Magique


Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Lula Liu ☭ Life is like Quidditch. It's not always easy, but the game is worth it.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un geste humanitaire de Lula devant une loi barbare.
» Lula ap pouse pyon. Konpatryot w'ap tande. Se trè byen. Le débat promet
» Bush, Lula et Haiti: La diplomatie de l'éthanol (H en M)
» Lettre de protestation d'un haitien au président Lula du Bresil
» — bring me to life

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia  :: Les Oubliettes :: Les Archives :: Section Hors RPG :: Les présentations-
Sauter vers: