La gazette du sorcier - édition du 15 Décembre 2018



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia
Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia Nous sommes en l'année 2019 Le ministère a été attaqué
– un étudiant est mort à Halloween Les néo mangemort sont de retour – L'ordre va t il se
reformer ? Contexte disponible ici-même.

Vous pouvez trouver la liste des personnages prédéfinis ici et les scénarios des membres ici
La liste des avatars utilisés ici.La liste des noms et prénoms ici.

Mais pour ceux qui sont encore plus studieux vous trouverez le planning des cours pour les élèves et ici
celui des professeurs.

Vous voulez une capacité spéciale pour vos personnages ? La demande et les détails c'est par .

Au vu d'un bon nombre de sang-pur, ceux-ci sont à présent limités (Scénario/prédéfinis) sous couvert d'acceptation
du STAFF. Pour en savoir plus, lisez ce sujet.

Poudlard recrute non seulement du personnel, mais nous sommes également à la recherche d'adultes en dehors du forum, sympathisant de l'ordre ou néo-mangemorts. N'hésitez plus à nous rejoindre.

 :: Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia :: La Volière :: Les Annonces :: La Gazette du sorcier Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La gazette du sorcier - édition du 15 Décembre 2018

avatar
✎ Parchemins : 142
✎ Date d'arrivée : 09/04/2016
Mar 31 Jan - 18:12
HRP:
 




La Gazette du Sorcier
LONDRES, ÉDITION DU 15 DÉCEMBRE 2018


L’horoscope du mois de décembre ! Partie I

Verseau : mois positif

Vie sociale : Uranus sera dans votre lignée ce mois-ci. C'est le moment de prendre les grandes décisions et d'arrêter de douter. La chance est de votre côté, pensez à réaliser vos rêves, cela vous réussira. Côté amour tout se déroulera pour le mieux. Célibataires vous allez faire une rencontre qui changera votre vie, en couple, vous serez celle ou celui qui tiendra la baguette.
Travail : Vos décisions seront couronnées de succès. N'hésitez pas à partager vos idées, elles seront brillamment mises en place. Vous serez particulièrement chanceux si vous êtes dans la médicomagie. Pas de complications en perspective.
Magie : Les sorts de guérisons seront particulièrement efficaces
Santé : Excellente
Objet totem du mois : Un coquillage musical

Poisson : mois stable

Vie sociale : Ce mois se poursuivra dans la continuité du dernier. Les maladresses seront au rendez-vous, entraînez-vous au « reparo », vous risquez de briser des choses. C'est le bon moment pour se détendre si vous partez en cure magique. En revanche, évitez les endroits trop chauds. Côté amour, le mois sera routinier. Célibataires, pensez à vous amuser !
Travail : Ne vous occupez pas du travail des autres, concentrez-vous sur le vôtre parce qu'il n'est pas au mieux de sa forme.
Magie : Les sortilèges seront réussis, mais évitez de mettre votre nez dans un chaudron
Santé : Attention au risque de gastro gerbante
Objet totem du mois : Un ours en peluche

Bélier : mois stable

Vie sociale : Le mois sera assez chanceux pour les ascendants Sagittaire. Attention toutefois aux ascendants Poissons. Votre élément contraire pourrait vous jouer des tours. Ne vous approchez pas du monde moldu, cela pourrait porter à tort à votre côté impulsif. Faites attention, la voie 9 ¾ pourrait rester fermée à trop vouloir foncer dedans. Privilégiez les détours, c'est plus sûr.
Travail : Essayez le tact et la diplomatie. Évitez de trop accaparer l'attention de votre patron ou de votre collègue si vous ne voulez pas recevoir un confringo.
Magie : Soyez vigilants devant les sorts offensifs
Santé : Risque de bleus
Objet totem du mois : Une cape anti-choc

Taureau : mois négatif

Vie sociale : Un conseil, ne sortez pas de chez vous et restez dans un cocon. Ce mois sera désagréable pour les taureaux. Le bruit et le chahut seront au rendez-vous. Vous risquez une invasion de scroutt à pétard dans votre jardin et les sorciers ne seront pas tendres avec vous. Les cris retentiront dans le ciel de Venus. Ne cherchez surtout pas l'amour, ni le réconfort auprès de vos proches. Venus n'est ni affective, ni attachante alors prenez garde.
Travail : Si d'ordinaire jouer de vos charmes fonctionnait, ce ne sera pas le cas ce mois-ci. Ne prenez pas de décisions et ne vous faites pas voir. Mettez une cape d'invisibilité si vous pouvez et essayez de retenir votre respiration.
Magie : Gare aux sorts de métamorphose
Santé : Déprime certaine
Objet totem du mois : Un coussin aux plumes de phénix

Gémeau : mois stable

Vie sociale : La routine s'installe dans votre quotidien, faites attention. Le mois ne sera ni pire, ni mieux que le dernier. Le temps sera aussi ennuyeux qu'un concert de Celestina Moldubec. Gardez-vous loin des portoloins de peur de vous retrouver dans un endroit où vous ne voulez pas être, mais votre baguette sera conciliante avec vous. Célibataires, vous ne ferez aucune rencontre. En couple, essayez de pimenter un peu votre quotidien à coup de Whisky Pur-Feu.
Travail : Rien à signaler.
Magie : C'est le bon moment pour vous entraîner aux sortilèges
Santé : L'ennui vous gagnera
Objet totem du mois : Votre baguette

Cancer : mois positif

Vie sociale : C'est le moment de tenter de voler à dos d'hippogriffe ! Toutes décisions seront récompensées et la Lune brille de mille feux dans votre mois. Inutile d'élever la voix, votre douceur fera le reste. Tous seront à vos pieds. Célibataires, les soirées romantiques organisées seront une réussite. En couple, c'est le moment de fêter un futur heureux événement. Félicitations !
Travail : A coup de sous-entendus, vous réussirez à obtenir ce que vous voulez, sans avoir recours à quelques maléfices.
Magie : Les maléfices seront brillants ce mois-ci
Santé : Excellente
Objet totem du mois : Une plume de paon

Anastasia Willow



La coupe du Monde continue !

Le magnifique stade est plein à craquer à chaque match. (© photographe de la Gazette)


Cela fait un mois que la coupe du monde a commencé, les équipes du Royaume-Uni défendent toujours fièrement leurs couleurs  malgré des blessures. Nous vous avions parlé de l'équipe d'Ouganda qui affronterait l'Irlande.  Le score fut serré de bout en bout mais l'attrapeur de la première équipe arracha la victoire expédiant son équipe face au Japon qui était parvenu à se défaire de l'équipe des USA sur le score de 240-200... Ceux-ci ont d'ailleurs poursuivent leur compétition sans faute, la demie-finale en effet leur ouvre ses portes après leur succès face à l'Irlande 250-230 et ce malgré le fait que l'attrapeur adverse ne se soit pas emparé du vif d'or.

L’équipe du Japon affrontera l'équipe de Grèce ; elle a réussi à se défaire sans aucune difficulté respectivement de l'équipe de la Bulgarie et du Nigéria. La compétition de cette année voit l'essor de nouvelles équipes, pour le plaisir du sport.

Dans le second tableau, les scores sont un peu plus serrés hormis pour la Nouvelle Zelande qui a écrasé oui, littéralement écrasé la vaillante équipe d'Inde... par un 310 à 150 : non satisfait d'avoir mené le match de bout en bout leur attrapeur s'est emparé du vif d'or. Leur réputation de véritables guerriers les précède et se confirme.

L'Ecosse et le Pays de Galles de leur côté se sont affrontés à l'issue d'un match long ; une fois encore l'équipe se saisissant du vif d'or n'est pas celle victorieuse à la fin, preuve en est sur ce match où l'attrapeur gallois malgré sa détermination n'a pu offrir la victoire à son équipe, les poursuiveurs écossais étaient bien trop en forme pour garantir un succès à l'équipe adverse.

Vous l'aurez donc compris nous sommes aux portes des demies finales. D'un côté Ecosse Nouvelle Zélande de l'autre côté Japon Grèce... des demies finales inattendues ; les places se vendent au marché noir, on voit des aurors patrouiller dans ce sens. La sécurité se renforce. Les stades sont pleins à craquer et nul ne doute que les prochaines semaines vont encore prouver l'engouement du monde magique pour ce sport !

Ginevra Potter

L’horoscope du mois de décembre ! Partie II

Lion : mois négatif

Vie sociale : Horreur et damnation. La lune poursuivra dans la continuité du mois précédent, éclipsant votre soleil. Ce mois sera froid et peu engageant. Le dragon qui sommeille en vous sera totalement bridé par les êtres de l'eau, ne vous approchez donc pas des lacs. Ce n'est pas le moment pour apprendre à nager. Prenez garde à la jalousie, c'est le mois des revanches. Si votre orgueil a causé du tort aux autres par le passé, ils vous le rappelleront. N'acceptez pas la nourriture ne provenant pas de chez vous.
Travail : Vous vous noyez sous la charge de votre travail et ne parviendrez pas à y voir la fin. Vous devrez également assumer la charge des autres.
Magie : Inutile de jeter des sorts de protection, ils ne fonctionneront pas. Serrez les dents jusqu'au mois prochain.
Santé : Maladresse en perspective
Objet totem du mois : Une lotion cicatrisante

Vierge : mois positif

Vie sociale : Votre but dans la vie sera atteint ce mois-ci. Toute votre réflexion a fini par arriver à terme et vous serez le plus heureux des sorciers. Félicitations à vous, vous êtes le signe du mois !
Travail : Tout est parfait. Profitez-en pour aller où vous voulez aller. Vous serez plus féroce qu'un dragon.
Magie : Votre baguette ne vous fera défaut sur rien
Santé : Excellente
Objet totem du mois : Un portoloin, prenez des vacances !


Balance : mois stable

Vie sociale : Ce mois vous ouvrira quelques portes de votre vie qui ne nécessiteront pas d'alohomora. Profitez-en, mais gardez prudence car quelques-unes d'entre elles ne doivent pas s'ouvrir de suite. Ne soyez pas trop gourmand. Célibataires, vous pourriez rencontrer quelqu'un. Ouvrez l’œil, mais ne sautez pas sur n'importe qui, de peur de subir un sort de glu perpétuelle avec la mauvaise personne. En couple, vous ne serez pas le dominant ce mois-ci. Évitez les conflits, baissez la tête et laissez l'autre porter la baguette.
Travail : Vos efforts seront récompensés, mais attendez le bon moment avant de partager votre avis avec votre patron. Guettez les bons signes, vos cours de divination pourront vous servir.
Magie : La divination est à l'honneur, buvez beaucoup de thé.
Santé : Prenez garde aux rétentions d'urines, allez régulièrement aux toilettes.
Objet totem : Une tasse à thé

Scorpion : mois négatif

Vie sociale : Vous êtes pire qu'un dragon en rut lâché parmi des dizaines de mâles devant leurs femelles. Contenez-vous ! Votre agressivité vous jouera des mauvais tours et vous détruirez tout sur votre passage. Attention à votre argent, vous risquez de tout dilapider. Célibataires vous ne trouverez personne en étant aussi aimable qu'un chaudron percé et en couple, prenez garde aux ruptures. Cela peut exploser de façon aussi inattendue qu'un scroutt à pétard !
Travail : Vous risquez de tout envoyer balader, faites attention à votre comportement. Si vous travaillez avec les animaux, il y aura des dégâts. Tenez-vous loin d'eux.
Magie : Catastrophique pour les maléfices. Si vous ne tenez pas à cracher des limaces, soyez prudent.
Santé : Attention aux morsures
Objet totem du mois : Un canalisateur d'énergie.

Sagittaire : mois positif

Vie sociale : C'est le bon mois pour tout plaquer et transplaner en vacances. Personne ne vous en tiendra rigueur. C'est le bon mois pour alimenter votre élément au soleil. Les Maldives sont l'endroit idéal, le temps est au beau fixe. Célibataires, vous aurez de quoi vous occuper, et, en couple, soirées torrides en perspective alors... partez en vacances !
Travail : Vous mettez le feu au plancher. Très bons mois pour les Aurors.
Magie : Maléfices d'attaque ultra efficaces.
Santé : Gare aux brûlures.
Objet totem du mois : Un maillot de bain

Capricorne : mois stable

Vie sociale : Vous terminerez l'année et la commencerez sans éclat. Votre année risque d'être platonique à pleurer mais, ne vous inquiétez pas, votre tour viendra. Buvez du thé aux feuilles de mandragore, cela pourrait se révéler bénéfique pour votre moral. Prenez le temps aussi de profiter de cette période d’accalmie.
Travail : Si vous êtes professeur, faites attention aux farces de vos élèves mais certains d'entre eux pourraient vous surprendre dans le bon sens.
Magie : Bon mois pour les potions, surtout les potions de méditation.
Santé : Quelques migraines
Objet totem du mois : Un bon livre

Anastasia Willow
Page 1
© Méphi.






La Gazette du Sorcier
LONDRES, ÉDITION DU 15 DÉCEMBRE 2018


La cabane hurlante, à nouveau hantée ?

Dans la journée du vendredi vingt-cinq novembre, plusieurs habitants nous ont rapportés avoir aperçu des faits étranges aux alentours de la cabane hurlante à Pré-au-Lard ; rumeurs ou vérités ? Nos journalistes ont enquêté sur place et nous vous livrons leurs conclusions.

Dans les faits, d’après les habitants de Pré-au-Lard, la cabane se serait rapidement mise à trembler et des explosions se seraient fait entendre aux alentours de dix-huit heure, assez fortement pour inquiéter les habitants du village. « Il y a souvent du bruit, nous raconte la gérante d’une échoppe, les jeunes aiment s’y amuser mais là c’était différent, c’était plus fort et ça semblait beaucoup plus dangereux ». Cela fait des années que certains villageois réclament la destruction pure et simple de cette cabane hurlante et cet événement ne va en tout cas pas les pousser à changer d’avis. L’un d'eux nous a confié qu’il s’agissait d’une « bonne excuse ». Pourtant, la cabane hurlante, plus qu’une tradition, est une véritable attraction touristique pour ce petit village. Réputée comme étant la maison la plus hantée de Grande-Bretagne et laissée à l’abandon depuis plus d’un siècle, la cabane hurlante est aussi un lieu parfait pour faire peur à ses proches alors, pour une autre partie du village, ce ne sont que des passants qui ont voulu faire une blague à leurs amis. « La cabane hurlante dangereuse ? Non mais franchement, vous croyez à tout vous les journalistes… d’accord, il y a eu un boum d’une puissance étonnante mais ce n’est rien d’autre qu’un canular ! C’est un lieu parfait pour faire des expériences tordues c’est tout ! » Pas de quoi s’inquiéter donc, d’après cet habitant qui réside à Pré-au-Lard depuis une dizaine d’année. Visiblement, les avis sont partagés et deux clans semblent se former : ceux qui croient sérieusement à la présence d’une menace et ceux qui pensent qu’il s’agit d’une simple expérience qui a mal tourné.

Toutefois, aux alentours de la cabane hurlante, on ne remarque aucune transformation. Certains prétendent qu’une légère odeur de fumée est encore sensible mais il est impossible de dire avec certitude s’il s’agit d’un effet dû à la magie ou à un simple feu de camp.

Une chose ressort pourtant, personne ne semble nier l’apparition de ces mystérieuses explosions ; était-ce exceptionnel ou cela va-t-il se reproduire ? Personne ne le sait, nous restons à l'affût en espérant tout de même qu’il ne s’agit que d’un événement externe, d’une mauvaise blague et que les habitants puissent dormir en paix sans crainte d’être soudainement réveillés par des explosions.
Patrick Orson



L’enlèvement de James Austin : que s’est-il passé ?

Monsieur Austin avant son enlèvement. (© photographe de la Gazette)


Ce 10 décembre, monsieur Malefoy a retrouvé James Austin, un homme porté disparu depuis le mois de novembre, dans une ruelle près du Ministère de la Magie. Cet ancien Auror devenu professeur de défense contre les forces du Mal depuis 2016 avait démissionné au mois de septembre sans donner de raison pour disparaître totalement de la surface du pays le mois dernier. Ses anciennes relations se posaient beaucoup de questions quant à son devenir et sa famille était morte d’inquiétude. C’est donc avec une grande surprise que nous apprenons aujourd’hui que l’homme de 40 ans a été retenu captif jusqu’à il y a quelques jours !

L’ancien Auror a passé un check up complet à l’hôpital de St-Mangouste et nous n’avons malheureusement pas accès à toutes les informations, cependant l’équipe en charge du dossier a bien voulu répondre à quelques questions. “Monsieur Austin a été enlevé et torturé, mais nous ne savons pas encore par qui. Sa vie n’est pas en danger et c’est tout ce que vous devez chercher à savoir !” Si les forces de l’ordre ne souhaitent pas avoir de journaliste dans les pattes, il est clair que beaucoup de théories circulent déjà à l’heure actuelle sur les responsables de l’enlèvement de monsieur Austin. Peut-on rapprocher cet acte au mouvement grandissant des néo-mangemorts ? Probablement.
Nous avons eu l’occasion d’adresser un courrier à la victime et ce dernier nous a répondu poliment. “Je ne me souviens de rien concernant ma captivité et ce que j'ai subi même si j'en ai encore quelques séquelles physiques. J'étais en train de porter assistance à ma famille sur le Chemin de Traverse quand le hasard a fait que j'ai entendu une rumeur sur une réunion suspecte. Le jour J je m’y suis rendu seul. A partir de là, c'est le trou noir. Je ne me souviens plus de l’heure ni de la date ou du lieu.
Monsieur Austin semble très touché par le fait de ne plus rien se souvenir. Nous connaissons tous les effets d’un Oubliette. Il est très probable qu’il ne puisse se rappeler de rien, sauf s’il autorise un Legilimens à entrer dans son esprit pour y découvrir ce que le sortilège bloque. Cet acte n’est cependant pas sans conséquence, les Aurors devront certainement faire sans les souvenirs de la victime. Il n’est pas encore question de patrouilles dans les villes sorcières, mais si d’autres enlèvements surviennent, la surveillance risque d’être accrue.

Que va faire monsieur Austin à présent ? Nous lui avons posé la question. “Pour le moment, je sors encore peu de chez moi. Donc déjà retrouver une vie digne de ce nom petit à petit et un métier car je suis sans emploi depuis ma démission de Poudlard. Et concernant mes souvenirs hélas, je ne pense pas les retrouver mais heureusement pour moi, ils ne concernent pas ma vie privée.” Nous supposons que monsieur Austin va vouloir profiter de sa famille avant de se consacrer à ses projets professionnels. Peut-être rejoindra-t-il de nouveau les rangs des Aurors ?

Barnabas Cuffe

Gustav Joyrte enfin derrière les barreaux !

Cet après-midi, le verdict tant attendu a été prononcé. Gustav Joyrte a été rendu coupable de ses trente-cinq assassinats, faisant de lui le serial killer le plus meurtrier depuis les années 1980. Après avoir fui l’Allemagne, son pays natal, cet homme de 42 ans a vécu dans le Londres moldu pendant plus de vingt-quatre ans. Pendant toutes ces années, il a totalisé trente-cinq victimes sans que jamais la police moldue ou nos tireurs d’élite ne puissent retrouver sa trace. Sans enfant, femme ou famille, il vivait en reclus parmi les non-magiques dans le quartier de Norbury, n’utilisant la magie que pour commettre ses crimes atroces.

C’est peut-être la première fois que vous entendez son nom. Gustav Joyrte ne s’attaquait en fait qu’aux femmes moldues, blondes, élancées et aux yeux verts. Il les enlevait à l’aide la magie et les retenait prisonnières pendant plusieurs jours avant de les laisser mortes sur un trottoir.
Ses victimes recevaient toutes le même traitement. En effet, les experts de Scotland Yard (la police moldue) ont pu reconstituer avec exactitude ses méthodes. En premier lieu, l’homme les attachait dans sa cave, là où il possédait une salle spécifique à ses méfaits. Il leur rasait la tête - les détectives pensent qu’il les faisait disparaître dans sa cheminée - puis leur lançait de multiples sorts de découpe avant de les vider lentement de leur sang. Ce procédé pouvait, selon les experts, durer jusqu’à 3 jours car il ne sectionnait pas les endroits vitaux. Pendant ce temps il gravait dans la chair de leur ventre l’inscription “I am not a monster”. Puis, lorsqu’elles perdaient la vie, il leur cousait les paupières.
La police les retrouvait nues sur un trottoir, mais aucun signe d’agression sexuelle n’a été noté.

Gustav Joyrte aurait pu continuer très longtemps s’il n’avait pas fait une erreur. Sa dernière victime, miss Anna Holdes, n’était pas une moldue, mais une sorcière. Elle a réussi à se libérer et à assommer son agresseur alors qu’il allait commencer à l'entailler. C’est une femme paniquée, angoissée et morte de peur qu’a trouvé monsieur Malefoy dans une rue proche du domicile du criminel.
Ce dernier a agi très rapidement et a mis mademoiselle Holdes sous protection avant d’entamer les procédures pour que monsieur Joyrte soit retrouvé, convoqué et jugé. Grâce à sa rapidité d’action, le meurtrier n’a pas eu le temps de vider son appartement.
Les recherches et les fouilles ont révélé que l’homme est né de moldu et qu’il a été maltraité par sa mère durant son enfance. Cette dernière le nommant “monstre”, on peut maintenant comprendre pourquoi il gravait la phrase “I am not a monster” sur ses victimes. De plus, par le biais d’une photo, les tireurs d’élite ont identifié la mère du suspect. Une femme blonde, élancée et aux yeux verts. En effectuant des recherches en Allemagne, nos experts ont appris que cette femme a été tuée il y a presque vingt-sept ans, ce qui coïnciderait avec la venue de Gustav Joyrte en Angleterre.

Pendant ces dernières semaines, nos forces de l’ordre ont collaboré avec la police moldue afin de retrouver cet homme dangereux. Hier, il a été aperçu dans un pub à Twickenham et il a rapidement été appréhendé.

Le procès a été effectué le lendemain et le suspect a été interrogé sous veritaserum par monsieur Malefoy au vu des preuves accablantes qui étaient présentes à son domicile. Il a rapidement tout avoué et va passer le restant de ses jours en prison.
Monsieur Gustav Joyrte possédait une immense fortune et même si la provenance est plus que douteuse, celle-ci sera utilisée pour verser une compensation financière aux familles moldues de toutes les victimes, à la demande de Miss Holdes et de son avocat, monsieur Malefoy. Une demande qui a largement été approuvée par le système judiciaire sorcier.

Nous souhaitons à miss Holdes un bon rétablissement et félicitons monsieur Malefoy pour son travail remarquable ainsi que nos forces de l’ordre qui ont su agir avec rapidité.
William Ash
Page 2
© Méphi.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✎ Parchemins : 142
✎ Date d'arrivée : 09/04/2016
Mar 31 Jan - 18:12



La Gazette du Sorcier
LONDRES, ÉDITION DU 15 DÉCEMBRE 2018


Le Quodpot (kézako ?)

C'est alors que je me trouvais aux Etats-Unis que j'entendis parler de Quodpot dans les travées des supporters. Dans un premier temps j'ai cru qu'il s'agissait de leur jargon. Mais les paroles se répétaient incessantes aussi j'ai décidé d'enquêter sur place, comme si je n'avais pas assez à faire avec cette coupe du monde, mais vous me connaissez ! Ginevra mène l'enquête quand elle est curieuse.

Me présentant vers un des supporters je lui ai posé la question « Excusez-moi vous pouvez me parler un peu plus du Quodpot ? ». Ses explications claires m'ont poussée à investiguer et la suite sont les résultats de mes recherches et enquête sur place.

Il s'agit d'une variante du Quidditch ; tout comme lui, le jeu se déroule sur un balai volant, jusque-là rien ne change vous me direz. La seule chose qui change c'est les balles. Il y en a qu'une seule : le Quod. C'est une balle explosive qui doit être placée dans le pot pour marquer des points. Par contre, le joueur qui se trouve en possession de la balle quand elle explose doit quitter le terrain ! Moi personnellement je préfère quand même le quidditch... au moins on peut tenter d'éviter le cognard....

Je sais ce que vous vous dites à ce moment précis de mon article « Mais ils sont fous ces américains ! Pourquoi inventer cela ? ». Les origines de ce jeu se trouvent au 18ème siècle où un homme, Abraham Bondupois, a voulu ramener le souafle pour faire découvrir le Quidditch aux américains. Malheureusement, le souafle est entré en contact avec sa baguette rendant cette balle neutre explosive.

Voila le pourquoi du comment, Quodpot, alternative du Quidditch... prions pour que nos chers chérubins de Poudlard n'aient pas la bonne idée d'ensorceler le souafle....

Ginevra Potter



La vérité rétablie

Le couple Potter heureux dans leur cocon familial. (© photographe de la Gazette)


Je  vous avais parlé lors du dernier article d'une situation qui me paraissait quelque peu tendue entre les deux époux Potter. Pris sur le fait d'une dispute, des allers-retours nombreux, surprenant même entre Poudlard et le ministère pour monsieur Potter et un éloignement de Ginevra Potter.

Après une enquête approfondie, il s'avère que ces doutes n'étaient pas fondés puisque Ginevra Potter, ma consoeur, est bel et bien sur l'événement mondial, preuve en est des articles paraissant sous son nom dans ce même journal.
Pour ce qui est de Harry Potter, celui-ci est inquiet de la santé du Ministre et des récents événements de Poudlard, des réunions en petit comité seraient vraisemblablement organisées.

La querelle à laquelle nous avons assisté correspondrait uniquement à ces querelles que chaque couple vit dans leurs relations amoureuses.
Il aurait bien été dommage que le couple phare du monde magique soit bancal... souhaitons longue vie à Ginevra et Harry Potter !
Rita Skeeter

Make Love, Not Horcruxes : le phénomène bientôt en concert à Londres et à Pré-au-Lard.

Un fond de rock, des paroles rythmées qui restent en tête… vous n’avez pas pu passer à côté du phénomène Make Love, Not Horcruxes ! Né il y a cinq ans dans la campagne anglaise, ce groupe de jeunes sorciers talentueux à peine sortis de Poudlard n’a pas tardé à enflammer les foules. Bonne nouvelle, ils reviennent pour deux concerts exceptionnels.

Retour sur une carrière fulgurante.
En 2013, leurs premiers morceaux ont rapidement fait le tour de Grande-Bretagne. Quelques mois seulement après leurs débuts, il n’y avait pas une ville sorcière où l’on ne parlait pas d’eux. Certains morceaux comme If I were a niffler se sont même exportés jusqu’aux Etats-Unis. Leurs musiques résonnent toute la journée dans les couloirs d’Ilvermorny. L’année dernière, ils se sont même produits dans cette célèbre école de magie américaine, déchaînant les passions des jeunes adolescents ; une première pour un groupe de musique anglaise du vingt-et-unième siècle. Il faut dire qu’il est difficile de résister au charisme de Mark et à la voix enchanteresse de Caitlyn, les leaders du groupe dont le nombre d’admirateurs ne cesse de grandir.

Si, l’année dernière, certaines rumeurs parlaient d’une possible séparation du groupe, ils nous ont prouvé le contraire en nous offrant de nouvelles chansons plus folles et plus entraînantes que jamais. Les tonalités rock sont toujours présentes mais cette fois on peut noter l’ajout de sons pop qui dynamisent les différentes chansons pour le plus grand plaisir de leurs fans qui, déjà, sifflotent les différents airs dans la rue. C’est un nouveau succès.  Chez les jeunes, il s’agit d’un véritable phénomène de société. Make Love, Not Horcruxes remet la musique sorcière à l’honneur et ça fait du bien ! On aime tout particulièrement le solo du guitariste, petit bonus qui ne laisse pas indifférent et qui a su conquérir toute la rédaction.

Ils nous font le plaisir de nous laisser annoncer les prochaines dates de leurs concerts alors, à vos agendas, car ils seront présents à Londres le week-end du 12 janvier et à Pré-au-Lard le week-end du 19. Dépêchez-vous, il n’y aura pas de places pour tout le monde… Les tickets sont en vente via la gazette du sorcier, n’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations !
Dalila Stryker
Page 3
© Méphi.








La Gazette du Sorcier
LONDRES, ÉDITION DU 15 DÉCEMBRE 2018


Zoom sur : Gaichiffon.

Les soldes et la nouvelle collection ne vont pas tarder à sortir début janvier, raison pour laquelle notre envoyée spéciale, Anaëlle Delacroix a été envoyée sur les lieux pour une interview exclusive des deux gérantes de Gaichiffon, Audrey Weasley et Angelina Weasley connues aujourd'hui dans le monde entier pour leurs créations hors du commun. Arrivée sur les lieux, elle a été accueillie à bras ouverts, mais sans attendre plus longtemps, voici l'interview exclusive qu'elle a menée pour vous.

Anaelle D : Bonjour à toutes les deux Mesdames. Je tiens à vous remercier en premier lieu d'avoir accepté cette interview de la Gazette du Sorcier. Par ailleurs, c'est un honneur pour moi de vous rencontrer enfin, car oui il s'agit bien de la toute première fois que je vous vois en personne. On raconte tellement de chose sur vous et sur vos exploits !

Audrey : Ce n'est rien voyons, nous avons accepté cette interview car cela nous faisait plaisir.

Angelina : Nous sommes également ravies de vous rencontrer Mademoiselle Delacroix. (elle sourit) Vous savez, il ne faut pas toujours écouter ce que l'on dit sur nous, nous ne sommes pas si exceptionnelles que ça. Nous sommes comme tout le monde après tout, des êtres humains.

Anaelle D : Vous dites là de très belles choses, Madame Weasley. Cependant, je me tiens vraiment à ce que j'ai vu et non lu ou encore entendu. Commençons voulez-vous ? Êtes-vous prêtes pour cette interview ?

Audrey et Angelina en cœur : Oui !

Anaelle D : Tout d'abord, pourriez-vous me parler un peu de votre boutique ?

Audrey : Gaichiffon est une très ancienne boutique. Nous l'avons toutes les deux repris il y a dix ans, car tout n'avions pas souhaité la voire couler. Vous n’étiez pas sans savoir que l'ancien propriétaire est décédé et qu'il n'a malheureusement laissé derrière lui aucun héritier.

Angelina : Pour tout vous dire, nous ignorons totalement quand elle a été ouverte, cependant nous savons d'une source sûre, qu'elle était bien présente et ce, bien avant que l'on soit toutes les deux nées. Voyez-vous, j'ai toujours voulu m'orienter vers la vente et la confection de vêtements, j'ai donc sauté sur l'occasion pour réaliser mon rêve et j'ai entraîné Audrey, ma belle-soeur dans cette merveilleuse aventure.

Audrey : Je ne le regrette d'ailleurs pas. Je sors d'une carrière au ministère, cela m'a permis de changer de métier et de découvrir de nouvelles choses. Jamais je ne remercierai autant Angelina pour tout ce qu'elle a fait. Depuis quelques temps, nous essayons de varier nos créations et de l'ouvrir aux enfants, c'est d'ailleurs bien pour cela que nous avons ouvert plusieurs succursales un peu partout dans le monde. Nous essayons de varier pour que justement nous arrivions à attirer un plus gros public.

Anaelle D : Je vois. Vous n'êtes pas sans savoir que les fêtes arrivent, que les soldes approchent et que la nouvelle collection ne va pas tarder à sortir. Auriez-vous quelques informations à nous communiquer à ce sujet ?

Angelina : La boutique est particulièrement agitée ces temps-ci. À l'approche des fêtes de Noël, nous avons de multiples clients qui viennent pour acheter des robes de soirée, des costumes et même des déguisements. Nous sommes un peu sur les nerfs et particulièrement stressées. Cependant, on tient le coup.

Audrey : Concernant la nouvelle collection, on ne peut malheureusement rien vous dire ! Où serait la surprise après tout le jour J ?

Anaelle D : Je vous souhaite bon courage pour les fêtes, et j'avoue être un peu déçue de ne rien savoir vis-à-vis de cette nouvelle collection. Cependant, je vous fais confiance, car je sais que vous allez nous éblouir à coup sûr et ce comme d'habitude ! Auriez-vous des conseils à nous prodiguer en vu de l'approche du bal de Poudlard et du bal se déroulant au Ministère de la Magie ?

Audrey : La robe pour les demoiselles et les costumes pour les damoiseaux sont de mises. Mais un petit conseil : prenez non seulement une robe ou un costume qui vous met en valeur, mais assurez-vous d'être à l'aise à l'intérieur.

Angelina : Je conseillerai personnellement une belle robe à paillettes pour les jeunes filles et de porter un peu de couleur pour les jeunes garçons.

Anaelle D : Je devrais alors peut-être innover, je tenterai de porter une belle robe à paillettes pour le bal du ministère ! Bien, je vous remercie pour tout mesdemoiselles, je vais vous laisser, j'ai tout ce dont j'avais besoin pour rédiger mon article, cependant, auriez-vous une dernière chose à ajouter pour nos lecteurs ?

Audrey : Ne mangez pas trop si vous voulez rentrer dans vos tenues d'école et de tous les jours lorsque les fêtes seront terminées !

Angelina : Mais non, ne l'écoutez pas. Profitez-en un maximum !

Audrey et Angelina : A très vite dans notre boutique, vous allez être particulièrement surpris de cette nouvelle collection !

Anaelle Delacroix



Cassius Owell se confie.

Monsieur le Ministre devant la cheminée pendant notre entretien. (© photographe de la Gazette)


Vous avez été nombreux chers lecteurs, chères lectrices, à nous demander des nouvelles de notre ministre ainsi que des détails concernant l’article de notre collègue Rita Skeeter. Afin de vous satisfaire du mieux que nous le pouvons, nous avons pris rendez-vous avec Monsieur Owell qui a accepté notre requête à condition d’avoir la présence de sa femme au moment de l’interview.
Nous lui avons donc posé des questions, dans son bureau, sous le regard inquisiteur de son épouse qui n’a, de toute évidence, pas apprécié les insinuations de notre collègue quant à la relation qu’entretiennent Monsieur Potter et Monsieur Owell.


Anaëlle Delacroix : Bonjour Monsieur le Ministre, nous sommes ravis de voir que vous semblez être bien rétabli après l'attaque que vous avez subie. Je tiens à vous remercier de nous avoir accueilli alors que vous avez sans aucun doute un emploi du temps très chargé, entre ces dernières attaques, la réception de Noël qui arrive et vos échanges avec Monsieur Potter.  
Son épouse lève un sourcil réprobateur, nous signifiant son mécontentement.
Cassius Owell : Evidemment, mon séjour à l’hôpital, suite à l’attaque qui a été portée contre moi,  a entraîné une accumulation de travail, des dossiers et des affaires à traiter et comme vous l’avez dit, les événements actuels et la réception de Noël demandent beaucoup de mon temps. Mon épouse ne m’a pas laissé travailler durant ma convalescence.

Anaëlle Delacroix : Vous avez une épouse très dévouée, sans nul doute, monsieur le Ministre. Une si belle et brillante épouse ne pouvait rêver mieux que de vous avoir pour époux et de s’occuper de vous. Comment madame Owell a-t-elle prit les insinuations de madame Skeeter ?
Cassius Owell (son visage s’assombrit) : Je n’aime guère vos insinuations et sachez que mon épouse et moi-même n’avons pas apprécié les dires de Rita Skeeter. Je n’utiliserai pas mon pouvoir de ministre pour la faire licencier, mais elle ferait mieux de  cesser de suite de créer des histoires inventées de toute pièce, je n’en doute pas. Mon épouse était même prête à la poursuivre en justice pour diffamation, mais il est certain qu’une telle chose ne ferait que donner de l’eau à son moulin. Il semblerait que la précédente guerre ne lui ait pas donné de leçon.  

Anaëlle Delacroix : Donc, vous nous confirmez bien que Monsieur Potter et vous ne vous voyez que dans un cadre strictement professionnel afin de travailler à une contre-offensive face à la menace qui plane ?
Cassius Owell : Évidemment que cela l’est ! Et croyez-moi, Monsieur Potter aime autant sa femme que j’aime la mienne. Heureusement que ni mon épouse ni madame Potter ne portent de crédits à ce que raconte ce cafard à lunettes. Ma femme a pu obtenir cette fameuse photo après de nombreuses procédures, croyez-moi, cette photo est la photo de deux moldus entrant dans un love hotel et dont l'un d'eux n'a qu'une vague ressemblance avec Monsieur Potter.  

Anaëlle Delacroix : Nous sommes heureux de pouvoir rassurer nos lecteurs sur ce point. Du coup, je me permets d'utiliser le peu de temps qu'il nous reste pour vous poser quelques questions supplémentaires. Quels résultats ont donné vos entrevues avec monsieur Potter ? Avez-vous pris des décisions concernant ce problème de « néo-mangemorts » ? Avez-vous envisagé des actions précises ? Ou cela doit-il rester pour l’instant confidentiel ?
Cassius Owell : Pour le moment, monsieur Potter et moi-même avons décidé de garder nos décisions confidentielles ! Nous ne sommes pas encore sûrs de savoir ce que veut ce nouvel ennemi et nous ne savons encore moins de qui est composé ce nouveau groupe de mages noirs ni leur réel projet. Tout ce que nous pouvons vous dire, c’est que nous avons de nombreuses idées de plans d’action et de prévention. Mais vous pensez bien que nous n’en parlerons pas dans un journal lu de tous et toutes et encore moins avec des grattes-papiers qui se permettent d’insinuer des choses.
Tout ce que nous pouvons cependant dire, c’est que nos concitoyens ne doivent pas céder à la panique ni se soupçonner les uns les autres, autrement, c’est le chaos qui nous attend. Restez serein et restez proche des personnes qui vous sont chères. Protégez-les, protégez-vous mais ne faites rien d’irréversible !
Bien, le temps que je vous avais accordé est écoulé, je ne répondrai plus à aucune question.

Anaëlle Delacroix :  Bien, merci à vous monsieur le Ministre pour avoir donné un peu de votre temps surchargé.

Anaëlle Delacroix

Poudlard, scène de crime des amours interdits.

Nos enfants sont-ils toujours en sécurité ? C'est ce qui attirera notre attention et mènera notre enquête dans le château de nos souvenirs, de notre enfance, de notre innocence, qu'à présent certains professeurs semblent piétiner pour la génération actuelle ! Sentiments bafoués, cachés, amours interdits, les langues de Poudlard se délient.

D'après quelques témoignages, l'on prêterait une relation à Blaise Firlowel, le beau et jeune professeur de potion, que nous aurions toutes aimé avoir en cours mesdames, une silhouette de rêve. Si pour nous, femmes à présent, il est trop tard, le mythe se révèle et il semblerait que les jeunes filles actuelles peuvent espérer conquérir son cœur, le fantasme prof-élève n'est plus inaccessible !

Selon les dires, le professeur Firlowel donnerait des cours particuliers à l'élue de son cœur, lui témoignerait son amour en cours même. Un élève racontera :
'Il fait des doux sourires à la classe, davantage depuis un mois, plus tendre, il fait attention à ses habits et il rougit même quand on lui pose des questions sur sa vie intime.'

S'il ne s'agit pas là d'un comportement d'un amoureux transis, qu'est ce donc ? Le professeur est encore jeune, nous espérons qu'il attendra donc que la jeune fille de son cœur sorte de Poudlard pour nous donner l'exclusivité de leur histoire !

Si le professeur Firlowel aurait pu nous faire rêver, préparez-vous à halluciner à présent. Flint Fawley, actuel professeur de 'Défense contre les Forces du Mal', 37 ans, se débattrait davantage pour contenir sa flamme envers une jeune élève de Serdaigle, Queenie Nott, 15 ans, que contre des Forces Obscures. Le scandale est honteux et pourtant les témoignages fusent.

Des lettres émouvantes racontent :

'Elle est allée le voir à son bureau un soir, il y a eu un témoin. Le professeur Fawley l'a menacé de ne rien révéler, mais ça n'a pas marché ! Ils se seraient embrassés et plus encore, avant de se séparer pour ne pas laisser les soupçons se répandre.'

'C'est elle qui a commencé, elle le dévorait déjà des yeux en cours comme dans les couloirs, un décolleté, une jupe remontée, elle était prête à tout.'

'Je lui ai demandé si je pouvais vérifier ce qu'on disait sur sa poitrine, elle m'a rejeté violemment, prétextant que seul son 'Flint' en avait l'exclusivité, vous y croyez ?! Elle préfère un vieux macchabée à un mec super canon comme moi ?!'

'J'ai toujours su que ça arriverait. Elle a le béguin pour les vieux et lui pour les jeunes, ils étaient faits l'un pour l'autre.'

'Ils sont de sang-pur, Fawley a peut-être déjà été trouvé la famille Nott pour arranger leur mariage…'

Avec tout cela, peut-on encore penser que rien ne se passe à l’intérieur des murs de l'école de sorcellerie ? Peut-on encore confier nos enfants aveuglément ?

Après le scandale sur Potter, les rumeurs plus que fondées sur Firlowel et Fawley, quel membre du personnel agira dans le noir ? Comment le directeur recrute t-il son personnel ? Le bibliothécaire Grant, l'alchimiste Oblansk ou encore le professeur Shauwn, ont-ils un profil tout blanc ? Nous tâcherons de le savoir pour vous, mes chers lecteurs !

Rita Skeeter
Page 4
© Méphi.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✎ Parchemins : 142
✎ Date d'arrivée : 09/04/2016
Mar 31 Jan - 18:13



La Gazette du Sorcier
LONDRES, ÉDITION DU 15 DÉCEMBRE 2018


Noppy le runespoor condamné ! Le propriétaire demande réparation. Jérémiah Miller est-il fautif ?

Le 5 décembre a eu lieu l'exécution d’un Runespoor de 45 ans nommé Noppy. Ce dernier était accusé de complicité d’homicide. Son propriétaire, monsieur Alberthy, un sexagénaire fourchelang, est en effet impliqué dans une affaire de meurtre mais a été acquitté il y a trois jours. “Mon Noppy n’avait rien à voir avec tout ça, voyez par vous-même ! Je suis innocent et il l’était tout autant ! Pourquoi avoir programmé son exécution alors que mon procès n’était même pas encore terminé ?” s’est insurgé monsieur Alberthy.
On peut en effet se demander pour quelles raisons l’animal a été jugé avant son propriétaire.

Monsieur Miller était le responsable en charge du dossier à la Commission d'examen des créatures dangereuses et nous avons eu l’occasion de lui demander son avis sur cette situation. “La procédure était enclenchée et il n’y avait aucun moyen de la mettre en attente. Au vu des preuves, nous n’avons fait que notre travail.” a-t-il déclaré. “Les Runespoors ne sont pas des chiens ! Ce sont de dangereuses créatures et nous n’étions pas certains de l’innocence de son propriétaire. Nous avons agi au mieux avec les éléments dont nous disposions pour la sécurité de tous.
D’après le magizoologiste que nous avons interrogé, les Runespoors ne sont pas si dangereux que cela. “Il est vrai qu’il fait peur avec ses trois têtes et son venin est mortel. Cette créature a longtemps été le symbole des mages noirs, mais il ne faut pas cataloguer tous les Runespoors de la même façon ! Comme nos chiens et nos chats, ils ont chacun leur propre caractère. S’il avait été jugé coupable, la question ne se serait pas posée, mais le propriétaire est innocent. Pour moi, c’est une erreur de jugement.” nous a-t-il confié. Après plusieurs recherches, nous avons découvert que ce n’était pas la première “erreur de jugement” de la Commission d'examen des créatures dangereuses. Étonnamment, monsieur Miller était en charge de la plupart des dossiers… Est-ce une simple coïncidence ?
Nous n’avons malheureusement aucune réponse à cette question, monsieur Miller ne souhaitant pas nous répondre. Nul doute qu’une enquête interne sera ouverte prochainement dans le but de clarifier la situation.

En attendant, monsieur Alberthy va porter plainte et il est décidé à ne rien lâcher. “Mon Noppy n’avait rien à se reprocher. J’ai entendu ses sifflements, il avait si peur !” a déploré l’homme âgé de 64 ans. Noppy partageait sa vie depuis de nombreuses années et dorénavant il est seul. Monsieur Alberthy a perdu plus qu’un animal ce 5 décembre, il a perdu un ami, un membre de sa famille. Nous lui souhaitons bon courage pour ses démarches judiciaires.

Irvin Bird



Meurtre à Poudlard, nouvelles mesures de sécurité.

Le château vit désormais aussi la nuit. (© photographe de la Gazette)


Il est magiquement connu que Poudlard est l'endroit le plus sûr au monde avec Gringotts. Les récents événements nous ont tragiquement prouvé le contraire. Alors, Poudlard est-elle encore sûre ? Je suis allé sur le terrain, à mes risques et périls, analyser le système de sécurité mis en place par la direction pour garantir la survie de nos enfants. Le directeur affirme que « l'école subit une surveillance constante » et que « la sécurité a été placée au premier plan ». Il ajoute que les élèves sont « coopératifs » et comprennent les mesures appliquées.
Mais est-ce la vérité ? Nous sommes tous allés à Poudlard, nous nous souvenons de nos années passées là-bas avec une certaine nostalgie. Qui n'a pas déjà flirté la nuit dans les couloirs ? Le laxisme de l'époque n'est plus de mise, compte tenu de la situation actuelle. Quelques élèves interrogés nous confient qu'ils continuent d'aller à Pré-au-lard et ne semblent pas amplement satisfaits des mesures de sécurité mises en place. Les Aurors, au contraire, suscitent la perplexité de certains. Quelques Aurors ont d'ailleurs été surpris en train de flirter avec des étudiantes. Un élève témoigne : « Regardez M. L ! Certes, il est réputé soit disant comme un bon élément d'après tout le monde, mais il est jeune comme moi. Et vous savez ce qui nous attire? Les filles. Alors si ça roucoule tout le temps, on sera jamais en réelle sécurité. ».

Est-ce donc ainsi que le Ministère assure la sécurité des élèves ? La propre famille de monsieur Potter assure ne pas être totalement tranquille et soulève les « failles » que ce système comporte. Elle aimerait lui faire confiance mais ajoute que « si les néo-mangemorts voulaient vraiment agir et attaquer dans Poudlard, les Aurors qui patrouillent ne seraient peut-être suffisants. ».

Alors en quoi consiste exactement ces mesures ? Nous avons demandé à un Auror et à monsieur Potter. Si le deuxième ne souhaite pas s'étendre sur le sujet et a paru agacé par nos questions (une conscience pas tranquille ? À approfondir), le premier nous a expliqué, d'une façon assez neutre et peu engageante, en quoi elles consistaient.

Vingt aurors supplémentaires ont été appelés à exercer une surveillance constante des élèves, du château et ses alentours. Ils sont présents aussi bien dans les couloirs que dans le village environnant. Tous les passages secrets ont été condamnés et subissent un contrôle régulier pour vérifier leur intégrité. De plus, un couvre-feu a été instauré et seuls les préfets peuvent circuler plus tard dans le château, pendant leur ronde. Le Ministère recommande à tous les élèves de bien suivre les mesures mises en place, de ne pas s'aventurer en dehors du château après le couvre-feu et d'obéir sans discuter aux ordres des Aurors. Cependant les sorties à Pré-au-lard ne sont pas interdites, bien qu’étroitement surveillées.

Pourtant est-ce suffisant ? Les choses ne sont pas totalement claires et même les élèves ne sont pas dupes. L'un d'entre eux n'hésite pas à se confier à moi : «  Si ça se trouve, il y a des néo-mangemorts parmi les enseignants ». Les Aurors eux-mêmes ont l'autorisation d'inspecter les professeurs, démontrant ainsi sur qui se posent les soupçons. Je vous rappelle que Harry Potter a été le chouchou de Albus Dumbledore. Ce dernier, de son vivant, n'avait pas hésité à engager un demi-géant, un loup-garou et un centaure comme professeurs. Il est donc normal de se poser la question sur la façon dont le Survivant choisit les siens. Sont-ils vraiment ce qu'ils sont ?
Drago Malefoy enseigne le droit magique, pourtant tout le monde se souvient de ses antécédents familiaux. Et personne n'a oublié la relation tendue qu'il a eu avec Harry Potter pendant toute sa scolarité. Ce rapprochement soudain ne cacherait-il pas des secrets malhonnêtes ? Monsieur Harry Potter nous confie qu'une enseignante patrouille régulièrement dans la Forêt. Nous avons essayé de l'interviewer sans comprendre un mot de ce qu'elle nous a répondu... Est-il fiable de confier la sécurité des élèves à une personne qui ne semble pas capable de tenir sa baguette à l'endroit ? Qui nous dit que mademoiselle Shauwn n'a pas son QG dans la Forêt en prétextant qu'elle ne trouve rien en faisant ses rondes ? Quand au professeur Fawley... rien que son aspect n'inspire guère confiance. Mais ce n'est pas tout... l'Auror que nous avons interrogé laisse supposer que des élèves seraient également soupçonnés. N'oublions pas que certains d'entre eux sont les enfants de mangemorts. L'Auror nous certifie que le tueur n'est plus entre les murs de Poudlard mais pouvons-nous le croire ? Après tout, nous croyions aussi que Poudlard était sûre.

Alors, chers lecteurs et lectrices, je vous pose la question... avez-vous assez confiance pour laisser vos enfants étudier dans une école dont la sécurité n'est qu'une mise en scène ? Pensez-vous que Poudlard reste aussi impénétrable qu'autrefois ? Seul l'avenir nous dira si Monsieur Potter avait raison. Mais êtes-vous vraiment prêts à prendre le risque ?

Patrick Orson

Gringotts recrute


Suite à la restructuration de la banque, nous recrutons cinq Briseurs de Sort pour le siège de la banque Gringotts situé sur le Chemin de Traverse, à Londres.

Expérience de trois ans exigée en tant que briseur de sort, les dons et capacités seront appréciés.
Si intéressé, envoyez un hibou au Maître Ragnök avec votre curriculum vitae et une lettre de motivation.

Poste à pourvoir rapidement, salaire mensuel : 250 gallions.

Gringotts

Votre avis nous importe !


Dans une nouvelle politique de transparence, nous vous invitons, vous, lecteurs, dès aujourd’hui, à participer à l’amélioration de votre Gazette !

Un avis, un commentaire, une suggestion ? N’hésitez plus à nous envoyer un hibou ! Nous procéderons à un tirage au sort et les courriers sélectionnés seront publiés dans la prochaine édition pour la rubrique Journal des lecteurs".

Barnabas Cuffe, directeur de la Gazette du Sorcier
Page 5
© Méphi.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin
✎ Parchemins : 161
✎ Date d'arrivée : 25/11/2016

Sorcerer's Identity
✎ Année à Poudlard: //
✎ Profession: Magizoologiste
✎ Inventaire: Rapeltout
Sam 11 Fév - 8:13

Le 15 décembre, au soir. Suite à mon entretien avec Monsieur Ash, j’étais retourné au château comme prévu. Le hic, c’était qu’en partant directement avant l’heure du déjeuner, j’avais loupé l’arrivée du courrier. Ainsi, je ne pus lire cette nouvelle édition de la Gazette du Sorcier qu’une fois de retour dans mes quartiers personnels, soit après le dîner. Arya l’avait gentiment déposée sur mon lit avait de retourner vaquer à ses occupations. N’étant pas trop pressé, je m’occupais d’abord de ranger la bibliothèque avant de revenir vers celui-ci. Ainsi, la première chose que je lus fût mon horoscope. Gémeau depuis ma naissance – comme si ça pouvait changer – j’avais été ennuyé de constater cette histoire de routine dans mon quotidien. Ma vie n’était plus aussi mouvementée qu’à l’époque où j’étais Magizoologiste, c’était vrai. Et la vie au château n’avait plus aucune surprise à m’offrir, mis à part la Salle sur Demande que j’avais découverte récemment, et le club de duel dont j’avais été nommé référent. Néanmoins, peu importait ce que je faisais avec ces deux trucs, ça ferait toujours partie d’une routine peu intense compte-tenu des ordres du médicomage.

Éviter les portoloins ? Sachant qu’ils étaient contrôlés par le Ministère, ça faisait déjà partie des moyens de transport que j’évitais comme la peste. Idem pour le réseau de cheminée que je n’aimais pas vraiment. Il n’y avait rien de tel que le transplanage. Au moins là, je gardais le contrôle de ma destination ! En ce qui concernait ma baguette, j’avais quelques doutes par contre. Celle-ci était tout aussi affectée que moi par ma convalescence et n’aimait pas du tout être utilisée pour des tâches banales. Or, je ne faisais pratiquement que ça dernièrement. Attraction et lévitation. Au cours de la dernière année, il s’agissait des sortilèges que j’avais le plus souvent utilisés. Et pourtant, tout le monde savait qu’il s’agissait des sorts de fainéants par excellence !! Lors de mes passages dans la Salle sur Demande, je tentais donc d’offrir un peu plus de variétés et de folie à ma baguette en bois de sycomore. Néanmoins, tout comme à moi, nos aventures et nos combats incessants lui manquaient… Pimenter le quotidien pour ceux qui étaient en couple ? Sérieusement ? A coup de Whisky Pur-Feu en plus !

« Tss… Il manquerait plus que je me remette à boire après près de vingt années pour des bêtises pareilles… »

Ah ? Enfin la Coupe du Monde de Quidditch avançait ! Ha ! Il semblerait que les 4 équipes du Royaume-Uni n’aient pas fait long feu au final… Mine de rien, c’était triste pour la Gazette. D’ailleurs, comptait-elle publier les résultats finaux par la suite ou ignorerait-elle complètement les finales sous prétexte que leurs équipes n’étaient plus en course ? Hmm… Miss Calamité était toujours chargée de reporter ces évènements. Bon, si elle était aussi intègre qu’elle le laissait entendre, elle devrait normalement continuer sur sa lancée. Le Japon en demie finale  contre…la Grèce !? Allez !! Je savais bien qu’elle irait loin !! Ah ça faisait du bien de voir le nom de ce pays apparaître dans le journal bien que je n’y vivais plus. Ce pays – la Grèce – voulait tout dire pour moi ! J’y avais commencé ma carrière de Magizoologiste, j’y avais rencontré ma femme, j’y avais eu mes filles. Bref, j’avais fondé ma vie là-bas !! Déjà là-bas, à l’époque, on s’était mis à supporter la Grèce dans chaque compétition à laquelle elle participait. Elle avait battu le Nigéria et la Bulgarie en plus, deux pays que j’avais visités par le passé. Les matches auraient lieu dans les prochaines semaines donc… Hmm… Était-il trop tard pour s’acheter des billets ? Après tout, ils auraient peut-être lieu pendant mes vacances, et ce n’était pas comme si un voyage aux États-Unis poserait des problèmes à Olivia ou nos filles. A voir…

Juste pour le fun, j’avais lu l’horoscope de Calamité Potter – dont la date d’anniversaire était publiquement connue – et n’avait pas été surpris de voir qu’il avait droit à un mois négatif. Né le 31 juillet, le pauvre Lion ferait mieux de rester caché dans son bureau apparemment… Jalousie ? Woaw ! Ça sentait le crime passionnel tout ça !! Après l’article du mois dernier sur sa relation avec le Ministre Owell… si ça se trouvait, Ginevra Weasley allait faire une crise de jalousie et le tuer purement et simplement… Qui sait, elle rendrait peut-être service à ce pays en nous débarrassant une bonne fois pour toute de la Calamité qui lui portait la poisse. Quoique… S’il mourrait, je n’aurais plus personne à blâmer pour tout ce qu’il y avait de mal sur cette planète… Hmm… Pas possible ! C’était triste à dire, mais la Calamité se devait de rester en vie : il était un mal nécessaire.

« La cabane hurlante… Mouais, je passe…. Enlèvement de James Austin ? Gustav Joyrte… Décidément, c’est la fête aux crimes on dirait… »

Il semblerait qu’après la mort de Joon Park, les criminels se soient mis en tête de se faire de nouveau remarquer. Comme quoi, les Néo-Mangemorts n’étaient pas responsables de tout ce qu’il se passait ici récemment. Retrouvé par le Petit Prince Malfoy… Si ce n’est pas suspect ça. Voilà que le blondinet chercher à passer pour un bon gars dans les journaux. Démission suspecte. Disparition Suspecte. Retenu captif ? Vraiment ? Enlevé et torture. Traduction ? On avait cherché à lui soutirer des informations, et il avait été relâché une fois qu’on en avait fini avec lui. La raison pour laquelle il était toujours en vie au lieu de l’éliminer et de faire disparaître le corps ? Sûrement pour envoyer un message. Bah bravo ! Monsieur l’ancien auror avait eu la bonne idée de se rendre au lieu de rendez-vous d’une réunion louche sans prévenir personne et sans renfort… Sans allez dire que c’était de sa faute, il n’était pas forcément innocent dans cette histoire non plus. Pff… Si ça se trouvait il avait été kidnappé par Malfoy, torturé par celui-ci et relâché par celui-ci. Le fait qu’il ait été le premier à le retrouver et à l’amener à l’hôpital était trop gros pour être un hasard…

Gustav Joyrte. Aucune idée de qui était ce gars. Impressionnant ! En voilà un article détaillé ! Description des victimes. Profil psychologique du tueur en série. Nombreuses informations sur l’histoire et le processus même des meurtres. Qui l’avait écrit ? William Ash… Comme quoi, il était vraiment fait pour ce boulot celui-là ! C’était ce qu’on appelait de l’investigation !! QUOI !? Encore Malfoy qui tombe sur la victime comme de par hasard !! En temps normal, une première fois était une incidence, la seconde une coïncidence et la troisième une habitude, une routine, bref un modèle opératoire. Le hic ici, c’était que la première fois ressemblait déjà beaucoup à une coïncidence. Ainsi, le fait qu’il soit tombé deux fois sur deux victimes toutes juste rescapées d’un enlèvement… C’était plus que louche !! Et voilà qu’il était félicité en plus… Pff… je ne savais pas trop comment il avait fait pour changer radicalement la façon dont il était perçu depuis que j’avais quitté ce pays, mais je n’aimais pas ça du tout. Petit Prince un jour. Petit Prince toujours.

« …Il leur aura fallu près de 3 siècles pour découvrir l’existence du Quodpot… Qu’est-ce que c’est que cette blague ?! Les habitants d’ici ne voyagent jamais ou quoi ?! … Et voilà que ce jeu est jugé négativement sous prétexte que le Quod fonctionne comme une bombe à retardement… Ah la la, c’est pourtant ce qui rend ce jeu bien plus amusant !! »

Vraiment, je ne voyais pas du tout comment on pouvait avoir peur d’un jeu pareil. Si je me souvenais bien, Poudlard s’était déjà amusé à organiser un match de Quidditch avec des Détraqueurs au-dessus de leur tête. Il y avait aussi eu ce match avec le Cognard qui ne cherchait à pulvériser que Potter et personne d’autre !! Si on lui demandait, j’étais certain que Potter choisirait une balle explosive plutôt qu’une horde de Détraqueurs… Si le Quidditch de base était légèrement moins dangereux – les cognards brisaient assez facilement les os des adolescents – le Quidditch version Poudlard était bien plus mortel !! Un groupe de musique… Mouais, zappons. Je préfère largement la musique moldue !

« Oh non… Qu’est-ce que c’est que cet article sur les Potter qui ne ressemble pas du tout au style journaliste de Rita Skeeter… Pathétique… Allez jusqu’à forcer la main d’une journaliste pour prouver qu’il n’y a pas de problème dans leur couple… S’ils se sentaient vraiment sereins dans leur relation, ils ne ressentiraient pas le besoin de publier un démenti… Qu’est-ce qu’ils en ont à faire de ce que le pays pense de leur mariage ? Ça peut pas être pire que les rumeurs sur Potter l’héritier de Serpentard ou carrément le coup de l’Indésirable Numéro Un soit disant suspecté du meurtre de Dumbledore… Tss… Le pire, c’est que ces deux-là étaient probablement tout sourire en lisant cet article… Ridicule. »

Si la liberté d’expression n’était plus permise dès lors qu’on s’en prenait à Ginevra Weasley… Où irait la Gazette ? Comment je savais que c’était elle et pas lui qui avait fait pression pour ce démenti ? Simple, le Monsieur était habitué à ce genre de bêtises depuis ses 11ans !! Et à l’époque, il avait subi bien pire niveau mauvaise publicité. Une histoire d’adultère avec le Ministre… C’était rien à côté de cette période où on l’avait fait passé pour un fou ne cherchant qu’à se faire remarquer après le Tournoi des 3 Sorciers. Certes, je n’avais pas été là à l’époque. Cependant, mon meilleur ami m’avait fait lire la majorité des articles parus entre le moment où j’avais quitté la communauté des sorciers et mon retour pour la guerre. Son but ? Me faire comprendre tout ce qu’il s’était passé en mon absence et comment le bordel s’était mis en marche. Enfin bref, tout ça pour dire que je ne voyais pas Calamité Potter s’abaisser à faire censurer Rita Skeeter alors qu’il avait d’autres chats à fouetter, notamment enquêter sur l’assassinat d’un élève de son école !! La Weasley, quant à elle, n’avait eu que la Coupe du Monde de Quidditch en guise de stress donc bon… rien de comparable.

Gaichiffon… Mouais, je comptais zapper aussi. Je ne portais pas d’intérêt à ce type de magasin donc bon, nul besoin de perdre mon temps avec cette interview. Celle du Ministre, en revanche, m’avait l’air légèrement plus intéressant. Au passage, j’aimais beaucoup le fait que le Directeur de Poudlard et le Ministre de la Magie – censés être les deux personnes les plus occupées – aient trouvé le temps de se poser tranquillement sur un canapé pour répondre aux questions d’un ou une journaliste. Franchement, il aurait été plus simple de les interroger tous les deux en même temps afin de les voir côte à côte et d’évaluer la façon dont ils se comportaient en la présence de l’autre.

« Il n’a accepté qu’à condition que sa femme soit présente… Tout compte fait, vu les comportements de leurs épouses respectives et la façon dont ils semblent les craindre… Je commence limite à souhaiter que ces deux-là soient vraiment en couple ne serait-ce que pour leur propre bien… Regard inquisiteur de son épouse… Pauvre Ministre… Victimisé par sa propre femme… Il ferait mieux de quitter le pays avec Potter… A deux, ils auront plus de chances de survivre… »

Cette Anaëlle Delacroix ferait mieux de rester sur ses gardes. Avec une interview pareille, soit la Miss Owell s’attirerait les bons côtés de toutes les épouses jalouses du pays, soit ce serait son mari qui attirerait la sympathie de toutes les demoiselles inquiètes pour la survie du Ministre… Éclatant de rire suite à la première question de la journaliste, je continuai ma lecture. Ah la la, il semblerait que le Ministre exagérait sa colère uniquement pour rassurer son épouse. Après tout, l’article ne faisait que mentionner leurs multiples rencontres et émettre l’idée que c’était pour autre chose que du travail, rien de plus. Une leçon de la part de la guerre précédente ? Vraiment ? A peine deux pages plus tôt on faisait l’éloge du Petit Prince Malfoy qui était du côté de Voldemort lors de la guerre précédente et voilà que Monsieur le Ministre était prêt à descendre Rita Skeeter à cause de quelques articles qu’elle écrivait à l’époque ?!! On pouvait dire ce qu’on voulait sur elle, mais au moins elle n’était pas une Mangemort et n’avait jamais eu recours à un Impardonnable de sa vie !! Avant de s’en prendre à Skeeter, mieux valait s’occuper de tous ces anciens Mangemorts qui avaient aujourd’hui des postes importants, non ? Les double-standards, ça allait deux minutes ! Mais il ne fallait pas abuser non plus !

« Il l’aime autant que la sienne… Traduction, les deux en ont ras-le-chapeau et cherchent à s’évader de leur mariage respectif… S’ils ne portent pas de crédit à Skeeter, pourquoi la forcer à publier un démenti ? Et surtout, pourquoi dire juste avant qu’ils n’avaient pas apprécié ses propos ? Tant de contradictions… Hmm, la presence de sa femme doit vraiment l’effrayer pour qu’il bafouille ainsi… »

Niveau plan, c’était donc le néant. Difficile de préparer un plan quand on n’avait aucune information sur la menace qui planait… Gratte-papiers ? Woaw ! C’était qu’il avait une très mauvaise estime des journalistes travaillant dans son ministère… Pauvre Miss Delacroix, se faire insulter ainsi durant sa propre interview… Ah ? Nouvel article de Rita Skeeter et bien plus consistant cette fois-ci !! Alors comme ça, le professeur de potions se serait trouvé une dulcinée. Bon, le fait qu’il rougisse voulait peut-être simplement dire qu’il était timide. Par contre, il n’y avait que moi qui trouvais étrange qu’un élève interroge un enseignant sur sa vie personnelle ? Franchement, en quoi ça concernait un gosse si leur professeur avait quelqu’un dans sa vie ou pas ?! La partie sur Fawley me fit hurler de rire au point que j’en roulais sur le sol !! Sérieusement, si celui-ci mettait la main sur Skeeter, celle-ci serait morte. Le plus amusant restait quand même le fait que – dans cet article – c’était Fawley qui courrait après mini-Nott et pas l’inverse ! Mais qu’est-ce que c’était que ces lettres ridicules ? A quelle heure un adulte irait s’occuper de l’apparence ou des tentatives de séduction d’une gosse incapable de se conjurer un verre d’eau ? Pire encore, on parlait de Flint ici !! Le gars n’avait pas du tout la tête du mec intéressé par qui que ce soit, à moins bien sûr qu’il ne soit complètement fixé sur une personne bien précise… Si tel était le cas, cette personne n’était pas à Poudlard. Dans ce château, il envoyait chier tout le monde !

« Donc, si je résume, Skeeter est forcée de se limiter lorsqu’il s’agit du Directeur ou du Ministre… Par contre, elle a quartier libre pour s’en prendre au corps enseignant de Poudlard et les accuser de traquer les élèves ? Bravo ! Niveau double-standard, hypocrisie, favoritisme et abus de pouvoir, on ne fait pas mieux ! Ce pays est toujours aussi corrompu à ce que je vois… »

Tiens ? Voilà que je me retrouvais dans le collimateur de la demoiselle. Bon, ce n’était pas comme si j’avais des choses à me reprocher vis-à-vis de mon attitude dans ce château. J’étais tranquille. Jérémiah Miller… Qu’est-ce que cet abruti avait encore fait ? Exécution expéditive et avant la fin du procès d’une créature innocente. Un Runespoor en plus. Serrant les dents, je pris une profonde inspiration avant de reprendre ma lecture, mon sang se mettant à bouillir de plus en plus… Encore une personne jugée négativement et maltraitée sous prétexte qu’elle ait Fourchelang. Et le serpent est puni au passage sans motif valable. Comment un mec pareil pouvait-il être le père de Sasha Miller qui ne ferait pas de mal à une mouche ? C’était impensable ! Il y avait plutôt intérêt à ce que Miller Senior paie pour ses actions ! Ce n’était pas la première fois qu’il agissait ainsi. Or, s’il n’était pas arrêté, d’autres créatures innocentes se retrouveraient exécutées injustement.

« Après les profs, ce sont les aurors qui passent pour des traqueurs d’adolescents… Mais qu’est-ce qu’ils ont dans la tête ces gens… »

Au passage, si c’était vraiment ce que les journalistes pensaient et donc ce que les adultes lisaient, j’étais surpris de ne pas avoir entendu parler de courrier de plaintes et de protestations… Ha ! Un élève avait carrément grillé Ted Lupin, qui était forcément M. L. Pour sa défense, il sortait tout juste de l’académie des aurors donc bon, il était à peine plus âgé qu’un élève diplômé de Poudlard. Des néo-mangemorts parmi les enseignants ? Mouais, rien ne les empêchait de faire aussi partie des aurors. Avec une vingtaine d’effectifs supplémentaires, il y avait largement la place pour une infiltration ! Et voilà que ça parlait de Malfoy sans pour autant rappeler qu’il était un Mangemort. Puis, on avait une mention de Nwyl qui patrouillait dans la forêt. Pour le coup, on voyait que ce journaliste ne connaissait rien à la Forêt Interdite. Les créatures qui y vivaient la considéraient comme leur territoire. Ainsi, ils pouvaient tolérer les promenades ou autre, mais ils considéraient quand même la forêt comme étant la leur. Je voyais donc mal la Shauwn capable de s’y constituer un QG ou autre sans se faire remarquer par les créatures magiques qui y régnaient. En attendant, il était triste de constater que la Gazette cherchait une nouvelle fois à provoquer une réaction chez les parents en insistant sur le fait que d’une façon ou d’une autre leurs enfants n’étaient pas vraiment en sécurité.

Bon allez, il était temps pour moi d’aller me coucher. Cette édition avait une nouvelle fois tenue ses promesses, m’offrant autant d’éclats de rire que d’incompréhension. Avec un peu de chance, la prochaine édition annoncerait le départ de Potter et Owell en Lune de miel après qu’ils aient quitté leur femme respective qui les effrayait !!



.....................................................




Présentation | Liens | RPs | Volière

Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Lun 20 Fév - 10:19
Mika éplucha la Gazette du Sorcier, rituel incontournable du petit déjeuné. Il était de son devoir de reconnaître le message caché derrière l'amas de stupidité qui, parfois, polluait le journal. Mais la jeune détective avait maintenant une expérience fournie en la matière et ne se cantonnait pas qu'aux lettres écrites sur un parchemin.
Bien évidemment, la première des choses fut de regarder son horoscope. Elle était vierge. De signe ! Elle était vierge de signe, non mais alors... Et pourtant elle se plaisait à lire ce genre de stupidités. Au final, elle y croyait pas mal. Et... MERLIN EN PUISSANCE ! Elle était le signe du mois... Elle entama une danse de la victoire autour de sa table, son journal à la main, vieux tee-shirt trop fois trop grand lui descendant jusqu'au genou. Qu'elle avait fière allure ! Elle sentait déjà bouillir en elle la force des dragons, c'était terriblement excitant. Elle allait réfléchir sérieusement à cette histoire de vacances. Elle traînerait Will. Et comme d'habitude, elle ne lui laissera pas le choix.
L'autre nouveauté, la coupe du monde de Quidditch. Nouveauté excellente que Mika lut avec plaisir, même si elle était déjà au courant de tout ça puisqu'elle suivait le Quidditch. Belle finale en perspective. Elle irait peut-être y faire un tour. Et la Rouquine y sera sûrement, une autre occasion pour venir déranger quelqu'un au travail se présentait à elle et elle n'était pas sûre de la laisser s'échapper.
Sa lecture se poursuivit avec les histoires sur la Cabane Hurlante de Pré-au-lard. Elle n'avait eu quelque chose dans le genre à la Fourche et c'était tant mieux. Puis son regard se voila un peu plus sur l'article qui l'intéressait le plus sur James Austin. Elle savait qu'il ne se souvenait de rien, elle avait essayé de l'interroger. Rien à faire. Il fallait qu'elle retourne sur le dernier lieu dont il se souvenait et remonter la piste... il ne devait pas y rester grand chose depuis le temps. Et elle devait aussi s'occuper de Cass. Elle savait les deux affaires liées, peut-être qu'elle trouverait quelque chose en commun, un fil connecteur.
Elle lut l'article sur Gustav uniquement parce que c'était son Will qui l'avait écrite, mais Mika connaissait déjà tout de cette histoire. Elle n'admira que la plume de son ami avec une certaine fierté. Il était doué ce petit.

La page 3 la laissa pratiquement de marbre. Le Quodpot elle y avait tellement joué dans le parc de la Fourche... Ici ça n'existait pas et ça lui manquait. Elle allait créer une association pour les amateurs... où elle y traînerait Will une fois encore parce que c'était franchement marrant. L'article sur les Potter, elle le survola. De toute façon, même en survolant il resterait fermement ancré dans sa tête. Ce qui était sûr, c'était que cet article avait dû entraîner dans tensions dans le couple. Nul doute qu'il s'y dissimulait un fond de vérité mais c'était un problème commun à tous les couples. Ils étaient les seuls concernés et c'était une histoire d'ordre privé. Elle ne supportait pas le voyeurisme. Quant au groupe... bon elle irait peut-être le voir en concert si elle avait le temps. C'était plutôt sympathique.

Elle lut avec intérêt l'article sur Gaichiffon, en accro du shopping qu'elle était. Les soldes ! Les soldes ! Un des meilleurs moments de l'année. Elle était libre la semaine prochaine, elle irait. Puis les vêtements Gaichiffon étaient superbes en général !
L'interview du Ministre était d'une banalité à faire pleurer également. Il aurait pu être plus profond mais, au lieu de s'intéresser à son travail ou ce qu'il a vécu, il fallait que ça porte sur une soit-disante relation avec Potter. Ierk....
Et elle rit un bon coup en lisant l'article sur les amours de Poudlard. L'amour c'était l'amour. Point final.

Elle zappa totalement l'article sur Gringotts, quoique le manque de personnel risquait d'être une légère faille dans leur prétendue sécurité inviolable, et se promit d'écrire une lettre longue comme une cape sur ce qu'elle pensait de la Gazette. Elle l'avait demandé, elle allait être servie.
Puis l'article sur la sécurité à Poudlard lui ouvrit nettement les yeux sur le peu de sécurité mis en place. Au final, c'était très joli mais avec les précédents événements et la mort tragique de ce garçon, il était évident que la menace se trouvait à l'intérieur... Et pourquoi pas aussi parmi les Aurors ? Les Aurors corrompus ça existaient, Mika en avait déjà vu. En tout cas, elle doutait fortement que ses moyens se révèlent utiles.

La jeune femme plia la journal en poussant un soupir. Heureusement que son horoscope était bon.

Contenu sponsorisé

La gazette du sorcier - édition du 15 Décembre 2018
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Postes de la Gazette du Sorcier
» La Gazette du Sorcier - Janvier 98
» Commentaires pour la Gazette du Sorcier
» La Gazette du Sorcier
» La Gazette du Sorcier - Septembre 97

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia  :: Bienvenue sur Mimbulus Mimbletonia :: La Volière :: Les Annonces :: La Gazette du sorcier-
Sauter vers: