Be creative ♦ ft Alec Welling



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia
Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia Nous sommes en l'année 2019 Le ministère a été attaqué
– un étudiant est mort à Halloween Les néo mangemort sont de retour – L'ordre va t il se
reformer ? Contexte disponible ici-même.

Vous pouvez trouver la liste des personnages prédéfinis ici et les scénarios des membres ici
La liste des avatars utilisés ici.La liste des noms et prénoms ici.

Mais pour ceux qui sont encore plus studieux vous trouverez le planning des cours pour les élèves et ici
celui des professeurs.

Vous voulez une capacité spéciale pour vos personnages ? La demande et les détails c'est par .

Au vu d'un bon nombre de sang-pur, ceux-ci sont à présent limités (Scénario/prédéfinis) sous couvert d'acceptation
du STAFF. Pour en savoir plus, lisez ce sujet.

Poudlard recrute non seulement du personnel, mais nous sommes également à la recherche d'adultes en dehors du forum, sympathisant de l'ordre ou néo-mangemorts. N'hésitez plus à nous rejoindre.

 :: Poudlard :: 1er Étage Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Be creative ♦ ft Alec Welling

avatar
Féminin
✎ Parchemins : 298
✎ Date d'arrivée : 05/01/2017

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 3ème année
✎ Profession: Etudiante
✎ Inventaire:
Mer 11 Jan - 19:10
Be creative


13 décembre 2018 - 15h

La jeune Potter marchait tranquillement dans les couloirs en ce samedi après-midi, sa baguette dans une poche et quelques livres dans son sac. Elle avait attendu ce jour avec impatience. Aujourd'hui, elle allait accomplir quelque chose. Ou du moins, elle allait essayer. Avec l'aide précieuse de son ami Alec. Les deux Serdaigle avaient en effet décidé de se donner rendez-vous dans une ancienne salle de classe pour créer un nouveau sortilège. Cela faisait quelques temps qu'ils en parlaient, et ils allaient passer à l'action aujourd'hui. Lily s'était bien préparée. Elle avait fait pas mal de recherches à la bibliothèque, et avait d'ailleurs emprunté les quelques livres qui lui avaient semblé intéressants.

Après quelques minutes de marche, elle trouva enfin la salle de classe dont ils avaient convenus. La porte grinça quand elle voulu l'ouvrir. Bon, pour la discrétion on repassera. Il ne fallait pas qu'ils soient découverts. En fait, elle ne savait pas trop si c'était permis. Bien qu'elle ne voyait pas où était le mal là-dedans. La pièce était tellement poussiéreuse, quand lorsqu'elle plaqua un de ses énormes livres sur un banc, toute la poussière se mit à voler autour d'elle. Après une bonne dizaine d'éternuements, elle s'assit sur le banc, faisant pendre ses jambes dans le vide. Elle aimait bien s'asseoir de la sorte.

Alec n'était pas encore là. Aussi décida-t-elle de l'attendre en lisant le manuel qu'elle avait déposé préalablement sur le banc. Elle espérait qu'ils allaient réussir. Mais elle ne savait pas vraiment comment ils allaient procéder. Peut-être qu'Alec en saura plus qu'elle sur le sujet. Il était en 5ème année, il avait donc vu plus de choses qu'elle.

Ne tenant plus en place, elle se remit sur ses pieds et fit le tour de la salle. Il y avait mal mal d'objets étranges, ainsi que des flacons contenant des liquides d'une couleur plutôt repoussante. Ils devaient probablement être là depuis longtemps. Elle en prit un dans sa main et enleva délicatement le bouton pour sentir, mais regretta bien vite son idée. Quelle odeur nauséabonde. La brune éloigna le flacon de son visage, ne retenant pas une plainte. Le reposant là où elle l'avait prit, elle continua son petit tour en attendant l'arrivée de son ami.
lumos maxima

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 607
✎ Date d'arrivée : 22/12/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 5ème année
✎ Profession:
✎ Inventaire: oreilles à rallonge
Mar 17 Jan - 15:36



Be creative

Lily L. Potter & Alec Welling

 
Alec avait démarré cette journée tranquillement en se rendant au club d’échec après un petit-déjeuner dans la Grande Salle. C’était sa tradition du samedi matin. Il appréciait grandement ce club qui réunissait des gens très différents et lui permettait de pratiquer un jeu qu’il aimait particulièrement. Ce matin-là, il s’était retrouvé contre Sileas McFly, le challenge intellectuel n’avait donc pas été très difficile mais il s’était bien amusé et il avait été bien content de ne pas s’épuiser à son jeu préféré.

En effet, ce 13 décembre marquait le début d’une aventure qui allait certainement s’avérer très intéressante et pour laquelle il se devait d’avoir l’esprit bien affuté. Lui qui n’avait pas l’habitude d’être un meneur, avait réussi à convaincre, quoique sans aucune difficulté, Lily Potter d’inventer un sortilège en sa compagnie. Oui, cette entreprise était sûrement impossible étant donné qu’il n’était qu’en cinquième année et Lily en troisième année… Mais pour une fois, Alec voulait laisser la raison de côté et ne compter que sur sa volonté et un travail acharné.

Cela faisait déjà une semaine qu’il consultait des livres à la bibliothèque sur le sujet, expédiant assez rapidement ses devoirs contrairement à d’habitude. Il espérait que Tobias Grant, le bibliothécaire avec qui il s’entendait très bien, n’aurait pas remarqué son intérêt particulier pour ces livres cette semaine-là. Il se doutait bien que si un adulte découvrait le projet qu’ils avaient avec Lily, il tenterait de les dissuader. Peut-être même les punirait-il, car après tout il était fort possible qu’ils se lancent dans quelque chose de dangereux….

Après le repas de midi dans la Grande Salle, Alec passa de nouveau à la bibliothèque mais les livres qu’il voulait emprunter n’était plus présent. Il se mordilla la lèvre, soucieux. Soit Lily avait eu la jugeote de déjà tous les emprunter, soit monsieur Grant avait déjà deviné leur plan et retiré ces livres de la circulation pour leur mettre des bâtons dans les roues… Avant de se rendre à leur point de rendez-vous, le Serdaigle repassa par la tour où se trouvait son dortoir pour récupérer quelques affaires. Fouillant dans son placard, il en extirpa une vieille robe trop petite et quelques chaussettes usées. Il les fourra dans son sac qui était à présent bien trop volumineux pour passer inaperçu puis alla dévaler les escaliers du château pour se rendre au premier étage.

Il chercha quelques instants la salle qu’avait choisi Lily, une ancienne salle de classe qui n’était plus utilisée, à part certainement par des personnes comme eux qui souhaitait s’entraîner à l’abri des regards. Il poussa la porte et aperçu la jeune Serdaigle examinant la pièce ainsi qu’un tas de bouquin sur un banc. Accompagné d’un soupir de soulagement, Alec dit en souriant :

- Salut Lily ! Ouf c’est toi qui avais piqué tous les livres à la bibliothèque !

Il avait hâte d'exposer ses idées à la jeune Potter et de commencer !


Code par Phantasmagoria.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 298
✎ Date d'arrivée : 05/01/2017

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 3ème année
✎ Profession: Etudiante
✎ Inventaire:
Ven 20 Jan - 13:03
Be creative



Elle fut interrompue dans sa contemplation par la voix de son ami. Elle ne l'avait même pas entendu arriver. Il fut soulagée de voir que c'était elle qui avait pris tous les bouquins dont ils avaient besoin. Bien-sûr qu'elle les avait pris. Personne n'était au courant de ce qu'ils comptaient faire, et c'était tant mieux pour eux ! Ils ne seraient pas dérangés, ou du moins c'était ce qu'elle espérait.

« Oh salut Alec ! » s'exclama-t-elle en allant le saluer. « Oui oui ne t'en fais pas, Mr Grant n'est sûrement pas au courant de ce qu'on compte faire, on a été plutôt discrets. »

Elle s'installa devant le pupitre où elle avait posé le tas de bouquins. Elle avait vraiment hâte de commencer. Elle se demandait si au fond, il y avait moyen qu'ils réussissent leur coup ou si c'était complètement impossible et invraisemblable. Ils feraient de leur mieux de toute façon. L'important c'était d'essayer. Bien-sûr, le résultat comptait également, mais tant qu'elle passait un bon moment, c'était ce qui importait vraiment.

« Alors, j'ai fait quelques petites recherches à la bibliothèque. Pour être honnête je ne sais pas trop comment on doit s'y prendre. Dans les livres, j'ai vu qu'on mentionnait ça à certains endroits mais il n'y avait pas tellement d'explications. »

Combien de fois ça ne lui était pas arrivé. A chaque fois qu'elle voyait qu'on parlait de la création d'un nouveau sortilège elle se redressait, plume à la main, pour noter tout ce dont elle avait besoin. Mais elle n'avait écrit que quelques petites notes à chaque fois. Ils n'avaient pas été très généreux dans les détails. Peut-être que le Serdaigle avait eu plus de chances de son côté. Elle sortit de son sac ses parchemins soigneusement rangés et les étala sur le banc. Elle était prête.

« Et toi, tu as trouvé des trucs intéressants de ton côté ? » demanda-t-elle, impatiente.
lumos maxima

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 607
✎ Date d'arrivée : 22/12/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 5ème année
✎ Profession:
✎ Inventaire: oreilles à rallonge
Lun 23 Jan - 23:28



Be creative

Lily L. Potter & Alec Welling

 

- Oh salut Alec ! Oui ne t'en fais pas, Mr Grant n'est sûrement pas au courant de ce qu'on compte faire, on a été plutôt discrets.

Alec sourit franchement à Lily, c’était comme si elle avait lu dans ses pensées. Malgré l’écart d’âge, Alec s’entendait vraiment très bien avec sa camarade Serdaigle et elle était d’ailleurs sa préférée de la fratrie Potter. Il faut dire que cela n’était pas bien difficile étant donné qu’Alec trouvait Albus plutôt inintéressant, malgré qu’il soit très ami avec sa propre sœur et James particulièrement agaçant. Mais, sachant que la famille était quelque chose de très important aux yeux de Lily, tout comme cela l’était pour lui, il ne s’était jamais permit de commentaires.

Il se rapprocha de Lily pour se poster à côté d’elle et regarder le titre des livres qu’elle avait pris. Elle lui expliqua qu’elle aussi avait préparé leur petite entrevue mais fit part de son désarroi quant au manque d’informations. Alec lui non plus n’avait pas trouvé beaucoup de choses et bien que déçu, il n’avait pas été très surpris. Il y avait peut-être plus de livres sur le sujet dans la réserve. Mais, tenant à garder leur projet secret, il n’avait pas demandé au bibliothécaire de lui en donner l’accès sachant qu’il aurait été obligé de lui communiquer les titres des livres consultés. Lily sortit tout de même les quelques notes qu’elle avait prises pendant la semaine et lui demanda ce qu’il avait trouvé. Alec déposa son sac à ses pieds et tira le banc vers eux pour qu’ils puissent s’assoir puis répondit à la question de la jeune Serdaigle.

- Tout comme toi, j’ai lu peu de choses concrètes dans les livres disponibles et pour la discrétion, je n’ai pas demandé à aller voir dans la réserve. Par contre, j’ai parcouru les biographies de certains inventeurs de sorts célèbres. Celle d’Orabella Nutty, la sorcière timide qui a perfectionné le sortilège de Réparation et celle de Balfour Blane, le créateur de la Commission des Sortilèges Expérimentaux étaient particulièrement passionnantes. Je te les recommande !

Alec s’arrêta un instant, observant la pièce autour de lui qui était remplie d’objets divers et bocaux étrange puis se tourna à nouveau vers Lily.

- Il n’y a pas de mode d’emploi pour inventer un nouveau sort. Mais, la lecture de ces biographies m’ont amené à l’idée que l’on devrait d’abord travailler à l’amélioration ou la légère transformation d’un sortilège plutôt que d’en inventer un complètement. Cela me semble plus réaliste, qu’est-ce que tu en dis ?

Alec adressa un regard interrogatif à la jeune Potter, il espérait qu’elle serait d’accord avec lui et non pas déçue qu’il lui propose de revoir légèrement leur projet. Être ambitieux pouvait parfois être une bonne chose mais les sortilèges n’étaient pas un jeu et au cours de ses lectures il avait aussi lu de nombreux récits d’accidents tous plus dramatiques les uns que les autres. Il ne voulait pas que cela lui arrive et encore moins à Lily qu’il avait embarqué dans cette aventure. Il espérait juste qu’elle ne le trouve pas rabat-joie.


Code par Phantasmagoria.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 298
✎ Date d'arrivée : 05/01/2017

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 3ème année
✎ Profession: Etudiante
✎ Inventaire:
Sam 28 Jan - 18:48
Be creative


La mine de Lily se décomposa au fur et à mesure qu'Alec lui expliqua que de son côté, il n'avait pas trouvé grand chose non plus. Elle sentait que ça n'allait pas être facile de créer ce nouveau sortilège. Peut-être même n'y arriveraient-ils même pas. C'est vrai qu'ils auraient sûrement eu plus de chances avec des livres qui venaient tout droit de la réserve... Mais le Serdaigle avait marqué un point : ils auraient dû communiquer le titre des ouvrages empruntés au bibliothécaire qui aurait sûrement compris leur petit manège. Ils allaient devoir se débrouiller seuls.

Elle prit note mentalement des biographies qu'il lui recommandait. Lily était plutôt une adepte des romans, mais ça ne lui ferait pas de mal d'en apprendre un peu plus sur certains grands sorciers. C'est alors qu'il lui expliqua qu'ils pourraient peut-être commencer par améliorer ou transformer un sort, au lieu d'en inventer un directement. Elle plissa légèrement les yeux, en signe de grande réflexion intérieure. Il n'avait pas tort du tout. Et puis, ce serait déjà un bon début, non ?

« Tu as raison. Ce serait un bon début je trouve. »

Elle se mit alors à réfléchir sur le potentiel sortilège qu'ils pourraient légèrement modifier. A part sur des sorts de base, elle n'avait pas tellement d'autres idées. Peut-être un accio, par exemple. Son regard s'illumina. Elle venait d'avoir une idée. Elle se redressa soudainement, voulant à tout prix partager son idée avec son ami.

« Peut-être qu'on pourrait partir du simple sort Aguamenti ? » demanda-t-elle. A la base, ce sort donnait la possibilité de faire sortir un jet d'eau d'une baguette. « Genre, on pourrait essayer de faire en sorte que ce ne soit pas de l'eau simple qui sorte de la baguette, mais de la neige par exemple. L'objet même du sortilège ne changerait pas. Ce serait toujours de l'eau, mais à un état quelque peu différent. Tu en penses quoi ? Tu as d'autres idées ? »
lumos maxima

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 607
✎ Date d'arrivée : 22/12/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 5ème année
✎ Profession:
✎ Inventaire: oreilles à rallonge
Mer 1 Fév - 9:56



Be creative

Lily L. Potter & Alec Welling

 

Alec avait toujours été sérieux dans ses études, non pas pour obtenir de bonnes notes mais parce qu’il aimait sincèrement ça. Toujours fourré à la bibliothèque à lire nombre d’ouvrages mais aussi à s’entraîner dans les matières pratiques car il était du genre de personne qui aime tout maîtriser et tout comprendre. Ne pas se sentir en contrôle, ne pas savoir ce qu’il se passe ou comprendre un phénomène était quelque chose de très éprouvant pour lui. Et malheureusement en ce moment, il y avait bien des choses qu’il n’était pas en mesure de contrôler à commencer par sa vie. Pour se rassurer, il avait redoublé d’effort et d’attention en cours avec pour une fois l’objectif d’obtenir d’excellentes notes. Le jeune Serdaigle passait ses BUSES cette année ce qui correspondait aussi au moment dans la vie d’un jeune sorcier où il devait prendre des décisions quant à son avenir. Alec n’avait aucune idée quel métier il avait envie d’exercer plus tard, curieux de tout il semblait impossible de se décider et dans le même temps les carrières classiques d’auror ou de médicomage ne l’attirait pas outre mesure. Obtenir le plus de BUSES possible lui permettrait alors d’avoir un éventail de choix plus large.

En se lançant dans ce projet avec la plus jeune de la fratrie Potter, Alec avait en tête de mettre de côté tous ces questionnements pénibles qu’il ressassait sans cesse. Se plonger corps et esprit dans cette aventure lui faisait le plus grand bien et en plus elle lui apporterait peut-être des clés ! Après tout, s’il se révélait bon à l’exercice, peut-être pourrait-il devenir inventeur de sort ?!
Lily paru inquiète quand Alec lui fit part du peu d’information qu’il avait réussi à obtenir mais elle ne rejeta pas son idée d’améliorer plutôt que d’en créer un. Alec afficha alors un grand sourire. Lily était une jeune fille vive et pleine d’esprit, après un petit moment de réflexion, elle proposa une idée au Serdaigle : transformer le sortilège Aguamenti pour qu’il fasse de la neige et non pas un jet d’eau. Il était probable que cela soit déjà possible, les sorciers expérimentés étant capables de faire apparaître tout et n’importe quoi. S’ils réussissaient il y aurait donc peu de chance qu’ils soient couverts de gloire mais pour les deux jeunes bleu et bronze ce serait un énorme pas en avant !

Tout à fait remotivé par l’idée de Lily, il lui attrapa l’épaule et dit avec une voix enjouée :

- Ma chère mademoiselle Potter, je sens que nous allons accomplir de grandes choses ! Ton idée est formidable, car je pense sincèrement qu’on peut y arriver ! J’avais une autre idée mais je la garde pour plus tard. Si aujourd’hui est un succès, nous pourrons continuer cette collaboration !

Plutôt calme habituellement, Alec était tout excité par l’expérience. Il sortit sa baguette de sa poche et la déposa sur le banc. Comment procéder ? Il se mit à faire les cent pas tout en réfléchissant à haute voix.

- Alors… peut-être que l’image mentale est importante. La volonté. Penser fort qu’on fait de la neige. Et puis la formule, du latin. Comment on dit neige ? Peut-être autre chose…

Complètement absorbé par ses réflexions, son discours n’avait peut être pas beaucoup de sens pour la jeune Potter. Alec sans le lui avoir indiqué attendait qu’elle se joigne à ce « brainstorming », habitué à travailler seul il avait dans ce cas un bon pressentiment sur leur partenariat.


Code par Phantasmagoria.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 298
✎ Date d'arrivée : 05/01/2017

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 3ème année
✎ Profession: Etudiante
✎ Inventaire:
Dim 5 Fév - 19:15
Be creative


Elle fut heureuse de voir que son idée plaisait à son ami. Il avait l'air tout excité par ce qu'ils allaient faire. Elle l'était aussi bien sûr, mais chez elle c'était considéré comme quelque chose d'habituel. C'était même à se poser des questions si on la voyait calme. Lily a toujours été une petite boule d'énergie, pleine de vie.

En le voyant sortir sa baguette, elle fit de même. Elle avait vraiment hâte de commencer. Bon, ils allaient sûrement devoir tâtonner tous les chemins possibles et ce n'était pas gagné d'avance. Mais la Potter gardait espoir. Ils étaient deux, ce qui voulait dire deux fois plus d'idées à exploiter. Il se mit alors à réfléchir tout haut tout en faisant les cents pas. Il avait l'air tellement plongé dans ses pensées qu'elle avait juste envie d'exploser de rire. Mais ce qu'ils voulaient faire était sérieux. Alors elle garda son sérieux également.

Après quelques minutes elle se leva, sa baguette en cerisier fermement tenue dans sa main. Elle n'arrivait plus à rester en place.

« Je pense que tu as raison. L'image mentale doit être très importante. Il faut se le représenter clairement dans son esprit. Comme si c'était réel en fait. Il faut se concentrer aussi fort que quand on réalise le sort de base. Mais en plus, je pense qu'il faut penser à la neige, et être persuadé que ce sera de la neige qui sortira et pas autre chose. »

Elle se mit au centre de la pièce, prête à essayer. De toute façon, rien ne pourrait lui arriver. Ce n'était qu'un sort simple, qu'ils allaient légèrement modifier.

« Je vais tester, puis tu essayeras ça te va ? »

Elle ferma les yeux, et essaya de se concentrer du mieux qu'elle le put. Elle n'avait encore jamais utilisé ce sortilège, mais il ne devait pas être compliqué. Enfin du moins, elle l'espérait. Elle pensait au sortilège mais également à la neige en même temps. Elle était tellement plongée dans ce qu'elle faisait qu'il n'y avait plus rien d'autre dans sa tête que son idée. Elle allait essayer de prononcer la formule de base, tout en pensant à la neige bien sûr. Elle ne savait pas comment on disait neige en latin, alors elle devrait se contenter de ça pour le moment. Les yeux toujours fermés, elle tendit sa baguette devant elle et prononça distinctement : « Aguamenti. » Au début il ne se passa strictement rien. Puis à peine quelques secondes plus tard, elle sentit sa baguette devenir de plus en plus chaude. Elle la lâcha brusquement, la chaleur devenant un peu trop forte. Bon, ils allaient devoir procéder autrement. Soit ce n'était pas la bonne méthode, soit elle s'y était mal prise.

lumos maxima

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 607
✎ Date d'arrivée : 22/12/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 5ème année
✎ Profession:
✎ Inventaire: oreilles à rallonge
Sam 25 Fév - 15:33



Be creative

Lily L. Potter & Alec Welling

 

Alec était plongé dans sa réflexion, les sourcils froncés, la tête baissée vers le sol, il arpentait de long en large la salle de classe abandonnée que Lily Potter avait choisie pour leur expérience. Il réfléchissait à haute voix pour faire part de ses pensées à sa camarade qui prit la parole au bout de quelques instants. Alec s’arrêta net et l’écouta. Elle confirma ce qu’elle disait sur l’image mentale, ils commenceraient donc par ça, de toute façon ils n’avaient pas d’autres pistes. Lily se tenait devant lui, baguette à la main. Elle lui proposa de tester en première, il acquiesça d’un signe de tête. Il retourna s’assoir sur le banc et se sait de sa baguette qu’il avait laissé à cet endroit. Il observa alors attentivement sa camarade.

Lily se concentra en fermant les yeux, Alec sourit tendrement. Cela lui faisait tellement plaisir que son amie s’engage avec lui dans cette idée un peu folle ! Elle avait l’air très motivée à réussir, cela lui donna l’espoir qu’ils allaient y arriver. Quelques secondes passèrent puis, la baguette tendue devant elle, la jeune fille déclara « Aguamenti ». Soudainement elle lâcha sa baguette qui tomba au sol. Alec sauta du banc pour venir à ses côtés, l’air inquiet.

- Ça va ? Que s’est-il passé ?! s’exclama-t-il.

Il écouta Lily lui décrire ce à quoi elle avait pensé et ce qu’elle avait ressenti. Alec se reconcentra et dit :

- Bon je vais essayer aussi, écarte-toi, on ne sait jamais.

Il avait parlé de trouver une formule en latin mais il n’avait pas assez de connaissances pour inventer une formule latine avec neige. Utiliser la formule « Aguamenti » ne semblait pas une bonne solution non plus. Il décida de se concentrer sur l’image sans prononcer de formule. Le Serdaigle leva sa baguette et prit une grande inspiration, à son tour il ferma les yeux pour mieux se concentrer. Il visualisait clairement de la neige sortir de sa baguette. Elle se mit à chauffer et à vibrer mais cela restait supportable. Soudainement un jet d’eau très puissant sortit de sa baguette, l’obligeant à faire quelques pas en arrière et brisant grand nombre de fioles présentes sur l’étagère dans un immense bruit. Pour la discrétion, on repasserait… Alec chancelant, se retourna vers Lily, l’air déboussolé.


Code par Phantasmagoria.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 161
✎ Date d'arrivée : 25/11/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: //
✎ Profession: Magizoologiste
✎ Inventaire: Rapeltout
Dim 26 Fév - 23:21

Le 13 décembre. Un samedi comme les autres à la bibliothèque, faisant mon boulot pendant que les enseignants profitaient de leur weekend. Yep, j’avais toujours du mal à accepter le fait que je travaillais plus longtemps que tous les autres membres du staff. Même le Directeur était probablement en train de profiter de son samedi pour écrire des lettres à son bien-aimé Ministre. Bref, tout le monde se reposait pendant que je bossais comme à mon habitude. Bon après, ce n’était pas comme si je m’épuisais tant que ça. J’avais de nombreux bouquins devant moi, et je continuais de bosser sur mon projet tranquillement, levant uniquement la tête lorsqu’on m’interpellait ou quand l’un de mes nombreux sortilèges de sécurité réagissait.

De quels sortilèges je parlais ? De ceux que j’avais placés sur les différents rayons et bouquins de la bibliothèque tout simplement. Bah oui, il n’était humainement pas possible de garder un œil sur tous les ouvrages de Poudlard sans avoir recours à un minimum de magie. De plus, j’étais également chargé de m’assurer du bon état de ceux-ci et de toujours savoir qui avait emprunté quel livre et à quel moment il était censé le rendre. Certains élèves avaient appris de la pire des façons possibles ce qu’il en coûtait de faire n’importe quoi sur mon terrain. Page plié, légère déchirure, tâche et saleté en tout genre… Un abruti – persuadé que ça passerait inaperçu – avait même eu le culot de me ramener un bouquin avec une page tâchée par du jus de citrouille. Malheureusement pour lui, les sorts que j’avais passé des jours et des jours à placer sur les livres me permettaient de savoir à tout moment où ils se trouvaient, qui les avaient et dans quel état ils se trouvaient.

Ainsi, en ce samedi où je repensais aux actions qu’Elesya – alias Miss Caprice – avait effectué la veille dans la Salle sur Demande, l’un des tiroirs de mon bureau se mit à briller par intermittence. L’ouvrant, j’en ressortis un carnet à l’intérieur duquel j’avais recensé les titres. Chaque titre était relié au livre et se mettait à briller lorsque quelque chose affectait son état général. En voyant le titre, ou plutôt les titres qui brillaient, je vis le nom de Lily Potter apparaître juste à côté. Sérieusement ? Depuis quand elle foutait n’importe quoi avec les bouquins de la bibliothèque elle ? Ce n’était pas du tout son genre, surtout qu’elle les avait empruntés plus tôt aujourd’hui. Quoiqu’il en soit, au vu des titres qu’elle avait pris avec elle, il ne m’était pas trop dur de deviner que ça avait un rapport avec l’invention de sortilège.

Le plus intriguant restait quand même qu’Alec Welling avait démontré le même intérêt au cours de cette semaine. Cependant, au vu de la curiosité de celui-ci, je ne m’étais pas posé plus de questions que ça. Il était du genre à se renseigner sur un sujet juste pour sa propre culture : il restait un Serdaigle après tout. Quant à la dernière des Potter, le fait qu’elle traîne à la bibliothèque tout court me prenait suffisamment au dépourvu pour que je ne cherche pas plus loin. Son père n’était pas réputé pour être un grand lecteur. Et il en allait de même pour ses deux frères aînés. Quant à leur mère – Ginevra Weasley – elle avait été joueuse de Quidditch et maintenant journaliste sportif. Traduction ? Aucun de ces métiers ne demandait de grandes connaissances, donc intérêt très limité pour la bibliothèque. Yep, Lily Potter était une anomalie. Le truc, c’était que j’étais content de voir que sa maison – Serdaigle – avait plus d’influence sur elle que ses parents ou ses frères.

Néanmoins, elle n’aurait pas droit à un laisser-passer si je découvrais qu’elle était véritablement en train de faire n’importe quoi avec mes livres. Décidant d’intervenir avant que les – potentiels – dégâts ne soient irréparables, je chargeai Arya de surveiller la bibliothèque pour moi pendant que je m’absenterais. Grosso modo, je comptais sur les élèves présents pour ne pas tenter de profiter de mon absence, autrement ils se rappelleraient très vite pourquoi les Aigles étaient des prédateurs !! Ma baguette en main, je remontai la trace des ouvrages empruntés par Lily Potter. Ma spécialité étant la magie sensorielle, cela n’avait vraiment rien de compliqué pour moi. Par le passé, je m’en étais servi pour traquer quelques créatures au beau milieu de la nuit, mais aussi pour retrouver l’une de mes filles qui avait eu la bonne idée de se perdre en forêt au cours d’une petite randonnée. Au passage, c’était vachement pratique pour retrouver des objets perdus.

Ma traque me mena au 1er étage, en direction d’une salle de classe abandonnée. Un air blasé s’afficha sur mon visage. Qu’est-ce que la dernière des Potter pouvait bien foutre à l’intérieur un samedi après-midi avec tous ces livres ? Arrivé derrière la porte, je jetai un sortilège de mutisme sur la porte avant de l’entrouvrir silencieusement pour ne pas me faire remarquer. Celle-ci n’était même pas verrouillée… Bon, cela voulait probablement dire qu’elle ne faisait rien d’illégal, c’était déjà ça, non ? Hmm… Elle n’était donc pas toute seule dans cette classe. Alec était avec elle. Deux Serdaigles dans une salle de classe abandonnée… Ça sentait les expériences farfelues tout ça. Si en plus, j’ajoutais l’intérêt qu’ils avaient tous deux démontré pour l’invention de sortilèges et les paroles que j’entendais, je ne tardai pas à en arriver à la conclusion suivante : ils désiraient inventer un sortilège.

Au vu de leurs âges respectifs, les sortilèges informulés ne devraient même pas faire partie de leur curriculum – vu que ça s’apprenait en 6ème année – et il en allait de même pour la conjuration. Or, le sortilège Aguamenti était justement de la conjuration. Et ici, on avait Lily Potter – 3ème année – et Alec Welling – 5ème année – qui n’avaient rien trouvé de mieux à faire que de brûler une bonne dizaine d’étapes pour inventer un nouveau sortilège, ou plutôt pour modifier un sortilège qui existait déjà. La demoiselle en avait tout de suite senti les effets en lâchant sa baguette, tandis que l’adolescent s’était retrouvé avec un jet trop puissant pour lui. Histoire de ne plus avoir l’air du gars chelou qui espionnait deux adolescents, je choisis ce moment pour faire mon entrée.

« Honnêtement, je ne peux vous cacher ma déception… »

Annonçai-je à voix haute tout en verrouillant la porte derrière moi, ajoutant un Assurdiato par-dessus pour ne pas être entendu depuis l’extérieur. Sans rien ajouter de plus, je fis le tour de la salle tout en observant les moindres recoins en quête de ce que j’étais venu chercher au départ. Je n’avais pas manqué l’air perdu du jeune Welling après avoir observé de ses propres yeux les résultats de sa tentative. Cependant, je doutais qu’il se soit attendu à réussir du premier coup. Autrement, tout le monde inventerait ses propres sortilèges. Après, les messages rassurants n’étaient pas mon truc, donc il allait devoir se remotiver tout seul, ou avec l’autre Serdaigle. Continuant d’avancer vers eux, je ne tardai pas à repérer les bouquins que la Potter avait empruntés plus tôt dans la journée. La demoiselle avait eu la bonne idée de les placer sur un banc poussiéreux. Pas étonnant que mon sortilège de sécurité ait réagi ! Arrivé sur les lieux du crime, je commençai par lancer un Reparo sur les fioles brisées par Alec, puis un Recurvite sur le banc poussiéreux, lui rendant son état d’origine, ce qui eût aussi pour effet de dépoussiérer les livres posés dessus. Me tournant alors vers les deux Serdaigles avec un petit rire, je finis par ajouter :

« Vous n’avez pas honte de me cacher votre projet ? Depuis le temps, vous devriez savoir qu’il n’y a que les idiots que j’empêcherais d’agir comme bon leur semblent. Vous n’êtes pas bêtes. Donc, si vous décidez d’inventer un moyen de foutre le bordel dans ce château, il faut me le dire ! Je suis partant ! »

Tapant dans mes mains, un grand sourire aux lèvres – digne d’un savant fou – je concentrai mon attention sur les deux élèves qui cherchaient à suivre leur propre voie dans le monde de la magie. Je n’avais rien contre. De plus, ils étaient suffisamment malins pour avoir conscience des risques mais également pour les craindre. J’étais quand même content de voir que je ne m’étais pas trompé sur eux et qu’ils savaient – en partie – ce qu’ils faisaient. Après avoir dépoussiéré une table, je m’assis sur celle-ci, cessant alors de sourire comme un malade et reprenant un air légèrement plus sérieux :

« Lily, en magie, les mots ont un pouvoir sacré. Tu ne peux donc pas donner un effet différent à un sortilège qui possède déjà un nom et un effet bien précis. C’est probablement pour ça que tu as été forcée de lâcher ta baguette… Avec le Aguamenti, tu ne pourras conjurer que de l’eau. Les seules variables qui peuvent changer sont la quantité et la qualité, soit la propreté et la température par exemple. – marquant une légère pause, je me tournai vers Alec pour lui offrir une explication à son tour – Alec, tenter sans prononcer la formule était une bonne initiative. Le problème, c’est que les sortilèges informulés demandent une bonne dose de concentration afin de créer un effet bien précis. La moindre distraction te fera perdre le contrôle et provoquera des résultats inattendus. C’est pour ça qu’ils ne sont pas au programme avant la 6ème année généralement. »

Petit feedback pour ces deux élèves afin qu’ils comprennent exactement où avait été leur erreur et comment y remédier. Si la première avait bien compris ce que j’avais dit, elle ne devrait pas tarder à penser à trouver la formule avant de tenter le sortilège qu’ils désiraient inventer. Quant au second, il en viendrait probablement à comprendre que pour leur projet, mieux vaudrait commencer par un sortilège formulé avant de passer au niveau au-dessus. Le seul hic, c’était qu’ils auraient potentiellement l’impression de revenir au point de départ. Or, ce n’était pas du tout le cas. Les essais et les erreurs étaient normaux dans toute entreprise de ce genre. Cependant, l’invention de sortilège n’était pas forcément inatteignable pour eux, et ce, malgré leur âge.

« Alors, une idée sur le type de sortilège que vous voulez créer ? Jusqu’à maintenant, personne n’a mis au point de sort pour attirer un météore, ça vous tente ? »

Comment faire flipper deux élèves qui débutaient en matière d’invention ? Simple, il suffisait de me demander !


.....................................................




Présentation | Liens | RPs | Volière

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 298
✎ Date d'arrivée : 05/01/2017

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 3ème année
✎ Profession: Etudiante
✎ Inventaire:
Sam 4 Mar - 21:47
Be creative


Alec accouru aussitôt à ses côtés, l'air inquiet. Elle s'empressa de le rassurer en ramassant sa baguette qui reprenait une température normale. 

« Tout va bien. Mais je ne sais pas ce qu'il s'est passé. J'ai essayé de penser très fort à la neige tout en prononçant la formule. Mais ce n'était pas du tout la bonne manière apparemment. »

Ce fut ensuite au tour du Serdaigle d'essayer. Il lui demanda de s'écarter, ce qu'elle fit en retournant s'asseoir sur son banc. Il aura sûrement plus de chances de son côté, étant donné qu'il était tout de même en 5ème année. Les secondes de silence semblaient s'éterniser. Soudain, un immense bruit la fit sursauter. Un jet d'eau immense était en train de ravager une étagère, détruisant toutes les fioles qu'elle contenait. Inconsciemment, Lily se remit debout et se dirigea vers son ami. 

« Tu vas bien ? » Regardant les dégâts, elle ajouta : « Avec tout ce bruit on va finir par rameuter tout le château. » ria-t-elle. 

Justement, en parlant de rameuter tout le château... Tobias Grant venait de faire son apparition dans la petite pièce. Voilà, ils étaient faits... Pris la main dans le sac. Il venait justement de dire qu'il était déçu. La Potter baissa la tête, l'air penaude. Elle détestait décevoir les gens, surtout quand elle les appréciait. Et il se trouvait qu'elle appréciait bien ce bibliothécaire. Elle le vit verrouiller la porte et lui jeter un Assurdiato. Puis il se mit à faire le tour de la pièce en réparant au fur à mesure les quelques dégâts qu'ils avaient occasionnés. Ensuite il leur dit expliqua qu'il était partant lui aussi, pour "foutre le bordel dans le château" en frappant dans ses mains. Ok, là par contre il avait l'air un peu fou. Elle regarda Alec avec un regard qui voulait dire "Est-ce que c'est une blague" ? Elle aurait plutôt pensé qu'il allait les réprimander sévèrement pour avoir tenté de faire ça. Voilà maintenant qu'il voulait participer. Enfin, tant mieux pour eux, son aide leur sera précieuse. 

Il lui expliqua ensuite pourquoi sa tentative n'avait pas fonctionné. Elle hocha la tête, attentive à tout ce qu'il lui disait. Elle comprenait mieux maintenant. Ensuite ce fut le tour d'Alec d'avoir son petit débriefing. C'était plutôt pratique, ça leur permettait de voir où ils s'étaient trompés et pourquoi.

Elle eut un petit rire quand Grant leur parla d'un sortilège pour attirer un météore. C'est vrai que ça p

« En fait on voulait d'abord partir sur quelque chose de très simple, et donc on a voulu commencer par modifier un sortilège plutôt basique. Dans ce cas-ci, vouloir faire de la neige avec le sortilège d'Aguamenti. » Se tournant vers Alec, elle ajouta : « Au départ on voulait créer un vrai sortilège, mais on ne savait vraiment pas comment faire, même avec toutes les recherches qu'on avait faites avant de venir. C'est comme si il n'y avait pas de traces de ça dans les livres. » dit-elle, un peu lasse. Et pourtant, elle en avait passé des heures, à lire tous ces bouquins qui pouvaient parler du sujet. A part ceux de la réserve...

lumos maxima

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 607
✎ Date d'arrivée : 22/12/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 5ème année
✎ Profession:
✎ Inventaire: oreilles à rallonge
Mar 7 Mar - 16:21



Be creative

Lily L. Potter & Alec Welling & Tobias Grant

 

Alors qu’Alec était encore chancelant de son échec cuisant et que Lily s’enquérait de son état, une voix forte résonna derrière lui. Surpris, il fit volte-face vers la porte. Tobia Grant le bibliothécaire venait de faire son entrée dans la salle de classe abandonnée qui servait de terrain d’expérience à Potter et Welling. Il affirmait sa déception. Alex baissa la tête vers le sol, il appréciait beaucoup le nouveau bibliothécaire de Poudlard et savoir qu’il l’avait déçu l’affectait particulièrement.

Le sorcier verrouilla la porte et lança le sort d’Assurdiato qui permettait que personne n’entende rien de l’extérieur. Alec se retrouva encore plus dépité de n’y avoir pas pensé. Lui qui se targuait d’être assez malin pour son âge avait commis une erreur stupide. Enfin peut être cela était-il lié au fait qu’il avait plutôt l’habitude d’être du côté de celui qui écoute aux portes et non celui qui est écouté. Monsieur Grant fit rapidement le ménage dans la salle, réparant les dégâts de la tentative infructueuse d’Alec puis se rapprocha d’eux. Le jeune garçon était intrigué que le bibliothécaire se soit enfermé dans la salle avec eux plutôt que de les envoyer directement devant leur directeur de maison, Monsieur Oblansk.

Une fois le ménage terminé, il se retourna vers les deux Serdaigle et leur annonça qu’il était tout à fait prêt à se lancer dans l’aventure avec eux. Alec le regarda un instant bouche-bée avant de rire. Il ne doutait pas de la sincérité de Grant, ce n’était donc pas un rire moqueur mais enthousiaste. L’ancien magizoologiste était un personnage des plus surprenants et c’est ce qu’Alec appréciait chez lui, il était très difficile de deviner ce qu’il allait dire et faire même en l’observant longtemps. Il s’assit sur une table et fit un retour sur la première tentative de Lily, il les observait donc depuis un moment. Alec avait eu un bon pressentiment malgré le peu d’informations recueillis sur le fait qu’il n’était pas possible d’utiliser une même formule pour deux effets différents. Puis Tobias Grant s’adressa à lui, Alec écouta attentivement ce qu’il avait à lui dire. En effet, il avait été ambitieux de tenter un sortilège informulé sur un sort qu’il ne connaissait pas mais il n’avait pas eu d’autres pistes. Puis le bibliothécaire les interrogea sur ce qu’ils voulaient faire, proposant par la même occasion d’inventer un sortilège pour attirer un météore.

- Pour le faire tomber où ? fut la question pragmatique qui vint tout de suite à l’esprit de l’adolescent, ne prenant pas la peine de remettre en question l’absurdité de cette idée.

Lily prit la parole pour expliquer au sorcier leur projet. Elle avait l’air légèrement démotivé, c’est vrai qu’ils n’avaient vraiment aucun indice sur comment s’y prendre. La présence du bibliothécaire avait redonné du baume au cœur à Alec mais d’abord il voulait mettre les choses au clair.

- On a conscience qu’il y ait peu de chances que l’on arrive à créer un sortilège. Je suis en cinquième année et Lily en troisième, on n’est loin d’être des sorciers expérimentés. Et en plus comme l’a dit Lily impossible de trouver des informations correctes. Je me doute bien que c’est pour éviter que n’importe quel élève inconscient fasse exploser le château. Mais bon, on s’est dit que pour la science, le risque valait le coup d’être pris !

Il adressa un grand sourire au bibliothécaire et à sa camarade.

- La neige après tout n’est qu’une forme particulière de l’eau il s’agit donc de trouver comment agir là-dessus. J’avais une autre idée assez simple : on connait le sort pour faire chauffer quelque chose mais cela pourrait être intéressant que l’objet garde cette chaleur constante. Il s’agirait alors d’ajouter une propriété au sort. Il marqua une pause, espérant être clair dans ce qu’il disait. Qu’est-ce que vous en pensez ? dit-il en s’adressant à Tobias Grant.



Code par Phantasmagoria.

.....................................................


I don't know what i'm doing
I don't understand what is happening, with me, with you, with the world. No idea where to go, what to do. And it's driving me crazy.
© Candy Apple



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 161
✎ Date d'arrivée : 25/11/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: //
✎ Profession: Magizoologiste
✎ Inventaire: Rapeltout
Ven 17 Mar - 4:06

Ah la la… Qu’il était satisfaisant de voir ces deux Serdaigles démontrer de la culpabilité. Pour moi, cela prouvait qu’ils étaient de bons élèves, mais aussi de bonnes personnes. Je le savais déjà avant ce jour, naturellement, mais j’étais quand même content de voir que mes impressions étaient confirmées par leur attitude actuelle. Têtes baissées, ils osaient à peine en placer une depuis que j’avais fait savoir que j’étais là et que je les avais vus. Le plus amusant restait quand même le fait que je n’étais pas réellement déçu, pas dans le sens qu’ils interprétaient en tout cas. La raison pour laquelle j’étais déçu, c’était parce qu’ils avaient cherché à me cacher leurs magouilles alors que ça m’intéressait. Ils avaient passé toute la semaine à se renseigner sur l’invention de sortilèges, et Lily avait même emprunté les bouquins. Et pourtant, à aucun moment, ils n’avaient cherché à me demander à moi si j’en savais quelque chose. C’était méchant de leur part.

Malgré leur jeunesse, ils n’avaient rien à voir avec ses étudiants qui se contentaient d’apprendre ce qu’ils avaient en cours, sans chercher à aller plus loin. Ces fainéants étaient beaucoup trop nombreux. Comment pouvaient-ils passer sept années d’affilée dans une école de sorcellerie, avec l’une des bibliothèques les plus remplies du monde, et ne pas passer ne serait-ce qu’une minute à étudier autre chose que ce qui passait aux examens ?! C’était impensable ! Si ça ne tenait qu’à moi, je renverrais ces élèves chez eux : ils n’avaient pas le potentiel pour devenir de grands sorciers. Malheureusement, le Directeur actuel – Calamité Potter – était exactement comme eux : paresseux. Lui aussi se contentait de ce qu’il y avait devant lui, fonçant droit devant sans chercher à savoir si un autre chemin était possible. Avec un peu de chance, la génération d’Aurors actuelle n’avait pas suivi son exemple. Autrement, je serais triste d’apprendre que j’étais le seul sorcier présent dans ce château capable de faire autre chose que Stupéfixer… Ça révèlerait quand même une sacrée chute en termes d’aptitudes magiques depuis la Première Guerre des Sorciers, non ?

Fort heureusement, il y avait des élèves comme Alec et Lily ici présents. Jeunes, curieux, motivés, et prêts à se lancer dans une telle entreprise en secret, signe qu’ils ne souhaitaient en aucun cas être stoppés. Comment pourrais-je – en bonne conscience – leur mettre des bâtons dans les roues ? Lorsque je leur avais fait part du fait que j’étais partant pour les aider dans leur petit projet, Alec avait réagi avec un petit rire tandis que la jeune fille donnait l’impression de ne pas comprendre si j’étais sérieux ou si je plaisantais. Elle était marrante. Certes, le jeune Welling me connaissait bien mieux qu’elle, au vu du nombre de fois où j’avais discuté avec lui au cours de ces derniers mois. La cadette des Potter semblait plus réservée. Ce n’était pas un problème. Néanmoins, ça expliquait pourquoi elle était surprise.

En guise de preuves, je leur avais offert aux deux un compte-rendu sur leurs précédentes tentatives, cherchant à leur faire comprendre ce qui avait causé leur problème de performance. Suite à cela, je leur avais posé une question plus directe : que cherchaient-ils à faire ? La première idée que je leur suggérais était des plus destructives. Pour toute personne me connaissant vraiment, il ne serait pas difficile de comprendre pourquoi, à mes yeux, une météorite passait en priorité niveau invention. Étrangement, les magies spectaculaires ou les sortilèges à grande envergure n’avaient jamais été mon truc. Ma baguette n’était pas considérée comme étant naturellement puissante. Le crin de licorne en guise de cœur prônait la compatibilité et la loyauté entre le sorcier et la baguette avant la puissance. A contrario, le cœur de dragon était réputé pour la force qu’il donnait aux baguettes, tout en multipliant les risques d’accidents. Bon, au moins, Alec semblait partant pour le coup de la météorite !

Lily s’exprima alors, m’expliquant ce qu’ils avaient l’intention de faire. Attentif à ce qu’elle me disait, je ne pus m’empêcher de sourire en écoutant la logique présente dans leur raisonnement. Au moment où elle annonça qu’il n’y avait aucune trace dans les livres de la bibliothèque, je me mis soudainement à éviter le regard des deux Serdaigles. Yep, tout à coup, le plafond avait l’air très intéressant. Tiens, je n’avais pas vu que les fenêtres étaient si transparentes ici. Les elfes de maison faisaient vraiment du bon boulot, je devrais les remercier plus souvent. Ce fut alors au tour du jeune Welling de parler. Lui aussi parlait du manque d’information à la bibliothèque. Décidément, le sol était vraiment magnifique. Quelle brillance ! Quelle clarté ! Quel dommage que les tables et les bancs soient complètement recouverts de poussière quand même. Le risque valait la peine d’être pris qu’il disait. Yep, j’étais tout à fait d’accord avec lui ! Et bah, si jeune et déjà capable de raisonner d’une telle façon !! Et dire qu’ils ne se considéraient pas comme des sorciers expérimentés...

« Commencer avec la conjuration de l’eau pour passer à la neige. Hmm… Je vois, vous avez donc eu la bonne idée de procéder par étape. C’est le meilleur moyen d’éviter les accidents. L’avantage, c’est qu’à votre âge, je doute que vous puissiez exploser le château. Par contre, il vous en faut malheureusement beaucoup moins pour vous blesser mortellement… Prendre des risques, oui. Risquer sa vie, évitez quand même. »

Conclus-je avec un petit rire. Il ne s’agissait que d’une suggestion. En aucun cas je ne les forçais à quoi que ce soit. S’ils tenaient à prendre de gros risques et à finir avec des morceaux de leur baguette plantés dans les yeux, c’était à eux de voir. Personnellement, je préférais éviter d’assister à un tel spectacle. Ça n’aurait rien de propre. En attendant, j’aimais leur façon de procédé, surtout avec le peu de moyens qu’ils avaient, ils s’étaient vus forcés de réfléchir surtout par eux-mêmes.

«  Si je comprends biens, tu voudrais accroître ou spécialiser l’effet d’un sortilège en lui octroyant une propriété complémentaire ou supplémentaire, c’est bien ça ? Et, grosso modo, ton idée reviendrait à empêcher un thé de refroidir après avoir chauffé l’eau, histoire qu’il reste toujours à la bonne température. Pratique. – marquant une petite pause avant de poursuivre, j’utilisais ma baguette pour conjurer deux tasses, avant de les remplir d’eau froide avec l'aguamenti. Les tendant aux deux Serdaigles, j’ajoutai – Voilà. Vous avez chacun une tasse avec de l’eau froide à l’intérieur. Compte-tenu de vos connaissances respectives, comment procéderiez-vous pour réchauffer l’eau et conserver la chaleur sur la durée ? »

Auparavant, ils avaient pensé à procéder par étape. Là, il s’agissait de la même chose. Néanmoins, ils pourraient très bien me surprendre en usant de méthodes différentes. Il existait différent sortilège pour réchauffer quelque chose. De même, toutes sortes de possibilités étaient à leur disposition en ce qui concernait le moyen de conserver la chaleur. Le tout, c’était de se montrer créatif. De plus, ils étaient là pour apprendre, non ? De mon côté, je leur servirais d’assurance-vie : ils étaient donc libres de tenter tout et n’importe quoi. Quoiqu’il puisse arriver, je les protégerais ou les empêcherais de mourir tant qu’ils étaient sous ma surveillance, c’était donc le moment ou jamais de tenter quelque chose sans craindre pour leur santé. Décidant de jouer cartes sur table, je leur révélai la vérité sur le manque d’information louche de la bibliothèque :

« A propos de ces références sur la création de sortilèges… Hmm… Comment dire… Bon. Disons que je les ai toutes empruntées le jour où j’ai débuté à ce poste… Et je ne les ai pas remises dans les rayons depuis. Que ce soit ceux de la zone publique ou de la réserve. »

Ceci expliquait cela. Puisque je m’étais accaparé tout ce qu’il y avait à savoir sur les inventions de sortilèges, il était normal qu’ils n’aient pas été en mesure de trouver d’infos croustillantes. Pour ma défense, mon projet personnel avait commencé des années avant le leur : il était donc normal que j’aie la priorité, non ?


.....................................................




Présentation | Liens | RPs | Volière

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 298
✎ Date d'arrivée : 05/01/2017

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 3ème année
✎ Profession: Etudiante
✎ Inventaire:
Lun 20 Mar - 13:25
Be creative


Ce fut ensuite au tour d'Alec d'expliquer son point de vue et ses idées. Elle trouvait qu'ils avaient quand même pas mal avancé dans leur expérience. Et puis, maintenant que Grant était là pour les aider, il était certain qu'ils allaient réussir à accomplir quelque chose. Cette simple pensée lui remit du baume au cœur, et elle était de nouveau tout excitée de passer à l'action. 

Le bibliothécaire leur expliqua qu'ils avaient eu la bonne idée de procéder par étapes. Elle se tourna vers son ami et lui sourit en levant les pouces. Décidément, ils formaient une bonne équipe ! 

Alec proposa ensuite une autre idée. Celle d'ajouter une propriété à un sortilège. En l’occurrence ici, il fallait faire en sorte qu'un objet garde de la chaleur. Déjà, quel était le sortilège pour faire chauffer un objet ? Lily avait beau fouiller dans sa mémoire, il ne lui revenait pas en tête. Mais ça ne faisait rien, elle improviserait. Elle avait l'habitude de procéder de la sorte. Tout ce qu'elle espérait, c'était de ne pas faire exploser le château... Car quand la Potter improvisait, elle ne réfléchissait pas tellement aux conséquences de ses actes. 

Voilà que le bibliothécaire fit apparaître deux tasses d'eau froide, avant de leur tendre. La tasse dans une main et sa baguette dans l'autre, elle était complètement dans son monde et ne fit absolument pas attention à ce que faisait Alec juste à côté. Elle avait une idée, qui pourrait paraître un peu folle. Mais elle se disait que Mr Grant était là si la situation tournait mal. Bien qu'elle espérait que son intervention ne soit pas nécessaire. Elle pensait tout d'abord enflammer la tasse. Ainsi, si celle-ci était chaude, le liquide ne serait pas en mesure de refroidir. Cependant il lui manquait quelque chose : comment faire pour ne pas se brûler ? Peut-être existe-il un sortilège qui pourrait produire une flamme qui ne brûle pas ? Elle n'avait pas encore assez de connaissance... 

Grant leur expliqua aussi pourquoi leurs recherches à la bibliothèque avaient été tellement infructueuses. C'était lui. Il avait eu le même projet d'eux ? Il fallait croire. Décidément, cet homme était vraiment surprenant. 

Elle déposa la tasse sur un banc. Mieux valait prévenir que guérir. Elle murmura ensuite la formule : « Lacarnum Inflamare. » destiné à enflammer l'objet visé. Le sortilège Incendio aurait également pu fonctionner, mais elle ne savait pas si elle aurait pu le contrôler. Car là, il s'agissait vraiment de libérer du feu. Or, son objectif n'était pas de mettre le feu au château. Même s'il fallait avouer que ça pourrait être drôle. Elle fut heureuse de voir que pour le moment, tout se passait comme prévu. La tasse s'enflamma légèrement, et elle attendit quelques secondes avant de tremper son doigt dans l'eau, qui était bel et bien devenue chaude. Première partie réussie. Il ne restait plus que la partie qui consistait à ne pas se brûler. Mais elle flanchait sur ce point-là. Réfléchissant toujours, elle se tourna vers Alec pour voir comment il se débrouillait. Peut-être lui donnerait-il une idée. En tout cas elle avait trouvé un moyen de réchauffer l'eau tout en conservant la chaleur sur la durée, c'était déjà un bon début. 

lumos maxima

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 607
✎ Date d'arrivée : 22/12/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 5ème année
✎ Profession:
✎ Inventaire: oreilles à rallonge
Ven 14 Avr - 13:51



Be creative

Lily L. Potter & Alec Welling & Tobias Grant

 
Le surprenant bibliothécaire semblait avoir oublié ses tâches de la journée pour se concentrer sur le duo de Serdaigle en soif d’expérimentation. Alec en était ravi, Lily et lui ne pouvaient pas avoir meilleur superviseur ! A l’entendre en plus, il semblait vraiment soucieux de l’avancée des deux élèves, tout autant que de leur santé. Grant était un homme qui pouvait être déstabilisant mais sur ce coup, il arrivait plutôt à mettre le jeune homme en confiance.

Alec lui exposa son idée. Grant ne tergiversa pas bien longtemps et leur proposa un petit test immédiatement. Il fit apparaître deux tasses devant Alec et Lily et leur demanda de trouver une solution pour en faire chauffer le contenu et conserver la chaleur par la suite.

Alec toujours curieux de tout, adorait cuisiner avec ses parents de temps en temps et apprendre les recettes familiales, comme la célèbre tarte aux rognons de son père. Il les avait vu jeter le sortilège pour faire chauffer une mixture des milliers de fois et l’avait même pratiqué plusieurs fois. Il était donc confiant pour cette partie de l’exercice. Il pointa sa baguette sur la tasse que le bibliothécaire avait fait apparaître devant lui.

Caloris !

Immédiatement une fumée légère s’éleva de la tasse, l’eau était bien chaude. Par contre, comment garder cette chaleur ? Il ne savait pas comment procéder… Tobias Grant lui avait dit un peu plus tôt que les mots avaient un pouvoir important. Le caractère permanent du sort devait donc peut-être se trouver dans la formule. C’était une piste qu’il voulait tenter, malheureusement il ne savait pas quel mot employer. Alec se maudit intérieurement avant de se promettre de se mettre au latin dès demain. Lily ne semblait pas plus avancée que lui…

Monsieur, vous auriez un dictionnaire de latin dans la bibliothèque ?

Le Serdaigle n’était pas prêt à demander la solution toute cuite à leur nouveau chaperon d’expérience. Et il avait le pressentiment que Grant apprécierait sa volonté de trouver des réponses par lui-même.




Code par Phantasmagoria.

.....................................................


I don't know what i'm doing
I don't understand what is happening, with me, with you, with the world. No idea where to go, what to do. And it's driving me crazy.
© Candy Apple



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 161
✎ Date d'arrivée : 25/11/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: //
✎ Profession: Magizoologiste
✎ Inventaire: Rapeltout
Lun 17 Avr - 9:12

Surpris au départ, les jeunes Serdaigles avaient fini par se remettre de ma présence et, dorénavant, semblaient l’accepter et voir les bons côtés. Non seulement, ils avaient droit à une personne susceptible de leur fournir tout un tas d’informations nécessaires dans leur quête, mais en plus ils se retrouvaient maintenant dans un environnement parfaitement sécurisé où ils seraient capables de tenter tout et n’importe quoi s’en avoir à s’inquiéter pour leur vie ou l’état du château. Sans aller jusqu’à dire qu’inventer un sortilège était toujours mortel, il ne fallait pas oublier que certaines personnes étaient mortes en tentant l’expérience. De même, et malgré mes encouragements, je doutais qu’ils parviennent à inventer un nouveau sort aujourd’hui. À un moment donné, il fallait être réaliste quand même, non ?

Moi-même, je bossais sur la solution au Feudeymon depuis quelques années déjà et, quand bien même je me rapprochais, j’avais encore un sacré bout de chemin à faire avant d’y parvenir. Bon après, il y avait une nette différence entre faire apparaître de la neige et mettre au point une parade aux flammes magiques les plus dangereuses qui soient. Une sacrée différence même ! M’enfin, là n’était pas le plus important. Ce qui comptait, c’était qu’ils étaient tous deux des élèves de la maison Serdaigle. Je supposais donc qu’ils feraient de plus gros progrès en mettant à profit leur créativité afin de leur faire réaliser qu’ils avaient d’ores et déjà toutes les cartes en main pour accomplir leur objectif. Contrairement aux Gryffondors, ils n’avaient pas besoin de sauter les étapes pour passer de A à E ! Si les lettres B, C et D existaient, c’était bien pour qu’on les utilise, non ?

Ainsi, en leur conjurant ces tasses remplies d’eau froide, je souhaitais voir comment ils s’y prendraient pour – à leur niveau actuel – réchauffer le contenu et, ensuite, conserver la chaleur atteinte. Il existait 36 moyens de faire monter la température d’un objet, mais beaucoup moins pour maintenir le statu quo d’un même objet. Un simple sortilège d’immobilisation – par exemple – serait inutile compte-tenu du fait que le contenu ne pourrait pas être bu s’il était gelé dans le temps. Comment comptaient-ils donc si prendre ? Confortablement installé sur une table, je les regardais faire d’un air curieux. Quand bien même il ne s’agissait pas de moi, je n’avais jamais su être objectif avec les élèves de ma maison – ou ancienne – notamment les plus intéressés d’entre eux. Ainsi, j’avais beaucoup de mal à contenir le fait que j’avais hâte de voir ce qu’ils comptaient faire, un peu comme un gosse allant au cirque pour la première fois.

La cadette des Potter me fit hausser un sourcil lorsqu’elle enflamma sa tasse. Pas une énorme flamme recouvrant toute la tasse au point de risquer de la détruire. Nope, la petite flamme était suffisamment contrôlée pour remplir uniquement son rôle : chauffer la tasse et son contenu. Rien de plus, rien de moins. Le seul hic, c’était de trouver comment utiliser la tasse convenablement si celle-ci était continuellement en train de brûler. D’un autre côté, en maintenant cette flamme comme elle le faisait, elle avait d’ores et déjà rempli les deux conditions officielles : la tasse était chaude, et la chaleur conservée par la flamme. Techniquement parlant, il ne lui restait plus qu’à trouver le moyen de tenir et boire la tasse sans craindre de perdre ses doigts ou ses lèvres. Tandis qu’elle réfléchissait à ce petit inconvénient, elle s’était intéressée à ce que son camarade faisait.

Celui-ci m’arracha un petit sourire avec la formule qu’il utilisa pour chauffer son eau. Pourquoi je riais ? Parce qu’il s’agissait d’un classique en termes de sortilèges « domestique », soit utilisé dans la vie de tous les jours au sein d’une famille. Combien de fois avais-je utilisé ce raccourci magique pour chauffer en vitesse les biberons de mes filles ? Et combien de fois m’étais-je fait justement engueulé à cause de mon manque de patience et du fait que je « cassais l’expérience parentale » en utilisant ce type de méthode. Pour le coup, ma réponse avait toujours été la même : pas question de laisser pleurer ma fille plus longtemps que nécessaire si j’étais en mesure de faire quelque chose !! Que se passait-il ensuite ? Hmm… Généralement, Olivia avait tendance à jouer à cache-cache avec ma baguette… Cruelle, n’est-ce pas ? On était d’accords.

Quoiqu’il en soit, son utilisation d’un sortilège aussi pragmatique m’avait amusé. Étonnement, je le vis bloquer juste après. Que lui arrivait-il ? Réfléchissait-il au problème de façon trop complexe ? Ou était-ce autre chose ? Un dictionnaire de latin ? Sérieusement ?! Certes, avec tous les bouquins offrant des listes et des listes de sorts existants déjà, il n’était pas – absolument – nécessaire de s’intéresser plus que cela au langage que nous utilisions pour la magie. Idem, l’expérience accumulée au cours de l’âge adulte – notamment avec les sortilèges informulés – rendaient ce langage encore moins crucial. Néanmoins, il n’en restait pas moins des plus importants pour se faire une meilleure idée du pourquoi du comment la magie fonctionnait. Bon allez, nul besoin de l’inquiéter, le fait qu’il s’y intéresse était déjà un excellent point. D’un coup de baguette, je fis apparaître dans ma paume un exemplaire, en provenance directe de la bibliothèque, du dictionnaire demandé par le jeune Welling. Oui, mon poste avait ses avantages. Pas trop gros non plus, et la taille devrait lui convenir s’il désirait l’emprunter :

« Comme ça, ça t’ira ? Pense bien à choisir le bon terme pour l’effet que tu désires obtenir. De plus, ton intention et ta concentration doivent être encore plus importantes. – le regardant dans les yeux, je ne tardai pas à ajouter en m’adressant aux deux cette fois-ci – Avant d’essayer d’inventer un tout nouveau sortilège, il est important de vérifier si l’effet désiré n’est pas atteignable par d’autres moyens, aussi détournés soient-ils. »

Nul besoin de trop détailler ici. Il s’agissait, exactement, de ce que je venais de leur demander. Au lieu de mettre directement au point un sortilège de chauffage perpétuel, je leur avais suggéré de procéder par étape et de se montrer suffisamment créatif pour parvenir à un résultat similaire. Inutile de payer le bus si on pouvait atteindre la destination souhaitée à vélo, en roller, ou à pieds, si ?

« Prenez le Poudlard Express, par exemple. Malgré tous les moyens de transport plus rapides qui existent, les élèves prennent quand même le train pour venir, non ? Le tout, c’est de vous demander si la méthode indirecte vous fera vraiment défaut. »

Avec tout le temps du monde, personne ne se prendrait la tête avec les sortilèges les plus complexes. Bien au contraire même, le plus simple – peu importait sa durée – serait toujours privilégié. C’était le cas du Poudlard Express qui permettait de transporter bien plus d’élèves d’un coup, malgré la durée du trajet, tout en leur offrant la possibilité de profiter du paysage. Pourtant, un système de Portoloins ou des cheminées connectées à Pré-au-Lard rendraient le tout plus rapide. En ce qui concernait les parents des né-moldus, dès lors qu’ils étaient au courant du statut de sorcier de leur enfant, ce n’était pas une cheminée ou une botte magique qui les ennuierait. Enfin bref, tout ça pour dire qu’il ne servait à rien de se précipiter et de toujours rechercher le raccourci en magie. Plutôt que d’invoquer une météorite avec un sortilège, pourquoi ne pas utiliser l’Amplificatum et l’Incendio sur un caillou avant de le propulser avec un Repulso ou un Oppugno ? Le résultat était exactement le même. De plus, il y aurait bien plus de chances de réussites dans le second cas – malgré la différence d’impact – que dans le premier. Pourquoi ? Parce que chaque étape ne consiste qu’à modifier un paramètre à chaque fois au lieu de tout créer d’un coup.

Me tournant alors vers Lily qui semblait toujours un peu bloquée avec la partie sécurisante de son plan, je lui demandai simplement :

« Dis-moi Lily, tu as déjà entendu parler de Gwendoline La Fantasque ? »

Il s’agissait là d’un petit indice pour l’aider à régler son dilemme. Normalement, ce nom ne devrait pas lui être inconnu. Après, tout restait possible. Cependant, je doutais qu’elle n’ait pas entendu son nom en Histoire de la Magie ou même lu sa Carte de Chocogrenouille. Cette Gwendoline n’était connue que pour une seule chose en plus. Avec ces nouvelles informations, je me demandais ce qu’Alec et Lily me réserveraient.


.....................................................




Présentation | Liens | RPs | Volière

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 298
✎ Date d'arrivée : 05/01/2017

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 3ème année
✎ Profession: Etudiante
✎ Inventaire:
Mar 18 Avr - 22:05
Be creative


La flamme qu'elle venait tout juste de faire apparaître sur sa tasse avait la taille parfaite. Elle remplissait vraiment le contour de l'objet comme elle l'avait voulu. Mais il restait un problème. Un problème majeur, même. Comment prendre cette tasse sans se brûler ? C'est ainsi qu'elle se mit à fixer la flamme, comme si le simple fait de la regarder allait lui donner la réponse à sa question. Cependant, après quelques secondes, elle se tourna vers son ami afin de voir vers quoi celui-ci s'était tourné. 

Elle eut littéralement envie de se taper le front en entendant la formule qu'elle n'avait pas trouvé et qu'elle avait sur le bout de la langue. Sur ce coup, elle s'en voulu. Elle avait tellement entendu ses parents l'utiliser, en particulier sa mère. Comment avait-elle pu lui échapper de la sorte ? Mais en tout cas, Alec s'en sortait bien. Et puis, elle devait admettre qu'ils avaient un très bon professeur improvisé ici présent. Grant leur expliquait très bien comment procéder en donnant des exemples très faciles à comprendre et à visualiser. Alec demanda un dictionnaire de latin. Voyant où il voulait en venir, elle lui sourit en hochant la tête. Ils avaient tous les deux pris un chemin différent qui, au final, mènerait au même endroit. Lily s'était plutôt focalisée sur l'action et lui, sur la réflexion. Grant fit apparaître le bouquin quelques secondes plus tard. 

Le bibliothécaire leur expliqua ensuite qu'il fallait tout de même vérifier que l'effet qu'ils voulaient n'était pas atteignable par un autre moyen, avant de créer un sortilège. Elle hocha la tête, les yeux dans le vide, signe de réflexion chez elle. L'exemple du Poudlard Express lui fit parfaitement comprendre la chose. Et c'était des plus logiques. 

Grant se tourna alors vers elle, en mentionnant Gwendoline La Fantasque. Lily eut, pour la seconde fois, envie de se taper le front. Quelle idiote elle faisait. Bien sûr qu'elle la connaissait, elle avait même plusieurs cartes de chocogrenouilles qui portaient son nom. 


« Le sortilège de Gèle-Flamme ! » s'exclama-t-elle, euphorique à l'idée d'avoir peut-être trouvé une solution. Se remettant face à sa propre tasse, elle se concentra. Elle prononça la formule, mais son premier essai ne fut pas très concluant. Rien ne s'était produit, elle le sentait. Ça ne faisait rien, elle devait probablement être fatiguée à se concentrer autant. Deuxième essai. Une petite lumière sortit de sa baguette. Mais il fallait être certain que ça avait fonctionné. Alors elle avança très lentement sa main de la flamme. Elle n'était plus qu'à quelques centimètres et elle ne sentait toujours pas le moindre signe de chaleur. C'état bon signe. Soudain, elle sentit son doigt la chatouiller. Son sourire monta jusqu'aux oreilles. Il ne restait plus qu'à prendre la tasse dans sa main. Elle posa sa baguette sur le banc et n'attendit pas plus longtemps pour s'en saisir. Et elle ne se brûlait pas ! Elle avala une gorgée avant de re déposer le tout sur le pupitre. 

« Le thé est excellent, Mr Grant. » dit-elle dans un sourire.

lumos maxima

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 607
✎ Date d'arrivée : 22/12/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 5ème année
✎ Profession:
✎ Inventaire: oreilles à rallonge
Lun 22 Mai - 20:15



Be creative

Lily L. Potter & Alec Welling & Tobias Grant

 
Alec n’avait pas de don particulier par la magie et s’il obtenait d’excellentes notes en pratique c’était bien par force d’entraînement, voire d’acharnement. Le jeune Serdaigle n’aimait pas ne pas comprendre quelque chose, encore moins ne pas réussir. D’un naturel calme et discret lorsqu’il se retrouvait en situation d’échec, il n’était pas du genre à se mettre à hurler et à être désagréable avec tout le monde comme pouvait le faire certains de ses camarades… Il avait plutôt tendance à s’isoler et retrouver son penchant pessimiste.

Mais aujourd’hui, l’échec n’était pas une option ! Il était ravi d’avoir Lily comme partenaire d’expérience et tenait bien à ce que cela continue, il ne pouvait donc pas être mauvais en face d’elle, sinon elle le laisserait tomber. Et puis, Monsieur Grant était d’excellent conseil, s’il n’y arrivait pas avec ça, il n’y arriverait jamais et il n’aurait plus qu’à se noyer dans le lac noir de Poudlard.

Il avait réussi la première partie de l’exercice, faire chauffer l’eau de la tasse, sans difficulté grâce à un sort domestique. Mais il était bloqué pour la suite, il eut alors l’idée de demander un dictionnaire de latin. Le bibliothécaire répondit à sa requête immédiatement en faisant venir ledit livre de son lieu de travail d’un coup de baguette. Il ajouta qu’il leur fallait absolument à réfléchir si aucun moyen détourné n’existait pour l’effet voulu avant d’inventer quoique ce soit. Puis, il posa une question à Lily qui se trouvait bien embêtée devant sa tasse enflammée. Le nom de Gwendoline La Fantasque tilta immédiatement dans l’esprit d’Alec qui avait appris et retenu la majorité de ses cours d’Histoire de la Magie. Lily trouva la solution par elle-même : le sortilège de Gèle-Flamme. Elle s’y reprit à deux fois mais réussit à lancer le sort. Alec était ravi !

Félicitations Lily ! dit-il un grand sourire peint sur les lèvres.

Mais en attendant, lui, il n’était pas plus avancé… Pendant que Lily dégustait son thé, le Serdaigle se remit à sa tâche. L’eau avait eu le temps de refroidir mais au lieu de la réchauffer à nouveau tout de suite et de se retrouver bloquer au même endroit qu’il y a quelques minutes, Alec prit le temps de la réflexion. Quel était son objectif précis ? Conserver la chaleur… Connaissait-il un moyen de conserver quelque chose autre que la chaleur ? Un autre sortilège domestique qui permettait que les aliments ne périment pas lui vint en tête mais il n’avait qu’un vague souvenir de la formule. Ça commençait par P… quelque chose. Le jeune garçon attrapa le dictionnaire apparu à ses côtés et entreprit de chercher la traduction de conserver. Il y en avait plusieurs, le latin était parfois une langue complexe. Puis il tomba enfin sur le mot qu’il cherchait ! En combinant ce mot qui était une partie de la formule pour conserver les aliments et le sort pour réchauffer son eau, cela devrait marcher… Alec releva sa baguette et tout en tapotant la tasse prononça la formule :

Caloris permanens.

A nouveau une fumée s’éleva de la tasse, l’eau était donc chaude mais pour combien de temps ?


Code par Phantasmagoria.

HRP:
 

.....................................................


I don't know what i'm doing
I don't understand what is happening, with me, with you, with the world. No idea where to go, what to do. And it's driving me crazy.
© Candy Apple



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 161
✎ Date d'arrivée : 25/11/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: //
✎ Profession: Magizoologiste
✎ Inventaire: Rapeltout
Sam 17 Juin - 17:14

Face à ces deux Serdaigles, confortablement installés, je profitais pleinement du spectacle qu’ils m’offraient. Chacun à sa façon, ils tentaient de réaliser la tâche que je leur avais confiée. Clairement, il ne s’agissait pas d’une chose que l’on apprenait vraiment à faire au sein de Poudlard. Les sortilèges ménagers de ce genre étaient plutôt transmis de génération en génération par les parents, destinés à aider leurs enfants à vivre en solo et à se nourrir convenablement comme des adultes. Pour les nés-moldus, ils n’avaient pas forcément besoin de recourir à la magie, ou alors, ils étaient suffisamment informés pour savoir où trouver le sortilège dont ils auraient besoin. En ce qui concernait ces deux-là, ils n’étaient pas encore diplômés, et n’avaient probablement jamais eu à effectuer ce type d’exercice magique par le passé. Et pourtant, cela ne ferait pas de mal aux élèves d’avoir à mettre leur créativité magique à l’épreuve de temps à autre.

Bien que le jeune Welling soit plus âgée que la jeune Potter, elle fut la première à terminer et à réussir sa tâche. Sa méthode fut un peu plus radicale que ce à quoi je m’attendais, mais elle marchait et c’était tout ce qui comptait. À aucun moment, je ne leur avais demandé d’être classe ou de se montrer artistique dans leur façon de procéder. Nope, tout ce que je désirais, c’était un résultat probant, et c’était ce qu’elle avait. Enflammer sa tasse tout d’abord, puis rendre les flammes inoffensives de sorte à pouvoir la prendre en bain et en boire le contenu. Méthode simpliste, mais efficace. Mis à part un léger indice de ma part, elle n’avait eu besoin de rien de plus. Surtout que, au final, si elle n’avait pas su trouver la solution malgré cet indice, je ne lui aurais pas donné la réponse pour autant. Elle était une Serdaigle après tout ! Or, quand bien même je les favorisais un peu, je n’en attendais pas moins beaucoup d’eux. Ainsi, je préférais largement les laisser trouver les solutions à leur problème par eux-mêmes.

Je dus retenir un petit rire en la voyant avaler une gorgée de sa tasse et parler de thé. Pourquoi ? Parce que je ne me souvenais pas d’avoir placé de feuilles de thé à l’intérieur. Juste de l’eau froide à la base. Ainsi, elle venait de siroter de l’eau chaude et non pas un excellent thé. Bon d’accord, il ne s’agissait que d’un détail mais bon, ça restait drôle à mes yeux. D’un petit sourire, je fis savoir à Lily que j’étais content de sa réussite. Néanmoins, j’attendais toujours de voir comment Alec s’en sortirait avec sa propre tasse. Rien ne l’empêchait de lâcher l’affaire et de copier la méthode de sa camarade. Techniquement parlant, l’exercice serait réussi pour lui aussi. Le seul hic, c’était que ça manquerait cruellement de créativité. Or, s’il tenait un jour à inventer son propre sort, il se devait de développer sa créativité et son originalité. Il ne pouvait se permettre de simplement copier ce qui existait déjà. Il avait sa propre façon de penser et de faire. Son premier sort étant de type ménager – ou domestique – la logique voudrait qu’il poursuive dans cette direction.

L’électricité n’existant pas dans les communautés sorcières, il était impossible de trouver des réfrigérateurs et/ou des congélateurs dans leurs habitats. De toutes les façons, la technologie moldue se retrouvait perturbée au point de ne plus marcher dans les lieux saturés de magie comme Poudlard. Résultat ? Les sorciers étaient bien forces de procéder autrement pour conserver leur nourriture, non ? Certes, rien ne les empêchait de la transformer, de la réduire, ou de la faire disparaître d’un coup de baguette. Cependant, il était plus simple de trouver un moyen magique de conserver la fraîcheur de ses fruits et légumes, ou la bonne qualité de sa viande ou encore la température requise de sorte à ne pas se retrouver avec des ingrédients ou plats périmés en quelques semaines, jours ou heures pour certains. À l’aide du dictionnaire demandé, j’observai donc le jeune Welling dans sa recherche d’un mot bien précis. Qu’il s’en serve pour se rappeler d’un sort qu’il connaissait déjà ou pour effectuer une combinaison, je n’avais aucun doute sur le fait qu’il s’approchait du but.

Finalement, il se lança et tapota doucement sa tasse tout en annonçant la formule combinée qu’il venait de trouver. Au vu de la fumée qui s’échappait du contenu de sa tasse, je supposais que la première partie avait été effectuée. Les applaudissant doucement, je les félicitai gentiment :  

« Bravo à tous les deux ! Comme demandé, vous vous êtes montrés originaux dans votre façon de faire. Vous aurez aussi remarqué que vous n’avez pas du tout pensé de la même façon, et pourtant le résultat est le même. »

Bon, il y avait quelques légères différences mais bon, le résultat était là donc voilà. De plus, ils voyaient bien qu’ils n’avaient strictement rien cassé dans le cas présent, contrairement à ce qu’il s’était passé avant que je n’arrive. Le tout, c’était de savoir prendre son temps. Ils n’étaient pas pressés, si ? Ils restaient plus de deux années à Poudlard pour Alec, et plus de quatre pour la Potter. Oui, ils avaient largement le temps d’y aller prudemment.

« Si je peux vous donner un petit conseil en magie, c’est de toujours prendre votre temps. Si vous ne pouvez pas, donnez-vous en les moyens. – marquant une légère pause le temps qu’ils assimilent mes paroles, j’ajoutai – Et surtout, n’oubliez jamais ces deux principes :

_ Un, la magie est et restera toujours une pratique dangereuse.
_ Et deux, il ne faut jamais confondre vitesse et précipitation. »


Tout comme eux, j’avais trouvé la magie amusante dès lors que j’avais appris mon premier sort avec ma baguette. Cette sensation de savoir qu’une infinité de possibilités s’ouvrait à soi… Cette impression de pouvoir tout faire… Cette envie de tester tout et n’importe quoi… Bref, j’avais été élève moi aussi. Je savais donc très bien que malgré les avertissements des professeurs dès les premiers cours, la dangerosité constante de la magie était oubliée très vite. Il était très facile de se dire que seule la magie noire était létale et que si on ne s’en approchait pas, on ne risquait rien. Or, il n’en était rien. La magie restait risquée quoiqu’il puisse arriver. Sans prendre en compte les intentions des gens, il suffisait d’une faute d’attention avec un Sortilège de Découpe – jugé inoffensif au premier abord – pour se retrouver avec un accident potentiellement mortel. Idem pour le Sortilège de Lévitation, si l’objet qui lévitait tombait sur la tête de quelqu’un, etc… Le temps étant un critère majeur en magie, j’avais tout intérêt à insister avec eux sur ce point. Tapant une nouvelle fois dans mes mains afin d’attirer leur attention, je leur proposai :

« Prêts à mettre vos solutions à l’épreuve ? – un petit sourire aux lèvres, je poursuivis – Si vous voulez bien, agrandissez vos tasses avec un Amplificatum, et rajouter de l’eau par-dessus celle que vous avez déjà chauffé avec un Aguamenti. Si vos solutions fonctionnent bien, l’eau ajoutée devrait voir sa température augmenter à son tour d’ici quelques minutes. Si ça échoue, toute votre eau sera tiède. »

Est-ce que je savais au moins s’il savait conjurer de l’eau ? Nope. Tout portait même à croire que ce n’était pas le cas. Oui, Alec avait conjuré un sacré jet un peu plus tôt. Néanmoins, il n’avait eu aucun contrôle sur celui-ci. Quant à la jeune Potter, elle n’avait probablement jamais eu à conjurer quoique ce soit en classe. Qu’on se le dise clairement, la conjuration était la branche la plus complexe de la métamorphose. D’ailleurs, elle n’était pas enseignée avant la sixième année. On voyait la transformation, la disparition et le transfert bien avant. La disparition et le transfert s’étudiaient d’ailleurs en quatrième année seulement. M’enfin, les cursus étaient faits ainsi pour une question de sécurité et de complexité. Dès lors qu’ils comprenaient tous deux le principe et avec quelqu’un – moi – pour veiller au grain, ils devraient pouvoir y arriver. De plus, je leur demandais de conjurer de l’eau et pas une tasse. Ils étaient déjà capable de faire apparaître des flammes, et étaient plus familiers avec l’eau – qu’ils touchaient et buvaient depuis leur naissance – qu’avec quoi que ce soit d’autre. Je supposais donc qu’ils étaient capables d’y parvenir.

« En conjuration, le plus important est de concentrer toutes vos pensées sur ce que vous cherchez à conjurer. Visualisez bien toutes les caractéristiques de l’eau telles que vous la connaissez, et imaginez-la en train de s’écouler de votre baguette au moment de prononcer la formule, exactement comme si vous ouvriez un robinet. »

Il ne me restait plus qu’à les observer pour voir s’ils y parviendraient et si leurs solutions précédentes passeraient ce petit test ou non.

HRP:
 


.....................................................




Présentation | Liens | RPs | Volière

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin
✎ Parchemins : 298
✎ Date d'arrivée : 05/01/2017

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: 3ème année
✎ Profession: Etudiante
✎ Inventaire:
Jeu 10 Aoû - 17:48
Be creative



En voyant le léger sourire qu'affichait le bibliothécaire, Lily était fière d'elle. Aujourd'hui, elle avait accompli quelque chose. Ce n'était vraiment pas grand chose en soit, mais pour une fille de treize ans, cela ressemblait comme un grand pas en avant. Elle espérait qu'Alec s'en sortirait également. Pour être totalement honnête si elle était à sa place, elle serait complètement perdue. Elle essayait de réfléchir également dans sa tête à une solution, mais elle ne trouvait rien qui vaille. Le Serdaigle cherchait avec concentration un mot dans le dictionnaire que Grant lui avait donné. Rien ne semblait pouvoir le perturber. Un mouvement soudain lui fit comprendre qu'il avait peut-être trouvé. Et vu la fumée qui s'échappa de sa tasse, il avait probablement réussi.

« Bravo Alec, c'est trop bien ! Tu peux être fier de toi » s'exclama-t-elle, tout sourire.

Grant leur énonça ensuite deux grands principes à ne jamais oublier. Elle les nota intérieurement. Mais ce n'était pas encore terminé. Ce serait trop facile. Mettre leurs solutions à l'épreuve ? Elle n'était pas certaine de réussir cette fois. Si elle avait de bons souvenirs, le sortilège Aguamenti ne s'apprenait qu'en sixième année. Or, elle n'était encore qu'en troisième. Rien n'était impossible bien sûr, mais elle partait légèrement moins confiante pour cette étape. Elle pensa à son père, qui avait réussi à produire un patronus à son âge. Cela lui redonna du courage et de la force. S'il avait réussi un tel sort, elle devrait bien pouvoir être en mesure de produire un peu d'eau, non ?

Sa tasse étant toujours dans sa main, elle la déposa encore une fois sur le banc devant elle. « Amplificatum. » Elle n'eut aucun mal à lancer ce sortilège, l'ayant appris l'année d'avant, elle le maîtrisait sans trop de difficultés. Vint maintenant le moment délicat. Il ne fallait pas qu'elle se décourage avant, sinon ce serait perdu d'avance, elle le savait. Elle connaissait la formule, et avait déjà vu ses parents utiliser ce sort maintes et maintes fois. Elle pouvait le faire. « Aguamenti. » Rien. Elle souffla un bon coup pour évacuer un peu la pression qui s'était accumulée dans son corps. Elle se remit ensuite en position, baguette pointée vers la tasse devenue maintenant une très très grande tasse. Elle repensa un peu à son père et re prononça la formule le plus distinctement qu'elle le put. Et là, un jet d'eau extrêmement fin, mais un jet d'eau quand même, jaillit de sa baguette. Soulagée, elle regarda Alec et Grant simultanément, souriant à pleines dents. Lily n'avait jamais été du genre à cacher sa joie, ce n'était certainement pas maintenant qu'elle allait commencer. Maintenant restait à savoir : est-ce que l'eau était toujours aussi chaude ? Il n'y avait qu'une seule manière de le découvrir. Elle trempa le bout d'un doigt dans l'eau. C'était difficile à dire... l'eau n'était pas spécialement tiède, en tout cas elle pouvait toujours sentir la chaleur. « Je... je crois que j'ai réussi. »

HRP:
 
lumos maxima

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Be creative ♦ ft Alec Welling
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» alec ▲ the show must go on.
» Un point sur les émotions [PV Alec Lockheart]
» Alec Volturi ► "Sister, they send you out for one and you bring back two... and a half. Such a clever girl."
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]
» POULET FARCI AU POP-CORN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia  :: Poudlard :: 1er Étage-
Sauter vers: